Venez RP sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Prise de fonctions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alia

avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 430


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Prise de fonctions   Sam 25 Juin 2016 - 12:16

Ceci est le premier jour de ta vie, Alia Dorianthe ; un jour que tu n’aurais jamais espéré tel qu’il se présente. Et pourtant, tu t’es battu pour obtenir ce titre, ce rôle, cette responsabilité. Puis-je remercier tous ceux qui ont fait que je n’ai jamais lâché prise ? Tous ceux qui se sont dressés devant moi à tort ou à raison ? Ceux à qui je n’ai jamais cédé un pouce de terrain… et ceux qui ont été des leçons cuisantes, des apprentissages que j’ai reçu pour ne jamais plus perdre.

Dois-je les remercier ? 

Un seul le mérite... Sinon, personne, en aucune façon. Je suis bien plus puissante que je ne l’ai jamais été et tout ce qui fait ma force n’a été accentué que par mes actes. Cette fierté est une arme, cette assurance contient les graines de mes futures réalisations, une détermination sans failles m’anime. Mais cette fierté ne saurait être trahie par une trop grand excès de zèle comme j’ai trop souvent par le passé fait acte. Devrais-je me remémorer ma rencontre avec le chevalier d’Or du Scorpion et la manière qu’il eut de me manœuvrer ? Il n’y a bien que lui qui fut redoutable au point que jusqu’à la dernière minute, je m’imaginais vivre mes derniers instants.

Et voir ce que je suis devenue à présent…

Je marche sur les dalles de la salle du trône de notre monarque Arès ; j’attends tout en prenant le temps de découvrir ce que je n’avais jamais vu avant. Gravures, sculptures, tout ici est dédié à la guerre mais dans un raffinement peu commun. Mes pas me conduisent dans l’antichambre située derrière le trône, là où quelques livres sont entreposés, une petite bibliothèque de fortune contenant à peine une centaine d’ouvrages n’attend que l’esprit avisé et curieux de les découvrir.

Les treize articles de Sun-Tse…

L’art de la guerre en d’autres termes… Une lecture que j’adorais étant enfant… je prends machinalement ce livre pour lequel certaines ne mes citations habituelles lui sont empruntés et ainsi commençant à tourner les pages je prends toute la mesure de chacun des passages. C’est de retour dans la salle du trône que finalement, errant de statues en colonnes, je prends le temps, en silence, de récupérer des épreuves qui furent miennes il y a peu de temps encore.

- Le tocsin a sonné 7 fois... Il est temps d'en apprendre plus sur ce que tu es...  


Important :
 
Revenir en haut Aller en bas
Katharina

avatar
Rôle : Berserker d'Arès
Messages : 564


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
264/264  (264/264)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Sam 2 Juil 2016 - 19:21

Katharina se retira de la chambre d’Harmonie dans les règles et n’eut aucun mal  à trouver son chemin car l’énergie de la prêtresse irradiait les lieux. En arrivant dans une petite bibliothèque, une aura très particulière  intrigua la fille du feu affairée à regarder la couverture des livres. Elle savait que son dieu était auprès de sa fille mais elle perçut un cosmos impressionnant émanant de la salle du trône. Elle traversa l’antichambre, s’aventura dans la pièce puis reconnut en une fraction de seconde Alia qui se promenait le long des colonnes massives soutenant ce temple imposant.

La guerrière repensa à l’ordre de son monarque et se demanda s’il ne s’était pas trompé de personne, elle ne voulait pas remettre en question son autorité cependant elle compara sa force avec celle de ses supérieurs. Elle n’avait pas la puissance ni l’expérience d’un cardinal mais espérait être à la hauteur des attentes de sa chef en veillant sur elle. Même si la prêtresse de la guerre était très puissante, elle souhaitait la protéger comme elle le faisait dans le camp des amazones durant son apprentissage martial.

La jumelle d’Alectryon était fière de soutenir cette jeune femme courageuse et de faire partie de l’armée du maitre absolu des berzerkers. Katharina donnerait sa vie pour sa sœur de batailles sans hésitation si un ennemi s’en prenait à elle, la combattante ne craignait ni la souffrance ni la mort. En s’approchant de sa confidente, elle observa les peintures représentant des batailles épiques sur les murs puis les statues en marbres situées près du trône.

Déterminée, elle enleva son heaume,mit un genou au sol en posant sa lance près d’elle puis s’adressa à Alia sur un ton solennel en admirant son armure magnifique :


Madame, je vous félicite pour votre promotion et c’est un grand honneur pour moi de vous servir, le seigneur Arès m’a ordonné de devenir votre arme. Je serai toujours dévoué à votre cause votre excellence.  
Revenir en haut Aller en bas
Alia

avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 430


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Jeu 7 Juil 2016 - 0:17

J’ouvre le livre pour lequel j’avais eu un coup de cœur il y a encore quelques instants. Lisant les pages, les recommandations, les versets de cette sagesse d’Asie, je me remémore les derniers instants de ma vie terrestre ; moi, acculée au bord de cette falaise et ceux qui tenaient ma vie entre leurs mains en train d’en terminer avec mon père. Et puis ce geste, ce bon, cet envol vers le vide. Une aura rouge et me voilà sauvée. A vrai dire, je ne suis jamais revenue sur les lieux de ma première chute. Peut-être que je devrais… et traquer mes assassins par la même occasion, les remercier de ce qu’ils ont fait de moi.

Je tourne les pages sans prêter attention au contenu. Enfin si, je m’arrête et m’égare sur les recommandations visant à diviser l’ennemi. Les assauts d’une armée se sauraient être assez pour faire tomber un empire. Alors élaborer une stratégie, c’est aussi se souvenir de tout ce que j’ai pu voir, entendre, dire, et comment j’ai pu m’échapper de bien des situations périlleuses. Il y a des jours qui se sont écoulés depuis. Je me suis éveillée, j’ai pu comprendre, je sais où sont les défauts de nos adversaires. Et bien que je n’aie jamais rencontré réellement d’Asgardien, pas assez pour apprendre de leur culture en tout cas, je ne dispose pas encore d’assez d’informations pour savoir où se trouve la faille…

Car il y en a toujours une. Et vous voulez savoir où elle se cache bien souvent ? Dans les traditions et dans le dogme. Seule la lecture et les rencontres permettent d’en savoir et d’en apprendre plus… Et lire me permet de réfléchir, de me concentrer. Croyez bien que ce qui m’est passé par l’esprit à l’instant même est des plus particuliers. Mais pour l’heure, on vient. Quelqu’un est entré dans la salle du trône, je me tourne pour observer, il s’agit de Katharina, à ma grande surprise. Sans mot dire, je me tourne tout en refermant le livre que je tiens. Elle pourra voir un sourire se dessiner sur mon visage. Voilà bien longtemps que je ne l’avais vue, ça remonte au jour où j’ai ramené la guerrière du Sagittaire devant Sa Majesté Phobos. Son titre semble lui aller mais est-elle toujours aussi prompte à s’emballer ? En tout cas elle semble affectée, comme si un combat avait fait rage et je peux ressentir une forme de blessure et de faiblesse. Qui lui aurait porté atteinte ?

Elle pose un genou au sol, solennelle et respectueuse. Autant qu’elle sache le faire dès à présent. Le protocole est vital, même si personne n’est ici pour le voir. Je m’approche d’elle, posant ma main sur l’épaule.

- Maitre d’armes de la Lance, c’est un plaisir de vous voir ici, devant moi. Je note les ordres d’Arès à votre égard et j’accepte bien entendu votre service à mes côtés. Puissiez-vous… écouter mon conseil et mes recommandations, très chère.

Ma voix était sobre et dénuée de fioritures. Solennelle comme elle avait pu l’être.

- Toutefois, je vous sens accablée par des blessures que vous aurez sans doute le temps de m’expliquer. Mais en attendant, il est inutile que vous les gardiez plus longtemps.

Elle pourra sentir quelque chose, une vague étrange de chaleur lui parcourir le corps. Ce n’est que la première fois que j’use de ce pouvoir mais il est déjà là, instinctif, tel que j’aurai pu le faire pour Harmonie au jour de sa cruelle blessure. Mon pouvoir s’instaure en elle pour l’aider à cicatriser plus vite, à reprendre ses forces… Et lorsqu’enfin mon Cosmos stoppe son œuvre, je prends le temps de reculer de quelques pas avant de rajouter quelques mots.


Spoiler:
 

- Katharina… Relève toi mon amie. Il est inutile d’être protocolaire lorsque nous sommes toutes les deux. En présence d’inférieurs, d’adversaires, de visiteurs, bien évidemment… Mais pour l’heure, ce n’est pas ainsi que je voudrais retrouver mon ancienne sœur de bataille.

J’attends qu’elle se lève pour lui demander, pour lui poser la question…

- Alors, dis-moi, que t’est-il arrivé ? Tu as l'air soucieuse malgré tout...


----------------------------------------

Cosmos épuisé : 60
Revenir en haut Aller en bas
Katharina

avatar
Rôle : Berserker d'Arès
Messages : 564


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
264/264  (264/264)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Jeu 14 Juil 2016 - 12:02

Au moment où, la représentante du seigneur Arès referma son ouvrage, elle vit dans la salle du trône en l’accueillant avec une figure radieuse. En observant la joie d’Alia apparaitre sur son visage, la jeune femme lui rendit son sourire en oubliant pour un temps ses soucis mais ses ecchymoses et ses brûlures étaient encore douloureuses. Avant que la guerrière ne s’agenouille devant sa chef, celle-ci perçut  immédiatement le malaise qui bouleversait katharina. La première dame du camp avait toujours su lire en sa consœur comme dans un livre ouvert qui la connaissait très bien. Même si la fille du feu se sentait proche de l’ancienne amazone, elle présenta ses hommages avec respect à la prêtresse de la guerre en observant sa cuirasse splendide.  
 
Quand Alia parla à la combattante, ses paroles réconfortèrent la sœur d’Alectryon  qui pensait ne pas être suffisamment puissante pour convenir aux exigences du poste. Alors qu’elle mit la paume de sa main sur l’épaule de sa subordonnée, katharina répondit à son interlocutrice avec une voix cérémonielle :

Je vous remercie sincèrement Madame de m’accorder l’honneur d’être votre protectrice, je suivrai vos instructions à la lettre et je serai toujours apprécier vos conseils. Je suis touchée par votre attention à mon égard, j’ai effectivement des informations importantes à vous communiquer. Je tacherai de vous raconter les grandes lignes de mon récit.

Une énergie bienveillante envahit le corps de la berzerker soignant rapidement les plaies externes de la jeune femme cependant ce pouvoir merveilleux ne suffisait pas à guérir ses lésions psychiques. Elle désirait se confier à son amie car leur amitié authentique l’aiderait à refermer ses blessures, le maitre d’arme de la lance restait sensible sous ses airs de dur à cuire. Soudain, Alia s’adressa différemment à sa confidente lui permettant ainsi de s’exprimer à cœur ouvert.

- Katharina… Relève toi mon amie. Il est inutile d’être protocolaire lorsque nous sommes toutes les deux. En présence d’inférieurs, d’adversaires, de visiteurs, bien évidemment… Mais pour l’heure, ce n’est pas ainsi que je voudrais retrouver mon ancienne sœur de bataille[/b]

Ensuite, elle se releva, ramassa son arme puis posa sa main sur l’épaule de la prêtresse en croisant son regard compréhensif. La guerrière revivifiée n’hésita pas à saisir cette occasion pour alléger son fardeau émotionnel en extériorisant son anxiété :

Dans cette situation, je ne suis pas obligé d’être formel mais le cardinal des calamités ne tardera pas à nous rejoindre dans cette salle donc je ne souhaite pas qu’il me voit faire preuve de familiarité en ta présence. Je ne veux pas te faire affront ma sœur toutefois je suis contente que tu m’autorises à être moins protocolaire pour cette fois-ci.

En résumé, dès que sa majesté Harmonie me confia la mission de messager, j’ai quitté promptement le camp et j’ai rencontré Alectryon sur la route. Lors de notre discussion, j’ai vite remarqué que mon supérieur avait un comportement étrange puis une présence malveillante se réfugia dans mon esprit. Malheureusement, je n’ai pas eu la force de lui faire face assez longtemps pour l’empêcher de me nuire. Ce monstre m’a contraint à combattre mon frère en infligeant des dégâts importants à son armure. Le pauvre n’a pas eu d’autres choix que de m’ôter la vie pour mettre fin à mes souffrances. L’entité a repris le contrôle de son corps et s’est dirigée vers notre camp avec des attentions dangereuses, j’espère que le seigneur Phobos pourra délivrer le cardinal du feu de ce démon.

Ce qui m’attriste le plus dans cette histoire, c’est que je n’ai pas réussi à protéger mon supérieur donc je me demande parfois si je mérite de porter cette armure.

statts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zyss

avatar
Rôle : Cardinal des Calamités, création dePhobos et Gardien des Portes de la Guerre, monstre tentaculaire du forum, seigneur du temps en formation, éducateur de jeune recru...
Messages : 535


Caractéristiques
Vie Vie:
250/230  (250/230)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Jeu 14 Juil 2016 - 15:48

L'ambiance semblait privée lorsque l'aura des Calamités vint s'engouffrer entre les gond de la lourdes portes, entrant tel de la fumée dans une fente entre deux courants d'air, semblant palpable et quelque peu nauséabonde.
L'esprit de l'Homme était trouble, d'étrange sentiment s'emparait de lui, ses idées n'était plus aussi clair qu'il le voudrait... Cependant une fois un pas passé le pas de la porte tout son cosmos revint à lui, tel une nuée d'abeille regagnant la ruche pour garder jalousement son miel.
Il semblait qu'il venait de briser une sorte d'intimité entre les deux femmes, pas que cela soit volontaire, mais cela lui importait quelque peu jusqu'à ce que ses yeux se pose sur Alia.
Depuis quand rayonnait-elle de cette façon? Pourquoi semblait elle d'une beauté pouvant concurrencé la Reine de Sparte?
Pas qu'il ne s'intéressait aux désir de la chair, bien que son passé eut montrer l'inverse, mais voir ce visage dont le regard était perçant de sensualité, des lèvres pulpeuse et charnue, ce corps voluptueux et ces apparat qui participait à l'élévation de tout ces attributs... Le Cardinal ne pouvait réprimé une petite pensé emplit de désir.
Face à ce spectacle il se senti obliger de lui rendre ses hommages mais bien mieux, s'excuser pour son intrusion ici-même :
"Qu'Arès vous garde Prêtresse, veuillez pardonnez mon indélicatesse, si vous le désirez je peux repasser plus tard, quand vous m'y inviterez."
Il s'était agenouillez et avait baissé la tête pour prononcer ses mots, la quitter du regard avait nettement refouler ses pensées corrompues, mais surtout lui fit prendre peur quand à l'image qu'il avait dégagé, avait-il montré dans son regards la frivolité de ses pensées? Alia les aurait-elle perçue? Cette idée l'effraya car c'est de son image que cela ternira.
Il ne se considérait pas comme un être important au sein du Royaume, juste au dessus du lots et avec certaine responsabilité. Il se considérait presque comme un prêtre prêchant la Voix de l'Unique que comme un soldat à sa botte, bien que la Voix d'Arès s'exprime par les poings...

Silencieux et clairement troublé par ses pulsions apparu bien trop soudainement, Zyss attendit les mots d'Alia
Revenir en haut Aller en bas
Alia

avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 430


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Lun 1 Aoû 2016 - 14:01

Katharina était une sœur de bataille. J’avais beau être dure et inflexible, je ne pouvais pas oublier nos moments passés ensemble, ce qu’elle avait fait pour moi, me sauvant quelque fois de ma fragilité. C’était loin, du temps des amazones et de mon entrainement. Il y a eu tellement depuis… Tellement de rencontres, de chevaliers, de combats… J’écoute ce qu’elle peut me dire au sujet d’Alectryon, de ce revirement de situation, de cette possession. Etrange, est-il lié au carillonneur ? Trop tôt pour le dire hélas…

- C’est donc cela que j’ai ressenti ; son arrivée si abrupte et si étrange… Et les éclats de Cosmos du Seigneur Phobos…

Tout s’assemble lentement, elle me raconte et je suis d’une oreille attentive, son amie, prête à lui dire les mots réconfortants mais la voilà qui se perd dans une phrase aussi dérisoire que déshonorante pour elle. Quoi ? Vient-elle de remettre en cause sa légitimité à porter l’armure de la Lance ? Mon sang ne fait qu’un tour et me voilà redevenue prêtresse inflexible en un éclair :

- Assez de te plaindre. Si tu n’es pas digne de cette armure, tu n’as rien à faire à mes côtés. Veux-tu toi aussi geindre comme un Titan pendant des millénaires sur ce que tu pourrais être si tu n’avais pas échoué ? Assumes ta position et surtout ne te sous-estime plus jamais en ma présence, ou en celle de quiconque.


Le ton était sec, mon regard tout autant. S’il y avait bien quelque chose que je n’appréciais pas, c’était ce genre de remise en cause dans le cœur d’une guerrière, telle une faiblesse prenant naissance et laissant la porte à toutes les excuses et à tous les échecs. Laissant passer quelques instants et profitant de l’arrivée de Zyss dans la salle du trône, j’en profitais pour amener Katharina à ma première idée.

- J’aimerai que tu accomplisses ceci pour moi Maitre de la Lance. Vois-tu, il y un chevalier, un saint que j’aimerai que tu amènes ici devant moi. Il se nomme Toval, il est Chevalier d’Argent de la coupe. Va jusqu’au sanctuaire, trouve ce chevalier et dis-lui qu’en vertu des accords entre nos royaumes, aucun mal ne lui sera fait sur nos terres. Qu’il vienne et se présente devant moi. S’il te demande en quoi, réponds-lui qu’il est apparu dans un de mes rêves et qu’il y a certains détails que je souhaiterai éclaircir.


Zyss arrive sur ses entrefaits, il me regarde un peu comme s’il ne m’avait jamais vu, c’est un fait. Et se trouvant en trop, propose de quitter les lieux aussi rapidement qu’il est entré… Mon injonction fait alors le reste :

- Non, reste, justement, je pense avoir besoin de ton avis. Arès t’a-t-il donné ordre de m’assister toi aussi ?

Me tournant vers Katharina,

- Je ne t’en demande pas plus, maitre de la Lance. Est-ce clair ? J’espère que tu sauras faire preuve de tact pour cette affaire. Je ne te demande pas de le terroriser mais juste de me l’amener. Considère qu’il s’agit d’une mission diplomatique en mon nom, entendu ?

Puis, me détournant d’elle, je repose mon attention vers Zyss.

- dis-moi, Très cher Cardinal des Calamités… il y a eu tant de visites et de troubles que j’aimerai y voir plus clair. Que peux-tu me dire sur cet Asgardien qui nous a rendu visite, sur le carillonneur et sur ta dernière mission par-delà les frontières ? Est-il des choses que je devrais savoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Katharina

avatar
Rôle : Berserker d'Arès
Messages : 564


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
264/264  (264/264)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Sam 6 Aoû 2016 - 13:09

Alia entendit le récit de sa sœur de bataille sur sa mésaventure avec la créature impie puis  Katarina sentit l’atmosphère devenir glaciale quand elle prononça certains mots fatidiques devant sa confidente. Celle-ci changea radicalement de comportement et un blizzard mordant s’abattit sur la fille du feu sachant pertinemment qu’elle aurait dû se taire à ce moment-là. Par conséquent, les paroles sévères de la prêtresse implacable heurtèrent l’esprit de la guerrière percevant  une rage bouillonnante à l’intérieur d’elle.

Le maitre d’armes de la lance oublia pour un temps les liens d’amitié qu’elle partageait avec sa sœur de batailles en redevenant protocolaire. L’ancienne berzerker de l’incendie s’agenouilla devant la nouvelle Alia, croisa son regard froid  puis s’adressa à son interlocutrice sur un ton déterminé :

Avec tout le respect que je vous dois Madame, je n’avais pas l’intention de ressembler à ces déités archaïques en me lamentant sur mon sort, je méprise ces pleurnicheurs qui ont l’audace à dire des absurdités sur mes frères d’armes. Votre excellence, je compte bien rester à vos côtés pour vous servir et  protéger mon frère jumeau, le cardinal du feu de l’emprise de ce démon.  

Alors que Zyss entra dans la salle du trône d’une manière plutôt étrange, la tempête de givre s’apaisa, la reine de Narnia implacable confia une mission importante à sa subordonnée. Ensuite, katharina écouta attentivement les recommandations de la prêtresse en lui répondant calmement, même si ses remontrances cinglantes refroidirent quelque peu la guerrière indignée.

Il sera fait selon vos ordres Madame, je mènerai à bien cette quête diplomatique en votre nom et je vous promets de ramener ce chevalier d’argent indemne dans la salle du trône. En revanche, s’il me montre la moindre résistance, je le trimballerai gentiment sur mon dos, ficelé comme un paquet cadeau.  

La jeune femme décida d’accomplir cette affaire à sa manière car le mot tact ne faisait pas parti de son vocabulaire sans pour autant activer son côté berzerker. Elle fit une révérence à sa chef puis ploya le buste devant le cardinal des calamités avant de ramasser sa lance flamboyante. Dès que la représentante du seigneur Arès  questionna le gardien de la porte sur le carillonneur, la fille du feu matérialisa des ailes d’aigles noires teintées de rouge derrière elle.  Elle s’éleva dans les airs en quittant  promptement le palais de son maitre afin de se diriger vers le sanctuaire.    


Arrow temple du bélier
Revenir en haut Aller en bas
Kalinka

avatar
Messages : 63


MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Dim 7 Aoû 2016 - 14:13

C'était une belle journée, ensoleillée, bleue, vivante, imprégnée du cosmos de notre Dieu Arès. Kalinka avait eu vent d' une nouvelle recrue qui, tout comme elle ne devait prendre ses fonctions que très récemment. Elle se rappelait le contact de l'armure, doux, chaud et sucré comme la tarte tatin de son enfance. Aujourd'hui elle ne l'avait pas revêtue car pour cette visite non-protocolaire, elle n'en avait pas besoin. Elle portait une chemise à jabot avec un pantalon souple noir montant jusqu'à la taille ainsi que des bottes longues en cuir. De simples perles à ses oreilles ponctuaient sa tenue et sa chevelure coiffée en une natte sur le côté tombait gracieusement sur son épaule, tressautant au rythme de ses grands pas pressés.s es gants noirs et nourris de cire luisaient, bien qu'usés.

Lorsqu'elle avait demandé des informations sur cette femme, Alia, ce qui ressortait surtout était sa beauté sans égale. Kalinka avait hâte de voir ça, elle qui aimait les beaux spécimens. Il faudrait jouer en finesse si elle voulait séduire cette femme pour entrer dans ses bonnes grâces. C'était après tout sa supérieure, la main virginale de son seigneur et maître. Quel pouvoirs ont ils été créés de cette union mystique? Quels fantastiques complots se sont ils tramés? Kalinka était toute excitée de rencontrer une personnalité et un rictus déforma sa bouche, faisant frissonner les deux gardes postés près du temple. Devant leurs mines effrayées, elle éclata de rire.

<< - Ce n'est que moi! Vous me connaissez depuis le temps. Désolée de vous laissez sur la touche mais le devoir m'appelle. Enchantée de vous avoir rencontrés, dit-elle avec enchantement. >>

Les soldats la remercièrent pour son hospitalité -retrouvant leurs sourires, et lui indiquèrent que Dame Alia se trouvait bien dans le temple d'Arès depuis un petit moment.

Elle s'engagea dans le passage, sous l'arche d'or et de rouge aux statues antiques, ses talons claquants sur le sol, annonçant sa venue. Lorsqu'elle vue la prêtresse une vision magnifique s'offrit à elle, une splendide femme aux cheveux blonds et à l'armure savamment ajustée. Elle portait son armure avec goût et lorsqu'elle croisa son regard il lui sembla froid et doux comme celui d'une glace à la pêche.

<< Ce doit être vous, Dame Alia. Je suis enchantée de faire votre connaissance, la salua-t-elle d'une révérence d'homme. Je me nomme Kakinka, Berserker de la Conquête et serviteur de sa Majesté Arès. Ainsi que le votre, par la même occasion. C'est avec plaisir que je serais sous l'égide d'une si belle dame. >>

Puis elle se tourna vers l'homme aux cheveux en pétard. Elle n'avait vu que la prêtresse tant sa était grande de la rencontrer.

<< - J'ai l'impression de vous avoir déjà vu par le passé. Êtes vous général? Enchantée également de vous rencontrer! >>

Ses gestes étaient calculés et minutés, tant qu'ils semblaient naturels. Elle s'était entraîné pendant de longues heures, depuis son enfance à vrai dire. Ayant pris les devants elle attendait la réponse de sa représentante avec attention, sourire délicat de convenance, les mains posées sur la paire de fleurets ouvragés qu'elle portait.
Revenir en haut Aller en bas
Zyss

avatar
Rôle : Cardinal des Calamités, création dePhobos et Gardien des Portes de la Guerre, monstre tentaculaire du forum, seigneur du temps en formation, éducateur de jeune recru...
Messages : 535


Caractéristiques
Vie Vie:
250/230  (250/230)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Dim 7 Aoû 2016 - 15:29

Les choses pouvait être cocasse et tellement absurde des fois...
Bien qu'il ne soit arrivé comme un cheveux sur la soupe la prêtresse invita le Cardinal à rester alors qu'elle donna ses ordres à la turbulente Katharina. Silencieux, il s'était relevé et c'était placé quelque peu dans la pénombre d'une colonne, dos à Alia, pas qu'il ne voulu lui manquer de respect bien loin de là, mais il se voulait spectateur et attentif à la moindre présence qui pourrait nuire aux manoeuvre qui se déroulait ici même.

Envoyez en mission diplomatique le Maître de la Lance était incongru, mais il ne fallait pas douter de ses capacité, et puis qui sais si cette dernière se révélera être une diplomate efficace... ou non. Cette exercice sera des plus utiles quand à connaitre les capacité sociale, mais peut être était-ce l'objectif de la nouvelle prêtresse? Si tel était le cas Arès avait désormais une deuxième épaule sur qui se reposer.
Katahria montra alors toute sa détermination quand à la réalisation de sa mission, grand bien lui en fasse mais ses dernières paroles arrachèrent un soupire fatigué et un hochement blasé de la tête du Cardinal, on ne pouvait décidément pas la refaire... Mais l'idée de la voir revenir avec un chevalier d'or empaqueté comme un veau à l'abattoir ne lui déplut pour le moindre du monde.

Alors que le silence commençait à peine à tomber le Cardinal garda sa position pour répondre aux questions de sa prêtresse, la regarder lui provoquait bien trop de trouble et cela le rendait perplexe quand à la nature de ce chamboulement soudain. Maître Phobos l'avais remodeler à l'image d'une bête certe, mais pas une bête aux instinct primaire comme les Humains!
Inspirant profondément le Cardinal commença par déclarer :

"Ne voyez-vous aucune offense à ce que je reste ainsi ? J'aimerais surveiller les allés et venu dans cette salle."

Le ton était maladroitement froid et distant mais ces sentiments étranges qui l'avait envahit le laissait bien plus perplexe que prévu. Puis il continua :

"Vous assister? Non pas vraiment, mais vous apportez mon soutien en cas de besoin. Considérez moi comme le voudrez mais sachez que vous avez désormais ma fidélité à vos coter."

Il aurait aimé précisez qu'il restait avant tout le chien fidèle de Phobos et qu'il était l'esclave d'Arès mais il jugeât qu'elle avais suffisamment de jugeote et de bon sens pour déduire tout cela d'elle même.
Puis il continua à répondre aux questions de la prêtresse, avec un ton calme, presque détaché :

"Pour être honnête, je n'ai pas pris le temps de m'informer plus en détails sur l'Asgardien. Préférant écarter les opportuns du Royaume le temps de s'occuper de Dame Harmonie. Cependant je..."

Un bruit de claquement de talons interrompit le Cardinal, ce bruit de pas lui était inconnu et semblait être bien trop déterminé pour être celui d'un simple soldat venant s'enquérir d'une façon ou d'une autre. Ce qui passa la porte était vraisemblablement une nouvelle berserker inconnu au bataillon, elle possédait une prestance indéniable mais ces premiers mots manquait cruellement de tact et puait l'irrespect le plus totale, interpellez ainsi la Prêtresse... Il aurait s'agit d'un soldat lambda sa tête aurait déjà fait le tour du Royaume sur une pique avant d'être donné à manger aux vers de sa Fosse...
Saluant avec précautions Alia, cette dernière se tourna alors vers le Cardinal et lui fit :

<< - J'ai l'impression de vous avoir déjà vu par le passé. Êtes vous général? Enchantée également de vous rencontrer!

- Et pour ma part je n'ai jamais tel aisance et impertinence de la part d'une nouvelle recrue! " fit Zyss d'une voix sombre et monocorde, avant de continuer.
" Avant tout commentaire ou autre paroles, il aurait été plus judicieux pour toi de te présenter."

Sa voix était devenu presque gutturale, mystique et les ombres qui l'entourait avait commencé à se déformer, montrant diverse vision spectrale et tentaculaire. La colère lui était vite monté, un peu trop même mais ne se senti pas obliger de s'excuser pour autant et reprit un peu plus calmement :

"Ton arrivé impromptu peu t'être bénéfique si à partir de maintenant tu te tais et écoute."

Reprenant un ton bien plus calme il recommença son rapport à Alia en prenant le temps d'expliquer un quelque mot la situation actuelle du camps, même s'il espérait ardemment qu'elle la connaissait...

"Tu n'es pas sans savoir que Dame Harmonie à été lâchement frappé par un être insaisissable que l'on nomme ici " Le Carillonneur", cet être possède une puissance de feu incroyable et semble s'en prendre à n'importe qui, sans distinction de camps."

Il pivota un peu plus sa tête en direction d'Alia, afin qu'elle comprennent que la suite lui était plus directement destiné aux déclaration suivante, mais se garda bien de lui jeter le moindre coup d'oeil...

"C'est ce que j'ai pu apprendre de l'Asgardien ma prêtresse, les Spectres, les Saints et enfin les Asgardiens ont été victimes du Carillonneur. À notre connaissance actuelle seul les Titans n'ont pas été atteint c'est à cela que je dédie la suite de mon récit."

Il fit une petite pause puis continua, visiblement soucieux et déçut de l'échec relatif de son expédition :

" Suite à ce constat je me suis donc rendu dans le taudis des Titans, j'y ai parcouru tout les domaines, inspecté tout les temples, mais rien, à part les résidus d'une guerre récente, aucune trace des Titans. Ces derniers ont tous, visiblement périt ou quitter leurs navires naufragé. Cependant, je n'en suis pas réellement fière, mais leur Royaume est notre désormais, j'y ai érigé un temple à l'image d'Arès en remplacement de celui de Cronos. Notre Seigneur est au courant de cela, bien évidemment."

Il toisa alors la nouvelle venu afin de voir sa réaction puis conclut :

"Voilà pour tous ce que je sais et ai pu trouver et puis vous apprendre de plus ou moins utiles."

Après avoir tant parlé le silence qui prit place semblait presque bénit et reposant mais il sera bien vite remplacer par les palabres à venir...[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Alia

avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 430


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Lun 8 Aoû 2016 - 16:07

J’avais été froide avec Katharina mais c’était pour son bien. Une mère balançant son enfant trop près du mur aurait-elle fait de même ? Après tout, ce n’était pas la première fois qu’elle doutait de ses capacités. Et c’est une chose qui me posait soucis. Là, je n’avais qu’à espérer qu’elle se comporte comme la guerrière qu’elle devait être et qui sommeillait en elle. Elle s’élança vers sa mission et le sanctuaire, sans autre forme de procès. La cardinal des calamités m’expose alors ce que je lui ai demandé, sommairement de prime abord car nous ne tardons pas à avoir de la visite. Il s’agit d’une Berserker que j’avais déjà croisé il y a quelques temps dans une des nombreuses salles d’armes. Nous avions échangé quelques coups et quelques mots. S’est-elle remise de cette rencontre d’ailleurs ?

Je reste imperturbable alors qu’elle se présente… et que le Cardinal la reprend pour manquement à l’étiquette. Voyons comment il peut s’en sortir sans moi… lui qui frappe et cogne avant toute chose, je reste curieuse de sa manière de procéder et c’est sans un mot que j’observe. Une sourde colère s’empare de lui sans que je ne puisse réellement déceler pourquoi. Serait-ce mon aura si…différente à présent qui provoque ça chez lui ?

Ce n’est que Lorsqu’il a fait son rapport, que je tourne mon regard vers lui pour commencer, puis que je le dirige vers la nouvelle arrivante.

- Je ne serai pas aussi crue que le Cardinal des Calamités dans mes propos. Je puis comprendre que le Berserker de la Conquête se sente partout chez lui, y compris dans la salle du trône de l’Unique ; et d’une manière qui lui est propre.

Mes pas se dirigent vers elle, je me souviens les passes d’armes, la précision et la force de ses assauts. Je regarde son armure, sa tenue, l’étiquette dont elle fait preuve ici même. Si j’ai toujours rêvé atteindre la perfection, si j’ai pu la toucher du doigt lors de mon intronisation en tant que prêtresse auprès d’Arès, il est naturel que j’exige que chacun se fixe un objectif réellement grand.

- C’était maladroit, mais je n’ai aucune envie d’appuyer plus les dires du Cardinal. Considère-moi magnanime pour l'occasion : il a précisé ce qui devait l’être et je n’ai aucune envie de perdre du temps. Car il m’est impératif de comprendre ce qu’il se passe en ce moment même dans le vaste monde. Et comme l’a dit le Cardinal, Sa Majesté Harmonie a été frappée par une force mystique inconnue.

Je m’éloigne d’elle sans l’avoir même effleurée, me dirigeant vers le trône de l’Unique.

- Notre seigneur tout puissant exige que cette chose soit identifiée et traquée. Envers et contre tout !

J’ai tourné la tête vers Kalinka au moment où je terminais de m’exprimer, pour appuyer le plus possible sur l’un des désirs les plus prégnants du tout puissant Arès ; une de ses consignes les plus absolues.

- Le Cardinal des Calamités sait très bien de quoi il retourne. Alors laisse-moi te dire ce que signifient ces 4 mots sibyllins : nul royaume pour nous épauler, nulle alliance pour avancer. Nous ne devons notre triomphe qu’à nous-mêmes. Et toute la difficulté réside dans ce que nous pouvons apprendre sans trop en révéler. Dans l’avènement de ce nouveau péril, il y a des réponses à trouver. J’ai déjà mis en place quelques… chemins qui pourront nous aider à trouver ce que nous souhaitons sans trop avoir à batailler.

J’incline la tête vers le sol pour progressivement relever les yeux et observer la salle dans son ensemble, silencieuse. Que pourraient-ils dire tous les deux à tout ce que je viens de formuler ?

- Dites-moi… acceptant l’idée que nous traquons une proie, quelle serait votre approche pour la débusquer ?

Revenir en haut Aller en bas
Kalinka

avatar
Messages : 63


MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Lun 8 Aoû 2016 - 18:52

Aïe pensa-t-elle. Pour une première en entrée c'était un peu raté. Mais pourquoi pas après tout, telle était la dure de loi hiérarchie. Chacun prenait les ronchonneries de son supérieur et ainsi de suite... Kalinka garda le silence. Apparemment, elle avait déplu. C'était une première pour elle, elle qui menait son monde à la baguette. Elle apprit donc et resta calée sur ses talons. Quoi  qu'un peu déçue. Le Cardinal était vraiment porté sur l'étiquette, encore plus que Kalinka sur les mots. Face à sa demande sous-jacente de se présenter, elle s'excusa. Elle voyait bien qu'il assaillait don autorité et lui fit croire qu'effectivement, elle n'était qu'un patin. Alors que déjà son petit plan de courtisane se mettait en place.

< - Mille excuses monseigneur, je ne vous pensais pas si porté sur l'étiquette mais c'est une belle qualité. Je me nomme Kalinka, Berserker de la Conquête... À votre service.

S'ensuivit l'intervention d'Alia qui gonfla de fierté son coeur. Voir la prêtresse d'Arès la défendre en faisait une alliée de premier choix. Elle la remercia chaudement, bien que la réplique d'Alia lui semblait mi-figue mi-raisin.

<< - Merci de me défendre, Dame Alia. Je ferais désormais comme vous le voudrez. >>

Puis elle écouta sagement le Cardinal de la Calamité, perdant peu à peu son sourire. La rumeur était donc vraie? Elle écouta ensuite avec une encore plus grande attention. Elle s'étonna même de la rapidité du plan qu'elle mettait en place. Lorsque la prêtresse posa sa question, elle était déjà prête et répondit très rapidement.

<< Je me propose de mettre une garde rapprochée envers vous et Arès dans un premier temps. Prenez les plus puissants ou les plus rapides à la détente contre les attaques surprises. Puis d'augmenter les rondes des gardes dans tout notre périmètre et enfin de contrôler toute personne entrant dans le Royaume de notre maître. Il faut protéger nos points  forts. Il semble qu'il attaque les plus puissants d'entre nous, je pense donc que ces mesures seraient profitables... >>

Lorsqu'elle parlait c'était un début cadencé, volupteux sur les r et intense. Elle semblait animée par une seconde nature tant sa soif était grande d'aider ses supérieurs. Et c'était particulièrement déstabilisant pour une personne lambda
Revenir en haut Aller en bas
Zyss

avatar
Rôle : Cardinal des Calamités, création dePhobos et Gardien des Portes de la Guerre, monstre tentaculaire du forum, seigneur du temps en formation, éducateur de jeune recru...
Messages : 535


Caractéristiques
Vie Vie:
250/230  (250/230)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Ven 12 Aoû 2016 - 1:45

"Tel une mère protégeant son enfant, la prêtresse te sape ton autorité mon petit Cardinal..."

L'air sombre, ruminant sa rage de s'être vue calmer de la sorte, le Cardinal fit taire son armure, espérant que personne n'avais pu ressentir son émanation.
Après le sermons qu'il avait adresser à cette nouvelle recrue, elle s'empressa de se présenter, elle se nommait donc Kalinka et incarnait la Conquête... Un des quatre cavalier était donc de nouveau présent. Voilà une force sur laquelle il pouvait compter mais il devra attendre de voir et apprendre à connaitre cette demoiselle. Être choisit par la Conquête n'est pas anodin...

Cependant la Conquête se montra attentive, très attentive, perdant son sourire au fil de son récit. Prenait-elle conscience de la menace qui planait sur leurs Dieux? À quel point ces derniers nécessitaient-ils toutes notre attention et nos efforts?
L'intervention d'Alia se montra, et cela allait de soi avec son rôle mais restait néanmoins impressionnant, bien plus motivant que ses propres paroles, chaque mot était visiblement pensé, judicieusement aligné avec une certaine intimité entre eux. Se déroulant tel une bande de soie, enveloppant le coeur des troupes et les chauffants afin qu'ils puissent accomplir leur devoirs!
Kalinka pu observer au fil du discours de la Prêtresse, des hochements de tête de sa part, acquiesçant sur certain passage, ses coeurs semblèrent même s'emballer quand les mots d'ordres furent donner :
"Pas d'alliés, seul notre force compte"

Puis vint le moment du test d'Alia, délibérément elle demanda l'avis de ses camarades afin de préparer ses futurs plans, placer ses pions sur son échiquier personnel... Bien qu'elle eu gagner le confiance d'Arès, et par extension la sienne par ce simple fait, il éprouvait toujours une certaine méfiance, mais pas vraiment , une sorte de sentiment de curiosité quand à ses objectifs. Il trouvait intéressant de l'observer dans ses manoeuvres politique, lui qui n'était rien d'autre qu'un chien dressé à mordre et aboyer.
Il laissa alors Kalinka prendre l'initiative, de tout de façon il sentait très bien que cette dernière était bien plus prête que lui à répondre.
Écoutant avec intérêt la proposition de cette dernière, il ne fut que trop peu étonner, tout ce qu'elle partagea sembla aller de soi. Protéger et renforcer la sécurité du territoire était évident cependant... Cependant tout ces manoeuvres serait cruellement inutile et après qu'elle eu finit, elle qui avait mit tant d'effort à réciter sa réponse sous une forme des plus agréable et enchanteresse, il parla à son tour :

"Tout ce que tu propose est tout à fait logique, mais une parti de ceci est déjà en cours. J'ai ordonner le renforcement générale des entrés aux royaumes. Tout mouvement venant de l'extérieur met rapporter dans l'instant et je veille personnellement à "l'accueil" de ces dites personnes."

Il marque d'un ton ironique le mot accueil, doux souvenir d'une rencontre avec l'Asgardien qu'il aurait aimé prolonger... Puis continua d'un ton plus grave, marquant d'un certain poids chacun de ses mots:

"Hélas tout ceci est plus ou moins vain et ne sert qu'à nous protéger d'attaque d'éventuelle profiteur quand aux évènement présent. J'ai semblerait-il oublier de mentionner un élément important à propos du "Carillonneur", ce dernier apparait et disparait sans que son cosmos ne puisse être détecter. En gros il se volatilise à la seconde où son attaque à frapper, sans pouvoir l'anticiper ou réagir."

Avançant un peu plus dans la lumière, faisant refléter son armure violacé, laissant la lueur révéler l'horreur se cachant sous le métal, il se tourna face à Alia mais ne daigna pas croiser son regard mais il voulut se poser face à elle afin de lui faire part d'une réflexion, d'une pensée qui l'avait frapper un peu plus tôt :

"Concernant cette individu, je propose de continuer les recherches à travers le monde. Ou du moins nous devons nous commencer à pernser à l'éventualité que ce "Carillonneur" soit plus qu'un guerrier, voir même d'un Dieu. Nous devrions chercher plus loin que ce que nous comprenons... et..."

Sa voix trembla un cours instant, pesant à toute vitesse les conséquences des mots qu'il prononcerait, se rappelant les évenements passé, puis, tournant son regard perçant et emplit de folie droit dans les yeux de la prêtresse puis acheva sa phrase :

"Plus fort qu'un Dieu, plus rapide que n'importe quel être, aussi insaisissable que peux l'être le Néant... Je commence à envisager que l'Être du Tartare pourrait avoir certaine réponse à tout ceci. S'il le faut j'y retournerait et lui poserait les questions adéquate."

Sa voix se coupa peu avant la fin de sa phrase, le dire n'avait pas été une mince affaires pour lui, lui qui revenait de si loin, lui qui avait gouter aux supplices des Dieux, lui qui en était ressorti par on ne sais quel miracle, lui qui du se faire "réparer" par un Dieu pour être à nouveau...
Cependant il était prêt à le faire, si cela pouvait faire avancer cette sordide histoire, si cela pouvait protéger ses Dieux et sa patire, oui il y retournerait sans aucun remords et remise en question...
Revenir en haut Aller en bas
Katharina

avatar
Rôle : Berserker d'Arès
Messages : 564


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
264/264  (264/264)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Ven 12 Aoû 2016 - 19:36

Arrow temple du bélier

Katharina quitta le temple du bélier, fit apparaitre des ailes d’ébènes aux reflets incarnats dans son dos et s’éleva dans les cieux azurés. Elle volait au-dessus du saint d’Athéna, Toval en gardant un œil sur lui  afin de veiller à sa sécurité. La guerrière ne supporterait pas qu’un ennemi  chamboule sa quête en se mêlant de ce qui ne le regardait pas. Elle désirait  l’accomplir jusqu’au bout pour rester dans les bonnes grâces de la prêtresse de la guerre. Elle survola les terres sèches de la Grèce en observant par moment le décor pittoresque s’offrant à ses yeux.

Elle voyait des villages bordés par des forêts à la végétation clairsemée et des temples délabrés marqués par les époques. Puis, elle franchit  la porte du royaume de Spartes, en se rappelant qu’elle devrait appliquer tôt au tard la loi fondamentale de son camp. Pensive, elle traversa prestement le champ de mars pluvieux, le brasier des flammes volcaniques ainsi que les divers domaines aboutissant à la salle du trône.

La sœur d’Alectryon  avait hâte de tester son adversaire mais ne voulait pas éveiller ses soupçons en  dévoilant sa personnalité turbulente à l’athénien. Pendant que le chevalier restait à proximité de la berzerker,
elle entra posément dans la vaste pièce en saluant avec déférence l’assemblée.  
Katharina enleva son heaume, ploya le genou devant Alia en se tenant droite, puis posa sa lance à ses côtés avant de prendre la parole :


Pardonnez- moi d’interrompre votre conversation Madame, je reviens du sanctuaire avec le chevalier d’argent de la coupe qui est prêt à s’entretenir avec vous, dois- je le faire entrer ?

Le maitre d’armes de la lance contempla la cuirasse sublime de sa chef en attendant ses ordres. Elle laissa le cardinal des calamités et la nouvelle élue du seigneur Arès répondre aux questions pertinentes de la prêtresse      
               
Revenir en haut Aller en bas
Toval

avatar
Messages : 269


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
172/172  (172/172)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Ven 12 Aoû 2016 - 21:04

Arrivée >>> Il n'est rien de meilleur qu'un retour en son foyer

Et ils s'en allèrent en direction de Spartes, lui au sol et elle dans les cieux. Autant pour la discussion ! Seul avec ses pensées, le chevalier d'Argent marchait d'un pas déterminé en direction des terres du seigneur de la Guerre. Par moments son regard se portait vers le ciel et à chaque fois il pouvait voir la guerrière d'Arès aux ailes d'ébènes planer au-dessus de lui. Toval en conclut une chose certaine : Katharina ne tenait pas à perdre de vue le Saint de la Coupe. Pour une raison ou une autre, il devait donc avoir une certaine importance... pour le meilleur ou pour le pire.

Lorsqu'apparut la porte du royaume de la Guerre, l'humeur du chevalier de la Coupe changea quelque peu. Il était désormais sur ses gardes, à l'affut de la moindre embuscade. La maitre de la Lance se tenait désormais à ses côtés. S'il devait traverser le royaume d'Arès pour rejoindre le palais, mieux valait effectivement que son "ange gardienne" se tienne à ses côtés pour décourager les éventuels guerriers en quête d'honneur. Cela n'empêcha nullement les regards intrigués de certains soldats et autres tentatives de provocations infructueuses. Ils arrivèrent enfin au temple d'Arès.

Grandiose. Majestueux. Terrifiant. Ce n'était pas le genre de bâtiment qui laissait indifférent et Toval pouvait sentir l'empreinte majestueuse et divine du seigneur des lieux. Ne se laissant pas distancer pas Katharina, le chevalier de la Coupe finit par entrer dans la vaste pièce où se tenaient d'importants personnages. Comme Katharina lui fit signe de patienter, Toval resta en retrait près de l'entrée tandis que la guerrière se mêlait à la discussion entre les deux femmes et l'homme déjà présent. Elle présenta ses respects et Toval attendit de savoir s'il pouvait ou non s'avancer. Et c'est là qu'il la vit.

Le Cardinal était sans aucun doute un homme impressionnant et la maitresse des Conquêtes une femme dont la beauté et la force étaient dignes de son titre. Mais ce n'était rien comparé à celle vers qui Katharina était agenouillé. Instantanément, Toval sut que c'était elle. La guerrière de ses rêves, celle qu'il voyait et affrontait en songe. Parfois il l'emportait, parfois c'était elle. Et maintenant le Saint la voyait physiquement. A portée de main, littéralement. Le regard du jeune homme se porta vers le sol, à la fois pour cacher le trouble que provoquait chez lui la vue de la prêtresse mais également pour songer aux implications qu'il pouvait y avoir avec ses songes.

En silence, Toval attendit qu'on lui demande de s'avancer afin qu'il présente ses respects à la représentante d'Arès et maitresse des lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Alia

avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 430


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Dim 14 Aoû 2016 - 17:20

(
Spoiler:
 

La guerrière nouvellement arrivée dans la salle du trône avait un certain toupet, c’était évident. Et tant qu’elle ne dépassait pas une certaine limite, il n’était pas nécessaire de monter d’un cran. Je ne voulais pas importer un régime de terreur envers et contre tous, sans de bonnes raisons. Préserver la santé et l’intégrité de mes guerriers était plus dans mes intentions que de rompre à tout vas les esprits. Oui, car c’est bien par la pensée que songe mettre à genoux ceux qui me résistent ou ceux qui offensent l’Unique par leur simple présence. La Guerrière de la Conquête dispose d’un caractère affranchi de barrières, il sera utile de lui en donner quelques-unes dans les strictes limites de Sparte. Le protocole… Tiens ? Elle ne pense pas Zyss porté sur l’étiquette ? Comme elle se trompe…

- Le Cardinal des Calamités a toute ma confiance et s’il peut se prêter aussi facilement au jeu de l’étiquette, c’est parce que comme tous les guerriers il a gouté à la douleur du règlement ignoré, si vous pouvez imaginer ce que je veux dire, Kalinka de la Conquête. J’espère que vous allez apprendre vite… au moins aussi vite que la progression du Cardinal fut impressionnante…

Je porte mon regard vers Zyss. Peut-il comprendre à cet instant que je suis fière de ce qu’il est devenu ? Inutile de parler plus de lui cependant. Je replonge mon regard dans celui de la Berserker à l’instant où elle me remercie de l’avoir défendue.

- Et je ne vous ai défendu contre personne : vous interprétez mal mes propos… Sachez que jusqu’à preuve du contraire, j’ai pleine confiance en vous… Alors ne me décevez pas, jamais.

Et son plan à l’air rondement mené, classique, imparable face à ce que nous pourrions traverser d’ordinaire. Mais ce que nous traversons n’a rien de classique. J’ai écouté sans l’interrompre et c’est alors que Zyss reprend le flambeau pour dire exactement ce que j’aurai pu dire en critique à ses propositions. Il va de soi que le Berserker de la Conquête ne pouvait réellement savoir ce qu’il s’était passé, ce que notre adversaire était capable de faire, apparaitre, frapper et disparaitre. Aussi, lorsque le Cardinal explique ce qu’il a pu faire, apprendre et mettre en œuvre, je n’ai pas le besoin d’intervenir.

D’autant que son action, ce que lui propose concorde un peu plus avec l’idée que je me fais de la situation. Se renseigner, apprendre, comprendre, frapper. Frapper pour tuer, frapper comme un Spartiate, Frapper pour trancher la tête. Une seule vague, une seule phalange, une seule colonne.

- Nous avons un défi à remporter à la face du monde entier, à la face des royaumes qui s’opposent à nous. De tous temps, Sparte a toujours prouvé que son habileté au combat n’était plus à démontrer… Jadis nous avons même été des modèles pour Athènes…

Un sourire parcours mon visage, un rire même, léger, si léger qu’il pourrait être un sarcasme.

- Notre grandeur passée est en train de renaitre et notre place est en haut de la pyramide, tout en haut. C’est la raison pour laquelle nous devons trouver et traquer cette chose avec l’assurance du triomphe. Tu parles d’aller au Tartare, Cardinal, mais sais-tu seulement qu’aucun mortel ne peut espérer en revenir ? Je comprends bien ce qu’une entité inconnue pourrait nous apprendre mais je ressens aussi le danger d’une confrontation pour laquelle vous n’auriez aucune chance d’en revenir…

Je me rapproche de lui, j’avance à pas de velours… Les cliquetis de mon armure indiquent toutefois que mon allure n’a rien à voir avec celle que je suis, vêtue de cette manière, recouverte d’écailles et de soie. Mon bras remonte jusqu’à ce que ma main vienne se poser sur son visage, je l’effleure…

- Toutefois… Si tu penses que cet acte héroïque en vaut la chandelle, Cardinal des Calamités… J’aimerai que tu me dises en quoi cette intuition qui est tienne serait bonne… avant de te donner ma bénédiction… J’ai toujours du mal à me séparer de mes meilleurs éléments…

Telle une mère aimante qui donne l’autorisation, je voulais qu’il m’exprime ce qu’il avait vraiment en tête. Le Tartare n’était pas pour les individus comme nous, aussi brillants et puissants puissions-nous être. Mais il était temps que je donne ma version des choses, ce que je pensais juste et à faire pour la mission que Arès m’avait donné à accomplir.

- Nous n’avons besoin d’aucune alliance ou d’aucun compromis de guerre avec quiconque pour mener une action contre cette chose. Toutefois, comme vous l’avez souligné, très cher Cardinal, il se trouve que cette chose attaque tout azimut, tous les royaumes… Nous en avons eu un aperçu avec la visite de l’asgardien. Nous savons globalement ce qu’il s’est passé chez eux. Mais chez les autres ? Vous avez eu vent de ce que les Spectres et les Saints ont traversé, mais les informations restent fragmentées.


Pouvaient-ils s’imaginer ce que je présageais faire ? En apprendre plus, certes, mais il fallait manœuvrer avec tact et intelligence.

- Je compte me rendre aux enfers pour présenter me présenter en tant que Prêtresse d’Arès au sombre souverain en personne. Ensuite, c’est après d’Athéna que j’irai parler et tenter de faire avancer le tournoi que notre Seigneur et Maitre désire depuis longtemps. Tant qu’il n’aura pas été mené, nous devrons rester neutres avec les Saints de… l’espoir.


Une excuse diplomatique pour en apprendre plus. Une excuse de bonne forme pour avancer un pion sur l’échiquier….

- Je compte manœuvrer de la sorte. Et nulle alliance ne sera nécessaire. Dans le même temps, très cher Cardinal, et si vous avez ma bénédiction, vous œuvrerez au Tartare… Essayez de me convaincre pour voir…

C’était presque comme un jeu. Je voulais l’entendre me dire ce qui le motivait le plus dans sa décision. J’attends quelques instants, le laissant s’exprimer puis mon regard se porte vers Kalinka.

- Vous m’accompagnerez, Berserker de la Conquête. Après tout vous avez suggéré que les meilleurs éléments soient en compagnie des puissants. Et je souhaite voir également à quel point vous allez être familière avec… l’étiquette. Partout où nous irons.

Un bruit attire alors mon attention : on entre dans la salle du trône. Mon regard se porte au-delà de l’entrée et c’est Katharina que je vois débarquer. Elle est déjà là ? Encore une chance que nous ayons bientôt terminé… Et la voilà accompagnée. Bien… très bien. Il faut faire un peu d’espace par ici… Tout de suite. Les prochains instants seront une peu mouvementés pourrait-on dire.

- Cardinal, pendant que je m’occupe de notre visiteur, emmenez avec vous la Berserker de la Conquête et tachez d’éprouver rapidement ses capacités de combat avant qu’elle ne m’accompagne. Ensuite… Vous pourrez aller… éprouver d’autres formes de sensations aux portes du Tartare. Tachez de revenir entier…

J’avais un ton très matriarcal mais tout était dit d’une voix si… posée. Implacable ? Non, pas que. Démonstrative et sure de moi. D’un claquement de mains, je fais comprendre au Cardinal et à la Berserker de la Conquête qu’ils n’ont plus qu’à s’exécuter et puis sentant que j’oublie un détail, je lance une dernière phrase à l’attention du Cardinal :

- J’ai dit ‘’éprouvez sa force’’, tu peux lui faire regretter son manquement à l'étiquette mais inutile de la tuer pour ça.

Si la berserker n’a pas un coup de pression avec ça, je ne sais pas ce que j’aurai pu dire de mieux. Mon visage passe alors d’un coup d’une attitude avenante à un aspect de glace. Je regarde Katharina et lui fait signe d’avancer alors que les autres s’éloignent suite à mes ordres.

- Maitre d’Armes de la Lance. Je suis ravie de vous voir revenue aussi vite… avec ce que je vous ai demandé.

Est-il tétanisé ? Peut-il avoir peur ? Je revois le chevalier qui me porte le coup de grâce dans mes rêves, je l’observe en silence, sans laisser transparaitre le moindre sentiment. Tout juste peut-il se trouver épié, analysé… Et me voilà avançant les quelques marches dans sa direction. Il est resté aux portes du Palais, pour ma part c’est sur l’avant dernière marche que je me suis arrêtée.

- Nous voilà enfin réunis face à face, chevalier de la Coupe. Mais avant que je te donne l’autorisation de me parler, tu vas me divertir.

Mon regard va alors vers Katharina, je la regarde comme la sœur qu’elle est pour moi, aimante ; et c’est d’une voix mielleuse, que je lui demande d’agir, juste en me passant la main dans les cheveux.

- Dis-lui d’entrer… et éprouve sa force.

Revenir en haut Aller en bas
Kalinka

avatar
Messages : 63


MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Lun 15 Aoû 2016 - 12:54

Les mots de la prêtresse étaient puissant et revigorant. Kalinka fut étonnée que la prêtresse ne l'ait pas défendue, mais, après tout, ne devait elle pas sécuriser ses points forts? Cela était une parfaite technique de management de monter les bzrserkers les uns contre les autres, cependant en être l'esclave était un autre point de vue qui déplaisait à Kalinka. Procéder à des manipulations -en être l'auteur, et en être l'objet il y avait un gouffre que Kalink n'aimait pas franchir. La gêne la gagna mais la seule preuve de sa nervosité fut le serrement de ses mains sur le pommeau de son fleuret.

Lorsqu'Alia l'invita à la suivre partout elle allait, ellerefit une révérence empressée et ajouta avec un grand sourire :

<< Ce sera avec plaisir, votre Altesse! >>

Elle espérait cependant que tout se passerais bien en précence...d'une si belle dame! Kalinka fut étonnée de l'ordre donné au Cardinal de la combattre et un sourire énigmatique apparût une nouvelle fois sur ses lèvres. Elle lança un regard de défi au Cardinal, prête ici même à lancer la bataille. Cependant son rictus s'évanouit lorsque la prêtresse demanda quelque peu à Zyss de la... l'absoudre. Elle regarda Alia puis Zyss puis encore Alia, semblant décontenancée, presque perdue.

<< Eh bien, allons-y dans ce cas, Cardinal de la Calamité, disa-t-elle d'une voix ayant perdu sa légèreté. Apprenons à nous connaître autour de la dueur et des armes. À plus tard, Dame Alia. >>

Puis elle s'en fut en invitant par le geste à la suivre. Elle remarqua en coup de vent les nouveaux visiteurs, mais trop perturbée à l'avance du combat à venir, elle ne releva pas le chevalier d'Athéna.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zyss

avatar
Rôle : Cardinal des Calamités, création dePhobos et Gardien des Portes de la Guerre, monstre tentaculaire du forum, seigneur du temps en formation, éducateur de jeune recru...
Messages : 535


Caractéristiques
Vie Vie:
250/230  (250/230)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Dim 28 Aoû 2016 - 22:17

Le futurs se voulait emplit de remous, le navire qu’était Sparte allait pénétrer dans des océans tumultueux, les canons allait pouvoir se décharger et quiconque serait sur leur trajectoire se verrait sombrer dans les profondeurs insondable du royaume marins…

A sa grande surprise Alia montra clairement son soutien pour le Cardinal, semblerait-il qu’elle se soit aperçut de son ambiguïté? Tout d’abord surpris, il s’en ravi avec joie et délectation. Quand à Kalinka son sort était tout autre, se faisant remettre à sa place, non sans une certaine douceur, mais la leçon avait été donné et ce pour le plus grand bien de la Conquête.

Elle écouta les proposition de chacun puis parti dans une sorte de discours de motivation, fort bien efficace, faisant montre encore une fois de ses talents naturel de leader et d’oratrice.
Validant l’intégrité du contenu de ce discours, il fut ramener face à ses peurs les plus profondes quand elle lui demanda de la convaincre d’aller au Tartare. Il se devait être honnête, il le serait et lui répondit ainsi :
« Pour être franc, je n’ai aucune envie d’y retourner, ce qui y habite est aussi effrayant qu’insondable, voyez ce qu’il a fait de mon être. Bien que je me présente à vous avec une certaine stabilité, sachez qu’il n’en ai rien. Mon expérience là bas y fut des plus terrible et m’a changé de bien des façons. Non je n’ai pas envie de m’y rendre à titre personnel. Cependant, cependant… »
Il marqua comme une pause, afin qu’elle puisse parfaitement intégré l’importance de ses propos, qu’elle note à quel point cet endroit y est dangereux, insensé, insondable… incompréhensible. Puis Il continua :
« Cependant c’est la nature omnipotente de cet chose que je veux solliciter. Elle est joueuse, aime se nourrir de nos peur et en cela elle est quelque peu manipulable, du moins je l’espère. Cette chose semble tout savoir, absolument tout et pourrait nous apporter des réponses. Le risque est, hélas, que j’en ressorte encore plus mal que la première fois. C’est risqué, bien trop à mon sens, mais pour Arès, NOUS berzerker, devons être capable de faire ce genre d’action avec la conviction qui nous caractérise! »

En attendant la réponse Katharina s’en était revenu, déjà, elle avait fait bien vite mais ce qui le surpris d’avantage c’est l’intégrité physique de l’invité qu’elle avait ramené. Ni ecchymose, contusion, pas même une rayure sur son armure argenté… Avait-elle fait combattre ce dernier?
Une rage sourde commença à monté en lui, ne pas avoir respecter la règle de base du royaume était une honte sans nom! Et, alors qu’il allait foutre une mandale monumentale afin d’éprouver le chevalier Saint, Alia l’interrompie avant même qu’il eu avancer d’un picomètre et lui demanda d’aller éprouver la Conquête à la place.
Ravalant sa rage, au risque de la voir se déferler sur la pauvre Kalinka, il effectua une courbette puis valida l’ordre avant de s’en aller en compagnie de la nouvelle recrue, non sans lâcher un regard assassin sur Toval et Katharina, leur faisant comprendre que leur douleur n’ai que remise à plus tard, dés qu’il en aura l’occasion.

Arrow Avec Kalinka
Revenir en haut Aller en bas
Katharina

avatar
Rôle : Berserker d'Arès
Messages : 564


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
264/264  (264/264)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Dim 28 Aoû 2016 - 22:41

En assistant à la discussion animée entre Alia et les berzerkers présents dans la pièce, la guerrière apprit que la maitresse des conquêtes eut le malheur d’oublier le protocole.  En posant un regard soucieux sur sa collègue, katharina pensa que la vie militaire de ce camp mettrait à rude épreuve les nerfs de Kalinka.  Les inquiétudes de la fille du feu se confirmèrent, quand la prêtresse ne tarda pas à punir l’impétueuse en la confiant au bon soin de zyss. La sœur d’Alectryon n’avait jamais eu l’occasion de combattre le cardinal des calamités, mais se doutait bien qu’il serait sans pitié avec la jeune femme.

La combattante se posa des questions lorsque La représentante du dieu de Spartes recommanda au gardien du royaume de revenir vivant du tartare. Le maitre de la lance n’avait pas suivi l’intégralité de leur conversation, mais savait que ce lieu maudit n’était pas fait pour les mortels. Elle partageait la même opinion qu’Alia et espéra que son supérieur revienne en un seul morceau. Par la suite, elle soupira de soulagement quand sa chef demanda expressément au cardinal de ne pas ôter la vie à kalinka lors de leur futur combat.

Avant de quitter la salle du trône, la jeune berzerker remercia chaleureusement la prêtresse de sa proposition et sollicita le redoutable zyss de la suivre. Ensuite, la stratège s’adressa  à sa subordonnée  sur un ton calme en l’invitant à s’approcher d’elle puis se dirigea vers Toval. Katharina se releva et marcha vers la première dame de Spartes, le sourire aux lèvres, elle prit la parole :

Je vous remercie votre excellence pour cet accueil chaleureux, j’avais hâte de rentrer au bercail pour vous faire honneur en menant à bien cette mission. Il est surtout impensable de faire attendre une dame de votre rang.  
     

Dès qu’elle s’arrêta devant son invité, elle ordonna au saint d’Athéna de la  divertir avant de s’entretenir avec lui. Après, Alia regarda avec bienveillance sa sœur d’armes en lui donnant des directives. La fille du feu resta un moment dubitative en écoutant la requête singulière de sa supérieure, car elle ne souhaita pas réveiller la princesse harmonie et abimer ce temple. Cependant, elle avait entièrement confiance en son amie qui prenait  des décisions réfléchies. Par conséquent, elle ne fit pas attention au regard meurtrier de son supérieur et s’exécuta sur le champ en brandissant sa lance vers Toval.

Entrez dans la salle, chevalier et Venez-vous mesurer au maitre d’armes de la lance !
 

Téméraire, une lueur combative apparût dans ses yeux, elle lui jeta un regard froid en lui parlant sur un ton ferme :

Voyons ce que vous avez dans le ventre chevalier ! Battez –vous avec détermination car je ne vous ferai pas de cadeaux.  Ne vous avisez surtout pas de fuir durant note duel ! Les fuyards et les faibles ne méritent pas de parler à Dame Alia.
 
L’intrépide se mit en position de combat et enflamma subitement son arme acérée, elle attendit que son adversaire se manifeste.

Arrow Défit lancé à Toval
Revenir en haut Aller en bas
Toval

avatar
Messages : 269


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
172/172  (172/172)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Lun 29 Aoû 2016 - 18:34

La salle se vida rapidement, ne laissant bientôt plus qu'Alia, Katharina et enfin lui-même. Le Saint soutint le regard haineux du Cardinal quand celui-ci quitta la salle du trône bien qu'il n'en comprenait pas l'exacte raison. Néanmoins il avait plus urgent à s'inquiéter que l'humeur du Cardinal. À peine eut-il fait un pas en direction de la Maitre de la Lance que les portes se refermerent dans un claquement sonore et puissant, mettant la touche finale au piège qui venait de se refermer sur lui. Du point de vue des Spartiates il n'y avait sans doute rien de sournois dans cette manœuvre. Sans doute était-ce même un grand honneur que de s'affronter devant la grande prêtresse. Mais Toval n'était pas un Berserker et n'avait aucunement l'intention de jouter pour les magnifiques yeux d'Alia.

"Alors c'est ça ? On vient me chercher et m'attirer ici pour quoi ? Un divertissement ? Une mise à mort ?"

Affirmer que le Saint de la Coupe comprenait la situation eut été un doux euphémisme. Affirmer que la situation lui plaisait eut été un mensonge flagrant.

"On ne me laisse pas le choix, alors soit.", termina-t'il, la mâchoire serrée.

Il n'était pas resté inactif durant le voyage jusqu'à Sparte et avait prit soin d'observer Katharina. Et une certitude était évidente : elle était puissante. Bien plus que lui. Le Saint de la Coupe n'éprouvait pas de honte ou de peur à affronter un adversaire plus puissant mais ne voyait simplement pas l'intérêt d'un tel combat maintenant... mis à part pour une forme d'humiliation. Prenant quelques secondes pour observer l'arène improvisée, il se demanda s'il serait possible d'écraser la Berserker sous une des colonnes... Mauvaise idée, ça risquait de la rendre encore plus hargneuse.

De mauvaise grâce, il se mit en position pour affronter la maitre d'arme de la Lance. Et quelque chose lui disait que son humeur n'allait pas s'améliorer.


Défi relevé.
Revenir en haut Aller en bas
Alia

avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 430


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Jeu 1 Sep 2016 - 12:39

J’écoute avec intérêt ce que me dit le Cardinal. Sur ses motivations, rien à redire. Il veut aller voir la créature du Tartare pour trouver des informations. Certes, c’est une idée comme une autre mais peut-on vraiment se passer de sa présence ici, à Sparte ? Je redoute qu’il n’y survive pas, rien n’est certain pour ceux qui bravent les recoins les plus sombres du monde, même pour un téméraire Cardinal. Mais c’est lorsqu’il parle de la conviction propre à chacun que mon sentiment à l’égard de sa décision change. Sans un mot, j’acquiesce à sa requête. Il aurait été inutile de trop en dire d’autant qu’au même moment Katharina entre dans la salle du Palais.

Etrange qu’il ait autant de force de caractère pour désirer autant aller se faire plier comme un brin de paille dans le sacrosaint domaine de la sourde terreur… Je ne sais pas si moi-même je serai capable d’un tel sacrifice, en sachant bien entendu que l’obtention de réponses n’est pas certaine. C’est ça qui me fait douter de l’intérêt de cette action : la portée des possibles réponses. Un sacrifice n’a de sens que s’il apporte réellement quelque chose et j’ai horreur de ceux qui risquent tout sans mesurer leur incompétence à prendre la bonne décision.

Et alors qu’il a pu voir que j’étais d’accord avec lui, en fin de compte, qu’il s’en va accompagné de Kalinka, je tourne mon regard vers les arrivants. Les premiers échanges, nous en avons déjà parlé quelques lignes plus haut. Ce qui importe alors c’est la déconcertante facilité avec laquelle les portes se referment, la voix et le ton employés par Katharina pour lancer un défi au chevalier d’Athéna et la manière qu’il a de percevoir ce qu’il se trame ici.

Aux mots que Katharina lui lance, il n’a au départ qu’incompréhension. Puis, il comprend bien vite. Tiens, en voilà un qui ne se perdra pas en palabres inutiles et qui va peut être jouer le jeu jusqu’au bout. Je le regarde encore une fois, jugeant et jaugeant le moindre de ses gestes. Et le voilà que d’une réponse, d’une seule, il s’insurge. Un divertissement ? Une mise à Mort ?

- A Sparte, tous sans exception doivent affirmer leur valeur. Une mise à mort ? Pauvre fou. Le traité entre L’Unique et ta déesse est bien trop important pour que ta vie suffise à éponger notre désir de victoire sur ton royaume. Nous t’avons promis de repartir d’ici… vivant. Et c’est ce qu’il va se passer.

Me voilà remontant les marches les unes après les autres pour me mettre en position, au-dessus de tout, dans la meilleure des configurations qu’il soit pour ne pas rater une miette du combat qui va se dérouler.

- De ta détermination dépendra mon intérêt à parler ou à te montrer la porte.

Ma main vient se glisser dans mes cheveux et mon regard plonge vers lui, plein de rancœur et de reproches ; ça, il doit savoir ce qu’une femme peut éprouver juste d’un regard… même s’il est le plus magnifique des regards qu’il ait pu voir.

- Et pour ce qui est d’une mise à mort… il me semble que ce n’est pas moi qui ai commencé, Chevalier.




Revenir en haut Aller en bas
Alia

avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 430


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Dim 2 Oct 2016 - 13:47

Le combat avait commencé, la joute démarrait comme n’importe quelle joute, elle n’était conditionnée que par mes ordres et par la loi d’Arès. Mais telles étaient les lois de notre royaume. Je les regarde tous deux s’échanger les premiers coups, les premières attaques. J’attends quelque chose, un moment précis. Certes, il ne doit pas mourir, le pacte avec le Sanctuaire est strict en ce sens. J’interviendrai donc avant le terme de ce duel. Qu’il me divertisse ? Sait-il qu’il en est incapable ? Je ne l’ai pas fait venir ici pour ça, mais tant qu’il ignore les raisons pour lesquelles je l’ai fait mander, il se battra pour avoir la vérité, non ?

J’observe, je regarde le combat. Nul ne pourrait être en de meilleures loges que moi pour observer ce qu’il se trame. Et puis le voilà invoquant les puissances de sa constellation, optant pour une position de recueillement. Je reconnais cette technique, je reconnais cette manière de procéder. Là, si Katharina l’attaque, elle va reprendre sa propre énergie décuplée par le Cosmos de Toval. Silencieuse et imperturbable je n’en dis rien. Katharina pourra survivre à cet assaut car elle n’a pas préparé son attaque la plus puissante.

Et puis, c’est aussi bien de la tester à elle aussi…

Mais il se passe quelque chose que je n’ai pas prévu. Alors que Katharina prépare son assaut, que lui attend patiemment de pouvoir agir au même instant, le voilà changeant d’optique et prévenant son geste, il se sépare de son armure sans ménagement. Celle-ci vient alors se placer à ses cotés pendant que toute la force de l’attaque de Katharina vient le frapper. Le voilà presque désintégré, vaporisé, pulvérisé. Je reste perplexe un instant, reconsidérant ce qu’il vient de se passer. Katharina elle, n’en revient probablement pas.

- Je ne serai pas votre ‘’jouet’’ ? Est-ce bien ce qu’il a dit ?


Je m’approche de l’arène, du lieu où il est tombé. J’observe un instant sans dire quoi que ce soit. Son armure est toujours là par contre.

- Les chevaliers d’Athéna….. Sont-ils tous de la même… consistance ? Je n’arrive pas à comprendre ce qu’un suicide peut autoriser comme marge de manœuvre pour… l’espoir dont ils se revendiquent. Quant à vous, Maitre de la Lance, c’est plus que je n’espérais. S’il n’est pas fichu de survivre à vos assauts, il n’est définitivement pas digne de se présenter devant moi. Quelle ironie, moi qui avait de simples questions à lui poser...

Reprenant ma place auprès du trône d’Arès, j’adresse encore quelques paroles à Katharina.

- Pensez-vous qu’il reviendra chercher son armure et si c’est le cas, ne devrions-nous pas l’inviter à rester au dehors des murs de notre royaume… afin que la leçon soit acquise ? Ou bien autre chose ?


Revenir en haut Aller en bas
Katharina

avatar
Rôle : Berserker d'Arès
Messages : 564


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
264/264  (264/264)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Mer 5 Oct 2016 - 16:19

La berzerker vérifia la motivation de son adversaire par un échauffement énergétique, puis monta d’un cran en attaquant avec sa colère volcanique. Le chevalier d’argent se défendit avec une volonté de fer, les ripostes des deux combattants se succédèrent rapidement, accompagnées de railleries. Toutefois, le duel prit une tournure très inattendue quand il arriva bientôt à son terme. Alors que le jeune homme envoya son assaut le plus fulgurant sur Katharina, il enleva soudainement sa cuirasse.

Au même moment, la fille du feu lança son attaque forte amplifiée sur Toval qui précipita sa mort. L’ouragan cosmique engendré par la confrontation brutale des deux adversaires, déferla dans la salle du trône en consumant le corps du guerrier. Dépitée, la sœur d’Alectryon n’était pas capable de faire machine arrière et assista malgré elle au trépas du saint d’Athéna suicidaire. Complétement sidéré, le maitre d’armes regarda les cendres de Toval en serrant de toutes ses forces sa lance rouge, elle murmura en son for intérieur :
« Ce n’est pas possible ! Le combat est déjà fini ! Je me demande ce qui l’a incité à retirer sa cuirasse durant son épreuve. Cette andouille aurait mieux fait de se taire au lieu de décevoir la représentante d’Arès en mourant de la sorte ! Il ne perd rien pour attendre celui-là ! »

Silencieuse, Alia quitta son point d’observation, descendit dans l’arène les yeux rivés sur l’armure endommagée de son invité. Elle s’approcha de sa subordonnée mécontente de cette issue décevante. Les paroles de la prêtresse sortirent la fille du feu de sa torpeur qui se tourna vers sa chef en s’agenouillant devant elle. Katharina s’adressa à son interlocutrice d’une voix amère :

En effet, il ne mérite vraiment pas de s’entretenir avec vous. Madame, votre invité était encore jeune et novice dans l’art du combat mais les chevaliers dorés ne sont pas de la même trempe que lui.

Ensuite, elle réfléchit un moment aux dernières paroles de la prêtresse avant de lui soumettre une requête particulière :

Dès qu’il sortira des enfers, je pense que la cuirasse reviendra par elle-même vers le combattant de la coupe donc il ne risque pas de remettre les pieds chez nous après sa piètre performance. Avec votre accord Dame Alia, je souhaiterai me rendre au sanctuaire afin d’avoir une discussion pacifique avec Toval.  

Il me semble important de recueillir de plus amples informations sur son comportement étrange pendant le test dans le but d’éclaircir la situation. De plus, je lui ferai part de votre décision en lui expliquant clairement qu’il n’est plus le bienvenue dans ce royaume.
Qu'en pensez-vous Madame?
Revenir en haut Aller en bas
Alia

avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 430


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Ven 7 Oct 2016 - 9:59

Katharina n’avait pas tardé à répondre à mes interrogations. Je ne savais pas vraiment ce qu’il conviendrait le mieux. Je savais très bien ce qu’il faudrait faire mais quelques options venaient semer le trouble. Je souhaitais donner une bonne leçon à ce chevalier qui m’avait fait perdre mon temps. Effectivement, le chevalier était à présent bien trop cuit pour pouvoir parler ou dire quoi que ce soit.

- Les Enfers vont accueillir son âme. Qu’elle y reste pour fruit de son incompétence. Un chevalier ne doit être ni novice, ni trop jeune pour prétendre à cette excuse en cas de défaite. Qui veut triompher se bat. Qui ne veut pas, cherche des excuses.

D’un mouvement de pied, je balaye légèrement le sol sur l’emplacement des cendres et sans ménagement j’invoque une bourrasque de cosmos pour que ses restes soient balayés à tout jamais de la salle du trône d’Arès.

- Les chevaliers d’Or… Ils sont une poignée. Pas plus. Et nous, nos forces grandissent de jour en jour. Leur pouvoir ne m’impressionne pas.

J’avais eu un léger rire, moqueur mais pas trop. La première erreur à faire était de sous-estimer ses adversaires. Je ne serai pas stupide pour ça.

- Par contre, tu souhaites te rendre au Sanctuaire ? Mais pourquoi donc ? Parler avec ce chevalier encore une fois ? C’est inutile. Il a raté l’occasion de lever le voile sur quelque chose qui au final n’était qu’un détail. Son attitude ? Mais elle a été suicidaire. Est-ce que tu enlèverais ton armure en plein combat ? Bien sûr que non. Alors je t’ordonne de le laisser avec sa faiblesse.

J’avais regardé le Maitre de la lance alors que je prononçais ces paroles. Je n’espérais pas qu’elle comprenne ma décision, les ordres étaient les ordres ; aller au sanctuaire… et les aider à s’entrainer aussi par la même occasion…

- D’ailleurs, notre pacte de non-agression n’est en rien affecté : du fait de sa stupidité, il a trouvé la mort. Nulle autre explication à donner et je doute fort qu’il se vante avoir trouvé la mort chez nous en de pareilles circonstances…

Sans ménagement, je reprenais la direction du trône d’Arès ; ma décision était prise.

- j’ai besoin de toi à mes côtés. Je compte me rendre aux Enfers. Ma mission est d’en apprendre plus au sujet de celui qui a frappé sa Majesté Harmonie. Tu ne me laisserais pas y aller seule bien sur… ?
Revenir en haut Aller en bas
Katharina

avatar
Rôle : Berserker d'Arès
Messages : 564


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
264/264  (264/264)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Sam 8 Oct 2016 - 19:22

Quand katharina vit sa chef se servir de son cosmos pour faire disparaitre définitivement les cendres du saint d’Athéna, elle sentit une grande contrariété dans le cœur de la jeune femme. La berzerker se promit de faire ravaler ses paroles effrontées à Toval dès qu’elle le rencontrerait  à nouveau. Il était peu probable qu’il prenne l’initiative de venir seul à Sparte donc la guerrière attendrait le moment propice pour lui faire payer son fiasco. Quand, un chevalier avait la chance de se battre pour une grande prêtresse, il devait impérativement se donner à fond pour l’honorer. C’est pourquoi, les soldats faibles ou lâches insupportaient beaucoup la fille du feu.
           

Ensuite, le maitre de la lance soumit une demande singulière à sa chef qui trouvait cette requête plutôt vaine. En écoutant certains de ses arguments, elle repensa à son combat contre le cardinal du feu. Contrairement au jeune Toval, l’incendiaire avait une très bonne raison de retirer sciemment sa cuirasse, elle devait diminuer la puissance du démon. Lorsque katharina sortit de ses songes, elle préféra garder ce détail gênant dans son jardin secret afin d’éviter les déconvenues. La jeune femme rompit son silence en s’adressant à la prêtresse de la guerre :

Vous avez raison Dame Alia, cela ne sert à rien que j’aille au sanctuaire pour m’abaisser à discuter avec un chevalier suicidaire. La honte et la culpabilité finiront bien par l’étrangler.  

Par la suite, elle parla du  mystérieux carillonneur et de sa mission d’investigation aux enfers. Quand sa chef lui posa la question fatidique, katharina  répondit aussitôt :
Madame je vous ai fait le serment de vous servir en toutes circonstances, je ne me permettrai jamais de vous laisser partir seule chez le seigneur Hadès. En revanche, l’entrée de ce royaume  est surement bien gardée et ça m’étonnerait fortement qu’il nous révèle grand-chose. Cette mission risque d’être semée d’embûches connaissant les rivalités du passé qui existent entre nos deux factions.

Quoiqu’il arrive, je vous escorterai jusqu’aux enfers car c’est mon rôle de veiller sur votre sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Phobos 1

avatar
Messages : 812


Caractéristiques
Vie Vie:
258/258  (258/258)
Cosmos Cosmos:
343/350  (343/350)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Prise de fonctions   Mer 12 Oct 2016 - 19:23

"Ainsi tu es devenue la prêtresse d'Arès? Amusant...." 


Les portes de la pièces venaient à peine de s'ouvrirent que la voix de Phobos se faisait entendre, glaçant le sang des deux femmes de part sa froideur cassante et son entrée pour le moins soudaine et brusque. La voix du dieu avait parlé avant même qu'il soit visible, entrant lentement mais sans être dénué de sa fermeté habituelle. La canne à la main, le dieu pénétra avec majesté dans la pièce, ayant ressentit les cosmos de Katharina et celui changé d'Alia. En s'approchant il avait compris en quoi elle avait changée, ayant délaissée sa cuirasse pour la robe, devant la première prêtresse d'Arès. Phobos était sceptique, connaissant les envies subites et lunatiques de son père.


"Voila bien un caprice inhabituel de sa part. J'espère pour toi qu'il est avisé et qu'il n'aura pas à le regretter! Hum... mais qu'avons nous donc là?" 


Laissant les femmes adopter l'attitude qu'elles devaient prendre face à lui, il huma l'air, sentant l'odeur du sang, du feu et de la mort. Il se tourna alors avec sévérité vers les deux femmes. 


"Est ce que je me trompe, ou un combat a eu lieu dans le palais de mon Père?" 


Une pression invisible se serra avec force autour de leur gorge,  tandis que la sévérité de la Peur les saisissait littéralement, Phobos manifestant clairement son mécontentement.


"Est il normal qu'un combat ait eu lieu dans le palais de votre dieu? D'autant qu'il ne me paraissait insuffisamment intéressant étant donné la brièveté de celui ci, l'ayant à peine ressentit de mon propre domaine!" 


Il relâcha sa pression violemment, faisant vaciller autant la prêtresse que la guerrière. Mais il n'était pas prêt d'oublier cela, sa voix sèche et cassante martelant ses mots dans leurs esprits.



"J'ignore qui a été tué ici, et je ne tient pas particulièrement à le savoir. Par contre, vous, vous devriez savoir que ce lieu n'est pas une vulgaire arène. Non il s'agit du palais de votre dieu, et vous n'avez pas à organiser d'affrontements en ce lieu sacré sans notre bénédiction ou en cas de Guerres Saintes. Si cela venait à se reproduire, sachez que le combat qui suivra vous opposera, et il s'agira alors d'un duel à mort!"


Son regard passa vers Alectryon qui apparaissait alors. 



"Alectryon m'a révélé des informations pour le moins intéressantes, si ce n'est précieuses. Grâce à cela il est encore en vie. En effet, d'après ses dires, et je peux t'assurer, Alia, qu'ils sont exacts, le Sanctuaire d'Athéna et Asgard sont sur le point, si ce n'est déjà fait, de s'allier. Il tient cette source d'un misérable trop stupide pour l'avoir fermé et pas assez intelligent pour avoir menti à ce sujet. De plus, concernant le pacte de non agression qu'il y avait entre notre armée et les chevaliers d'Athéna, ce dernier est désormais caduque, un certain Arion ayant attaqué au nom d'Athéna le cardinal du feu!"


Phobos laissa la prêtresse prendre connaissance des informations que son guerrier lui avait fournit. Le dieu avait agi de telles manières avec lui qu'il ne pouvait avoir menti. Il s'approcha d'elle et, posa sa main glacée sur sa joue, redressa son visage afin que leurs regards se croisent.


"Tu vas transmettre ces informations à mon Père. Je dois m'absenter un moment, Arès le sait, et Alectryon ainsi que Zyss m'accompagneront. Les cardinaux se doivent d'être des armes ultimes, semant terreurs, effroi et carnage sans retenue et sans état d'âme, hors il y a encore à faire à ce niveau là. Ainsi, l'armée prendra leur exemple et deviendra plus forte et sanguinaire que jamais. N'ait crainte, petite, notre absence sera brève. En attendant.... tu sais quoi faire, du moins.... je l'espère !" 


Phobos délaissa Alia, l'ayant imprégné de sa froideur et de ses ténèbres le temps de lui dire ses mots. 


"Alectryon... Si tu as une chose à dire à ta prêtresse et à ta soeur, c'est le moment! Rejoins moi auprès de Zyss à la porte du royaume!" 



=> Entrée du royaume 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Prise de fonctions   

Revenir en haut Aller en bas
 

Prise de fonctions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Libre]Prise d'otage? Pas si sûr! [Rang C]
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Prise en flagrant délit [pv] [terminé]
» Question de règle: prise d'objectif avec un transport plein de troupes.
» Prise de sang et test HIV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume de la Guerre ¤ Arès :: Le domaine de la Guerre :: Le temple d'Arès-