Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 [FB] L'heure est venue de prendre ta place au sein de la demeure, Flagello...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
avatar
Messages : 260


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
160/160  (160/160)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: [FB] L'heure est venue de prendre ta place au sein de la demeure, Flagello...   Sam 19 Déc 2015 - 17:00

=> Nous sommes descendus à partir d'ici

[HRP : post court pour commencer]

Le crépuscule fut lent à venir tant Hélios semblait prendre plaisir à colorer le ciel de teintes toutes plus belles les unes que les autres. La nuit à venir s'annonçait unique et inoubliable aux yeux de certains. Tout avait d'ailleurs était mis en place pour qu'elle le fut au plus profond de la demeure des Brumel.

Le temps d'une naissance était venu et après lui celui d'un éveil et enfin d'une reconnaissance aux yeux de tous. Puissants étaient les vampires réunis en cet endroit dont les flambeaux venaient d'être allumés d'un seul geste. De quoi provoquer un murmure à peine perceptible au sein de l'assemblée. Quasi la totalité de Maison se retrouvait réunie pour assister à cet événement, à l'exception des gardes postés pour cette nuit précise.

De part et d'autres de la vaste arène s'élevaient les gradins séparés d'allées suffisamment vastes pour que des êtres aussi imposants que FireWings ou Moonlight Shadow puissent s'y déplacer avec une aisance éblouissante. L'espace dédié à ce qui servait de partie supérieure offrait aussi un volume tel que les combattants capables de s'arracher au sol pouvait en jouir sans la moindre retenue. L'air et la terre occupait une place certaine mais connaissant les habitants des lieux, l'élément liquide devait être présent même s'il n'apparaissait pas encore.

Une autre série de murmures se fit entendre lorsque les armes présentes sur place furent révélées. Ainsi, les rumeurs étaient vraies. Ce ne serait pas qu'une simple cérémonie mais bien une cérémonie accompagnée de combat entre vampires. De quoi donner à cette soirée un cachet particulier. Althéa de son côté se tenait déjà sur le sol de l'arène tandis que Lucile, Harcher et Angus l'entouraient. Quant à Laetitia, encore convalescente, elle occupait la loge de dame Isabella.

Quelques instants s'écoulèrent encore avant que, enfin, la Vampire n'appelle celui qui venait de faire surgir du plus profond de son être le Sphinx qui tous les gardes avaient pu contempler quelques nuits auparavant.

- Flagello, entend mon appel. Il est temps pour toi de paraître aux yeux des autres vampires et de prendre ta place au sein de la Demeure Brumel.

Puis, étendant le bras, elle invita le jeune florentin à venir la rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Flagello
Civil
avatar
Messages : 219


Caractéristiques
Vie Vie:
194/194  (194/194)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [FB] L'heure est venue de prendre ta place au sein de la demeure, Flagello...   Sam 19 Déc 2015 - 19:56

Cette étoile qui était née dans son coeur noyé dans les ténèbres à Florence était devenue un soleil chaleureux. Un soleil créant un vaste et doux empire sur son existence entière. Il en avait fini avec la douleur. Cette nuit apaisait son âme, avait soignée les plaies les plus profondes. Le temps était passé si vite jusqu'à ce jour, jusqu'à cette épreuve.
Dame Isabella avait quitté ses appartements en lui ordonnant de terminer sa corvée. Ce qu'il fit. Avec zèle et bonne humeur, le garde prenait soin des détails afin que son altesse soit fière de lui à son retour. Il n'y avait rien de plus précieux que de recevoir des compliments de ses supérieurs et de les satisfaire.

Tout semblait si simple, Flagello se sentait à sa place, son rôle était clair, il admirait ses supérieurs, et idolâtrait sa maîtresse pour qui il donnerait la vie si nécessaire. Un sentiment renforcé depuis son changement en vampire. Le jeune garçon était heureux, et semblait avoir oublié son passé, en se disant aussi que jamais il ne pourrait assez remercier et montrer à Dame Althéa sa gratitude pour l'avoir sauvé.
Tout le contraire de sa période au service de Calamity. Maintenant il était épanoui, orgueilleux de sa position, et de servir une telle Dame qui lui avait redonné confiance et la vie tout simplement. Jamais il n'aurait cru à cela, ce fut comme si le destin était écrit.

A ses yeux, sa Maîtresse et son Altesse étaient des êtres irréelles. Le jeune homme se leva après avoir arrangé le tapis, il attrapa le petit seau d'eau et quitta la pièce en prenant soin de ne rien oublier. En marchant, Flagello avait quelques inquiétudes concernant cette forme bestiale qui vivait au fond de son âme. Cependant il ne craignait pas ce monstre, les mots de la Rose étaient fait pour le rassurer. Il ne savait ce qui l'attendait, cette cérémonie l'intriguait autant qu'elle le fascinait.
Rangeant les affaires, il prit le chemin de l'arène, toute la demeure y était.

Le fait de revoir Dame Laeticia le ravissait, il ne l'avait plus vu depuis l'escorte de son Altesse, et s'en était voulu. Longtemps même. Heureusement elle allait bien, et assisterait à la soirée. Soudain, son coeur battait encore plus fort, un son, une mélodie prenait le contrôle de sa destinée. Un chant guidant ses pas jusqu'à l'endroit du sacre.
Au centre de l'arène se tenait l'autorité de la demeure, entourée de Dame Lucile, d'Angus, et d'Harcher. Le geste de la main de la Reine était net, le conviant à s'approcher, ce qu'il fit machinalement jusqu'à arriver à un pas d'elle.

Il baissa la tête et prit la parole d'un ton mielleux.
-" Me voici Madame ! Prêt à accomplir mon devoir."
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
avatar
Messages : 260


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
160/160  (160/160)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB] L'heure est venue de prendre ta place au sein de la demeure, Flagello...   Sam 26 Déc 2015 - 18:26

A l'apparition de Flagello, les clameurs se turent, laissant la place à un silence qui aurait pu être pesant sans la présence lumineuse d'Althéa et de ses plus proches compagnons et amis. Harcher et Angus connaissaient déjà très bien le vampire nouveau-né ainsi que Laetitia qui avait été sa supérieure la plus proche. Grande et brune, la jeune suivante dégageait un charisme si puissant qu'elle faisait honneur à la splendide spectre. Mêmes ses blessures pourtant encore bien vives ne la diminuaient point sous sa robe rouge. Cheveux relevés en un chignon artistique mais moins rehaussé en pierres précieuses que ceux de dame Isabella, elle trônait aux côtés de la mère d'Althéa, un léger châle achevant avec grâce sa tenue. Isabella quant à elle, rayonnait dans sa tenue azurée mettant en valeur la blondeur de ses cheveux tout comme l'éclat d'une beauté qui avait tout d'une apparition angélique. Bijoux précieux mais choisis avec soin et parcimonie achevaient de faire rayonner les deux femmes aux côtés du père Matthias dont la rigueur détonnait avec un contraste saisissant.

Ces êtres si importants aux yeux de Flagello étaient aussi les plus éloignés en cet instant tandis qu'Althéa vêtue d'une tenue émeraude éclipsait la totalité des autres êtres de par sa présence et sa voix. Un véritable enchantement qui au moindre mot faisait se taire les plus dissipés des bavards et bavardes de sa vaste demeure. Splendide comme elle l'avait toujours était depuis son éveil, elle tenait aussi entre les mains une chaîne d'or fin et artistiquement ciselée au bout de laquelle pendait un véritable joyau d'orfèvrerie.

- Flagello, te voici...

Et prenant cette fois plus d'intensité en ces mots, la somptueuse Vampire s'adressa à l'ensemble de la maison sous les regards approbateurs de son cercle restreint.

- Habitants de cette demeure de la famille Brumel, Vampires ou Vivants, tous unis par la confiance, tout unis par le sang, je vous prie d'accueillir en cette nuit un nouvel infant de Nyx...

Mots qui firent se lever la majorité des occupants de l'arène, poussant les vampires présents à laisser choir le masque d'humanité dissimulant l'aura surnaturelle accolée à leurs noms. Nombreux, ils étaient bien plus nombreux que n'aurait pu le penser le jeune florentin lors de sa première venue en ces mêmes lieux. Une rumeur s'éleva ensuite, montrant à tous et à toutes, la totale harmonie régnant en cette demeure de par la volonté et la protection d'une Etoile Céleste dont le seul nom du maître aurait pu faire croire tout l'inverse. Et pourtant, les choses en était là. Althéa était une spectre et une Vampire détonnant au sein de l'armée du sombre monarque, placée selon ses propres ordres à la surface de la terre.

Un instant de flottement suivit avant que la voix ne reprenne.

- Un infant dont le nom est déjà connu de la majorité d'entre vous suite à la fuite de Moonlight Shadow, à l'agression de ma mère, la grande dame Isabella, mais aussi à son naissance au monde de la Nuit sous le signe du Sphinx. Tels sont les faits et ses exploits. Depuis sa venue au sein de notre demeure, Flagello a fait preuve d'un courage certain et d'une fidélité à toute épreuve en plus de dons qui lui ont valu d'éveiller en lui un être des plus puissants dont les flammes en feront trembler plus d'un pour la sauvegarde des nôtres.

Puis, avançant d'un pas vers le garde agenouillé devant elle, Althéa lui tendit la chaîne où pendait ce qui serait son emblème au sein de la Maison des Brumel. Un pendentif réunissant le Florentin présenté tendant sa main vers le Fléau que lui remettait la Rose sous la protection du Sphinx dont les ailes s'étendaient en une mer de flammes.

- Que ceci soit le pendentif te reconnaissant comme membre de la garde rapprochée de Brumel. J'attends de toi que tu prêtes serment de toujours servir et protéger les habitants de la demeure des Brumel ainsi que la lignée des Vampires dont tu fais désormais partie. Si tel est ton désir, prend ceci et relèves-toi pour faire face à l'ensemble de la famille réunie autour de toi, ta famille...

Et sur ces mots, la rousse chasseresse se tut, laissant au florentin le temps de savourer cet instant. Instant qui serait suivi d'une épreuve qu'il ne pourrait qu'accepter pour montrer à tous qu'il était un vampire et un garde à part entière désormais...

Revenir en haut Aller en bas
Flagello
Civil
avatar
Messages : 219


Caractéristiques
Vie Vie:
194/194  (194/194)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [FB] L'heure est venue de prendre ta place au sein de la demeure, Flagello...   Sam 2 Jan 2016 - 14:41

Le jeune vampire sentait son coeur battre, fort, il avait conscience de vivre un moment important. Peut-être même le plus important de son existence. Un silence s'était abattu, juste avant la prise de parole de la Maîtresse des lieux. Il entendait les applaudissements, mais pas seulement. En effet, il sentait un peu partout des sortes d'auras vampiriques. Toutes plus puissantes et plus maîtrisées que la sienne, mais bien moins charismatique et incroyable que celles de Dame Althéa, ou que son Altesse Isabella.
Flagello était prit dans ce flot d'énergie, il était même surpris de voir le nombre de vampire vivant dans la demeure. Jamais il n'aurait pu le soupçonner. L'atmosphère était malgré tout doux...

Sentant que la suite arrivait, il reporta son regard sur le sol, restant à genou comme le demandait la tradition. Vint ensuite, un discours relatant son histoire. L'évocation du sphinx l'angoissa. Combien de temps lui faudrait-il pour le contrôler ? L'effroi le gagnait en pensant au fait qu'il n'avait pas de souvenir de sa transformation, ni conscience. Cette ignorance l'inquiétait bien que la présence de sa Dame était évidemment faite pour le rassurer.
A la fin de son monologue, elle s'approcha, il releva sa tête lentement, posant son regard humble dans celui de la Rose. Puis ses pupilles se posèrent sur le pendentif qui se trouvait posé sur la paume de la main de la dame. Une merveille se disait-il, le garde savait également la signification de cet artefact.

Dame Althéa entama alors la fin de son discours, lui demandant de se lever et de faire son serment. Avec une émotion certaine, il s'empara du pendentif. Flagello l'observa; c'était la clé définitive, celle qui ferait que le passé n'aurait plus aucun espoir de resurgir.
Son attention était porté sur la gravure, le travail y était minutieux, autant que somptueux. Il était fasciné, l'oeuvre donnait l'impression de pouvoir prendre vie à tout moment.
D'un geste gracieux, le jeune garde se releva, un sourire fier sur le visage, son regard balaya l'arène, jusqu'à s'arrêter à l'endroit où se trouver Dame Laeticia. Ce fut un ravissement de la savoir en bonne santé. Elle avait tant fait pour lui. Pour l'aider à ôter de son âme l'aura berzerker, Flagello l'avait voulu, se moquant fort de savoir qu'ensuite il n'aurait plus rien. Depuis il était devenu un vampire, un sphinx.
Tellement d'efforts pour ce jour si précieux. Il porta la main qui tenait le pendentif contre son coeur. Lançant un regard de remerciement à la suivante qui lui rendit, lui donnant ainsi le courage de s'exprimer. Un ultime coup d'oeil en direction de la Rose, du Maître d'Arme, et du Docteur Harcher et il se lança.
-" Tout d'abord je souhaite vous remercier pour ce pendentif, il vient confirmer ma naissance, ainsi que la fin de mon passé que nous venons de jeter dans les flammes." Il fit une pause, et observa une nouvelle fois l'arène.
-" Il n'existe guère de parole digne d'exprimer la gratitude que je vous dois pour votre accueil, votre aide, vous m'avez tous permis de me retrouver confiance, mon coeur est arrivée comme un champ de ruine, il est désormais orné d'un sublime soleil. Même dans mes rêves les plus fous je n'aurai pu croire à une telle renaissance... Le destin m'offre la chance d'avoir pu trouver ma place, d'avoir donné le réel sens à mon existence..." Il ouvrit le poing afin de laisser apparaître le pendentif, commençant à l'attacher à son cou il termina.
-" Je fais le serment de toujours protéger les membres de la Demeure, de rester à ma place, et de servir humblement ses intérêts." Terminant d'attacher le pendentif il lança ses derniers mots à la Dame.
-" Je jure obéissance, respect et fidélité à ma Maîtresse; Dame Althéa, ainsi qu'au membre du cercle de la rose. Moi, Flagello, suis l'un des gardes ainsi que le sphinx sacré suis votre serviteur." Il inclina le buste devant la Rose, et sentait un vrai plaisir ainsi qu'un changement dans son âme, comme si l'éveil était total.
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
avatar
Messages : 260


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
160/160  (160/160)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB] L'heure est venue de prendre ta place au sein de la demeure, Flagello...   Dim 24 Jan 2016 - 16:51

Le sourire aux lèvres, immobile telle une sublime statue d'albâtre nacrée parée d'atours aussi précieux que rares, Althéa patientait, le regard posé sur le jeune vampire. A ses yeux insondables, tout en Flagello trahissait l'émoi qui l'avait pris. C'était un véritable flot, non une marée de sentiments qui agitait l'ancien berserker en pleine renaissance.

C'était bien un de ces instants sacrés entre tous qui se passait sous les yeux de toute la demeure. Les vampires et les serviteurs étaient tout aussi immobiles que la dame Brumel, en attente de la réaction du jeune homme. Certains plus attentifs que d'autres comme sachant ce qui allait sans le moindre doute suivre. L'expérience aussi avait sa place au sein de l'assemblée dont les plus anciens membres étaient centenaires voire millénaires. Nul, hormis les fondateurs de la lignée, ne pouvait le savoir avec précision tant les dits fondateurs pouvaient se montrer avares en termes de connaissances. Telle était l'une des clés de la survie de la lignée Brumel même si son vrai nom demeurait encore aussi secret que les fondations de l'immense demeure.

De longues minutes s'écoulèrent encore avant que soudain le florentin ne semble reprendre vie. Sa main, son corps commencèrent à bouger avant d'enfin saisir le pendentif que la rousse chasseresse venait de lui remettre face à tous.

D'autres instants s'écoulèrent encore le temps qu'il ne réalise la beauté et la valeur de ce qu'il venait de recevoir avant d'oser contempler l'assistance dans sa totalité, cherchant sans le moindre doute certains plus que d'autres en son sein. Une réaction tout aussi naturelle qu'attendue que la spectre apprécia sans s'exprimer toutefois, dans l'attente du serment qui ne devait plus tarder à venir. Serment, promesse sacrée qui achèverait l'entrée du nouveau garde vampire au sein de l'immortelle famille des infants de Nyx.

Un autre sourire illumina les traits de la Rose quand elle comprit sur qui le regard de Flagello s'attardait. Tant de sincérité en lui, c'était si frappant que la vampire couronnée ne pouvait que remercier les Moires de l'avoir placé sur sa route un soir au bord de l'Arno.

Puis, enfin, la voix du vampire s'éleva bien au-dessus du sable de l'arène. Des remerciements que la spectre accepta d'un mouvement toujours aussi gracieux de tête ainsi que d'autres paroles qui ne pouvaient que toucher l'assistance par leurs profondeurs. Et lorsque vint la fin de ce menu discours, ce fut à Althéa de répondre.

- J'accepte ton serment, Flagello, tout comme je te confirme comme faisant partie de notre Maison. Je suis la Vampire Couronnée veillant sur la lignée immortelle dont je suis la plus ancienne âme. Au nom de ma lignée et des miens, je te remets aux soins de mes plus proches compagnons pour que tu puisses faire montre de ton art et de ta puissance face à tous. Que tous en ces instants qui vont suivre puissent contempler ta véritable puissance même naissante.

A peine ses mots dits, la spectre sentit les mouvements à ses côtés. Entre Harcher et Angus, le choix n'était pas encore fait mais c'était bien l'un d'eux qui allait ouvrir la danse. Choix qui aurait pu s'éterniser si un rire ne s'était pas fait entendre, léger et délicat comme le pétale d'une rose.

- Même avec cinq siècles de plus, vous serez toujours aussi incapables de vous mettre d'accord. Aussi, laissez-moi vous donner un petit coup de pouce...

Ou plutôt d'aiguilles...
Acheva pour elle Althéa lorsque sa blonde suivante lança sans prévenir une de ses attaques foudroyantes droit vers les deux hommes sous le regard approbateur d'Althéa. Un moyen comme un autre de les départager tout en lançant son propre manteau droit vers Flagello pour faire bonne mesure. Autant n'avantager personne et admirer le plus rapide des deux vampires qui ouvrirait les hostilités au centre de l'arène.
Revenir en haut Aller en bas
Flagello
Civil
avatar
Messages : 219


Caractéristiques
Vie Vie:
194/194  (194/194)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [FB] L'heure est venue de prendre ta place au sein de la demeure, Flagello...   Sam 6 Fév 2016 - 14:36

Le jeune homme attendait le verdict, il observait les paumes de ses mains, surtout celle où il tenait le pendentif, une merveille qui ne cessait de subjuguer son regard. Son destin était là, il était en train de s'accomplir loin de la douleur et de l'erreur passée.
Ce souvenir était si lointain qu'il semblait même disparaître. Jamais il n'aurait cru cela possible.
Dame Althéa répondit, des mots faisant naître un terrible bonheur sur le visage de Flagello qui admirait la silhouette de sa maîtresse l'idole qu'elle était pour lui.

Il était heureux, observant ensuite la dame en face de lui, son coeur battait si fort, envoyant dans ses veines une étrange sensation de douceur et de joie. Il regardait après les paumes de ses mains essayant de comprendre, de sentir la puissance que mentionna sa Maîtresse à l'instant.
Une intrigue dont il avait encore du mal à saisir la teneur. Mais il n'avait pas peur, non, il avait une confiance infinie envers lui et ses supérieurs.
Rien de mal ne pouvait lui arriver, le garde le savait.
A cet instant, le nouveau vampire portant l'âme du sphinx se laissa emporter dans une vague de souvenir, son réveil à la demeure, ce sentiment de respect qu'il avait ressenti auprès de Dame Althéa.

Le regard de celle-ci, si fort, hypnotique, il y avait aussi l'honneur lorsqu'elle fit de lui un simple garde. Tout cela vivait encore comme un rêve dans sa tête, tant d'images se mêlaient encore. La remise des livrées par Dame Lucile, sa prise de poste aux écuries avec celui qui était devenu surement son meilleur ami au sein de la demeure, Lorenzo.
Et puis ce jour qui fut surement le plus grand avant celui-ci. Peu de temps après son arrivée, Dame Laeticia avait compris son mal. Elle décida de l'aider en essayant de lui faire accomplir des petites tâches. Un jour elle ordonna au garde de la suivre jusqu'aux appartements de la rose. Ils entrèrent dans une salle, à l'allure intimiste, dégageant une aura mélodieuse. Il y avait des fleurs, un immense tapis fait avec la matière la plus précieuse de l'époque.
Et au fond, entouré de deux bougies, un tableau de grande taille représentant la Reine des Lieux. Les yeux du garde étaient aspirés par le regard de l'oeuvre si profond.
Un songe interrompu par la suivante qui donna l'ordre à Flagello de se mettre au travail, tremblant il posa ses genoux au sol sous l'oeil de Dame Laeticia. Le garde brossa alors le tapis soigneusement, jusqu'à arriver aux pieds du tableau où il leva les yeux, il sentait l'orgueil en sentant que son travail était utile à la Dame. Il ne sentait pas l'humiliation comme devant Calamity, mais un honneur d'avoir servi Dame Laeticia, et la Rose en sachant qu'elle viendrait fouler du pied ce tapis.

Ce tableau lui donnait l'impression qu'elle était là, en train de l'observer. Il y avait là comme de la magie. Quelque chose impossible pour lui à décrire. En se relevant la suivante en le félicitant lui demanda ce qu'il avait dans le coeur.
Ce fut pour lui la première grande révélation en répondant; de la fierté de servir dans une telle demeure qu'il ne se sentait pas humilié pour autant malgré la tache actuel qui était ingrate...

La suite des images, une succession folle, la fugue de Moonlight, la rencontre avec son Altesse, la première morsure, la chasse en compagnie de sa Maîtresse, sa transformation en vampire, et pour finir la découverte du sphinx, Firewings.
De retour de ses rêveries le jeune vampire répondit.
-" Merci Madame !" Souffla-t-il en inclinant son buste.

Aux côtés de la Dame se trouvait Angus et Harcher, Flagello attendait de savoir ce qui l'attendait. Et la réponse arriva rapidement lorsqu'un rire se fit entendre. Flagello vit Dame Lucile.
Le garde se disait qu'il s'agissait là d'un signal, surtout quand elle envoya une attaque. Sans pouvoir réagir il reçut un manteau en pleine tête qui l'aveugla, et sans pouvoir l'ôter il reçu un violent coup de poing qui l'envoya valser un peu plus loin.
Le vampire comprit maintenant ce que voulait dire sa Maîtresse. Il allait devoir lutter et montrer sa puissance.

Le manteau s'envola sur le choc, et Flagello remarqua que son adversaire était Angus, le maître d'arme. Le garde se releva et se lança à l'attaque, des coups pour le moins inutile l'épée qu'on lui avait donné à son arrivée faisant partie de la livrée heurta la masse du Maître d'arme, et après quelques minutes intenses, le jeune vampire n'avait rien pu faire, il se retrouva au sol, épuisé, des gouttes de sueurs sur le front qui tombèrent dans le sable. Il leva sa tête et vit dans une loge Dame Laeticia qui le regarda avec douceur comme pour l'encourager... Il y avait aussi Dame Althéa et son altesse.
Un regard qui le toucha au moment où il prenait un violent coup de pieds dans le côtes le faisant cracher du sang....
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
avatar
Messages : 260


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
160/160  (160/160)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB] L'heure est venue de prendre ta place au sein de la demeure, Flagello...   Lun 28 Mar 2016 - 20:35

A peine un souffle, un battement de cœur isolé dans un silence quasi religieux s'était-il fait entendre que le premier choc ébranla l'ensemble de la vaste salle. Brutal, sourd, il n'était pas de nature à faire rougir son auteur, loin de là. Angus n'avait en effet point ménagé ses forces ni sa douleur. Mieux encore, prenant de plein fouet les attaques de Lucile, le maître d'armes avait foncé droit vers son adversaire. Que la suivante le blesse n'était au final qu'équité. Lui était le maître d'armes et un vampire déjà centenaire alors que Flagello n'était qu'un infant nouveau né. Aussi se faire prendre sous le feu de la blonde Lucile ne l'avait pas plus gêné que cela. La douleur avait été vive mais vite maîtrisée et la suite s'était enchaînée à une allure vertigineuse. Le premier coup avait atteint son but faisant autant valdinguer le jeune vampire que le manteau dont il s'était à peine dépêtré.

Un premier choc, un premier coup que le maître d'armes avait pourtant retenu à sa façon. Blesser d'office le nouvel infant n'était pas son intention. Il fallait qu'il soit lucide et se rende totalement compte de l'honneur qui lui était fait tout comme ce qu'il signifiait aux yeux de tous.

D'autres coups s'abattirent avec autant de puissance que de rapidité sur Flagello sans lui laisser le temps de souffler.

- Du nerf !!! Des tripes, gamin !!! Es-tu un agneau bon pour l'abattoir ? Un chien ou un loup dont on aurait arraché les crocs et les griffes !!!

A chaque mot, un coup de masse suivait. Plus âpre, plus rapide, intensément plus violent que le précédent, chacun de ses coups était déjà largement capable de tuer tout homme normal et cela le nouvel infant ne pouvait douter. Pourtant, Flagello n'arrivait pas encore à lancer toutes ses nouvelles forces dans ce combat.

Flagello...

Le regard d'Althéa ne perdait pas une miette du spectacle. Pourtant pas un mot ne franchissait ses lèvres. Immobile et royale, la spectre se tenait auprès de Lucile juste derrière le mur de l'arène, sur le premier gradin. Elle n'était pas du genre à s'isoler dans une loge lorsqu'elle décidait ce genre d'épreuve. Un rapide regard à sa mère installée auprès de Laetitia dans une loge permettant à la suivante de suivre le spectacle sans risquer de trop s'épuiser au vu de sa convalescence avait suffi à leur faire comprendre à toutes deux que c'était son choix. Et puis, Zelphyra aussi était là, invisible à la masse des membres de la maison mais bien réelle.

Un sourire se dessina soudain sur les traits de la splendide rousse lorsque le professeur Harcher vint la rejoindre, glissant au passage à Lucile les aiguilles qu'il avait parées et recueillies en plein vol. Aucun mot n'aurait été utile entre les deux serviteurs de la Vampire Couronnée, leurs gestes, leurs attitudes largement suffisaient. D'autres passes d'armes suivirent encore avant qu'il ne prenne soudain la parole, parlant assez bas pour que seule la Rose infernale puisse l'entendre.

- Je pense qu'il faudra autre chose que mes arguments pour le pousser à ouvrir les yeux sur certaines choses.
- Je le pense aussi, Jonathan...
- Dommage...

Un autre sourire avant qu'elle ne se tourne avec le ténébreux médecin.

- Tu auras d'autres occasions de l'éprouver, mon ami. Pour l'instant, nous ne pouvons prendre le risque de trop le mettre en difficulté devant l'ensemble de la Maison. Il doit faire ses preuves pas être envoyé à l'abattoir face à des Vampires aussi anciens qu'aguerris.

Un regard de biais à Lucile et le professeur reprit.

- Je pense en effet que les arguments de notre tendre et merveilleuse Lucile seront plus appréciés que les miens.

Un autre échange de regard entre le médecin et la suivante. Une relation aussi ambiguë qui tendue existait bel et bien entre ces deux êtres aussi différents que redoutables. Une relation mais aussi une complicité pour qui les connaissait depuis des siècles. Ces deux-là étaient parmi les pires membres de la garde rapprochée.

L'affaire étant entendue entre les deux membres du cercle rapproché de la spectre, le combat prenait un nouveau tournant au moment exact où après avoir brisé l'épée de Flagello, Angus lui jetait un fléau, se préparant sans le moindre doute à une nouvelle charge encore plus violente que les précédentes. Un coup qui ne tarda pas à faire mouche, profitant d'un instant de distraction du jeune garde.

- Tu te crois où, gamin !?!

A ce cri s'ajouta une pluie de coups, brisant quelques cotes au passage.

- Dans une étable où l'on fornique ou se conte fleurette ?

De son poing serré, il le saisit au col avant  de le redresser d'une rudesse extrême, l'étranglant au passage.

- Ou dans un bouge où l'on se soûle entre deux bagarres ?


Et de le jeter sur le sol, juste à côté de l'arme que le garde n'avait pas encore saisie. Le sable était à peine retombé que le maître d'armes s'était saisi d'une seconde masse.

- Non, tu es dans un combat, un combat où tu dois lutter, non seulement pour ta Non-vie mais aussi celle de dame Althéa et de tous les autres membres de cette maison. Et sache une chose...

Cette fois, ce fut d'un terrible coup de pieds qu'il le jeta quasi sur l'arme.
-
Si tu es indigne de ma confiance, je me jetterai aux pieds de dame Althéa pour qu'elle revienne sur sa décision. Quitte à ramper ou lui baiser les pieds, je le ferai, avant de casser la gueule à tout importun qui oserait se gausser de cette instant. Chose dont je doute et tu sais parfaitement pourquoi...


Un regard plus terrifiant que tout ce que Flagello avait pu voir du maître d'armes depuis son arrivée à la demeure Brumel s'était allumé sur le visage d'Angus avant qu'il n'achève soudain.

- Agis comme il le faut au prochain coup !!! Montre-moi que tu es digne de ma confiance avant qu'une autre épreuve ne suive. Tu n'auras que cette chance alors debout !!!

Et sur ces mots, il se tut, tenant dans chacun de ses énormes poings une masse alors que de sa taille immense, il dominait le jeune vampire. Sentant que la nouvelle passe d'armes serait décisive, la foule des spectateurs se tut, plongeant la salle sous une chape de silence où la tension se fit de plus en plus oppressante...
Revenir en haut Aller en bas
Flagello
Civil
avatar
Messages : 219


Caractéristiques
Vie Vie:
194/194  (194/194)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [FB] L'heure est venue de prendre ta place au sein de la demeure, Flagello...   Mer 30 Mar 2016 - 19:31

Combien de coups ? Combien de chute ? Flagello donnait de son mieux, mais rien ne semblait pouvoir faire vaciller Angus. Ce dernier semblait devenir de plus en plus puissant, agressant verbalement comme physiquement le nouveau vampire.
Flagello était incapable d'éveiller ce pouvoir, cette force qui était scellé au fond de son âme.

Pourtant, il ne voulait pas abandonner, parfois il esquivait avant de tomber, il ne comptait plus le nombre de fois où il était tombé au sol; le nombre de fois où son dos avait heurté le mur qui délimité l'arène de combat aux tribunes.
Flagello se relevait à chaque fois, même si le temps faisait son effet, ses jambes tremblaient. Sa veste et sa chemise étaient déchirés laissant apparaître son épaule.

La colère d'Angus ne s'apaisait pas, bien au contraire. Il venait de briser l'épée du jeune homme, puis de lui dérober son fléau. Flagello parvint à esquiver de temps en temps, hélas, un violent coup vint le plaquer au sol. C'est alors que le Maître d'Arme de la demeure se lança dans un monologue étonnant autant qu'émouvant. Jamais il n'aurait cru Angus capable de cela.
Allongé au sol, Flagello se releva doucement, c'est alors que son regard croisa celui de son Altesse !
Dame Isabella se tenait comme à son habitude, avec classe... Son visage était illisible. Cependant son aura frappa le cerveau de Flagello.
En effet, son coeur se mit à battre. La main du vampire trembla en attrapant des grains de sable. Il serra le poing, dans sa tête l'image du sphinx qu'il était, et l'influence de son Altesse.

Son coeur se mit à battre très fort, de plus en plus ! Autour de lui, une sorte d'aura bestiale naquit... Une tornade se leva, fantastique... C'était comme si les mots plus le regard de son Altesse avait éveillé en lui la bête mystique.
Sa livrée s'entailla, son visage devint plus rude. C'était comme l'aube de l'éveil, comme si seul il était en train d'entamer maladroitement la transformation.
-" Jamais je ne permettrai de décevoir Maîtresse Althéa ! Elle m'a offert la vie... Et je serai à jamais un membre de la Demeure Brumel, et ferai toujours de mon mieux pour la protéger... Et..." Il lui fut ensuite impossible de parler, de ses lèvres ne sortaient plus que des râles bestiales.
Flagello était encore sous forme humaine mais son aura et seul son visage posséder l'air de FireWings.

Le combat reprit, et cette fois-ci il était bien plus équitable, et offrait aux personnes présentes un beau spectacle. Flagello luttait pour gagner la confiance et à cet instant il n'arrivait plus à continuer et terminer sa transformation...

Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
avatar
Messages : 260


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
160/160  (160/160)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB] L'heure est venue de prendre ta place au sein de la demeure, Flagello...   Sam 23 Juil 2016 - 22:29

[HRP : Merci pour ta patience, je peux enfin répondre Very Happy ]

Et le silence se prolongeait, régnant en maître sur l'assemblée. Un silence oppressant où seuls des pas se faisaient entendre sur le sol à la fois dur et meuble de l'arène. Lourds, brefs, décisifs, ils se réduisaient en même temps que la distance séparant le maître et l'aspirant. Entre les énormes poings d'Angus la masse patientait, elle aussi, prête à s'abattre sur le crâne d'un Flagello déjà bien entamé par leurs précédents échanges. Entre vampires, ils étaient, entre vampires, ils luttaient sous le regard d'une assemblée qui n'avait rien à leur envier.

Althéa de sa place regardait impassible, la main posée élégamment sur le muret lui faisant face. L'odeur de sang, de sueur et de sable mêlés lui parvenait sans aucunement la troubler. Puissante était la spectre. Redoutable et maîtresse d'elle-même, elle suivait la scène toujours installée entre Lucile et Harcher. Sans oublier la présence fantomatique mais bien réelle de Zelphyra qui se délectait des coups que prenait le Sphinx. La jalousie de l'ancienne suivante demeurait toujours aussi tenace et vu que personne hormis Althéa ne pouvait la percevoir en cet état, elle ne se gênait pas pour manifester sa passion face à ce combat entre deux êtres qui, à ses yeux, accaparaient de par trop sa merveilleuse Rose ténébreuse.

Plus Flagello prenait de coups et plus son regard brillait d'une joie réelle. Si Althéa en était consciente, elle ne disait rien. C'était une âme maudite par Hadès, elle laissait libre court à ses émotions mais ne passait pas à l'acte. Bien qu'en proie à ses passions, elle ne passait pas à l'acte.

Contrairement à Angus. Que crains-tu, Flagello ? Que crains-tu ?

Sur cette question, elle assista à l'échange de paroles entre les deux gardes qui se battaient autant pour eux que pour elle. Sous son regard, la transformation s'enclencha avant de s'interrompre. Il n'avait pu trouver la force de s'abandonner totalement à son autre forme. Quelque chose le bloquait quelque chose qu'il faudrait faire sauter.

La suite fut encore plus âpre, plus violente. La masse d'Angus martelant tour à tour le sol, le mur et la chair vampirique de Flagello. Du sang coula encore bouillonnant comme la foule qui venait de nouveau de se réveiller.

Toujours immobile, Althéa jeta un œil à Laetitia. Elle le cachait bien mais l'état du jeune infant l'inquiétait. Un lien entre la suivante et le garde s'était créé. La spectre s'en était déjà rendue compte mais elle n'avait pas encore pu aussi bellement constater qu'il était bien partagé.

Et sur un sourire, elle posa la main sur l'avant-bras de Lucile.

- Angus va le démolir s'il ne trouve pas le véritable chemin. Il avait perçu la solution mais il a hésité. Cela se voit si fort. Sa transformation s'en retrouve partiellement avortée. Même sous cette forme, je peux sentir qu'il est encore conscient, si humain. Le Sphinx n'a fait que lui modeler les traits. Il n'a aucunement pris le contrôle. C'est toujours Flagello, le garçon vampire qui lutte contre Angus et non FireWings.

Sa voix sonnait comme un couperet tout en gardant ses accents doux. C'était un timbre unique en son genre.

- Oui, ma chère enfant. Il ne peut s'abaisser à perdre ce qu'il pense être le contrôle. Même sous la menace d'une nouvelle batterie de coups comme seul notre brute préférée est capable d'en donner, il n'abandonne pas.

Harcher avait parlé sur ce ton de familiarité et de respect entremêlés. Sa voix toute masculine tranchait avec elle de la suivante qui n'avait fait que confirmer les dires de la vampire couronnée. Lucile sur le bras de qui Althéa accentuait encore la pression.

- Lucile, il est temps. A toi de prendre le relais. Flagello a besoin d'un peu plus de stimulants pour réaliser à quel point il se retient. Il faut qu'il réalise que persister en cet état ne pourra que le perdre. A toi de jouer.

Avec un large sourire, la suivant s'inclina devant la dame Brumel en une révérence plus de grâce.

- Comme il vous plaira, madame.

Son ton était plus que satisfait. Sur ce, elle avança d'un pas lent vers l'arène. A son entrée, le silence se fit à nouveau. Puis les murmures s'élevèrent. Qu'une suivante entre dans l'arène alors que le combat n'était pas fini ne pouvait que signifier une seule chose. La dame avait jugé que le premier round était fini et que la suite allait partir sur un tout autre registre. Chose qu'Angus avait tout aussi bien compris contrairement à Flagello que le mouvement autour d'Althéa avait distrait.

- Où te crois-tu gamin !!!

Hurla-t-il tout en fonçant droit vers un Flagello incapable de hurler autrement que comme une bête blessée quand il lui enfonça son épaule droit dans le ventre. FAce à une telle charge, l'ancien berserker n'avait pu que serrer les mâchoires à les en briser au moment où le muret explosa sous la puissance de l'impact.

Se relevant sans paraître le moins du monde affecté en dépit des nombreuses marques parant son énorme poitrine, Angus se tourna vers Althéa devant qui il s'agenouilla avec le plus grand respect.

- Comme il vous plaira, ma dame. Je laisse le gamin entre les mains de Lucile.

Puis sans autre cérémonie, il se releva, chassa négligemment un peu de poussière avant de prendre sa fidèle masse et de quitter les lieux. Son tour était achevé et à sa grande satisfaction, malgré sa défaite, le gamin avait résisté. Un sourire fugitif s'était même dessiné sur ses traits au moment où recevant une pleine chope de bière coupée de sang des propres mains d'Harcher, il prenait place auprès de lui, juste à quelques pas d'Althéa qu'il ne souhaitait point incommoder par son odeur. Même une brute de son espèce était capable de respect. Un signe de la main à la splendide rose qui lui répondit d'un signe de tête et la joute allait reprendre.

Le prochain tour s'annonçait tout aussi passionnant, il restait plus qu'au jeune infant à reprendre sa place au centre de l'arène où l'attendait une Lucile prête à en découdre.
Revenir en haut Aller en bas
Flagello
Civil
avatar
Messages : 219


Caractéristiques
Vie Vie:
194/194  (194/194)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [FB] L'heure est venue de prendre ta place au sein de la demeure, Flagello...   Mer 10 Aoû 2016 - 20:09

Une montée d'angoisse s'empara de moi. Que se passait-il ? Pourquoi ? J'observais mes mains, mes griffes, mon corps qui s'était transformé, du moins à peine, j'avais seulement les traits du sphinx que j'étais apparemment devenu depuis peu.
Mais j'étais encore incapable de contrôler ce changement. Pourquoi ? Ce moi, je me le repétais de nombreuse fois. J'avais peur de tout perdre, d'oublier, de faire du mal, de devenir incontrôlable. Pourtant, Dame Althéa, et son Altesse Isabella se trouvait là, j'avais une confiance totale en elle, et j'étais sûr qu'elles agiraient s'il le fallait.

Alors que faire ? J'étais nerveux, des flammes m'entouraient, symbole de Firewings, cependant elles étaient inutiles devant la puissance de mon adversaire. Angus continuait son oeuvre, j'essayais de répliquer, mais tout de mon côté était fait de manière désordonnée, je frappais même le vide des fois.
Le sang, mon sang coulait sur le sable et me fit frémir, attisant ma colère encore plus, et plus je fus colérique, et plus je saignais sous le choc de la masse du maître d'arme de la demeure.
Ma livrée était dans un sale état, déchirée, j'heurtais le mur, trop souvent, je tombais au sol, trop souvent aussi. Néanmoins je me relevais aussi par le mécanisme que m'offrait l'illusoire puissance du sphinx qui effleurait seulement mon âme de vampire.

La rage animal sortait de mes grognements, je parvins à un moment à choper et bloquer la masse, avant de creuser un trou sur le sol avec mes pieds sous la puissance d'Angus. Soudainement, Dame Lucile entra dans l'arène, un étrange sentiment me gagna, c'était comme si mon instinct primaire me parlait à l'oreille, me murmurait de me rendre... Je reçus à cet instant le pire coup venant d'Angus
Je pus seulement me dégageais, évidemment, je ne faisais que résister, je savais bien qu'en l'état il me serait impossible de tenir longtemps.
L'autre élément qui me permirent de résister au-delà de l'aura de ma Maîtresse fut le regard de Dame Laeticia.

Sans cela, je serais déjà inconscient au sol. D'ailleurs, ce fut lors d'un de ces moments où je vacillais en me relevant qu'Angus cessa le combat, sous l'injonction de la vampire que je regardais un bref instant. Ma main droite sur l'épaule gauche, épuisé, grognant; mon regard se posa alors sur Dame Lucile qui allait donc devenir mon adversaire. Mon regard exprimait toujours de la rage, mes pupilles félines étaient planté. Je grognais, du sang coulait le long de mes lèvres.

Je me mis alors à hurler, à genoux, comme si j'étais parvenu à poursuivre un peu la transformation... Mais un peu, devant moi, je regardais la suivante, avec l'impression curieuse, comme si la conscience de Firewings était déjà en train de s'installer.
Car devant moi, je voyais quelqu'un qui pouvait me vaincre sans peine, quelqu'un qui avait le pouvoir d'éduquer FireWings ! Le sphinx qui pouvait prendre ma place, je pensais ainsi car je n'avais pas encore vraiment compris que j'étais le sphinx, et qu'il ne s'agissait pas de quelqu'un d'autre.

Tremblant, j'avais vraiment cette vision différente de Dame Lucile ! Le combat allait débuter, je m'élançais vers elle et envoya un coup de poing en essayant de bien griffer.... Je le fis avant de m'arrêter net devant elle ! J'étais un simple garde, je ne pouvais pas... Je ne pouvais pas me battre contre l'une des suivantes...
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
avatar
Messages : 260


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
160/160  (160/160)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB] L'heure est venue de prendre ta place au sein de la demeure, Flagello...   Dim 6 Nov 2016 - 17:44

A la relève du maître d'armes, un nouveau silence encore plus lourd que les précédents s'était abattu sur l'ensemble de l'arène. Il fallait reconnaître qu'entre l'immense carrure immense d'Angus et la silhouette toute en grâce et en courbes de Lucile, le contraste était plus saisissant. De quoi rendre la rencontre d'autant plus passionnante. Tant de rebondissements pouvaient encore se produire avant l'acte final. Il suffisait de surprendre le regard intense du professeur Harcher pour apprécier l'envie qui le dévorait de se joindre à la fête. Seule la lumineuse présence d'Althéa semblait encore capable de surpasser cette attraction.

Un instant se passa encore avant que l'infant ne redresse, tentant de surpasser encore la volonté du Sphinx en lui. C'était si fort, si incroyable à contempler. Cette obstination à ne rien vouloir lâcher, à toujours garder le contrôle. Pourtant, il le faudrait bien face à une adversaire telle que la blonde suivante. Tout en lui devait prévenir le jeune vampire du danger qu'elle représentait. Et au-delà de ses simples sens atteindre FireWings. Déjà des flammes brûlaient tout autour du corps de l'ancien berserker, le cernant comme une auréole sacrée.

Pourquoi ? Pourquoi t'imposer cela Flagello. Plus tu luttes contre toi et ton autre toi et plus tes souffrances se poursuivront. Ose plonger en cette abîme, cette autre monde qui te révulse tant. Face à Lucile, tu ne pourras pas demeurer éternellement aussi indécis.

A peine ces pensées avaient-elle traversé l'esprit de la splendide Rose des Enfers qu'un sourire indéfinissable se peignit sur les lèvres de la blonde suivante. Flagello s'était arrêté net devant elle. Il n'avait pas osé poursuivre son esquisse d'assaut. Un arrêt, une erreur d'appréciaition qu'il paierait cher.

- C'est tout ce que tu peux faire ? Tout ce que tu es capable de faire ? Et tu oses croire qu'on va te laisser veiller sur Althéa.

Le ton était tout aussi incisif que les paroles. Tout comme le reste du cercle proche de la Vampire, Lucile était capable de lutter et face à toute cette assemblée, elle était prête à montrer qu'elle méritait parfaitement la place qui était la sienne.

Un geste, un mouvement empreint d'autant de grâce que de sensualité et avant que l'ancien berserker ne puisse comprendre ce qui lui arrivait, un flot inouï d'aiguilles vola vers lui. Certaines d'entre elles trouvant à coup sûr des chairs où se ficher avec plus ou moins de cruauté. Tout s'était passé vite, si vite sans la moindre hésitation que plus personne ne pouvait douter de la puissance de Lucile. Extrêmement rapide et légère, elle n'avait même pas éprouvé le besoin d'étendre ses ailes. De par ses actes et ses talents, elle montrait qu'elle était bien plus qu'une simple suivante. Elle qui faisait partie du cercle intime d'Althéa. Hormis, Jonathan Harcher, nul n'approchait la spectre de si près. Et le temps était venu pour Flagello de comprendre pourquoi elle tenait une telle place dans le cœur et la confiance de la spectre.

- Est-ce dont vraiment tout ce dont tu es capable, mon jeune ami ?

La voix était douce, charmeuse et porteuse d'un autre chose que le jeune homme ne pouvait comprendre.

D'un geste, la suivante laissa soudain son aura exploser, apparaissant telle qu'elle était vraiment.


Une tentatrice dotée d'une vitesse d'exécution à laquelle sa finesse ne faisait qu'ajouter encore plus d'efficacité. D'un gracieux geste de la tête, elle chercha le regard et l'assentiment d'Althéa qui lui répondit de la même façon avant de retourner son attention vers Flagello.

Maintenant, il va te falloir oser plonger en cette abîme que tu crains tant, Flagello. Que tu le veuilles ou non, il le faudra sinon, je ne donne pas cher de ta peau entre les griffes d'une vampire qui tient tout autant de la Succube que de l'infant de la Nuit.

- N'ayez crainte, ma tendre enfant. Lucile ne le tuera pas. Pas sans votre accord en tout cas. Par contre, il risque de devenir son esclave s'il ne se ressaisit pas. Il n'est encore qu'un tout jeune enfant malgré la puissante de FireWings. Face à un autre, notre charmante Lucile aurait eu plus de difficultés...
- Nous verrons, Jonathan, nous verrons.

Tout comme ses autres sens, l'ouïe de l'intéressée était plus que développée de quoi provoquer quelques surprises chez certaines personnes.

- Hum, tu l'as contrariée, Jonathan.
- Peste...

Sans attendre, le vampire ne put que faire le nécessaire pour se soustraire à l'attaque qui s'était abattu autant sur lui que sur le jeune garde à la livrée plus qu’entamée. Tout cela avait été si vite que seules les plus anciens ou les plus puissants assistants au sein de cette assemblée avaient pu s'en rendre compte. Et parmi eux, dame Isabella.

- Dame Isabella. Vous pensez que votre fille va faire arrêter le combat...
- Non, Laetitia. Lucile est loin d'être une tendre mais ce jeune homme doit faire ses preuves. Et je sais aussi que ma chère enfant a des dons autrement plus fins que les nôtres. Plus que tous, elle est sensible et réceptive à tout ce qu'il se passe.
- Mais si Harcher lui-même.
- Cela ne t'a pas échappé ?
Un léger rire échappa à la mère de la splendide spectre rousse avant qu'elle ne reprenne. Entre Lucile et Harcher, les choses en ont toujours été ainsi. Aucun des deux ne manque l'occasion de remettre l'autre en place. Ils sont comme chien et chat et pourtant capables de parfaitement s'entendre sur un point bien précis...
- Je vois mais et pour...


D'un geste, dame Isabelle fit taire la brune suivante toute d'écarlate vêtue. Le combat était loin d'être terminé. Mieux encore, il prenait enfin un tour décisif. Face à une combattante telle que Lucile, il devrait plonger au plus profond de ses ressources.

Sous le regard de la Maison Brumel réunie, les deux êtres se tenaient face à face. Lucile venant de libérer un pouvoir attractif tel que même un infant vampire ne pouvait se soustraire au désir qu'elle lui inspirait. Puissante, hypnotique, l'aura de la suivante augmentait, le prenant aux tripes. Bientôt, il ne pourrait échapper à son emprise. Aucun homme ne le pouvait. Même Harcher avait éprouvé des difficultés face à son attaque surprise. Que pourrait donc un tout jeune garde s'il ne laissait pas la Bête en lui remonter à la surface.

Succombe à l'attrait de la Vampire Succube ou ose éveiller la flamme de FireWings. C'est tout ce qu'il te reste pour lui échapper, Flagello. Tu n'es pas de taille contre elle en étant qu'un vampire nouveau-né. Prend la force qui est la tienne et montre que le Sphinx n'a rien à craindre de la Succube.
Revenir en haut Aller en bas
Flagello
Civil
avatar
Messages : 219


Caractéristiques
Vie Vie:
194/194  (194/194)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [FB] L'heure est venue de prendre ta place au sein de la demeure, Flagello...   Mer 9 Nov 2016 - 18:22

Je n'avais pas pu attaquer, pourtant je portais une rage folle dans le coeur, une envie de combattre, de détruire, de sang tout simplement. Mes dents s'étaient aiguisées, un filet de bave coulait le long de ma bouche. Je respirais fort. Mais devant moi se trouvait Dame Lucile.
Comment pourrais-je oser l'attaquer ? N'était-elle pas une membre du cercle de la rose et par conséquent une personne à qui je devais obéissance ?
Mes mains tremblantes se changeaient en pattes félines, je tremblais, un frémissement de rage, de colère peut-être.

Mon regard se leva devant l'intervention de la suivante. Elle insinuait ma faiblesse, et que jamais elle ne me laisserait protéger la rose ainsi. Des larmes coulaient, des larmes qui se transformaient en marque sur mon visage . Parler ? Je ne pouvais plus, de ma gorge ne sortait plus que des râles fragiles.
Soudain, la dame leva avec une élégance surnaturel son bras, et m'envoya de nombreuses aiguilles ! Rien, je ne pus rien faire je reçus de plein fouet l'attaque. Elle m'avait attaqué sans pitié ! Ma route s'arrêta contre le mur circulaire. J'hurlais de douleur, un hurlement fort, animal. J'avais des aiguilles plantées dans la chair, faisant couler des traits de sang. Je ravalais ma salive, maintenant, en me relevant, je me trouvais à quatre pattes.

Dame Lucile n'en avait pas terminé, elle était terrible ! Son aura explosa laissant place à sa réelle forme. J'hallucinais. Elle dégageait un parfum envoûtant. Chaque mouvements de la suivante était empli de grâce, d'un pouvoir hypnotique.
Je...Je...Que puis-je faire ?
J'étais indécis alors que mon esprit se situait au bord d'un précipice. Devais-je sauter ? A en croire mon adversaire il le fallait.
Puis mon regard croisa celui de l'autre suivante, Lady Laeticia ! Elle allait mieux ! Un battement de coeur fort exprima ma joie. Néanmoins je n'avais pas le temps de me réjouir trop le temps, mon esprit commençait à se perdre sous l'aura de la succube.
Ma mâchoire se serrait, je montrais mes crocs comme pour me défendre, mais inconsciemment j'avançais vers celle que je voyais comme la perfection. Je succomber lentement, j'étais heureux ! Je n'avais qu'un désir, rejoindre Dame Lucile.

Non, je remuais ma tête et ma crinière naquit, dégageant quelques éclats lumineux. Je me mis à grogner, ma conscience humaine était affecté par l'aura de la suivante... Et là, je devais gagner ce combat. Alors que j'étais prêt à reprendre ma forme de simple vampire pour rejoindre Dame Lucile, mon âme sauta dans un précipice. J'avais si peur ! Si peur ! Je m'abandonnais, en un instant je n'avais plus conscience, je me perdais et je m'endormais dans un songe. Je lançais un dernier regard en direction de Dame Althéa, ma Maîtresse avant de disparaître.
A ce moment, ce pour la seconde fois je devins le sphinx mystique, l'une des trois bêtes de la vampire infernale.

Le néant, je n'étais plus que rage, devant moi, je ne voyais plus la suivante, mais une adversaire capable de me nourrir, dans les tribunes également, seul son Altesse et ma Maîtresse avaient mon respect. Mes ailes balayaient tout, créant une tempête de flamme, le souffre créa une épaisse fumée, et ma patte vint bousculer Dame Lucile, je ne contrôlais rien, je bondis d'un coup, volant un instant au milieu, hurlant, avec puissance au milieu des membres de la demeure.
Soudain, je me dirigea vers une personne que j'attrapa dans ma gueule, je joua avec comme s'il s'agissait d'un simple jouet avant de le lâcher...
Je l'avais bien amoché, j'en étais fier... Je volais encore, créant avec mes ailes un vent encore plus fort, encore plus terrible.
Mes ailes magnifiques s'illuminèrent, j'envoyais des flammes en directions de mon adversaire, quelques aiguilles encore plantés quittèrent ma chair sous la contraction des muscles.

Du haut j'observais l'arène, fonçant dans la foule, en me moquant de tout...
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
avatar
Messages : 260


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
160/160  (160/160)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB] L'heure est venue de prendre ta place au sein de la demeure, Flagello...   Mer 18 Oct 2017 - 14:40

[Post court, le temps de se remettre dans ce rp après une longue absence]

Impassible, comme rêveuse, Althéa observait la suite avec un intérêt immense. Quelque peu amusée, elle jetait des regards rapides à un Harcher en proie au pouvoir de la Succube. La rage l’agitant en ces quelques instants lui était si palpable, si palpable qu’elle ne pouvait qu’accroître son propre cosmos pour l’apaiser. Les deux serviteurs auraient tout le temps d’échanger leur point de vue plus tard.  Pour l’instant ne comptait que la lutte se déroulant en et autour de l’arène.

Si nombreux avaient été ceux à s’interroger sur la présence d’une femme d'apparence aussi fragile dans le cercle restreint de la Rose Infernale. A présent, le doute ne pouvait qu’en être levé. En leurs chairs, ils ressentaient tous l’appel, le magnétisme impitoyable de la Succube. L’une des plus redoutables chasseresses nocturnes à voguer aux côtés de la Vampire Couronnée. Par chance ou malchance, l’Incube n’était pas présent…

Un jour peut-être…

La lutte entre les deux incarnations d’une forme de désir à nul autre pareille serait alors inévitable. Il faudrait bien en passer par-là avant que les deux forces ne s’équilibrent et n’acceptent d’œuvrer aux côtés l’une de l’autre. En apparence tout semblait si simple mais il fallait à chaque fois amener les différents membres de la famille à s’entendre entre eux.

Se tournant vers les gardes les plus résistants et l’ensemble des femmes, la splendide rousse éleva la main en un geste gracieux. Aussitôt, l’ensemble des hommes envoûtés par le charme malin de Lucile furent évacués. Les geôles seraient bien assez nombreuses pour les contenir le temps que l’aura de la Succube s’estompât. Irrésistible était la jeune blonde pour l’ensemble des gardes de sexe masculin et Flagello se trouvait juste face à elle, au cœur du charme qu’elle venait de lancer. Plus encore que ses terrifiantes aiguilles son attraction était effroyable.

- Enfin… Tu te décides mais sans t’abandonner réellement.
- Il en est ainsi, ma tendre Rose.
- Jonathan.
- Ça va ma chère enfant. Vous pouvez relâcher votre aura. Par contre, il faudra que j’aie une petite discussion avec notre Succube préférée.
- Vraiment ?
- Ce sont nos éventuels assaillants humains qu’elle est sensée envoûter, pas l’ensemble de la garde.
- Et où se trouve la garde si un ennemi parvint d’aventure jusqu’à moi ?
- Cela se discute…

En effet, cela se discutait mais ce n’était ni le lieu ni l’instant. Se tournant de nouveau vers le centre de l’arène dont le sable ne cessait de se gorger de sang, Althéa faisait signe aux gardes de reprendre leurs places tout en veillant à dégager la zone se trouvant entre le sable de la zone de combat et la loge où se trouvaient Isabella et Laetitia.

Cette aire dégagée, la somptueuse Etoile se replaça sur son siège. A ses côtés, Harcher attendait encore sans le moindre mot. Toute discussion reprendrait en temps utile. Pour l’instant ne comptait que le prochain geste de FireWings. Ce n’était pas tout de pouvoir reprendre sa forme de Sphinx, il fallait aussi qu’il fut capable de se contrôler. Ce qui au vu de la situation n’était absolument pas le cas. D’un geste gracieux, Lucile avait évité l’attaque, roulant sur le sol avant de se redresser et de se remettre en garde. Un temps dont avait profité l’animal sacré pour prendre son envol et s’attaquer à aux occupants encore présents dans les gradins.

Un spectacle qui n’était pas forcément du goût de la Vampire.

Non, non…  Ce n’est pas cela que j’attends de toi. Ta nature de berserker vibre encore de par trop en toi et te rend fou.

Se levant, elle concentra alors tout son cosmos avant de filer droit vers la bête. Si vive avait été l’attaque de la rousse chasseresse que le fauve ailé n’avait pu l’esquiver. Un coup qui le projeta droit dans les gradins, le plaçant à quelques pas de Laetitia et Isabella. Deux êtres pour lesquels Flagello avait un respect immense. Deux vies qui allaient déterminer la suite de la lutte alors qu’Harcher s’occupait déjà de la victime des débordements de l’ancien berserker.
Revenir en haut Aller en bas
Flagello
Civil
avatar
Messages : 219


Caractéristiques
Vie Vie:
194/194  (194/194)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [FB] L'heure est venue de prendre ta place au sein de la demeure, Flagello...   Mer 18 Oct 2017 - 16:36

Je n'étais plus que rage, colère, et frénésie. Je montrais les crocs, je m'étais amusé avec un être sans savoir de qui il s'agissait, et je balançais des vagues de chaleurs dans les tribunes, de plus en plus en fort. Les aiguilles que m'avaient planté Dame Lucile retombèrent au sol à cause de la contraction de mes muscles.

Je restais en vol, un instant, menaçant, prêt à attaquer, à bouger au moindre son, au moindre geste qui pourrait attirer mon oeil de félin. De mon visage ne se dégageait plus que de la rudesse.
Mon regard balayait les gradin, il y avait des mouvements, le pouvoir de la suivante avait sans doute fait de l'effet sur certaines personnes, sur les mâles.
Dame Lucile avait un pouvoir incroyable, il n'y avait que ma rage qui m'avait permis de l'étouffer, mais je savais que son pouvoir de séduction allait me soumettre quand je retrouverais mon apparence humaine. Mais je n'y pensais même pas, je ne contrôlais rien, plus rien, tout était sous la domination de mon instinct primaire de bête. Je poussais de temps en temps des râles de colère pour intimider.
Parfois j'observai celle qui était mon adversaire ! En lui hurlant dessus comme pour dire que j'allais bientôt m'occuper d'elle.

Quelle puissance ! J'en avais peur car je me sentais totalement et entièrement débordé. Soudain, une nouvelle cible attirai mon attention. Je la fixai un instant, et alors que j'allais attaquer, je reçu un terrible coup sur mon flanc droit qui me propulsa sans ménagement heurter les gradin, je poussai un cri terrible de douleur, j'avais détruis la zone que je venais de frapper de plein fouet avec mon corps tout entier.

Je ne me remis sur mes pattes qu'après un certain instant. Et mes yeux alors que je poussais des râles menaçants en agitant mes ailes, jusqu'à ce que je pose mes yeux sur son Altesse Isabella, et Dame Laeticia. Mon coeur s'emballa, je vacillais. Ma colère s'apaisait, je ne comprenais pas ce qu'il se passait. Elles me regardaient, je ressentais de la honte, puis plus rien de la rage habituelle. Je me débattais moi-même contre la créature.
Après une lutte de quelques minutes, le respect, la loyauté que j'éprouvais pour les deux dames s'imposèrent. Et je ressentais de la honte

Je les regardais, sans pouvoir parler encore, mais dans mes yeux, j'essayais de leur demander pardon, d'implorer leur pitié et qu'ils comprennent ma situation. Même si je ne le méritais après tout ce qu'elles faisaient pour moi. Il s'agissaient quand même des êtres que je respectais le plus après ma Maîtresse.

Alors, après cette stupeur d'un instant, je m'envolai en direction de l'arène... Pour reprendre le combat contre Dame Lucile, il fallait que je prouve que j'étais digne de l'honneur d'être un simple garde, et le sphinx. Cette lucidité soudaine j'espérais la maîtriser un peu... Même si cela pouvait être un feu de paille.
En me posant dans l'arène, le sable s'envola un peu, et je portais mon attention sur la suivante, sans même penser au coup que je venais de recevoir, ni de son auteur. Non, j'étais ici pour ce combat rien d'autre. Je chancelais en ayant peur de perdre le contrôle. Mais je sentais maintenant le pouvoir de séduction de Dame Lucile s'infiltrer dans mon âme.

Mais avant de succomber, je résistai, et je remuais mes ailes lançant des vagues de flammes en direction de Lucile, avant de foncer en sa direction en prenant une grande impulsion.
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
avatar
Messages : 260


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
160/160  (160/160)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB] L'heure est venue de prendre ta place au sein de la demeure, Flagello...   Sam 21 Oct 2017 - 18:16

La poussière n’était pas encore retombée que la somptueuse Vampire reprenait sa place auprès d’un professeur en train d’achever de recoudre la victime de FireWings. Point après point, l’aiguille entrait et sortait sans que la moindre grimace de douleur ne se dessine sur le visage du blessé. Si rapide était le professeur qu’aucun de ses patients n’avait, s’il le désirait, le temps de souffrir. Telle était la vitesse d’exécution du redoutable Vampire sous les ordres de sa reine.

Reine qui d’un signe de la tête l’avait remercié avant de se reporter son attention sur la loge où se tenaient sa mère, dame Isabella, ainsi que Laetitia. Entre la plus haute des dames Brumel et la brune suivante, le Sphynx semblait hésiter. De sa gueule largement ouverte, il menaçait les deux femmes au beau milieu des gravats.

Nul mot ?

Un constat que l’Infernale Rose ressentait au plus profond d’elle-même.

La Bête et toi faites un mais n’êtes pas encore suffisamment proches pour te permettre d’user de ta conscience même sous cette forme.

Brillants étaient les yeux de la dame Brumel tout comme ceux impérieux de sa mère. Plus que la mère porteuse de la somptueuse chasseresse, elle était une perle parmi les perles. La seule femme qu’avait pu choisir la Vampire Couronnée pour donner chair à sa nouvelle incarnation. Remarquable était la blonde parmi toutes les femmes susceptibles de maintenir sa lignée au fil des siècles. Sa réaction face au danger le montrait. Se soustraire à la mort avait toujours été l’une de ses plus incroyables qualités. Vivre au sein de la Maison Brumel, l’antre des Carminia était la plus belle de toutes les preuves de son aura plus que subtile.

Levant la main en un signe d’apaisement, elle se leva et s’avança vers FireWings. Nulle crainte en ses yeux, nulle peur.

Les serviteurs d’Hadès n’ont rien à craindre de la Mort. Elle fait partie d’eux. Elle les entoure, les enveloppe en une caresse à nulle autre pareille. Sous son aile, les Vampires restent les plus méconnus et les plus insaisissables des êtres.

Avançant encore et encore vers le fauve écumant, la dame ne le perdait pas de vue. Se faisant plus grande qu’elle ne l’était, elle prenait soin de maintenir la posture et l’attitude propre aux prédateurs.

C'est ce que nous sommes, Flagello, ce que nous serons toujours. Tout comme l’Humain, le Vampire est un prédateur au sommet de la chaîne. Nul parmi nous ne sera jamais une proie. Retiens cela, jamais plus tu ne seras une proie ou une victime. C’est nous qui faisons ployer nos ennemis et nous nous en nourrissons et non le contraire.

Prédatrice envoûtante face à un tout jeune chasseur, Isabella tint plus de la mère que de la dominatrice. De sa main avancée vers le tout jeune chasseur, elle l’attirait vers elle, vers son regard. Un instant, le temps sembla se figer, se suspendre sans que personne ne comprenne réellement ce qu’il se passait entre la matriarche et le Sphynx. Nul, hormis Althéa et Laetitia toute proche.

Pas encore capable de te contrôler même sous cette forme mais sensible malgré tout aux appels des tiens.

Un instant s’écoula encore avant que le Sphynx ne fasse volte-face, se redirigeant vers l’arène où se trouvait toujours Lucile. Sans un mot, sans le moindre signe de peur, la suivante attendait. Elle aussi tenait à montrer que plus que toute autre, plus que Laetitia et la défunte Zelphyra, elle méritait sa place. A ses pieds, un nombre infini d’aiguilles étaient retombées en une forêt de piques quasi invisibles mais ce n’était pas fini pour autant. Les flammes ne l’effrayaient pas, pas plus que l’attaque d’un fauve fût-il ailé.

" Hum… D’accord Lucile… "


D’un geste, Althéa venait de donner son assentiment. D’un geste, la suivante s’empressa d’absorber l’une des infimes gouttes de sang que lui avait autrefois offertes le spectre du Vampire. Si peu, si infime, quasi invisible en l’enceinte d’une parure plus que discrète. Aussitôt, le sang offrit à l’apparente jeune femme la rapidité et la détente qui auraient pu lui faire défaut. Se tendant en une position proche de celle d’un fauve tout aussi redoutable que FireWings, elle se saisit de son fouet. Tendue entre ses mains si douces, la lanière sommeillait encore. Semblant ralentir sous l’effet de sa concentration, le cœur de la blonde brûlait quasi sous l’effet de la puissance que lui offrait la plus infime goutte de sang de la plus puissante des Vampires de Florence. Mains désormais crispées sur son arme, la blonde s’était plus qu’alignée sur le fauve qui fondait désormais sur elle. Seconde, non centième de seconde après centième de seconde, la Bête filait vers elle en un assaut plus conscient que le précédent mais pas encore assez.

Maintenant…

Un coup, un bruit sec, la détente d’une lanière encore plus vive qu’un serpent filant droit vers le museau du fauve, évitant avec un talent immense les yeux. Un coup, un choc accompagné d’une douleur lancinante que le garde aurait bien du mal à éviter alors que la suivante se dégageait en une suite de bonds étourdissants avant de reprendre sa place sur le sol, juste devant Althéa et Jonathan Harcher.

Et maintenant, Flagello ? Seras-tu encore assez lucide pour te rendre compte de qui tu défieras dès que tu fonderas de nouveau sur nous. A moins que le claquement du fouet ne t’ait calmé. Montre-moi ta détermination mais aussi ta réflexion…

Montre-moi que tu es encore capable de te contrôler même ainsi lacéré, capable de ne pas te tromper de cible.

Un regard vers Harcher…

Se tenant en rempart face à Althéa et au blessé que Flagello avait plus malmené, le professeur était prêt à lui faire gouter à sa véritable puissance s’il venait à se décaler au prochain assaut. Quant à Zelphyra, plus que consciente du danger du prochain assaut, elle venait d’apparaître sous sa forme de lynx. Elle aussi veillait sur Althéa et n’hésiterait pas à s’élever contre un autre félin, fut-il une espèce de lion dégénéré.

Entre quatre cibles aussi proches, seras-tu capable de faire la différence en ton état ?
Revenir en haut Aller en bas
Flagello
Civil
avatar
Messages : 219


Caractéristiques
Vie Vie:
194/194  (194/194)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [FB] L'heure est venue de prendre ta place au sein de la demeure, Flagello...   Sam 21 Oct 2017 - 20:05

J'avais encore en tête, dans ma cervelle la présence de son altesse, une présence ainsi que celle de Dame Laeticia qui m'avaient aidé à trouver une ouverture, pour un instant avoir un peu de lucidité. J'avais peur, toujours, de perdre le contrôle, tout était fragile, cette équilibre là soudaine, cette étincelle, je la devais à la mère de la rose, et la suivante, deux personnes que je respectais fortement, plus encore.

Elle m'avait impressionné, par sa grandeur, et sa puissance, devant son altesse je m'étais senti tout petit, et cela ajouter au fait que devant elle, même si je ne pouvais pas parler, et que j'étais encore pris par mon instinct bestial, j'avais reculé. J'avais senti qu'elle pouvait m'écraser comme un insecte.

Tout était si trouble, si intense aussi, je vivais là une sorte de frénésie, et je ne résistait qu'avec l'aide des autorités de la demeure.
Je savais ce que je leur devais, tout, absolument tout. Avec eux, je vivais, je retrouvais de la confiance et mon orgueil. Dame Althéa me faisant même l'honneur de me donner une raison d'être, et même de faire de moi l'une de ses trois créatures mystiques, le sphinx, FireWings. Encore fallait-il que je parvienne à la contrôler.

J'allais attaquer, lancer un assaut, une nouvelle fois, bêtement, sans savoir, je voyais Dame Lucile, mais je me moquais de ce qui l'entourait, j'étais prêt à faire mal à n'importe qui. C'était comme ça. Je poussais des râles, mes ailes un rythme lent balayèrent le sable, et balancer des petites flammes. Mon regard félin balayait l'arène, et observait un à un les gens. Puis je me souvins que c'était la succube mon adversaire. Je poussais un cri de rage, en excitant mes ailes.

Ensuite, je me lançais à l'attaque, rapidement, bestialement, sans me soucier de rien, je fonçais !
Alors que j'allais positionner l'une de mes pattes pour lancer un coup et griffer mon adversaire, une vive douleur me frappa et fit cesser ma course. Un bruit sec, et une souffrance intense me fit pousser des gémissements, et fermer mes yeux. En les ouvrants lentement, je sentais un filet de sang couler.
Je poussais des hurlements, je levais ma gueule et j'agitais mes ailes, j'entendais aussi la voix, la voix de ma toute puissante Maîtresse... Je m'envolais dans les airs comme si cette voix était en train de briser une barrière, de m'ouvrir les portes de la conscience, je poussais encore des hurlements, mais cette fois, pas de rage, ni de colère, comme si je demandais de l'aide, comme si j'implorais de pouvoir parler de briser les murs qui m'entouraient.

L'aspect animal resterait, je le savais, mais je devais amadouer cette puissance.
Mes ailes s'agitaient, mais n'envoyaient plus de flammes, elles brillaient simplement avec majesté.
Je semblais même m'apaiser... Puis soudain...
-" Préparez-vous Dame Lucile, je ne vais pas vous faire de cadeau ! " Et de mes ailes un ouragan de flamme parfaitement maîtrisé prit la direction de la suivante.

Ce fut un tel effort qu'ensuite je revins au sol, haletant, je luttais pour garder cette maîtrise, je chercher du courage dans les yeux de la vampire couronnée... Je respirais fort, et j'espérais poursuivre sur cette voix pour dominer le sphinx, et l'être moi-même. Je montrais de la détermination et du courage malgré mon niveau incertain.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [FB] L'heure est venue de prendre ta place au sein de la demeure, Flagello...   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] L'heure est venue de prendre ta place au sein de la demeure, Flagello...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Le temps de prendre ses ailes
» Heure du début du draft?
» Dernier heure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-