Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 [FB Samaël - Alia ] Chacun cherche son chemin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alia
Prêtresse d'Arès
avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 418


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: [FB Samaël - Alia ] Chacun cherche son chemin...    Mer 6 Avr 2016 - 14:38

Pas mécontente de m’être extirpée du Sanctuaire et de tout ce que j’avais pu y faire. Par erreur j’en conviens, novice en orientation, il faudra que je corrige ça au plus vite de peur de retomber sur d’autres contrées qui n’auront pas les mêmes comportements à mon arrivée. Remarque, il semblerait que mon charme ait frappé un peu fort le chevalier qui faisait office de gardien séculaire. Peu importe. Je ne suis pas de celles qui se laissent aller à des rencontres en territoire hostile. Pas de temps à perdre.

J’avance rapidement, mes pas remontent une piste. Je suis allée vers le nord. C’est Sparte qui m’attend ; je ne sais pas encore ce qui m’attend exactement mais je vais finir par avoir du retard sur mes plans. Je n’ai pas d’impératifs horaires, je n’ai pas non plus de raison de craindre quelque chose à propos de mon détour. A vrai dire je n’en parlerai pas à mes supérieurs s’ils ne me demandent pas. Comment pourraient-ils savoir au juste ?

Les choses sont ainsi.

Il sera sans doute temps de prendre une pause et je trouve pour cela une zone légèrement perchée ;  elle m’est nécessaire pour surveiller les alentours tout en prenant quelques instants de repos. J’en profite pour sortir quelques fruits secs et apprécier quelques instants salvateurs. Quant à mon armure, je prends le temps de réajuster ce qui mérite de l’être…

En y réfléchissant bien, ce n’était pas si compliqué de filer, d’installer le doute et… l’admiration dans quelqu’un qui aurait pu être un adversaire… Mon regard se porte alors vers le lointain. De là où je me trouve, je peux voir une ligne d’horizon qui est doute la mer, et puis un peu plus au nord un rougeoiement étrange… Quelques heures de voyage encore, juste quelques heures et je serai à destination.

Et puis soudain, je ressens quelque chose, un cosmos…

Je reste immobile l’espace d’un instant mais il est certain que quelqu’un approche. Encore quelqu’un… Décidément, le chemin que j’emprunte est… désespérément connu. Je pensais mes choix beaucoup plus exclusifs que cela. Je fais alors volte-face, mes cheveux virevoltent en même temps que ma tête tourne, mon regard vif se porte tout de suite vers la source… là où je pense que ce que j’ai ressenti pourrait apparaitre… Ma main se place sur la poignée de mon glaive, mon regard est perçant… ce que je ressens est sans doute tout proche…

Et pourtant… silencieuse comme une prédatrice je suis…
Revenir en haut Aller en bas
Dante
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
avatar
Messages : 465


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
187/187  (187/187)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Samaël - Alia ] Chacun cherche son chemin...    Mer 6 Avr 2016 - 15:51

Le soleil glisse sur mon visage tandis que je ferme les yeux, inspirant les embruns. Que cette région est magnifique... les paysages d'azur, les reliefs... Je dois vraiment avouer que c'est le voyage le plus merveilleux que j'ai pu faire. En fait, depuis que je te connais, Typhon, mes yeux ont la chance de rencontrer des régions que je n'aurais pu visiter... jamais je ne pourrais te remercier de m'avoir enfin permis de voir le berceau de l'un des Empires les plus puissant... l'Italie...  *Samaël ?* J'avance sur le sentier, les yeux observant les environs, appréciant la vue tout en laissant un petit air envahir mon esprit. *Samaël ….* Une seconde. Tu ne vois pas que je profite un peu ? Pour une fois que je vais en Italie. *C'est là le truc...* Quoi ? Quel est le problème ? Les paysages sont magnifiques n'est-ce pas ? On sent les embruns marins... Cela me ramène à tellement de souvenirs... Les voyages me manquent. D'ailleurs, merci d'avoir accepté de me laisser visiter un peu les régions...Nous n'avons pas toujours le temps de … *Samaël …* Quoi ? Tu ne vois pas que j'essaye d'être un peu nostalgique de la belle époque ? Que veux-tu … ? *Nous sommes en Grèce.* … Je m'arrête alors de marcher, levant légèrement les yeux vers le ciel. « Tu ne pouvais pas le dire plus tôt … ? Cela doit faire quelques heures que j'essaye de me rappeler des quelques cours d'Histoire que j'ai pu avoir et que je parle avec toi de ces magnifiques paysages... et tu ne me le dis que... maintenant …. ? » Grognant légèrement, je pose la main sur ma tête dans une position de désespoir... surtout lorsque j'entends ton excuse. C'était plutôt drôle au début. Depuis quand le concept de l'humour t'es familier ? « Enfin... j'imagine que c'est pas aujourd'hui que je visiterais le Vatican. »

C'est donc avec … toutes les informations en main … que je reprends la visite de ce qui est la Grèce. Oui, bon, je n'avais jamais vu les paysages de cette région du monde, donc l'erreur est... acceptable. *Rappelle-moi... tu étais nomade … ?* Tu m'excuseras, je me dirigeais au mouvement des dunes et en regardant les étoiles. Les grands déserts, c'est pas vraiment ce qu'on trouve le plus facilement. Puis je dois avouer aussi que la Soma m'empêche de bien me concentrer... J'ai du mal à imaginer ce que les gens diront en voyant un homme typé égyptien... se balader avec une arme égyptienne. *Tu n'allais pas partir sans elle, ton corps est bien trop précieux.* Je sais, tu me le rappelles tous les jours. « Pervers... » Mais avouons le, tu as raison. Les ennemis sont partout et je ne peux décemment pas laisser mon corps sans protection... Mais je n'allais pas non plus marcher avec une armure à travers les sentiers d'Europe... Enfin, je continue, suivant le même sentier, ce dernier commençant à monter pour rejoindre des hauteurs. Le panorama sera sûrement suffisant pour calmer ma petite frustration...

Mais c'est avec surprise, lorsque j'arrive dans les hauteurs, que je ressens un frisson traverser mon corps … *Samaël ?* Concentré sur ce qui est face à moi, glissant une main contre le Khépesh formé par mon armure, je peux enfin observer cette demoiselle, armée de son glaive, dont le corps est protégé par une armure. Son cosmos m'apporte réellement d'étranges frissons... *Arès... Je n'ai pas besoin de t'expliquer ce qu'elle est...* En effet... Un nouveau frisson parcours alors mon corps... tandis que je ressens mes lèvres s'étirer en un fin sourire. « Moi qui souhaitait profiter de la vue, il semble que je ne sois pas le seul à avoir eu cette idée. Enchanté, Berserker. » J'abaisse doucement l'arme, bien que je reste prudent sur sa possible utilisation... Aucun faux pas. « Samaël... Si vous pensez que les noms possèdent une quelconque importance. »

Au final... je suis plutôt content de m'être trompé de chemin. Par contre, il faudra tout de même que l'on m'explique comment j'ai pu autant me tromper... ? Typhon... tu ne m'aurais pas donné de mauvaises informations quand même... ?!

----------------------------------------


Kit by Setesh
Revenir en haut Aller en bas
Alia
Prêtresse d'Arès
avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 418


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Samaël - Alia ] Chacun cherche son chemin...    Jeu 7 Avr 2016 - 13:41

Je n’ai pas rêvée. Et décidément, je n’ai aucune marge de manœuvre en Grèce. Rien ne peut me cacher aux yeux des initiés. Car il en est un à n’en point douter. Lui aussi a porté la main à son arme tout en pesant son geste. J’ai vu à son regard l’influence de ce qui est autour de moi, de cette gangue de peur étrange. Pourtant, je ne l’ai pas montrée bien présente ; tant mieux dans un sens. Il va se méfier. Et puis s’il n’est pas un Berserker, je n’ai rien à craindre de sa furie.

- Profiter de la vue ? Ce n’est qu’une position tactique mineure… !


Ma réponse claque au vent comme une oriflamme. Peut-être qu’il comprendra que la vue et ce qu’elle peut apporter de confort m’importe peu. Ses premiers mots posent la couleur de ses intentions, presque en tout cas. Il sait déjà que je suis une Berserker. Très perspicace de sa part ou bien mon apparence et mon armure trahissent ce que je suis. Quel dommage que je n’ai pas eu l’instinct d’utiliser mon pouvoir pour me fondre dans les lieux, j’aurai pu continuer ma route sans encombre… Autant rester vigilante.

- Si tu souhaitais profiter de quelque vue que ce soit, tu devrais te méfier de qui compose… le cadre que tu viens de rejoindre.

Ma main est toujours sur la garde de mon glaive. Je n’ai pas bougé non plus et mon regard plonge dans celui qui se tient en face de moi. Mes talents essayent de percer à jour sa nature mais je n’arrive pas à cerner qui il peut être. Il me donne son nom mais… ce n’est pas ça qui m’importe. Ce que je veux savoir, il va m’entendre le lui demander d’une voix ferme.

- Qui es-tu ? Encore un chevalier du Sanctuaire ? Tu m’as suivi à la trace à la demande du Chevalier d’Or ? Ou bien es-tu seulement assez curieux ou assez sot pour m’approcher de trop près sans savoir à quoi t’attendre ?

Je regarde alors machinalement par-dessus sa position, autour de lui sans bouger la tête. Si ça se trouve il est accompagné… Si ça se trouve…

- Les noms sont importants, oui, bien trop importants pour être confiés comme cela a un inconnu capable de me surprendre.

Agacée ? Oui. Atteindre la perfection n’est pas pour tout de suite même si j’y travaille… Il aura ainsi noté que je garde mon nom pour moi, même s’il ne m’a rien demandé après tout…
Revenir en haut Aller en bas
Dante
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
avatar
Messages : 465


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
187/187  (187/187)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Samaël - Alia ] Chacun cherche son chemin...    Jeu 7 Avr 2016 - 15:32

« Une position tactique mineure ? » Je comprends assez rapidement le sens de ces paroles. À chaque habitant sa vision du monde et son caractère, c'est ce qui rend les voyages si... passionnants. Bien que ma main ne soit plus dans une position agressive, je reste, comme j'ai déjà pu le dire, totalement sur mes gardes.. il serait dommage que je me fasse avoir par les mouvements d'une jeune femme... Surtout si son regard est majoritairement guerrier, stratège... *Toujours rester sur ses gardes face à quelqu'un qui vit les entraînements d'un véritable Dieu de la Guerre.* Par la simple présence de ce titre, j'ai en effet, le désir de rester prudent. « J'ai un instinct de survie qui me murmure de me méfier quotidiennement de chaque chose, ne soyez pas inquiète à ce propos. Mais j'ai la fâcheuse habitude de... laisser mon esprit... se perdre dans certaines activités qui ne sont pas propices à l'étude du terrain et des possibles risques à la présence d'une digne Guerrière d'Arès. » Plus clairement, je parle un peu trop avec toi, Typhon... Je n'ai ressenti la peur que faisait naître son cosmos que bien trop proche.

Je n'ose pas perdre cette demoiselle de mon champ de vision. Qu'importe son caractère, sa façon dont elle a de me parler, ses secrets qui reposent en son âme... je le vois, à ses yeux... elle est dangereuse. Ce n'est pas toi qui m'a appris, Typh', à rester méfiant de ces yeux. Mes activités passé m'ont donné beaucoup de leçon, des leçons qui résonnent encore en mon corps, à l'image des coups qui étaient portés. Mais je ne peux décemment pas rester immobile, tel une statue... Alors, doucement, je marche sur le côté, dévoilant ainsi plus facilement le sentier par lequel je suis venu sur ces hauteurs, tout en écoutant sa question, ne lâchant pas son regard du mien.

*Chevalier du Sanctuaire … ?* Je ne peux empêcher une lueur traverser mon regard, venant masser rapidement l'arête de mon nez. Laisse-moi gérer ça. « Fort heureusement... je ne suis pas un représentant de la Déesse de la Sagesse. Je dois avouer que cette idée... m'offre des frissons bien moins plaisant que ceux nés par votre cosmos. » Je soupire doucement lorsque j'entends tes grognements de frustration, bougeant la main sur le côté comme pour supprimer un problème qui n'existe pas. « Et pour répondre à votre question... La vérité est que je visitais cette région avec un ami... Nous étions en pleine discussion, un peu trop, quel serait le bon terme... une discussion quelque peu tendue à cause d'une erreur de chemin. Ainsi, je n'ai ressenti que trop tard votre présence. Mais ma curiosité reste totalement intacte, votre présence ne rendant que les lieux plus intriguant et intéressant. Comprenez-moi bien, je suis aussi surpris que vous de cette situation. Le monde est vaste et, malgré ce qui peut se dire, le nombre de véritables combattants obéissant à une divinité n'est pas si grand. »

C'est avec un léger sourire que je termine mes paroles, accompagnant d'un geste mes derniers mots, geste qui vient glisser les doigts dans une petite sacoche accrochée à ma ceinture, sortant doucement une pipe à opium, écoutant les mots de la jeune femme avant de reprendre. « Nous pourrions jouer à ce jeu rapidement... Vous connaissez mon nom, je connais votre fonction... Sachant que le titre possède autant d'importance, voir plus, que le nom... Je suis un représentant des Titans, hôte de Typhon. Maintenant que cette ombre a disparue du tableau, puis-je demander quel est votre nom ? » Il serait temps... de passer au chapitre suivant de cette rencontre.

----------------------------------------


Kit by Setesh
Revenir en haut Aller en bas
Alia
Prêtresse d'Arès
avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 418


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Samaël - Alia ] Chacun cherche son chemin...    Ven 8 Avr 2016 - 14:02

Voilà qui était intrigant tout de même. Je plisse les yeux alors qu’il déballe son chapelet. Encore un bavard ; c’est bien ma veine… Et le voilà s’excusant presque d’être arrivée sur ces hauteurs. Certes, il ne m’a pas surpris mais il semble inquiet et un peu perdu dans ses propos. Et puis… quoi ? Il se perdrait dans certaines activités qui ne seraient pas propices à l’étude du terrain ? Et il n’aurait que trop laissé divaguer son esprit pour ressentir si tard ma présence ? J’ai un léger sourire tout en enlevant lentement ma main du fourreau de mon arme.

- S’égarer de la sorte, tu ne manques pas d’air… Suis-je si Transparente que cela ? Il n’y a rien sur ce promontoire. Tu devais être vraiment occupé à des futilités. Dans ces contrées, il n’y a aucune marge pour le repos, voyageur.


Oui, un voyageur, j'ai pesé mes mots… un guerrier aurait dit autre chose que prétexter à une promenade nocturne.

- Si tu vas au sud, c’est le Sanctuaire. Si tu vas au nord, et je te l’interdis, c’est Sparte qui t’ouvriras ses portes… Ne compte pas sur moi pour te les ouvrir…

Et puis sans crier gare voilà qu’il lance un pavé dans une mare… bien vide la mare… annonçant que ma présence ne rend les lieux que plus intéressants. Je rêve ou bien son jeu de séducteur commence ? Sans crier gare, j’éclate de rire…

- Je ne suis pas étonnée d’un comportement aussi masculin… Qui donc s’exprime de la sorte face à quelqu’un qui ne daigne révéler qui elle est réellement ? 

Je passe ma main dans mes cheveux, mon regard s’abaisse en même temps que j’abaisse mon visage jusqu’à le regarder de biais. Sévérité naissante dans ce qui pourrait être une mise en garde ? Oui, car dans le même élan je déploie un peu ma gangue de mort et d’ombres autour de moi, dans des limites raisonnables, même si j’ignore à peu près tout de qui il est. Il dispose d’une énergie et pourrait être un adversaire me donnant du fil à retordre… Là, il pourra voir que ce genre de propos vont finir par me mettre hors de moi…

- Je n’ai pas le temps non plus pour ce genre de futilités. Si c’est de la compagnie qu’il te faut, tu pourras la trouver dans un bon verre d’alcool dans la maison de passe la plus proche… J’apprécie ton Allégorie à l’ombre disparue, au Tableau que tu penses vouloir dévoiler… Et puisque tu y tiens tant… Je me nomme Alia Dorianthe, Berserker au service de l'Unique... et la peur est mon alliée...

Il y tenait tellement… Lui n’avait pas hésité à me révéler ce qu’il était réellement, probablement pour prouver sa bonne foi.

- Un Titan… ? Et tu arrives ici sans raison et avec autant de rêverie qu’un poète romantique ? C’est probablement la raison pour laquelle ta race de divins n’a pas gagné de victoire depuis bien longtemps. La rêverie est la perte de repères concrets, la perte d’un temps précieux. Tu ne peux avoir l'esprit là ou il est, concentré à ce qu'il fait... Songe à ce que tes frères ont perdu depuis l’avènement de l’Olympe... Sont-ils tous comme toi ?

Et présomptueuse avec ça. J’avais beaucoup lu dans des livres sur leurs mythologies, leur façon singulière de coucher entre frères et sœurs et d’engendrer des monstres, j’avais reçu un enseignement au camp des amazones qui m’avait démontré qu’ils existaient bien, au-delà de ce que racontent les livres. Et voilà que l’un d’eux arrivait dans mon sillage. Tiens, on va bien voir comment il va répondre à ma phrase assassine… Je m’écarte du passage, je redescends de quelques mètres pour lui laisser le champ libre. Avec ma main je lui montre le promontoire où je me trouvais il y a encore quelques instants…  et puis j’enfonce le clou avec une petite provocation dont moi seule ait le secret…

- Et bien, tu attends quoi pour admirer la vue puisque tu y tiens tant ?


Revenir en haut Aller en bas
Dante
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
avatar
Messages : 465


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
187/187  (187/187)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Samaël - Alia ] Chacun cherche son chemin...    Sam 9 Avr 2016 - 15:24

HRP:
 
« Lorsqu'un grande discussion commence entre le dieu qui habite votre corps et vous même, il est parfois difficile de ressentir l'environnement. Mais merci de cette fausse inquiétude que vous portez à mon égard... » Je parle bien entendu de cette petite menace, cette vérité absolue, quelque soit la région : aucun lieu n'est sûr. Et il est vrai que j'ai fais une erreur, une bien stupide erreur, celle de ne pas être assez prudent. Depuis que tu es dans mon corps, je suis plus rêveur que voyageur, elle a parfaitement raison. C'est donc ainsi que commence cette bien belle rencontre et conversation... entre la franche guerrière et le poète nomade. Sincèrement, je ne sais plus si je préférais notre dispute sur ta tendance à vouloir faire de l'humour Typhon... Typhon … ? D'accord, donc tu me laisses totalement gérer tout. Quand tu commences à devenir obéissant comme ça, c'est plutôt mauvais signe, surtout pour moi. Observant alors de nouveau la guerrière, j'écoute ses paroles suivantes... Au Sud le Sanctuaire d'Athéna... cette proximité – bien qu'aucune précision géographique sur la distance n'ait été donnée – ne me plaît guère, je dois bien l'avouer... Au Nord, Spartes. J'enregistre ces différentes informations, avant d'écouter la suite de ces propos. Oh... la gaffe.

« Oh... Il est vrai que les hommes font parfois preuve d'un certain manque de respect. Mais lorsque je mettais en avant votre présence, je ne parlais pas d'un désir naissant. Bien au contraire... Je porte juste de l'intérêt à des sensations d'effroi que votre cosmos à fait naître. » Je souris doucement, bien plus assuré cette fois... Bien entendu, je pourrais directement dire que son corps ne m'intéresse guère, mais quel serait l'intérêt ? Ma présentation prend en compte des détails que nous partageons obligatoirement : un nom, un titre... rien de plus. Je n'ai que faire de sa vision de la sexualité et elle n'a que faire de la mienne. Enfin, c'est donc avec ce sourire aux lèvres que je reprend doucement, alors qu'elle vient de se présenter pleinement. « Par vos mots, vous avez répondu simplement à mon intérêt. Est-ce intentionnel de votre part ou non, je ne peux répondre à cette question, mais lors de mon arrivée dans cette même zone, j'ai ressenti un frisson, le même frisson qui parcours votre corps lorsqu'un cauchemar vient hanter vos nuits. Voilà mon intérêt, Alia Dorianthe, alliée de la Peur. Et rien d'autre. »

Il était préférable de mettre les points sur les i sur cette situation, tout de même, ne serait-ce que par respect pour cette femme. Cette même femme qui juge de son regarde la réalité que je sois un Titan … Non, l'hôte d'un Titan. J'ai une vision bien précise sur cette relation... Mais, je ne peux réfuter certains de ses propos... La rêverie est un danger dans l'art de la survie. Pourtant, c'est immuable. Dès que mon regard se pose sur un paysage, je ne peux qu'en apprécier la beauté, imaginant les différentes histoires qui peuvent se dérouler dans de telles toiles. C'est avec un sourire que je réponds à ses premières provocations. « Malgré le fait que l'Ichor coule dans mes veines, je suis né humain et je mourrais sûrement humain... qu'importe que Typhon désapprouve ou non cette vérité. Désolé, je ne connais pas la raison des nombreuses défaites des Titans, mais je doute qu'ils partagent le même esprit que moi, ou que celui de Typhon. Mais... je ne peux pas réfuter vos propos, ils sont emplis d'une triste mais réelle vérité... j'aime juste profiter d'une vie éphémère. » Ne t'énerve pas Typhon, c'est tout de même vrai. Lorsque je mourrais, tu continueras d'exister... tu rejoindras ton corps originel ou trouveras une nouvelle coquille passionnante. C'est la vérité et ta dépendance, aussi touchante soit-elle... n'y changera rien.

Écoutant alors sa dernière phrase, vive et assassine – la demoiselle ne cache pas son désir de provocation –, je laisse un rire glisser de mes lèvres. « Donc, d'un côté tu viens attaquer mon esprit rêveur puis tu m'invite à m'installer et observer le paysage... Eh bien, si c'est demandé si gentiment. » Je reconnais la provocation, mais pourquoi ne pas profiter du panorama ? Ainsi, je la suis des yeux le temps de sa descente, avant d'approcher du promontoire naturel, glissant mes mains dans le dos... avant de m'installer, posant mes fesses sur le sol avant de retirer d'une petite sacoche pendant à ma ceinture une pipe à opium et de quoi préparer le tout. Ma voix s'élève alors de nouveau. « Je continue de penser que c'est un endroit appréciable. Puis n'est-il pas intéressant de faire face à l'alliée de la Peur dans un paysage aussi calme ? C'est tout l'intérêt d'un voyage, découvrir des choses changeant votre regard. Le dynamisme de la guerre n'est pas si différent : combien d'âmes passionnées vas-tu rencontrer ? Je suis presque jaloux... Pas que je me vois en un guerrier, ne t'inquiète pas, je n'insulterais jamais Arès et ses troupes... Mais parce que la seule guerre valable est celle qui extériorise les passions. Brutale, désespérée, passionnée et emplie d'une certaine volonté et intelligence malsaine... voilà ce que doit être une guerre. Enfin, je crois. » Glissant alors l'extrémité entre mes lèvres, je tourne les yeux en direction de la jeune femme, continuant de l'observer.

Changer une vie... oui, la guerre est capable de le faire.

----------------------------------------


Kit by Setesh
Revenir en haut Aller en bas
Alia
Prêtresse d'Arès
avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 418


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Samaël - Alia ] Chacun cherche son chemin...    Mar 12 Avr 2016 - 8:41

J’avais tellement eu à subir d’assauts masculins hors de contrôle que l’entendre parler en sous-entendus avait déclenché chez moi une certaine méfiance. Oui car ce monde est dirigé par les hommes, eux et leurs idées, leurs envies, leurs manières… Et je déteste l’idée qu’il faille se soumettre à tout prix. Le monde appartient à ceux qui se battent pour lui, ou contre lui… Pas juste à un genre prédéfini. Et qu’on me donne les moyens de les écraser, ceux qui se pensent supérieurs, et je le ferai. En tout cas ce Titan était des plus volubiles… impressionnant tout ce qu’il pouvait dire. Et pendant qu’il se perd complètement dans le paysage, je l’écoute sans trop l’interrompre… juste ce qu’il faut pour le faire descendre de son nuage…   

- Nul ne peut avoir pareille aura que moi si ce n’est Phobos, le maître absolu de toutes les peurs. Les sensations liées à mon Cosmos sont là pour te prévenir… un peu comme si tu approchais ta main d’un serpent prêt à frapper… Cette peur, c’est ton instinct de survie qui parle, qui te dit… et te dicte une conduite… Seul le choix de l’écouter t’appartient.


J’avais eu des propos très durs à l’encontre des Titans. Ca n’avait pas manqué de le faire réagir et même de lui ouvrir les yeux sur sa propre nature…

- Pourquoi devrais-tu lutter ? Chasser le naturel et il revient au galop… peut-être que tu n’es pas un guerrier, tout simplement… Les peintres deviennent rarement des conquérants.

C’est vrai que ma présence dans les lieux avait eu pour effet d’assoir quelque chose de malsain dans la zone. Tout était silencieux. Pas un grillon, pas un bruit si ce n’est la diarrhée verbale que le Titan me servait depuis un moment. J’ai toujours les yeux posés sur lui, je ne l’ai pas quitté un instant… 

- Penses-tu vraiment faire face à l’alliée de la peur dans les termes qui me définiraient le mieux ? La seule raison qui m’impose la retenue concernant ton peuple c’est que je n’ai pas encore mes ordres. Peut-être que tu dois la tranquillité des lieux uniquement à ce paramètre, sinon, j’aurai déjà lancé les hostilités… Et comme tu viens de dire que tu n’insulterais pas Arès, il est à peu près certains qu’en suivant la voie de la mesure et de la retenue… tu verras le soleil se lever une fois encore… 

S’en suit alors une tirade où il se lance dans une analyse de la guerre, une vision étrange qui l’élève au rang d’une passion… mais il me semble faire fausse route…   

- La seule guerre valable ? Celle qui extériorise les passions… ? Tu te trompes lourdement. Un guerrier n’a pas à se demander si une guerre est valable. Il suit une cause et un chef.


Je sentais bien le sujet de philosophie arriver et je n’avais pas 4h pour composer… ceci-dit, il venait de lancer un pavé dans la mare.

- Et selon tes termes, certaines guerres ne seraient pas valables ?

Amusant de penser ainsi en tout cas...
Revenir en haut Aller en bas
Dante
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
avatar
Messages : 465


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
187/187  (187/187)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Samaël - Alia ] Chacun cherche son chemin...    Sam 16 Avr 2016 - 8:48

« Pourquoi considères-tu... que je ressens une appréhension face à ton aura de peur ? » C'est avec une certaine neutralité que j'observe à nouveau la jeune femme dans la pénombre, avant de bloquer à nouveau la pipe à opium entre mes lèvres, profitant à nouveau du simple spectacle de la nature. Ce n'était pas mon instinct de survie qui avait fait naître ce frisson... mais bien un léger plaisir. « La peur... est une preuve de notre vivant. » Un plaisir... un plaisir de sentir son rythme cardiaque accéléré, le palpitant frappant avec une force certaine dans la poitrine. Le plaisir de sentir son regard se déformé, sous l'effroi. Le plaisir de trembler... Et enfin, le plaisir de s'en sortir. Bien entendu que ceci est désirable. Toutes ces émotions sont des clés... des indices... des vérités. Se soumettre à l'immuable peur est bien entendu une chose que j'assume pleinement. Ce n'est qu'en recherchant cette peur que j'ai pu survivre pendant ces quelques années... Sauf peut-être une nuit du passé. Était-ce ceci la vraie peur ? Ou alors, cela avait-il dépassé ce stade ? Le vide, l'acceptation de la mort qui arrive. Plus de peur... plus de passion... Rien...

Un léger sourire aux lèvres, je laisse les toxines danser dans ma bouche une dernière fois avant de les laisser s'évanouir dans le ciel, gardant mon regard contre la nature. « Je ne lutte pas, j'accepte. Je constate juste que tu as raison sur certains points. » Mon sourire s'étire doucement, avant de rire doucement. Je connaissais, au final, déjà ce défaut. L'esprit ailleurs, observant le monde en cherchant une étincelle qui rendrait la vision plus belle... Cherchant la peur, la passion, l'étincelle qui rendrait mon sentiment meilleur. Car c'était ce qui me manquait.

« Mon « peuple » est une simple caravane nomade. Je doutes que tu trouves un quelconque intérêt à les attaquer. Concernant les Titans, il serait peut-être intéressant, en effet, d'attendre tes ordres. Mais, si cela devait arriver, je suis certain que Typhon appréciera rencontrer cette aura qui est la tienne et qu'il pourra sûrement en apprendre beaucoup. » Haussant ensuite légèrement les épaules face à ces dernières paroles, je tourne mes yeux dans sa direction, observant ainsi, à nouveau, sa silhouette. « Certes... mais la loyauté n'est pas une passion en soi ? Je doutes que... tu auras la même force en combattant pour un idéal, un esprit, qui ne répond pas à ce que tu crois. Tu crois en Arès, en sa force, son autorité, en son but... cette loyauté ressemble énormément à une passion pour moi. »

Je pense alors à sa dernière question. Quelles sont les guerres qui ne possèdent aucune valeur à mes yeux. Je dois l'avouer, Typhon, tu es l'exemple parfait de ce qui ne possède ni valeur, ni saveur en terme de combat qui a pu naître entre Zeus et toi. « Un combat sans but. La loyauté est une chose, elle est présente en chaque être. Ainsi, je suis loyal envers Typhon et envers ses choix. Mais, si ton esprit ne saisie pas les forces, ne saisie pas ce qui englobe ton monde... Tu n'es juste qu'un combattant froid. C'est pour ça que la loyauté est une passion... Quelque soit la raison de ton allégeance, c'est une passion car tu souffres, tu endures pour ton Dieu et ce qu'il t'offre, car tu trouves un plaisir dans ce résultat... Ainsi, si les combattants ne possèdent qu'une âme dominée par un chef sans but... la guerre sera sans saveur. » Mais dans une telle situation, le plus intéressant vient lorsque l'esprit prend enfin le pas sur le simple désir de destruction. Le désespoir qui naît de celui-ci est magnifique... car il devient la seule béquille.

Et je plongerais dans ce désespoir sans hésiter, Typhon.

----------------------------------------


Kit by Setesh
Revenir en haut Aller en bas
Alia
Prêtresse d'Arès
avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 418


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Samaël - Alia ] Chacun cherche son chemin...    Mar 19 Avr 2016 - 12:04

Ouais, un sujet digne des meilleurs débats de comptoir commençait à prendre forme. Fallait-il que je lui dise qu'il m'était impossible de perdre ? D'une part en vertu des idées qui sont les miennes face à quelqu'un qui est sous l'emprise de drogue, d'autre part face à l'évident usage qui consiste à laisser aux femmes le dernier mot. Oui, il faut savoir ne garder que les avantages d'une situation qui n'est pas habituellement favorable.

- Un vice qui te coûtera cher...  Si en plus tu fais comme la Sybille pour avoir des visions...

Sa pipe à opium me prouve bien que comme tous les rêveurs, il a besoin d'une aide pour quitter cette terre et se laisser aller aux flâneries les plus inutiles.


- Si j'ai raison ? Bien sur que j'ai raison. Ce n'est peut-être qu'un point de vue parmi d'autres mais c'est le point de vue d'un artisan de la guerre. Ensuite, si tu as eu l'occasion de trouver quelques vérités dans mes propos... Il n'est sans doute pas trop tard pour échapper au promesses d'Orphée.


Et ainsi de montrer sa pipe à Opium. J'avais aussi failli apprécier son point de vue sur la passion et sur la guerre mais tout n'était pas exact selon mes propres convictions. Il avait un avis très arrêté, comme le mien. J'avais haussé un sourcil face à ses explications en guise d'écoute attentive. Et d'ailleurs si je ne rêve pas, il se permet de me suggérer ce qui conditionne mon appartenance à Arès. Un sourire se dessine sur mon visage suivi d'un léger rire. Amusée ? Oui, forcément.

- Et présomptueux avec ça ? Arès est une vérité pour moi, pas une passion. Il faut que tu saches que j'avais adopté le Dogme de l'Unique bien avant d'être destinée à son armée. Certaines choses font que l'on trouve un chemin avant d'en connaître le maître d’œuvre. Je n'ai pas été conditionnée pour le servir ; les conquérants savent de quoi le monde à besoin pour fonctionner.

Chacun se bat pour une vérité... parfois il faut toute leur vie pour l'obtenir, d'autres l'ont déjà trouvé.

- Le monde à besoin de conquérants pour le guider... tu vois ? Les conquérants vont et viennent. Ton peuple n'a pas échappé à cette règle. Si ça se trouve tu auras a nouveau une heure de gloire, qui sait. Mais pour l'instant, d'autres ont les rênes du monde. Et certains la chance de se trouver à leurs côtés ou d'être sensibles à leur cause...
Revenir en haut Aller en bas
Dante
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
avatar
Messages : 465


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
187/187  (187/187)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Samaël - Alia ] Chacun cherche son chemin...    Dim 24 Avr 2016 - 18:57

« Voyons, ne sois pas si stricte envers moi... Cela fait quelques années déjà que l'opium n'est plus véritablement un poison. Merci à Typhon... » L'Ichor et les longues années du Titan à survivre aux toxines de cette prison de pierre et de magma sont de vraies bénédictions... Même si, au final, le sentiment négatif naissant de la prise de ce poison me manque par moment... Au moins, je garde les éléments rêveurs. Enfin, qu'importe, je lâche un léger rire, trouvant amusant qu'on vienne à comparer ma prise d'opium à celle de la Sibylle. Certes, mes vices ne sont que des vices, des dangers aussi... Mais ce n'est qu'en maîtrisant ces vices, en les acceptant pleinement que cette éphémère vie devient un temps soit peu amusante. C'est donc avec une certaine assurance que je continue. « Je ne cherche pas à changer ce qui fait ce que je suis. En tout cas, pas totalement. Je veux apprendre plus, développer mes connaissances sur ce monde... et vivre comme je l'entends avant de disparaître. Le monde est vaste, combien de passions peuvent exister en ces lieux ? »

Puis, continuerais-tu de m'apprécier, Typhon, si j'étais quelqu'un d'autre ? Si mon âme devenait celle d'un guerrier au même esprit que cette demoiselle, continuerais-tu de voir en moi le corps et l'esprit qui nourris ton addiction ? Oui, elle est intelligente et son avis aiguisé fait réfléchir, mais certaines choses ne peuvent pas changer, ne doivent pas changer. Car il n'y a que comme ça... qu'elles sont amusantes. Laissant un léger soupire, non pas d'ennui ou de consternation, je lève mes yeux pour observer le ciel, déposant la pipe à opium sur la droite tout en écoutant ses mots, réfléchissant à ses dires. Oui, elle avait raison... la passion ne devait pas se confondre avec un choix logique qui suivait une pensée, ces deux éléments pouvaient même devenir une force intéressante dans le destin d'une personne...

*Aurais-tu une idée, Samaël ?* Une idée ? Non... je trouve juste que c'est un élément que tu devrais prendre en compte, Typhon. Toi qui possède cette immortalité, tu ne devrais pas oublier cet élément. Les sentiments qui font parti de ta création doivent suivre une idée logique, sinon tu ne seras plus qu'une part de toi-même. C'est en tout cas ma... théorie et ma représentation de ses dires. Certes, je n'affirme pas qu'elle pense la même chose que moi mais... ses mots sont aussi inspirants que l'opium d'un poète en proie à la page blanche.

« J'espère ne pas t'avoir offensé par mes mots, je ne souhaitais qu'imaginer une chose, sans considérer que c'était la vérité. Mais j'apprends, grâce à toi... Voir les choses sous de nouveaux angles est bénéfique. Au final, il n'existe pas qu'une vérité... mais toutes ces vérités se mêlent à une même réalité. » Alors, pour mieux profiter de cette réalité éphémère, autant en connaître tous les aspects, même les moins proches des nôtres. Concernant ses derniers mots, je ne peux m'empêcher de l'observer de nouveau. Heure de gloire ? Est-ce que je recherche ceci au final ? Et toi, Typhon, recherches-tu cette chose qu'est la gloire ? Le clan parle d'Âge d'Or, de la puissance des Titans à l'époque de l'ère mythologique. Penchant doucement la tête sur le côté, il y a une chose qui me saute aux yeux à cet instant... Oui... Sensible à une cause... Le sommes-nous, sensible à cette cause ? Plongé dans ton désespoir et dans mes rêves, sommes-nous réellement sensible à la cause qui regroupe les Titans... la vengeance de leur pouvoir perdu ? La seule chose qui te donne la vie est ta mission destructrice et, j'en suis certain, suicidaire...

La réponse est claire... Oui... elle est claire... « Ne considère en rien ce que je vais t'avouer comme une insulte... mais tu es aussi savante que guerrière. Qu'importe que l'on soit pleinement d'accord avec toi ou non, l'important est la réflexion que tu apportes. Je ne suis peut-être qu'un poète – et je doute d'une possible métamorphose de ma part – mais tu me permets de trouver de nouveaux sentiers à explorer. J'imagine que ce n'était pas une si mauvaise chose de se perdre. » Apprendre, évoluer... c'est une chose que chaque être doit faire, surtout lorsque lui-même aide un autre être à s'adapter à un monde qu'il n'a pas vu changer. Une question commence alors à me brûler les lèvres, tandis qu'un sourire se dessine contre mes lèvres. « Dis-moi, Berserker de la Peur, toi qui sembles assurée de chacune de tes paroles... Continues-tu d'apprendre ? Où penses-tu que seule la vérité qui te fait avancer est suffisante à ton épanouissement ? » Une question importante, au final... Les Berserkers ne possèdent peut-être pas les mêmes visions que la jeune femme et je me demande si cette assurance... cette grande assurance dans ses propos...

Uhm... Attendons sa réponse avant de faire quelques dangereuses théories.

----------------------------------------


Kit by Setesh
Revenir en haut Aller en bas
Alia
Prêtresse d'Arès
avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 418


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Samaël - Alia ] Chacun cherche son chemin...    Lun 25 Avr 2016 - 10:40

Un Barde avide de connaissances et de rencontres ? En même temps, que pouvait-il avoir à chanter s’il restait dans ses contrées seul et inerte ? Je comprenais sa richesse en quelque sorte. Errer, arpenter le monde à la rechercher de trésors particuliers. Peut-être n’était-il pas aussi dénué d’intérêt que je le pensais de prime abord. Inutile de lui dire, il se sentira pousser des ailes et autant éviter qu’il décide de me dédier une poésie, j’ai pas l’humeur pour ça.

- Tu apprends grâce à moi ? Je suis ravie de l’apprendre. Au moins, notre rencontre n’aura pas servi à rien.


Je regarde autour de moi machinalement. Et s’il était aussi un éclaireur ? Je n’oublie pas où je me trouve, je n’oublie pas qui je suis et ce qu’il est. Si ça se trouve, notre distraction actuelle nous interdit d’être attentifs à ce qu’il se passe autour de nous. Silencieuse je reste mais mes sens n’en demeurent pas moins aiguisés. Et afin de m’assurer de la complète transparence, j’en viens à faire disparaitre complètement l’influence cosmique qui est autour de moi (pouvoir spécial d’Alia). Et puis, je conçois lui répondre.

- Tu as raison, il n’y a pas qu’une seule vérité. Seulement quelques-unes que nous acceptons de croire.


Tiens, lui aussi commence à comprendre ce que je peux être. Non pas une Berserker avide de combats, a moins qu’on ne me provoque, mais un redoutable instrument au service de la guerre. Aussi savante que guerrière. Je vais finir par croire que mon talent est de laisser une empreinte indélébile sur tous ceux que je croise… 

- J’ai eu la chance d’avoir une éducation riche avant de devenir une combattante. Certains guerriers ne savent rien faire d’autre que tuer et détruire. D’autres savent mener des armées ; c’est la différence entre les gouvernants et les gouvernés.

C’était vrai, j’avais eu la chance d’avoir un père instruit, une bibliothèque à disposition, une éducation privée. Pour une fille, c’était rare de ne pas avoir comme passion la broderie et la cuisine, n’est ce pas ? Je n’allais certainement pas laisser passer pareilles compétences, pareille vocation… Le savoir rend puissant.

- Chaque réflexion est bonne à prendre oui. Je préfère constater et juger. Un avis arrêté permet de ne pas perdre de temps en conjectures. C’est la différence entre concevoir la vérité une bonne fois pour toutes et se perdre en philosophies. Mais puisque tu me demande si j’apprends toujours, je vais te répondre sans détours.

J’avance de quelques pas et comble du comble, mon regard semble alors se perdre dans l’horizon pendant que je prononce ces quelques mots.

- Mon dogme a beau ne souffrir d’aucune remise en cause, l’apprentissage est primordial, jeune Titan. L’idée ce n’est pas forcément de croire posséder toutes les réponses, mais de se battre pour les obtenir. C’est une quête perpétuelle, infinie et qui ne connaitra pas de fin. Tu veux savoir pourquoi ? La perfection, très cher. La perfection est ce vers quoi nous devons tendre. Et l’excellence que nous pourrons toucher ne sera rien en comparaison de celle des Divins qui nous honorent de leur grâce. Mais au moins pourrons-nous nous rapprocher d’eux. Sans apprentissage, il n’est pas d’excellence, il n’existe pas de perfection.
Revenir en haut Aller en bas
Dante
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
avatar
Messages : 465


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
187/187  (187/187)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Samaël - Alia ] Chacun cherche son chemin...    Mar 26 Avr 2016 - 12:29

« Certaines rencontres permettent d'apprendre, ou du moins d'apporter « l'inspiration » pour certains actes futurs. En ça je dois te remercier. » La, ou plutôt les vérités composant la réalité sont réellement intéressantes à écouter et observer... Les grands hommes, et les grandes femmes, forgent des idées, constatant et jugeant – comme la jeune femme aime à le dire – et c'est de cette façon, en effet, qu'un monde se doit d'être gouverner. Malheureusement – et fort heureusement aussi – cette qualité n'appartient pas à tout les « dominants », à tous ces Alpha de la politique humaine. Combien avais-je vu certains de ces gouverneurs suivre un simple murmure doucereux ? Le simple appel de ce qu'ils ne peuvent posséder peut parfois être aussi puissant que la plus dangereuse des tempêtes de sable. Observant ainsi l'horizon, cette pensée en tête, je glisse ma main contre la pipe à opium, la glissant entre mes lèvres réfléchissant aux intelligentes paroles que la jeune femme avait pu dire depuis le début de cette conversation.

Enfin, j'en apprenais enfin un peu plus sur ce qui poussait cette guerrière de la Peur. L'apprentissage est primordial, ainsi sont ces mots... Mais le but qu'elle se définit est au final, bien différent du mien... et pourtant pas inintéressant. Excellence, Perfection, des mots lourds de sens, qui possède une part de vérité... Qu'importe le camp dans lequel un combattant se trouve, s'il possède un esprit aussi précis que la jeune femme – dans ses actes, dans ses croyances, dans ses mots – il est normal de rechercher, j'imagine, cette excellence. Pourtant, je ne peux pas empêcher d'être surpris... Tournant les yeux vers le Nord, j'observe alors cette direction, essayant de comprendre ce qui peut permettre à un humain d'atteindre l'excellence, ou du moins, s'y approcher. N'est-ce pas la faiblesse de l'Homme par rapport aux Dieux ? Et une force, une force que j'accepte... celle de pouvoir ressentir en un court instant de vie des milliers d'émotions, avant de disparaître ? Voilà un point sur lequel nous divergerons automatiquement... mais je ne pourrais jamais considérer cette opinion expliqué avec une telle croyance comme mauvaise... Cela prouve juste qu'outre les vérités, plusieurs courants de pensées existent dans cette réalité et qu'il faut savoir en détecter l'essence. « Je comprends... J'ai toujours pensé que l'imperfection de l'Homme est ce qui rend sa vie intéressante. Mais je doute que tu possède le temps de changer mon avis.» *Je veux lui parler …* Pourquoi ne suis-je pas surpris … ? « Ma chère Alia... je vais devoir malheureusement laisser la place à quelqu'un qui souhaite, je pense, en apprendre plus. J'espère pouvoir un jour de nouveau échanger avec toi. »

Fermant alors doucement les yeux, je laisse un soupire glisser de mes lèvres. Peu à peu, je ressens mon corps m'échapper, le doux murmure du vent n'effleurant plus ma joue... *** J'ouvre alors les paupières, tournant mes yeux vers la jeune humaine...

« Tu sembles si sûre de toi, mortelle... que j'aimerais te poser une question, non pas en tant que voyageur errant mais en tant que Typhon... » Je me redresse alors doucement, dégainant simplement la lame exotique, observant son tranchant, avant de poser de nouveau les yeux sur Alia, ne montrant aucun désir agressif dans mes mouvements. « Les Titans aiment parler de leur grande époque... Cette grande époque maintenant déchue... une période ne possédant aucune saveur pour moi. Selon toi, l'Âge d'Or, les Humains en ont-ils réellement besoin pour évoluer ? En as-tu besoin... pour que ton tranchant penche vers la perfection ? »

Les mortels possèdent des réponses... des visions... d'un monde que je ne semble pas réellement connaître. Plus je l'observe, plus je ressens les choses à travers Samaël... plus ce monde me semble impossible à réellement comprendre. Je ne peux décemment pas passer à côté de cette question... de cette réponse. Les Humains ont-ils réellement besoin des Titans pour avancer ? Enfin, une dernière question brûle mes lèvres... « Les vaincus possèdent-ils le droit d'apprendre aux autres ? » Ou ne doivent-ils pas, avant, apprendre de leurs défaites ?

----------------------------------------


Kit by Setesh
Revenir en haut Aller en bas
Alia
Prêtresse d'Arès
avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 418


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Samaël - Alia ] Chacun cherche son chemin...    Mer 27 Avr 2016 - 22:24

Il a fait vite, il a répondu rapidement. En fait, il me remercie même. Les choses ne sont pas comme je l’aurai cru. Y aurait-il du bon à parler avec un déchu ? J’ignore encore de quoi pourra être fait notre échange mais avec lui, il y en a au moins un. Pas comme avec l’autre roux, imbu de lui-même, fier, certain de ses acquis et indomptable… Tout mon contraire. Alors je l’écoute parler, lui, l’hote de ce Titan, de ce déchu, de celui qui s’incarne dans le premier simulacre à sa portée. Est-ce qu’il a pu choisir un fumeur d’opium d’ailleurs ou bien est-ce lui qui a apporté le vice ? Amusant de penser que les dieux aiment se plonger dans les méandres d’Hypnos… ou Morphée, selon la substance.

Et d’ailleurs en parlant de lui, mon interlocuteur me fait savoir que son… Titan souhaite me parler. Finalement, je peux m’estimer bien plus importante que prévue si un dieu des temps anciens décide de bien vouloir m’adresser la parole. Il aurait pu rester dans son coin, faisant mine d’être un observateur silencieux… mais j’y pense du coup ? Ca veut dire que tous les Titans ont des amis dans la tête ? 

J’écoute ce qu’il peut bien vouloir me dire. Je n’ai pas vraiment le cœur à philosopher mais puisque nous avons commencé, autant finir… Il sort une dague ? Je ne sourcille même pas. J’ai bien compris que ce qui pose une sorte de statu quo entre nous c’est aussi la curiosité de cette entité à mon égard. Je suis fatalement intrigante… Autant profiter de tout ceci tant que je ne rencontre pas de spectre. Ma chance pourrait bien tourner un jour, sans doute… Et finalement c’est à propos de son age d’or que je compte lui répondre…

- Age d’or ? Sentier d’Or ? Tu parles de l’époque d’avant les dieux ou les hommes… n’avaient conscience de pas grand-chose ?... De simples animaux… Comment auraient-ils pu avoir une once de perfection ? Si je ne m’abuse, seuls les Titans recherchaient cette cohésion absolue, cette… osmose, cette perfection. Avec les errances et les aberrations qu’on leur connait. Penses-tu que cette perfection soit une référence ?

J’avais de solides connaissances en mythologie et mon amorce de réponse n’était qu’une provocation de plus tout en démontrant que j’étais renseignée sur le sujet. Ce que j’allais lui dire par la suite était bien plus sonnant et trébuchant, sans doute plus à même d’être une des réponses qu’il attendait.

- Mais je suppose que tu ne parlais que de votre espoir de créer la concorde, l’utopie ultime. L’atlantide était-elle une de vos créations ? Ou bien faut-il remonter encore plus loin ?

Je pointe alors du doigt la garde de mon glaive, là où il pourra y voir des gravures détaillées.

- Nous sommes tous tributaires de votre héritage, ou du moins de ce qu’il en reste. Et pour tout te dire, je pense qu’il est nécessaire d’avoir un point de repère, oui. Le mien est-il lié à votre utopie ? Je ne pense pas exactement, même si quelques points pourraient correspondre.

Un sourire se dessine sur mon visage. Oui, je caresse dans le sens du poil avant d’enfoncer le clou, encore quelques instants et ce sera parfait.

- En vérité ? Je pense que le passé est source de savoir, de pouvoir. Vos erreurs vous ont entrainé dans le gouffre. C’est ainsi. Des civilisations ont disparu bien après vous, c’est dans l’ordre des choses…  Les peuples s’affrontent, il y a des vainqueurs et des perdants. Ton passé est riche d’enseignements, y compris sur les raisons de votre chute.


Il est certainement conscient que tout n’est qu’un enchainement alors pourquoi le lui redire ? Jusqu'à preuve du contraire, les olympiens tiennent le haut du pavé. Sommes-nous arrivés à ce stade par hasard ? Non, bien sur que non. Les Titans ont été aidés à quitter leur trône… par la faute de Cronos sans doute. Peu importe. Il voulait savoir si on age d’or pouvait nous emporter, m’emmener jusqu’à la perfection ? S’ils ne s’étaient pas trompés, peut-être y seraient-ils arrivés. Alors il y a quelque chose à en tirer… forcément.

- Alors… si ce sentier existe. Il ne peut se poursuivre que là où vous avez glissé non ? Ou pas loin en tout cas. Et non pas marcher dans vos pas mais creuser nos propres sillons… Car tu sais ce que l’on dit, n’est-ce pas ? Ceux qui oublient le passé sont condamnés à le revivre…

J’en profitais pour conclure…

- Tu souhaites savoir si je pense que les vaincus possèdent le droit d'apprendre aux autres ?  Si je te demande de m’apprendre les raisons de votre échec afin que je ne refasse pas les mêmes erreurs… tu te satisfera de ma réponse ?

Oups, ais-je été bavarde ? Si peu...
Revenir en haut Aller en bas
Dante
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
avatar
Messages : 465


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
187/187  (187/187)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Samaël - Alia ] Chacun cherche son chemin...    Ven 29 Avr 2016 - 18:21

« N'ai-je pas affirmer que cette période ne possède aucune saveur pour moi ? Bien que ton avis soit dans le vrai, merci de ne pas considérer que « Nous » possédons tous un espoir proche de cette utopie. » Je me souviens de ma naissance... cette naissance peu ordinaire. Venu au monde pour la destruction, aucune réelle évolution... C'est, l'arme au poing et le cœur à vif, que je suis arrivé sur cette Terre, sans comprendre ce qui composait mon corps, mon âme, ou même ce monde. C'est avec un regard que je sens intéressé par ces mots que je continue d'observer la jeune femme, mes yeux venant se poser par moment sur les gravures reposant au niveau du glaive. Intéressant... ainsi les Titans ne sont pas seulement des ruines d'un âge ancien... Un héritage … les Titans ont laissé à ce monde un héritage... Toute civilisation finie par disparaître, c'est immuable... les anciens dieux doivent maintenant se poser une importante question : était-ce leur totale disparition ou possède-t-il une chance de retrouver une place dans ce monde ?

Un léger rire traverse mes lèvres, alors que la jeune femme continue, frappant les rêves de mes demi-frères et demi-sœurs, leur pouvoir passé et l'intérêt d'apprendre de ceux qui ont échoués. Je peux voir ce point invisible, le sujet central de cette conversation. « Les mortels comprennent plus vite que les dieux... Il m'a fallu plusieurs siècles avant que cette vérité arrive jusqu'à mon esprit, dans ma prison. » Passant alors la main dans mes cheveux, je ramène les mèches immaculées qui commencent à gêner ma vision en arrière, observant le Nord de ce panorama avant de continuer. « Héhé... tu veux m'entendre dire pourquoi les enfants d'Ouranos et de Gaïa ont été mis en échec ? Sincèrement, je ne peux que te répondre sur ceci. Le piège qui s'est refermé sur les Titans, leur défaite face aux Olympiens, me dépasse totalement. Toute civilisation est destinée à disparaître, mais le chemin que chacune emprunte est différent de l'autre. » Bien, je sais maintenant ce qu'il me reste à faire...

Tournant alors la tête vers la jeune femme, je rengaine la lame égyptienne avant de ramasser la pipe à opium, la glissant dans un tissu tout en continuant. « Je pense que tu ne vivras pas la même défaite que moi, Alia de la Peur. C'est pour cela que tu n'as pas besoin de la connaître... » Terminant de ranger la pipe, je ne peux m'empêcher de soupirer légèrement. « Tout de même, tu aimes dire les choses... J'apprécie ta franchise. Elle est saine et apporte des éléments importants à une réflexion. Arès sait s'entourer, je ne peux lui enlever cette qualité. » J'observe à nouveau le Nord... Les humains ont-ils vraiment besoin des Titans ? Non, bien entendu... Les Olympiens sont-ils indispensables ? Bien sûr que non... Au final, ce n'est pas le titre de celui qui possède le pouvoir mais bien la façon dont il l'utilise. Les Titans doivent réfléchir à ce qui gravite autour de leur défaite... et non autour d'un ancien trône. Ironique que ce soit moi qui apporte ce genre de propos alors que mon esprit belliqueux n'attend que de pouvoir détruire Zeus...

Un rêve impossible et suicidaire... Mais c'est le fossé qui existe, selon moi, entre les Titans et moi... Je suis une lame... je dois perfectionner mon tranchant... Qu'importe la divinité qui dirige ce monde... « Merci, Alia Dorianthe. J'espère que tu sauras me pardonner pour cette … intrusion dans ton espace ainsi que le temps que nous avons pu, Samaël et moi, te voler. » Je m'incline alors doucement, liant les dernières informations que j'ai pu absorber...

----------------------------------------


Kit by Setesh
Revenir en haut Aller en bas
Alia
Prêtresse d'Arès
avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 418


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Samaël - Alia ] Chacun cherche son chemin...    Ven 29 Avr 2016 - 22:34

Je l’écoute, et même lorsqu’il semble s’emballer en me révélant que cette utopie ne le concerne pas, je ne parle pas, je ne relève même pas. Après tout, s’il n’a pas bougé le petit doigt, il a aussi contribué aux raisons de son échec. C’est étrange la tournure qu’a pu prendre cette conversation. J’aurai pu le balayer comme un insecte si ça se trouve mais il sera bien le dernier avec qui je me laisserai piéger. Prochain voyage, les brumes protègeront ma progression.

- Les mortels n’ont pas toute l’éternité pour réagir. Ils doivent apprendre vite. Et c’est ce qui fait le sel de l’existence. Tant pis si tu ne veux ou si tu ne peux pas partager l’histoire de ton peuple, je trouverai quelqu’un parmi les tiens qui pourra me dire car il l’aura vécu.

En même temps, croiser un autre Titan, ce serait peut-être problématique. J’ai beau avoir du panache, je ne peux pas affronter tous les ennemis de Sparte sans devenir plus puissante et plus aguerrie. Mon regard le dévisage lorsqu’il tente de poser ses yeux sur moi. A présent, je ne sais plus si je préfère parler à un déchu ou un fumeur d’Opium, qui de mes deux interlocuteurs était le plus intéressant. Lui ne donne pas de réponses. L’autre parlait sans qu’on lui demande.

- Peut-être effectivement que je n’ai pas besoin de connaitre ce pan de ton histoire, de ta bouche. Un autre le fera, est-ce préférable s’il a vécu et donc se sent plus impliqué ? Oui, Titan, je m’implique dans tout ce je dis où je fais. La raison est bien simple : la réputation. Ce que tu vois, tu en parleras, sans doute, et tu nourriras l’image de ce que nous sommes, nous, les guerriers d’Arès. Alors ne me remercie pas trop vite.

Un regard vers le lointain encore une fois avant de reprendre.

- J’avoue, une rencontre intéressante, Titan. Elle m’apprend des choses. Je ne sais pas si nous sommes en guerre avec les tiens… alors nous dirons que tout cela était une drôle de paix… n’est-ce pas ?

J’entends son allusion, sa façon de dire qu’il va partir. Je ne peux rester de marbre à sa déclaration.

- Non, inutile de partir. Fais revenir ton hôte lorsque je me serai éloignée. Je n’ai que trop séjournée ici. Lui pourra se perdre dans le paysage qui s’étend… sans que cela ne m’agace. Et n’oublie pas de lui dire que s’il advenait qu’on se recroise un jour… Rien ne pourrait être pareil…

Nul besoin de cérémonie, me voilà empruntant le sentier qui descend du promontoire sur lequel nous étions. Je m’éloigne, je m’éloigne mais il peut encore me voir… Jusqu'à ce que je décide d’entrer dans les ombres… Et disparaitre comme un mirage, comme quelqu’un qui n’a jamais existé…
Revenir en haut Aller en bas
Dante
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
avatar
Messages : 465


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
187/187  (187/187)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Samaël - Alia ] Chacun cherche son chemin...    Ven 29 Avr 2016 - 23:42

Ainsi se terminait cette rencontre, non pas placée sous le signe de la guerre, mais de la découverte. La découverte d'un regard humain... la découverte d'informations que je ne devais, en aucun cas, oublier. Car, dans ma quête d'une lame capable de trancher Zeus, dans ma quête de devenir une arme puissante, dans des mains puissantes, je ne devais jamais oublier ma place par rapport aux étoiles qui gravitent autour de moi. Les Titans et leurs erreurs, je ne peux rester silencieux face à cette inconnue. Mon tranchant ne pourra transcender sa forme actuelle qu'en retirer ce qui est inutile... Mais je devais réagir non pas qu'avec ce cœur, vif et frustré... Les jours, mois et années qui suivront seront difficile... La complexité de ma tâche ne devra pas être un frein... Si nos esprits, Samaël, ressentent la peur comme une source d'inspiration et de plaisir, alors cette difficulté deviendra un tremplin...

« Oui... les Humains possèdent cette capacité, celle de s'adapter à un monde en évolution constante. Les dieux et Titans sont un peu plus lents, je dois bien l'admettre. » C'est un léger rire qui accompagne mes paroles... Je suis moi aussi dans ce cas là. Combien d'années se sont écoulées dans ma prison de pierre et de magma avant que je ne découvre les raisons de mon échec ? Le manque de connaissance... le manque d'expérience. Partir au combat, l'arme à la main, sans imaginer la défaite. Partir dans un duel à mort sans connaître la valeur d'une vie, immortelle... sans en connaître la qualité et l'immuable défaut. Cette immortalité, combien de fois l'ai-je maudite ? Puis, c'est en pensant, en imaginant, en me parlant à moi-même... que j'ai compris. Mère, quel immoral cadeau m'avais-tu offert ? Mais … le passé appartient au passé et si je ne veux pas échouer... si je veux dépasser l'émousse qui ronge mon tranchant... je dois accepter ma bêtise... ma propre bêtise. Aurais-je fait une erreur en évitant de lui en parler ? Peut-être...

« Une drôle de paix, en effet. Nous verrons ce que les êtres gouvernant nos camps choisirons comme mouvements. Concernant tes précédents mots, je me nourrirais en effet de ce que j'ai pu apprendre grâce à toi. Mais, je ne me fais aucune idée... il serait trop simple de dire que les guerriers d'Arès correspondent à une seule image, une seule vision. Je découvrirais, au fur et à mesure, ce qui compose l'armée de ton Dieu. » J'écoute alors ces derniers mots, hochant doucement la tête à sa dernière remarque, importante. « Il entend ces mots. À notre prochaine rencontre, quelque soit le dénouement qu'elle pourrait avoir. » Je m'incline une seconde fois, suivant des yeux ses mouvements avant de reposer mon regard sur la direction de Spartes. Alors que je sens encore Alia dans mon rayon de parole, je lance, un léger sourire aux lèvres. « Présente mes amitiés au Divin de la Guerre et à ses enfants... »

Posant mon corps contre le sol, je glisse deux doigts pour maintenir une mèche rebelle qui revient s'amuser face à mon visage, mes pensées se perdant dans cet horizon rougeoyant. Ainsi se termine cette rencontre, non pas placée sous le signe de la guerre, mais de l'apprentissage. Lâchant alors la mèche dans un soupire, je glisse mes doigts dans le tissu enveloppant la pipe à opium, préparant de nouveau l'objet. *Tu me laisses la place ?* Je lève légèrement les yeux vers la gauche, comme pour observer ton invisible silhouette. Sincèrement ? Tu es autant en manque que ça ? *Mais non... Juste que normalement c'était mon tour.*

Un simple sourire contre les lèvres, je laisse une étincelle exciter la toxine avant de bloquer l'objet dans cette prison rosée. Mes paupières, pendant que je te laisse profiter des dernières heures en ces lieux...

Fin du Flashback


----------------------------------------


Kit by Setesh
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [FB Samaël - Alia ] Chacun cherche son chemin...    

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB Samaël - Alia ] Chacun cherche son chemin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mercy of a Devil (KUZIMU)
» Chacun sa route chacun son chemin ? [ Libre 1 Personne ]
» cherche skinneur
» Cherche un échappement akrapovich pour RMZ 450 2009
» Project d'un construction d'un chemin de fer reliant Haïti à la Dominicanie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-