Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Londres: Retrouvailles entre le feu des morts et le feu sacré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scareface
Chevalier d'or du Cancer
Chevalier d'or du Cancer
avatar
Messages : 2169


Caractéristiques
Vie Vie:
353/353  (353/353)
Cosmos Cosmos:
352/352  (352/352)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Londres: Retrouvailles entre le feu des morts et le feu sacré   Jeu 16 Juin 2016 - 1:42

dix-neuf heure, le quinze de ce mois, je suis devant la grille de la battisse londonienne de la famille d’Elicia. Je l’inspecte, regardant une à une les fenêtres qui se trouvent face à moi, je n’y vois aucun mouvement, aucune ombre, apparemment la spectre du Bènou n’était pas encore arrivé et c’était tant mieux, ça me laissait le temps de préparer son arrivée.

Je poussais donc la grille en métal qui s’écarta dans un crissement strident , puis je remontais l’allée de gravier jusqu'à la grande porte à double battant du manoir que j’ouvris après avoir vérifier que personne ne m’avait vu car en ce dernier mois de printemps, il faisait encore bien jour à cette heure-ci, surtout que pour une fois, Londres était baigné de soleil.

Une fois entré dans la demeure, j’inspirais fortement et me mis au travail, j’avais fait quelque détours avant de venir retrouver mon amante dont un en France, dans l’est du pays pour être précis , pour y prendre une de leurs fameuse bouteille de champagne. Je terminais de dresser la table en y déposant les flûtes et en y ajoutant quelques bougies puis me préparait physiquement, durant mon voyage de retour, j’avais aussi fait une boucle par la Chine, car ce n’est que dans les blanchisserie chinoise qu’on arrive à avoir des vêtements d’une propreté sans faille, après avoir boutonné entièrement a chemise, je me regardais dans le miroir puis me mis à rire.

Mon pauvre Scary , t’as plus l’air d’un magicien que d’un gentilhomme accoutré ainsi…

Je décidais donc de déboutonné le haut de ma chemise, finalement pourquoi vouloir en faire plus, c’était vêtue de la sorte qu’elle m’avait quitter et c’était vêtue de la même façon qu’elle allait me retrouver. Je déposais enfin un papier enroule sur la table, cadeau pour ma belle et me mis à l’attendre non sans une certaine impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1268


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Londres: Retrouvailles entre le feu des morts et le feu sacré   Mer 29 Juin 2016 - 10:33

Abandonnant cette étrangère venue aux Enfers, tu prends la direction de la surface de la Terre. Dans ta tête, tu n'as qu'un seul objectif en ce moment, te rendre dans ton ancienne demeure afin de vérifier si ton amant s'y trouvait. Après tout, vous vous donnez souvent rendez-vous à un certain moment du mois et dans le manoir dans lequel tu avais vécu jadis. A l'époque, tu avais décidé que ce bâtiment serait le lieu de rendez-vous de prédilection dans lequel vous vous retrouverez lorsque ton amant et toi voudriez vous revoir. En étant dans des camps opposés, tu savais que cela serait dur que vous vous voyez à nouveau mais grâce au don que tes parents t'avaient donné malgré eux tu étais sûre de pouvoir le croiser.

Arrivant devant les lourdes grilles du domaine, tu constate avec surprise que ces dernières n'ont pas été bien refermées. Était-ce toi la dernière fois que tu t'étais rendue en ces lieux ? Sûrement pas. Peut-être un voleur ? A vérifier. Il fallait dire qu'un manoir abandonné depuis des années à présent était synonyme d'être un lieu où les voleurs et pilleurs sans gêne pouvaient aisément venir s'emparer des richesses du lieu sans que personne ne s'en rende compte. Malheureusement pour eux, même si il était d'apparence abandonné, tu continuais d'y faire des allers et venues régulières afin de rencontrer l'homme dont tu étais tombée amoureuse. Ainsi, il était loin d'être abandonné et tu saurais bien vite si quelqu'un d'indésirable s'y était infiltré.

Or en ce moment, comme la grille n'avait pas été bien refermée, tu étais en droit de te poser des questions quant à ce qui se trouvait peut-être à l'intérieur. Continuant de flotter légèrement au dessus du sol, tes trois boules de feu obscur dansant lentement autour de toi, tu entres dans l'immense hall de ta demeure. Tes yeux parcourent ce dernier lentement, avant qu'un sourire étire tes lèvres d'un air amusé. En effet, tu venais d'enfin sentir une aura que tu ne connaissais que trop bien, celle d'une puissance absolument prodigieuse où se mêlait étrangement celle de la mort. Tu savais donc dès l'instant où tu étais entrée dans le château que celui que tu aimais était présent et que ce ne serait pas un voleur que tu aurais rencontré et tué pour s'être introduit chez toi sans permission préalable de ta part.

Prenant le chemin des étages, tu arrives bien vite à celui où se trouvait la chambre et constata avec amusant qu’effectivement Scareface s'y trouvait et qu'a n'en point douter son accoutrement ne lui donnait pas vraiment l'apparence d'un magicien mais plutôt d'un homme à qui une femme lui avait posé un lapin. Chose est qu'au vu de ton léger retard pouvait être la réalité, cependant tu ne t'en souciais pas vraiment car tout ce qui comptait à présent était que ce dernier soit là. Cela voulait donc dire que le chevalier d'or n'avait pas de mission en cours pour le compte d'Athéna, chose qui était semblable de ton côté pour Hadès. Ainsi, comme vous n'étiez pas occupé par vos tâches quotidiennes pour votre camp, un petit moment en tête à tête était la meilleure chose pour vous.


« - En fait je ne pensais pas du tout que ce costume te donnerais l'air aussi...Comment dire ? Fis-tu en entrant dans la chambre avec un air espiègle, désespéré ? On jugerais que tu viens de te prendre un râteau d'une fille canon.»

Tout en disant cela tu t'étais approchée par derrière afin de l'enlacer avant de te mettre devant lui. Flottant toujours, tu poses tes lèvres sur celles du chevalier d'or et lui échange un long baiser avant de t'écarter de ce dernier. Posant un doigt sur la poitrine de ce dernier pour lui montrer sa chemise déboutonnée, tu reprends la parole d'un air guilleret.

« - Si cela ne tenait qu'à moi je la déboutonnerais davantage, mon cher. Déclares-tu en souriant à ton homme. Mais je dois dire que ce style raffiné n'est pas pour quelqu'un de ta trempe. »

Songeuse, tu le regardes de haut en bas avant de tendre tes deux mains vers la veste du costume afin de l'enlever et de la jeter un peu plus loin. Ton regard se pose alors sur Scareface et tu le jauge durant quelques secondes avant de sourire d'un air satisfait.

« - Voilà un style qui te correspond beaucoup mieux ! Dis-tu en enlaçant une nouvelle fois ton amant dans un geste langoureux. Tu m'as manqué. Désolée d'être en retard, j'ai été retenue par une femme venant d'Asgard qui demandait à voir Hadès. Je ne sais pas ce qu'il se passe à la surface, aurais-tu des nouvelles de ton côté? »

Tu ne peux t'empêcher de l'embrasser avec fougue, comme lors de votre première nuit plutôt torride. Tu aurais voulu la réitérer mais malheureusement les yeux des jeunes qui te lise pourrait ne pas apprécier ce que tu aurais bien voulu faire. Rester à faire que des câlins et des baisers à ton homme n'était pas assez mais tu n'avais pas envie de heurter la sensibilité de certains. Ainsi, tu préféra demander au chevalier d'or ce qui se passait de son côté. A vrai dire tu te demandais ce qu'il se passait actuellement dans le monde parce que beaucoup de spectres étaient partis des Enfers et certaines personnes d'autres royaumes venaient quémander l'aide de ton Dieu… Si Scareface savait quelque chose sur ce qu'il se passait en ce moment, il y avait bien cette étrange entité qui avait ouvertement menacé le Dieu des Enfers en ma présence… Je me demandais si quelqu'un savait quelque chose la dessus en plus du fait qu'elle semblait s'en prendre aux personnes au hasard...
Revenir en haut Aller en bas
Scareface
Chevalier d'or du Cancer
Chevalier d'or du Cancer
avatar
Messages : 2169


Caractéristiques
Vie Vie:
353/353  (353/353)
Cosmos Cosmos:
352/352  (352/352)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Londres: Retrouvailles entre le feu des morts et le feu sacré   Ven 1 Juil 2016 - 20:49

Cela faisait des heures, presque une journée entière que j’étais arrivé au manoir londoniens d’Elicia et malgré l’impatience qu’il m’avais semblé voir ans ses yeux lorsque nous nous sommes quittés, la spectre du Bénou n’était pas encore arrivé au rendez-vous qu’elle avait elle-même donné, à croire que même les femmes au service du sombre monarque ne savent pas être à l’heure.

J’avais eu le temps de finir un bon gros roman et de visiter les moindres recoins de l’antique demeure sans que ma belle ne montre le bout de son nez, à ce niveau la, ce n’était plus du retard, elle était carrément en avance sur notre prochain rencard. j’avais beau être d’une patiente extrême, il ne fallait quand même pas exagérer, surtout qu’un être angélique se joue des dieux et de leurs soldats et cette fois je ne voulais pas juste être un simple spectateur de cette bataille entre l’entité et les dieux grecs! Non, cette fois je voulais avoir mon rôle à jouer !

Apres encore quelques longues minutes d’attente, je décidais de repartir à la recherche de l’ange aux deux personnalités, non sans avoir laisser derrière moi un mot pour Elicia, un mot ou elle pourrait deviner combien j’étais triste et en colère de son absence, et lui expliquais le raison de mon départ et la direction que je prenais, et alors que je terminais ma note, je ressentis l’énergie si particulière du Spectre du Benou, je déchirais alors mon papier et me mis à attendre que mon amoureuse monte les marches quatre à quatre et entre dans la chambre, sa première réflexion me fit sourire.

Ce n’est pas un râteau que la bombasse qui m’as filé rancart m’a posé, c’est carrément la cabane à jardin complète ! mais bon, je vais passer l’éponge pour cette fois, mais à la prochaine incartade, c’est à la fessée déculottée qu’elle auras le droit.

La jeune femme me dépose un baiser sur les lèvres et fait le tour de mon corps et me dit qu’elle me préférerais sans ma chemise mais surtout que j’ai l’air trop soigné avant de me retirer ma veste et de me dire que je suis mieux ainsi puis elle s’excuse de son retard, une femme d’Asgard demandais à voir Hadès. L’info que venais de me donner Elicia me fis réfléchir, si des ennemis aussi anciens que ces deux la voulaient se rencontrer, c’est que l’entité avait fait des siennes dans presque tous les domaines des dieux. Tous en m’embrassant avec ardeur, mon amante me demanda si je savais quelque-chose sur se qu’il se passait à la surface. Je dus l’écarter de force de ma bouche pour pouvoir lui répondre, et surtout reprendre mon souffle.

Tu me parle sûrement de cette entité qui se moque de nos divinités et même de nous, c’est un être a l’apparence de femme et à la voix masculine dont les ailes semblent être couvertes de plumes et dont les yeux pleurent des larmes de sang, je l’ai rencontré par deux foi et a aucune de nos retrouvailles, je n’ai été attaqué par elle et je pense que ce n’et pas un hasard. Par contre, la seconde fois ou j’ai vu la bestiole, j’étais en compagnie d’Hypnos et le fait que je sois le seul à n’avoir rien subi fait que je suis mal vu auprès des partisans du dieu du sommeil. Mais peut-être sait-tu quelque chose de ton coté ?

Je venais de poser cette question, mais pour le moment ce n’est pas ce qui m’intéresser le plus, je prenais la main de mon amante, pour la coller contre ma chemise.

Tu sais, rien ne t’empêche de me la retirer.

Accompagnant le geste à la parole je fit de même en posant ma main sur le surplis d’Elicia et usant de mon pouvoir de forgeron, je désolidarisais l’armure du corps, laissant le totem de la grue immortel se reconstituer dans un coin de la pièce.

Je te préfère largement dans cette tenue.

Je soulevais ma bien-aimée dans les bras avant de la déposer sur le lit, il ne me rester plus qu’a l’effeuiller et profiter du reste de la nuit entre ses bras, mais avant cela je saisi les flûtes afin de les remplir de champagne et de lui en tendre une.

Et si nous laissions ceci de coté, au moins jusqu'à demain matin…


Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1268


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Londres: Retrouvailles entre le feu des morts et le feu sacré   Ven 1 Juil 2016 - 21:51

La remarque de Scareface à propos de mon retard te fais sourire même si au fond, tu aurais réagis de la même façon si quelqu'un qui t'étais cher faisait le même coup. Il est vrai que c'est toi qui avait proposé ce rendez-vous et y arriver aussi en retard était tout sauf très polis de ta part. Venant d'une famille de la Noblesse, ce fait est quelque chose de tout à fait inconcevable et t'en faire pardonner serait difficile. Cependant, tu avais une excuse à prendre en compte puisque tu avais reçu la visite d'une guerrière d'Asgard aux Enfers. Tu ne savais pas encore la raison pour laquelle cette dernière désirait ardemment rencontrer ton maître, néanmoins au vu des accidents en ce moment tu avais déjà une petite idée de ce qu'il se passait. Après tout plusieurs spectres étaient déjà venu faire leur rapport auprès d'Hadès pour mentionner qu'une entité folle attaquait à peut-près tout le monde depuis quelques temps, allant même à venir en personne agresser le Seigneur Hadès sans s'occuper outre-mesure qu'il y avait également un des trois Juges d'Hadès présent à cet instant.

Comme cet événement s'était déroulé quant même il y a pas mal de temps, tu avais cru que cette histoire était terminée, cependant à écouter le Saint d'Or ce n'était clairement pas le cas. Pire, cette entité qui s’avérait être une déité continuait à s'en prendre aux innocents. Il ajouta également qu'il avait rencontré ce truc par deux fois, expliquant que la seconde fois qu'il avait croisé son chemin il était en compagnie d'Hypnos lorsqu'elle attaqua Hypnos et épargnant ton amant. Écarquillant les yeux de surprise, tu ne peux t'empêcher d'être surprise. Non seulement il avait été épargné mais ce fut Hypnos qui fut touché au final. Si il avait été le seul à ne pas avoir été touché, le Sommeil était en droit de le soupçonner d'avoir quelque chose à voir avec cette fameuse entité aussi insaisissable qu'autre chose. Si cela avait de quoi te faire poser des questions, tu bloquais toujours sur le fait que le sommeil s'était enfin réincarné à nouveau dans les Enfers.


« - Hypnos est de retour… ? »

Murmure à peine audible venant de ta part. Tu avais dis cela en ayant du mal à y croire. Après tout c'était le Sommeil qui t'avais pris sous son aile et permis de boire son sang avant que l'aura puissante du Bénou te choisisse comme porteuse de son surpli. Hypnos était de retour et tu te demandais si il serait fier lorsqu'il constatera que tu n'as jamais failli à ta mission de spectre comme tu l'avais convenu avec lui quelques temps avant. Cependant ce n'était pas la chose la plus importante actuellement, aussi tu fermas les yeux afin de reprendre le fil de tes idées. Après tout ton amant t'avait posé une question, il fallait y répondre.

« - A part qu'elle a menacé Hadès en personne devant Kazuki et moi après avoir frappé une autre spectre, non. Répond-tu en secouant la tête d'un air négatif. Oh je t'en prie, Scareface, ce n'est pas l'envie qui m'en manque, ne me tente pas ! »

Il avait pris ta main pour la poser sur sa chemise, répondant que rien ne t'empêchais de faire ce que tu avais proposé concernant le fait de retirer sa chemise. Comme tu le fis remarquer, ce n'était quelque chose que tu aurais refusé, cependant quelque chose te préoccupais à présent et tu ne savais pas quoi exactement à propos de cette histoire. Le chevalier d'or du Cancer posa par la suite sa main sur ta propre poitrine et sans que tu puisses réagir, le surpli que tu portais depuis ton arrivée repris sa forme totémique avant de se « ranger » dans un coin de la chambre. Cela étant fait, ton amant te prend dans ses bras et te couches sur le lit à baldaquin de ton enfance. Tout en te demandant si c'était possible de remettre cette discussion à demain pour profiter du moment présent, Scareface te tends une coupe de champagne.

« - Remettre cette discussion à demain ? Dis-tu en t'appuyant sur un coude afin de regarder l'homme  d'un air courroucé. Scareface… Tu ne trouves pas cela étrange qu'elle attaque tout le monde quand elle le veux sauf toi ? »

Tu ne savais comment prendre cette nouvelle. Bien parce que si cette entité décidait de venir faire un carnage elle ne s'attaquerait pas à Scareface ? Quoique, si elle ne pouvait pas faire du mal à ce dernier, elle pourrait très bien s'en prendre à toi et ce sans soucis puisqu'elle avait osé menacer Hadès en personne avant même d'attaquer le Dieu du Sommeil. Ton visage s'était blanchis alors qu'une autre idée plus terrifiante que les deux premières te vint à l'esprit. Quel rôle avait donc ton amant dans cette histoire ? Etait-il un traître ? Tu avais du mal à y croire mais les révélations qu'il venait de faire soulevait des questions et il ne pouvait pas m'empêcher de me les poser.

« - Juste une chose. Reprend-tu alors que ton regard se plante dans celui de ton amant. Jure-moi que tu n'as rien à voir dans cette histoire et l'on remettra cela demain. Je veux juste une réponse. Une. »

Tu savais très bien que tu ne risquais rien – où tu aurais aimé être le croire à vrai dire – mais avoir sa parole était tout ce qui t'importais actuellement. Les nouvelles étaient loin d'être aussi bonnes que tu ne le pensais et si personne ne faisait rien pour remédier à la situation, personne d'autre ne le feras. Si Scareface n'avait rien à se reprocher, alors pourriez-vous voir ce que vous allez faire par la suite ? Amenant la flûte à tes lèvres, tu y bois une gorgée tout en invitant le Cancer à te rejoindre. Tu n'avais qu'une envie, c'était d'en profiter même si actuellement tu étais un peu inquiète. Te changer les idées de permettrait peut-être de mieux réfléchir demain matin comme Scareface l'avait demandé.
Revenir en haut Aller en bas
Scareface
Chevalier d'or du Cancer
Chevalier d'or du Cancer
avatar
Messages : 2169


Caractéristiques
Vie Vie:
353/353  (353/353)
Cosmos Cosmos:
352/352  (352/352)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Londres: Retrouvailles entre le feu des morts et le feu sacré   Mer 6 Juil 2016 - 23:26

Je n’avais pas besoin d’être un génie pour voir que ma dernière déclaration laissa ma belle en pleine réflexion, elle murmura quelques mots que je ne pus comprendre, puis elle me dit qu’elle avais vu la créature menacer le sombre monarque après avoir frappé un autre spectre, d’ailleurs le juge du Garuda était aussi dans la place et que ni lui ni mon amante n’ont été attaqué par l’entité. Et alors que je l’allonge sur sa couche, Elicia me repousse et d’un air mécontent me demande si je ne trouvais pas ça étrange que je sois le seul épargné.

Effectivement, je ne trouve pas ça normal, mais je ne suis pas la seul ne pas avoir été attaqué par cette chose lors de leurs rencontres, comme tu viens de le dire Kazuki et même toi n’ont pas subi son courroux., cependant je ne vois pas très bien le rapport qui nous unis, il y a bien cette rumeur a propos du Garuda mais toi tu n’est qu’une simple humaine, tu n’as rien de plus.

Je fixais mon amoureuse dans les yeux, je venais de lâcher une information que je ne lui avait pas dit dans les détails, lorsque je lui avait dis que j’entais l’enfant du plus puissant des enfers, ne pas lui dire qu’Hadès était mon père et que ma mère était une descendante directe des Atlantes n’était pas un mensonge en sois, mais plutôt un moyen de la protéger contre ceux qui découvriraient notre relation et voudraient s’en servir contre elle.

Nos regard ce croisent, je sais à ce moment que je devrais tout lui dire sur mes parents, mais pour le moment, Eicia me demande juste de lui confirmer que je n’ai rien a voir avec cette histoire, que je ne suis pas responsable des l’attaque de l’entité. Je soupir et lui caresse doucement la joue.

Franchement, si j’étais celui qui dirigeais cet oiseau de malheur, je ne m’attaquerais pas à mes ennemis en me cachant derrière lui, bien au contraire, je marcherais plutôt à ces cotes, en plus je ne lui demanderais pas de simplement les rendre le plus faible possible mais de les exterminait une fois pour toutes, quitte à les terminer moi-même. Non je ne suis pas celui dicte ses actes à l’entité, tous ce que je veux, c’est lui tomber dessus et lui arracher ses plumes une à une avant de retirer ses tripes à la main de son corps encore fumant.

Mon sourire se fait d’un sadisme extrême pendant que dis ses mots, j’essuies l’écume qui coule le long de mes lèvres et embrasse ma belle sur le front et sautant du coq à l’âne, je saisi le papier enroulé que j’avais posé sur la table et lui tend.

Ceci est l’acte de propriété de ce manoir et comme tu le sais le détenteur de ce papier et le détenteur de la demeure, alors que tu te fasse appeler Gertrude, Elisabeth ou Elicia, personne ne pourra dire que cette battisse n’est pas exclusivement la tienne.

Espérant quelque-part que ma spectre bien-aimée oublie par cet acte les mots que j’avais dis plus avant, je l’embrasse avec passion tout en lui caressant la poitrine, j’avais juste envie de passer du temps avec elle, que se soit ici ou ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1268


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Londres: Retrouvailles entre le feu des morts et le feu sacré   Dim 24 Juil 2016 - 14:35

Effectivement, le fait de se faire attaquer alors qu'un seul autre avait été épargné était louche. Cependant, même si Scareface avait l'odeur de la mort collée à lui, cela ne prouvait pas qu'il avait un quelconque rôle à voir là dedans, chose qu'il te confirma à nouveau. Suite à cela, il entreprit de s'intéresser à ce que tu avais dis plus tôt concernant l'attaque dont Hadès avait fait l'objet un peu avant en disant que c'était étrange que l'entité mystère ait préféré s'en prendre à d'autres spectres plutôt que la déité des Enfers ou même le Juge du Garuda. Après tout ces deux personne n'étaient pas des adversaires faible, loin de là. Une personne douée de ce que l'on nommait la ''logique'' s'en prendraient plutôt aux éléments faibles comme un second spectre où même toi comme te fis remarquer le chevalier d'Or. Un sourire méprisant étira alors tes lèvres pulpeuses lorsque ton amant eu fini ses déclaration.

« - Une simple humaine ? Fis-tu en te mettant sur le torse de ton amant. Je suis bien plus que cela à présent. »

Après tout vous vous connaissiez seulement depuis peu, il n'était donc pas anormal qu'il ignore encore qu'un sang divin coulait dans tes veines. Ce simple fait prouvait donc que ton statut n'était plus celui d'une simple humaine comme Scareface le fit remarquer mais bien quelque chose de plus puissant. Cela étant, comme le chevalier d'Or du Cancer n'était pas encore au jus, tu pouvais bien évidemment le lui avouer même si le faire mariner un peu quant à deviner ta véritable nature était bien plus jouissif que lui balancer ton histoire sur un plateau d'argent. Assise à califourchon sur ton homme, tu te penches vers lui afin d'approcher tes lèvres de ses oreilles.

« - Mais tout de dire comme ça serait trop simple et très ennuyeux… »

Lui susurre-tu d'un ton mielleux avant d'attraper son oreille afin de la mordiller. Ce dernier reprit pas ailleurs la parole pour t'expliquer en long et en large ce qu'il aurait fait à la place de l'entité ce qui te contraint à écouter. Tu avais l'impression qu'en agissant ainsi Scareface se justifiait encore une fois alors qu'il avait déjà dis qu'il n'avait rien à voir là dedans. Une chose était sûre, c'était qu'il n'irait pas de main morte si un jours il devait passer du côté obscur. Avec tout ce qu'il avait dit, il était donc normal que tu sentes une aura de mort provenant de lui étant donné le sadisme dont il faisait preuve même en paroles.

Cependant, il n'était certainement pas aussi sombre qu'il le montrait, puisque ce dernier te tendis un papier par la suite. Curieuse, tu te redressa sur tes genoux afin de dérouler le présent et avant même que tu y lise une ligne, le chevalier d'Athéna t'expliqua de quoi il s'agissait : un document attestant que le château était à ton nom et que personne d'autre pourrait prétendre en être le détenteur étant donné que tu étais la propriétaire. Muette de surprise, tu te demandais ce que tu devais faire.


« - Wouaw. Fis-tu en fixant le papier, incrédule. J'essaie de trouver quelque chose de plus recherché que merci, mais je n'y arrive pas. »

C'était un peu difficile de montrer quoi que ce soit lorsqu'on sait que rien ne pourra égaler le geste que venait de te faire Scareface. Alors que ce dernier passa sa main sur ta poitrine, un sentiment de plus se fit ressentir. Ainsi, tu te coucha totalement sur ton homme afin de l'embrasser fougueusement. C'était en quelque sorte ta façon de le remercier même si tu pouvais faire davantage que cela !
Revenir en haut Aller en bas
Scareface
Chevalier d'or du Cancer
Chevalier d'or du Cancer
avatar
Messages : 2169


Caractéristiques
Vie Vie:
353/353  (353/353)
Cosmos Cosmos:
352/352  (352/352)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Londres: Retrouvailles entre le feu des morts et le feu sacré   Sam 30 Juil 2016 - 0:01

Elicia me regarda avec un sourire légèrement méprisant suite à ce que je venais de dire sur son statue d’humaine, c’est après m’avoir laqué sur le dos en me montant sur le torse que la servante d’ Hadès avoua plus que cela à présent, mais mis à part le fait qu’elle était une sorte de « morte-vivante », elle n’avait rien de plus q’une simple terrienne à moins qu’elle ne m’avait pas tout avouée et qu’elle m’avait fait quelques petites cachotteries. C’est en se penchant sur mon oreille qu’elle m’avoua que c’était à la seconde option que je devais m’attendre.

Mon amante a ses petits secrets, je me demandais bien ce qu’elle me cacher, mais j’allais sans nul le découvrir tôt ou tard, et puis j’avais mes petits secrets moi aussi et puis l’heure n’étais pas encore au grande déclaration, pour l’instant je me délectais de la réaction de la spectre du Bénou lorsqu’elle découvrit le contenu du papier que je venais de lui tendre, elle resta muette de stupéfaction quelques secondes avant de me lâcher un simple merci entre un cri de stupeur et un baiser qui démontra à que point elle était heureuse de se modeste cadeau.

Je profitais de ce délicieux moment, promenant mes mains le long de son corps puis basculais mon amoureuse sur le coté, je n’avais pas envie que ce rendez-vous ne dure qu’une nuit et après de longues caresses et baisers fougueux, je me redressais et me mettais, à mon tour, au dessus de mon ôte.

J’ais, tout comme toi, garder mon petit jardin secret et comme tu viens de le dire, ça n’a rien d’amusant de tout dévoiler d’un coup.

J’embrassais le ventre de ma belle, puis remonter vers sa poitrine jusqu'à arriver à son oreille ou je murmure quelques mots.

Pourquoi ne viendrais-tu pas avec moi chasser l’ange, quitte à poursuivre cette entité je préférerais de loin le faire avec toi plutôt qu’avec n’importe qui d’autre. Ça nous permettrais aussi de passer plus de temps ensemble.

Je déposais un long baiser fougueux sur les lèvres de ma belle, la nuit venait seulement de commencer et quelque soit sa réponse a mon invitation de chasse à l’ange, seule cette nuit comptait des à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1268


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Londres: Retrouvailles entre le feu des morts et le feu sacré   Mar 9 Aoû 2016 - 23:18


« - Ah, tu vois, j'avais raison ! »

Dis-tu en te blottissant davantage contre ton amant alors qu'il t'avait retourné pour se retrouver sur toi. Comme tu l'avais soupçonné, ce dernier n'avait pas tout dévoilé sur les mystères qui entourait son être. Tu aurais pu lui demander de le faire, cependant tu comprenais parfaitement qu'il veuille garder ses secrets pour lui, après tout tu étais en train de faire pareil en ne révélant pas les tiens. Vous étiez donc quittes, en quelque somme même si la curiosité était présente chez toi. Laissant Scareface promener ses lèvres sur ton corps élancé, tu savoure le contact qu'il exerce sur toi avant qu'il te glisse à l'oreille qu'il souhaiterait ta compagnie plutôt qu'un autre dans sa chasse à l'entité mystère.

En voulant cela, il allait te permettre de poursuivre cette chose immonde qui avait osé s'en prendre au Seigneur Hypnos, la déité qui était devenue ton mentor dès ton arrivée ainsi que le Dieu des Enfers auquel tu avais juré alégeance. Ne pas poursuivre la coupable était quelque chose qui te déshonorerait à coup sûr auprès d'eux, autant donc suivre ton amant pour demander réparation. De plus, comme ce dernier l'épingla, cela vous permettra de continuer à vous connaître davantage et de passer du temps ensemble. C'était tout ce qu'il comptait pour toi et si tu pouvais faire deux pierres, deux coups, alors qu'il en soit ainsi. Avec un sourire mesquin tu te retrouves sur ton amant comme au début avant de lui glisser également quelque chose à son oreille.


« - Tu sais déjà ma réponse, pourquoi me le demander ? Demandes-tu en mordillant l'oreille de ton amour. Je ne dis pas non lorsqu'il s'agit de faire couler le sang de mes ennemis. »

Déité ou non, personne ne menace les personnes qui te sont chères. C'est une règle qui t'es sacrée depuis le jour où tu t'es vengée de ce que ton père te faisait subir. Ainsi, tu t'étais jurée de protéger les gens que tu affectionnais quel qu'en soit le prix. Plus jamais tu ne resterais sans rien faire et les gens allaient payer pour cela. Après un dernier baiser sur les lèvres du saint d'or, tu te redresses sur des genoux, toujours au dessus de l'autre.

« - Dis-moi juste quand on pars et je me ferais une joie de la démembrer lorsqu'on la retrouvera. »

Un sourire sadique sur le visage, tu ne penses pas une seule seconde au fait que tu n'étais peut-être pas capable de t'opposer à une déité et que tu risquais gros en t'opposant à elle. Néanmoins tu n'étais pas seule et te battre aux côté de l'homme que tu aimes pouvait être bénéfique, du moins en théorie. En effet, ne dit-on pas souvent que le pouvoir de l'amour pouvait détruire n'importe qui ? Vous allez le savoir bientôt, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Scareface
Chevalier d'or du Cancer
Chevalier d'or du Cancer
avatar
Messages : 2169


Caractéristiques
Vie Vie:
353/353  (353/353)
Cosmos Cosmos:
352/352  (352/352)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Londres: Retrouvailles entre le feu des morts et le feu sacré   Jeu 18 Aoû 2016 - 20:23

Elicia se réjouit du fait que j’avais, moi aussi gardé mes petits secret pour moi, mais il n’était pas encore temps de tous lui dévoiler et puis, je préfère que se soit elle qui me dise se qu’elle cache en premier.

Un énième mouvement de hanche et je me retrouve à nouveau en dessous de ma partenaire, j’en déduis qu’elle préfère avoir le dessus quelque soit la situation, sûrement pour palier les années de soumissions que lui avait imposé son père par un écrasement aussi ben psychique que physique. Je décide donc de rester allongé sur le dos, de toute façon quelque soit mon point de vue, l’image qui m’est donné d’elle me ravis.

Les quelques mots de la spectre à mon oreille me ramène à notre conversation, elle n’était nullement opposé a me rejoindre dans la chasse à l’ange, bien au contraire, en se redressant, mon amante m’avoue que rien ne lui ferai plus plaisir que de démembrer la créature, je n’avais qu’a lui donner l’heure de notre départ.

Nous n’avons qu’a partir demain à l’aube, pour le moment, je préfère profiter de cette nuit et de nos retrouvailles.

Je caresse les cuisses de ma belle de bas en haut, puis mes mains remonte sur ses hanches, répondant à son sourire sadique par le mien, je ramène son corps près du mien afin de lui déposer un nouveau baiser.

C’est en Asgard que j’aimerais commencer notre chasse, j’aimerais savoir si, chez les Ases aussi, il y en a qui ont été épargné par l’entité, et si c’est le cas, il faut que j’en sache plus sur lui pour voir si ma théorie est bonne ou pas.

Mes mains parcours le corps de mon amoureuse , mon regard d’ébène plongé dans le sien, mon visage affichait quelque-chose de rare, un sourire satisfait car je savais que lorsque demain matin, je quitterais cette demeure , je n’abandonnerais pas mon amante.


Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1268


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Londres: Retrouvailles entre le feu des morts et le feu sacré   Jeu 18 Aoû 2016 - 22:15

Ton sourire devient carnassier lorsque ton amant décida que vous partiriez à l'aube. Plus vite vous seriez sur les basques de l'entité mystère mieux tu te porteras. D'ailleurs vous entamerez les recherches au pays d'Asgard afin de savoir si quelqu'un chez les Ases avait été épargné. Te laissant caresser sensuellement par Scareface, tu te souvins d'un détail qui serait peut-être utile à vous deux afin de pouvoir enquêter dans les meilleures conditions possible et éviter des détours inutiles. Heureusement que le chevalier d'or était à tes côtés actuellement car tu jugea qu'il était utile de lui dire ce que tu savais des agissements de cette dernière.

« - Dans ce cas je vais peut-être nous éviter une trotte inutile... répondis-tu à ton amoureux tandis que tu lui rendais son baiser. D'après un des spectres envoyés à Asgard par le Juge du Garuda, l'entité s'en est prise à des Ases juste avant de venir menacer Hadès. Par contre j'ignore qui a été la cible et si elle était accompagnée. »

C'était toujours ça de pris, au moins il serait au courant que cette divinité néfaste était également passée dans les Terres Gelées des Ases. Encore une fois tu te félicitais d'être en présence de quelqu'un qui serait à même de t'aider et que tu pourrais seconder du mieux que tu peux. Maintenant vous devrez probablement vous rendre en personne en Asgard afin de savoir si oui ou non quelqu'un accompagnait la cible de l'entité mystère lorsque cette dernière avait frappé. Une chose était cependant sûre, elle ne devait pas venir de ces pays scandinave étant donné que l'on attaque pas les membres de sa faction, sauf peut-être si l'on était un spectre et que l'on portait le surpli du Garuda ou d'Anubis…

Tel maître, tel serviteur comme on dit si bien. A ta connaissance il n'y avait que Kazuki et Setesh pour avoir les couilles de s'attaquer aux autres spectres puisque ces deux là avaient étés à deux doigts de t'en mettre une… Tu l'avais certes cherché mais cela était dû à ton tempérament hautain et rien de plus. Mais bon, apparemment c'était un prétexte suffisant pour vouloir lever la main sur leur sœur d'arme au lieu de réfléchir ensemble à qui pourrait bien être cette espèce de fantôme ailé qui s'était manifesté devant vous quelques heures auparavant. Une chose était sûre cependant, c'est que tu ne seras pas seule à essayer de collecter d'autres indices cruciaux même si actuellement vous en saviez quelque chose.


« - J'ai hâte de me dégourdir un peu ! Dis-tu alors en glissant sur le côté afin de te mettre aux côtés de ton amant. Cela fait tellement longtemps que je suis cloîtrée aux Enfers… C'est une bonne chose que nous partions en chasse tout les deux ! »

Qui sait, peut-être pourriez-vous jouer à celui qui démembrera l'ange de la meilleure façon ? Allez, on ouvre les paris. Deux points si vous lui arrachez un orteil ! Cinq si vous arrivez à lui enlever un bras ou une jambe ! Dix points si c'est la tête que vous lui arrachez ! Si vous jouiez à ce jeu là il était certain que vous vous amuserez. Ce serait tellement plus intéressant que de se battre contre un berseker, en tout cas. Une déité était tout de même bien plus puissant que les sbires d'Arès, c'était bien connu. Bref, tu déposas un dernière baiser sur les lèvres de Scareface avant de te blottir dans ses bras. Tu espérais qu'une seule chose, c'est que la nuit passe vite histoire de t'amuser enfin depuis que tu étais partie des Enfers !
Revenir en haut Aller en bas
Scareface
Chevalier d'or du Cancer
Chevalier d'or du Cancer
avatar
Messages : 2169


Caractéristiques
Vie Vie:
353/353  (353/353)
Cosmos Cosmos:
352/352  (352/352)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Londres: Retrouvailles entre le feu des morts et le feu sacré   Jeu 25 Aoû 2016 - 21:16

Elicia m’informa, après un autre baiser, qu’un spectre fut dépêché dans les terres d’Asgard et son rapport était sans surprise, notre ennemi commun avait déjà fait son petit tour chez Odin et y avait aussi laissé sa marque, mais il me manquait une info dans ce que m’avait dit mon amante.

Notre bestiole à déjà été chez les Ases, c’est parfait, il nous reste plus qu’a savoir qui dans son attaque n’as pas été touché car j’ai dans l’idée que le point faible de l’ange se trouve dans le point commun de ceux qui n’ont pas subi son attaque.

L’étoile du Bénou se couche a mes cotés en me disant qu’elle été impatiente de partir en chasse a mes cotés, je l’embrasse a nouveau sans piper mots puis m’endort en la serrant contre moi. Au matin, je suis à peine levé que j’avale mon petit-déjeuner et revêt mon costume de nécromancien gentilhomme, je regarde ma compagne et lui sourit d’un air compétitif.

Je suis sur que j’arrive en Asgard avant toi, et ce, même si je ne porte pas mon armure et que la tienne possède des ailes.

A peine ses quelques mots dits que j’attrape mon épée et file en toute hâte vers notre prochaine étape.



Arrow La chasse est ouverte : connaître son ennemi
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1268


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Londres: Retrouvailles entre le feu des morts et le feu sacré   Sam 27 Aoû 2016 - 10:30


Ainsi vous partirez pour Asgard le lendemain matin, aux aurores si vous arriviez à vous réveiller tôt. En effet, tu étais une dormeuse et tu avait un doute sur le fait que tu saches ouvrir les yeux. Une chose étais sûre c'était que ton amant lui avait pas de difficultés à s'endormir, lui. En effet, après avoir avouer qu'il avait réfléchis à un lieu entre les différentes victimes épargnées, il d’endormi sans attendre une éventuelle réponse de ta part. Dommage, tu aurais voulu reprendre la parole pour lui poser une question mais comme ton interlocuteur s'était endormi comme une masse, tu te dis que tu attendrait le lendemain pour le faire. Avec un soupire limite exaspéré tu lui fit déposa un dernier baiser sur le front avant de te coucher également. Malheureusement tu restais les yeux ouverts en repensant à aux éléments qui t'avaient été dévoilés. Tu avais du mal à faire mettre un lien entre les gens qui n'avaient pas été touchés. En Enfers Lenalee et Hypnos l'avaient été mais pas par exemple Kazuki qui était tout de même l'un des plus puissants spectres. Comme tu ne t'étais pas intéressée de plus prêt à cette entité dernièrement, tu ne savais pas à qui d'autres exactement ce truc s'en était prit. Avec un soupir, tu fermes les yeux avant de chercher le sommeil. De toutes manières tu le sauras bien assez tôt puisque le lendemain vous irez dans les Terres gelées d'Asgard.

Encore. Il faudrait penser à prendre un accès VIP parce que tu y étais déjà allée pour retrouver Thanatos sans succès.

Le lendemain matin tu réussis à te réveiller miraculeusement en même temps que les premiers rayons de soleil. Scareface avait déjà engloutis un petit déjeuner mais tu traînais quelque peu en arrière, mettant plusieurs fois ta main devant la bouche afin d'étouffer tes continuels bâillements. Cela était quelque peu étrange de se comporter en simple humaine alors que tu étais une espèce de mort vivant depuis que tu étais devenue Spectre d'Hadès. Après avoir manger un déjeuner qui te paru sans saveurs, tu avais suivi ton amant dehors après avoir remis la tenue que tu avais porté lorsque tu l'a connu. Une fois que vous étiez prêts le chevalier d'or du cancer se tourna vers toi et pris la parole pour te dire qu'il pariait qu'il allait arriver avant toi en Asgard et ce sans armure et que tu portais ton surpli.


« - Tu viens d'ôter ta seule chance de me battre. Répondis-tu d'un ton neutre après avoir arqué un sourcil interrogateur. Je suis plus rapide qu'un chevalier d'Athéna avec son armure quand j'ai ma protection mais soit. »

Tu n'avais aucunes envies de revêtir ton surpli ou faire la course avec Scareface, en fait. Mais bon, plus vite tu auras mis ton surpli, plus vite tu sera arrivée à destination et pourrait continuer d'enquêter sur cette entité étrange.
Arrow Asgard
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Londres: Retrouvailles entre le feu des morts et le feu sacré   

Revenir en haut Aller en bas
 

Londres: Retrouvailles entre le feu des morts et le feu sacré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retrouvailles entre cousins
» Les retrouvailles entre frères [With Fabian]
» Retrouvailles entre amis? [Noah]
» Retrouvailles entre amants [pv Hadès]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-