Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 La Porte et son Maître

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zyss
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Cardinal des Calamités, création dePhobos et Gardien des Portes de la Guerre, monstre tentaculaire du forum, seigneur du temps en formation, éducateur de jeune recru...
Messages : 506


Caractéristiques
Vie Vie:
250/230  (250/230)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: La Porte et son Maître   Lun 2 Nov 2015 - 19:44

Arrow Temple de Phobos

Le silence était présent sur les lieux, comme d'accoutumer. Les axolotls, immobiles et l'air d'attendre un évènement particulier, erraient ici et là dans l'étendu d'eau cristalline et sablonneuse. Nénuphar et roseaux se mouvaient au gré de la bise douce et chaleureuse.

C'est alors que le maître des lieux arriva après un long voyage qui l'avait mené au coeur même du chaos et de la folie, ce voyage l'avait changer et pas qu'un peu.
"Les voyages forment la jeunesse" disait-on, mais lorsqu'on est un soldat, un Berserker d'Arès, n'importe quel voyage vous change du tout au tout.
Pour Zyss cela fut d'une violence inouïe, il ne s'agissait pas d'acquisition de maturité ou de force, ce ne sont pas des souvenirs à partager qu'il avait ramené, non.
Ses seuls présent était de ceux qu'on garde pour soit et de ceux qu'on remarque après une discutions, l'être censé, aimable mais surtout Humain n'était pas revenu de ce périple forcé.
L'homme qui pénétra de nouveaux sur ses terres était d'une autre nature, d'un autre rang.

Cela, la nature qui constituait le lieux le perçu immédiatement et le silence, d'habitude agréable, se changea en atmosphère lourd et pesant. La vie disparue et alla se terrer bien loin dans les souterrains, les plantes se fanèrent changeant l'apparence globale du lagon, d'un endroit doux et accueillant c'est un endroit inhospitalier et inquiétant qui se dessina.

Chaque pas du Cardinal généraient des ombres malsaine et des apparitions psychédélique dans les ondes de l'eau. Le nouveau cosmos s'éparpillait ici et là sans réel contrôle de son hôte, cette puissance nouvelle était encore inconnue pour Zyss et il avait comme objectif de travailler tout cela dans les jours à venir.

Admirant l'horizon puis se tournant vers se qu'il protégeait , Zyss entreprit son drôle de rituel consistant à s'installer en haut d'une des colonnes bordant le chemin. Serein et aussi normal qu'il était de marcher sur le sol, le Cardinal posa d'abord un pieds sur son futur perchoir puis le deuxième. Par la "magie" du cosmos il tenait à la perpendiculaire de ce dernier et le grimpa aussi simplement qu'il était possible de fouler le sol.
Son nouveau corps était étonnant, il n'avait à fournir aucun effort pour cet action et encore moins de cosmos, car il n'en avait pas utiliser...
Des craquements se produisirent à chaque pas avant que la pesanteur terrestre le rappela parmi les siens. Incapable de contrôler correctement sa force, le Cardinal avait tout simplement enfoncer ses pieds dans la colonne qui ne put supporter tant de dégâts et s'était alors effondré dans un vacarme de gravats et de poussière. Fou de rage par cet échec honteux, la Calamité attrapa une seconde colonne puis la frappa contre celle qui était.
"Je vais t'apprendre moi à t'effondrer pour si peu!!"

Violemment et de façon démente, il éclata la seconde colonne et continua à la piétiné après que celle-ci soit détruite, plus que de la violence c'était une véritable tempête de coup et un déchaînement décérébré de violence qui s'échappa du nouveau maitre.

La colère passé et son installation fini sur la voute nommé "Porte", le Cardinal guettait et testait ses nouvelles capacité sur ce qu'il pouvait. Il lui était venu à l'idée de tester sa force contre les soldats, mais après les différents événements martiaux de ces derniers temps, ces derniers n'était plus aussi nombreux et chacune de ces misérables comptait, à son grand damne. Puis il se souvint de la nouvel Salamandre, ce Soma, il fera un excellent cobaye et cela lui permettra de former ce dernier à la Guerre, à la discipline et faire ce qui n'avait pas été fait avec lui : acquérir une formation digne du nom d'Arès.
Revenir en haut Aller en bas
Soma
Newbie
avatar
Rôle : Berserker D'Arès
Messages : 82


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
150/150  (150/150)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Ven 6 Nov 2015 - 17:08

Arrow Temple de Phobos

Soma arriva au Grande porte de la guerre, lui qui n’avait pas fait attention à l’environnement la première fois qu’il eut à le traverser, il admira la beauté des lieux un court instant, l'étendue d'eau cristalline et sablonneuse, les Nénuphar et roseaux qui se mouvaient au gré de la brise lui fessait souvenir de son île Natale.

Mais il reprit son sérieux lorsqu’il sentit la présence de Zyss , L’atmosphère était lourde et pesante et le cosmos de celui-ci s’étendait partout autour de lui, il attendait en haut d’une de ces colonnes qui représentaient les portes du domaine avec un air pensif. Difficile de ne pas être pris d’un sentiment d’hésitation face à un guerrier pareil, mais Soma n’avait pas le choix, il fallait qu’il montre sa puissance et c’était une occasion pour lui de prouver sa valeur envers Phobos et de tester sa force.

Il reprit son sang-froid puis pour annoncer au cardinal de la calamité qu’il était là, il lança une de ses lames imbibées de quelque goutte de son sang ainsi que de son cosmos vers un des piliers, en face de celui-ci. Une partie du pilier, c’était décrocher face à la puissance du coup, il s’approcha du pilier pour récupérer sa lame puis le regarda droit dans les yeux puis dit :

« Me voilà, je ne t’ai pas trop fait attendre, j’espère ? , tu m'a bien dit tu aimerais voir de quoi je suis fait, et bien allons-y ! , avant toute chose sache que je sais pertinemment que je ne fais pas le poids contre toi mais ce n’est pas pour autant que je vais abandonner l’idée de me battre et d’être reconnu comme un véritable berserkers envers notre dieu Phobos ainsi qu’Arès, je vais tout donner. Autre chose  je n'utiliserais pas mes lames dans se combat  je veut être reconnu par la seul force de mes poings  a moins que cela te pose problème ? »

La Salamandre affichait un sourire de confiance puis rajouta : « c’est un honneur pour moi de t’avoir comme adversaire, aller ramènes-toi ! amusons nous un peu a dépassé nos limites !!!! » Soma se mit en position de combat puis attendit les faits et gestes de Zyss.
Revenir en haut Aller en bas
Zyss
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Cardinal des Calamités, création dePhobos et Gardien des Portes de la Guerre, monstre tentaculaire du forum, seigneur du temps en formation, éducateur de jeune recru...
Messages : 506


Caractéristiques
Vie Vie:
250/230  (250/230)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Ven 6 Nov 2015 - 18:21

Baillant alors à s'end décrocher la mâchoire, il fut plus ou moins surpris par l'agressivité débordante du Soma. Constatant que ce dernier avait pris plus qu'au sérieux son invitation il réprima un horrible sentiment de rage, de quel droit ce nouveau-né se permettait-il de détruire son domaine?!
Son nouveau corps et son nouveau pouvoir avait dés a présent de la chaire fraiche à démolir, et quel jouissance d'être conscient de tout, d'avoir l'intégralité de ses capacité cognitive tout en étant submergé par la rage. Phobos avait fait de lui la plus terrible des bêtes : une monstre débordant de rage et de folie mais à l'intelligence exacerbé.

Au dernier moment Zyss avait quitté son "trône" laissant derrière lui une image rémanente, donnant la sensation a la Salamandre de l'avoir touché, profitant de cette effet, le Cardinal analysa les geste du Berserker, peu de fioritures, un usage habile et puissant de son arme et son atout : une réelle intention de meurtre!
S'il ne s'était pas métamorphosé en ce qu'il est aujourd'hui, il est certain qu'il n'en serait réchappé indemne, et à cela une satisfaction se dégagea.
Mais, il manquait de stature, de classe et surtout il possédait le même défaut que lui auparavant... Il parlait trop!

Le Laissant finir son monologue et agacé par le sourire satisfait de ce dernier, Zyss qui était derrière Soma lui donna un violent revers de la main qui l'envoya valdingué et ricochet dans les eaux jusqu'a s'arrêter contre un rocher.
"Hmm je ne maitrise pas encore ma force..." constata alors la Calamité à haute voix, puis s'approchant de son "élève" d'un pas nonchalant et faisant apparaitre un tissu brumeux qu'il mit autour de son poignet, puis regardant le nouveau qui avait perdu de son enthousiasme lui fit un petit bilan provisoire et lui expliqua l'exercice qui arrivait :
"Tu es fort Soma, précis et féroce. Arès a besoin de ce genre d'homme dans son armée. Mais tu parle trop, ton ennemie n'attendra pas que tu es fini de raconter ta vie pour t'attaquer."
zyss savait de quoi il en retournait, il avait vécu cette mésaventure et on lui avait donner cette leçon. Comme il est drôle de voir les rôles s'inverser avec le temps...
"Voilà ce qu'on va faire, je vais répondre positivement à ton invitation au combat à main nu, cependant tu n'as aucune chance de me vaincre c'est pourquoi, il montra alors le foulard de brume autour de son poignet, ton objectif sera d'attraper de ce tissu cosmique en moins de cinq tentative, passé ce délais ton "épreuve" sera fini et on passera à la seconde étape.
Le ton était volontairement cinglant et à la fois neutre, puis une fois les explications achevé il s'éloigna de quelque pas et pris sa posture de combat : une main dans le dos l'autre le long de son corps et les jambes raides.
Il sentait l'excitation montait à mesure qu'il imaginait la suite des événements, qu'allait faire Soma? Foncer droit sur lui? Tenter une approche plus rusé?
Revenir en haut Aller en bas
Soma
Newbie
avatar
Rôle : Berserker D'Arès
Messages : 82


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
150/150  (150/150)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Ven 6 Nov 2015 - 20:39

Le sourire de Soma avait disparu , la rage et la frustration se lisaient sur son visage, Zyss l’avait envoyé valdinguer avec un simple revers de la main , le choc était si puissant que le jeune guerrier ressenti quelque courbature mais cela n’allait pas l’arrêter pour autant , puis le cardinal s’approcha de lui et lui dit déjà les premières impressions qu’il avait de lui . Un combattant fort, précis , féroce, mais qui parlait trop, même s'il ne pouvait se contenir, il savait qu’ il avait raison , il n’allait pas faire la même erreur plus longtemps, la Salamandre n'avait pas encore conscience que ses sens s'affûtaient au fur et a mesure des combats
, puis Zyss rajouta:

Voilà ce qu'on va faire, je vais répondre positivement à ton invitation au combat à main nu, cependant tu n'as aucune chance de me vaincre c'est pourquoi, il montra alors le foulard de brume autour de son poignet, ton objectif sera d'attraper de ce tissu cosmique en moins de cinq tentative, passé ce délais ton "épreuve" sera fini et on passera à la seconde étape puis il recula de quelque pas et se mis dans sa position de combat.

Soma se releva et essaya de retrouver son sang-froid tant bien que mal puis dit : cinq tentatives pour attraper un foulard? j'y arriverais en moins de cinq fois , Ça ne devrait pas être trop compliqué, j’arrive !!! Le jeune Berserkers établi vite un plan , foncer tête baisser n’allait pas marcher , il décida donc une approche plus rusée.Il se mit a son tour dans sa position de combat  , la jambe gauche en avant , le bras droit prêt de la taille , et le bras gauche en face de lui .

Il ferma les yeux et commença a intensifier son cosmos , une chaleur intense se dégager de celui-ci , puis il tendit la main vers Zyss et dit : étreinte enflammer !!!!! Des flammes jaillies  sous les pieds ZYSS les flammes venaient  de former une épaisse chaîne brûlante autour de lui l'immobilisant un court moment puis soma concentra son cosmos au niveau de ses jambes et se propulsa avec le cosmos qu’il avait accumuler , d’une vitesse incroyable il se retrouva face au cardinal et enchaina avec une autre de ses attaque :
Flame desperado !!

Un violent coup de poing enflammé au niveau du visage de celui-ci , pour tenter de lui faire perdre son équilibre afin qu’il ait le temps de récupérer le foulard de cosmos . Sa main se reprocha du foulard il y était presque plus que quelque centimètre  et il pouvait y arrivais, un sourire satisfait se dessiner sur son visage l’air de vouloir dire j’ai gagné .
Revenir en haut Aller en bas
Zyss
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Cardinal des Calamités, création dePhobos et Gardien des Portes de la Guerre, monstre tentaculaire du forum, seigneur du temps en formation, éducateur de jeune recru...
Messages : 506


Caractéristiques
Vie Vie:
250/230  (250/230)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Sam 7 Nov 2015 - 17:55

Avec peu, trop peu de surprise, le Cardinal constata le cosmos enflammé de la salamandre. Encore un utilisateur du feu? Il est vrai que la guerre rime souvent avec feu et explosion, mais tout de même... Mais en cela se dégageai un avantage certain pour l'aqueuse calamité, étant le seul membre de cet armée possédant le cosmos des eaux, il possédait un avantage naturel sur ces derniers.
Cependant il fut dans u premier temps surpris, ce dernier n'avait pas balancer de boule de feu ou créer un geyser de flammes, chose tellement cliché, mais avait matérialiser des chaînes qui vinrent l'enserrer de leur éteinte brûlante.
"Intéressante utilisation des flammes, je te donne un bon point" se permit de noter à haute voit le Cardinal.

Se laissant immobilisé afin de voir la suite, la Salamandre utilisa ses flammes pour se propulsé à pleine vitesse sur lui et lui décoché un fulguro-poing embrasé. Ce petit connaissait très bien les propriété de son cosmos et les utilisait avec intelligence, cela lui donna l'envie de lui donner un second bon poing mais l'exercice devenant trop facile au vue de sa non participation, le Cardinal bloqua le poing embrassé et éteignit les flammes à l'aide de son cosmos puis le balança au loin, espérant que cette fois-ci il se réceptionnerai avec un peu plus de panache.

L'excitation montait de plus en plus dans les tripes du Gardien, jouer à ce jeu était instructif et procurait un plaisir sadique sans commune mesure. Puis vint un dilemme, devait-il l'attaquer ou lui laisser encore une chance de prendre les devant?
Le Cardinal sembla alors plongé dans une profonde réflexion qui se solda par un sourire carnassier, son cosmos s'amplfia de façon explosive, distordant l'atmosphère tel de la lumière se reflétant dans l'eau, créant des ondes autour de lui. Il laissera une nouvelle chance mais cette fois il contre attaquera avec bien plus de férocité.
De son regard vert flamboyant il fixa la Salamandre et lui lança une simple phrase qui voulait tout dire :
"Approche berserker."
Revenir en haut Aller en bas
Soma
Newbie
avatar
Rôle : Berserker D'Arès
Messages : 82


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
150/150  (150/150)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Lun 9 Nov 2015 - 12:40

La tactique de la Salamandre avait en parti fonctionné, mais Le Cardinale de la Calamite était très fort, il bloqua le poing embrassé et éteignit les flammes de Soma à l'aide de son cosmos qui sembler être fait d’eau. L’adversaire avait clairement l’avantage du lieu et l’avantage sur le jeune berserkers . Puis il le balança au loin, cette fois-ci, il ne se fera pas ridiculiser, il utilisa ses chaînes de flamme pour retrouver son équilibre et pour atterrir en douceur au sol.

Le jeune guerrier observa son adversaire, il ne pouvait s’empêcher d’afficher un sourire satisfait même si la situation lui était défavorable , les coups porter vers celui-ci n’avais guerre eu trop d’effet , mais il n’avais pas encore dit son dernier mot . Il lui rester encore quelque technique en réserve qui pourrait bien surprendre son adversaire. Puis il vit Zyss afficha un sourire des plus terrifiant tout en amplifiant son cosmos qui distorde l'atmosphère et en créant des ondes que Soma ressentait malgré la distance qui les séparer. Zyss allait être sérieux et il allait riposter cette fois , et d’un regard vert flamboyant, il fixa Soma et lui lança la phrase :

"Approche berserker."
 

En entendant ces mots Soma regarda Zyss avec ses pupilles écarlate puis répondit tout simplement:

je suis honoré que tu me considères comme tel , Prépare toi j’arrive !

La Salamandre intensifia son cosmos sur tout son corps cette fois-ci , une chaleur pesante s'abat sur le terrain faisant somnoler un court instant le cardinal , étant conscient que cela n’allait peut-être pas fonctionner contre lui il décida malgré tout de tenter l’expérience .Si la calamité s’endort une violente explosion se produirais , le nom de cette terrible attaque était L’eveil brulant .

Puis il prit une position de sprinter et utilisa une autre de ces techniques, les griffes de la salamandre , des griffe incandescente se forment au bout des doigts , elle était tranchante et pouvait brûler au moindre contact . La Salamandre s’élança d’une vitesse fulgurante en direction de Zyss , il hurla : tu vas voir, je n'en n’ai pas fini  !!!!!!!espérant lui avoir fait perdre un peu de sa concentration, il attaqua avec acharnement ce valeureux adversaire qui le poussait a utiliser toute sa force .
Revenir en haut Aller en bas
Zyss
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Cardinal des Calamités, création dePhobos et Gardien des Portes de la Guerre, monstre tentaculaire du forum, seigneur du temps en formation, éducateur de jeune recru...
Messages : 506


Caractéristiques
Vie Vie:
250/230  (250/230)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Lun 9 Nov 2015 - 20:25

Le bougre s'en donnait à coeur joie, ne comptant aucunement ses dépense cosmique et ne retenant pas ses coups. Il semblait attaquer pour tuer, comme se devait un bon berserker!
Cependant il semble qu'il ai mal interpréter ses mots et, après avoir annihiler la première attaque juste en contre balançant la chaleur produite par son cosmos aqueux et froid mais il nota l'ingéniosité de l'attaque, elle avait un coté perfide et annonçait une brutalité explosive, le Cardinal recadra la Salamandre sur l'interprétation de ses mots :
"Tu es Berserker car tu as eu l'honneur de recevoir une armure Soma, mais cela ne fais pas de toi un véritable berserker..."
Les mots se voulait cinglant mais réel, il lui restait des bribes de souvenir de ce qu'il était avant : lâche, faible et indigne.
Il possédait certes la ferveur, surement la ferveur la plus grande des berserker sur le marché, mais il n'était pas digne de son armure jusqu'à sa seconde mort...

Les soldats d'Arès était au troisième round de l'entrainement et le foulard flottait toujours au poignet du Cardinal, il ne restait plus que deux essai à la salamandre et, malheureusement pour lui, Zyss avait décidé de tester ses nouvelles capacité à partir de là.
Voyant la nouvel recru se mettre en position de sprint une idée vint au Cardinal, quoi de plus jouissif de faire chuter un sprinter en pleine course?
Alors que l'autre beuglait sa motivation, des tentacules ténébreuses coulaient du dos de la Calamité, quatre tentacules brumeuse qui vinrent martelé le sol créant des ondes sismique, remuant le sol comme s'il était liquide, serait-il déséquilibrer par ceci?
En parti oui, mais dans sa chute une de ses griffes vint érafler l'armure flambant neuve, frôlant de très peu le foulard. La colère monta alors et le Cardinal attrapa à la gorge le berserker et le balança au loin puis alla le rattraper pour lui décocher un terrible coup de poing qui vint l'encastrer dans le sol.
Son calme revenu il déracina Soma en le tirant par les épaules et lui déclara sans une once de haine, le ton était froid et dénoué de sentiment :
"Fini de jouer, on passe au dernier essai maintenant... Mais cette fois je veux que tu donne absolument tout ce que tu as."
L'encourageant à tout donner, Zyss s'éloigna d'un bond puis se retourna et repris sa position, éteignant toute émanation de cosmos de sa part. Ce calme allait-il déstabiliser la recru? Quel serait son attaque? Osera-t-il tout donner?
Revenir en haut Aller en bas
Soma
Newbie
avatar
Rôle : Berserker D'Arès
Messages : 82


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
150/150  (150/150)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Mer 11 Nov 2015 - 0:32

À moitié dans les vapes, après avoir encaissé le terrible coup de poing du cardinal et que celui-ci déracina du sol le jeune guerrier, le cardinal s’éloigna de lui et reprit sa position de combat sans manifester son cosmos. La Salamandre resta perplexe, pourquoi a-t-il arrêté son cosmos ? , que manigance-t-il ? Pourquoi je n’y arrive pas ? . Ce calme soudain mettait Soma mal à l’aise. Les paroles de Zyss résonnait en lui sur le fait qu’il est devenu Berserkers parce qu’il avait reçus une armure, mais que ça ne faisait pas de lui un véritable Berserkeers... ,  il se releva avec peine et essaya d’analyser la situation, il avait utilisé la plupart de ses techniques et avait même combiner certain d’entre eux qui fut sans effet sur le cardinal. Pire encore, il avait utilisé une grande partie de son cosmos lors de sa dernière attaque, et pour couronner le tout Zyss lui dit :

"Fini de jouer, on passe au dernier essai maintenant... Mais cette fois je veux que tu donne absolument tout ce que tu as."

En entendant ces mots le visage de Soma ne fit aucune expression , perdu dans ses pensé et surtout en voyant la terrible force de son adversaire qui avait à peine utilisé dix pourcent de sa puissance , il savait qu’il avait encore beaucoup à apprendre , mais il ne pouvait s’empêcher de haïr son manque d’expérience dans les combats . Pour arrêter de trop penser, il se frappa au visage puis reprit son air sérieux. "Le tout pour le tout" !

Il ferma les yeux et concentra ses  dernières forces , une seule idée en tête , le foulard , il se concentrer sur son énergie , peut importe ce qui se passera par la suite il allait tout donner dans son ultime tentative , il lui vit alors une idée , une idée dangereuse mais que Zyss ne s’y attendrais surement pas. Il leva la main puis concentra son cosmos enflammé, une immense boule de feu fit son apparition cette attaque se nomme Salamandra Explosion .

Il ouvrit les yeux et regarda son adversaire une dernière fois, un regard rempli de détermination qui semblé  vouloir dire "prépare toi" . Soma lança son énorme boule de feu en direction du Cardinal , mais il ne visait pas lui directement mais les jambes de son adversaire . Puis lorsqu’il a fini de lancer il couru en direction de sa boule de feu puis entra dans celui-ci , la Salamandre subissait quelque dégâts dû à sa propre attaque mais celui-ci lui procura une vitesse des plus impressionnante et surtout cela permettrait à la salamandre d’attraper le foulard lorsque sa boule de feu aura explosé au sol. L’explosion fut violente , un épais nuage de poussière recouvra la zone laissant ainsi peu de visibilité, La Salamandre avait-il réussi à avoir le foulard de cosmos ou avait-il échoué ?
Revenir en haut Aller en bas
Zyss
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Cardinal des Calamités, création dePhobos et Gardien des Portes de la Guerre, monstre tentaculaire du forum, seigneur du temps en formation, éducateur de jeune recru...
Messages : 506


Caractéristiques
Vie Vie:
250/230  (250/230)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Sam 14 Nov 2015 - 17:59

La déception pointa le bout de son nez, une boule de feu, pour un dernier essai il balançais un boule de feu!
Est-ce une condition pour maitriser le cosmos du feu? Aimer balancer des boules de feu? Mais la déception fit place à la surprise mais aussi au bonheur! Ce fou l'utilisait non pas comme une simple attaque mais comme un moyen de se cacher mais aussi d'acquérir de la vitesse.
Soma était surprenant et possédait une imagination débordante sur comment utiliser ses attaques, il possédait quelque chose d'important en combat : le sens de la mise en scène et l'ingéniosité.
Certes Arès préfère des brutes épaisse capable de soulever des montagnes et briser les nuques des ennemies avec le pouce, mais des esprit ingénieux était parfois bien plus meurtrier que des tas de muscles!
La Salamandre avait judicieusement visé les jambes du Cardinal, espérait-il le gêner dans ses mouvements? En tout cas cela n'avait pas été efficace car, d'un geste il fit apparaitre une tornade aqueuse constitué de tentacule filandreuse et urticante, qui dispersèrent les flammes mais révélèrent Soma qui tendait le bras pour attraper le précieux tissu cosmique.
Réalisant son erreur de jugement, la Calamité tenta une esquive qui fonctionna car nul flamme n'atteignit le Cardinal, qui laissa l'élan gagner par le subtile stratagème emporter la jeune recrue puis constata l'horreur...

De son poignet s'échappait un fin filet de fumé noire, une odeur jamais senti jusqu'à maintenant s'échappa de ce dernier, le tissu cosmique avait été brûlé à son extrémité et un léger bout arraché. Ainsi donc il avait réussit la première épreuve qu'il avait assigner à cet élève improvisé.
Bien qu'il avait trop sous-estimé son adversaire et donc perdu, il ne ressentait pas de colère car au fond il espérait que cela lui arrive. Sa "transformation" l'aveuglait et cette nouvelle puissance qui l'habitait lui faisait perdre de vue qu'il n'était pas encore au sommet de l'échelle.
Soupirant et s'époussetant les épaules le Cardinal approcha du berserker et lui déclara :
"Félicitation... hmm Soma c'est ça? Tu as passé cette première "épreuve" avec panache et ingéniosité"
Il laissa un temps à ce dernier de se délecter de ces congratulations puis enchaîna sans prévenir sur la deuxième épreuves, violemment il balança un coup de poing d'une puissance inouïe dans les cotes accompagner de tentacules qui joignirent leurs forces au poings.
Regardant la réaction du berserker face à cette attaque surprise, il frotta son poing qui étrangement ne lui était nullement douloureux puis fit à la recrue :
"Seconde étapes, maintenant que tu as attaqué il est temps de voir si tu connais l'importance de la défense... Prépare toi à subir trois assaut de ma part."
L'ambiance était désormais tendue, le Cardinal voulait que ce Soma ressente a quel point les trois prochaines attaques allait lui donner du fil à retordre!
Revenir en haut Aller en bas
Soma
Newbie
avatar
Rôle : Berserker D'Arès
Messages : 82


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
150/150  (150/150)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Lun 16 Nov 2015 - 22:57

La salamandre avait un bout du tissu cosmique dans la main et constata qu’il avait brûlé un petit parti du tissu, ne réalisant pas sur le moment qu’il avait réussi , le cardinal s’approcha de lui et lui dit ces mots :

« Félicitation... hmm Soma c'est ça? Tu as passé cette première "épreuve" avec panache et ingéniosité »

La Salamandre savouré, cette petite victoire, son acharnement avaient fini par payer, il relâcha un soupir de soulagement et afficher même un petit sourire satisfait. Puis sans prévenir le cardinal balança un violent un coup-de-poing accompagner de tentacules d'une puissance inimaginable dans les côtes de Soma . La puissance fut telle que la respiration du jeune Berserkers s’arrêta quelque seconde et son visage devin pale, ne comprenant pas sur le moment ce qui se venait de se passer, le coup de Zyss ne ressembler en rien à ce qu’il avait vu au début de l’épreuve. Il regarda le cardinal d’un air surpris et troubler, il avait mal et ne s’attendait pas à une attaque surprise, puis Zyss rajouta :

"Seconde étapes, maintenant que tu as attaqué il est temps de voir si tu connais l'importance de la défense... Prépare toi à subir trois assaut de ma part".

L’ambiance était devenue tendue, Soma essaya de récupérer tant bien que mal ses forces et son énergie. Il se remit en position de combat et adopta une position plus défensive, il avait bien compris les paroles de Zyss , il allait devoir résister ses attaques pour lui montrait qu’il était prêt et pour montrer qu’il avait encore de la détermination à en revendre, il dit :
"Vas-y ne te retient surtout pas, c’est un honneur que tu me fais, je compte bien en profiter pour en apprendre d’avantage et quoi qu’il arrive, je tiendrais bon" .

Même s'il disait ces mots la Salamandre redouter les attaques que Zyss allait utiliser contre lui, le cardinale de la Calamite allait se lâcher tiendra-t-il encore debout au bout de ses trois attaques ? Soma fixa Zyss et resta sur ces gardes et attendait l’assaut de celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Zyss
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Cardinal des Calamités, création dePhobos et Gardien des Portes de la Guerre, monstre tentaculaire du forum, seigneur du temps en formation, éducateur de jeune recru...
Messages : 506


Caractéristiques
Vie Vie:
250/230  (250/230)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Lun 23 Nov 2015 - 11:38

Malgré la forte aura cosmique que dégageais le Cardinal Soma ne se dégonflais pas, bien au contraire... Plus que révélateur d'une forte personnalité cela prouvait une chose : les humains était loin d'être de simple animaux et avait tendance à perdre leur réflexe primitif.
Alors que n'importe qu'elle bête sauvage, qu'elle soit puissante ou non, aurait tenter de fuir ou aurait montrer une méfiance. L'Humain non, son esprit et son intelligence avait tendance à lui brider son instinct primitif pourtant garant d'un esprit de survie plus puissant que la pensée.

Ainsi donc il allait tenir bon? Le Cardinal n'allait pas bouder son plaisir, pour la première fois dans son existence martiale, il était face à un adversaire bien plus faible que lui, cela le changeait des Dieux, Monstre Apocalyptique et autre Divinité Quantique...
Ajustant son gantelet sur sa main droite, des tentacules ténébreuse émergèrent de son dos formant une cape en lambeaux, se mouvant de façon organique et inquiétante.
Il était prêt, prêt à enseigner à la jeune recrue l'importance de la défense, l'importance de se protéger face à l'adversaire.
Sans crier gare le cardinal se projeta dans une détonation brutale, laissant derrière lui une zone d'impact créer par la pression monstrueuse de ses jambes, et concentra son cosmos.
La salamandre pensait-elle que les attaques serait progressive? Que la Calamité commencerait avec une "petite" attaque puis augmenterait la puissance de ces dernières petit à petit?
SI cela était le cas il sera terriblement désarçonné car il n'y aura que des grosse attaques!

Concentrant son cosmos dans son dos, faisant grossir la cape tentaculaire, le premier coup partit dans un claquement sec. Ainsi il pouvait aisément briser le mur du son? Une nouvelle chose à étudier pour le Cardinal...
Les bras de céphalopode cosmique se ruèrent vers Soma dans autant de direction qu'il était possible, rapide et puissant, chaque coup était suivi d'un claquement puissant. Était-ce le cri d'un monstre?
Hélas tout les coups ne portait pas, certains touchait le sol créant des vibrations puissante qui déséquilibrait le Cardinal lui même.
Silencieux mais souriant à pleine dent, le Cardinal observait la réaction de son élève avec délectation, qu'allait-il faire pour se protéger? Allait-il utilisé de nouveaux une astuce? Ou se verra-t-il briser pat les coups?
Revenir en haut Aller en bas
Alia
Prêtresse d'Arès
avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 407


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Mar 24 Nov 2015 - 9:07

Spoiler:
 


Lorsque j’arrive sur place, l’ambiance est déjà très spéciale. Deux guerriers s’affrontent et le décor a quelque peu été malmené. Je ressens une certaine puissance, c’est vrai, mais compte tenu que j’arrive du palais de Phobos, rien ne me surprends. Je vois effectivement le Cardinal, il ne l’était pas la dernière fois que je l’avais croisé ; il se prépare à attaquer, donne des conseils, des recommandations pendant que l’autre se met en garde et tente de réagir à ce qu’il lui dit.

Des épreuves ? Bon, il va falloir que je me prépare. J’imagine que selon les ordres de Phobos, mon quatrième combat ne fait plus l’ombre d’un doute. Autant observer ce que chacun fait pour avoir un avantage décisif lorsque le combat me sera imposé. J’avoue qu’il est tentant de rester tapie dans l’ombre sans apparaitre, c’est agréable d’observer sans être vue. Et il ne fait pas de doute que l’élève a encore quelques trucs à apprendre même si sa détermination me parait assez importante.

Et puis, j’ai beau être à coté d’un Cardinal, sa puissance telle que je la ressens n’a rien à voir avec cette du Sagittaire que je viens d’affronter. Alors même si je ne ressens pas de peur à la vue de mon supérieur, j’ai en revanche le respect dû à son rang qui me laisse admirative. Qui sait si un jour je ne serai pas moi aussi Cardinale ou tout autre chose pour diriger les jeunes guerriers du royaume ?

Ah tiens, on dirait que ça va bouger ; une cape d’ombre se déploie, du moins, le cardinal vient de  donner vie à quelque chose pour attaquer ; avec un certain nombre de coups, c’est une multitude de bras étranges qui avancent pour frapper tous de concert. Impossible de savoir si le combattant qui se trouve en face va avoir le temps de réagir.

Moi ? Je suis toujours dissimulée, observant la scène. Il va falloir que je m’extirpe de ma gangue d’ombre, que je me présente…

Et enfin, lorsque l’échange s’achève, alors que je n’ai pas pu prêter attention à l’issue de cette phase d’attaque, je lève le voile pour apparaitre. Statique au premier abord, je pose un genou à terre en signe de respect. Combien de temps suis-je restée à les observer ? Assez longtemps pour ne pas rendre cette information à leur connaissance. Toujours garder une longueur d’avance…

Et enfin, je me présente.

- Force et Honneur, Cardinal des Calamités. Son Excellence Phobos m’envoie ici pour y recevoir votre enseignement afin de devenir une véritable berserker.


J’avais répété les propres mots de Phobos, donnant un air naïf à ma requête, noyant les pistes sur ma réelle puissance. Pouvait-il se douter que j’avais enchainé pas moins de 3 combats en très peu de temps ? Oui, il le pouvait en observant mon armure qui était le seul témoin de la fureur dont j’avais été la proie… et la survivante.  
Revenir en haut Aller en bas
Soma
Newbie
avatar
Rôle : Berserker D'Arès
Messages : 82


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
150/150  (150/150)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Mar 24 Nov 2015 - 15:38

Soma attendait les attaques de Zyss , pour lui il était peut probable que les attaques du cardinal seraient progressive.Quand il vu que Zyss Ajusta son gantelet sur sa main droite, et qu'il concentra son cosmos laissant apparaitre des tentacules ténébreux , un frisson lui parcourras le dos , ses craintes se sont révéler exact. Mais il fut soulagé que le cardinal n'allait pas se retenir, cela lui permettrait de voir si sa défense était considéré comme respectable .

Il était conscient qu'il allait en voir de toutes les couleurs et qu'il n'allait peut-être pas résister au premier assaut de ce dernier, mais peut importe il, avait encore des réserves , il n'allait pas flancher pas avant que le cardinal le reconnaisse comme étant un véritable Berserkers.
Soudain, le Cardinal se projeta dans une détonation brutale, laissant derrière lui un mini cratère .
Les tentacules cosmiques se ruèrent vers Soma dans toute les direction possible , les coups étaient rapide et d'une puissances monstrueuse,sous cette avalanche de coups le berserkers avait du mal à se concentrer et a résister, il n'allait pas tenir longtemps a se rythme là .

Par chance le cardinal lui-même ne contrôler pas encore sa force vue que la salamandre avait  esquivé que quelque un de ses coups. Puis il lui vient une idée , le berserkers se disait que s'il utiliser ses flammes pour accélérer, il pourrais peut-être espérer esquiver un plus grand nombre des coup de Zyss. Soma concentra alors une partie de son cosmos sur tout son corps en particulier sur ces jambes , ce qui a pour effet de décupler momentanément sa vitesse pour éviter les attaques ;
il avait déjà utilisé de cette manière, mais pour attaquer , c'était la première fois qu'il allait l'utiliser comme atout pour sa défense.

Petit à petit, Soma gagna en vitesse , il bougea sur place et accéléra , grâce a cela il avait esquivé un grand nombre les tentacules de Zyss mais pas complétement, il prenait quand même des dégâts et serrer les dents pour ne pas penser a la douleur .Il se disait la douleur c'est dans ma tête, je n'ai pas mal , je n'ai pas mal ...
Puis pour mettre fin au premier assaut du cardinal il sauta en arrière avec ses jambes concentrer de cosmo et fracassa le sol violemment soulevant un cours instant un nuage de poussiere , il profita de se petit moment de repos pour reprendre des forces et se remettre en position de défense puis une fois le nuage dissiper c'est avec un regard rempli de détermination et avec un petit sourire satisfait qu'il rendit au Cardinal , voulant lui dire j'attend ton prochain assaut .

Le jeune berserkers qui était en plein combat ne remarqua pas sur le moment qu'un autre Berserkers avait rejoint ces lieux . Une fois la première phase d'attaque du cardinal eu fini la berserkers se Présenta , ne disant pas a mots  et toujours concentrer sur son adversaire la Salamandre attendait .
Revenir en haut Aller en bas
Harmonie
Newbie
avatar
Rôle : Déesse de l'harmonie

Messages : 309


Caractéristiques
Vie Vie:
150/150  (150/150)
Cosmos Cosmos:
167/167  (167/167)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Mar 1 Déc 2015 - 15:02

Arrow Précédement

Sur la pointe des pieds, Harmonie s’approcha du lieu d’où semblait provenir les bruits qui l’avaient tant intrigué. Pour le moment, elle ne voit pas grand-chose, mais elle sait qu’elle se rapproche. Elle le sent.  Les cosmos des gens  qui s’y trouvent sont intéressant et plus que prometteurs. Alors elle accélèra le pas, le cœur battant d’excitation.

Elle traversa une petite étendue sablonneuse, laissant l’emprunte délicate de ses ballerines puis passa près d'une colonne brisée. La divinité s’arrêta quelques instants pour l’observer avec curiosité. Quelqu’un, avec une fureur inouïe avait réduit en gravas l’élément architectural. La déesse à l’apparence enfantine sourit avant de se remettre en route en sautant allégrement dans les flaques d'eau.

Le chemin ne fut pas long, juste le temps de contourner ce qui était autrefois une lagune remplie de vie mais dont une bonne partie avait vu sa végétation fanée et rendue au néant.

Un pas, deux pas, trois pas, quelques amusants zigzags parmi les décombres, les cratères ainsi que les rochers brisés et voici la fille d’Arés et d'Aphrodite qui se présente de sa démarche dansante devant trois serviteurs de la guerre. Une femme et deux hommes. Un cardinal et deux berserkers. Un roux, un brun et une blonde. une avec un genou à terre, deux debout.

L’ont-ils vu arriver ? Sans doute. Harmonie ne s'est pas cachée. Ce n'est pas son genre.

La déesse leur sourit, rougissant un peu, comme si soudain elle devenait timide. Qu’elle peut paraître candide, cette petite demoiselle à la chevelure rosée  dans sa jolie et sage robe magenta. Belle aussi. certes, pas de la beauté sensuelle de sa mère. Non , la déesse a un corps encore trop juvénile pour cela. Mais plutôt mignonne comme un cœur. On lui donnerait l'eden sans confession, simplement en voyant son air angélique.

Lentement, notre ingénue s'avance encore de quelques pas, puis elle s'arrête. A peine quelques enjambées la séparent des trois humains. Elle a les mains derrière le dos et se balance doucement sur elle-même de droite à gauche, comme le ferait n’importe qu’elle petite fille de 8 ans mal à l'aise devant des grandes personnes.

Mais son regard lilas n’a rien à voir avec l’innocence d’une enfant. Il va de l’une à l’autre des forces en présence les détaillants presque avec… gourmandise. Son sourire s’étire lorsqu’elle demande d’une voix cristalline :



« A quoi vous jouez ? Je peux m’amuser avec vous ? ♥»




Harmonie pencha sa tête sur le côté avec une fausse naïveté presque touchante. Ses yeux allant tranquillement de l’un à l’autre des terribles guerriers, attendant une réponse avec impatience.

Peut-être qu'aujourd'hui elle n'allait pas s'ennuyer.


Dernière édition par Harmonie le Ven 4 Déc 2015 - 15:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alia
Prêtresse d'Arès
avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 407


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Mer 2 Déc 2015 - 10:41

Les deux combattants avaient enchainé les attaques, les contres, les pouvoirs et les phrases liées avec passion, certes, mais je trouvais que tout cela manquait cruellement de conviction, un avis personnel. J’avais éprouvé la force d’un Cardinal et quelque chose me disait que lui aussi ne poussait pas ses pouvoirs jusqu’à l’extrême limite. Si tout cela était un combat sans enjeux, que pouvaient-ils bien gagner à l’exercice ? J’ai toujours un genou à terre lorsque finalement quelque chose se passe. Certes, personne ne m’a demandé qui j’étais, ce que je faisais, mais j’ai présenté mes hommages, alors je me sens libre de me redresser pour voir plus précisément ce qu’il se passe.

Quelqu’un avec un grand cosmos approche.

Je scrute autant que je peux la provenance et l’endroit d’où elle va surgir… mais lorsqu’enfin elle apparait, c’est une petite fille de 8 ans qui se présente à mon regard. Mince… de prime abord, je me pose la question, et puis la réponse fait son chemin. Qui donc peut-elle être ? Sa proximité me pousse donc à me relever sans attendre, à m’avancer vers elle. Certes, le combat à côté de moi n’a pas fait plus d’étincelles depuis un moment mais allez savoir pourquoi je redoute quelque chose d’imprudent dans cette approche cavalière.

Elle nous demande… de s’amuser avec nous ?

Je m’étais relevé mais me voilà accroupie, assez proche pour qu’elle m’entende, assez basse pour que mes yeux soient au niveau des siens. Elle pourrait voir mon armure fracassée, mes cicatrices se refermer, mes poings saigner encore un peu mais rien qui ne puisse effrayer une enfant de son âge dans un endroit pareil. Et c’est justement pour ça que je garde la tête froide ; il ne s’agit pas d’une enfant ordinaire, alors elle ne peut pas être choquée par grand-chose. D’autant que si elle est la fille d’Arès comme je le pense…  

- Princesse Harmonie ? Que faites-vous ici ?

J’avais posé la question avec un sourire contenu, j’étais contente de la voir ici à vrai dire, mais sa question était restée pour l’heure sans réponse de ma part. Au lieu de ça, j’enchainais.

- Que votre majesté soit rassurée, il ne s’agit que d’entrainements ici.
Revenir en haut Aller en bas
Zyss
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Cardinal des Calamités, création dePhobos et Gardien des Portes de la Guerre, monstre tentaculaire du forum, seigneur du temps en formation, éducateur de jeune recru...
Messages : 506


Caractéristiques
Vie Vie:
250/230  (250/230)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Lun 7 Déc 2015 - 0:15

Se donnait)il vraiment à fond? Avait-il réellement envie de se donner à fond pour un berserker?
Son nouveau statut lui semblait encore un peu flou, au fond il était fier d'avoir grimpé dans la chaîne alimentaire de l'armée d'Arès mais il était quelque peu honteux que cela soit dû à une folie sans nom l'ayant propulsé au coeur du Chaos...

La salamandre avait pris le coup mais pas de la façon dont il avait voulu, il avait esquiver et non pas encaisser et à cela le Cardinal laissa échapper un soupire de déception et cessa d'émettre la moindre goutte de cosmos.
Il était déçut qu'un élément aussi prometteur n'ai pas le courage de se prendre un petit coup et qu'il ne comprenne pas les ordres, mais que pouvait-il y faire?
Etonnamment il ne voulais pas le punir par la violence ni même laisser éclater sa colère, il se contenta de lui tourner le dos et regarda aux alentours lâchant une simple phrase qui, il espéra, fera comprendre son désarroi :
"Nous nous arrêtons là pour aujourd'hui."
Il remarqua alors une jeune femme qu'il n'avait pas encore eux l'occasion de rencontrer et l'entendit se présenter, ou du moins donner ses salutations et les raisons de sa venue. L'armure qu'elle portait lui était inconnu mais, du néant de sa nouvelle mémoire, l'information surgit. L'armure de la Peur, ainsi elle était rattacher directement à Phobos. Voilà une guerrière qui devait en avoir dans les tripes!

Alors que la Calamité allait répondre aux salutations de la Peur, un énorme cosmos apparut dans le domaine, un cosmos qui n'appartenait à aucune divinité connu... Vigilant et aux aguets, Zyss balaya du regard tout son domaine, des formes indescriptible et tentaculaire commencèrent à se former dans les bassins, l'air se fit pesant et son cosmos suintait et se répandait comme une masse gélatineuse et poisseuse.
Et puis apparut la menace, une fraise tagada dans un écrin juvénile au milieu de la boue et des marais.
Sautillant et chantonnant, l'enfant d'une curiosité digne de son âge, demanda si elle pouvait jouer avec eux... Cette gamine n'était pas normal, son cosmos était digne d'une divinité et l'absence de crainte après avoir vue l'échange de coup prouvait une force équitable voir supérieur au Cardinal.
S'approchant alors de la visiteuse, la Peur s'était déjà occupé à accueillir l'hôte rose bonbon, elle parlait à voix basse comme pour ne pas l'effrayer mais dans son domaine, la Calamité entend mieux que quiconque et ce qu'il entendit le fit frissonner de plaisir autant que de peur...
Ainsi donc la Déesse Harmonie, fille d'Arès et d'Aphrodite s'était de nouveaux incarner, et cette jeune fille avait reçut l'immense honneur d'en être l'hôte. La joie se lut dans le regard de Zyss malgré un visage volontairement fermé, il se devait d'éviter les débordements désormais, mais pour un fanatique comme lui cela n'était point aisé, cependant il fut bien aidé par un sentiment de honte absolu.
Lui, Gardien de la Porte, n'avait pas fait son devoir, n'avait pas eux le privilège et la responsabilité de lui faire ses honneur en premier.

Tout en avançant vers Harmonie, il rappela à lui son cosmos et les diverse apparition qu'il avait causé, et une fois arrivé aux coté de la Peur, il l'a salua d'abord pas un salut militaire puis posa le genoux à terre pour lui rendre honneur quand à son rang de Princesse de Sparte.
"Princesse Harmonie veuillez recevoir toute mes félicitations pour votre retour parmi les vôtres, je me nomme Zyss Von Lotl et suis le Cardinal de la Calamité, vos mot seront ordres"
Il pensa que cette présentation serait suffisante, il ne souhaitait pas ennuyé sa déesse trop longtemps, surtout qu'avec un hôte aussi jeune il s'attendait à un comportement semblable à se dernier.

Repensant à Soma, le Cardinal vit en cette apparition divine un nouveaux test, un test de foi et d'obéissance... S'il venait saluer dignement la Déesse Harmonie alors il prouvera son appartenance aux berserker et à sa fidélité à la ligné d'Arès, mais l'inverse lui serait que trop peu souhaitable, s'il manquait de respect sa punition sera... courte. Très courte. Mortellement courte.
Revenir en haut Aller en bas
Harmonie
Newbie
avatar
Rôle : Déesse de l'harmonie

Messages : 309


Caractéristiques
Vie Vie:
150/150  (150/150)
Cosmos Cosmos:
167/167  (167/167)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Jeu 10 Déc 2015 - 12:50

HRP:
 

La déesse attendait avec impatience la réponse des serviteurs de la guerre.

La première à réagir fut la femme aux cheveux pâles.
Harmonie vit d’abord de la surprise poindre dans son regard. La berserker devait se demander ce que faisait ce petit être innocent à Sparte. Ce n’était pas la première à qui l’enfant faisait cet effet. Cela arrivait assez souvent à Harmonie qui, si elle était d’humeur, en jouait, faisant tourner bourrique ses victimes avec des histoires farfelues de « petite fille perdue ».

Allait-il en être le cas aujourd’hui ?
Peut-être pas.
La lueur de surprise pris la teinte du doute dans les prunelles de la combattante.
Harmonie s’en réjouit. Cette femme n’était  pas sotte. Elle avait dû étudier son cosmos pour savoir à qui, ou du moins à quoi, elle avait à faire. C’était un bon point pour elle.

La guerrière s’avança vers celle qui avait l’apparence d’une fillette avant de  s’accroupir devant elle comme pour mieux se mettre à son niveau.
« - Princesse Harmonie ? Que faites-vous ici ? »

Pour toute réponse, la fille d’Arès lui offrit un magnifique sourire, lui montrant toutes ses dents d’une blancheur de neige. Son regard clairvoyant détaillait déjà son interlocutrice. Visiblement la gamine s’intéressait fortement à l’état de son armure et aux nombreuses cicatrices qui balafraient  le corps et le visage de la soldate.

«- Que votre majesté soit rassurée, il ne s’agit que d’entrainements ici.»
« Je ne suis pas inquiète. »

Une petite moue déçue barra alors le visage d’ange de la déesse. Finalement, ce n’était pas un combat « pour de vrai ». Dommage. Les entrainements étaient souvent lassants. Les guerriers ne donnaient pas tous qu’ils avaient comme dans une lutte à mort.

Harmonie se disait qu’elle ferait peut être mieux de revenir à sa première idée et de partir à la découverte du vaste monde pour ne pas mourir d’ennui, quand un deuxième personnage lui offrit un salut militaire avant de s’agenouiller devant elle et de se présenter :
"Princesse Harmonie veuillez recevoir toute mes félicitations pour votre retour parmi les vôtres, je me nomme Zyss Von Lotl et suis le Cardinal de la Calamité, vos mot seront ordres"

Durant un instant, le visage de poupon de la fille d’Arès perdit de son air puéril pour devenir extrêmement sérieux :
« Je connais ta voix, porteur de la Calamité. Je l’ai déjà entendu

Un silence s’installa tandis que la déesse considérait le serviteur de la guerre, ignorant totalement les deux autres humains. Finalement, un sourire énigmatique éclaira de nouveau ses traits:
«  Je ne suis donc pas la seule à qui il faut souhaiter un bon retour dans les rangs de notre armée, surtout que ta réapparition a été… remarquée. »

La demoiselle aux cheveux roses pencha la tête sur le côté avant d’ajouter :
«  Écoute bien, cardinal Zyss Von Lotl. Mon commandement sera simple. Sert avec honneur et dévotion les intérêts de mon père ainsi que ceux  de mes frères. Tu en seras récompensé par de là tes rêves les plus fous et… »

En un instant, son attitude changea du tout au tout. Son sourire s’agrandit. Ses yeux rosés pétillèrent de malice. Elle toucha l’épaule du gardien de la porte de Sparte :
«  C’est toi le chat !!! »

avant de s'enfuir en éclatant d’un rire cristallin. L'enfant sauta avec légèreté sur un des bras du trône du déluge avant de chantonner :
«  Je suis perchée ! Tu ne peux pas m’attraper ! Vite les autres ! Courrez ! S’il vous touche, il a le droit de vous casser les bras ! Ou pire encore, c’est à lui de voir... Tous les coups son permis pour que le vilain matou capture et mange les petites souris.»
Revenir en haut Aller en bas
Alia
Prêtresse d'Arès
avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 407


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Jeu 10 Déc 2015 - 20:31

Le cardinal avança à son tour. Il n’y a pas que moi qui ressent une aura étrange provenant de la fille de notre seigneur Arès, encore une chance d’ailleurs. Je suis resté genou à terre, aussi proche que je l’étais, attendant sa réponse, je n’imagine pas une seule seconde ce qu’elle pourrait bien dire ; tout comme je n’imagine pas stopper mes activités ici-bas. Elle est divine, sa condition supérieure à la nôtre lui permet de voir, d’assister, de prendre acte de nos entrainements aussi violents et virulents soient-ils. Je ne suis pas inquiète et elle le verra d’ailleurs, dans mon attitude. Le pire serait de la prendre pour une enfant, et elle est loin d’en être une.

Le Cardinal ne m’a même pas répondu. Tout juste s’est-il fendu d’un regard pour gauger ma condition, mes talents, mes pouvoirs. Je ne laisse rien transparaitre. Après tout je ne suis peut-être qu’une faible femme à ses yeux, faible et à redresser. Certes, il me reste tant à apprendre… Mince, si je commence à penser ironiquement, je ne suis pas sorti des problèmes. Je risque de me trahir si je joue à la petite fille mignonne et fragile... et puis il est hors de question de jouer de mes charmes, jamais, et avec personne. L'intimidation... c'est mieux ? Ou la victimisation ? Non plus. Plutôt crever que de passer pour une faible.

Toujours un genou à terre, je redresse mon regard vers lui alors qu’il s’approche de la céleste Harmonie. Il va me dire quelque chose ou pas ? J’ai des ordres de Phobos tout de même et j’aimerai autant éviter de rentrer dans son palais avec rien à lui dire. Je fixe avec insistance chacun de ses mouvements et gestes, guettant un élan en ma faveur mais rien. Bon, il faut vraiment que je fasse tout moi-même. M’adressant alors au Cardinal.

- Sire, qu'en est-il de mes ordres ?

Bon, il aura compris, j’espère. Toujours un genou à terre, je reste ainsi quelques instants, mon regard se tourne vers Harmonie non teinté d’un sourire à son égard. Si elle veut voir quelque chose d’amusant, elle sera servie. Et puis, une divine spectatrice, rien de tel que pour me donner des ailes. Quoi ? Vous pensez que je calcule ce genre de choses ? J'allais justement proposer quelques chose mais l'interaction qu'elle peut avoir alors avec le Cardinal me coupe l'herbe sous le pied. De prime abord enfant, sa voix se teinte de relief et de coffre. Elle parle telle qu'elle le devrait en fait. Un bref échange qui se termine de la manière la plus étranges des façons... Jouer au chat ?

Je reste impassible alors qu'elle donne sa directive, son souhait... et puis sa mise en garde. Le cardinal est le chat ? Tiens donc... moi qui avais envie de m'amuser justement...

- n'ayez crainte, majesté...

Je me redresse et toise le Cardinal du regard.

- Face à un chat, je peux devenir Lionne... Puis-je matter le matou, princesse Harmonie ? A moins que je ne sois trop rapide pour lui...

C'était quitte ou double. Dans un sens, je ne pouvais pas refuser le jeu que proposait son excellence. D'un autre coté, je n'imaginais pas survivre à Arès ou à Phobos si ils apprenaient que nous jouions au chat... au lieu de nous battre... Ma pirouette allait peut-être se retourner contre moi alors autant que cette partie de Chat perché soit un peu plus musclée. Et j'étais disposée à esquiver ses approches...

Je Toise Zyss Von Lotl, défiante, le regard en coin, sure de moi... Lui aussi devrait penser à comment réagir face aux désirs de la Princesse Harmonie.

- Qu'attendez-vous pour m’attraper... Cardinal...


Revenir en haut Aller en bas
Zyss
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Cardinal des Calamités, création dePhobos et Gardien des Portes de la Guerre, monstre tentaculaire du forum, seigneur du temps en formation, éducateur de jeune recru...
Messages : 506


Caractéristiques
Vie Vie:
250/230  (250/230)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Dim 13 Déc 2015 - 1:02

La tension de l’entrainement est désormais totalement retombé, le Cardinal est serein et écoute avec ferveur les mots de sa déesse.
Bien que d’apparence juvénile le poids des âges est bel et bien présent. Ainsi donc la princesse Harmonie avait entendu les hurlement dû à sa métamorphose? Voilà qui était gênant et quelque peu honteux pour lui. Baissant la tête suite à cette révélation le cardinal tint à s’excuser :
« Vous me voyez gêné si j’ai pu vous faire peur de par mes cri. »
Puis de façon plus surprenante elle lui souhaita un bon retour dans les rangs, pensait-elle que Zyss était la réincarnation de la précédente Calamité? Si seulement… Phobos l’avait remanier, améliorer et lui avait insuffler bien des choses mais pas l’expérience du précédent Cardinal, sur ce point il avait encore tout à prouver et il n’en était qu’au balbutiement de la maitrise de son nouveau corps, de ses nouveaux pouvoirs…
Le cardinal remercia d’un mouvement de tête puis une voix vint le sortir de ses pensées.
« Sire, qu’en est-il de mes ordres? »
Tournant lentement sa tête vers la dite voix, il remarqua la Peur, Alia, jeune guerrière prometteuse qui ne manquait ni de grâce, ni d’aplomb. Cherchant brièvement dans sa mémoire encore en pleine organisation puis vint à la conclusion qu’il ne l’avait pas entendu, ou plutôt pas remarquer, d’ailleurs depuis quand était-elle là? Quand était-elle arriver? Comment n’avait-il pu remarquer son cosmos?
La jeune femme était nimbé de mystère et cela ne la rendait que plus intéressante aux yeux du Cardinal, mais pouvait-il lui avouer qu’il ignorait ce qu’elle avait dit? Sa crédibilité risquai d’en prendre un coup mais au fond…. était-ce important?
Se relevant tout en saluant la déesse, Zyss croisa ses bras puis, se grattant le menton, commença à dire :
« Toute mes excuses, berserker mais je…
-C’est toi le chat!!! »
Sentant alors une petite tape accompagné d’un bruit métallique vint couper le Cardinal en pleine phrase, ne comprenant pas de prime abord ce qu’il s’était passé il remarqua la fille d’Arès s’enfuir en ricanant, un petit rire cristallin et enfantin, et sautillant avant d’atterrir sur le perchoir attitré du Cardinal et très vite elle énonça son souhait de jouer…
Jouer?
La déesse prit totalement de court la calamité qui ne savait pas vraiment comment réagir, devait-il jouer les précepteur ou obéir aux voeux de sa déesse?
Baissant la tête, fermant les yeux et soupirant de sa bêtise, Zyss haussa les épaules et stoppa net de réfléchir à ce qu’il devait faire, la réponse était simple et clair. Tout bon berserker qu’il était il devait se faire un devoir d’assouvir n’importe quel désir émanant de ses dieux, même les plus futile sans une quelconque considération de sa propre vie.
son âme et son corps étaient au service d’Arès et de sa ligné, si Dame Harmonie voulait qu’il soit le chat, alors il serait le plus lovecraftien des chats…
Choses rassurante, Alia semblait aller dans cet optique aussi, jouant même la provocation. Ceci fit doucement rire le Cardinal, constatant qu’avoir été ignoré de sa part l’avait vraisemblablement blessé dans son orgueil.
Relevant la tête il esquissa un sourire terrifiant à la Peur, elle désirait elle aussi jouer au chat et à la souris? Espérons pour elle qu’elle arriva à se glisser dans la plus petite des failles car il ne lui fera aucune fleur.
D’une voix douce et froide le Cardinal tint à ramener la Peur sur le droit chemin quand aux règles énoncé:
« Berserker, n’oublie pas que tu n’es qu’une souris dans la ligne de mire du chat que j’incarne ici, mais dans un désir d’équité je te laisse 3 seconde pour courir... »
Puis se tournant vers Harmonie il lui lança d’une voix joviale teinté d’une folie macabre :
« Ô Déesse, si le bruit des os vous convient alors je m’en vais faire chanter les leurs! »
Le jeu tombait bien, grâce à lui il pourrait jauger Alia et continuer à enseigner à Soma, une pierre de coups…
D’une voix monocorde et lugubre le Cardinal commença alors à compter, un Cardinal jouant au chat et à la souris, deux berserker qui allaient devoir esquiver ses attaques et enfin trois humains faisant office de poupées, réalisant les voeux d’un déesse millénaire aux visage juvénile…
« J’arrive! »
Dans une détonation assourdissante, Zyss se rua vers Alia, son cosmos l’enveloppant totalement faisant réapparaitre les tentacules dans son dos, le soleil faisait lui son armure de reflet malsain et angoissant. Tendant le bras pour tenter d’empoigner la gorge de la Peur, Zyss faisait pénétrer son regard au fond du sien, qu’y verrait-elle? La gorge supportera-t-elle la pression de la Calamité?
Revenir en haut Aller en bas
???
Inconnu
avatar
Messages : 13


MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Lun 14 Déc 2015 - 17:41





La douceur de l'enfance est un bien grand terme dès lors que l'être concerné appartient à la caste des divins de ce monde. De naissance à trépas, de guerres en guerres, elle observe le monde de son regard pétillant d'éternelle jeunesse.
Mais voilà que déjà les guerriers de son père se rassemblent autour d'elle. Semblant si jeune, si faible...? Non... N'oublions pas ici de qui il est question. Fille de l'Amour et de la Guerre sanglante. Progéniture de divinités majeures aux attributs si différents.

La gigantesque porte semble bien silencieuse, presque un peu morne, comme si la pierre elle-même pouvait s'ennuyer. Pourrait-elle participer à ce précieux jeu de chat ? Allez savoir... si des jambes venaient à lui pousser, pourquoi pas. Finalement... tout est possible en ce monde. Tout.

Doucement un carillon tinte faiblement par delà l'immense plaine orangée. D'abord presque inaudible, puis de plus en plus fort, cette étrange sonorité métallique, sortie de nulle part et qu'aucune prunelle ne saurait distinguer, finit par résonner si fort que la tête leur en tournera, sans doute.

7 coups.

Le 7ème coup ponctue la mascarade que l'on est en train de mettre en place rien que pour eux. Une si jolie mélopée que peu d'êtres saurait apprécier à sa juste valeur. D'ailleurs... en reste-t-il ne serait-ce qu'un seul qui en soit capable ?

Aussi langoureuses que des amantes séparées depuis bien trop longtemps, de longues flammes rougeoyantes s'extirpe du néant, s'enroulant autour des chevilles et des poignets de la petite déesse. En une fraction de secondes la jolie Harmonie se retrouve aux prises avec un véritable brasier ardent qui la transforme en torche humaine. Ou plutôt... divine.

Un bien joli spectacle à vrai dire, si l'on excepte les cris de douleur de la pauvre déesse. Car quelle que soit sa puissance, quelle que soit l'enveloppe charnelle choisie, un fait restera à jamais inéluctable : le feu ça brûle.

Cette méchante mise en scène n'aura pourtant duré qu'une seconde, tout au plus. Les flammes auront beau sembler larges et vastes, s'étalant de chaque coté de la fille de l'Amour, aucune autre personne ne ressentira la morsure de cet étrange brasier. Harmonie... en aura été la seule cible.

Comme par magie, antique et obscure magie, sans doute, le feu s'éteint pour disparaître comme s'il ne s'était jamais rien produit.
Quel dommage que le Cardinal de la flamme n'ait assisté à ce charmant spectacle. Peut être aurait-il apprécié le talent ?
----

Harmonie tombe à 6 hp (récupération journalière irl normale)

Les questions se posent ici ou par mp sur @Ahina

Codage by TAC © Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Harmonie
Newbie
avatar
Rôle : Déesse de l'harmonie

Messages : 309


Caractéristiques
Vie Vie:
150/150  (150/150)
Cosmos Cosmos:
167/167  (167/167)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Jeu 17 Déc 2015 - 17:43

HRP:
 

Allaient-ils comprendre ? Seraient-ils dignes de ses attentes ?

La déesse observait la réaction des serviteurs de la guerre à son « jeu ». Et malheur à eux s’ils ne saisissaient pas du premier coup qu’il ne s’agissait pas d’enfantillages ! Ici, on parlait bel et bien d’une épreuve lancée par leur déesse pour tester leurs capacités.

Car il fallait prendre au pied de la lettre les ordres de la demoiselle. Elle voulait que le cardinal se comporte comme un chat en chasse. Avec la même férocité, la même cruauté et la même ruse. Qu’il lui offre le spectacle de sa puissance.

Quant aux souris… à elles de survivre en faisant preuve  d’ingéniosité et de courage pour faire face à leur prédateur. L’enfant s’octroyait déjà le droit de vie ou de mort selon leur prestation, un peu comme un empereur romain face à des gladiateurs.

Encore une fois, la femme berserker fut la première à réagir. Elle se releva et s’adressa à la déesse, visiblement sûre d’elle, tout en toisant le maître de la porte de Sparte :
« - n'ayez crainte, majesté... Face à un chat, je peux devenir Lionne... Puis-je matter le matou, princesse Harmonie ? A moins que je ne sois trop rapide pour lui... Qu'attendez-vous pour m’attraper... Cardinal...»

La spectatrice hocha de la tête pour donner son consentement. Une lionne ? Idée intéressante et amusante tellement elle était  prétentieuse au vue de la différence de niveau. Mais qu’allez répondre le représentant de la calamité à cette provocation ?

« «Berserker, n’oublie pas que tu n’es qu’une souris dans la ligne de mire du chat que j’incarne ici, mais dans un désir d’équité je te laisse 3 seconde pour courir...Ô Déesse, si le bruit des os vous convient alors je m’en vais faire chanter les leurs! »


La jolie fillette aux cheveux roses lui sourit de toutes ses dents tandis qu’il entamait lentement son décompte. Elle eut un frisson de joie au moment de l’attaque puis battit des mains de contentement au vue de la férocité du premier assaut.

Oui ! Voilà enfin de quoi l’amuser !
Tandis que les mortels combattaient, la déesse quitta le trône du cardinal à la recherche d'un meilleur point de vue. Elle sauta souplement de débris en débris jusqu’à un bloc de pierre assez haut pour lui permettre de surplomber la scène. Elle y trouva une position confortable et s’assit tranquillement dévorant des yeux les exploits des uns et des autres, les encourageants à tour de rôle pour qu’ils donnent le meilleur d’eux même.

Ses petites ballerines blanches battaient le rythme contre la roche qui vibrait sous la fureur du combat.

Soudain, le balancier de ses pieds s’arrêta.

La divinité était distraite de la passe d'armes par un événement nouveau. Elle fronça les sourcils et se releva pour laisser son regard rosé survoler les alentours.

Harmonie était la première à le percevoir, ce petit tintement léger qui traversait l’espace, égrenant ses sonneries lugubres et métalliques. Presque le même son angoissant que celui d’une guillotine abatant à plusieurs reprises sa lame sur la nuque d’un innocent.

Un, deux, trois, quatre,…

A chaque coup, le timbre devenait de plus en plus fort… de plus en plus prêt. La déité à l’allure juvénile porta ses mains à ses oreilles en grimaçant.

..., cinq , six , …

Cette sensation était intenable. Elle avait l’impression que sa tête bourdonnait en rythme avec les sonneries.

...,sept.

Enfin le calme. Un silence assourdissant.

Harmonie se figea.
Ses beaux yeux s’agrandirent de surprise et d’horreur.

Une douleur aussi brutale qu’intolérable la traversait.

Des flammes issues d’on ne sait quel enfer s’enroulaient autour de ses jambes, de ses bras. Avec effroi l’enfant vit en un battement de cils, sa peau, blanche et délicate, se recroquevillée à leurs contacts brulant et se noircir. L’embrasement était si puissant que sa longue chevelure s’incendia comme de la paille. Une odeur écœurante de chair brûlée se répandit dans l’air couvrant celle de l’iode.

La malheureuse enfant transformée en torche vivante hurla. Mais son cri ne fut pas que physique. Dans tous le domaine de la guerre, les serviteurs de son père purent ressentirent toute la souffrance de leur déesse à l’agonie.

Brusquement, l’attaque cessa. Le brasier disparu aussi mystérieusement qu’il était apparu. Cependant la souffrance resta, dévorante, insupportable pour son enveloppe charnelle. La sœur de Phobos, enfin libérée se son caquant de flammes s’écroula, inconsciente, tombant de la hauteur où elle s’était juchée.
Revenir en haut Aller en bas
Alia
Prêtresse d'Arès
avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 407


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Ven 18 Déc 2015 - 17:21

Bon, il fallait toutefois courir. J’avais lancé une attaque personnelle au Cardinal pour le piquer au vif, pour qu’il sorte un peu plus de ses gonds. C’est vrai quoi… Je n’avais pas envie de me retrouver face à quelqu’un qui aurait pu me prendre pour une gamine…Et de fait retenir ses coups. Est-ce que je retiens les miens ? Absolument pas. Mais pour l’heure, il fallait que j’échappe à sa vindicte. Mon visage est aussi vif que mes gestes et je dois bien avouer que si je n’avais pas combattu aussi souvent depuis des dernières semaines, je n’aurai pas pu lui échapper de la sorte.

Virevolter, disparaitre dans un nuage de poussière alors qu’il est à 2 doigts de m’attraper, glisser entre ses doigts pour finalement me retourner et passer au-dessous de lui lorsqu’il exécute un saut pour en finir… C’était ce que voulait Harmonie probablement. Et j’avais envie de faire des miennes, de me rebiffer… d’appuyer le coup pour montrer au mon Cardinal que je n’étais pas une proie. Ni docile, ni facile, Pas une proie tout court !

Et puis d’un coup, le temps se fige.

Quel maléfice est en train de se produire alors que la chasse poursuit son cours ? Je n’ai pas le temps de réaliser. C’est comme si je voyais une situation se dérouler, se prévoir, et que je ne puisse rien y faire. Je suis spectatrice, impuissante.

Car ce qu’il vient de se produire au 7ème coup est tout simplement une agression en bonne et due forme sur le territoire d’Arès, notre seigneur. Les flammes jaillissent en nombre et s’emparent de sa majesté Harmonie sans que nul ne puisse agir contre ; elle crie mais elle ne peut se débattre. Là, lorsque le couperet est tombé, ce n’est qu’une enfant ayant subi les affres du feu qui s’écroule au sol sans bruit…

Suis-je la première à réagir ? Oui, sans doute.

- Majesté Harmonie !

J’ai crié sans retenir mon intention, c’était vif et brusque mais que faire d’autre ? Puis, je me précipite en avant, courant les quelques mètres qui me réparent d’elle et sans ménager mes efforts, je poste mes mains sur son excellence pour la redresser avant qu’elle ne touche le sol trop brusquement. Elle est gravement touchée… Je n’ai pas le temps de réagir mais les quelques mètres que j’ai parcouru m’ont ouvert l’esprit. Je regarde en direction de Zyss pour l’informer au moins d’une chose.

- Mon Cardinal.... trouvez-le, je veille sur elle !

Ce n'était pas un ordre, c'était juste le bon sens de la situation qui m'avait engagé à dire ça. Ca me semblait le plus logique à faire. Lui était plus puissant que moi. Est-il libre à présent de ses mouvements pour rattraper, trouver et abattre ce qui a frappé ? Car d’une main je tiens fermement sa Majesté, de l’autre mon cosmos se formalise pour créer une barrière tout autour de nous afin de nous préserver d’une nouvelle attaque. Dans l’attente d’ordres de sa part, je préfère me tenir proche de lui, attentive, alerte mais pour ça, je prépare ma position et notre défense. Les ordres viendront. Qu’on dise que j’agis rapidement et dans l’intérêt de sa majesté. Pour le reste, le temps et les juges me diront si j’avais raison.

---------------------------------

Cosmos : 190 - 60 = 130

Création d'un Kekkaï de 60 Pts autour de nous.
Selon la configuration, libre aux joueurs déjà présents dans le topic de se placer dans ou hors de la barrière :p
Revenir en haut Aller en bas
Zyss
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Cardinal des Calamités, création dePhobos et Gardien des Portes de la Guerre, monstre tentaculaire du forum, seigneur du temps en formation, éducateur de jeune recru...
Messages : 506


Caractéristiques
Vie Vie:
250/230  (250/230)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Dim 20 Déc 2015 - 21:19

Les coeurs du Cardinal battaient à tout rompre, la joie se lisait sur son visage et la chaos était maître sur le paisible domaine.
La petite souris aux cheveux blanc était tel un fin filet de fumée, tournoyant et se faufilant entre les griffes du chat tentaculaires. Zigzagant entre ses jambes, se riant de ses mouvement Alia jouait tout autant avec les nerfs que sur la patience de son supérieur. Combien de temps mettrait-il avant de se laisser aller à la folie?

Même après sa métamorphosé offerte par Phobos, l'esprit du Cardinal était un funambule sur le fil du chaos. Son psyché était stable, serein mais l'Être du Tartare avait brisé bien des choses que le Dieu de la Peur lui-même ne pourrait réparer. Aussi futile que cela pouvait être, ce qui le gardait dans le "droit" chemin, Harmonie et sa candeur le poussait à la maîtrise de soi. Zyss s'en voudrait tellement s'il blessait la déesse par inadvertance...

Et puis subtilement et imperceptiblement, quelque chose s'installait, approchait. Quelque chose de puissant et d'impossible. Lentement les coups du Cardinal se faisaient de moins en moins hostile envers la proie, son cosmos se stabilisait autour de lui, il cherchait la provenance et puis le chaos suivi du silence.

Un sombre tintement de cloche déchira le tumulte du jeu. La fillette alors jouant et s'amusant fut prise dans les flammes, son cri perça le domaine et provoqua la rage du Cardinal, Alia prend l'initiative d'aller à la rescousse de la jeune déesse alors que lui cherchait la source, pourquoi ne pas avoir été au chevet de la déesse? Simplement car qui mieux qu'une femme peut s'occuper d'une femme?
La ferveur de la Peur se fit témoins de la valeur de cette dernière, Zyss pourra compter sur elle il en était certains désormais.
Créant une barrière afin de protéger Harmonie Alia donna un ordre? En était-ce un? Ou tout simplement un vent de panique quand à leur impuissance?
Ne tenant rigueur de son acte la Calamité renforça son cosmos, des ombres se propagèrent à travers le domaine en plus d'une humidité étouffante. Il trouverait la source mais avant il donna ses ordres :
"Escorte la Princesse Harmonie sur les terres, dans la Fosse de la Calamité ou plus loin encore, cherche des soigneurs et protège là, quitte à donner ta vie!"
La voix était posé, clair et calme, mais une rage et une colère était distinguable. De part son nouveau rôle dans la glorieuse armée d'Arès, il se devait de se contenir, ne pas céder aux émotions et encore moins les exprimés, du moins c'est ce qu'il aurait du faire avant son évolution. Phobos s'était bien gardé de laisser ce genre de chose...

Analysant la moindre parcelle de terre et de ciel à la recherche de la "source", le cardinal était comme un chien fou lancé au trousse d'un groupe de pigeon, il ne trouvait rien mais cherchait, qu'allait-il faire? Que devait-il faire?
Revenir en haut Aller en bas
Alia
Prêtresse d'Arès
avatar
Rôle : Voix de l'Unique - Prêtresse d'Arès - Alia est une mortelle dont la beauté n'a pas d'équivalence terrestre (Talent Rp)
Messages : 407


Caractéristiques
Vie Vie:
164/164  (164/164)
Cosmos Cosmos:
336/336  (336/336)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Mer 30 Déc 2015 - 20:09

Le Cardinal n’avait pas tardé à réagir. Il avait développé son aura d’ombres et de ténèbres tout autour de lui et de nous, probablement comme pour mettre tous ses sens en alerte. Est-ce que ça pouvait donner quelque chose ou l’ombre d’une direction à suivre ? Je n’en savais rien, j’étais occupée à soutenir la princesse Harmonie du mieux que je le pouvais. La sphère protectrice tout autour de nous nous aurait préservé probablement mais j’étais en attente d’ordres. Dans le doute, j’avais dressé quelque chose que je pensais infranchissable le temps de savoir quoi faire. Et puis le Cardinal se fige un instant à mon injonction. Il pourra voir que je suis surprise. Je n’ai pas voulu donner un ordre, juste lui assurer que je m’occupais de la princesse et qu’il pouvait s’assurer du reste. Je n’ai pas pu masquer quoi que ce soit. Espérons qu’il ait pu comprendre…

Son ordre claque dans le vent comme un étendard funeste : Aller ailleurs, et vite.

- Votre verbe est mon ordre Cardinal. Personne ne posera les mains sur elle, sur ma vie.

Je redressais le regard vers lui, animé d’une ferveur sans précédent, comme si l’espace d’une phrase, d’un message, j’avais pu gagner en puissance juste avec ses mots. Est-ce là le pouvoir des généraux ? De galvaniser autant les troupes ? Mais il ne s’agit pas d’un combat ici mais d’une traque. Il y a une sombré présence qui a frappé et qui n’a laissé que peu d’espoir de la retrouver. J’imagine bien que le Cardinal ne laissera pas passer cela. Et ainsi donc, par la seule force de ma pensée, je dissous la sphère de protection, me redressant avec contre moi la Princesse Harmonie, fermement maintenue.

- Je vais au Palais d’Arès, au plus vite, Cardinal. Les serviteurs se rendront utile à mon ordre. Je ne souhaite pas exposer la princesse dans un domaine quelconque. Elle a probablement besoin de soins, très rapidement, même si elle respire encore.

Nul ne pourrait se dresser devant moi : aucun obstacle, aucun péril, aucun destin. Que les Parques tissent leurs fils, peu m’importe. Je serai au Palais avant que nul ne puisse me trouver.

- Il nous faudrait probablement un prêtre pour en savoir plus.

Mais nous n’en avions pas. Je n’avais pas mesuré toute l’importance des mots que je venais de dire, il était encore trop tôt pour comprendre. Là-haut, il faudrait que j’avise les serviteurs de la marche à suivre, que je prenne en main tout ce qu’il y aurait à faire…
D’un regard, d’un seul geste, me voilà disparaissant dans un nuage de brumes, aussi rapide que le vent, emportant avec moi la divine fille de notre seigneur et maître Arès.

Arrow Arrow La Fosse des Calamités : Au chevet de la princesse
Revenir en haut Aller en bas
Zyss
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Cardinal des Calamités, création dePhobos et Gardien des Portes de la Guerre, monstre tentaculaire du forum, seigneur du temps en formation, éducateur de jeune recru...
Messages : 506


Caractéristiques
Vie Vie:
250/230  (250/230)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   Dim 3 Jan 2016 - 19:05

Le départ d'Alia et d'Harmonie laissa place à un lourd silence. Un de ces silence gênant s'imposant après un tumulte sans précédent.

Le Cardinal était tel le chien fou courant après des chimères invisible par les Hommes, il sautait sur le moindre grain de poussière voletant dans le vent, creusait le sol pour chaque pierre qui ne lui revenait pas en mémoire, il effectuait des bon prodigieux pour survoler la zone du mieux qu'il pouvait afin de voir au loin un éventuelle fuyard.
Comment une tel tension avait pu être produite par un saint, un spectre ou encore un asgardien? Au vue de la puissance qui avait terrassé une déesse en un instant, il ne pouvait s'agir que d'un Dieu ou au minimum d'un Titan.
Pourquoi s'en être pris à Harmonie? Le mystérieux terroriste en avait il après Arès et sa famille? Était-ce un simple coup de semonce?

La porte de la guerre avait pris des allure de champs de bataille tant le cardinal avait tout retourné, saccagé dans ses recherches. Son havre de paix était mort avec son sentiment de supériorité naissant, lui qui était devenu un pilier de l'armée d'Arès avait été incapable de prévenir une attaque d'une tel force!
Bien que posséder par une rage indescriptible, Zyss était calme et presque enjoué, un nouvel adversaire avait pointé le bout de son nez et il était très puissant. Il avait besoin de cette piqûre de rappel, il n'était pas devenu un dieu mais juste plus puissant. Traqué un être aussi puissant lui permettrait de voir et comprendre l'étendu de ses pouvoirs, tester les limites de son nouveaux corps!

N'obtenant aucun résultat et ce après une demi journée de recherche sur ce domaine, à contre coeur la Calamité estima que nul résultat ne pourra être obtenu ici, sur ce domaine. Détendant ses muscles et calmant ses coeurs il alla s'allonger dans une des nombreuse étendu d'eau, il flottait à la surface visage vers le ciel, tel une planche de bois, se remémorant chaque éléments qu'il avait pu trouver, ou plutôt ne pas trouver.
Allongé dans l'eau il écouta avec attention les bruits pouvant émaner de Sparte, au milieux de l'étangs froid il ressentait le moindre mouvement, la moindre vibration sur plusieurs kilomètres. Il ressentait les pas confus des soldats du royaume d'Arès quand il senti une petite escouade s'approcher de lui.
Trois soldats vinrent se présenter à lui, il n'avait que faire de leur noms, ils n'étaient pas important et encore moins intéressant mais ils tombaient à pics car il avait du travail pour eux.
Toujours dans l'étendu glaciale le Cardinal commença à formuler ses ordres:
"Soldats, je veux que toi, le rabougri tu aille chercher trente autre de tes semblables, vous travaillerez pour moi désormais, vous exécuterez le moindre de mes ordres, compris?"
L'homme rabougri fut surpris d'être interpellé de la sorte et bredouilla une confirmation confuse avant de partir aux loin. Tournant alors son regard sur les deux autres compagnons du précédent soldats, Zyss formula alors un nouvel ordre:
"Quand à vous, vous allez jardinez, remettre ce domaine en ordre. Je veux un sol plat, des étangs bien défini, un chemin pavé vers la porte et de nouvelle colonne, dix des nouveaux soldats qui vont  rejoindre vous aiderons."
Les deux jardiniers débutants acquiescèrent, perplexe mais sentant la tension et le poids de chacun des mots du cardinal, s'exécutèrent à l'instant même où il acheva de formuler les ordres.

Rester ici n'était plus nécessaire pour le moment, il devait bouger et rejoindre Harmonie, son état l'inquiétait mais il était curieux de voir comment une déesse de sa trempe s'en était sorti face à une tel attaque. Quittant son bassin, soulevant une quantité insoupçonné d'eau glissant de l'intérieur de son armure puis commença à s'avancer plus en avant dans le domaine. En dessous du porche de l'immense porte du domaine, le soldat rabougri refit son apparition et était accompagné dune trentaine de soldat, la rapidité d'exécution plu au Cardinal et décida de nommé le soldat :
"Bon travail, Alpha, désormais tu sera aux commande des soldats ici présent. Je veux que dix de ces soldats répare ce royaume, les deux déjà au travail vous donnerons les détails. Quand aux autres j'exige que vous surveillez la moindre parcelle de ce domaine, nul ne rentre ni ne sort sans que je ne le sache, au moindre mouvement suspect je dois être informé. Pas de repos. Je reviens dans quelque jours. Je serai dans mes quartiers. Exécution."

Ne saluant pas les soldats, le Cardinal quitta le domaine et pris la direction de la fosse de la Calamité, il devait connaitre l'état d'Harmonie et obtenir un rapport d'Alia sur la santé de cette dernière. Laissant l'eau s'égoutter dans son sillon, le pas léger et rapide le Cardinal s'éclipsa.

Arrow je suis parti ici
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La Porte et son Maître   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Porte et son Maître

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Porte étendard orque
» Aucun prisonnier n'a pu s'échapper, d'après le porte-parole de la PNH
» Utilité du bouclier lorsque l'on porte une armure légère
» La Porte fractionnée....
» Une porte...Allez toquer, ne soyez pas timide !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume de la Guerre ¤ Arès :: Le domaine de la Guerre :: La porte de la guerre-