Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4719


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
363/363  (363/363)
Armure Armure:
344/420  (344/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Jeu 12 Mai 2016 - 18:27

Les rituels ce n'était pas non plus le rayon de Milan. L'ésotérisme serait peut-être plus à la porté de Scareface plus enclins à rencontrer des morts que les autres Saints. Le Capricorne pensait qu'il pouvait s'agir soit de sacrifice soit d'une simple offrande à offrir ou alors de choses plus complexes qui dépassaient sa pensée. Leur connaissance ne leur permettait malheureusement pas de trouver l'utilité de cet autel ce qui signifiait qu'ils devaient se concentrer sur les autres éléments présents dans cette pièce.

- Cet un autel sans doute voué à un culte païens. Par contre j'ignore auquel. Parfois je me demande s'il n'y a pas plus de divinités ou de choses se prenant pour telles qui arpentent ce monde que d'humains. Bon ce n'est pas tout ! Qu'est ce que nous avons d'autres à nous mettre sous la dent.

Pendant que Milan fouinait Pandore eut sans doute la moins brillante des idées de sa vie. Il ne fallait pas être bien intelligent pour comprendre que des sièges dotés de telles entraves étaient loin d'être des objets d'un grand confort et dont l'utilité était somme toute innocente. Alors pourquoi diable la Saint de l'Aigle avait-elle décidé de s'y asseoir ? C'était presque aussi idiot que de boire du poisson ou s’asseoir cul nu dans un champ d'orties. Des fois les réactions des gens lui échappaient. Peut-être était-ce cela qu'Orion avait dût ressentir souvent lorsqu'il était le maître du Sethni ? Le problème c'était que l'Ancien Grand Pope avait toujours eut du mal à comprendre le génie de son disciple. Ce n'était pas à la portée de tout le monde d'appréhender le jeune homme. Et le pire c'est qu'elle trouvait cela amusant. Pendant quelques secondes il ne se passa rien puis les bracelets de cuire se changèrent en long serpent qui s'enroulèrent autour des membres de la Pandore. La pauvre fut frappée de visions horribles mais cela Milan ne le comprit pas parce qui capta son attention était tout autre. En effet des tentacules apparurent, comme sorties d'un trou dimensionnelle et suivie d'une gueule béante qui se dirigeaient vers Pandore inexorablement comme pour l'avaler. C'était vraiment stupide comme situation mais il devait faire quelque chose. La petite était sympa et il n'avait aucune raison de la laisser dans le pétrin.

- Trahie par le confort de ses fesses. J'aurai vraiment tout vu dans ma courte existence. Cela me rappelle une mission du temps où j'étais bronze mais je parle, je parle et j'oublie d'agir.

Le jeune homme concentra son cosmos et l'épée sacrée apparu. Excalibur était toujours aussi resplendissante comme si l'arme n'avait jamais trouvé meilleur main pour la brandir. Quoi de mieux qu'une lame pour trancher les tentacules ? Huit gestes pures et simples qui permirent de sectionner chacun des appendices. Il attrapa l'une des chaises et l'envoya dans la gueule du monstre avant de créer de nouvelles boules de lumière et de les envoyer dans la direction de la gueule du monstre qui fut repoussé par les petites boules. La faille dimensionnelle sembla se fermer et le jeune homme couru porter assistance à Pandore. Les serpents étaient redevenus des bracelets de cuir.

- Saint de l'Aigle, vas tu bien ? Es tu inconsciente ? Pourquoi t'es tu installée sur cette chaise ? Tu m'entends ?

Il avait des raisons de s'inquiéter. Ce genre de phénomène n'avait rien d'anodin et il ignorait ce qu'avait pût subir la Saint de l'Aigle depuis qu'elle s'était assise sur cette chaise. Il ne pensait pas qu'aux blessures physiques mais aussi aux blessures mentales. Il se souvenait de cette mission à Salem où ils avaient rencontrés des créatures étranges en compagnie de Setesh. Il avait vu des choses qui dépassaient l'entendement et il craignait pour la Chevalier d'Argent. Il allait vite être fixé !
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1871


Caractéristiques
Vie Vie:
198/249  (198/249)
Cosmos Cosmos:
205/250  (205/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Ven 13 Mai 2016 - 16:07

Au début il ne se passa rien et la gamine commença à trouver l'attraction vraiment décevante. Elle avait dû oublier quelque chose.
Le sifflement d'un serpent à quelques centimètres d'elle la ramena à la réalité. L'aigle le regarda dans fixement et avec confiance. Assez vite elle avait compris que si l'animal la mordait, la blessure ne serait pas mortelle. En effet, il n'y avait aucun siège réservé à un quelconque officiant, et elle ne voyait pas qui serait assez bête pour laisser une victime en décomposition dans une pièce vide.
La silver tendit ses mains vers le serpent, supposant que rien ne se passerait tant qu'elle ne se laisserait pas mordre. Et, alors que les crocs s'enfonçaient dans ses paumes, il lui sembla être entourée d'un cosmos dont la puissance l'étonna, puisque ni elle ni Milan n'en avaient remarqué la présence l'instant d'avant.
Ce furent ses derniers instants de lucidité.

La saint vit venir vers elle une personne qui lui ressemblait étrangement, mais qui arborait néanmoins un air bien plus triste et bien plus sérieux que la vagabonde n'en avait l'habitude. Celle-ci ne s'en inquiéta pas le moins du monde, même lorsque l'apparition, après lui avoir dit qu'elle pouvait s'amuser si elle le souhaitait, lui tendit une poupée en chiffon. La silver s'en saisit et la berça.
L'apparition présenta ensuite d'autres jouets, et enfin différentes scènes de morts violentes, comme on présenterait un catalogue, l'invitant à choisir. Au moment où l'oiseau pensait avoir fait son choix, la scène changea complètement.

Elle voyait, d'un point de vue extérieur, la salle dans laquelle elle se trouvait, ainsi que le Chevalier d'Or en train de combattre une immense pieuvre surgie de nulle part. Cependant, elle discerna précisément, sur la tête, de la pieuvre, une cage contenant un jeune enfant. Une suggestion faite directement à son inconscient lui susurra alors qu'elle pourrait avoir tout ce qui lui avait été proposé à condition qu'elle libère le malheureux. Pour cela, il fallait qu'elle accepte de se laisser dévorer, afin de renaître avec un corps bien plus puissant.
N'ayant jamais entendu parler de restrictions sur le dopage au Sanctuaire, la gamine accepta.

Au même moment, le monstre disparut. Il semblait être aspiré par une multitude de lumières aux couleurs boréales, en provnance de l'autel.
La silver vit alors que Milan était emprisonné dans une sphère constituée de toutes les armes qu'ils avaient vues dans la pièce précédente. Avant de s'évanouir, l'apparition murmura que le Chevalier s'était condamné, par son sacrilège.
L'aigle se réveilla doucement avec la désagréable impression d'avoir perdu dix ans d'âge mental et, écoutant distraitement les questions du Capricorne, se frotta les yeux.

Oui, oui, j'entends.

Elle remarqua alors que la poupée avait disparu et sentit les larmes lui monter aux yeux. Mais l'air inquiet de Milan commença à la ramener à la réalité et elle comprit l'absurdité de sa réaction. Elle tenta alors de répondre méthodiquement aux différentes questions.

Je crois que je vais bien. Je ne sais pas. Parce que comme ça j'ai pu avoir une idée de ce à quoi elles servent, et puis c'était rigolo il y avait des serpents et des gros monstres.

Elle quitta le fauteuil et appuya ses mains contre un mur, afin d'arrêter les saignement des morsures. Une fois qu'elle eut obtenu un résultat qui lui parut satisfaisant, elle se retourna et résuma de la manière la plus précise possible ce qu'elle avait vu.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4719


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
363/363  (363/363)
Armure Armure:
344/420  (344/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Dim 15 Mai 2016 - 14:49

La petite ne rigolait pas. Elle semblait au contraire s'amuser de la situation. C'était Milan qui avait fait tout le boulot, s'était inquiété pour elle et au final c'était la Saint de l'Aigle qui s'amusait. Il avait l'impression qu'elle lui avait joué un sale tour et si les tentacules louches et les serpents n'étaient pas apparus, il l'aurait très certainement cru. Tout ceci ne rimait à rien. Il n'avait pas avancé un iota dans cette enquête. L'attitude de Pandore l'inquiétait de plus en plus. Ses soupçons envers elle devenait de plus en plus profonds. Quel être normal s'amuserait à s’asseoir sur un pareil instrument de folie. Le trompait-elle depuis le début de cette enquête, l'emmenant sur des fausses pistes pour le frapper au moment où il s'y attendait le moins. Plus rien ne semblait avoir de sens dans cette affaire. Le pauvre Capricorne semblait courir après des chimères qu'il n'attraperait jamais. Satané impression de ne pas réussir à trouver la solution d'un problème épineux. Le jeune homme devait pour éclairer sa voie afin de trouver les réponses à ces sordides événements qui ne demandaient qu'à être résolus.

- Tu es sûr que ça va ? Tu as dût être pas mal secoué sur cette chaise. Tu ferais mieux de te reposer un peu. Il faut qu'on s'assure que tu ne garderas aucun séquelles de cette expérience qui devait être traumatisante.

C'était dans la nature de Milan de faire preuve d'empathie et de s'inquiéter pour les autres même quand il les soupçonnait d'être des criminels. Le Sethni avait trop bon fond. Le Capricorne était un homme intègre qui s'inquiétait pour les autres. Il ne pouvait agir autrement cependant au lieu de faire preuve d'une telle empathie, il devait réfléchir plus pragmatiquement. Son esprit était aussi aiguisé que ne l'était là lame qui vivait dans son cosmos. Peut-être que Pandore avait apprit quelque chose en s'asseyant sur cette chaise. Peut-être même qu'elle avait vu le coupable ou ressentit ses émotions. Le Sethni ignorait vraiment ce qu'elle avait ressentit assise là dessus mais il espérait bien que cela les ferait progresser dans leur enquête. Il était temps de poser la question à la Saint de l'Aigle histoire d'éclairer la lanterne du Capricorne d'or.

- Cette expérience t'as t-elle apprise quelque chose ? Avais tu déjà vu ce genre de créature auparavant ? Le moindre détails peut-être important et pourrait nous ouvrir de nouvelles possibilités de réflexion. Prends peut-être quelques minutes pour te remettre l'esprit en place et te concentrer sur cette situation.

Reprenant sa respiration, le jeune homme attendit calmement la réponse de Pandore. Il espérait que cet instant de répit lui permettrait de décoder ce qu'elle avait vécu et lui permettre d'en tirer ses propres conclusions. Le pauvre Capricorne se demandait vers quoi il devait orienter ses recherches ? Une espèce de sorcier ou de cultiste qui vénérait une divinité qui lui était inconnue ? Tout ceci lui rappelait vraiment l'épisode de Salem. Se pouvait-il que les deux histoires soient liés. Après tout sur le nouveau monde, pas mal de d'immigrants provenaient de cette contrée. Il ne serait pas étonnant qu'une personne installée depuis un moment dans ce nouveau-monde décide de faire le chemin en sens inverse. C'était encore une théorie farfelue qui avait juste le mérite d'exister. Le jeune homme voulait en avoir le cœur net donc pendant qu'il laissait Pandore se reposer, il se mit en quête d'un éventuel grimoire mais il fit chou blanc. Que pouvait-il faire d'autre si ce n'était se mettre en quête d'indice en espérant que la jeune femme ait découvert quelque chose d'intéressants dans ses souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1871


Caractéristiques
Vie Vie:
198/249  (198/249)
Cosmos Cosmos:
205/250  (205/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Mar 17 Mai 2016 - 18:32

Milan continua à faire preuve de beaucoup de sollicitude. La gamine resta perplexe quelques instants, se demandant pourquoi ils n'iraient pas immédiatement chercher d'autres indices pour essayer de trouver un point commun à cette avalanche d'éléments incohérents... Puis elle se dit que prendre un peu de repos pouvait ne pas être mauvaise idée non plus.
La silver s'assit par terre. Après tout, ils avaient surtout besoin de réfléchir. Ils avaient vu et entendu bien trop de choses, et pourtant ils n'avaient rien réussi à apprendre. Aller plus loin ne leur servirait à rien dans cette situation. Il fallait trouver un sens à tous ces événements qui s'étaient enchaînés sous leurs yeux incrédules, tout analyser patiemment et méthodiquement avant de repartir à l'aventure.
Avant tout, elle choisit de rassurer le Chevalier d'Or pour que ce sujet de conversation fût clos.

Je pense que je vais bien. J'ai effectivement été secouée mais je m'y attendais et ma curiosité a été grandement satisfaite. Je veux bien me reposer, et profiter de ce moment pour réfléchir à tout ce qui s'est passé et chercher un lien. Enfin je pense que la seule chose qui m'a vraiment traumatisée pendant ces derniers instants est l'absurdité de ce qui s'est passé et que je n'y comprends rien.

La respiration de l'oiseau avait repris un rythme normal et il lui semblait avoir recouvré toutes ses facultés mentales. Elle resta silencieuse encore un moment, afin de faire le point, puis elle choisit de ne rien omettre de ce qui lui était arrivé. Elle était à présent presque certaine que le Capricorne était un allié et que les doutes du maire étaient plus qu'infondés. Et si par malheur elle confiait ce qu'elle avait vu à celui qu'elle pourchassait, elle supposait qu'il le savait déjà et qu'elle ne serait pas désavantagée.

Tout d'abord j'ai ressenti un immense cosmos qui, chose étrange, a totalement disparu quand je suis revenue à moi. J'ai d'abord vu quelqu'un me ressemblant trop pour que ce soit un hasard m'offrant divers cadeaux, et je ne comprends pas le lien avec le reste. Sur la tête du monstre il y avait une cage enfermant un enfant en très bas âge. Je devais et voulais le sauver, mais pour cela il fallait que j'accepte que le monstre me dévore pour que je puisse renaître plus puissante... Puis je vous ai vus entourrés des armes que nous avons observées, et l'apparition a dit que vous payerez pour avoir tué le monstre.

Elle fit une pause, pensant avoir fini le récit objectif et, tout en tendant l'oreille, elle ajouta:

Je pense que la chose qui me manipulait s'appuyait grandement sur mon affect, je ne me sentais pas capable de raisonner normalement.

Le bruit que la saint distinguait depuis un moment se fit plus clair: des pas.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4719


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
363/363  (363/363)
Armure Armure:
344/420  (344/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Mer 18 Mai 2016 - 15:59

La jeune femme souhaitait prendre quelques instants pour se reposer ce qui donna de la satisfaction au Sethni. Elle sembla faire allusion à quelque chose de particulier qui s'était déroulé quand elle était assise sur la chaise. Elle qualifia l’événement d'absurde mais Milan ne préféra pas porter de jugement, attendant plutôt qu'elle ait l'esprit clair pour lui raconter l'histoire dans les moindre détails. Une fois son inspection terminé, elle lui narra le tout. Elle avait ressentit un puissant cosmos qui s'était évanouit aussi vite qu'il était apparu si on se fiait à son récit. Cela voulait donc dire qu'ils avaient affaire à un ennemi des plus puissant. Plus fort que ne l'était Milan ? Peut-être mais rien n'était moins sûr. Après tout, rares étaient les personnes qui avaient été confrontés à sa puissance réelle et était donc en mesure de lui donner une certaine valeur. Tout ceci n'avait rien d'anormal si ce n'était la disparition subite de la signature cosmique. La suite par contre sortait quelque peu de l'ordinaire. Pandore avait aperçu son sosie qui lui remettait des cadeaux et ensuite un monstre. Un enfant était enfermé dans une cage sur la tête de ce dernier et pour le libérer elle devait accepter d'être dévorer par le monstre pour revenir plus forte. Ensuite, elle avait eut une vision de Milan entouré des armes trouvé dans la maison et le monstre semblait très en colère contre le Capricorne. S'il était du même acabit que celui qu'il avait renvoyé dans sa dimension, le gardien de la dixième maison du Sanctuaire n'avait pas trop de soucis à ce faire. Ce qui l'inquiétait tout particulièrement c'était la nature même et la puissance du cosmos qui était derrière toute cette aventure.

- Toute cette histoire me paraît bien étrange. Si la chose ou la personne qui te contrôlait jouait sur quelque chose d'aussi profond c'est que son pouvoir est immense. Nous ne serons sans doute pas trop de deux pour l'arrêter mais cela ne nous dit pas non plus où se trouvent les personnes enlevées. D'après ce que tu m'as raconté, j'ai peu d'espoir de les retrouver vivant.

Milan craignait que ces personnes enlevées se soit laissé tuer dans le but de renaître plus fort. L'appât du gain, de la puissance ou de l'héroïsme pouvait faire perdre les pédales à n'importe qui. Ce n'était pas un fait nouveau. Cependant, il se demandait si cela était une réelle mascarade ou si cette résurrection avec un pouvoir plus grand était réelle. Dans ce cas, il risquerait de devoir en découdre avec des ennemis redoutables et en nombre. Cela ne présageait rien de bon mais ce genre de problème faisait partie du quotidien des Saints d'Athéna.

- S'ils ont reçus la même proposition que toi et qu'ils ont cédés à la tentation, nous risquons d'avoir affaire à des entités puissantes qui n'auront sans doute plus rien d'humain. Peut-être pas en apparence, mais en terme de mode de pensée, de façon d'agir et de potentiel cosmique. Nous devons rester sur nos gardes.

Des bruits de pas se firent alors entendre et Milan cessa de parler. Que pouvait-il ajouter de plus de toute manière ? Le responsable de cette situation allait peut-être faire son apparition et ils ne possédaient aucun moyen de se cacher et les traces de leur passage étaient visibles à l’œil nus sans faire grande preuve d'attention. Mettant un doigt sur sa bouche pour dire à Pandore de se taire, il prit la parole sur le ton du murmure afin de lui faire passer le message qu'il souhaitait transmettre à la Saint de l'Aigle.

- Nous n'avons aucune échappatoire, prépare toi à te battre si c'est nécessaire. Si le combat tourne mal, n'hésite pas à prendre la fuite, je le retiendrai du mieux que je peux pour que tu puisses t'enfuir et aller chercher des renforts.
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1871


Caractéristiques
Vie Vie:
198/249  (198/249)
Cosmos Cosmos:
205/250  (205/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Mer 18 Mai 2016 - 17:24

Les derniers neurones de la gamine se connectèrent quand Milan mentionna tristement le fait qu'il serait pratiquement impossible de retrouver vivantes les personnes enlevées. Il devenait à peu près évident pour elle qu'ils avaient tous acceptés la proposition du monstre. Néanmoins un point restait peu clair: pour une personne saine d'esprit, et cela semblait être le cas de la plupart des victimes, cette maison et son étrange autel étaient inconnus. Comment ces gens avaient-ils été amenés à faire face au monstre? L'avaient-ils cherché d'eux-mêmes? Leur en avait-on parlé ou les avait-on emmenés de force? La silver penchait pour cette dernière option, les gens prêts à agir comme elle venait de le faire étant extrêmement peu nombreux.
En revanche, si eux aussi avaient vu des illusions faisant appel à leurs valeurs, il était possible que la plupart ait accepté la proposition du monstre. S'ils avaient réellement ressuscité, l'oiseau ne pensait pas que le monstre ou le magicien ou quoi que ce soit d'autre ce soit amusé à leur laisser leur libre arbitre après leur avoir rendu un tel service.

En effet, il me semble de moins en moins probables qu'ils soient encore en vie. Mais je suis certaine que cette chose, si elle n'est pas humaine, a un auxiliaire humain qui lui apporte ses victimes... Ou alors elle prend forme humaine pour aller les chercher. Si nous sortons d'ici il faudra enquêter de ce côté, une telle personne ne peut pas rester éternellement inaperçue...

Le bruit de pas s'amplifiait, et il semblait que plusieurs personnes marchaient dans leur direction. Aussitôt le Chevalier d'Or fit signe de se taire et ordonna en murmurant à l'aigle de fuir pour chercher du renfort si les choses tournaient mal. Celle-ci hocha la tête pour la forme, certaine de ne pas quitter cette maison sans avoir vaincu ou péri. Tant qu'elle pouvait espérer lutter elle ne fuirait pas. Et quelle aide pouvait-elle espérer trouver? Vu l'ennemi qui s'annonçait il n'était pas envisageable d'y mêler d'autres humains et la probabilité de rencontrer d'autres Chevaliers était plutôt faible.

Dans le mur opposé à celui que le Capricorne avait brisé, un pan de roche coulissa, révélant un escalier de pierre qui se perdait dans l'obscurité. Deux hommes, portant des marques de démons destinés sans doute à effrayer la population, trainaient par les épaules la gitane qui leur avait donné tant d'indications.
Le premier mouvement de la saint fut de se jeter sur eux pour tenter de sauver la vieille femme. Puis elle se reprit et tenta de rester dissimulée le plus longtemps possible. Peut-être étaient-ils armés. Il valait peut-être mieux attendre de voir ce qu'ils comptaient faire, même si elle s'en doutait. Elle tourna les yeux vers Milan, attendant de voir la décision qu'il prendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4719


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
363/363  (363/363)
Armure Armure:
344/420  (344/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Ven 20 Mai 2016 - 15:37

Se rendre compte qu'on ne pourrait pas sauver un maximum de vie était toujours une nouvelle délicate à apprendre mais dans ce genre de cas, il fallait continuer à avancer et viser un nouvel objectif : celui de détruire le mal responsable des morts et ainsi l'empêcher d'ajouter une victime supplémentaire sur sa liste. Que ce monstre possède des séides humain ou qu'il soit capable de prendre forme humaine : Milan s'en fichait. Ce qu'il souhaitait plus que tout était de mettre un terme aux méfaits de cette abomination. Les bruits de pas continuèrent à se faire de plus en plus proche. A mesure que le temps défilait, il pût constater que le bruit annonçait l'arrivée de plusieurs personnes. Quand ils entrèrent dans son champ de vision, les silhouettes prirent réellement forme. Deux hommes qui traînaient une femme d'un certain âge. La femme qu'ils avaient rencontrés dans la roulotte et qui leur avait déballé tout son tralala prophétique. C'était une jolie coïncidence ! A présent, il devait faire un choix. Soit il les laissait faire ce qu'ils étaient venus faire en ce lieu en ce dissimulant dans l'ombre. En observant, il apprendrait certainement des informations vitales. Soit il intervenait pour maîtriser les deux individus qui semblaient portés un signe bizarre. Peut-être étaient-ils des gens qui s'étaient laissés dévorés pour renaître plus puissant ? Milan l'ignorait mais il allait bientôt devoir faire un choix. Milan détestait avoir à choisir. Cependant, il y avait encore une chose qui l'ennuyait plus que de faire un choix : l'inaction !

Le Capricorne laissa échapper son cosmos dans la pièce un bref instant si bien que la lumière qui irradia de son être devint aveuglante. Il ne lui en fallu pas plus pour obtenir les effets désirés : la privation de la vision de l'ennemi pour quelque instants combinés à un véritable effet de surprise. Cette manœuvre allait lui permettre de rentrer dans la danse ainsi qu'aider Pandore à se lancer si elle n'avait pas encore prit de véritable décision à ce sujet. Le Sethni bougea rapidement. Pour se retrouver auprès d'un des hommes. Il le fit lâcher prise de vitesse et lui envoya un coup de pied l'envoyant valdinguer à travers le mur. Il fit de même avec l'autre qui se montra un peu plus résistant et recula d'à peine quelques centimètres. Soit ce dernier était plus résistant que son collègue soit il possédait vraiment des réflexes incroyables. Il n'eut pas vraiment le temps de voir si Pandore était en état. Il fit sortir la femme de la pièce et couvrit ses arrières attendant que les ou l'assaillant revienne à la charge. A deux, ils devaient être ne mesure d'arriver à les maîtriser. Le Sethni concentra son cosmos mais n'utilisa pas Excalibur. Il fit preuve de sa science de la maîtrise des coups physiques pour tenter d'immobiliser l'ennemi car il souhaitait bien en garder au moins en vie pour l'interroger. Avec deux jambes brisés, vous ne pouvez généralement pas vous enfuir très loin. Apparemment, cela valait aussi pour ses espèces de serviteurs de créature dimensionnelle. Une bonne chose à savoir.


- Ils sont costauds Saint de l'Aigle ! Fais attention à toi. Ils possèdent peut-être des ressources insoupçonnées.

Après avoir fait passé le sien à travers l'autel une dernière fois, le jeune homme le traîna à l'extérieur tout en attendant que Pandore ait terminé avec le sien. Avant de quitter la pièce, il jeta quelques mots à Pandore.

- On va devoir les interroger. J'espère qu'ils se montreront coopératif. Je n'aime pas employer la manière forte pour délier les langues.

Ce fut comme ça qu'il se retrouva à l'extérieur de la maison, un séide vautre sur le sol, les jambes cassées et une vieille femme assise dans l'herbe qui semblait avoir l'esprit totalement ailleurs que dans cette réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1871


Caractéristiques
Vie Vie:
198/249  (198/249)
Cosmos Cosmos:
205/250  (205/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Ven 20 Mai 2016 - 16:15

Le Capricorne fut rapide à prendre sa décision. Une lumière intense se propagea dans la pièce, dont la silver se protégea d'un bras contre ses yeux. L'instant d'après, Milan avait libéré la vieille femme de ses détentionnaire et avait vaincu l'un d'eux. L'autre semblait observer la scène ave un dédain endormi.
Plutôt que de songer à aller secourir son acolyte, le kidnappeur restant tourna vers la gamine une tête qui arborait l'expression d'un oiseau de proie face à sa victime. Après avoir acquiescé au Chevalier d'Or qui quittait la pièce, l'aigle s'approcha prudemment de celui qui serait son adversaire.

Ce dernier ne bougea pas d'un pouce, protégé par un signe semblable au dessin que la gamine avait pu distinguer sur l'autel. Ne souhaitant pas prendre de risque en engageant la première un combat rapprocher, elle se prépara en sortir son poignard et à le lancer entre les deux yeux de l'inconnu. Il semblait plus rusé que son adversaire, il risquait de se montrer dangereux. Comme Milan avait déjà un prisonnier, il n'était plus aussi précieux, même si la silver répugnerait à le tuer sans y avoir plus réfléchi.
Mais l'instant d'après le kidnappeur se jetait sur elle avec une corde métallique pour l'étrangler. L'oiseau saisit la corde d'une main et de l'autre frappa son ennemi à la carotide.

La saint lia les mains de l'homme évanoui avec la corde si gentimment fournie. Elle vérifia ensuite que son poul battait bien. En revanche, il ne risquait pas de se réveiller de si tôt. Et quand il reviendrait à lui, il ne serait certainement pas inoffensif. Que faudrait-il en faire alors? La vagabonde ne pensait pas que la justice du village qui les avait commandité fût à même de s'en occuper, surtout qu'elle commençait à trouver étrange qu'on lui ai dit de se méfier avant tout de Milan.

L'aigle porta sa victime jusqu'en dehors de la maison, et l'allongea près de l'autre inconnu.

Celui-là ne parlera pas, ou alors il faudra attendre qu'il se réveille.

Elle se demanda si elle serait elle-même capable de molester les deux hurluberlus pour leur soutirer des informations. Jusqu'à cet instant elle aurait été persuadée que non, mais en pensant à tout ce qu'ils avaient fait subir à des innocents, peut-être parviendrait-t-elle à s'énerver assez pour frapper.
La silver tourna la tête vers le coupable éveillé.

Toi. Dis-nous qui tu es, ce qu'est cette maison et à quoi te sert cet autel.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4719


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
363/363  (363/363)
Armure Armure:
344/420  (344/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Dim 22 Mai 2016 - 12:00

Pandore n'y était pas allé de main morte. A croire que Milan était vraiment trop tendre avec l'ennemi. Il avait au moins eut la présence d'esprit de garder le sien conscient afin de l'interroger. Il allait devoir employé la menace plus que les actes. Il n'aimait pas torturer les gens. Ce n'était vraiment pas son trip. Il avait croisé pas mal de personnes monstrueuses au cours de son existence et pourtant il avait toujours répugné à ôter la vie, même à ces rebut de l'humanité. Prenant une profonde inspiration, le jeune homme parla à Pandore.

- Tu aurais pût tenter de garder le tien conscient. Deux langues à délier valent toujours mieux qu'une seule.

Pandore posa la question à l'homme et malgré ses membres brisés, celui-ci ne sembla pas être enclin à coopérer. Il commença à parler dans une langue que le Sethni ne comprenait pas mais d'après le ton de sa voix, la personne interrogée devait sans doute copieusement envoyés des noms d'oiseau à l'Aigle et au Capricorne. Le jeune homme ne s'en offusqua pas mais à moins d'avoir un traducteur, il ne risquait pas d'y arriver. Le jeune homme répéta la question de Pandore mais malheureusement l'homme continua à déblatérer sa litanie. Ce fut seulement après une bonne minute que le Sethni remarqua que le ciel commençait à s'assombrir. Ne sachant pas trop ce que l'autre complotait, le jeune homme concentra son cosmos laissant l'homme seul avec la Saint de l'Aigle. Des émanations d'énergies dorées se dégagèrent du corps du gardien de la dixième maison du Sanctuaire et un dôme se forma autour d'eux afin de les protéger d'une éventuelle magie ou autre coup fourré du genre. Le Sethni n'était jamais trop prudent. Une fois sa protection installée, il se concentra à nouveau sur les personnes à interrogées.

- Si on arrive pas à leur faire parler une langue compréhensible, on va faire choux blanc à nouveau. A moins qu'on ne trouve quelqu'un pour traduire la langue bizarre qu'il parle. C'est toujours une possibilité mais je ne vois pas où l'on va trouver un linguiste en pleine forêt irlandaise.

Milan attrapa l'homme par le col et le souleva au dessus du sol. Il commença à le secouer comme un prunier espérant pouvoir ainsi lui remettre les idées en places et le faire parler. Il n'avait pas envie d'utiliser Excalibur pour commencer à lui infliger des douleurs susceptibles de le faire craquer. Pourtant une fois reposé par terre, l'homme ne coopéra pas plus si bien que le Sethni dût se résigner. Concentrant sa cosmo énergie, une lueur apparu autour de son avant-bras droit. Excalibur, l'épée sacrée était sortie de son fourreau. Milan considérait cette épée comme le bras armé de la justice et non pas comme le vulgaire couperet du bourreau. Cependant, il ne semblait pas avoir d'autres choix.

- Je vais devoir le torturer. Je ne vois pas d'autres solutions. Cela me répugne rien que d'y penser mais je ne peux pas demander une tâche aussi lourdes de responsabilités et aussi ingrates à quelqu'un que j'estime.

Toujours ce bon vieux sens du sacrifice. Le tout était de savoir s'il avait les épaules pour un tel acte. Milan allait s'apprêter à trancher dans le vif du sujet, ou plutôt dans la jambe de l'homme à interroger lorsque la vielle gitane se mit à parler. Le Capricorne avait quasiment oublié sa présence.

- Cet homme parle une langue ancienne et oubliées. Par chance, je la maîtrise moi même sans pour autant être une experte. Laissez moi vous aider avant que tout cela ne se termine par un bain de sang.

Le jeune homme fut content d'apprendre cette nouvelle. Il fit disparaître Excalibur et attendit de voir ce qu'ils allaient bien pouvoir tirer l'homme à interroger.

- Je pense qu'on vient de tomber sur la meilleure solution possible. La torture ce n'est vraiment pas mon truc.
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1871


Caractéristiques
Vie Vie:
198/249  (198/249)
Cosmos Cosmos:
205/250  (205/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Lun 23 Mai 2016 - 16:48

La silver fut réprimandée, alors qu'elle venait de passer le pas de la porte, sous prétexte qu'elle n'avait pas été capable de garder son ennemi conscient. Elle s'assombrit un instant, peinant à comprendre les attentes du Chevalier d'Or. Lorsqu'elle faisait preuve d'abnégation et, oubliant sa sécurité, risquait tout pour découvrir de nouveaux éléments sur la situation, il semblait choqué par le non sens de cette action. Et si, au contraire, elle faisait passer son intégrité avant la santé d'un assassin, d'autant plus que celui-ci n'était pas indispensable, cela n'était pas bien non plus. Par ailleurs, l'aigle n'avait pas encore l'heur de disposer d'assez de puissance pour pouvoir agir avec assez de finesse et se garder en bon état tout en n'abîmant pas trop son adversaire.

J'ai pensé que je vous serais plus utile en un seul morceau et cela ne lui convenait pas.

L'acolyte interrogé ne répondit que par une bordée d'injures dans un dialecte étrange et, si la vagabonde n'en comprenait pas le sens, vu le mépris que ces mots révélaient elle songea qu'elle ne préférait pas comprendre. Milan posa à son tour la question, cependant le résultat fut sensiblement le même.
L'oiseau réfléchit. Jamais au cours de ses voyages, pourtant très nombreux, il ne lui avait été donné d'entendre un tel langage. Portant l'inconnu devait connaître la langue locale, puisque seuls des indigènes avaient été enlevés... S'il n'avait pas été enlevé, il était alors l'un des kidnappeurs, et il devait aussi nécessairement connaître autre chose que cette suite de sons indistincts.
A moins que la proposition étrange du monstre l'ait privé de toutes les connaissances inutiles... Dans ce cas, même s'il acceptait de coopérer, le résultat serait risiblement nul.

Puis la saint remarqua que le ciel s'était complètement assombri, la cause se ce phénomène semblant n'être que peu naturelle. Aussitôt, le Capricorne les enferma tous les cinq sous un dôme de cosmos lumineux qui, supposa la gamine, les mettrait à l'abri d'une attaque extérieure.
Ceci fait, il exprima son désarroi face à leurs disparités linguistiques, puis se résigna à employer la violence, d'abord par de simples coups puis en faisant apparaître Excalibur. La silver détourna le regard. Cela aurait pu être un spectacle plaisant mais le suspect n'en restait pas moins un être doté de dignité, malgré tous ses méfaits, et l'action de la justice ne doit pas être source d'amusement.

Il ne comprend pas ces mots...

Au même moment, la grand-mère prit la parole. Elle mentionna l'origine extrêmement ancienne du dialecte utilisé et proposa aussitôt son aide comme intermédiaire. L'aigle hocha la tête, elle la considérait comme une alliée puisqu'elle les avait déjà aidés une fois. Elle seule pouvait les sortir de ce mauvais pas, alors autant lui faire confiance.
La gitane s'assit près de son kidnappeur et lui tint un discours relativement long dans son langage; Le ton de sa voix était dur et violent, parfois même menaçant. Au fur et à mesure qu'elle parlait, on lisait une peur de plus en plus grande dans les yeux de son interlocuteur.
Lorsqu'elle se releva, les yeux de l'inconnu étaient dilatés de terreur. IL tourna la tête vers Milan et supplia:

Si je parle... Vous me protègerez?
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4719


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
363/363  (363/363)
Armure Armure:
344/420  (344/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Mar 24 Mai 2016 - 15:56

Milan haussa les épaules suite à la réplique de Pandore. Est ce que cela valait vraiment le coup de lui faire à nouveau la morale et de perdre un temps précieux ? Si elle avait du mal à agir avec du bon sens, il ne pouvait de toute manière pas lui en donner. On ne changeait pas les gens et encore moins sous la contrainte. La gitane commença à parler avec l'homme. Leur langue avait l'air étrange. En l'écoutant attentivement, sa construction semblait totalement hasardeuse et sa prononciation plus proches d'une émission de son indistincts. Cela ressemblait plus à un langage animal qu'à un discours verbale mais cela devait sans doute échapper à la perception du Capricorne d'or. Cela donnait un aspect inquiétant à la conversation. Après tout, qu'est ce qui l'assurait que l'homme n'était pas en train de retourner la gitane contre eux et vice versa. Le problème posé par la langue était une barrière infranchissable et il devait faire confiance à une inconnue pour emprunter un passage dérober, ne sachant pas si celui-ci était piégé ou s'ils se jetaient tout crus dans la gueule du loup. Finalement l'homme finit par s'exprimer dans une langue compréhensible par le Capricorne.

- Ha ben maintenant vous avez besoin d'aide ? Il a fallu que je vous brise tous les membres avant que vous en arriviez à une pareil conclusion ? Je vous protégerai mais vous n'avez pas intérêt à nous entraîner dans un piège sinon je ne donne pas cher de votre peau. Qu'est ce que vous en avez tirer, madame ?

La vieille femme s’assit sur le sol avant de commencer à raconter ce qu'elle avait tiré de l'homme, d'une voix lugubre. Difficile de dire si elle mettait vraiment de la gravité dans sa voix pour illustrer ses propos où s'il s'agissait simplement d'une déformation professionnelle due à son statut de diseuses de bonnes aventures.

- Il m'a dit qu'ils servent un dieu ancien et oublié dont il m'est impossible de citer le nom dans votre langue au risque de m'arracher les cordes vocales. Leur dieu se cache à travers les interstices laissée entre notre monde et d'autres dimension. Il observe constamment ses serviteurs et il doit être sûrement en train de nous surveiller. Il transforme ses serviteurs en arme ou leur permet de renaître sous forme humaine, plus fort, plus puissant et souvent plus dociles. Ceux qui ne peuvent rien lui apporter lui servent juste de repas. C'est du moins ce que j'ai compris dans les explications de cet homme.

Le Sethni se caressa le menton en signe de réflexion. Toutes ces informations étaient bien bonnes mais il ignorait comment traquer une divinité à travers les dimension. Il avait cependant bel et bien une idée à propos d'un moyen d'en finir une bonne fois pour toute avec cette vieille crapule divine. Avant d'en parler, il préférait tout de même demander si les gens transformés pouvaient redevenir des humains normaux. C'était la moindre des choses à évoquer lorsqu’on était un défenseur de la justice et de la paix.

- Pensez vous qu'il reste un espoir pour ces deux pauvres hommes et pour ceux transformés en arme de redevenir un jour normal ? Je ne dispose pas de connaissance en sorcellerie et vous êtes sans doute, sans aucune insulte, la mieux à même pour nous répondre, tout comme ces deux énergumènes. Pandore nous allons devoir trouver un moyen de faire sortir cette abomination de sa tanière. Nous devons réfléchir à un plan. Il faut le faire sortir de sa tanière. C'est sans doute le seul moyen de l'atteindre à moins que nous apprenions à voyager à travers les dimensions. Peut-être que nous utilisions de nouveau une de ces chaises étranges, nous pourrions l'appâter. A moins qu'il ne soit déjà tout proche ?
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1871


Caractéristiques
Vie Vie:
198/249  (198/249)
Cosmos Cosmos:
205/250  (205/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Mar 24 Mai 2016 - 16:57

La gamine dévisagea encore le visage du suppliant, tentant de deviner à quel point sa terreur pourrait être jouée. Cependant le moindre de ses traits prouvait une crainte immense, au-delà de ce qu'un être humain normal pourrait imaginer ressentir. L'objet de cette appréhension devait être horrible et terrible.
Elle conclut que cette angoisse était bien réelle et n'avait pas pour but de leur tendre un piège, contrairement à ce qu'avait soupçonné Milan après avoir promis son aide. Selon l'humble avis de la silver, le kidnappeur savai qu'il était menacé par un très grand danger qui arriverait de manière imminante et, très certainement, les trois autres personnes n'en seraient pas épargnées.
Il faudrait donc protéger ses gens contre ce qui arriverait, action basique pour laquelle au moins il ne fallait pas se prendre la tête, tout y était simple, manichéen et déterminé. Il ne restait plus qu'à savoir, exactement, ce qui arriverait.

La gitane se retourna vers les Chevaliers et leur fit part de ce qui lui avait été dit. Ce dieu ancien et tapi à la limite de ce monde pour transformer les gens en arme ou en puissants serviteurs semblait cohérents avec la plupart des éléments déjà rencontrés, sauf l'assassinat dont ils avaient vu la victime sur la route ou la rivière inflammable qu'il leur avait fallu traverser. Elle supposa que les armes qui résultaient d'une telle transformation étaient elles aussi plus puissantes qu'une arme quelconque.
Tandis que Milan se demandait s'il y avait une possibilité de rendre une apparence humaine aux malheureux métamorphosés, l'aigle se posa une questin mais n'eut pas le temps de creuser plus loin car la grand-mère répondit:

Je suppose que oui, leur âme repose encore dans ces lames. Cependant je ne suis pas sûre qu'un être auter que leur divinité ne sache le faire.

Où que le combat ait lieu, l'oiseau songea qu'il serait peut-être mieux de pouvoir utiliser l'une de ces armes, si elle était si puissante. Mais de quel droit pourrait-elle se l'autoriser, elle qui était censée combattre à main nues? Si ces armes lui conféraient un pouvoir qu'elle ne possédait pas et indispensable pour venir à bout de la déité, elle qu'elle laissait passer cette chance, elle se considérerait responsable des méfaits suivants de ce monstre sur Terre. Elle demanda donc:

Qui peut utiliser ces armes? Sont elles suffisantes pour défaire ce dieu?

Le Capricorne proposa alors d'appâter ce dieu. Néanmoins si, comme la diseuse de bonne aventure l'avait dit, cette divinité les surveillait en ce moment même, il serait impossible de la prendre au piège.
La gitane coupa court à ces réflexions:

Ce n'est pas la peine, il arrive.

Et le dôme de lumière vola en éclats.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4719


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
363/363  (363/363)
Armure Armure:
344/420  (344/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Mer 25 Mai 2016 - 22:17

D'après la gitane, il y avait moyen d'inverser le processus de transformation. Le seul hic c'est que la seule possibilité existante était de faire lever la transformation par la divinité ce qui n'allait pas s'avérer facile et encore moins s'ils ne parlaient pas la même langue. Bon sang ! Dans quelle histoire s'était-il encore engager ? Ils allaient devoir la jouer fine et cela allait demander beaucoup de doigté. Un plan. Ils allaient avoir besoin d'un plan bien ficelé et se coordonner s'ils désiraient arriver à leur fin. Pandore parla d'utiliser les armes ? Comptait-elle vraiment utiliser des êtres humains transformés pour combattre ? Décidément la petite Saint de l'Aigle avait une drôle de conception du devoir d'un Chevalier d'Athéna. Cela n'avait rien d'anormal de toute façon. Chacun servait Athéna à sa façon tant qu'il n'enfreignait pas le code de conduite du Sanctuaire. Les Chevaliers sacrés étaient un véritable melting pot de cultures et d'idéologies. Milan donna son avis à Pandore.

- Tu es certaine d'avoir envie de te servir d'être humain pour combattre ? Libre à toi de le faire. Je pense néanmoins que nous devrions les réunir ici avant que la saleté pleine de tentacules ne se pointent pour venir faire joujou avec nous. Si nous parvenions à le bloquer dans notre dimension, nous pourrions peut-être obtenir de lui qu'il rende forme humaine à ses pauvres victimes.

Milan d'un geste du regard indiqua à Pandore de le suivre pour aller chercher les armes. A cet instant le dôme vola en éclat. Milan passa à la vitesse de lumière pour aller chercher les armes et les ramener au pied de la maison. Il attendit que le dieu se manifeste pour pouvoir bouger. Il lui fallait un plan et un bon ! Cette saleté avait le pouvoir de détruire son dôme donc il devait avoir une puissance au minimum similaire. La présence de Pandore serait sans doute importante. Une brèche s'ouvrit alors dans le ciel. Une espèce de trou noir apparu alors à quelques mètres du sol. Il s'élargit sur plus plusieurs mètres et un tentacule, puis un autre prirent appuis sur la fissure dimensionnelle pour tirer le corps vers extrémité du trou. La bestiole ne semblait pas avoir perdue de membres malgré les attaques de Milan quelques dizaines de minutes plus tôt. Cela signifiait que la créature était capable de se régénérer ou que la chose qu'il avait affronté n'était qu'une illusion. La chose se sortit de sa dimension pour tomber lourdement sur le sol dans un bruit de succion horrible. Elle semblait informe et possédait de multiples yeux et orifices. Elle n'était pas belle à voir. Difficile trouver de quel panthéon elle semblait provenir. Elle ressemblait plus à une progéniture ratée d'une quelconque déité. A moins qu'il ne s'agisse d'une divinité d'un autre monde. Milan n'avait à vrai dire pas à se soucier de ce genre de questionnement. Il se devait d'agir vite et bien. Il s'adressa alors rapidement à la Saint de l'Aigle.

- Si tu maîtrises la glace, c'est peut-être le moment de sortir ton meilleur pouvoir pour emprisonner quelques minutes cette bestiole. Je peux tenter de le retenir pour que tu ais le temps de te concentrer. Tu penses en être capable ? Sinon il faudra songer à une autre tactique pour l'immobiliser et le forcer à rendre sa forme humaine aux armes et à libérer de son emprise ses dévots.

Milan était prêt à partir à l'assaut. Le tout était de savoir si Pandore allait l'écouter ou n'en faire qu'à sa tête. L'un dans l'autre, il fallait se dépêcher d'agir avant que la créature ne fasse de même et utilise tous ses pouvoirs.
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1871


Caractéristiques
Vie Vie:
198/249  (198/249)
Cosmos Cosmos:
205/250  (205/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Jeu 26 Mai 2016 - 17:32

La gitane ne répondit plus aux questions de la silver. La peur qui avait envahi l'esprit du son kidnappeur semblait l'avoir atteinte, elle aussi, quand l'arrivée de la déité inconnu sembla évidente. Il ne fallait plus compter sur son aide, encore moins sur ses réponses. Ils n'apprendraient plus rien désormais, le tout était maintenant de se jeter à l'eau.
Milan, en revanche, donna son avis sur les interrogations de la gamine. Sans les blâmer, il les trouver étrange, et peut-être pas des plus judicieuses.

Je ne saurais pas si j'en suis capable avant d'avoir essayé. Mon but est de rassembler le maximum de puissance de notre côté. Quant à les réunir... Je suppose qu'ils ne reprendront pas forme humaine avant que nous ayons vaincu. Vu que cette chose peut venir à sa guise, je ne vois pas trop comment on pourrait l'empêcher de repartir sans lui faire un minimum de mal.

Il n'était plus temps de discuter, l'ennemi qu'ils attendaient se montrait enfin. Vif comme l'éclair, le Capricorne retourna dans la maison et en revint avec toutes les armes qui ornaient les murs. Sans une seconde d'hésitation qui pourrait être fatale si la divinité frappait l'instant d'après, l'aigle se saisit de l'une de ses armes. Il s'agit d'un allié. Il ne faut surtout pas penser à autre chose.
Le ciel se fissura, laissant place à un trou noir dont l'obscurité faisait pâlir les ténèbres ambiantes. Un monstre immonde chut de cette brèche. Cela ne ressemblait qu'à une masse gluante d'yeux, de tentacules et de bouches dont les dents claquaient. Cela semblait n'avoir aucune place dans le règne animal et, de fait, le voir glaçait d'effroi.
L'oiseau brandit l'arme dérobée en espérant que celle-ci ne se révolterait pas ni n'obéirait au monstre, et enflamma son cosmos, prête à réagir à la moindre chose.

Le Chevalier d'Or proposa alors à la saint d'utiliser son éventuelle maîtrise de la glace pour emprisonner la déité. Hélas elle n'avait aucune influence sur la glace. Et elle supposa que concentrer l'humidité ambiante sur le monstre ne ferait que l'énerver encore plus.
Néanmoins elle réagit au quart de tour. Elle tenta d'utiliser son contrôle sur l'élément Vie pour solidifier les hautes herbes autour de leur ennemi. Celles-ci se dressèrent comme des barreaux de prison, limitant les mouvements du monstre. Avec un gros effort, puisque jusqu'à présent elle ne se savait même pas capable d'un tel miracle, la silver fit se recourber les herbes qui vinrent enserrer les tentacules.
Toutefois ces entraves ne dureraient sans doute pas longtemps, et Milan semblait prôner une attitude pacifiste.

Rendez forme humaine à ces armes ou nous vous détruirons.

Serait-il capable de détecter qu'elle mentait? Car elle ne prendrait pas le risque de le voir recommencer ses méfaits.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4719


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
363/363  (363/363)
Armure Armure:
344/420  (344/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Dim 29 Mai 2016 - 10:18

Pandore semblait moyennement convaincue par le fait d'arriver à stopper complètement la créature. Comme l'avait prévu Milan cela allait prendre pas mal de temps pour qu'elle puisse se concentrer et emmagasiner assez de cosmos et le brûler successivement. La pauvre allait devoir utiliser la patience qui ne semblait pas être son fort pendant que Milan faisait joujou avec la divinité louche. Pour cela il n'avait aucune crainte. Il n'avait plus rien d'un Chevalier d'or et avait dépassé ce niveau depuis un bon moment. Il allait pouvoir sans doute donner libre cours à sa pleine puissance ce qui l'enchantait et l'excitait au plus haut point. L'âme du guerrier qui sommeillait en lui allait entrer en pleine ferveur. Excalibur allait sortir de son fourreau pour son plus grand plaisir. Pandore prit les devant en utilisant l'élément vie pour créer des liens d'herbe pour emprisonner la créature. Ensuite elle lui mentit honteusement en la menaçant. C'était un pieu mensonge mais parfois mieux valait un petit mal pour un grand bien. La créature ne sembla pas prête à obtempérer et Milan entra en action utilisant lui aussi la vie pour faire grandir les herbes de manières plus solides et resserrer leur emprise sur la créature qui commençait à être toute boursouflée face à la pression que lui infligeait les végétaux.  Son pouvoir combiné à celui de Pandore était grand mais comme la bestiole le ne semblait pas réagir, Milan dût passer aux choses sérieuses. Utilisant son cosmos, il l'intensifia pour faire apparaître la légendaire épée sacrée Excalibur. Il pointa du bout de sa lame la créature et lui tint à peu près ce langage ?

- Tu es certaine d'avoir envie de te servir d'être humain pour combattre ? Libre à toi de le faire. Je pense néanmoins que nous devrions les réunir ici avant que la saleté pleine de tentacules ne se pointent pour venir faire joujou avec nous. Si nous parvenions à le bloquer dans notre dimension, nous pourrions peut-être obtenir de lui qu'il rende forme humaine à ses pauvres victimes.

Milan y alla de ses petits gestes, taillant un M magistral sur la créature qui gigotait et essayait de l'attraper tant bien que mal avec ses tentacules. Malheureusement pour elle, l'atout principal du gardien de la dixième maison du Sanctuaire avait toujours été sa vitesse et ses réflexes. De plus, le guerrier au heaume cornu était aussi agile qu'un cabri si bien qu'il ne lui fut pas difficile d'esquiver les assauts de cette sombre déité. Lorsque sa gravure fut terminée, la créature poussa un cri terrifiant et le « M » resplendissait d'une couleur verdâtre et noir qui devait sans doute être le sang de la divinité.

- Puisque tu ne semble pas prêt à coopérer mon gros tas de morve, il va bien falloir que je découvre si tu es constitué des mêmes choses que nous sous ta peau. Ne gigote pas trop. C'est un travail de précision. La moindre erreur pourrait être lourdes de conséquentes. Je m'emporte, après tout ce n'est pas moi qui suit du mauvais côté de la lame.

Milan y alla de ses petits gestes, taillant un M magistral sur la créature qui gigotait et essayait de l'attraper tant bien que mal avec ses tentacules. Malheureusement pour elle Excalibur avait tendance à trancher dans sa peau comme dans du beurre.

- Toujours pas envie de répondre à notre demande ? Ce n'est pas de gaîté de cœur que je vais te tailler en pièce mais si le besoin s'en fait ressentir je n'hésiterais pas une seconde à te haché menu.

Les armes commencèrent alors à s'élever dans le ciel et à briller de plus en plus. La lumière devint si éblouissante que même le gardien de la dixième maison du Sanctuaire dût se gâcher les yeux pour ne pas être éblouit.
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1871


Caractéristiques
Vie Vie:
198/249  (198/249)
Cosmos Cosmos:
205/250  (205/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Mar 31 Mai 2016 - 16:50

Aussitôt Milan renforça les liens créés par la silver. Celle-ci le laissa ensuite menacer la monstrueuse divinité et commencer à la découper avec Excalibur, dessinant un M. Si du sang vert sombre, et une substance granulée qui inquiéta grandement l'aigle sortaient des blessures, cela ne semblait que modérément douloureux. En effet, la déité se contenta de pousser un cri qui semblait plutôt être un hurlement de rage d'avoir été joué qu'autre chose.
Cette absence de réaction semblait étrange et la saint restait en alerte. Elle avait déjà reconnu ce qui semblait être le sang du monstre: il s'agissait de la même substance que celle qui permettait à la rivière de s'enflammer! Il fallait en faire part au Capricorne.

Néanmoins elle n'en eut pas le temps. Les armes, assemblées ici, s'étaient envolées vers le ciel et brillaient d'un éclat bien trop puissant pour être naturel. Le contraste avec les ténèbres ambiantes était si violent que la gamine ferma aussitôt les paupières.
Au même instant, le sol se mit à trembler avec une grande puissance. L'oiseau tenta de jeter un coup d'oeil à la situation à travers ses doigts écartés et la brève vision qu'elle réussit à attrapper la figea d'horreur: les tentacules de la cxréature s'étaient enfoncées en terre telles des racines, semblait avoir grandi de manière exponentielle, et à présent, elles labouraient le sous-sol, créant ce tremblement de terre qui menaçait à présent de les engloutir.

Cette situation avait au moins le mérite d'être logique: la déité avait fait léviter ses armes pour les sauver de cette destruction. Cependant le moyen de s'en sortir, s'il existait, semblait bien moins évident. En déséspoir de cause, l'aigle planta dans le sol jusqu'à la garde l'arme qu'elle tenait dans la main, les yeux toujours fermés.
Un cri de rage sembla alors résonner de partout:

Badodan handarban aed fandfolo tiathiolo! Fo fion faun lararo, faun ael fero aenghullro!

Si le problème de langage se posait aussi avec la divinité, cela commençait bien mal...
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4719


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
363/363  (363/363)
Armure Armure:
344/420  (344/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Jeu 9 Juin 2016 - 22:00

Armes qui volent n'annoncent jamais rien de bon. C'était encore plus vrai quand la divinité que vous affrontez enfonçait ses tentacules devenues immenses dans le sol et labourait la terre avec vigueur créant ainsi des tremblements de terre inopportuns. Pandore avait planté une arme dans le sol ? Que comptait-elle faire ? Créer une nouvelle légende Arthurienne et attendre qu'un élu arrive pour la retirer ? En parlant d'Excalibur ? Peut-être que Milan devait la sortir pour venir tailler un peu de la saleté qui se tenait là devant eux et qui éructait un langage des plus bizarres. Bon sang ! Le décodeur gitane était trop loin pour qu'il parvienne à entendre une éventuelle traduction. Que devait-il faire ? S'occuper de protéger Pandore ? Attraper les armes au vol ? Danser la gigue comme un véritable pirate ? Se jeter dans la baston ? Tellement de possibilités ! La vie était un prisme d'embranchement qu'il fallait analyser et saisir pour choisir la meilleure opportunités. Pourtant le jeune homme ne disposait pas du temps nécessaire pour s'occuper de la situation en prenant la meilleure décision.  Le Sethni souffla trois fois avant de concentrer son cosmos. Mêlant son énergie cosmique à l'air aux alentours, il s'éleva dans les airs pour échapper aux tremblements de terre. Protéger Pandore au risque de briser le plan qu'elle fomentait ou se jeter à l'assaut de la créature ? Le choix était difficile ! Sa cape remuant au vent, ajoutant une touche de classe à la scène, le Sethni prit la parole sur un ton amusé ! L'action lui avait manqué et voilà qu'il en prenait une pleine bouffée !

- Je te laisse mijoter ton plan Pandore. Je m'occupe du reste mais j'aurai apprécié avoir un minimum d'explication. Au pire, on pansera nos plaies plus tard. J'ai vraiment envie de voir ce que cette chose a dans le ventre. Au sens propre comme au sens figuré d'ailleurs ! Laissons parler mon épée et ma verve. Que le spectacle commence. Spectateurs et spectatrices prenez places et admirez l'artiste.

Le gardien de la dixième maison du Sanctuaire se concentra à nouveau. Dans les airs, il demeura quelques secondes en lévitation avant que n'apparaisse la somptueuse épée sacrée. Son aura entoura l'avant-bras droit du Sethni. Contractant ses muscles, il se laissa tomber sur le sol et bondit vers la créature comme une furie. Le combattant aguérri qu'il était avait soif de combat, de violence et de techniques. On ne refaisait pas un guerrier. Même en s'assagissant le Capricorne d'or demeurait un combattant instinctif qui adorait se battre et affronter des adversaires de plus en plus forts et dangereux. Il gesticula, sautant et s'abaissant entre les tentacules, frappant de sa lame comme un serpent s'abbatant sur sa proie, le serran entre ses crochets tranchants. Le jeune homme coupa, trancha, égratigna. Sa lame et son corps semblait danser dans une chorégraphie parfaite.  Ses mouvements étaient coordonnés et il se déplaçait avec la grâce de l'Hydre d’antan. Sa rapidité était supérieure à celle de la divinité mais il ne devait pas commettre la moindre erreur. Plus il bougeait, plus il se rapprochait. Il avala les mètres avec précautions jusqu'à arriver en face de la créature. Face à face, ses deux yeux cherchant à attirer l'attention des multiples yeux de la divinité inconnue. Une simple seconde de distraction était tout ce qu'il lui fallait. Brandissant Excalibur, le Saint du Capricorne acheva son mouvement et planta l'épée sacrée en plein dans le corps de cet être abject espérant que son attaque aurait un quelconque effet sur cette masse de chaire informe et monstrueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1871


Caractéristiques
Vie Vie:
198/249  (198/249)
Cosmos Cosmos:
205/250  (205/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Sam 11 Juin 2016 - 13:00

Milan était prêt pour un duel avec la déité, et la gamine comprit que cela se passerait principalement entre eux deux. De son côté, il fallait qu'elle trouve quelque chose d'intelligent pour affaiblir le monstre. Avant de partir à l'attaque, le Chevalier d'Or dit qu'il regrettait de n'avoir pas eu plus d'explications sur le plan de la silver. Celle-ci protesta aussitôt avec véhémence:

Mais je n'ai pas de...

Elle fut interrompue par un tremblement de terre plus violent que les autres, qui l'engloutit lentement. Avant de sombrer sous la masse de cailloux et de poussières, elle vit toutes les armes, qui jusque-là flottaient tranquillement dans les airs, s'envelopper d'une aura dont la couleur rappelait sans hésitation celle de la peau de leur adversaire. Comme un seul homme, toutes les lames se jetèrent sur le Capricorne, tentant de le déchiquetter avant qu'il n'eût pu tuer le monstre.
Sans pouvoir en voir plus, la gamine comprit que c'était en réalité le kéris qu'elle tenait entre ses mains qui l'entrainait sous terre, car là il pouvait échapper à l'appel qui avait mit en mouvement les autres armes.
N'ayant rien de plus intelligent à faire, l'aigle se laissa entraîner, espérant rencontrer dans cette catabase un éclair de génie.

Elle rencontra surtout un long bras osseux vert émeraude qui, sans aucun doute possible, appartenenait au monstre. Ce bras était terminé par six doigts griffus qui s'aggripaient fermement dans le sol. Elle décida alors de s'y attaquer, espérant que s'il lâchait prise il serait plus facile à éliminer.
Avant tout, elle se souvint que, au Sahara, son illusion ne lui avait été d'aucune utilité face à la chimère, aussi se dit-elle que tenter d'hypnotiser un bras n'était sans doute pas la meilleure idée. L'oiseau essaya ensuite, une par une, toutes les techniques qu'elle connaissait, mais toutes elles rebondirent sur ce bras comme sur du caoutchouc.
Préférant éviter d'utiliser un humain si cela pouvait être évité, la silver sortit son poignard et en frappa le monstre. Une plaie se fit, semblable au trou noir dont il était sorti, mais celle-ci se referma aussitôt. Intriguée, la sainte frappa dessus avec le manche de son arme: cela sonnait creux.
Il fallait donc se résigner à utiliser le kéris. En effet, de toutes les tentatives de la rousse lui seul avait causé une blessure qui ne s'était pas refermée. Et le sang qui coulait de cette plaie ressemblait bien trop au liquide inflammable de la rivière.

L'idée de génie vint enfin. Néanmoins la gamine devait rester près de cette plaie, car elle savait bien que le cuir de la divinité agirait comme une barrière contre son cosmos. Il lui fallait donc communiquer avec Milan, pour lui demander s'il pouvait créer un peu d'air par ici. La silver n'avait jamais utilisé la télépathie, mais ce n'était jamais trop tard pour essayer:

Je crois que j'ai enfin un plan mais il fait un peu étouffant six pieds sous terre...
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4719


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
363/363  (363/363)
Armure Armure:
344/420  (344/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Sam 11 Juin 2016 - 16:32

Les armes plurent sur Milan. Par chance, son armure le protégea mais le choc fut tellement violent qu'il sentit ses organes trembler dans son corps et qu'il cracha plusieurs gouttes de sang sur la créature qu'il venait d'attaquer. Il n'avait pas été assez attentif. Jetant un regard vers Pandore, il ne la trouva pas et ne comprit pas où elle se trouvait. Avait-elle était ensevelie par le tremblement de terre ? Peut-être ! Par espoir, il regarda dans le ciel, espérant que l'aigle s'était dotée d'ailes mais il fut déçu de découvrir que ce n'était pas le cas. Il pesta contre lui. Pourquoi n'avait-il pas fait plus attention au Saint d'Argent. Il l'avait négligée au profit de son envie et de sa soif de combattre. Ce n'était vraiment pas éthique ni professionnel. Pourtant, il ne devait pas se lamenter sur son sort ou se flageller pour le moment. Il avait une divinité bizarre à vaincre avant de prendre totalement ses responsabilités. Il ferait son possible pour ramener le corps de la jeune femme en Grèce pour qu'elle puisse reposer au Sanctuaire. Le bras enfoncé dans la créature, il sentit quelque chose bouger à l'intérieur du corps de celle-ci. Quelque chose qui se serraient sur son bras et tentait de l'entraîner à l'intérieur de la divinité. Comme si les organes de cette dernière essayaient de l'avaler, dotés de leur propre conscience. Milan ne savait pas trop quoi faire pour se sortir de là, jusqu'à ce qu'il capte un message télépathique envoyé par Pandore ! Bon sang elle était en vie. Le jeune homme poussa un ouf de soulagement tout en réfléchissant au message de Pandore. Sentant une douleur lancinante dans son bras, il n'eut pas le temps de se questionner sur les propos de la chevalier d'argent de l'aigle. Concentrant son cosmos le jeune homme utilisa toute sa puissance pour extraire son poing et Excalibur de la créature. Il bondit en arrière et concentra à nouveau son cosmos pour émettre une lumière aveuglante qui brouilla la vue de l'ennemi pendant une dizaine de secondes, juste le temps de réfléchir aux paroles de la jeune aigle.

Elle avait parlé du fait qu'il faisait étouffant six pied sous tair. Cela signifiait donc qu'elle se trouvait sans doute sous la terre, ensevelie  par les tremblements de terre et qu'elle étouffait. Elle manquait donc d'air. De l'air, il devait soit creuser pour la sortir de là en trouvant sa localisation soit lui envoyer de l'air grâce à son cosmos. Ni une ni deux, le jeune homme chercha à détecter le cosmos de la jeune femme. En quelques secondes, il le trouva et se dirigea dans sa direction. Pendant que la divinité retrouvait la vue, il se mit à déblayer quelque peu les débris rocheux pour trouver une espèce de galerie. Une fois l'entrée dégager, le jeune homme utilisa son cosmos lié à l'air pour insuffler une grande quantité d'air à l'intérieur de la galerie, espérant que cela pourrait permettre à Pandore de tenir le temps qu'il en finisse avec la saleté divine. En parlant de cette dernière, il se prit un coup de tentacule sur le coin du crâne et vola à plusieurs mètres avant de retomber et de rouler sur une distance équivalente. Cette vilaine bestiole ne comptait pas en avoir fini avec lui. Tout en se relevant, le jeune homme envoya un message télépathique à la guerrière portant l'armure d'argent de l'Aigle.


- J'espère que l'air que je t'ai envoyé te permettra de tenir suffisamment longtemps. Je commence à avoir du mal avec cet ennemi. Il est plus coriace que ce que je l'imaginais. On a de sérieux problème. Tiens bon Pandore ! Je repars à l'assaut. Il faut que je trouve une faille dans son corps
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1871


Caractéristiques
Vie Vie:
198/249  (198/249)
Cosmos Cosmos:
205/250  (205/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Lun 13 Juin 2016 - 14:23

La silver commençait vraiment à étouffer et à voir des points noirs danser dans son champ de vision lorsqu'une bouffée d'air frais arriva de la surface de la terre. Elle la respira avidement, puis écouta la réponse de Milan. Apparemment la divinité semblait ne pas vouloir gentiment retransformer les armes en humains et repartir pour ne jamais revenir. L'affaiblir pour que le Capricorne puisse enfin lui faire entendre raison devenait alors un impératif, que la gamine accomplirait avec joie.
Néanmoins elle répondrait d'abord, puisqu'elle se savait à présent capable de télépathie, pour assurer qu'elle avait bien reçu l'air et que la situation n'était peut-être pas encore désespérée.

Merci beaucoup! A priori j'ai trouvé la faille et je peux m'amuser un peu, je sais pas ce que ça va donner mais ça devrait permettre de le rendre un peu moins agressif pour un moment.

Elle espérait aussi que ça ne le tuerait pas, on avait besoin de ce monstre pour rendre forme humaine à ses malheureuses victimes.
L'aigle enflamma son cosmos et se concentra sur l'espèce de sang qui coulait encore de la blessure, en prenant garde de ne pas y toucher. Un processus de régénération semblait refermer les bords de la plaie, mais celui-ci serait assez lent, estima l'oiseau, pour qu'elle ait le temps d'agir.
Tout comme elle l'avait fait pour la rivière, elle prit contrôle de toutes les molécules d'eau contenues dans le mélange inflammable à l'intérieur de la divinité et, lentement, les sépara du reste du sang. Le bras prit alors une intéressante teinte entre le brun et le violet, ce qui semblait signifier que le monstre n'appréciait pas trop ce traitement.

La silver attendit encore un peu: l'affaiblissement n'avait peut-être pas prit effet immédiatement. Elle risquait de plus d'augmenter la colère de leur ennemi, et celui-ci chercherait sans doute à écraser la vermine qui avait osé modifier son sang. Néanmoins, elle ne relâcha pas son attention ni son contrôle sur l'eau, prête à agir au moindre mouvement.

Dois-je tenter autre chose pour l'affaiblir ou c'est bon comme ça?

L'étape d'après serait de drainer toute l'eau du sang du monstre en dehors de son corps à travers sa blessure. Cependant il y avait un risque qu'il prît feu alors, il ne valait mieux pas tenter cela avant d'être sûre qu'il n'y avait pas d'autre solution.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4719


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
363/363  (363/363)
Armure Armure:
344/420  (344/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Lun 13 Juin 2016 - 18:24

Pandore parlait encore de s'amuser mais Milan ne prenait plus ce combat à la légère lui qui venait de se retrouver pris entre deux tentacules et emprisonner dans leur étreinte. Il avait l'impression que la créature cherchait à briser sa Cloth et à séparer le haut de son corps du bas ce qui ne l'enchantait guère. Le pauvre Capricorne était ballotté dans tous les sens. Pendant ce temps là au moins, la créature avait son attention concentrée sur le Sethni. Il avait bien compris que la jeune femme avait trouvé une faille dans la défense ennemie. Il se devait donc de se sacrifier un temps, de payer de sa personne pour lui permettre de prendre l'avantage. Il finirait alors ensuite le travail en utilisant une technique à laquelle la divinité ne devait sans doute pas s'attendre. De plus, il se laissait affaiblir pour cette même raison. Il sentit les tentacules vibrer de plus en plus. Au début, il crût à une attaque mais ce n'était pas ça. La créature semblait trembler. Sans prévenir elle se mit à taper le sol avec ses tentacules, se servant de Milan comme une massue. Ce fut juste après qu'il reçut le message télépathique de Pandore alors que sa tête semblait trembler de tous les côtés. Il lui envoya lui même un message pour lui signifier qu'il n'allait plus rester inactif car cela commençait à lui courir sur le haricot.

- Je ne sais pas si cela suffira mais j'en ai ras les cornes de servir de hochet à cette créature. Je vais tout donner dans une ultime attaque. Si combinée à ton affaiblissements, cela ne fonctionne pas, je pense que nous serons mangés tout crus. Il faut voir le côté positif de la chose : nous aurons peut-être la chance de revenir plus fort sous la forme de ses disciples. Rien que d'y penser cela me glace le sang.

Milan laissa la créature le frapper une dernière fois sur le sol avant de faire le vide dans son esprit et de laisser échapper son cosmos. Il le brûla intensément. Son cosmos devait sans doute faire peur à ressentir pour les éveillés. Non pas au niveau de sa qualité bénéfique ou maléfique mais plutôt par l'étendue de sa puissance. Le gardien de la dixième maison du Sanctuaire avait dépassé les limites humaines et était devenu un être très puissant mais pas encore assez pour pouvoir rivaliser avec les dieux de l'Olympe. Quand à ceux des autres panthéons, les choses étaient peut-être différentes. Son cosmos explosa tout autour de lui dévoilant sa véritable puissance. La créature n'eut pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait. Ses tentacules tombèrent sur le sol et Milan se tenait debout ou plutôt Excalibur. Oui l'épée sacrée semblait être devenue géante ou simplement avoir avalé son porteur. Ce n'était pourtant pas le cas. Milan avait seulement fusionner pendant un court laps de temps avec son cosmos et l'épée légendaire, ne formant plus qu'une seule entité, se nommant toujours Milan Sethni. Le même toujours aussi classe et puissant mais surtout encore plus rapide et plus tranchant. Un simple message télépathique fut envoyé à Pandore.

- Il est l'heure de voir le résultat de cet affrontement. Qu'Athéna me vienne en aide !

Le Sethni passa à l'action. Plus rapide que la vitesse de lumière, il transperça de part en part la divinité. Il coupa dans la créature comme dans du beurre, répandant ses organes sur le sol, déchirant ses viscères sur son passage. Il était devenu une arme de destruction massive pour un court instant. Il avait agit si rapidement que pas une goutte de sang ou de débris de chaires ne s'étaient posées sur son armure. De plus, elles auraient été réduites à néant par le tranchant d'Excalibur. Son aura lumineuse cessa et le jeune homme redevint le Milan normal. Il venait d'être poussé dans ses derniers retranchements et espérait que ce serait suffisant pour vaincre cette créature.
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1871


Caractéristiques
Vie Vie:
198/249  (198/249)
Cosmos Cosmos:
205/250  (205/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Mar 14 Juin 2016 - 11:17

La réponse de Milan ne se fit pas attendre: il trouvait que ce combat avait trop duré et estimait que si ils n'en finissaient pas rapidement il ne resterait plus beaucoup de chance de s'en sortir en un seul morceau.
Le Capricorne prévoyait une ultime attaque. La silver estima donc que sa présence sous terre n'était plus nécessaire, la divinité devrait être aussi blessée à la surface et là il serait alors encore possible d'agir sur son sang si la nécessité s'en faisait sentir.

Avant de repartir, la gamine jeta à nouveau un regard sur l'arme qu'elle avait utilisée et poussa un soupir atterré lorsqu'elle remarqua que celle-ci était entrée en contact avec le sang de la déité. Au lieu de s'enflammer, le kéris semblait se changer en une bouillie ressemblant à de la pâte à modeler à peine liquide et parcourue de nombreuses bulles. Heureusement, la poignée avait conservé sa forme originelle, ce qui permettrait à l'oiseaud e remonter cette curiosité avec elle.

Un cosmos extrêmement puissant explosa, là-haut. L'aigle sursauta avant de comprendre qu'il s'agissait de Milan. Supposant qu'il ne devait plus rester grand chose de leur adversaire, elle amena à elle toute l'eau qu'elle gardait sous contrôle et l'utilisa pour se propulser jusqu'à la surface.
Une fois arrivée, elle put constater les deux moitiés de monstre qui gisaient et se dévidaient sur le sol. Elles semblaient assez peu vivantes, mais la saint supposait qu'une divinité ne mourrait pas aussi rapidemment, aussi proposa-t-elle de rester encore un peu surveiller ce qui se passerait.

Quant au kéris agité d'étranges soubrsauts, il avait fini par reprendre forme humaine, et ressemblait à l'enfant que la gamine avait vu pendant l'illusion. Il semblait s'être réveillé d'un très long sommeil et jetait autour de lui des regards endormis.
Cependant ses bras se terminaient comme le bras du monstre aperçu sous terre...
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4719


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
363/363  (363/363)
Armure Armure:
344/420  (344/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Mar 14 Juin 2016 - 15:09

Lorsque vous utilisez une technique comme celle employée préalablement par Milan, vous mettez votre corps et votre cosmos à rude épreuve. Ce n'est pas une attaque facile à employée et elle demande beaucoup d'énergie. Bien souvent, il fallait se mettre en condition extrême pour pouvoir la déclencher. Le Saint se trouvait à présent un genoux à terre, essoufflé, blessé mais toujours en vie. Il observait la créature tranché en deux, déchirée de l'intérieur qui reposait sur le sol en deux amas de chairs informes et déchiquetés. Impossible de dire si cette chose était morte, agonisait ou reprenait simplement son souffle. Elle était agitée de spasme certes mais au cours des minutes qui suivirent, elle ne sembla pas manifester la moindre envie de bouger. Cela ne permettait de tirer aucune hypothèse de son état. Milan devrait sans doute aller chercher la force en lui pour détruire les restes de cette immondice. Il balaya le champ de bataille du regard et distingua Pandore. Elle était en vie. Première bonne nouvelle. Elle avait réussit à s'extraire du trou grâce à l'aide de Milan. Au moins l'une des vies impliquées étaient préservées. Il allait falloir à présent observer si les armes allaient reprendre leur apparence d'origine ou non. Il marcha, lentement. Il faillit tomber plusieurs fois au cours de sa lente procession. Il devait rejoindre la Saint de l'Aigle, parvenir jusqu'à elle et lui donner l'ordre d'achever la créature si elle était encore en vie. Il commençait à être à bout de force et c'était bien normale. Sans sa maîtrise de son cosmos, une technique pareil l'aurait sûrement consumer et entraîner vers la mort.

Au fur et à mesure que le jeune homme se rapprochait, il remarqua une autre silhouette. Au vue de sa taille, il devait s'agir d'un enfant. Avait-il un quelconque rapport avec cette affaire ou était-ce simplement l'une des personnes libérée par la mort de la créature ? A moins qu'il ne s'agisse d'un autre de ses serviteurs. Milan se souvenait d'un enfant particulièrement puissant et destructeur qui avait combattu du côté des Arcanes lorsqu'il était encore le Bronze Saint de l'Hydre. Il avait même d'ailleurs faillit perdre la vie dans ce combat sans l'intervention inopinée de Kakyo prêtre d'Athéna de l'époque dont le corps était par la suite devenu le réceptacle du dieu Zeus, maître de l'Olympe et de la foudre. Il avança péniblement jusqu'à arriver à leur hauteur. Ce fut seulement à ce moment là qu'il remarqua les bras bizarres de l'enfant. Qu'est ce que cela pouvait bien signifier ? Était-ce une conséquence du sort qu'il avait connu ? Était-il un serviteur de la créature ? La véritable forme de la divinité ou simplement le nouveau corps dans lequel elle s'était introduite après avoir subit l'attaque de Milan et sentit l'ombre de la faucheuse planer dans son dos ? S'il devait à nouveau mener un combat, cela risquait d'être ardu sans repos. D'une voix affaiblie, le gardien de la dixième maison du Sanctuaire s'adressa à la Saint de l'Aigle dans l'espoir d'obtenir une réponse qui le rassurait. Il avait assez combattu pour aujourd'hui.


- Saint de l'Aigle est un ennemi ou un ami qui se tient à ses côtés ? Quelle est la diablerie qui se trouve au bout de ses membres ? Je suis mal en point. Si l'on doit se battre, l'issue du combat risque de reposer sur tes épaules. Nous touchons au but et j'espère que nous serons encore debout une fois les ténèbres dissipés.

Le jeune homme attendit une réponse de la Saint de l'Aigle, cherchant la moindre trace d'émotion sur son visage, le moindre signe qui lui donnerait une indication sur les intentions de cet enfant à l'apparence des plus étranges.
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1871


Caractéristiques
Vie Vie:
198/249  (198/249)
Cosmos Cosmos:
205/250  (205/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Mer 15 Juin 2016 - 14:44

La gamine s'attendait à retrouver un Milan entouré d'une auréole, ou de quelque chose du genre. Du moins elle était bien loin d'imaginer la fatigue qu'il semblait éprouver, genou à terre et blessé. Lorsqu'il se releva et marcha avec peine, la silver vint à sa rencontre pour lui épargner une moitié du trajet. Ce faisant elle ligota de nouveau avec des herbes les morceaux de dépouille de monstre ainsi si jamais il lui prenait l'envie de ressusciter, il lui serait impossible de les attaquer par surprise.
Le regard du Chevalier d'Or se posa sur l'enfant qui venait de retrouver sa forme humaine, et posa les mêmes questions que celles que l'aigle n'avait pas encore su résoudre, avant d'expliquer qu'il ne pourrait pas accomplir une deuxième fois le même miracle si un autre ennemi se dressait.

Je ne sais pas si c'est un ami ou un ennemi, il a l'air trop fatigué pour le savoir lui-même. La diablerie qui ui sert de bras ressemble au bras-racine de la divinité qui se trouvait profondément sous terre, c'est pour ça que je pense que l'esprit de cet enfant n'est pas encore libre de toute influence. Il s'agit en tout cas de l'une des armes qui a plus ou moins retrouvé sa forme originelle au contact du sang du monstre.

L'oiseau examina plus attentivement les griffes... Elles ne semblaient pas spécialement acérées, seulement pointues. Et pourtant elle aurait juré que c'était là l'arme qui avait causé la mort de l'homme qui avait péri sur la route.
Fallait-il frapper l'enfant, de telle sorte que quand il sortira de sa demi inconscience, il ne pourra pas attaquer? Ou ne s'agit-il plus que d'un innocent? La saint hésitait, et elle savait que ce n'était pas le moment. Elle balaya du regard les alentours, à la recherche d'une quelconque aide.
La gitane se tenait là, debout, toute trace de frayeur ayant désormais disparu de son visage, comme si rien d'anormal s'était passé. Elle se contentait de ramasser les autres armes pour les rassembler. Aussitôt, la silver demanda, à elle et à Milan:

Doit-on rendre leur apparence aux autres armes, ou est-ce que ce sera dangereux pour nous?
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4719


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
363/363  (363/363)
Armure Armure:
344/420  (344/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Dim 19 Juin 2016 - 12:27

Milan recevait beaucoup trop d'informations à la seconde. Qu'est ce que tout ce que Pandore lui racontait signifiait vraiment ? L'enfant ne semblait pas hostile mais ses bras ressemblaient à une partie souterraine de la créature qu'elle avait vu lorsqu'elle était sous terre. C'était l'une des armes qui était revenue à la vie mais qui semblait garder une influence de l'être qui l'avait transformé. Cela devenait vraiment n'importe quoi. Milan ne savait plus trop quoi faire. La créature ne semblait pas revenir à la vie donc il l'avait vaincu à moins que l'on ne puisse vraiment la tuer ? Le Capricorne trouvait que cette affaire commençait à sentir très mauvais et il n'avait qu'une envie : une coupe de vin, du feta, un bon pain et une bonne nuit de sommeil. Tout ceci lui semblait flou. Il fallait vraiment qu'il pense à prendre des cours d'ésotérisme quelque part pour pouvoir agir parfaitement dans ce genre de situation. Bon bien sûr, il y avait toute son expérience sur le terrain. Le gardien de la dixième maison du Sanctuaire avait affronté dans sa carrière pas mal de créature bizarres et étranges et pourtant jamais il n'avait combattu une véritable saleté comme ce monstre irlandais. L'Aigle lui posa une question et Milan haussa les épaules, ne sachant pas trop ce qu'il devait répondre. Il était fatigué et dans le flou ce qui signifiait que son jugement était clairement biaisé et son objectivité moins poussé qu'à l'accoutumée. Le jeune homme soupira et se gratta le menton avant de se décider à parler sur un ton las et fatigué. Ses paroles n'étaient peut-être pas juste mais au moins il mit en prose ce qu'il se passait dans son esprit.

- Je ne sais pas Pandore. Ton nouvel ami n'a pas l'air agressif mais je le vois mal retourner à sa vie d'avant avec des bras pareils. Il risquerait de se faire traiter de monstre et de finir rejeter. On ignore ses pouvoirs mais s'il en possède et qu'il est contrarié, cela pourrait le contraindre à commettre l'irréparable. Je pense que nous devrions le surveiller et chercher un moyen de lui rendre son apparence normale. Peut-être que la gitane pourra nous donner une réponse plus précise. Elle semble posséder bien plus de connaissances dans le domine que nos deux esprits béotiens.

Milan essaya de sonder la puissance cosmique du gamin mais il ne parvenait pas vraiment à la trouver. La brouillait-il ou possédait-il simplement pas d'aura car il n'était pas éveillé au cosmos ? Cela était difficile à dire et il n'aimait pas pédaler dans la semoule. Il avait besoin de récupérer et laissa la gitane ramasser les armes. Il avait beaucoup trop donné pour ce combat si bien qu'il chancela quelque peu et se laissa tomber sur son magnifique postérieur pour se reposer quelques instants. L'herbe était fraîche et cela faisait du bien de la sentir sous sa main. Pandore ne semblait pas trop ce qu'ils devaient faire tout comme lui. Cela ne les avançait pas. Le Capricorne prit à nouveau la parole.

- Je pense vraiment qu'on devrait leur redonner leur forme humaine mais j'ignore comment. La saleté ne semble pas encore être revenue à la vie. Je me demande juste pourquoi les autres armes n'ont pas retrouvés leur apparence normale. Tu ne penses quand même pas qu'il existe plusieurs individus comme l'espèce de divinité qui nous a attaqué ? Deux comme lui, je n'arriverai pas à les gérer tous seul. Dans quelle pétrin on est allé se fourrer ? Ils n'auraient pas pût envoyer plus de renfort du Sanctuaire?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)
» Quand on cherche , on trouve . Mais pas forcément ce qu'on cherchait . [ avec Nuage d'Espoir ]
» Il faut savoir faire table rase du passé.
» Parfois, il faut savoir faire le premier pas. ? Ethan
» Parfois il faut savoir sacrifier son présent pour améliorer son futur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-