Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1898


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Jeu 24 Mar 2016 - 12:45

Lorsque pour aller de Grèce en Norvège, à tâtons, on passe par le Sahara, il ne faut pas non plus s'étonner de se retrouver au pays des fées.
Dans la précédente carte qu'elle avait étudiée, l'aigle avait retenu qu'il serait plus rapide qu'elle emprunte un bateau. Alors, après avoir erré quelques heures dans un port danois, elle avait réussi à s'infiltrer dans la cale d'un navire, sans avoir pu demander auparavant quelle en était la destination, ce qui aurait tué toute possibilité de discrétion.

Le vaisseau avait accosté en Irlande en fin d'après-midi. La passagère clandestine s'éclipsa comme elle était arrivée.
Il faisait doux en ce début d'été, aussi la silver passa-t-elle du temps à se promener le long des falaises, admirant la beauté des pâturages et de la mer sous les rayons du soleil couchant.
Lorsque la nuit tomba, la vagabonde décida enfin de se mettre en quête d'un village dans lequel elle pourrait à nouveau regarder une carte, village qu'elle atteignit quelques jours plus tard.

Une fois arrivée, trouver l'objet qu'elle cherchait fut un jeu d'enfant.
Néanmoins, l'esprit attendri et égayé par tous la magie des paysages qu'elle contemplait, la gamine choisit de ne pas poursuivre son morose voyage et de se restaurer auparavant. Sans une once de culpabilité, et sans penser à mal pourtant, elle déroba plusieurs pommes sur l'étal d'un commerçant.
Ce larcin resta impuni quelques temps car, tout en savourant les fruits dérobés, l'oiseau s'était éloignée de ce village.

Cependant, le lendemain, plusieurs gens d'armes surprirent l'imprudente voyageuse, lui demandant de rendre compte de son forfait.
Un instant, elle hésita à leur expliquer par la force qu'elle n'avait pas le temps, ce qui aurait été une chose relativement facile, puis elle se dit que ce serait éthiquement blâmable. Elle plaida coupable.
La vagabonde ne saurait pas nommer la personne devant qui elle fut amenée mais, lorsqu'il vit l'armure qu'elle portait, il est certain que ses idées changèrent. Il fit sortir toutes les tierces personnes et, après avoir laissé planer quelques instants un léger silence, il articula:

Si tu rends un service à notre village, tu seras acquittée pour ton vol.

La silver hocha la tête. Elle imaginait qu'elle pourrait d'une manière ou d'une autre améliorer la vie de cette collectivité, c'est pourquoi elle acceptait avant de savoir de quoi il retournait.

Nous cherchons à châtier un criminel qui sévit depuis quelques temps et kidnappe des villageois. Cependant nous ne parvenons pas exactement à l'identifier, encore moins à le pister de manière sûre.
Tu ne seras pas seule durant cette enquête. Néanmoins je te demande d'ouvrir l’œil, car je soupçonne celui qui t'accompagnera d'être notre criminel


La gamine hocha à nouvau la tête en signe d'assentiment et attendit, expectative, qu'on lui expliquât comment rejoindre cette personne.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4761


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Sam 26 Mar 2016 - 15:22

L'Irlande ce n'était pas sa tasse de thé. Le Sanctuaire lui avait confié une mission. En fait il s'agissait en soit d'une enquête sur des événements bizarres qui se tramaient dans le coin. Une enquête avait toujours quelque chose de savoureux, tout comme les perspectives de voyage. Bien souvent, il tombait sur un éveillé du cosmos responsable des choses bizarres qui se passaient dans la région ou encore un artefact, même pour des actes aussi triviaux qu'un meurtre. Pourtant son amusement le quitta bien vite arriver sur les terres concernées par son enquête. En effet, le temps était un peu trop humide à son goût et le soleil n'envoyait pas autant de chaleur sur ces contrées que sur sa Grèce natale. Le mal du pays le frappait parfois mais cela était assez rare pour le faire remarquer. Le Capircorne disposait de peu d'éléments pour mener à bien son enquête. A vrai dire, la population n'était pas très causante et les seules indications qu'il possédait était de vagues suspicions qui ne le menèrent à rien. Faire choux  blanc était une sensation désagréable qui vous laissait un goût amer dans la bouche.

Pour se distraire quelque peu, le vaillant Capricorne passa un peu de temps dans la population locale. Il sympathisa avec un groupe de jeune gens avec qui il passa de bons moments et fit un peu la fête jusqu'à ce qu'il se retrouve à danser d'un peu trop près avec une jolie rousse qui semblait être la fille du dirigeant de la localité ce qui ne plut pas à ce dernier qui au contraire aurait dût se sentir flatter de voir sa fille danser avec un homme aussi admirable que ne l'était le fameux Milan Sethni. Il eut beau s'expliquer et appeler son armure d'or à la rescousse, les gens semblèrent prêt à l'accuser de tous les maux. Ils parlèrent d'enlèvement et d'autres choses tout aussi absurdes. Milan se laissa maîtriser sans opposer de résistance, à la fois pour ne pas blesser les civils mais aussi pour en apprendre plus. Si on le condamnait à mort ou à la prison, les langues des accusateurs se délieraient probablement et il risquait d'en apprendre plus sur la situation. Sans compter qu'il pourrait toujours s'évader quand il jugerait que la comédie aurait assez duré. On lui retira bien sûr son armure et il passa la nuit en cellules. Être enchaîne n'était pas le must pour s'endormir donc ce fut un Milan de mauvaise humeur qu'on tira du lit pour le traîner aux villages. Le jeune homme était mal rasé mais il s'en fichait. Sur tout le chemin, les hommes se mirent à lui parler, non pas pour se moquer ou l'humilier mais pour  lui proposer de rendre service à la communauté en échange de sa liberté. Les pauvres idiots ! En une fraction de secondes, les gardiens pouvaient se retrouver assommer et lui libre comme l'air.


- Y a quelqu'un qui enlèvent les villageois mon gars. Y en a encore deux qui ont disparus la nuit dernière. On va te laisser tes fer aux mains mais aux chevilles. Comme ça tu pourras te déplacer plus rapidement. Les autorités veulent que tu élucides ce mystère et ils te permettront de retrouver ta liberté et ton honneur dans cette localité. Tu vas faire équipe avec une voleuse qu'on soupçonne d'être la responsable de ces enlèvements. Nous gardons ton armure en or pour que tu n'aies pas la bonne idée de prendre la poudre d'escampette. On te souhaite bonne chance ! Tu vas en avoir besoin.

Le Capricorne fut donc amené face à une Saint d'argent. Son visage ne lui était pas étranger et il se rappelait l'avoir déjà croisé au sanctuaire même si son nom avait la fâcheuse tendance à toujours vouloir lui échapper. Des fois, il y avait des noms qui ne voulaient pas s'incruster dans son cerveau. C'était comme cela, il n'en pouvait rien. Le jeune homme n'avait pas l'air plus enchanté que cela de faire équipe avec une Saint mais en réalité ce n'était qu'une comédie pour laisser croire aux gardes qu'il allait parfaitement remplir son rôle. Lorsque les gardes qui l'avaient convoyés s'en allèrent, il laissa échapper quelques phrases de mécontentement.

- Vous allez vraiment le laisser avec une voleuse ? Vous n'avez vraiment pas honte bande de trouillard ? Pourquoi vous les cherchez pas vous mêmes vos malandrins ?
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1898


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Mar 29 Mar 2016 - 16:52

La gamine avait attendu dehors, dans une sorte de grand jardin agréablement planté d'arbres fraîchement élagués et disposés de telle sorte qu'ils formaient des motifs abstraits. Après un moment sans rien faire, immobile, elle finit par se dire que, finalement, il faisait froid, même si cela n'égalait pas le climat d'autres contrées traversées, et qu'elle ne tarderait pas à partir marcher un peu si le suspect ne se présentait pas rapidement.
La personne en question fut effectivement amenée sur le moment. La silver le dévisagea quelques instants, cependant les fers, la barbe et l'absence d'armure l'empêchèrent de reconnaître le Chevalier d'Or qu'elle n'avait que très peu croisé.
Il était déjà assez compliqué d'associer les noms des gens avec leur armure, alors s'il fallait en plus ajouter à cela leur physionomie...

La jeune fille inclina poliment la tête, estimant que cet homme n'était pas censé savoir qu'on le soupçonnait, même s'il est étrange de menotter des invités. Elle choisit de jouer la comédie, et donc d'ignorer tous les éléments invidents selon lesquels le nouveau venu avait quelque chose à se reprocher.
Elle n'imaginait pas un seul instant que la raison pour laquelle on lui avait laissé son armure était qu'on l'avait considérée autant insignifiante avec ou sans, qu'on imaginait même que cette armure ne lui appartenait pas.

L'aigle ne sourcilla pas aux questions qui suivirent, estimant qu'il était normal qu'on ait présenté son passif dans ce village à quiconque ferait équipe avec elle. De plus répondre à cet épithète n'amènerait rien de productif et elle préférait venir à bout de cette histoire sans perdre de temps.
La saint répondit, calmement:

Parce que celui que nous rechercherons est assez malin et discret pour échapper à la vigilance des autochtones. Il ne faut pas le sous-estimer.

Sous-entendu: sinon, la justice régulière aurait déjà réglé ce problème.
Il s'agissait de compliments lancés au probable coupable, mais vu l'image que la vagabonde se faisait du criminel, ils étaient mérités.
Ne souhaitant pas attendre plus longtemps sans rien faire, elle proposa:

Et si nous allions rendre visite aux proches des disparus, afin de leur poser quelques questions?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4761


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Mer 30 Mar 2016 - 18:50

Il avait finit d'invectiver les gardes quand la jeune femme lui parla. Elle semblait admirative du responsable de la situation et pensait qu'il fallait interroger les familles des victimes. C'était plutôt une bonne idée. En plus de ce qu'il avait pût constater à chaque fois qu'il avait enquêter sur une disparition ou un meurtre avec un mobile, le responsable était souvent un proche de la victime. S'ils pouvaient mettre la main sur une personne commune à toutes ces familles, ils trouveraient peut-être le coupable. Dans cette localité, tous le monde se connaissaient. Ce n'était donc pas improbable de trouver le véritable coupable en deux coups de cuillère à pots. Une fois que ce serait fait, ils pourraient s'en aller tranquillement et reprendre le libre cours de leur vie. Le Sanctuaire lui manquait. Cette région était austère à ses yeux et  le climat ne lui plaisait pas. Plus vite l'affaire serait réglée, plus vite il pourrait reprendre la sienne, voir même relier les deux enquêtes, plus vite il rentrerait retrouver le doux soleil de Grèce et ses jolies femmes. Le jeune homme prit la parole sur un ton déterminé.

- Oui mais avant d'y aller, il y a juste un petit truc que j'aimerai régler. Pas grande chose. Je vais m'en occuper en quelques secondes.

Concentrant son cosmos un bref instant, le Capricorne bougea ses bras dans des directions opposées. Les chaînes reliant les bracelets de ses menottes se mirent à craquer puis les maillons se brisèrent. Le jeune homme donna ensuite un rapide coup sur chaque bracelet qui se retrouvèrent avec une fine coupure. Les objets se séparèrent en deux morceaux distincts et tombèrent sur le sol dans un tintement sonore. Le jeune homme se massa les poignets calmement puis fit quelques moulinets avec ses bras histoire d'être sûr de ne pas être rouillé. Cela faisait tellement de bien de se sentir libre à nouveau même si mis à part la gêne physique, il ne s'était jamais sentit réellement prisonnier de leur prison ou de ses entraves.

- Je me sens déjà nettement mieux comme ça. Bon qu'est ce qu'on attend pour aller les interroger ? Ils t'ont donnés une liste de nom où tu espères qu'on trouve ses familles par nos propres moyens ?

Le dixième gardien du Sanctuaire se demandait si elle possédait plus d'informations que lui dans cette affaire. Elle avait déjà reçu un traitement de faveur en étant amenée sans être entravée et en ayant l'air encore en pleine possession de sa Cloth. C'était sans doute l'appât de l'or qui les avaient tentés de garder l'armure du Capricorne. Ils n'avaient peut-être pas remarquer que celle de l'Aigle était faite en majeure partie d'argent. Le jeune homme continua de ses dégourdir les membres en attendant une réponse. Il y avait un élément dans cette affaire qui l'intriguait. Qu'est ce qu'une Saint faisait ici ? Avait-elle reçu un ordre de mission ? Était-elle de passage ou formait-elle un apprenti ?  Avait-elle une réelle implication dans ses enlèvements ? A moins que sa présence ne soit totalement que le fruit du hasard ? Tout était possible. Le monde et l'univers regorgeaient de possibilités inimaginables et c'était un véritable jeux d'esprit pour le Sethni que d'en envisager le plus possible.

- Je ne pensais pas croiser un Sant dans les parages alors que je suis en mission officielle et que le Sanctuaire ne m'a pas communiqué la présence d'une autre soldat. Qu'est ce que tu fais dans le coin Chevalier de l'Aigle ?

Cela ne coûtait rien de demander. Elle pouvait très bien mentir ou lui dire la vérité. Dans tous les cas, le jeune homme aurait quelque chose à se mettre sous la dent pour patienter avec les interrogatoires des familles des victimes. Le jeune homme remit ses cheveux correctement en place puis bailla calmement en mettant une main devant sa bouche. Il n'attendait plus qu'une chose : les réponses à ses questions !
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1898


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Jeu 31 Mar 2016 - 18:37

L'idée de la silver ne déplut pas à l'étrange nouveau venu, du moins c'est ce qu'elle déduisit du fait qu'il ne proposa pas une autre solution. Après tout, peut-être était-ce effectivement une bonne manière de démarer l'enquête. Cependant, la gamine ne pensait pas que, à terme, cela leur permettrait de démasquer réellement le coupable. Il s'agissait d'un moyen bien trop simple.
Ce qu'elle espérait, si tout se passait comme elle le prévoyait, était soit qu'ils récupèrent des indices permettant de se rapprocher du criminel, soit que celui qui lui avait été adjoint à sa tâche soit reconnu par l'un des proches d'une victime s'il était effectivement le coupable, ou, encore mieux, qu'il se dénonce lui-même par une réaction étrange en revenant sur les lieux de ses crimes.

Lorsqu'il utilisa sa cosmos-énergie pour briser les fers qui l'entravaient, la vagabonde commença sérieusement à se dire qu'elle devait réfléchir à si elle l'avait déjà rencontré. Il lui semblait que la réponse était oui, cependant elle ne pouvait en être certaine.
Et si elle devait écouter son instinct, l'aigle dirait qu'il ne s'agissait certainement pas de l'un de ceux qu'ils recherchaient. Cependant elle écarta bien vite cette pensée de son esprit, elle devait accomplir consciencieusement la mission qui lui avait été confiée, sans se laisser influencer par de quelconques impressions.
La sainte regarda les morceaux de métal tomber au sol. En soi ce geste ne l'impressionnait pas, cependant il s'agissait d'un élément très important à prendre en compte et à ne pas mépriser.

Tout en se dégourdissant, le jeune homme posa plusieurs questions et la dernière étonna plus ou moins la gamine. Oui, elle avait eu une liste de nom, cependant celle-ci ne contenait qu'un seul élément: "vous". Cependant l'avouer dès le début n'était ni politiquement correct s'il s'agissait d'un innocent, ni très malin s'il s'agissait du coupable.
Elle tenta donc de camouffler cela:

Il ne m'a été donné aucun papier en rapport avec cette affaire, pas plus qu'à vous on dirait. Je suppose que nous devons nous débrouiller par nos propres moyens... Alors allons-y!

L'aigle commençait déjà à se mettre en route selon sa grande spécialité: au hasard. Néanmoins elle fut arrêtée net dans son élan lorsque les propos suivants la mirent dans l'embarras.
Non seulement il confirmait qu'il était un Chevalier d'Athéna, mais en plus il précisait qu'il était en mission officielle, et enfin il pouvait coller une étiquette sur le visage de la vagabonde, ce qu'elle aurait préféré éviter. Enfin, il lui demandait ce qu'elle faisait si loin du Sanctuaire.
La gamine n'oserait plus avouer fièrement qu'elle boycottait les siens vu que ce n'était plus tellement le cas... Encore une fois, elle tenta de de camoufler le principal:

J'étais à la recherche de Krugis Logron, Chevalier d'Argent du Triangle. Je me rendais en Norvège, pays avec lequel il semble avoir des liens.

Cela ne justifiait absolument pas ce qu'elle faisait en Irlande, qui n'était pas sur le trajet.
Un instant, l'oiseau fut tentée de se dire qu'il n'était plus possible de considérer le Chevalier comme suspect. Puis elle réfléchit à nouveau. Il pouvait mentir. La mission pouvait impliquer d'écarter quelques temps certaines personnes de leurs foyers pour les mettre en sécurité. Pour cela il faudrait demander ce en quoi consistait la mission en question, cependant la silver préférait éviter de le faire si ce n'était pas obligatoire, considérant qu'elle n'avait pas à demander.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4761


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Ven 1 Avr 2016 - 20:34

Première constatation : les autorités de cette localité semblaient être de véritables champion du monde. Des grands esprits qui devaient avoir autant de bon sens qu'un chien qui courait derrière sa queue dans le but de la mordre ! Non seulement ils n'arrêtaient pas une voleuse, arrêtait un pauvre ère qui ne faisait que flirter mais en plus ils se permettaient de mettre des potentiels repris de justice dans le rôle d'enquêteurs pour résoudre une affaire qui semblaient dépasser tout le monde dans le coin. On ajoutait à cela leur manque d'aide et de soutien dans cette enquête. Ils n'étaient même pas fichus de leur fournir les noms des familles concernées par les enlèvements. Pourtant cela coulait de source ! Les deux enquêteurs avaient besoin d'un point de départ. Ils n'allaient quand même pas se mettre en quête de l'aiguille dissimulée dans une botte de foin ! Non seulement il fallait leur rendre service mais aussi faire tout leur boulot. Si Milan n'avait pas une once d'espoir de voir cette enquête reliée simplement à sa mission pour le Sanctuaire, il se serait sans doute éclipser sous l'effet de la colère mais serait revenu plus tard à cause du remord qui occuperait son esprit.

- On est vraiment tombé dans le fond du panier. Ils n'avaient pas trop l'air de bouseux mais on dirait bien qu'ils en ont adoptés l'esprit. J'aimerai partager ton optimisme mais si les habitants de cet endroit se révèlent aussi loquaces que leur autorités sont compétentes : on est pas sortis de l'auberge.

La jeune femme lui indiqua qu'elle était à la recherche du Chevalier d'Argent du Triangle. Elle désirait aller en Norvège pour le chercher mais elle se trouvait sur les terres de l'Irlande ce qui était plutôt loin de la Scandinavie. Plutôt étrange de se retrouver aussi éloigné de son point de chute. Même en parant de la Grèce ce n'était pas le chemin le plus direct pour rejoindre les contrées froides qui avaient vus naître le peuple des vikings. Soit la pauvre avait un sens de l'orientation digne des compétences des gardes du coin soit elle lui cachait quelque chose sans même prendre la peine de le masquer.

- Je suis en mission pour le Sanctuaire. J'enquête sur des événements paranormaux qui se passent dans la région.  Je pensais pouvoir plier l'affaire rapidement mais le manque d'élément m'en a empêché.  C'est plutôt étrange de passer par l'Irlande pour se rendre en Norvège ?  Tu as du lire ta carte à l'envers pour faire un détour pareil. J'espère que tu auras le nez plus fin pour trouver le responsable des enlèvements.

Le dixième gardien du Sanctuaire prit les devant et se dirigea vers le centre du village. N'attendit pas qu'elle répondre pour commencer à marcher. Il se retrouva bien vite devant une petite place entourée de quelques maisons et une auberge. Il ne savait pas trop par où commencer même s'il avait bien sa petite idée. En théorie, l'auberge était le lieu où les gens se rassemblaient. Il y avait des chances d'y trouver les travailleurs de l'endroit mais aussi des personnes qui souhaitaient souffler un coup ou des vieilles personnes plus capables de travailler lourdement dans la campagne et qui profitait paisiblement d'un bon verre et d'un bon plat à l'auberge en attendant que le reste de la famille ne regagne leur foyer.

- On devrait commencer par l'auberge, tu ne crois pas ? On risque d'y croiser plus de gens que si on se mettait à faire du porte à porte. T'as un peu d'argent sur toi ? Histoire qu'on rince quelques gosiers qui pourraient nous donner de précieuses informations ? Les gardes ne m'ont malheureusement rien laissé dans les poches !
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1898


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Lun 4 Avr 2016 - 19:40

La gamine fronça les sourcils aux paroles du Chevalier. Certes, les gens du coin n'avaient été que très peu compétents en ne leur fournissant aucune information. Cependant elle aurait parié qu'ils ne l'avaient pas fait pour leur mettre des bâtons dans les roues, même elle n'empêcherait pas d'agir quelqu'un qu'elle aurait appelé à l'aide.
Poussée par l'esprit de contradiction, l'aigle commença à réfléchir aux multiples raisons qui auraient pu pousser les autorités locales à agir de manière si étrange. La raison pour laquelle elle devrait coopérer avec le principal coupable lui semblait presque évidente, elle lui avait été clairement exposée.
Néanmoins elle ne pouvait pas l'expliquer, ceci rendrait la situation fort amusante. En revanche, la silver n'hésita pas à exposer ses autres hypothèses:

Ce sont des gens faibles et lâches, peut-être qui craignent les représailles s'ils nous donnent trop d'indications... Peut-être que les familles des victimes ont demandé à ce que leur malheur ne soit pas étalé devant des inconnus... Pour que ces gens nous disent ce qu'ils savent... Bon en fait je ne sais pas comment il faut s'y prendre.

Il aurait été absurde que la vagabonde cachât ses grandes lacunes en capacités sociales.

Le jeune homme résuma de lui-même la mission que lui avait confié le Sanctuaire. La sainte hocha la tête, supposant que c'était là les seuls éléments qu'elle était autorisée à connaître, et les garda dans un coin de sa tête, au cas où ces deux affaires fussent reliées.
Puis il la railla sur son manque de sens de l'orientation, ce à quoi il fallait s'attendre au fond.

Peut-être aurons-nous la chance de trouver ici les éléments manquants... Et je n'ai certainement pas lu la carte à l'envers, je suis très familière avec ce genre de choses. Cependant je n'ai pas eu le loisir de choisir le bateau sur lequel je m'embarquais. Et je ne trouverai hélas pas le responsable des événements sur une carte.

Mais il avait déjà commencé à partir. La gamine le suivit, et s'assombrit lorsqu'elle vit qu'ils entraient dans une auberge. Elle n'appréciait pas spécialement ce genre de lieu, où l'alcool coulait à flots. C'est donc avec méfiance qu'elle suivit son aîné, qui lui demanda si elle avait de l'argent sur elle.
Il s'agissait d'une question absurde, l'oiseau avait presque oublié l'existence de cet argent. Surprise, elle s'arrêta:

Bien sûr que non que je n'ai pas d'argent!

Cependant offrir à boire semblait être une bonne idée, et aucun des deux n'avait de quoi payer les chopes de bière. L'aigle réfléchit quelques instants, avant de proposer:

Il me reste des dattes... Vu que ça ne court pas les rues ici, peut-être que ça vaut cher et qu'ils nous donneront de l'alcool en échange!
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4761


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Lun 4 Avr 2016 - 21:55

Les justifications de Pandore étaient quelque peu bancales aux yeux du Sethni. Pour lui cette enquête pouvait être résumé métaphoriquement. Donné de l'eau et un poulet à un singe et demandez lui de faire du feu. Avec aucun ou très peu d'indices et aucune indications quand aux victimes, les deux enquêteurs risquaient de rapidement tourner en rond. La justification par rapport à sa présence en Irlande se tenait même s'il aurait été naturel de rester au port pour chercher un bateau en direction de la Norvège. Peut-être possédait-elle moins de ressources qu'elle ne le laissait paraître. Au fond ce n'était pas son problème. Si jamais elle était responsable des enlèvements ou qu'elle se montrait maléfique, le Sethni interviendrait. Au vu de leur puissance respectives, il n'aurait aucun mal à la maîtriser et à la ramener au Sanctuaire. Pour en revenir à leur mouton, ils étaient devant l'auberge sans un radis en poche. A croire qu'ils ne lui avaient pas fournis d'argent pour ses voyages au Sanctuaire ? A moins qu'elle ait déjà tout usé dans une quelconque ânerie ? C'était tout à fait envisageable. Peut-être avait-elle claqué toute sa bourse pour s'acheter une carte trompeuse qui l'avait emmenée en Irlande au lieu de la Norvège. Il comprenait parfaitement la honte d'avouer un telle acte. Le Sethni ne serait pas fière de lui s'il s'était trouvé dans une position similaire. Le jeune homme se demandait ce qu'il allait faire avec les fruits de Pandore. Négocier à boire avec des dattes lui semblait totalement hors sujet.

- Tu peux toujours essayer mais je doute qu'ils acceptent. Il serait même capable de penser que tu tentes de les empoisonner.

Ouvrant la porte de l'auberge, le jeune homme fit un mouvement de main pour laisser passer la jeune fille d'abord, galanterie oblige. Le Chevalier d'or du Capricorne pénétra dans l'auberge où quelques vieux hommes buvaient. Une dame prenaient un repas et l'aubergiste semblait s'ennuyer ferme. L’auberge était un peu crasseuse quoi que pittoresque. Personne ne sembla leur prêter attention et le Sethi se racla plusieurs fois la gorge. Il lui fallu quatre raclements pour que l'aubergiste daigne poser ses yeux dans leur direction. Le jeune homme s'adressa alors à la Silver Saitn de l'Aigle pour l'inviter à aller faire sa petite proposition à l'aubergiste. Il croisait les doigts pour que cela marche.

- Je te laisse négocier avec l'aubergiste, tu m'as l'air d'être la personne idéale pour cela. Essaye de l'interroger en même temps. Peut-être que l'appât du gain le fera parler. Puis si cela ne marche pas, essaye de jouer de ton charme. Un petit sourire pourrait peut-être lui faire tourner la tête. Pendant ce temps, je vais jouer au client lambda et essayer de voir si je n'entend rien à propos de notre affaire.

L’épéiste du Sanctuaire choisit une table à proximité des plusieurs vieux histoire d'entendre de quoi il parlait. Malheureusement pour le moment leur sujet de conversation semblait être des plus banales : la météo, l'agriculture et la sévérité de leurs femmes. Rien de bien intéressant. Ce village semblait vraiment morne et ennuyant. L'Irlande semblait vraiment être une terre des moins attrayantes pour le chevalier d'or. Il avait envie de se barrer et de retourner au Sanctuaire, histoire de retrouver sa terre natale et son environnement préféré. Tapotant des doigts sur la table en espérant attirer l'attention ou ennuyer les vieilles personnes, il attendit calmement mais cela ne produisit pas le résultat escompter. Il ne semblait pas faire attention à lui. Le jeune homme espérait que Pandore avait plus de chance de son côté. Avec les vieux sur le côtés, il ne pouvait plus voir le bar. Il entendit la porte s'ouvrir. Elle claqua ensuite et des pas lourds se firent entendre. Celui qui venait de pénétrer dans l'auberge devait sans doute être une véritable armoire à glace !
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1898


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Mar 5 Avr 2016 - 17:12

L'idée des dattes ne semblait pas une bonne idée au Chevalier. La vagabonde baissa la tête. Tout d'abord elle n'en avait pas de meilleure, pour la simple et bonne raison qu'elle ne possédait rien d'autre dont elle accepterait de se séparer. Ensuite parce qu'elle n'avait jamais imaginé qu'on pût la soupçonner d'une telle noirceur d'âme. Elle fut un un instant choquée puis réfléchit immédiatement à l'idée qui se présenta à elle.
Cela ne lui semblait pas logique de chercher à empoisonner quelqu'un sans motif. Pour avoir eu une telle idée, le jeune homme devait lui-même avoir envisagé cette solution... Ou avoir rencontré cette situation.
Il était donc impossible de conclure, ces quelques mots n'étaient pas les signes de dénonciation que la silver guettait.

Galamment, il la laissa passer en première. L'oiseau le remercia doucement, même si elle n'apprécia pas les quelques regards qui se tournèrent vers eux lorsque les gonds grincèrent. Il n'était plus envisageable de surgir brusquement à côté de quelqu'un et le faire parler par surprise.
Les quelques visages retournèrent à leur boisson, et nul ne regarda plus les nouveaux venus. Après avoir insisté pour gagner l'attention de l'aubergiste, le suspect indiqua qu'il laissait la gamine parler avec l'aubergiste.

Je vais essayer.

Jouer de son charme... Il faudrait plutôt oublier cette option, non seulement la vagabonde ressemblait à une frêle enfant qui avait oublié de grandir, mais encore son allure était tout autant dénuée d'une quelconque séduction que son esprit était incapable d'enjôler. Néanmoins, cela ne lui nuirait en rien de sourire.
L'aigle s'approcha tout de même doucement du comptoir. Lorsque l'aubergiste se retourna, il lui sembla voir une tête posée sur le bois. Les réflexes que la gamine avait acquis de nombreuses années plus tôt pour obtenir de l'argent des passants lui revinrent aussitôt. Avoir l'air plus jeune, avoir l'air misérable et sans défense. Et puis un petit sourire, vu qu'il a été demandé, mais triste, sinon il n'attirerait pas la pitié.
Intrigué, l'aubergiste ne détourna pas son attention.

Que veux-tu?

L'aigle avait oublié qu'un enfant normal ne porte pas d'armure. Bon... Son interlocuteur ne semblant pas remarquer ce détail gênant, elle choisit de ne pas monter sur la pointe des pieds, afin de rester à l'abris du comptoir. Puis, elle murmura:

Ma Maman elle est morte... S'il-vous-plaît Monsieur, pouvez-vous me donner de l'argent? En échange je vous donnerai les fruits d'un pays où il ne pleut jamais...

Elle parlait naturellement un anglais imparfait avec un accent que ses nombreux voyages rendaient unique. Joignant le geste à la parole, elle tendit les dattes dans sa main droite ouverte, dont elle avait pris soin auparavant d'ôter les deux bracelets de son armure.
L'aubergiste jaugea les fruits.

Ta Maman? Tu n'es pas d'ici pourtant, et nous ne connaissons que peu de voyageurs... Attends, si... Un marché s'est tenu, il y a quelques jours, dans le village voisin... Il me semble que, oui... Pourtant, tu ne me sembles vraiment pas d'ici... Il me semble effectivement que quelqu'un a disparu, sans doute une saltimbanque, dans ce cas...

Avec un sourire qui se voulut gentil, il échagea les dattes contre quelques pièces de monnaie, avant d'indiquer d'un signe de tête qu'il n'avait plus de temps à lui consacrer.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4761


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Mer 6 Avr 2016 - 19:08

L'aigle avait quitté le nid pour fondre sur sa proie et le Sethni demeurait assit n'apprenant rien de nouveau. Comme le destin ne semblait pas lui être propice, le jeune homme se leva pour aller s'accouder au comptoir et observer le petit numéro de la Silver Saint. C'était mieux que rien. Dans le meilleur des cas ils obtiendraient des indices et dans le pire des cas, il se paierait une bonne tranche de rigolade. Autant joindre l'utile à l'agréable. Au lieu de jouer la carte de la séduction l'aile misa sur celle de la pitié, jouant une pauvre enfant ayant perdu ses parents et vendant les maigres fruits qu'elle possédait pour subsister. L'aubergiste parla d'un marché itinérant et d'une saltimbanque disparue. Ensuite il proposa d'échanger les dattes contre de l'argent. Tenaient-ils enfin une piste ? Un marché itinérant avec en son sein des saltimbanques ? Peut-être bien ! Ces gens n'étaient pas du coin et ils devaient sans aucun doute remarquer quelque chose d'anormales plus rapidement que les gens du coin qui semblaient être aussi facile à perturber qu'on ne changeait le plombs en or. De plus la perspective de rencontrer des gens du voyage lui mettait un peu de baume au cœur. Ils allaient sans doute croiser une autre culture, voir même une autre ethnie et peut-être en apprendre plus sur les enlèvements. A moins que ce marché itinérant soit simplement composé d'autres irlandais tout aussi loquaces que ceux qui peuplaient cette localité aussi ennuyante qu'un sermon d'Orion diffusé dans vos oreilles pendant prêt d'une journée entière. Le Sethni attendit que la jeune femme récupère son dût et passa à côté d'elle pour lui souffler quelques mots à l'aubergiste.

- Je vous ai entendu parler de marchands itinérants. Vous savez par où ils sont partis ? Cela fait un moment que je voulais voir leur marchandise mais je n'ai pas encore eut la chance d'arriver dans la bonne localité au bon moment. A croire qu'ils s'amusent à me semer ceux-là ? La guigne que voulez vous !

- Ils sont partis vers le nord, je crois. Ils vont faire la tournée des villages en passant par le nord et ils redescendront vers le sud pour l'hiver à mon humble avis.

Le jeune homme hocha la tête et remercia l'aubergiste par un large sourire. Avant de sortir, il passa à proximité de Pandore et lui souffla quelques mots discret sur un ton que seule la jeune femme pût entendre.

- On ferait bien d'essayer de rattraper ces marchands itinérants. S'ils sont étrangers et qu'ils ont réellement perdus un de leur membre, ils seront sans doute plus enclin à parler que les tombes qui peuplent cet endroit.

Le jeune homme sortit à l'extérieur et attendit calmement que la Silver Saint de l'Aigle revienne. Il n'y avait plus de question à se poser. Il fallait filer droit et aller chercher ces marchands. Peut-être qu'ils étaient responsables ou qu'ils disposaient d'indices importants sur les enlèvements. Il ne faudrait de toute façon pas longtemps pour les rattraper si les deux Saints utilisaient leurs pouvoir et se mouvaient à 2 fois la vitesse du fond, la vitesse maximale théorique que pouvait atteindre un chevalier d'argent. Le Capricorne pouvait bien sûr aller bien plus vite mais il ne comptait pas semer sa comparse du jour. Lorsque l'Aigle sortit enfin de l'auberge, le dixième gardien du Sanctuaire s'étira et passa une main devant sa bouche pour masquer le bâillement qui s'extirpait de cette dernière. Ensuite le jeune homme prit de nouveau la parole pour donner son avis à la jeune femme.

- Je pense qu'on devrait tenter de rejoindre ces marchands pour les interroger et voir ce qu'ils savent. Si on se dépêche en utilisant notre cosmos, on pourrait rapidement combler notre retard sur eux. De plus ils ont du perdre du temps pendant leur déplacement puisqu'ils doivent sans doute s'arrêter de localité en localité afin de vendre leur produits ! Qu'en pense tu, Silver Saint de l'Aigle ?
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1898


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Jeu 7 Avr 2016 - 12:52

Alors que la gamine se retournait pour voir si le Chevalier avait eu des informations plus complètes auprès des nombreux buveurs attablés devant leurs boissons, elle vit que ce dernier s'était rapproché du comptoir et choisit de parler à son tour à l'aubergiste.
Jugeant opportun de disparaître discrètement, et, devenant invisible aux yeux du gérant, elle s'assit par terre. Elle écouta la discussion que le jeune homme eut avec le propriétaire de l'auberge. Il se présenta lui comme un éventuel client de ces marchands itinérants, cherchant désespérément à les rejoindre. A cela, l'aubergiste répondit en donnant ce qu'il présumait être l'itinéraire de ces gens du voyage.

La vagabonde se félicita, elle n'avait jamais imaginé que quelques paroles lancées en l'air pussent avoir un tel effet. L'imagination de l'aubergiste avait accompli le reste du travail.
En revanche, il ne faudrait peut-être pas que celui-ci vît les deux paladins d'Athéna repartir ensemble, ou il se poserait des questions.

En repartant, le jeune homme chuchota quelques paroles à la silver, expliquant qu'il trouvait logique de poursuivre les personnes qui leur avaient été désignées car, n'étant pas non plus des résidents de ce lieu, elles devraient plus facilement en remarquer les détails étranges...
Avec la même discrétion, l'aigle hocha la tête pour montrer qu'elle approuvait ce choix. Elle laissa son aîné quitter l'auberge, attendit cinq minutes afin que nul dans le bâtiment pût se douter qu'il y avait un quelconque rapport entre eux, puis enfin se leva et quitta à son tour l'auberge, satisfaite notamment du fait que nul ne fit plus attention à sa sortie.

Une fois à l'extérieur, le Chevalier expliqua de nouveau son idée, rajoutant que, pour rattraper ces gens au plus vite, il leur faudrait se déplacer en utilisant leurs cosmos. L'aigle aussi préférait éviter de perdre du temps, et cette solution lui semblait effectivement la meilleure.

C'est une très bonne idée. En plus maintenant que nous avons de l'argent, nous pourrons acheter leurs paroles, s'ils veulent se montrer aussi silencieux que les habitants de ce village...

La gamine fit miroiter un instant les quelques pièces avant de les ranger, se rappelant que celles-ci signifiait qu'elle n'avait plus rien à manger. Haussant les épaules face à cette réflexion inutile, l'oiseau choisit de laisser passer le jeune homme en premier, vu l'image qu'il avait du sens de l'orientation de la vagabonde, il préfèrerait peut-être montrer le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4761


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Ven 8 Avr 2016 - 17:38

Le jeune homme bailla et puis sautilla sur place mais avant de s'élancer pour courir, une idée lui vint en tête. Avant de quitter ce village, il désirait récupérer son bien le plus précieux sur cette bonne vieille planète ronde : son armure d'or du Capricorne. Ni une ni deux, il concentra son cosmos pour entrer en résonance avec la protection sacrée. Il intensifia celui-ci et l'armure dût ressentir sa présence et son appel car quelques dizaines de secondes plus tard, la cloth du dixième gardien du Sanctuaire se posa à quelques mètres de lui. Le jeune homme se dépêcha alors de l'enfiler et se sentit à nouveau parfaitement bien habillé. Il n'y avait pas à dire, à force de porter une armure sacrée, on finissait par être aussi à l'aise dedans que dans son vêtement préféré. Les sagouins du village ne l'avait pas abîmé. Elle manquait peut-être d'un petit coup de serviette afin de la rendre un peu plus brillante mais dans l'ensemble, il était content de voir que sa protection n'avait pas trop souffert d'avoir été retenue par ces chapardeurs de gardes. Maintenant, il était temps de passer aux choses sérieuses. Aigle et Capricorne était sur l'affaire et allait se mettre en route pour rattraper les marchands itinérants.

- Maintenant on est fin prêt pour se mettre en route. Ouvre bien les yeux. Dés qu'on repère un convoi en marche, on fonce dessus ! Allez c'est parti !

Le dixième gardien du Sanctuaire se mit à courir à une vitesse qu'il estimait être celle que la chevalier d'argent devait être en  mesure d'atteindre. Il ignorait combien de temps ils mettraient ainsi mais plusieurs minutes passèrent. Ils croisèrent des paysans et un prêtre qui se rendait de village en village mais pas leur cible potentiel. Ils finirent par arriver dans une localité où ils ne trouvèrent aucune trace des marchands mais après avoir interrogé les habitants, ils apprirent que les marchands avaient quitté la ville au petit matin. Les deux jeunes gens se remirent alors en route. Ils n'avaient pas trop de retard sur les marchands et au vu de leur vitesse, ils les atteindraient sans doute assez rapidement. Leur enquête touchait peut-être à leur fin ! A moins qu'au contraire elle ne se rallonge par les informations qu'ils obtiendraient. Après quelques nouvelles minutes de courses effrénées, Milan les aperçut enfin. Plusieurs roulottes et charrettes, tirées par bœufs ou chevaux qui avançaient à un rythme calme et paisible. Le jeune homme fit signe à Pandore de s'arrêter.

- Si on arrive derrière eux en courant comme des dératés, on risque de les effrayer. On devrait les dépasser, les contourner et nous arrêter hors de leur champ de vision. Nous les rejoindrons ensuite à pieds et nous aurons simplement l'air d'être des voyageurs en armure. Bon j'avoue c'est le seul truc qui coince mais je n'ai vraiment pas envie de dissimuler ma cloth dans un buisson.

Le Sethni fit en sorte de joindre l'acte à ses paroles et ce furent donc finalement au rythme du pas qu'ils rejoignirent le groupe de commerçant arrivant en sens inverse. Avec de l'argent plein les poches, ils auraient de quoi se faire passer pour d'éventuels clients et les interroger calmement. L'Aigle semblait posséder une fibre sociale plus marquée que le Sethni avec les gens du commun. Du moins depuis le début de l'enquête ! Arrivé à leur hauteur, le Capricorne les héla pour prévenir de leur arrivée.

- Olah brave gens. Cela fait plaisir de tomber enfin sur quelqu'un sur cette route. Cela fait des heures que ma petite sœur et moi nous marchons sans croiser la moindre âme qui vive. Nous sommes totalement perdus. Pourriez vous nous convoyez avec vous ? Nous paierons pour la nourriture, n'ayez crainte. Si vous ne faîtes pas un geste pour moi, faîte le au moins pour la petite.

Quand on avance l'argument des enfants, cela marchait toujours. Il n'y avait plus qu'à espérer que l'Aigle soit aussi convaincante qu'avec l'aubergiste. Une fois intégré dans le convoi, ils pourraient vaquer à leur tâche et interroger ces braves gens sans passer pour des enquêteurs persécuteurs !
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1898


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Mer 20 Avr 2016 - 11:57

Sous les yeux étonnés de la silver, le suspect intensifia son cosmos de manière inattendue et aussitôt une armure d'or vint à lui. La gamine ne s'attendait pas un tel retournement de situation, il semblait à présent impossible qu'il fût coupable, cela serait absurde. Enfin, on ferait toujours attention, mais bon...
De plus, l'aigle se fustigea mentalement pour le manque de discernement dont elle avait fait preuve, pour n'avoir pas deviné la force de la personne qu'elle accompagnait. Mais bon, elle ne lui avait pas dit en face qu'on l'avait soupçonné ni n'avait commis aucune erreur grossière de ce genre, son inattention ne serait peut-être pas trop grave...
La vagabonde s'abstint de commenter ce qui venait d'arriver. En revanche elle acquiesça aux phrases suivantes du Chevalier d'Or, et se mit à son tour en route avec entrain.

Le jeune homme courait à ce qu'il estimait être la vitesse d'un silver de base aussi la sainte fut-elle étonnée lorsqu'elle remarqua qu'elle n'était pas le moins du monde essoufflée, même une fois arrivés à destination.
Sur leur route, ils n'avait pas vu leur cible, pourtant l'aigle avait ouvert les yeux, comme il le lui avait été recommandé. Les passants ne semblaient pas dignes d'attention aux yeux de la gamine, qui supposa qu'ils ne possédaient pas plus d'informations que celles qu'ils avaient pu obtenir à l'auberge. Néanmoins le Capricorne s'arrêta pour interroger certains d'entre eux, qui, au grand étonnement de la jeune fille, surent leur dire où trouver les marchands qu'ils poursuivaient.
Grâce à ces nouveaux renseignements, assez vite, ils aperçurent le convoi qui avançait tranquillement, entre les meuglements des bêtes, le roulis du bois sur les pierres et par moments des rires d'enfants.
Au signe du Chevalier d'Or, l'aigle s'arrêta. Il lui proposa alors un stratagème pour les aborder en ayant l'air de voyageurs à peu près normaux, si on oubliait les armures.

Moi non plus je n'ai pas envie de quitter mon armure. En revanche je ne comprends pas l'intérêt de les contourner. Pourquoi ne pas simplement ralentir et les rejoindre tranquillement en allant dans le même sens qu'eux? Ils ne vont pas bien vite...

Mais préférant avant tout gagner du temps, la silver ne chercha pas à argumenter plus que cela, aussi firent-ils un large tour des roulottes, avant d'arriver face aux marchands. Le jeune homme les aborda en se présentant comme un voyageur égaré avec sa cadette, ce qui la fit sourire intérieurement. Pour appuyer ces arguments, la vagabonde leur offrit son plus beau regard de chiot battu pour les apitoyer.
Le convoi s'arrêta momentanément et plusieurs voix résonnèrent, semblant se demander leurs avis les uns aux autres. De ce que la silver comprit, ils ne voyaient pas d'inconvénient à ce que des voyageurs se joignent à eux, surtout s'ils payaient, et qu'un peu de compagnie ne fait jamais de mal.
Pour se montrer encore plus convaincante, elle ouvrit sa main, dans la paume de laquelle luisirent les quelques pièces données par l'aubergiste.

A cette vue, le cocher hocha la tête et les autorisa à monter dans l'une des roulottes.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4761


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Ven 22 Avr 2016 - 16:19

Ils avaient gagnés le droit de monter à bord d'une roulotte. C'était déjà un grand pas. On leur en montra une et les deux jeunes gens prirent la direction. Tel un grand frère, Milan aida la petite à monter. Même si elle n'en avait pas besoin, jouer la comédie jusqu'au bout allait ajouter de la crédibilité à leur histoire. L'intérieur du véhicule était certes d'un confort très spartiate mais cela paraissait toujours bien plus luxueux que la cellule dans laquelle le jeune homme avait séjourné. Ils n'étaient pas seuls à l'intérieur. Un petit garçon, une vieille femme qui ressemblait à une diseuse de bonne aventure et une jeune femme de l'âge de Milan étaient assis. Ils ne semblèrent pas s'offusquer de leur présence et ne semblaient pas non plus enclin à prendre la parole. Cela allait donc être du ressort de l'Aigle ou du Capricorne. Le dixième gardien du Sanctuaire allait ouvrir la bouche lorsque la vieille femme lui parla de sa voix haut perchée et énigmatique. Le jeune homme fut surpris par ses propos.

- Vous n'êtes pas perdu en ce lieu non pas comme nous l'entendons. Physiquement vous êtes bien là, votre orientation n'est pas biaisée. Non ce sont vos esprits qui sont perdus, vous courrez après quelque chose dont vous ignorez tout. Vous ne savez pas ce que vous devez faire pour vous acquittez de votre tâche ha ha ha ha.

L'enfant et la jeune femme ne semblèrent pas se formaliser plus que cela de l'intervention de la vieille dame. Plutôt étrange comme timbre de voix. Ses yeux venaient de se révulser, laissant seulement apparaître la blancheur de ceux-ci. Elle avait prononcé des paroles qui pouvaient être des considérées soit comme des pitreries soit comme des insinuations loin d'être vague sur les deux jeunes gens. Savait-elle qu'ils enquêtaient sur les disparitions  ou était-là simplement un numéro de diseuse de bonne aventure joué dans le simple but de leur faire dépenser quelque menues piécettes. Le risque pouvait en valoir la chandelle. Ce n'était pas la première fois que Milan assistait à des phénomènes dérangeant ou paranormaux.

- Vous cherchez des réponses, de terribles réponses. Ce n'est pas ici que vous les trouverez. Même si je le voulais je ne pourrai vous les fournir car ce que vous recherchez dépasse mes pouvoirs, peut-être même les vôtres hi hi hi. Ce que vous recherchez s'en est prit à nous hi hi hi. Ça a prit la sœur jumelle de mon petit-fils. La pauvre enfant. C'est vers la forêt que vous devez chercher. La foret qui entoure notre prochain escale hi hi hi mais faites attention car vous finirez peut-être par y perdre plus que vous n'y gagnerez.

La vieillarde pencha la tête en arrière et partit dans un rire digne d'une sorcière avant de s'effondrer de fatigue sur la jeune femme qui se tenait à ses côtés. Celle-ci gardait toujours son calme comme si de rien n'était, se bougeant pour permettre à la vieille femme d'être confortablement installée.

- Ma grand mère est diseuse de bonne aventure. Ce genre de réaction ne lui arrive pas souvent. A vrai dire, seulement lorsqu'elle rencontre des gens en danger de mort. Je serai vous, je suivrai ses indications. Depuis que je suis en âge de comprendre ce qu'elle dit, elle ne s'est jamais trompée sur ce sujet !

Le Sethni n'était pas perplexe et prenait ces paroles au sérieux. Il allait se tourner vers Pandore quand il entendit la roulotte s'arrêter. Etait-il déjà arrivé à destination ou le convoi venait de rencontrer un contretemps ? Le jeune glissa quelques mots sur le ton du murmure à Pandore pendant que la femme sortait voir ce qu'il se passait à l'extérieur.

- Pour une fois, on a pas eu besoin de leur tirer les vers hors du nez. Tu penses qu'il serait judicieux d'accorder du crédit à ses propos et de tourner notre regard vers cette fameuse forêt une fois arrivé au village ?
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1898


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Ven 22 Avr 2016 - 19:40

Après un très court moment d'étonnement, la gamine comprit pourquoi la Chevalier d'Or l'aidait à monter dans la roulotte. Supposant que c'était ce qui les rendrait les plus crédibles, elle le remercia d'un hochement de tête, le regard baissé, comme une personne faible obligée d'être secondée dans tous ses actes.
D'un bref regard, elle nota tous les détails de l'intérieur de la roulotte, du plancher de bois recouvert çà et là d'un châle de laine, les arceaux soutenant une bâche grisâtres, les ustensiles qui trainaient, abandonnés, par terre... au cas où il serait utile de 'en servir plus tard. Elle reporta ensuite son attention sur les trois autres personnes présentes, la jeune femme, la petit garçon et la grand mère, vêtues d'habits aux couleurs sombres, cherchant à lui conférer un aspect mystérieux.
La vagabonde choisit de la garder à l'œil. Elle ne semblait pas être une saltimbanque ordinaire, et si son numéro était réussi ce serait sans doute utile de savoir le reproduire ultérieurement.

La silver n'eut pas à attendre pour le spectacle. Les yeux entièrement révulsés, la vieille femme prononça des paroles sibyllines et prophétiques. L'aigle aurait mis sa main à couper, il ne s'agissait pas d'une supercherie. Elle avait beau chercher, elle ne voyait pas quel pourrait être le truc. Mais surtout, il était impossible que cette inconnue en sût tant, sauf si elle avait agi en accord avec celui qui leur avait confié cette mission... Non, cela était peu probable. L'indifférence des deux autres personnes face à ce phénomène obligerait qu'ils fussent aussi au courant, et pourquoi monter une scène pour leur donner après coup des informations qu'ils auraient pu obtenir dès le début?
Non, il s'agissait d'une vraie diseuse de bonne aventure. Et ses paroles devraient inquiéter le commun des mortels.

L'enfant confirma cette information, ce qui était pour le moins inutile. Cependant, ses paroles suivantes n'étaient pas à négliger, pensa la saint, qui hocha la tête. S'ils étaient en danger de mort, ils étaient forcément sur la bonne piste.
Ce n'était plus le moment de réfléchir, la roulotte s'arrêtait. Jetant elle aussi un coup d'œil à l'extérieur, la gamine répondit:

Je pense qu'ils ne nous en dirons pas plus. Après, danger de mort, ça me semble rigolo, je pense qu'aller visiter la forêt est ce qu'on a de eux à faire.

Au loin, l'orée de cette fameuse forêt était visible, et elle ne semblait pas accueillante.
Mais surtout, ce qui avait causé l'arrêt de la roulotte était, étendu, au beau milieu de la gorge, un homme égorgé en train d'agoniser, auquel la jeune femme tentait d'administrer quelques secours. La silver s'avança à son tour, redoutant d'arriver trop tard pour être utile.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4761


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Dim 24 Avr 2016 - 18:40

Ils étaient dehors pour trouver l'origine de cette perturbation. Pandore semblait plutôt joyeuse de continuer les recherches vers une forêt qui avait un petit côté lugubre. Milan ne comprit pas pourquoi cela la mettait de si bonne humeur, à moins qu'elle ne soit celle qui était derrière toutes cette histoire et qu'elle avait du mal à garder son sang-froid et faisait preuve de talent d'acteur des plus pitoyables. La raison de tout ce remue ménage était simple : un homme était allongé au sol et une femme lui prêtait assistance. En approchant, Milan fut surpris de constater que l'hémoglobine avait coulé à flot et continuait de se répandre en une traînée rouge carmin. Le pauvre ère n'en avait plus pour longtemps et lorsque le Sethni arriva à sa hauteur, la vie quittait déjà ses pupilles. L'homme s'était vidé de son sang et la blessure était suffisamment profonde pour avoir permit cela. La plaie semblait à vue d’œil ne pas avoir été crée par une lame, ou du moins une lame aussi raffinée que ne l'était celle qu'il possédait dans son cosmos et que l'on nommait Excalibur. Peut-être était-ce là l’œuvre de griffes ou de pouvoirs particuliers. Une chose était sûr, il n'avait pas ressentit d'élévation cosmique ce qui signifiait que le responsable n'était pas un éveillé au cosmos ou alors qu'il possédait la capacité de dissimuler son aura même en consommant de son énergie pour porter une attaque. Il n'eut pas le temps d'observer plus en avant le corps car des hommes venaient déjà l'évacuer. Ils l'emmenèrent dans une roulotte sans doute pour l'enterrer à leur prochain arrêt. Les gens semblaient tendus et le Sethni glissa calmement à Pandore quelques phrases de ce qu'il avait pût tirer de l'analyse de la scène de crime.

- Je n'ai vu aucune trace de pas bizarre ni ressentit la moindre signe d'utilisation de cosmo énergie. Je pense que sa blessure ne lui a pas été infligé par une arme traditionnelle. Elle n'était pas assez parfaite. Je me demande vraiment sur quoi ou qui ce pauvre type est tombé pour se retrouver dans un état pareil. Tu sembles bien pressée de te rendre dans cette forêt. Je la trouve plutôt lugubre mais cela doit être une question de point de vue. Ne nous attardons plus et laissons quelques pièces à la famille de la victime en guise de reconnaissance. Nous sommes les seuls étrangers ici et nous nous devons de montrer patte blanche même si nous possédons un excellent alibi. Je te laisse t'occuper du don d'argent.

Milan préférait que ce geste vienne de Pandore. Elle était plus jeune et le geste serait plus attendrissant. A vrai dire, il craignait d'être observé et préférait passer pour un être moins sensible et plus impitoyable ce qui leur éviterait peut-être de se faire attaquer ou prendre en embuscade. Ce genre de détail pouvait avoir son importance. En effet, l'aspect psychologique pouvait autant jouer que les prouesses physiques au cours d'un affrontement. Le jeune homme attendit patiemment Pandore avant de lui signifier qu'ils pouvaient y aller.

- Bon, nous pouvons y aller. Nous allons voir si nous avons raison d'écouter cette vieille femme !

Le jeune homme s'éloigna du convois en compagnie de Pandore et une fois assez éloigné il fit en sorte de rappeler son armure à lui. Après l'avoir enfilée, il se remit à courir en compagnie de l'aigle en direction de la forêt. Il ne leur fallut que peu de temps pour rejoindre la vaste étendue boisée. Des corbeaux croassaient et un vent sinistre se faisait entendre. Dans cette forêt, il ne semblait y avoir âme qui vive mais cela était sans doute une simple impression. Pourtant, il ne sentait toujours aucune trace d'aura maléfique.
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1898


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Lun 2 Mai 2016 - 12:58

Il ne fut pas possible de sauver le malheureux, qui fut dégagé du chemin. Un silence morose régnait, et la gamine ne souhaitait pas rester plus longtemps dans cette roulotte après ce qui c'était passé. Ce meurtre risquerait de rendre les habitants de la roulotte encore plus méfiants et encore moins communicatifs. Il n'y avait vraiment plus d'autre choix que d'aller fouiller cette effrayante forêt.
Le Chevalier d'Or expliqua alors l'explication qu'il avait trouvée sur la blessure de l'inconnu:pas de cosmo-énergie ni d'arme traditionnelle... L'aigle hocha la tête, essayant de visualiser l'arme:

Cette blessure a-t-elle pu être faite avec une grosse pierre légèrement tranchante, si l'assassin avait assez de force?

Elle ne releva pas la remarque sur son empressement à rejoindre l'orée de la forêt et, silencieusement, remis à la famille les quelques piécettes qu'elle avait obtenues dans l'auberge; pour les remercier à la fois de les avoir véhiculés et de les avoir menés sur une piste.
Puis la roulotte repartit et disparut au loin.

Tous deux coururent vers la forêt, qu'ils atteignirent assez vite. Il y faisait sensiblement plus froid et plus sombre que sur les chemins, et une nappe de brouillard blafard les entourait. A part des oiseaux qui parlaient à qui mieux et mieux et quelques insectes épars, la forêt semblait inhabitée, presque endormie.
La silver se demanda si ce charmant bois abritait la demeure de celui qu'il recherchaient, ou d'autres indices plus horribles encore. Dans les deux cas cela s'annonçait bien amusant, et elle accéléra légèrement le pas.

Après quelques minutes, elle vit s'étendre devant elle une espèce rivière de boue couleur de soufre, assez large pour que l'autre rive soit cachée par le brouillard. Intriguée, la sainte s'arrêta. Elle prit un bâton qui traînait par terre et le plongea dans la boue pour sonder la profondeur de la rivière, et savoir si celle-ci abritait des animaux.
Lorsqu'elle retira le morceau de bois, celui-ci s'était enflammé.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4761


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Jeu 5 Mai 2016 - 14:32

Une pierre comme arme ? Cela pouvait être possible quoi qu'un peu archaïque. Quel genre de personne pouvait utiliser cette méthode si primitive alors qu'il lui suffisait de mettre la main sur une arme plus conventionnelle et sans doute plus efficace. A moins d'y trouver un sens caché ou d'avoir été soumis à une intense colère, Milan n'arrivait pas à discerner ce qui pouvait motiver l'utilisation d'un tel objet. Cependant, Pandore avait remarqué cela et c'était une possibilité qu'il ne pouvait pas écarter. Avant de repérer l'étrange rivière, le Capricorne fit par de sa longue réflexion à la Saint de l'Aigle.

- Tu avais peut-être raison pour l'utilisation d'une pierre comme arme du crime. Il est possible qu'on se soit servit d'une arme de ce genre. Je n'arrive pas à cerner cependant pourquoi avoir utiliser ce genre d'objet ? Une lame aurait été bien plus simple pour commettre un tel crime. Il n'est pas si difficile de s'en procurer. Il suffit de trouver du matériel agricole comme une faux et le tour est joué. Si l'on ne possède aucun scrupule à prendre une vie, dérober quelque chose doit être à la porté d'un assassin, ne penses tu pas ?

Ils découvrirent une étrange rivière à la couleur bien différente de celle de l'eau. Son aspect n'était pas en reste. Pandore eut la brillante idée de plonger un morceau de bois dans l'étrange substance et lorsqu'elle le ressorti, celui-ci était en feu. Serait-ce de la lave qui faisait office de rivière ou une autre substance aux propriétés inconnues du gardien de la dixième maison du Sanctuaire ? Difficile à dire. Milan était convaincu qu'il n'irait pas piquer une tête dedans pour le découvrir. Tout ceci était inquiétant. Pareil phénomène n'avait pas sa place en ce lieu. Était-ce lié à celui qu'il tentait vainement de démasquer ou avait-il simplement mit les pieds dans une autre affaire sans même s'en rendre compte.

- Cela ne me dit rien qui vaille. Est-ce de la lave ? Si c'est le cas, c'est plutôt inhabituel pour une une forêt. Je me demande comment cela a pût se produire et s'il existe un lien entre les disparitions et l'apparition de cette étrange rivière. Je ne me risquerai pas à y patauger. Nous pourrions tenter de traverser en sautant mais un seul faux pas risquerait de nous coûter cher.

Le jeune homme n'avait pas envie de finir défigurer. Il était bien trop classe pour cela. Le Sethni n'avait aucune affinité particulière avec l'eau et même en maîtrisant cet élément, il n'était pas sûr d'arriver à calmer les températures de la rivière ou à diluer sa substance dans de l'eau. La glace aurait pût-être une solution mais il ne la maîtrisait pas non plus. Il semblait se retrouver coincer sur ce point mais la jeune Saint de l'Aigle possédait peut-être des affinités avec l'un de ses deux éléments, voir même les deux. Dans ce cas là, la situation était jouable mais le Capricorne envisageait une autre option. Une option qui leur permettrait peut-être de découvrir l'origine de ce phénomène ou du moins qui pourrait leur donner quelques indications. Après tout, chaque chose avait un commencement et une fin.

- Si ton cosmos possède des affinités avec l'eau ou la glace et la puissance nécessaire nous pourrions essayer de refroidir un peu tout cela. Si cela n'est pas possible, je pense que nous devrions remonter le long de cette espèce de rivière afin d'en découvrir sa source. J'ignore ce que nous y découvrirons mais cela vaut toujours le coup d'essayer. A moins que tu n'aies une autre proposition à me faire ?

L'aigle aurait peut-être une autre solution à proposer. Deux esprits étaient toujours plus utiles qu'un seul. Le tout était de faire preuve d'ingéniosité et de bon sens pour arriver à démêler tout ces nœuds d'intrigue.
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1898


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Sam 7 Mai 2016 - 15:24

La possibilité que l'assassin ait utilisé une pierre pour commettre son forfait semblait étrange pour le Chevalier d'Or, qui fit part de son étonnement à la silver. Celle-ci resta quelques instants silencieuse, beaucoup moins étonnée par la situation. Elle était pourtant assez bien placée pour savoir qu'à peu près n'importe quelle objet en métal pouvait faire office de poignard.
Enfin, elle émit à son tour une hypothèse:

Peut-être qu'il s'agissait là d'un crime passionnel, et que notre assassin a voulu tuer sa victime immédiatement, avec ce qu'il avait sous la main et sans aller chercher de poignard... Ou peut-être qu'il s'agissait d'un règlement de comptes et qu'il considérait son acte comme une justice légitime tandis qu'aller voler une faux serait toujours malhonnête et déshonorant... Je pense qu'il faudrait chercher à en savoir un peu plus sur le défunt, et sur les personnes qui pouvaient vouloir sa mort.

La gamine contemplait l'inquiétante rivière, pensive. Contourner cet obstacle pourrait leur prendre longtemps, peut-être même des journées entières, et elle préfèrerait éviter cela. Tout en réfléchissant, elle plongea un autre morceau de bois dans la boue.

Comme ça on aura au moins des torches...

L'oiseau se demandait si elle aurait l'endurance nécessaire pour traverser la rivière même avec des hautes flammes autour d'elle. Ce pourrait être intéressant d'essayer cependant, en cas d'échec, cela lui prendrait bien trop de temps pour revenir et le coupable des disparitions mystérieuses aurait sans doute été démasqué auparavant, ce qui était beaucoup moins drôle.
La solution proposée par Milan semblait de loin la meilleure.

J'ai effectivement une affinité avec l'eau. Quant à la puissance... On verra bien.

L'aigle se concentra et chercha à sonder le mélange de boue qui leur barrait la route. Elle ressentait effectivement la présence de l'eau, mais en si faible quantité... Les autres éléments présents en revanche ne lui disaient rien qui vaille.
Enflammant son cosmos, la saint choisit d'agir de la seule manière qui lui semblait possible. Elle ne pensait pas pouvoir purifier une telle quantité de lave et de poisons, et ne savait pas ce qui se passerait si elle tentait simplement de détruire la rivière. Une explosion n'était pas souhaitable.
Après quelques minutes, elle avait accompli ce qu'elle souhaitait:

J'ai séparé l'eau du reste de la boue. On devrait pouvoir construire un radeau et naviguer en sécurité, la pellicule d'eau devrait être assez épaisse pour nous protéger de ce qu'il y a en-dessous. En revanche, ces éléments me semblent extrêmement peu naturels et beaucoup trop dangereux pour pouvoir être trouvés en aussi grande quantité dans une forêt. Je me demande si cette rivière existait avant et qu'un alchimiste y déverse tous ses déchets, ou si elle a été créée dans un but précis pour protéger la forêt des visiteurs indésirables...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4761


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Sam 7 Mai 2016 - 19:47

Il était moyennement convaincu par le plaidoyer de Pandore. Un meurtre de sang-froid restait déshonorable. Cela n'avait rien à voir avec un affrontement. D'autant plus dans l'idéologie du Sethni, les Saints n'utilisaient pas d'arme à moins qu'elles ne fassent partie intégrantes de leur cloth. Du coup se servir d'un objet pour une telle basse besogne avait quelque chose de légèrement déshonorant. Sa vision des choses étaient peut-être trop haut-perchés pour certains mais c'était ainsi qu'il voyait les choses. De toute façons, peu importe les théories, pour le moment ils ne possédaient pas assez d'élément pour comprendre ce à quoi ils avaient affaire. Autre nouvelle : l'Aigle maîtrisait l'eau ce qui pouvait potentiellement les aider ou du moins leur permettre de s'occuper quelques minutes.

- Tente toujours le coup. Tu ne peux pas faire pire que bien. Dans le pire des cas, cela ne servira à rien mais je crois en toi et en ton cosmos. Trace donc notre route à la force de tes idéaux.

La théorie de Pandore avait le mérite de soulever quelques points intéressants. Milan y voyait une autre possibilité : celle d'un être maîtrisant le feu ou étant constitué de feu et ayant laissé une traîné derrière son passage. Il s’affaira à la construction d'un radeau sommaire. Avec Excalibur, il n'était pas difficile de tailler le bois. Il suffisait ensuite de trouver des végétaux suffisamment solide pour lier le tout et en utilisant un injection de son comos lié à la vie, Milan solidifia la force des végétaux. Il prit même le soin de construire une espèce de mât et de voile avec le haut de ses vêtements. Ce fut un jeu d'enfant pour le capricorne qui déposa l'embarcation sur la rivière et invita Pandore à le rejoindre. A l'aide de son cosmos lié au vent, il insuffla de l'air dans la voile et fit avancer le navire de fortune. De cette façon, ils n'avaient pas besoin de ramer et ne prenait donc pas de risque de percer la couche protectrice d'eau créer par la Saint de l'Aigle. Pendant la traversée, il lui fit part de sa théorie.

- Les hypothèses que tu évoques sont tout à fait possible. Cela vaut aussi pour une personne ayant une affinité cosmique avec le feu et qui ne maîtriserait pas totalement ses pouvoirs. Cela pourrait être également un artefact lié au feu. Pourquoi pas au feu que Prométhée remit aux humains ? A moins que la chose qui ai créer cette rivière soit elle même constituée de lave ou du moins en partie. Nous avons un lot de possibilités devant nous mais aucune piste tangible si ce n'est cette étrange rivière qui se trouve sous nos pieds.

Le Capricorne aida la jeune femme à descendre de l'autre côté de la rivière par pure galanterie. Il récupéra tant bien que mal en donnant une impulsion à l'aide du vent à l'embarcation pour pouvoir la récupérer dans le cas où il devraient effectuer la traversée en sens inverse. Il alla ensuite la déposer calmement dans des buissons et décida de reprendre sa route avec Pandore. Cette affaire le préoccupait car il ignorait tout ce à quoi avait trait cette affaire. D'abord banale cas d'enlèvement, elle semblait gagner de plus en plus en complexité et en anormalité. Ils marchèrent quelques minutes, se frayant un chemin dans la végétation qui devenaient de plus en plus luxuriantes, presque anormalement. Heureusement pour le porteur d'Excalibur, se créer une voie au milieu de la végétation était loin d'être problème. Ils débouchèrent finalement sur une clairière où se tenait une maison en bois d'aspect lugubre qui semblaient être inhabités depuis des années. Nulle âme ne se manifesta si bien que le Sethni s'approcha et se décida à pousser la porte. Qu'allaient-ils y découvrir ?
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1898


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Dim 8 Mai 2016 - 12:42

La gamine resta ébahie en voyant le Chevalier d'Or construire le radeau, tailler les morceaux de bois puis les lier ensemble. Elle avait bien sûr déjà entendu parler d'Excalibur, cependant la vitesse avec laquelle le radeau prenait forme l'émerveillait.
Elle n'eut pas le temps de demander si elle pourrait être utile, la besogne était déjà finie. Lorsqu'elle y fut invitée, la silver monta à bord. Tout au long de la traversée, elle prit soin de rester attentive à la couche d'eau: il lui semblait que les éléments cachés en dessous cherchaient à la détruire pour les attaquer. Elle fit part de cette observation à Milan à la fin du voyage.

Il exposa alors une théorie selon laquelle la rivière serait due à une personne au cosmos lié au feu, ou à un artefact précis. L'aigle n'en avait aucune idée. Cela lui semblait possible, cependant elle ne savait pas comment le vérifier. Elle ne sentait toujours pas de trace de cosmos particulière. Le Capricorne mentionna ensuite le feu légué aux humains par Prométhée, puis un être formé de lave.

Ce feu existe-t-il encore sous sa forme originelle? Si oui, où serait-il gardé? Comment aurait-on pu le voler? Est-ce possible que Prométhée lui-même soit à l'origine de ceci? Et les êtres formés de lave, que sont-ils?

Cela faisait beaucoup de questions. Cependant la vagabonde ne connaissait pas grand chose sur les deux derniers points et, si cela s'avérait important par la suite, elle voulait combler cette lacune.
Pour le remercier de l'avoir aidée à descendre, elle l'aida à camoufler le radeau dans les buissons. Ils avancèrent à travers les arbres entourés d'herbes de plus en plus hautes. La gamine nota qu'il n'y avait aucune fleur, juste avant qu'ils ne débouchent dans une clairière au centre de laquelle se trouvait une masure de bois menaçant de s'écrouler.
Les lieux semblaient toujours inhabités. Milan ouvrit la porte de la maison, qui semblait n'être constituée que d'une seule vaste pièce, plongée dans une grande pénombre. L'oiseau s'avança de quelques pas, et commença à distinguer des chaises et des meubles renversés, recouverts de poussières. Des objets de la vie de tous les jours, comme des livres ou des assiettes, traînaient çà et là, indiquant un départ précipité. La seule chose qui semblait ne pas être atteinte par le désordre et par le temps était la grande collection d'armes blanches en tous genres qui tapissait les murs.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4761


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Dim 8 Mai 2016 - 19:34

Milan haussa les épaules face aux interrogations de la jeune femme. A vrai dire, il ne pouvait qu'émettre des hypothèses. Il n'était pas un expert de l'inexplicable ni du paranormal. Il avait bien sûr son vécu mais tout ceci n'avait rien d'une science exacte. Depuis qu'il remplissait des missions pour le compte du Sanctuaire, il avait vu défiler un tas de créatures, d'êtres vivants, de mythologies et il en passait et des meilleurs. Seule Athéna ou peut-être l'ancien Grand Pope possédaient les connaissances à même d'élucider ce mystère et d'anticiper ce qui allait se produire.

- Je l'ignore. Je n'ai jamais vraiment pris le temps de potasser le sujet auprès des titans bien que certains d'entre eux se soient montrés plutôt très sympathiques et altruiste envers le Sanctuaire. Ce ne sont que des théories je ne dispose pas de connaissances ni d'éléments probants pour appuyer ce que j'avance ou ce que tu proposes. Nous sommes encore dans le flou pour le moment mais cette maison nous en apprendra peut-être plus.

La maison puait le rance et le renfermé. A croire que personne n'avait plus mit les pieds ici depuis des années. L'aménagement était spartiate et l'habitation ne disposait que d'une seule et unique pièce. Cela n'avait rien à voir avec le luxe du Sanctuaire mais cela faisait un peu pauvre, il ne fallait pas se voiler la face. En un sens, cela lui rappelait une version plus poussiéreuse et un rien moins riche de la maison de son enfance. Un petit moment de nostalgie qui passa très vite. Tout semblait correspondre à l'état extérieur de la maison et à la crasse qui y régnait si ce n'était des armes blanches accrochées au mur qui semblait être en parfait état, comme si les jours défilant n'avait pas laissé le moindre gramme de poussière se poser sur elles. Il y avait là une jolie collection. De quoi ouvrir une armurerie ou une boucherie selon le point de vue avec lequel on abordait la chose. Cependant, Milan était convaincu qu'aucune de ces lames ne seraient en mesure de rivaliser avec le tranchant d'Excalibur.

- Je ne sais pas qui possède tout cet arsenal mais il est doté d'une sacrée collection. Il y a même des types de lames que je n'avais jamais vu auparavant. Cela a dût prendre un temps fou de toutes les ranger et les accrocher au mur. La personne qui a rassemblé cette collection doit être un véritable maniaque de la propreté.

Ce qui l'intriguait dans tout cela était la propreté des armes mais aussi leur nombres. Ils devaient avoir affaire ici à un connaisseur, un véritable passionné : un collectionneur. A moins que ces armes ne soit là depuis des siècles et que leur propriétaire avait, sans mauvais jeux de mots, passé l'arme à gauche depuis des lustres. Autre possibilités, il s'agissait d'artefacts possédant un certain pouvoir ou frappé d'une malédiction. Il y avait tellement de scénarii à imaginer que le jeune homme préféra mettre des barrières dans son esprit afin d'éviter qu'il ne perde trop de temps à réfléchir. Ils pouvaient s'interroger autant qu'ils le voulaient, ils n'avanceraient pas à moins de trouver plus d'indices ou d'établir un lien entre ces armes, les enlèvements et le meurtre qui s'était déroulé pendant le voyage du convois. Il était peut-être temps de faire part à la Saint de l'Aigle d'une de ses idées.

- Bon j'ignore si cette maison à un rapport avec les enlèvements mais en tout cas, je doute que la personne qui a assassiné le pauvre homme du convois soit le propriétaire de ces armes. A moins qu'ils ne souhaitent pas les abîmer ou les utiliser mais j'ai un gros doute sur la question. Cette maison et ces armes ont peut-être un rapport avec les enlèvements. Essayons de voir s'il n'y a pas une pièce secrète dans la maison. Un passage dans un mur ou simplement une trappe au sol qui permettrait d'atteindre une cave.
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1898


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Lun 9 Mai 2016 - 10:03

Le Chevalier d'Or ne donna pas de réponses aux questions de l'oiseau, qui espéra que la suite des événements apporterait son lot d'informations. Elle n'aimait vraiment pas rester dans le flou et il lui semblait que toutes ces interrogations non résolues encombraient sa tête et l'alourdissaient. Il fallait en faire abstraction. Peut-être que tous ces éléments étranges s'avèreraient inutiles et, obnubilant son esprit, l'empêcheraient de remarquer l'essentiel.
Après tout, c'était aussi ce qu'il y avait de plus intéressant dans les voyages, elle en ressortait généralement avec plein d'informations étonnantes, et souvent inutilisables par la suite. C'est pour cela qu'elle étant ignorante aujourd'hui.

La vagabonde était restée en admiration devant la collection d'armes qui s'étalait sous ses yeux. Il y aurait bien de quoi combler sa convoitise... Son regard s'arrêtait sur les armes étranges et exotiques, et pour chacune, elle imaginait le type de blessures qu'elle infligerait.
Ce serait si triste de laisser tant de bons outils sans propriétaire. La gamine refermait sa main sur un kéris lorsqu'elle fut sortie de ses pensées par Milan.

Je pense surtout qu'il s'agissait d'un voyageur... Il y a là des armes que je n'ai vues que dans des pays très lointains... Je me demande pourquoi il a pris la peine de les rassembler, pourquoi avoir choisi un lieu aussi minable, et quel serviteur zélé il a employé pour nettoyer toujours ces armes alors que la ruine s'invite dans le reste de la maison.

Avant de proposer de visiter le reste de la maison, il tenta de mettre en rapport ce lieu étrange et le meurtre de l'inconnu.

A mon avis, ce serait plutôt le propriétaire des armes qui aurait été tué, mais alors pourquoi ne se serait-il pas défendu... S'il n'a pas voulu les abîmer, peut-être que c'est un esthète un peu fou...

Tout en réfléchissant, la saint arpentait la pièce et regardait avec attention les murs. Elle se demandait, dans le cas où cette demeure aurait eu un rapport avec les enlèvements, si elle était le lieu où étaient retenus tous ceux qui avaient disparu. Peut-être étaient-ils cachés dans la pièce qu'ils espéraient découvrir... Peut-être qu'ils avaient été transformés en armes...
Malgré toutes les histoires qu'elle se faisait dans sa tête, l'aigle finit par remarquer, dans un mur, qu'il manquait un morceau de bois sur toute son épaisseur. Cependant, on apercevait aucune lumière de l'autre côté.

Il y a peut-être quelque chose par ici...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4761


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Mar 10 Mai 2016 - 15:09

Milan écouta Pandore mais malheureusement ils n'étaient toujours sûr de rien. Que cela soit dût à nettoyage humain intensif ou à une raison plus magique, les armes étaient propres et c'était l'un des seuls éléments tangibles qu'ils avaient trouvés. Que la personne assassinée soit le meurtrier ou la victime, cela importait fort peu au final. Il faisait partie d'un convois de marchands itinérants qui ne devaient jamais rester sur place très longtemps. Alors pourquoi entreposer des armes dans un coin si facile d'accès. A moins qu'il n'y ait une rivière de lave qui créait tout un périmètre de défense autour de l'habitation, il était facile d'y accéder tant qu'on n'arrivait pas par le même côté que les deux Saints. Pandore et lui se mirent donc en quête d'un passage secret et ce fut l'aigle qui le trouva en premier. Un trou dans le mur qui ne laissait pas passer de lumière. Cela signifiait que le trou ne donnait pas sur l'extérieur mais bien sur une pièce en principe. Avec sa chance légendaire cela pouvait être aussi le passage vers une autre dimension ou un endroit éloigné se trouvant à l'autre bout de la planète. Il fallait aussi penser que d'éventuels victimes pouvaient se trouver derrière le mur et donc détruire celui-ci devait se faire avec calme et peu de force pour ne pas risquer de les blesser.

- Je vais essayer de retirer une partie du mur pour que l'on puisse aller voir là dedans mais il faut faire cela délicatement. Je ne voudrais pas prendre le risque d'abîmer d'éventuelles preuves qui se trouveraient de l'autre côté ou des personnes enlevées. Mieux vaut-être prudent. Nous ignorons toujours dans quoi nous avons mis les pieds.

Le Sethni concentra son cosmos et une lueur apparu autour de son bras droit. Excalibur, l'épée légendaire venait de faire son apparition. Le jeune homme fit plusieurs mouvements du bras et il découpa le cadre d'une porte à l'aie de l'épée sacrée qui vivait dans son cosmos. La partie coupée tomba sur le sol en remuant un nuage de poussière. Une fois que celui-ci fut dissipé, les deux jeunes gens furent en mesure de pénétrer dans l'ouverture. Cependant, il y faisait aussi sombre que dans un four. Le jeune homme laissa s'échapper des bribes de son cosmos. Son élément principal était la lumière. Il n'était donc pas difficile pour le jeune homme de laisser deux trois bulles de cosmos à l'intérieur afin d'éclairer ce lieu obscure. Il pénétra en premier et laissa le soin à Pandore de le suivre. A l'intérieur de la pièce, on pouvait trouver un petit autel mais impossible d'identifier s'il s'agissait plus d'un outil ou d'un support qu'un véritable lieu de culte. S'il s'agissait d'un objet religieux, Milan avait bien du mal à identifier la divinité à laquelle il était dédié. Ceci était sans doute dût au dégradation que l'objet s'était vu infligé parce qui devait être des armes tranchantes et certainement une masse. Il y avait aussi des sièges avec des accoudoirs. Sur ces derniers reposaient des bracelets en cuir censé maintenir une personne attachée. Les deux pieds avant des sièges bénéficiaient aussi du même genre de sangle. Il n'y avait nulle trace de sang pourtant ce qui voulait dire que personne n'avait été blessé ou du moins suffisamment pour faire couler pas mal d'hémoglobine.

- Je vois des objets pour retenir quelqu'un mais pas de trace des personnes enlevées, ni même de traces de sang. Tout ceci devient de plus en plus bizarre. Plus on découvre des secrets et des indices et moins nous semblons avancer et parvenir à trouver une suite logique et cohérente à cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1898


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   Mar 10 Mai 2016 - 17:33

La possibilité que d'éventuelles personnes se trouvent enfermées dans la pièce qui leur était interdite par ce mur ne semblait plus autant absurde, puisque Milan l'invoquait comme raison pour créer une porte avec délicatesse.
Une fois que ceci fut fait, tous deux purent distinguer une vaste pièce sombre, qui sentait légèrement moins la poussière que la précédente. L'aigle se demanda s'il y avait une autre porte qui permettrait d'accéder à cette pièce autrement que comme ils l'avaient fait, ce qui expliquerait cette différence de délabrement. Cependant, quand le Chevalier d'Or créa des bulles de lumière à partir de son cosmos, elle put constater qu'il n'en était rien. Pas de porte ni de fenêtre, rien, les murs de pierres sillonnés par ce qui semblait être des restes d'humidité n'étaient percés nul part. Il n'y avait pas non plus de cheminée. Aussi ridicule que cette éventualité pût paraître, la gamine préféra vérifier, cette pièce sans issue et pourtant un peu moins sale l'intriguait bien trop.

Les choix d'ameublement de cette pièce étaient assez étonnants, eux aussi. Au centre, un autel tailladé par des lames et cabossé en de nombreux endroits semblait appeler à des rites étranges, qu'il serve à invoquer une divinité bénéfique ou à célébrer des sacrifices... La silver était certaine d'une chose au moins:

A mon avis ce n'est pas une innocente table à manger, ou pour jouer au cartes. Elle sert à quelque chose en rapport avec le monde divin, mais je ne parviens pas à deviner de quel rituel il s'agit.

La vagabonde remarqua ensuite les hauts sièges, taillés dans la même pierre que l'autel, conçus pour attacher les mains et les pieds de la personne qui s'y installerait. Alors que le Capricorne soulignait qu'aucune trace de sang n'était visible, l'oiseau s'avança plus en avant vers l'autel.
Il devait forcément y avoir un lien entre les armes et cette pièce, puisqu'elles se trouvaient dans la même demeure... Pourquoi cacher l'autel et pas les armes? Peut-être que les armes n'étaient qu'inoffensives, au regard de ce à quoi servait cette pièce...
L'utilité de cette pièce était la question principale. Le visage de la gamine s'éclaira: le seul moyen de savoir ce à quoi servaient tous ces jouets étaient de les essayer.

Eh bien... Je crois que ça va devenir amusant!

D'une main, elle épousseta l'autel. Elle découvrit alors que ce qui semblaient être des coups d'épées donnés au hasard constituaient en réalité un dessin complexe formé de très nombreux symboles qu'elle ignorait à peu près tous et, sur le pourtour de l'autel, une phrase semblait être inscrite, dans un langage qu'elle était incapable de déchiffrer. L'aigle resta de longues minutes à observer ce dessin, afin de pouvoir le retracer plus tard si le besoin s'en faisait sentir.
Elle choisit ensuite celui des cinq fauteuils qui était le plus près d'elle, et s'installa dessus. La gamine remarqua immédiatement qu'elle était trop petite, ses pieds n'atteignaient pas le sol, et donc pas non plus les bracelets qui auraient servi à les attacher. Si il ne se passait rien elle serait ridicule. Sinon, cela ferait venir au choix le propriétaire des lieux ou ce qu'il avait l'habitude d'invoquer ou son petit déjeuner.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB//Irlande] Quand on cherche il faut savoir regarder.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)
» Quand on cherche , on trouve . Mais pas forcément ce qu'on cherchait . [ avec Nuage d'Espoir ]
» Il faut savoir faire table rase du passé.
» Parfois, il faut savoir faire le premier pas. ? Ethan
» Parfois il faut savoir sacrifier son présent pour améliorer son futur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-