Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 [Quête perso ] Les Chants Phlégréens - Perséphone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Destin
Maître du jeu
avatar
Messages : 623


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: [Quête perso ] Les Chants Phlégréens - Perséphone   Mer 11 Mai 2016 - 17:37

Car il est toujours nécessaire de faire un premier pas pour prendre un chemin. Car il ne suffit que d’une décision pour arpenter une voie.
Ses pas vont la mener dans la région des champs Phlégréens, ceux-là mêmes qui sont chargés de mystères depuis la nuit des temps. Elle aura beau l’imaginer, la déesse Perséphone connait cette région, ces lieux et toute la symbolique qu’ils représentent. Comment l’ignorer… Les anciens y voyaient là une entrée vers les Enfers en raison des eaux empoisonnées et des fumées toxiques s’échappant à même la roche mais aussi du lac Averne. Il existe de nombreuses façons de rejoindre le monde souterrain c’est vrai. Et il existait aussi de nombreux guides capables de s’y rendre pour y voir le passé, le présent… et le futur.

Peut-être est-elle recouverte d’une tunique pour masquer ses cheveux ou encore d’un voile pour que ses yeux et son visage demeurent cachés ? C’est sans doute préférable même en partant depuis les hauteurs de la tour de Jamir. Ici, alors qu’elle apparait quelque part sur les contreforts du Vésuve, elle pourra constater que les humains sont bien plus nombreux que sur le bord du monde. Et même si le visage de la déesse est loin d’être connu des mortels, tous ne pourraient que s’incliner devant la prestance qui se dégage de celle qui se déplace. Doit-elle vraiment éviter de se faire remarquer ? C’était effectivement ce que lui avait suggéré sa mère…  

‘’ Là, c’est dans la grotte d’une de mes plus fidèles servantes que tu auras la lourde charge d’arriver. Tu trouveras ce lieu sans hésitation, tu connais déjà ce lieu, tu en as déjà entendu parler.’’

Et aussi vrai que tout ce qui demeure caché est bien souvent à portée de main, La déesse aura trouvé son chemin sans peine, car elle connait bien les lieux et celle qui s’y trouve. Depuis des générations, celle qui a toujours été considéré par le peuple comme une seule et même personne occupe toujours la grotte de Cumes. Peut-on dire qu’il s’agisse de femmes qui se succèdent de génération en génération ? Probablement. Celle que tous nomment la Sybille attend toujours patiemment ceux qui désirent son conseil.

‘’Elle voudra savoir ce qui t’amène auprès d’elle : réponds lui sans détours à ses attentes et… ‘’


Là. Dans la paroi de la falaise, une anfractuosité, une caverne… La nuit ne tardera pas à tomber ici et la reine des Enfers n’aura aucun mal à discerner tous ce qu’il y a à voir ici. En plus d’un doux fumet on peut voir de la lumière filtrer par l’ouverture béante. A droite se trouve un enclos à chèvres alors qu’un petit sentier pavé avance presque en ligne droite et finit par s’enfoncer dans les profondeurs de la montagne.

Et puis il y a aussi cette silhouette, juste sur le seuil, qui attends l’espace de quelques secondes et qui finalement entre pour disparaitre dans les ténèbres.


Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Déesse des Ténèbres
avatar
Rôle : Staff
Planter des fleurs sur la tombe d'Alessio et faire des bébés avec Hadès
Messages : 8807


Caractéristiques
Vie Vie:
145/145  (145/145)
Cosmos Cosmos:
145/145  (145/145)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Quête perso ] Les Chants Phlégréens - Perséphone   Mer 11 Mai 2016 - 23:01




-> Jamir


Les champs Phlégréens. Lorsque l'enfant quitta la mère, elle ne se dirigea pas immédiatement vers la destination que Déméter lui avait indiquée. La fougue, la passion, la précipitation, n'ont jamais été dans le tempérament de la déesse qui fait naître le printemps. Elle a parfaitement entendu les conseils, mais également les mises en garde de la Mère nourricière. Et elle en aura tenu compte. Après leur entretien, il lui apparut évident qu'une préparation adéquate se devait d'être mise en oeuvre avant de se présenter en lieu et place qui lui avait été indiqué.


Une halte dans les montagnes perdues. Une heure aura suffit, l'avantage de posséder des pouvoirs divins, en l'occurrence.
Lorsqu'elle arrive aux abords de sa destination, Perséphone est parfaitement méconnaissable. Tant dans son apparence que dans l'aura qui aurait pu émaner d'elle. Camoufler une aura divine est loin d'être évident, même pour une puissante divinité. Mais lorsque l'on s'appelle Perséphone, que l'on est l'épouse du seigneur des ténèbres depuis autant de millénaires et que l'on est capable de matérialiser l'hiver en printemps, beaucoup de choses sont possibles.
C'est ainsi qu'elle apparaît, de courts cheveux blonds comme les blés en bataille, les joues rosies par la chaleur, de grands yeux aussi bleus qu'un océan. Aucun cosmos ne s'échappe d'elle, pas la plus petite trace d'aura divine quelle qu'elle soit. Et la robe de bure brune qu'elle porte lui donne l'apparence de n'importe quelle paysanne de la région. Nulle certitude que cela sera suffisant. Mais elle aura soigneusement préparé son entrée en scène pour que tous les conseils de sa mère n'aient pas été donnés en vain.


A pas lents, presque hésitants, elle passe près de l'enclos où les chèvres commencent à somnoler paisiblement. D'hésitation, pourtant, elle n'en a aucune. Mais les mortels en ont toujours... rares sont ceux qui se présentent ici sans éprouver un minimum d'appréhension. Alors si elle ne surjoue pas son entrée, y place-t-elle tout de même un soupçon d'humanité. Ce soupçon qui lui était si naturel il y a quelque mois, et qui s'est envolé à cause de ce maudit Alessio...


Une ombre se glisse par l'ouverture de la grotte, disparaissant de sa vue. Perséphone stoppe son pas, ses prunelles devenues si claires fixant l'entrée sans bouger de longues minutes. Puis, rien ne venant, elle décide d'entrer.
Là encore, Déméter avait vu juste. Elle connait cet endroit et elle sait parfaitement où aller. Mais... cela non plus, ne doit pas être précipité. Alors, à quelques mètres après le seuil de la grotte, une fois que la pénombre la recouverte et qu'elle n'aperçoit guère qu'une faible lueur un peu plus loin dans le ventre de la montagne, sa voix légère résonne contre les parois de pierre.



Vénérable Sybille, je suis venue quérir ton aide, si tu veux bien me l'apporter...


(c) Codage par Asmareth pour Never Utopia


----------------------------------------

Le livre des morts
Carnet de voyage

   

Revenir en haut Aller en bas
Maître du Destin
Maître du jeu
avatar
Messages : 623


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Quête perso ] Les Chants Phlégréens - Perséphone   Sam 14 Mai 2016 - 10:06

Elle aura tout préparé, tout pensé, tout orchestré, de telle sorte qu’elle ne paraisse aux autres que comme une mortelle ; son aura, son vêtement, son apparence. Rien de tout ce qu’elle est n’est resté en l’état, si ce n’est son esprit ou son cœur… L’un est déterminé, l’autre est perdu. Peut-elle retrouver ce qu’elle a égaré ? L’avenir le dira car pour l’heure elle s’est avancée vers la caverne, en douceur, feignant la crainte. Oui, ici les hommes et les femmes n’ont pas pour habitude d’entrer comme dans un moulin ; ici, la crainte s’empare des mortels à l’idée que la Sybille puisse parler aux dieux… ou qu’elle puisse leur révéler de grands malheurs.

Nulle personne aux alentours, nulle présence autre que celle perçue sur le seuil. Et puis ces odeurs étranges, ces parfums mystérieux qui s’échappent. Perséphone pourra les reconnaitre sans hésiter une seconde : des encens précieux, des fumeroles odorantes. Il y a là des plantes, des fruits, du miel qui se mélangent pêle-mêle, une recette antique préservée à base d’Onyx, de Storax et d’aromates rares qui ne laissent aucun doute sur la nature de celle qui se trouve à l’intérieur.

Car la demeure semble obscure le temps que les yeux de la reine ne s’habituent à l’obscurité. Il y a bien des lueurs, des bruits, des cliquetis mais rien qui ne prévienne de la présence de qui que ce soit. Seules les tentures se retrouvent rythmées par le vent. Un écho lointain se fait entendre. Oui, ici, c’est une ouverture à même la falaise qui semble présager de quelque chose de plus vaste à l’intérieur.

Et puis elle l’appelle d’une simple phrase.

Au départ, seul le vent lui répondra. Et puis, au bout de quelques instants, un bruit étrange se fait entendre, métallique, comme si des dizaines de clés tapaient les unes contre les autres. Rien ne semble approcher, absolument rien jusqu’à ce qu’une voix émerge des profondeurs de la caverne.

- Que celle qui s’avance dans l’ombre se présente, que nous puissions la juger.

La falaise tout autour semble renvoyer des échos si proches et si distincts, comme si plusieurs personnes parlaient en même temps. Mais combien sont-elles vraiment ? Une seule. Ici, la réverbération joue son rôle et ajoute une touche de mystère et de surnaturel. Rien d’angoissant cependant. La voix qui émerge semble portée par quelque chose et la rend enveloppante, étrange et familière…
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Déesse des Ténèbres
avatar
Rôle : Staff
Planter des fleurs sur la tombe d'Alessio et faire des bébés avec Hadès
Messages : 8807


Caractéristiques
Vie Vie:
145/145  (145/145)
Cosmos Cosmos:
145/145  (145/145)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Quête perso ] Les Chants Phlégréens - Perséphone   Lun 16 Mai 2016 - 21:06





Aucune réponse ne lui parvient dans les secondes qui suivent. Tout est calme... tout est si calme. Délicatement, les paupières d'albâtre de la déesse se ferment. L'endroit où elle se trouve, le mysticisme qui l'entoure, pourraient laisser à penser, si on la voyait ainsi, qu'elle cherche à se donner du courage, à retrouver un peu de contenance. Mais au final... elle apprécie simplement ce moment. Un instant, un court instant de quiétude. Le dernier instant qui la sépare d'un avenir dont elle ne peut qu'imaginer les contours, dans le meilleur des cas. Serait-ce le silence avant la tempête...? Probablement. Même si la tempête ne revêtira sans doute pas la forme qu'on lui attribue généralement quand il est de coutume d'employer cette expression tellement humaine.


Le bruit de métal qui s'extirpe des profondeurs de la grotte lui fait rouvrir les yeux. Une voix s'élève. C'est le moment. C'est maintenant ou jamais. C'est sa dernière alternative, son unique solution. Le seul moyen de redevenir enfin celle qu'elle était, celle qu'elle n'aurait jamais du cesser d'être. Doucement, à pas très lents, Perséphone avance dans la grotte alors que sa voix s'élève en une étrange mélopée, alors même qu'elle ne voit toujours pas à qui elle s'adresse. Pour un peu... on dirait presque qu'elle chante. Un chant amer, un chant triste et désespéré.



Je ne suis rien... mais mon coeur est bien trop lourd pour que je ne puisse continuer le si douloureux chemin de la vie. Je ne suis rien et je n'ai pas grand chose à offrir. Mais je ferai ce qu'il faut, je ne renoncerai devant rien, je laisserai celle qui sait me guider sans hésitation. A travers l'obscurité ou bien dans la lumière, je marcherai jusqu'à retrouver celle que j'étais, celle qui s'est perdue en chemin.


C'est intentionnellement qu'elle ne donne pas son nom. Dans la mesure du possible, elle aimerait éviter d'avoir à mentir. Après la discussion qu'elle a eu avec sa mère, et maintenant qu'elle est ici, elle sait. Oui, elle sait... que le mensonge n'a pas sa place en ces lieux. Qu'il serait même dangereux de s'y adonner.


(c) Codage par Asmareth pour Never Utopia


----------------------------------------

Le livre des morts
Carnet de voyage

   

Revenir en haut Aller en bas
Maître du Destin
Maître du jeu
avatar
Messages : 623


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Quête perso ] Les Chants Phlégréens - Perséphone   Lun 23 Mai 2016 - 19:59

Ce n’est pas avec une simple phrase que celle qui s’avance se fait annoncer. Non, c’est un engagement, quelque chose qui déchire le silence déjà lourd de sens. Celui ou celle qui parle ainsi souhaite des réponses, une voie à parcourir, un chemin à emprunter. Est-il possible d’avoir la solution à tout, même ici ? Certains diraient que seules les réponses se trouvent.

Le vent est capricieux, il fait voleter les voiles et les tentures qui sont tendus entre la grotte et l’extérieur tant et si bien qu’on ne distingue rien. Les odeurs étaient déjà très riches et voilà qu’elles deviennent encore plus fortes, encore plus élaborées, comme si on venait d’ajouter quelque substance supplémentaire dans le brasero qui se trouve en ces murs.

Et même capricieux, le vent ne pourra rien contre la volonté des tentures à s’écarter lentement. Comme poussées délicatement, elles se s’entrouvrent sans que personne ne puisse être vu à l’œuvre. Peut-être la magie à l’œuvre en ces lieux ou bien un subtil enchevêtrement de câbles ? Trop tôt pour le dire… cependant, la reine des enfers pourra sans aucun soucis percevoir quelque chose, un cosmos très faible, imperceptible…

Est-ce qu’elle avance ?Est-elle en train de se demander si elle va le faire ? Non, elle pose un pas devant l’autre pour franchir la porte puisque on vient subtilement de l’inviter à le faire. Et après s’être avancée dans le noir, une fois les yeux s’habituant, elle pourra distinguer une pièce assez grande, au plafond très haut. Des meubles très rustiques sont là, pêle-mêle comme pour préciser que les lieux étaient importants.

Mais ils ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes. Au lieu de ça, un couloir étrange et mystérieux, taillé dans le roc semble s’enfoncer dans les profondeurs de la montagne. Il a une forme étrange, presque triangulaire, en tout cas assez singulière pour être notée ; et des lampes à huile espacées pour éclairer le chemin. Il semble se perdre très loin. Est-ce tout ? Loin de là…

Car devant les seules sources de lumière des lieux, du moins les plus puissantes, le regard de la reine à tout de suite été capté dans une direction, permettant au reste de mieux se fondre dans les ombres. C’est de là que provient l’odeur, c’est de là que sont venus les bruits métalliques… C’est là qu’une silhouette reste tapie dans l’ombre, celle-là même dont émane ce Cosmos si étrange… doré pourrait-on dire…

- Tant de détermination dans un visage si jeune… Serais-tu déjà atteinte de cette mélancolie si propre aux anciens cœurs fourbus ?


La silhouette se tourne, se dirige vers un renfoncement dans la roche, imperceptible au vu de la luminosité ambiante mais Perséphone devine a présent les contours de la pièce, elle s’habitue bien vite… Et disparaissant vers une salle plus loin encore, la propriétaire des lieux s’adresse encore dans un langage bien singulier.  

- Les maux de l’esprit sont les plus ardus et les plus compliqués de tous. Les dieux l’ont voulu ainsi. Tu n’as rien a offrir mais penses-tu que je demanderai ? Tu parles de marcher au travers de la lumière ou des ténèbres, mais sais-tu seulement qu’il existe bien pire ? Crois-tu pouvoir retrouver qui tu étais ? Vraiment ? De quel chemin penses-tu pouvoir retrouver les bornes ?


Elle l’a suivi avec prudence, elle l’a suivi et a vu le subtil jeu de lumières et d’ombres qui permet à la Sybille de cacher son antre aux yeux des curieux. A y réfléchir, personne ne se risquerai à visiter les lieux sans craindre quoi que ce soit. Mais l’agencement des choses, le décorum si caractéristique des lieux, tout cela rendait l’instant si… vivant.

En entrant à gauche, elle pourra voir un âtre qui flamboie légèrement et une table des plus sommaires ; de l’autre coté, c’est un parterre de braises rougeoyant que l’on peut voir et sur lequel on a installé des dalles. Nul doute qu’il s’agit d’une passerelle menant autre part, dans une autre pièce encore plus lointaine. On voit clairement un tunnel plus étroit s’y enfoncer.

En regardant attentivement, on pourra voir un socle au dessus des braises, quelque chose permettant d’installer un encensoir avec des chaines ; n’est ce pas là l’avantage des Sybilles que celui de pouvoir lire l’avenir dans les effluves divines des encens ?  Et ici, la caverne dispose d’une dimension plus modeste, plus intime, renforçant la concentration des effluves parfumées.

La silhouette se dirige vers l’âtre pour y saisir une marmite et la poser sur la table. Elle s’empare d’une écuelle de bois et y verse une copieuse louche de la pitance qui y cuit depuis quelques temps déjà. Impossible de savoir ce que c’est, l’odeur en est masquée par celle de l’encens. Toujours est-il que ce qui semble être une soupe se retrouve devant la reine des Enfers, posé à même la table comme une invitation à se nourrir.

- Il n’y a pas que la froideur de ton cœur que je ressens. Ton corps est transi par quelque chose de bien plus profond… Prends un instant pour te reprendre, ici… nul ne viendra s’interposer entre toi et tes réponses…


Le visage de la Sybille n’était toujours pas visible et se jouait bien des ombres et des éclats de lumière pour demeurer interdite au regard de celle qui se trouvait en face d’elle. Seule sa voix demeurait et emplissait les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Déesse des Ténèbres
avatar
Rôle : Staff
Planter des fleurs sur la tombe d'Alessio et faire des bébés avec Hadès
Messages : 8807


Caractéristiques
Vie Vie:
145/145  (145/145)
Cosmos Cosmos:
145/145  (145/145)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Quête perso ] Les Chants Phlégréens - Perséphone   Mar 5 Juil 2016 - 11:17




Un pas, puis un second. Avec lenteur, sans réelle hésitation mais avec le temps qui s'impose, Perséphone s'avance vers celle dont l'aura fait disparaître tout ce qui l'entoure.
Non pas que les yeux soient dans l'incapacité de voir, mais plutôt que... sa présence accapare sans difficulté l'attention. Le cosmos qui se dégage d'elle intrigue vraiment le Printemps. Elle ne se serait pas imaginée qu'il soit aussi... lumineux. Elle ne s'attendait pas non à quelque chose de sombre, bien que ce soit plus ce genre de présences auxquelles elle eut été habituée ces derniers siècles.
Pour un peu... cette étrange entité ressemble presque à un savant mélange entre la lumière d'Athéna et la neutralité de Déméter.



De cette mélancolie je ne veux plus... grande sage. J'ai encore tant de choses à faire, à voir, à ressentir, à vivre... Est-ce ce qui pousse ma détermination. Je ne veux plus être prisonnière de moi-même.


Elle écoute sa voix alors qu'elle disparait presque de sa vue. Son visage ne reflète pas la lassitude qui s'empare de son coeur alors que la Sybille extirpe quelques mots, ou plutôt un certain nombre de questions. Elle ne se le permettra pas. On ne sait jamais quels yeux, quelles oreilles ou quoi que ce soit d'autre, traînent dans cet endroit.

Bien pire que la lumière ou les ténèbres... Sans doute. Mais plus probablement différent, plus que pire ou meilleur. Le monde des hommes, les enfers, l'Olympe, le Tartare... sans parler de la dimension d'Hypnos ou celle de Thanatos. Elle connait tout cela. Alors franchement... elle ne voit pas ce qui pourrait être pire que tous ces mondes. Elle ne reculera pas. L'échec... n'est pas une option.



Je ne savais pas ce que je découvrirais de moi ou de vous, en venant ici. Je ne savais pas si vous demanderiez, je ne savais pas ce que je devrais faire. Au final...


Un léger sourire de dépit s'affiche sur les lèvres de la déesse au cosmos éteint, aux courts cheveux couleur des blés, aux grands yeux bleus qui reflètent alors une tristesse si intense que l'on dirait qu'elle porte tous les maux de la terre sur ses frêles épaules.



...je ne savais pas grand chose. Mais je suis quand même venue. Car je veux retrouver mon époux et l'amour que j'avais pour lui avant que... avant que cet homme ne se mette entre nous.


A la simple évocation d'Alessio, une telle colère s'échappe de son esprit que des flammes pourraient presque s'extirper de son regard brillant, détruisant tout ce qui se trouve autour d'elle. Par chance il n'en sera rien. Chance ? Évidemment que non. Car lorsque l'on est l'épouse d'Hadès depuis des millénaires et que l'on ment au monde entier depuis sa naissance, ou presque, les faux semblants doivent être maîtrisés à la perfection.


Elle la suit sans rien ajouter de plus, observant avec attention tout ce qui l'entoure, plissant les yeux lorsque ses pupilles tombent sur les dalles de pierre qui courent sur les braises ardentes, serrant légèrement la mâchoire lorsque l'écuelle plonge dans la marmite.
C'est exactement ce qu'elle voulait éviter. On en arrive au point de non retour, là où son esprit va devoir affronter le contenu du bol ou l'encens, voire les deux. C'est la spécialité des entités comme elle... la transe est chose commune et permet de réaliser bien des choses.
Elle savait, au fond d'elle, qu'elle aurait à en passer par là. Il n'y a plus d'autre choix désormais.



Je vous remercie.


Nul besoin d'en rajouter d'avantage. Elle ne peut refuser d'absorber ce qu'elle lui tend. Et alors que les chaudes gorgées de liquide dévalent dans sa gorge, Perséphone essaie de concentrer toute son attention sur ce qu'il pourra advenir par la suite. Car à aucun moment elle ne doit trahir son identité, sa mère a été extrêmement claire sur ce point. Elle ne devra donc se laisser surprendre par rien et doit d'ores et déjà se préparer à tout. Que la Sibylle arbore ses traits, ceux d'Hadès ou de sa mère, ceux d'Alessio, de Zeus... quoi que ce soit, qui que ce soit qui la ramène à sa réelle identité, elle devra faire front et ne pas oublier une seule seconde qu'aujourd'hui, en cette heure, à cette minute et jusqu'à ce qu'elle soit sortie d'ici, elle n'est rien de plus qu'un être humain.


(c) Codage par Asmareth pour Never Utopia


----------------------------------------

Le livre des morts
Carnet de voyage

   

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Quête perso ] Les Chants Phlégréens - Perséphone   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Quête perso ] Les Chants Phlégréens - Perséphone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Warhammer] Classement des perso'
» Coralie [Perso~Réality d'Evangeline]
» Feuille de perso
» Quel est votre perso préféré dans le sda?
» reset de perso

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-