Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Retour d'entre les morts!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Setesh
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
avatar
Messages : 7413


Caractéristiques
Vie Vie:
234/234  (234/234)
Cosmos Cosmos:
295/295  (295/295)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Retour d'entre les morts!   Mar 5 Avr 2016 - 15:40

Setesh avançait lentement, chaque pas qu'il faisait le fatiguant de plus en plus. Il avait certes croiser quelques gardes en chemin, mais entre son allure effrayante, le corps recouvert de sang, et le regard dur et sévère, il les avait fait fuir rapidement. Sa réputation auprès d'eux le précédait, et cela l'arrangeait. Il était très affaibli, trop à son goût, et le pire dans l'histoire, c'était qu'il allait lui falloir plus de temps qu'à l'accoutumée pour récupérer ses forces. C'est donc avec peine qu'il rejoignit la grotte où se trouvait la fameuse forge des Enfers. 

Le spectre, à bout de force, se laissa tomber au sol. Son surplis était présent, lui aussi, et présentait encore les stigmates du combat contre les titans. Le forgeron laissa échapper un soupire de frustration et de lassitude. Si seulement il pouvait renforcer le surplis, si seulement ce dernier pouvait être rendu plus solide, il aurait très bien pu buter Prométhée durant leur affrontement. Mais entre sa vie et celle du surplis, il avait préféré épargner celle de sa fidèle armure, plus difficile à restaurer que la sienne. Cela était ironique et Setesh en aurait bien rit si il n'avait pas été aussi faible en ce moment. Une armure était plus précieuse que lui. Quoiqu'il en soit, il allait retrouver un jour ce titan et lui faire mordre la poussière. En attendant, il valait mieux pour lui de se terrer ici et de se reposer, afin de redevenir le chien enragé des enfers, car d'après lui  et d'après Thanatos ceux ci manquaient cruellement de guerriers comme lui dans leurs rangs!  

----------------------------------------





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1502


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Retour d'entre les morts!   Lun 18 Avr 2016 - 16:57

Tiens donc, te voilà déjà de retour.

Jaillissant des profondeurs de l'Enfer, une trombe d'ombres s'écrasa à ses côtés. Alessio finit par en sortir, entouré de volutes obscures qui mettraient quelques instants à se dissiper. À mesure qu'ils s'étiolaient se révéla son apparence, somme toute inchangée. Sur ses épaules se trouvait un costume flambant neuf, en remplacement de celui qu'il avait maculé du sang des Titans - bien qu'il doutait que Setesh soit sensible à cette subtilité.

Seul manquait à l'appel son célèbre haut-de-forme, le Juge n'ayant pas jugé utile de l'emporter pour la courte balade qu'il venait d'entreprendre. Que le sbire de Kazuki se soit réincarné en un laps de temps si court était déjà étonnant ; brutale comme l'avait été l'invasion, il était probable que le récit ne lui en soit pas parvenu.

Bien que le combat n'ait été mené que quelques heures auparavant, ce crochet par la garde-robe était la seule trace que gardait Alessio de cette confrontation.  Piètre prestation de la part des dieux d'antan. Si les mots d'Océanos sonnaient déjà creux, il avait désormais confirmation que ce n'était que du vent - non qu'il n'en ait jamais douté, cependant.
Non, tout ce que cela lui avait coûté était l'une des pièces de sa collection ; tarif honnête au vu de ce qu'il avait acquis en compensation. Son Surplis avait quelque peu souffert de la bataille, il est vrai ; il fallait au moins leur reconnaître ce méfait. Néanmoins, quelques heures de repos suffiraient à le restaurer - et nul doute que savoir son maître toujours capable de pareil massacre ne pourrait qu'y assister.

Minos n'était peut-être plus, mais il s'était trouvé un digne héritier.

L'Étoile Céleste n'était certainement pas ravie de le voir prendre ses aises dans son atelier, mais leur récent arrangement - pour l'exprimer ainsi - lui ôtait le droit d'en refuser l'accès. En outre, l'endroit était hautement symbolique pour le Juge du Griffon également ; s'il n'y avait eu cette facilité, nul doute qu'il se serait débrouillé autrement... Et que Setesh barboterait dans ces eaux rouges à l'heure qu'il est.
Ajustant sa tenue et ses différents pans, il le jaugea du regard et estima qu'il était encore loin d'avoir repris possession de toutes ses facultés. Le chacal n'en était pas à sa première mort, loin de là ; pourtant, cela semblait toujours autant l'affecter. Certes, ce n'était peut-être qu'un mince inconvénient en échange de l'immortalité, mais Alessio souhaitait autant que faire se peut s'épargner le désagrément.

N'aie crainte, nous avons fini ce que tu as commencé. fit-il en portant une cigarette à ses lèvres pour mieux l'allumer. Il recracha un nuage de fumée avant de reprendre : C'est leur faute, après tout : il ne fallait pas s'en prendre au messager. Un léger rire lui échappa ; il fourra une main dans sa poche. Plus aucun Titan ne foulera la terre avant un moment... Son regard jusque là porté vers le lointain retourna vers le Chacal. Mais maintenant qu'il n'y a plus aucun témoin, peut-être pourras-tu me dire ce qu'il s'est passé ?

----------------------------------------

Marionnettes et fils malsains... Il n'y a aucun avenir au creux de ma main.

Revenir en haut Aller en bas
Setesh
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
avatar
Messages : 7413


Caractéristiques
Vie Vie:
234/234  (234/234)
Cosmos Cosmos:
295/295  (295/295)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Retour d'entre les morts!   Mer 20 Avr 2016 - 17:34

Au bout d'un moment, Setesh finit par ouvrir les yeux. La pénombre était à peine atténuée par le feu de sa forge. Le spectre se redressa avec peine, encore fortement éprouvé par sa résurrection. Mais au moins, il sentait ses forces commencer à lui revenir. Enfin, enfin le maléfice du lac du sang avait pris fin! Mais le karma était une chose qui se rappelait régulièrement au bon souvenir du chacal, et dans sa vie chaotique un mal prenait souvent la place d'un autre. Et ici, si le maléfice de la prison s'était enfin terminé, cela n'était que pour laisser la scène à Alessio. Néanmoins, les choses allaient peut être changer. Si avant il était amusant de dire que les deux spectres ne pouvaient se voir, Setesh commençait à avoir une opinion quelque peu différente de son supérieur. Si ce dernier restait toujours à ses yeux un escroc de première, vautour parmi les vautours, roi des corbeaux et des oiseaux de mauvais augure, les enfers étaient pour Setesh dans un tel état qu'il ne pouvait qu'apprécier la façon de faire du Juge sans scrupules. Ce dernier l'avait enchaîné, par un bien vil stratagème, mais au moins il restait un individu sournois et retors, dissimulant sa malfaisance sous des manières raffinées et élégantes. En bref, il était sans doute l'un des derniers à pouvoir être considéré comme étant un véritable spectre. 

Setesh regarda le juge faire son apparition, en silence, l'écoutant, avant de laisser échapper un rire. 

"Ha ha ha ha ha! Voilà que l'habituel oiseau de mauvais augures apporte de biens bonnes nouvelles à mes oreilles! Bien que cela vienne de toi, j'apprécie l'information!" 



Difficile d'oublier les tensions qui animaient les deux spectres. Après tout, ils étaient aussi différents que pouvaient l'être le soleil et la lune. Des méthodes différentes, des opinions et des buts différents, des personnalités opposées mais qui à la fin, n'en faisaient que des partenaires complémentaires idéaux quand Setesh y repensait. L'un avait la finesse de la plume et des ficelles, tandis que l'autre possédait les crocs d'un chien fou aussi explosif d'un tonneau de dynamite. L'un comme l'autre, ils pouvaient trouver leurs comptes. Le spectre d'Anubis se leva pour aller fouiner dans une cache que lui seul connaissait jusque là, pour en sortir une bouteille de vin soigneusement entreposée là, contrairement aux autres qui jonchait l'endroit, toutes plus vides les unes que les autres. 

"Pour fêter cela, que dis tu de profiter de ce vin de bourgogne? Je l'ai chapardé dans les caves de Louis XIV, inutile de dire donc que l'on est loin de la piquette habituelle que je bois!" 


Il sortit deux coupes, et tout en servant son supérieur, continua de parler. 
"Cela ne m'empêchera pas de retrouver Prométhée à sa sortie du Tartare! Les titans c est comme la chienlit, ça finit toujours par revenir!" 


Setesh apprécia le vin avec lenteur. Son retour à la vie se faisait de plus en plus appréciable. Il avait déjà connu bien des résurrections, et aucunes d'entre elles étaient identiques. Mais le juge lui avait posé une question, il allait bien falloir lui répondre. De toutes manières, il n'avait pour ainsi dire, rien à se reprocher, une fois n'étant pas coutume. 

"Ce qu'il s'est passé? C'est simple. Kazuki m'avait ordonné d'aller au royaume des titans, Skeith devant m'y retrouver. Seulement, elle n'est jamais arrivée là bas. Alors j'ai fait ce en quoi ont toujours consisté mes missions: semer la mort et le chaos, après tout, que pouvait il attendre de moi sans me le dire? Et au pire, si c'était tout autre chose, je l'aurais sans doute compris en fonction de ce qui se serait passé!" 


Le spectre se laissa tomber sur une chaise, invitant le juge à s'asseoir aussi si il le désirait. 

"Résultat des courses, il aura fallu que je massacre deux ou trois de leurs domaines pour qu'une titanide complètement frappadingue fasse son apparition! A priori amnésique, j'ai pu apprendre entre deux 'proufprouf' de sa part qu'elle avait été foudroyée par un inconnu, et qu'elle avait laissée son hôte se battre à sa place! Un autre individu que je n'ai pas eu le loisir d'identifié à eût apparemment la même idée que moi, et pour contrer deux guerriers isolés, les titans ont commencés à se rassembler, optant pour du 5 contre 1" 


Setesh posa son verra sur la table avant de reprendre. 
"Etant donné que réparer complètement un surplis est plus contraignant pour moi que de ressusciter, j'ai renvoyé mon surplis aux enfers. Après cela, vous êtes arrivés et... c'est tout ce dont je me souviens, n'ayant pas pu tenir bien longtemps face à Prométhée!" 


Le spectre d'Anubis tourna alors ses yeux rougeoyants vers Alessio. Au fond d'eux, une lueur mauvaise brillait, mais pour une fois, et peut être pour la surprise du juge, ce n'était pas de l'animosité envers lui. 
"J'ignore donc en quoi consistait ma mission. Tout ce que je sais, c'est que malgré sa puissance, Kazuki a tendance à se ramollir ces derniers temps. Il ne m'a pas châtié pour certaines erreurs que j'ai commise, et ici, il m'a envoyé oeuvrer pour les Enfers sans même me dire ce qu'il attendait de moi. Je sais également que Thanatos est déçu de l'armée infernale, et pour ce que j'en ai vu ces derniers temps, je dois dire qu'il n'a pas tort. Je ne sais pas pour toi, mais il va falloir avoir Kazuki à l'oeil, plus qu'à l'accoutumée en tout cas!" 

----------------------------------------





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1502


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Retour d'entre les morts!   Ven 22 Avr 2016 - 11:18

Comme de bien entendu, le Chacal l'accueillit avec des sentiments contraires - il n'aurait pas voulu qu'il en soit autrement. Néanmoins, il semblait y avoir quelque chose de changé chez lui, comme un début d'acceptation. S'il en fut surpris, le Juge dût avant tout cacher son amusement ; qui l'eût cru, il y a encore de cela quelques temps ? S'il ignorait ce qui avait motivé ce revirement, cela ne l'empêcha pas de s'en réjouir : ainsi n'aurait-il pas à tirer aussi fort que prévu sur la laisse quand viendrait le temps de le faire obéir. Une heure qui n'avait pas encore sonné, mais pourrait le faire plus tôt qu'il ne l'avait escompté.

Tout occupé qu'il soit à le sonder, à la recherche de la raison d'un tel changement, il n'en fut pas moins réceptif à son invitation. Bien qu'elle constitue une surprise supplémentaire - et aille même jusqu'à éveiller ses soupçons -, refuser un si grand cru eut été inconvenant. Et puis, un verre pour se détendre après une dure journée ne serait pas de trop. À l'aveu, Alessio ne se serait pas attendu à ce qu'il ait dans ses réserves pareille boisson ; si le Spectre d'Anubis ne faisait pas mystère de ses consommations, il était plus commun de le voir armé de quelque picrate insidieux.

Volontiers, répondit-il avec un sourire matois.

Malgré son hésitation première, il se laissa choir sur le siège proposé, tendant la main pour attraper la coupe qu'on lui tendait. Une fois celle-ci en main, il l'éleva pour en humer le parfum. Étant lui-même fin connaisseur en plus d'être expert en poison, il s'en rendrait compte immédiatement si quoi que ce soit dégradait son bouquet. Convaincu que ce n'était pas le cas et sans rien révéler de sa suspicion, Alessio osa finalement y goûter. Toujours sceptique à le voir soudain si serviable, il ne pouvait que se montrer prudent.

Fameux, en effet. fit-il en tapotant son verre - étonnamment propre - du bout du doigt. Son oeil se riva sur son contenu ; avec la rivière de sang pour seul éclairage, il paraissait réellement écarlate. Je n'ai plus mis les pieds en France depuis longtemps, il faudra que je songe à remplir mes caves.

Ce n'était pas pour cela qu'il était venu, mais pour une fois que Setesh était d'humeur à la discussion, il n'allait pas s'en priver. Après tout, l'on pouvait en apprendre beaucoup sur une personne au détour de la plus banale des conversations. Et, à présent que le Chacal se montrait sociable, il devait admettre avoir quelque peu bâclé son travail d'analyse à son sujet. D'une certaine manière, cela réveillait son intérêt à son égard ; il avait peine à croire que l'on puisse vivre plus de trois-milles ans et encore être aussi sommaire.

J'ai personnellement mis un terme aux existences d'Océanos et d'Épiméthée. Quant à Prométhée, c'est Hypnos qui s'en est chargé. l'informa-t-il tout en jouant avec sa coupe d'une main habile, sans jamais rien renverser - il ne faut pas gâcher. Néanmoins, je t'accorde qu'ils finiront par revenir ; le Tartare, ce n'est plus ce que c'était. Mais après avoir frôlé l'extinction, j'ose croire qu'ils feront profil bas.

Vinrent ensuite les explications. Ainsi donc, tout n'était que le fruit d'une imprécision. Cela ressemblait bien à Kazuki d'omettre le détail le plus important : soldat dans l'âme, il n'avait pas le profil d'un dirigeant. Si Setesh ignorait sa mission, toutefois, Alessio commençait à en avoir une petite idée. Lentement, les rouages de sa pensée se mirent en branle - l'inquiétude d'Irène quand il l'avait rencontrée était le chaînon manquant. Ce n'était pas pour le Garuda qu'elle se faisait du mouron, la suite du discours l'avait amplement prouvé.

Un de ces éclairs est également tombé au Sanctuaire... Et ici aussi, apparemment. Ça ne m'intéresse pas plus que cela, mais on ne peut plus croire à une coïncidence. Sur ces paroles, il porta le verre à ses lèvres pour en prendre une lente gorgée ; sa brûlure dans sa gorge avait quelque chose de réconfortant. Peut-être voulait-il justement savoir ce qu'il en était de leur côté, hasarda-t-il innocemment. Pour ce qui est de son comportement, et bien... Je suppose que ça n'a rien d'étonnant quand on voit ses fréquentations.

Laissant échapper un rire, il écrasa sa cigarette sur un rocher. Il ignorait à quel point Setesh connaissait bien Kazuki, mais c'était l'occasion ou jamais de vérifier. À quel point serait-il capable de faire le lien ? C'était une bonne manière de l'estimer. Alessio avait commis l'erreur de le prendre pour plus bête qu'il ne l'était - bien qu'il estimât qu'on ne puisse lui reprocher -, mais s'il parvenait à instiller un peu de bon sens dans ce crâne épais... Dans l'attente d'une possible réalisation, le marionnettiste se contenta de finir son breuvage.

Est-ce que la lumière serait ?

----------------------------------------

Marionnettes et fils malsains... Il n'y a aucun avenir au creux de ma main.

Revenir en haut Aller en bas
Setesh
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
avatar
Messages : 7413


Caractéristiques
Vie Vie:
234/234  (234/234)
Cosmos Cosmos:
295/295  (295/295)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Retour d'entre les morts!   Jeu 25 Aoû 2016 - 0:02

"Ha! Que voilà des nouvelles comme je les aime! Océanos a dû apprécier la plaisanterie, l'ayant moi même expédié au Tartare quelques temps avant cette histoire! Je n'avais guère apprécié le fait qu'il ne me considérait pas comme une menace à l'époque, mais difficile à dire si il aura compris la leçon, pour ce que j'ai vu, il me paraît quelque peu borné ce titan!" 



Le spectre était clairement satisfait par ce qu'il venait d'apprendre. Voilà qui mettait les choses au clair entre les Enfers et les Titans. Mais cela n'allait pas l'empêcher de retrouver Prométhée et lui montrer ce qu'il valait à pleine puissance. Oui, si le voleur du feu finissait par revenir, Setesh se ferait une joie de le réexpédier au Tartare, le lieu qui sied le mieux à ce clan dégénéré et pathétique qu'était devenu les titans. Si dans les temps anciens ils avaient eu leur heure de gloire, cela faisait désormais partie du passé, et rien ne leur permettrait de revenir sur le devant de la scène. Leurs comportements et leurs débâcles successives le montrait clairement. Setesh pris une gorgée de vin avant de se concentrer finalement sur un sujet qui aurait pu se révéler autrement pluspréoccupant que les titans si il ne s'agissait pas d'eux. Rebondissant sur le fait qu'un éclair avait grillé la cervelle d'une titanide, le juge du Griffon lui parla d'un phénomène qui frappait les différents royaumes, sans distinction apparente, avec une certaine désinvolture. Il est vrai que le sujet pouvait préoccuper d'autres personnes qu'eux, et ici, la présence d'une nouvelle menace n'avait rien d'étonnant pour eux. Cela faisait longtemps qu'ils étaient des spectres, et Setesh était désormais blasé par ce genre d'événements. Alessio lui sous entendait alors que les intentions de Kazuki étaient peut être qu'il lui rapporte des faits en rapport avec cet éclair et qui se seraient produits sur le royaume oublié des titans. En un sens, sa mission était remplie, sa rencontre avec Mnémosyne lui ayant révélé qu'elle avait été frappé mystérieusement par un éclair. Mais la conversation prit alors une tournure bien plus intéressante pour Setesh. En effet, Alessio semblait justifier l'étrange comportement de Kazuki en raison de ses fréquentations. L'intérêt du spectre avait été piqué au vif. 


"Encore un ennemi provoquant les olympiens! Je sais déjà comment cela va se terminer... Bref, en attendant, il est clair que Kazuki a changé! Lorsqu'il est devenu juge des enfers, il était un être habité par la haine, et je l'ai suivi uniquement pour le voir se faire dévorer et détruire par cette haine. Hors depuis quelques temps, il est étrangement .... clément." 


Il était de notoriété que le spectre d'Anubis, de par son ancienneté, était quelqu'un qui n'avait plus peur de s'attirer des ennuis, s'amusant même à semer le chaos sur son chemin, quitte à se faire rabrouer par ses dieux. Et en temps ordinaire, Kazuki, censé être son supérieur direct, l'aurait châtié avec une sévérité exemplaire. Hors il n'en était rien. Et cela avait choqué l'étoile de la putréfaction. Il connaissait un peu Lenalee, et on aurait pu penser qu'elle était responsable de ce changement, mais cela n'était pas suffisant pour provoquer un tel changement. 

"Tu sembles en savoir long là dessus mon cher, je me trompe?! De par mon expérience, pour changer une personne animée par la haine au point où il en était, il n'y a pas trente six solutions. Une femme. Voilà ce qui a dû le changer. Il a dû rencontrer une personne tel qu'il était, et en tomber amoureux! je ne vois que ça. Et nous savons tout deux que je parle en connaisseurs, n'est ce pas?" 


Le regard de Setesh montrait une lueur différente de celle enragée qu'il avait lorsque Alessio lui avait révélé quel atout il possédait et qui lui permettait de se faire obéir du chien fou. Non, plus de colère, ici il y avait au contraire un amusement malsain, et le juge pouvait ainsi comprendre que le spectre lui obéissait désormais de son propre chef. 

"J'ignore quelle est cette femme, mais au vu de son comportement, elle est encore vivante, j'en suis sûr! Il serait regrettable pour Kazuki si un malheur venait à frapper sa bien aimée... Cela ferait un bon exemple pour les autres spectres, car il n'y a pas que lui qui se ramollit ces derniers temps! La nouvelle béhémot par exemple, elle aboie beaucoup, mais elle ne vaut pas plus qu'un roquet pour le moment! Et ce ne sont là que des exemples parmi tant d'autres! Les choses étant ce qu'elles sont.... l'armée infernale est actuellement bien loin de sa réputation!"


Une pointe de nostalgie tressaillait dans les derniers mots du spectre. Il regrettait amèrement l'époque où l'ensemble des troupes étaient des êtres dénués de scrupules, prêts à tout pour arriver à leurs fins.  A l'heure actuelle, il ne reconnaissait plus que Alessio comme véritable spectre. Cela montrait à quel point la situation était grave, étant donné qu'ils étaient comme chien et chat jusque là. Mais malgré son coup de blues, un rire sec s'échappa de sa bouche.

"Hé hé hé... Au moins, les choses vont de travers chez les autres aussi! J'vais t'apprendre une nouvelle assez drôle, une nouvelle qui devrait autant te plaire que te prouver ma .... loyauté envers toi!" 


Setesh porta son verra à la bouche, buvant doucement histoire de laisser Alessio mijoter un instant. 

"Comme tu dois le savoir, j'ai dû avoir de nombreux bâtards jusque là! Mais il y avait une chose que j'ignorais et que j'ai appris il y a quelques temps. J'ai eu une descendance avec Wistala. Bon, jusqu'ici, ce n'est pas très surprenant, mais là n'est pas la surprise. Non, la surprise, c'est que ma "lignée" si j'ose dire à continué jusque là, et le dernier descendant que j'ai eu avec ma femme est un chevalier d'Athéna! Et qui plus est, un chevalier d'or! Ha ha ha ha!" 


Le spectre d'Anubis porta la main à la tête tandis qu'il explosait de rire. 

"Ainsi, l'un des plus puissants chevaliers d'Athéna a du sang de spectre dans ses veines! Et pour l'avoir croisé, je peux t'assurer qu'ils doivent pas s'amuser tout les jours avec lui du côté du Sanctuaire hé hé hé !" 

----------------------------------------





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1502


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Retour d'entre les morts!   Ven 21 Oct 2016 - 8:30

Pour un lieu que l'on prétend aussi redoutable, il n'y parait pas si difficile d'aller et venir. observa Alessio au sujet du Tartare. La Prison des Dieux n'est plus ce qu'elle était.

Et on ne lui ferait pas croire que les Titans avaient fait du dégât en en sortant la première fois. S'ils étaient tous du niveau d'Océanos, à considérer que celui-ci avait à peine laissé une trace sur son Surplis, la Porte de Fer n'en était que peu menacée. Épiméthée était certes parvenu à de meilleurs résultats, mais pas encore assez. Quant au peu qu'il avait entendu sur Cronos... Et bien, disons qu'il ne valait pas la peine d'être estimé. Malgré toute la démesure que l'on prêtait à la puissance de Kazuki, l'aisance avec laquelle il l'avait défait en disait long à ce sujet. Expirant un dernier nuage grisâtre, il reprit :

Borné, oui, mais surtout dur d'oreille. Je ne sais si nous ne parlons pas le même grec, mais à son discours incohérent, je n'avais pas l'impression qu'il me comprenait. Enfin ! Je suppose que c'est une fatalité après quelques millions d'années à l'ombre. Ce n'était peut-être pas la meilleure chose à faire pour l'aider à se parfaire de l'y renvoyer, mais j'imagine qu'il est trop tard pour y penser.

Faisant vaciller sa coupe entre ses doigts, sans toutefois l'agiter assez pour faire naître à sa surface la moindre vague, Alessio esquissa un sourire. Sans qu'il soit pour la violence, ce séjour au royaume des Titans l'avait revigoré. Contrairement à la guerre contre les Berserkers - qui, à ses yeux, s'apparentait davantage à un jeu de massacre -, il avait choisi d'y être ; cela faisait toute la différence quant à sa bonne volonté. Une chose que Thanatos aurait dû apprendre à exploiter, s'il avait été encore là pour l'entendre - et encore de leur côté. Les rumeurs allaient bon train, et nul ne savait quoi penser ; Alessio, lui, en faisait peu de cas en vérité.

S'il partageait des affinités avec Hypnos (n'était-il pas le premier dieu à l'avoir accueilli ?), Thanatos et lui n'avaient jamais été très proches. Les anciens textes envisageaient le Dieu du Sommeil comme un représentant de la mort douce, là où son frère en incarnerait la forme plus brutale : ça n'avait jamais été aussi vrai qu'à cette époque. S'il n'avait été absurde d'envisager qu'un « mortel » - dans le cas d'un Spectre, le terme sonnait toujours faux - ait cette emprise sur un dieu, l'on aurait pu voir là la mauvaise influence du Garuda.
Toujours est-il qu'en venir à tuer ses propres hommes était en soi un piètre choix, même pour un Dieu de la Mort avide de remplir ses quotas. Que cela préfigure une séparation d'avec les Enfers ou ne soit que la nouvelle étape d'un quelconque plan de réhabilitation, le Griffon se tenait éloigné de tout cela. Il serait toujours temps d'en juger une fois la poussière retombée - à condition d'être parmi ceux qui seraient encore là pour la regarder. Que les autres Spectres aillent se faire massacrer si bon leur semblait : quant à lui, il se réservait pour plus essentiel.

Concernant Kazuki, il n'en dit pas plus, laissant à Setesh le soin de se faire sa propre opinion. Et force est de constater que, bien qu'il lui ait balisé le chemin, le Chacal était quand il le voulait capable d'une certaine réflexion. Il en était le premier surpris ; peut-être fallait-il y voir les bienfaits de l'avoir légèrement détourné de son maître légitime. À n'avoir d'yeux que pour celles qui avait ravi un coeur encore bien trop humain, le Garuda semblait en oublier de tenir ses chiens en laisse ; Setesh, puis Violate... il ne faudrait pas en vouloir à Alessio de prendre la relève. Et puis, il serait malavisé de la part du prince d'Ivalice de lui reprocher cette ingérence devant leurs divins supérieurs si cela voulait dire exposer les causes de sa propre nonchalance.

Disons que j'ai des oreilles qui savent où trainer, dit-il en haussant les épaules, rallumant une cigarette sans cacher son sourire, une innocence feinte négligemment au bord des lèvres. ...Mais je ne voudrais pas m'immiscer, ce ne sont pas mes affaires. Il est cependant étonnant qu'il ait oublié comment mordre après avoir passé autant de temps avec les lions... Son regard pesa sur Setesh un instant, guettant sa réaction. Ce n'était pas le sous-entendu le plus fin qu'il ait élaboré, mais sait-on jamais ; il pourrait tout de même passer à côté. Portant la main à son verre, il finit d'une traite ce qu'il en restait : Quant aux chiens, s'ils n'en ont pas le mordant, cela n'empêche en rien de les dresser à l'attaque.

Si la sympathie de l'Étoile de la Putréfaction, aussi soudaine qu'apparente, avait tout d'un piège pour gagner sa confiance, Alessio choisit néanmoins de se prêter au jeu, curieux de voir où tout cela allait mener. Il ne serait pas dit qu'il n'aimait pas vivre dangereusement. Le sujet de la réputation des Spectres, en revanche, n'éveilla chez lui pas grand intérêt.
Si frustrante soit l'idée d'être mis dans le même sac que de lamentables créatures comme Kyrian, qu'on le prenne pour moins qu'il n'est était en soi le meilleur cadeau qu'on puisse lui faire. D'autant que leur image publique ne l'était pas tant - le propre d'une société secrète, tel que toute confrérie d'éveillés l'était fatalement. Oh, cela ne l'empêcherait pas d'y remédier si on lui demandait ; mais concernant l'énergie qu'il y mettrait, mieux valait ne rien affirmer.

Ses yeux s'étrécirent quand Setesh annonça vouloir lui dévoiler un secret. Cela ne fit qu'alimenter ses soupçons, mais c'était bien la raison pour laquelle il devait y prêter l'oreille. Aussi demeura-t-il dans l'expectative, s'emplissant les poumons de ses nuages de poison - sa vie n'était plus à prendre de toute façon. Si le Spectre Céleste ne faisait pas mystère de son aversion pour les actions récentes de Kazuki -ou plutôt l'inaction -, de là à se jeter dans son giron... C'est dire s'il était désespéré. Le Garuda avait-il à ce point trahi ses engagements ? Sa petite vie de famille valait-elle de sacrifier une servitude qui se chiffre en milliers d'années ?

Tout à cette réflexion, Alessio n'en perdit pas pour autant de vue le Chacal et ses révélations. Et quand la vérité fut dévoilée, il ne put réprimer son sourire - pas plus que le rire qui s'empara de lui. S'il ne croyait pas au hasard, stratagème des dieux pour cacher les ficelles qu'ils tiraient, l'ironie du sort ne manquait parfois pas de piquant. L'hilarité passée, bien qu'il en restât un éclat dans ses yeux, il jeta un cube de cristal dans les airs, sortit de rien, produit par sa main. Le rattrapant avec fermeté, il laissa Setesh observer l'œil piégé en son sein comme un insecte prisonnier de l'ambra, où demeurait un semblant de vie - ni allumé ni éteint.

Ceci est l'oeil du Chevalier Orion. Ton ami, si je me rappelle bien. Setesh pourrait s'étonner que sa voix ne semble contenir aucun jugement à ce propos - encore que s'agissant d'Alessio, on ne pouvait jamais être certain. Il fit passer le funeste bibelot d'une main à l'autre, le couvant d'un regard presque envieux. Je le lui ai pris quand il n'était encore qu'un Chevalier d'Argent. Il a trouvé le moyen d'en récupérer un depuis, fit-il, un rien de dépit dans la voix, mais tu dois pouvoir confirmer que c'est bien le sien ; après tout, il brille du même espoir vain. Il l'éleva au niveau de son propre visage, affectant de regarder Setesh à travers, sa lumière figée dans son agonie tournée dans sa direction.

Je venais tout juste de le ramener quand j'ai rencontré pour la première fois ton descendant. Pour une raison qui m'échappe, il était descendu jusqu'ici. Ses yeux bifurquèrent vers le palais d'Hadès machinalement, en guise d'indication. Je ne crois pas qu'il ait apprécié. Ce qui tombe bien puisque je le considère moi-même comme une vermine et un moins que rien - sans offense. Il replia les doigts sur son trophée et celui-ci disparut au lieu d'y résister, comme soudain privé de sa substance. L'un des nombreux tours dont Alessio avait le secret. Cela dit, s'il est pénible même pour nous, je n'ose imaginer pour le Sanctuaire, en effet. C'est déjà cela de gagné. J'espère néanmoins que tu ne m'en voudras pas de lui souhaiter la damnation. Un détail lui revint en mémoire. Parlant de Chevalier d'Or, sais-tu quoi que ce soit sur celui du Cancer ?

----------------------------------------

Marionnettes et fils malsains... Il n'y a aucun avenir au creux de ma main.

Revenir en haut Aller en bas
Setesh
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
avatar
Messages : 7413


Caractéristiques
Vie Vie:
234/234  (234/234)
Cosmos Cosmos:
295/295  (295/295)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Retour d'entre les morts!   Ven 28 Oct 2016 - 23:41

Setesh appréciait à sa juste valeur les paroles du juge. Le spectre d'Anubis réprima un rire en entendant les commentaires d'Alessio en ce qui concernant la "dangerosité" des titans. Ces derniers étaient bien pathétiques, et il avait pu témoigner de leur dégénérescence. Les estimer comme étant encore des divinités était trop d'honneur pour ces créatures d'un temps passé, révolu à jamais, qui persistaient encore, encore et encore à essayer de te tailler une place dans le monde actuel. Il faudrait trouver un moyen pour se défaire définitivement de cette mauvaise herbe, en tout cas telle était l'opinion de Setesh. L'attention du guerrier au service du Garuda fut attisée lorsque Alessio reparla alors du juge et de ses fréquentations. Tandis qu'il se rallumait une cigarette, il lui révéla avec désinvolture, et sous une métaphore des plus appréciables ce qu'il savait de celle qui avait fait chaviré le coeur de ce jeune paon de juge du Garuda. 

"Sérieux? Ha ha ha ha! Ha ha ha ha! Elle est trop bonne celle là! Le lion? Ha ha ha ! Tu parles d'une nouvelle! J'aurais du mal à lui jeter la pierre après tout, pour ce que j'ai vu elle est loin d'être vilaine, mais une sainte? Je savais qu'il était sur une pente raide, mais pas à ce point?!" 


Setesh essuya une larme de rire, tellement la nouvelle l'avait surpris. Il ne s'attendait pas à cela. Il ne put qu'acquiescer après concernant ce qu'ils appelaient des 'chiens', chose ironique quand on savait qu'il était lui même considéré à juste titre comme un chien fou. Quoiqu'il en soit, si ce que Alessio lui avait révélé l'avait fait rire, c'était au tour du juge d'exprimer son hilarité suite à la révélation du lien que Setesh possédait avec Biscione, chevalier d'or du scorpion. Passé ce moment de gaieté somme toute étrange étant donné qui ils étaient , Alessio sortit alors de nulle part un cube en cristal contenant un oeil avant de jouer doucement avec, le faisant passer d'une main à une autre tandis qu'il lui expliquait alors ce dont il s'agissait. Un rire malsain s'échappa de Setesh, qui bu alors un peu de vin en écoutant parler le marionnettiste. Ainsi, l'oeil en question avait appartenu à Orion. Décidément, voilà une blague qui mettait le spectre de bonne humeur.

"Ku fu fu! C'est surtout lui qui s'est déclaré être mon ami. J'aurais bien essayé d'en tirer quelque chose mais bon..." 


Si il est vrai que le comportement du spectre d'Anubis avait dévié, comme souvent, vis à vis d'Orion le défenseur de la veuve et de l'orphelin, défenseur des opprimés et autres niaiseries, à la base il comptait réellement se servir de ce lien pour en tirer profit d'une manière ou d'une autre. Quoiqu'il en soit, cela était désormais de l'histoire ancienne, et Alessio pouvait clairement voir dans ses yeux que tout ce qu'il disait plaisait énormément à Setesh. Ce dernier faisait preuve d'une certaine indifférence teintée néanmoins d'un soupçon de cynisme. 

"Bah tu sais ce qu'on dit, on ne choisit pas sa famille... si on peut appeler ça une famille... Peu m'importe ce qu'il peut lui arriver!" 


Setesh avait parlé sans la moindre hésitation, presque légèrement même. Il reposa sa coupe, désormais vide, sur la table, tandis que Alessio le questionna sur le chevalier d'or du Cancer. Il se tourna vers son supérieur, levant un sourcil de curiosité. 


"Le cancer? hum... je n'ai pas eu le loisir de rencontrer le crabe d'or actuel... y a t il quelque chose de particulier chez celui ci pour que tu me questionnes dessus?" 


Un garde squelette entra alors, apportant un message de la part de Hypnos. Le dieu du Sommeil semblait le convoquer. Après avoir congédié assez abruptement le garde, Setesh se leva alors, les dieux ne semblant guère patients après les mortels.

"Et bien je .... Oh non pas ce vieux schnock!" 


Tandis qu'il commençait à parler, un grondement se fit entendre. Zeus s'adressait à tous, les exhortant à cesser de rechercher une entité mystérieuse et de se préparer à affronter d'autres menaces. Le spectre d'Anubis, loin d'être troublé, bâilla avec ennui et s'étira tandis que le Roi des Dieux terminait de parler. 

"Allons bon... ça faisait tellement longtemps qu'on avait pas eu d'emmerdes cosmiques, cela aurait été surprenant si ça avait continué ainsi! Bref... c'est pas comme si c'était la routine après tout..." 


Le spectre regardait la pièce bordélique où ils se trouvaient, et la présence d'Alessio, si distingué, faisait presque tâche dans ce capharnaüm qu'était sa forge. 

"Bon... comme je le disais avant d'être interrompu, je vais devoir couper court à cette discussion passionnante, car je ne pense pas que Hypnos ne me convoque pour prendre le thé avec lui! Hum... je doute fort que tu traînes bien longtemps par ici, mais par politesse j'vais quand même le dire... fais comme chez toi!" 


Et sur ces dernières paroles, Setesh quitta la forge. Son surplis vint le revêtir tandis qu'il avançait droit vers le Palais d'Hadès, répondant à l'appel de ses dieux. 

----------------------------------------





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1502


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Retour d'entre les morts!   Dim 6 Nov 2016 - 6:37

Non qu'elle-même se soit montrée très à même de sortir les griffes, confirma Alessio avec nonchalance. Pour ce qui est de la beauté, je ne saurais dire : la mignardise des Saints tend à les rendre trop sirupeux pour mes goûts.

Si Irène ne s'était pas privée de lui partager le fond de sa pensée, c'était là encore beaucoup de paroles pour très peu d'acte. Si elle était enceinte la première fois, ce n'était plus le cas la deuxième - et cela excusait-il quoi que ce soit ? Il doutait que le code des chevaliers sacrés, si mièvre qu'il soit, laisse leurs amourettes empiéter sur leur devoir envers leur déesse postiche. Enfin, cela ne le regardait pas au fond - et s'il était mal placé pour critiquer que l'on préfère le dialogue, était-ce bien là ce que l'on attend d'un lion ?

La question se posait de savoir si Athéna était consciente en quoi que ce soit de cet état de faits. Chose sûre, Hadès ne l'était pas - car si ses coucheries avaient de quoi faire sourciller, au moins n'était-il pas allé chercher dans le camp ennemi. Même le Dieu de la Mort si cher à Kazuki pourrait bien ne pas apprécier. Considérant la manière dont il semblait mener une vendetta aveugle contre les Spectres ces derniers temps - Alessio n'en avait vu que les rapports -, il serait intéressant de voir ce qu'il ferait de ce moyen de pression.

Le Garuda devait le savoir au courant, de toute façon ; le seul doute qui demeurait était de savoir ce qu'il en ferait. Ce n'étaient pas les options qui manquaient ; savoir qu'il ne pourrait toutes les exploiter était peut-être la plus grande frustration. Et si la vie privée de son collègue ne lui était d'aucun intérêt, il se demanda tout de même comment l'on pouvait s'égarer à ce point du droit chemin - si tant est que celui des damnés puisse être ainsi considéré. Lui-même avait certes courtisé Angèle fut un temps, mais ce n'était qu'un de ces jeux malsains dont il avait le secret. Et puis, il ne faisait que finir ce que Belgarath avait commencé en son temps.

À sa grande surprise, Setesh renia ses liens avec les Saints, déclarant cette amitié à sens unique. Tout n'était peut-être pas perdu, après tout. S'il était peu probable que les autres à s'être embarqués dans ce travers fassent preuve de la même lucidité, dans le cas du Chacal, il devait une fois encore admettre l'avoir mal jugé. C'était un drame en soi qu'on ne puisse en dire autant de sa subordonnée - c'est de famille, dira-t-on, songea-t-il intérieurement. Au moins ne s'était-elle pas encore reproduite avec l'un de ces paillassons. À lui de faire en sorte que son ombre plane sur elle suffisamment pour qu'elle ne s'engage pas dans la même direction. Mais l'heure était plutôt à parler Scorpion.

C'est bon à savoir, fit-il quand Setesh confessa se moquer du sort de son descendant. Je doute avoir de sitôt l'opportunité de lui trancher la gorge, mais au moins saurai-je que j'ai la permission. Non qu'il s'en serait gêné dans le cas contraire s'il en avait eu l'occasion. Si l'on resta dans les animaux à pinces, ce fut vers le Cancer qu'alla leur conversation. Non, pas particulièrement, dit-il en accompagnant d'un signe de la tête sa négation. Nous l'avons croisé alors que nous quittions le royaume des Titans, ou ce qu'il en reste. J'imagine qu'il venait leur rendre visite, quoi qu'un peu tardivement. C'est ainsi que je l'ai rencontré pour la première fois. Un certain Scareface, je crois. Il sonda son verre vide, comme espérant trouver des réponses dans ses reflets - les miroirs cachent bien des secrets. Je me suis toujours demandé comment le chevalier de ce signe pouvait manipuler les âmes sans nous être lié d'une quelconque façon. Une erreur dans la distribution des rôles, dira-t-on.

Alors qu'il éclipsait la question d'un haussement d'épaules, il constata la présence d'un garde hésitant à les interrompre dans la périphérie de son champ de vision. Si ce genre de message lui était habituellement destiné - bien qu'il ait horreur d'être ainsi mandé -, c'est cette fois au Spectre d'Anubis qu'allait la missive en question. Ayant repris une mine solennelle dès qu'il l'avait aperçu pour ne rien laisser paraître de leur soudain rapprochement, il prit soin de lui faire comprendre d'un regard que mieux valait ne pas s'attarder. Il était dans ses propres habitudes de limiter ses interactions avec Setesh autant que faire se peut ; par son intrusion, l'importun Squelette les prolongeait inutilement - il ne serait pas difficile de faire croire à cette version.

L'humeur que manifestait naturellement le Forgeron des Enfers envers eux le corroborerait sans qu'il n'ait à le demander. Avant qu'il n'ait pu ajouter mot, il eut l'impression qu'un roulement de tonnerre grondait à son oreille - la voix de Zeus avait souvent cet effet. Une fois n'est pas coutume, il ne fit rien pour cacher sa dépréciation, fronçant le nez dès les premières syllabes prononcées. Cette manière qu'avaient les dieux d'envahir leur esprit pour des futilités lui sortait purement et simplement par les yeux. Il n'en fut pas moins obligé d'écouter jusqu'au bout, quoique sa psyché s'y montra tout aussi fermée qu'une oreille distraite à qui l'on ferait la leçon. Il convient de savoir choisir son public quand on fait une apparition.

Bien, fit-il en roulant des yeux, Il semble en effet que ce petit entretien touche à sa fin. Je pense pouvoir dire qu'il a été à plusieurs points de vue enrichissant. Il le gratifia d'un regard entendu, remettant en place le bouton de sa veste qu'il avait ôté au moment de s'asseoir pour un meilleur confort dans cette station. Hélas, les dieux n'attendent pas ; avec l'éternité devant eux, l'on pourrait pourtant croire que leur temps n'est pas en voie d'extinction. Enfin ! Si l'on te veut quoi que ce soit digne de mon attention, je compte sur toi pour me le rapporter. Si ces paroles le rappelaient à son statut d'agent dormant, il avait dans l'idée que Setesh s'acquitterait de cette tâche avec bien moins de réticence dorénavant.

Ah ! Une dernière chose, dit-il en plongeant la main dans la poche de sa veste. Entre ses doigts gantés apparut une petite fiole, pas plus grande qu'une phalange, contenant un liquide semblable à du sang - si l'on excepte sa couleur bleutée. Il la posa sur la table, entre les verres évidés. J'ai profité de mon passage en terre Titan pour effectuer quelques prélèvements, expliqua-t-il, estimant que cela suffirait à faire comprendre la nature de l'objet. Vois si tu peux en faire quelque chose. Un fin sourire sur les lèvres, il lui tira son chapeau qui venait de rejaillir du néant. Sur ce... À très bientôt.
~ Irlande.

----------------------------------------

Marionnettes et fils malsains... Il n'y a aucun avenir au creux de ma main.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retour d'entre les morts!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour d'entre les morts!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Revenir d'entre les morts
» [RPFB] Réveil d'entre les morts à l'heure du casse-croute
» Revenir d'entre les morts?...
» La nuit tombe sur ce cadavre revenu d'entre les morts...
» (M) Nathaniel Buzolic - Tu es mon passé revenu d'entre les morts.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume des Morts ¤ Hadès :: Le Monde des ténebres :: 6ème prison : le Lac de sang-