Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Le Sceptre d'Athéna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ahina
Déesse de la sagesse et de la guerre
avatar
Rôle : Staff
Messages : 7704


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
290/350  (290/350)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Le Sceptre d'Athéna   Mer 23 Sep 2015 - 21:23

Un puissant trait de lumière dorée s'extrait du ciel pour fondre vers le temple de la déesse Athéna.
La puissance de l'impact fait trembler le parvis du temple sur lequel trône l'immense statue de la fille de Zeus.
A ses pieds, le sceptre d'or de la déesse est fiché dans le sol, traversant les couches de dalles de marbre en une profonde entaille. Une lueur d'or se diffuse du sceptre en continu et tant qu'il reste ancré dans le sol, de jour comme de nuit.

-------

Consignes de jeu:
 

----------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Kilvan

avatar
Messages : 100


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
190/190  (190/190)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Jeu 24 Sep 2015 - 4:19

Dès qu'il eut fermé les yeux, sa tête s'emplit de prémonitions et de fantasmes. En rêve cette nuit-là, il vit un dragon noir affronter une chouette jusqu'à ce que tout deux périssent de leurs blessures. Sans savoir pourquoi, un sursaut l'éveilla à cet exact moment. Aucune peur ne l'habitait et pourtant il se révéla trempé de sueur. L'armure qu'il avait ôtée avant de dormir était revenue se coller à lui, comme s'il avait ressenti le besoin d'être protégé. Encore affalé, il resta un moment à fixer la chaîne à son poignet après l'avoir découverte, comme si elle portait l'indicible vérité.

Toutefois, il n'avait pas encore les idées claires qu'un grand bruit résonna dans la cour arrière. Sautant sur ses pieds, il s'orienta dans la direction d'où il venait, se déplaçant comme s'il avait toujours vécu ici. Force lui était de constater que ce n'était pas loin de la vérité. Même s'il était trop petit pour s'en rappeler - comment l'aurait-il pu ? -, l'architecture du Sanctuaire n'avait aucun secret pour lui. Il était même sûr de pouvoir débusquer un ou deux passages secrets. Cela viendrait - notamment s'il lui fallait partir sans faire de bruit. Athéna lui avait demandé de rester, mais aucun temps ne fut mentionné.

Mais plus il avançait et plus l'angoisse lui nouait les tripes. Ce n'est pas tous les jours qu'on voit une étoile se détacher du ciel - et quand c'est pour choir à côté de vous, c'est rarement bon signe. Ses chaînes se tinrent prêtes à arrêter n'importe quel danger, de l'onde de choc cosmique aux Chevaliers trop zélés. Encore que ce fut tout relatif, Kilvan le savait : contre la bête de l'hiver, elles n'avaient guère aidé. À force de pas lui apparut une lueur dorée. Lorsqu'il s'en approcha, il crut presque entendre les Ombres feuler. Quoi que leur ait fait la Déesse de la Guerre tout à l'heure, elles n'avaient pas aimé.

Car c'était bien d'elle qu'il s'agissait, il n'y avait aucun doute à avoir. D'autres auraient pu en douter, même parmi ses suivants ; lui pas. Car il y avait au fond de lui suffisamment d'elle pour que son sang se mette à bouillir à son approche, qu'il le veuille ou pas. C'était probablement l'une des raisons qui faisait de lui une arme de choix... Pour qui saurait l'employer, cela va de soi. Le sceptre de sa génitrice se trouvait là, planté dans le sol, semblant veiller sur les domaines en contrebas. Pourquoi l'aurait-elle laissé là ? Au surplus, il y avait des manières plus subtiles de l'y installer... Elle aussi serait-elle en colère, finalement ?

Fronçant les sourcils, Kilvan résolut de tirer cette histoire au clair. Prudent, il esquiva les fissures dans la roche, en profitant pour les observer. Bien que solide et habitué aux fractures, le sol semblait avoir peu apprécié. L'enfant ne croyait pas que pour si peu il s'effondrerait, mais ne serait pas celui aller vérifier. Après de longues secondes d'un examen minutieux, il tendit finalement la main vers la source de lumière dorée. Fasciné, mais aussi et surtout parce qu'elle le brûlerait si ça continuait. Les Saints étaient peut-être habitués, mais lui ne voyait rien de bon advenir de tout ça.

Il n'est pas toujours bon d'avoir raison : il l'apprendrait encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4785


Caractéristiques
Vie Vie:
309/309  (309/309)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Mar 29 Sep 2015 - 21:50

Arrow Maison de la Vierge

 Le convoyage d'Hermès toucha à son terme à l'instant où le Capricorne pénétra dans le temple d'Athéna. De là Hermès connaissait le chemin mais de nature curieux et par précaution, Milan lui même décida de se rendre à l'origine de cette énergie cosmique si particulière : celle de la déesse Athéna. Plus il se rapprochait de l'épicentre de ce phénomène plus il avait l'impression qu'il verrait bientôt le visage souriant d'Ahina et qu'il entendrait bientôt sa voix accueillante. Cependant, une fois arrivé non loin de l'objectif, il se rendit vite compte que hormis le cosmos et l'impression de sa présence, il n'y avait pas un gramme de présence physique. C'était une sensation désagréable. Comme si tout vos espoirs se voyaient proche d'être réaliser mais qu'ils se brisaient au final à deux pas du but. Une sensation triste et spéciale mais il en fallait plus pour démonter le vaillant Chevalier d'Or du Capricorne. Milan s'avança un peu plus prêt et remarqua bien vite que la seule chose qui se trouvait dans le sol et qui avait causé quelques dégâts à celui-ci était le Sceptre de la déesse Athéna. Plus étrange encore, y avait un gars qui tendait la main vers le Sceptre. Un parfait inconnu qui se trouvait dans le Temple d'Athéna et qui semblait faire comme s'il était chez lui, tranquille. Milan était presque à la limite de lui demandait s'il voulait un verre de vin et deux trois olives histoire de se taper l'apéro et de prendre totalement ses aises. Avant que le dieu Hermès ne pu parler, Milan qui menait la tête décida de prendre la parole afin de se faire entendre par l'inconnu.

- A ta place j'éviterais de le toucher. Je ne suis pas sûr que c'est une bonne idée. C'est un artefact divin qui doit être manier avec une extrême précaution et au vu du peu de chose qui émane de toi, je ne suis pas sûr que tu serais en mesure d'en supporter le pouvoir. Moi même , je ne pense pas en être digne et capable.

Valait mieux prendre les premières précautions avant qu'un accident arrive. Cet homme était-il un ennemi, un ami ou un observateur neutre comme l'était parfois certains dieux. A première vue, rien ne se dégageait de divin de lui mais mieux valait se méfier avec les inconnus. On ne savait jamais sur qui on pouvait tomber. D'autant plus que sa présence ici, dans ce lieux même était intriguante. Le jeune homme se mit à bailler un peu las à cause de cette situation et de tout ces mystères. Personne ne semblait vouloir lui donner des réponses mais peut-être que ce gars là pourrait en apporter. Dans le pire des cas, il était un complice d'Hermès et allait se faire rosser sévère. Dans le meilleure, il apporterait des réponses ou encore plus de questions. Dire qu'il était le seul Chevalier d'Or présent faisait un peu froid dans le dos. Peu de personne aurait miser sur lui il y avait de cela quelques années. S'éclaircissant la gorge quelques secondes, le Chevalier d'or, gardien et protecteur de la dixième maison du Sanctuaire prit la parole d'un air légèrement soupçonneux et d'une voix inquiète.

- Mais au fait tu es qui toi ? Qu'est ce que tu fais dans le Temple d'Athéna ? Les prêtresses, servantes et gardes t'ont laissés monter comme ça ? C'est vraiment louche tout ça. Tu as intérêt à trouver une bonne raison pour justifier ta présence en ce lieu sinon on risque d'avoir une discussion animée.

Ouaip il y était aller mollo quand même. Inutile de lui rentrer trop dans le lard sans même savoir de qui il s'agissait. Scareface y serait sûrement allé plus durement avec lui mais les deux Saints étaient certes de puissance similaires mais adepte de philosophies tout à fait différentes. Le Saint d'or espérait seulement qu'il ne venait pas de se jeter dans la gueule du loup car si c'était le cas, ça risquait de barder sévèrement. D'autant plus qu'il se trouvai dans le Temple d'Athéna et qu'il ne souhaitait pas le ravager dans un combat titanesque. D'une part par respect et d'autre part parce que ça lui retomberait forcément dessus un jour ou l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Hermès de Myst

avatar
Messages : 37


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Jeu 1 Oct 2015 - 22:30

Hermès ne prêta pas attention au jeune homme dans le Temple. Son attention était toute entière tournée vers l'Artefact plante dans le sol. Sa sœur était la. Il en était sur. Sa chère sœur... Il avait tant cherche à la revoir, et sa recherche se terminait sur ce sceptre... L'objet était d'une nature tout à fait originale, et il était acquis que le manipuler requérait divers talents. Hermès en était probablement capable, mais il ne voulait surtout pas extraire cet objet du sol, car au moins, fiché dans le carrelage, il était protégé...

Hermès intensifia alors son cosmos, encore et encore, un cosmos de paix et de chaleur, qui semblait rire et passer la main dans les cheveux de tous ceux qui l'entendaient. Puis le dieu prit la parole dans un murmure.

- Milan du Capricorne, j'ai confiance en toi. Tu n'es pas arrogant comme d'autres, tu as l'air juste, aussi tu peux savoir. Comme tu le sais, cet objet est étroitement lié à ma sœur. Il importe maintenant que toi et tes pairs protégiez cet objet. Comme ma sœur. Vous le devez. Ce Titan n'y peut rien, mais d'autres le pourront peut-être. Si cette nouvelle s'ébruite, le sanctuaire pourrait être en état de siège. Je vais prendre le temps de réfléchir et d'aviser sur la marche à suivre. Je protégerai ce temple moi-même le cas échéant. Mais je vais avoir besoin de vous tous.

C'est à cet instant que le dieu Messager aperçut le jeune homme. Il se fendit d'un large sourire.

- Et toi, mon jeune ami, qui es-tu ? Quelque chose dans ton cosmos m'interpelle.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4785


Caractéristiques
Vie Vie:
309/309  (309/309)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Lun 5 Oct 2015 - 13:18

 Milan n'appréciait pas l'énergie d'Hermès. Pas qu'elle soit maléfique mais elle semblait trop douce et apaisante pour ne pas cacher quelque chose. Il préférait de loin ressentir une énergie similaire mais encore plus tendre et accueillante : celle de la déesse Athéna, seule divinité qu'il avait juré de défendre et de servir. Le Capricorne sentit le sceptre réagir à quelque pas. Répondait-il au cosmos d'Hermès où simplement à l'état réel d'Athéna ou à la présence de Milan ? Difficile à dire. Le Sceptre rayonna de plus belle et l'armure du Sethni sembla y réagir elle aussi. Il eut l'impression de voir Athéna lui sourire, mais ce n'était qu'un simple ressenti fugace. A ce moment, il pensa que ce message devait lui être adressé ou alors que son cerveau fabulait totalement. En attendant, le jeune homme qui se tenait non loin demeurait silencieux. Quant à Hermès, il continuait son numéro de séduction cosmique auquel Milan résistait du mieux qu'il le pouvait, tout en gardant son esprit concentré sur le Sceptre et la déesse à qui il appartenait.

Première bonne nouvelle, le dieu Hermès ne semblait pas vouloir emporter le Sceptre avec lui mais plutôt le protéger. Voilà qui était étonnant de la part d'un dieu. Serait-ce vraiment un acte d'amour gratuit ? N'y avait-il pas de risque qu'il demande quelque chose en retour ? On ne pouvait malheureusement pas se poser ce genre de question pour l'instant. Il fallait agir. Comme de nombreux êtres vivants, la divinité jeta des fleurs à Milan et celui-ci habitué à ce genre de parole, ne sentit pas plus avancé même s'il comprit que Hermès ne pourrait sans doute pas se passer de l'aide de l'armée d'Athéna, lui même ne semblant pas posséder une force militaire assez conséquente pour assurer la protection du Sanctuaire. Il fallait donc considérer le sceptre comme une représentation d'Athéna et assurer sa protection contre d'éventuels envahisseurs. Cela ne changeait pas grand chose même si certains seraient sans doute moins motivés de se battre pou r un objet plutôt que pour une divinité incarnée dans la chaire et le sang. Enfin, cela ne changeait pas leur boulot habituel. Par contre, il ne comprit pas ce que Hermès voulu dire à propos de Crios. Cela le blanchissait-il pour cette affaire ou le mettait-il hors de cause pour un éventuel envahissement du Sanctuaire au vu de sa force de combat ?


- Je vous remercie pour vos compliments mais nous n'avons malheureusement pas de temps à perdre en nous jetant communément des fleurs. Je suis prêt à vous aider et à agir au plus vite. Je ne peux malheureusement garantir la même chose pour tous les Saints du Sanctuaire mais je ferai mon possible pour qu'ils nous suivent. Le Sceptre vous permettra t-il de localiser la déesse Athéna ou de savoir ce qu'il est en train de lui arriver ? Je suis d'avis de le protéger mais ne devrions nous pas aussi partir à la recherche de la déesse ? La savoir dans un lieu inconnu à la merci des premiers ennemis venus ne me rassure pas. Pour le cas de Crios, vous pensez qu'il ne représente pas une menace pour le Sanctuaire ?

Hermès semblait avoir repéré quelque chose dans le cosmos de l'inconnu. Etait-il vraiment nécessaire de perdre du temps avec cet homme mystérieux et silencieux qui n'avait toujours pas prononcé le moindre mot depuis qu'ils étaient arrivés. Le jeune homme était le seul Saint présent et il espérait que d'autres le rejoindraient bien vite même s'il en doutait. Peu était au courant de la disparition d'Orion et de la déesse Athéna ce qui ne laissait que peu d'élu à être appeler. Il était temps qu'on lui apporte des réponses qu'elles viennent d'Hermès ou simplement de ce jeune inconnu qui demeurait bouche close.
Revenir en haut Aller en bas
Kilvan

avatar
Messages : 100


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
190/190  (190/190)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Mar 6 Oct 2015 - 13:22

« C'est trop tard. »

Des étincelles dorées dansaient encore autour de sa main quand il la retira. La même lueur anima son regard quelques instants avant de disparaître. Le contact s'était prolongé plus qu'il ne l'aurait pensé, lui faisant perdre toute notion du temps. Ce n'est que quand il avait entendu des bruits de pas, ressenti la peur associée qu'il avait repris ses esprits. Les deux hommes qui parvinrent jusqu'au temple faisaient bien deux têtes de plus que lui, petit même pour son âge. À côté de ce qu'il venait de voir, même l'éclat du Capricorne lui paraissait terne. Les Chevaliers d'Or n'étaient-ils pas qu'une moindre extension de la déesse Athéna ?

Aussitôt, le peu d'ouverture dont il avait fait preuve la veille se referma. Son coeur se verrouilla et la clé s'enfouit là où nul ne saurait la trouver - pas même lui. Cela le mit en face d'un fait qu'il s'était refusé à voir : il n'était pas en colère, sans quoi il n'aurait pu le faire. Ce qu'il y avait là, ce n'était pas Athéna - ou plutôt, c'était elle et rien de plus. C'était difficile à exprimer : lui-même n'aurait pu voir toutes les subtilités, qu'importe le temps passé à observer. C'était comme ne voir une personne qu'à travers son reflet, sans jamais pouvoir la regarder. Il aurait tout le temps de méditer à cela par après... Si on le laissait se retirer.

« On m'a invité. » dit-il simplement.

Car oui, que dire d'autre ? Ce n'était rien que la vérité. Il n'y avait rien à rajouter, et certainement pas les détails de la dernière journée. Bien qu'il eut formulé sa réponse sans en avoir conscience, savoir qu'il était l'une des dernières personnes à avoir vu la déesse Athéna ne pourrait qu'aggraver son cas. Il ne trembla ni ne frémit, se contentant de fixer le Capricorne Doré. Il avait plein droit d'être ici, tout comme lui - quand bien même il n'en avait pas envie. Il avait quelque chose à prouver, ne partirait qu'une fois que ce serait fait. Même si... Quel en serait le but, si elle n'était plus là pour regarder ?

Soudain, les émanations de l'autre visiteur le touchèrent et tout changea. Ce qu'il vit ne lui plut pas, oh non, loin de là. Tout son corps se raidit, tel celui d'un pantin qu'on aurait fait se relever un peu trop vite en tirant sur sa croix. Sa cape noire vacilla, révélant la couleur de l'armure au-delà. Ses chaînes en profitèrent pour se faufiler au-dehors, se mettre en garde contre la menace qui semblait inexorable. Pourquoi ne l'avait-il pas senti arriver ? Il serait parti sur-le-champ, aurait fui avant qu'il ne soit là. Maintenant, il n'y aurait pour lui que le vide s'il tentait de s'en aller. Sans que son expression ne changeât, la peur emplit son aura.

« Je ne suis personne. » tenta-t-il en désespoir de cause. « J'allais m'en aller. »

Avant qu'on ne s'en prenne à lui encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Hermès de Myst

avatar
Messages : 37


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Mar 6 Oct 2015 - 15:10

- Pourquoi partirais-tu, mon jeune ami ? Oh certes la couleur de ton armure n'est pas encourageante, mais si tu es la, c'est que tu as effectivement été invité, sans quoi tu aurais eu du mal à te frayer un chemin jusqu'ici. Meme pour moi cela a été laborieux !

Hermès éclata alors d'un rire clair et franc.

- tu es ici le bienvenu, et je sais que ma sœur m'approuve sur ce point. Tu n'as nul ennemi en ces murs si tu es son invité. Ma sœur n'est que tendresse, je ne le sais que trop.

Puis il se tourne vers Milan, un sourire un peu passé sur le visage.

- tendre, mais triste. Ma sœur va mal, Chevalier du Capricorne. Je ne pense pas qu'elle soit immédiatement en danger, mais elle va mal. Je n'ai ni vocation ni autorité pour t'ordonner quoi que ce soit. Je ne peux que t'encourager a veiller sur ce sceptre avec moi et tes frères. Le monde et les humains ne peuvent souffrir une nouvelle Guerre. C'est la raison de ma demande concernant Crios, et tu me pardonneras de l'avoir mal exprimée : il ne doit pas arriver ici. Tu as assisté à son entrée : qu'il soit diplomate ou vindicatif, dans tous les cas c'est un sot, et qui pis est un sot dangereux. Il ne doit donc pas venir ici.

Hermès regarda le ciel. Comme ce bleu était pur, délicat.

- chevalier, je ne te mentirai pas : je ne sais pas où est ma sœur. Je vais la chercher activement, crois-moi. Mais en attendant, je vais t'aider à défendre ce sanctuaire. Il vaut mieux ne pas faire savoir que ma sœur a "disparu" pour ne pas aiguiser les appétits rapaces. Je ne suis manifestement pas ton ami, mais je ne suis pas ton ennemi, Chevalier du Capricorne. Je n'ai pas de gage a t'en donner, hélas. Alors j'espère que mes actes plaideront pour moi. Car l'heure, je le crains, n'est plus à la plaisanterie.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4785


Caractéristiques
Vie Vie:
309/309  (309/309)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Mar 6 Oct 2015 - 18:38

Qui avait invité cet inconnu ? Pour se rendre aussi haut dans le Sanctuaire fallait soit que ce soit le Grand Pope soit la déesse Athéna ce qui en faisait donc quelqu'un d'important pour l'un comme pour l'autre. Évidemment aucun des deux ne pouvaient confirmer ou infirmer cette invitation ce qui au final ne les avançait pas plus. Il ne voulait pas donner son nom et allait s'en aller ce qui faisait encore à Milan une belle jambe. Pourquoi tout le monde commençait à s'auréoler de mystère. Les gens ne savaient plus être simplement simple ? Difficile pour Milan de démêler ce véritable sac de nœud. Hermès ne semblait pas lui manifester de colère ou de dédain. Au contraire, il l'invita à rester. Était-ce l'une de ses connaissance ? Un soldat sous ses ordres ? Comment écarter le vrai du faux pour ne garder que la vérité ? Il n'avait aucun don de clairvoyance et ne possédait pas le pouvoir de rentrer dans un esprit de manière intrusive pour glaner toutes les informations qu'il désirait. San compter que Hermès était un dieu et que même en possédant ce genre de pouvoir, il serait sans doute bien incapable de s'introduire dans son esprit, comme une souris le ferait dans sa tanière.

- Qui t'as invité ici « personne » ? Tu n'as vraiment pas de nom ? Ce serait plus simple pour communiquer. Tu n'as pas l'air hostile et le fait que tu sois monté aussi haut dans le Sanctuaire ne peut signifier qu'une chose : l'un des membres des hautes instances du Sanctuaire te l'as permis. Sinon tu ne serais jamais monté vivant jusqu'ici par la simple force brute. Serait-ce Athéna ou le Grand Pope qui t'as permis de te rendre dans le Temple d'Athéna ?

En gros fallait toujours protéger le Sceptre et Athéna était pas dans la meilleure situation qui soit. Cela ne changeait pas de la dernière fois avec l'hiver. Les responsabilités allait encore lui retomber dessus comme d'habitude. Enfin ici il s'y était préparé et il n'y avait plus de tigres pour lui donner les rennes du Sanctuaire. Par contre, Hermès semblait se méfier de Crios comme de la peste. Même s'il parvenait à arriver jusqu'ici en se battant (ce qui étonnerait sincèrement Milan en sachant que rien qu'Irène et Scareface se dresserait sur sa route), il lui faudrait encore se retrouver confronter au Sethni et à Hermès. Autant dire que c'était mission impossible, aussi puissant pouvait-être ce Crios. Son cosmos n'avait pas trop impressionné le Capricorne, si bien qu'il partait confiant à propos de cet objectif.

- Peu de chance qu'il arrive jusqu'ici. Même si un Saint l'y conduisait, il ne pourrait s'approcher du Sceptre sans tomber sur moi, ou votre divine personne. D'ailleurs, qu'est ce qui se passerait si le Sceptre était retiré de terre ?

Une simple question mais il était toujours bon d'avoir une idée des conséquences. Cela pouvait vous donner un surplus de motivation pour vous dépasser et réussir à accomplir votre mission. Fallait pas que la nouvelle se propage. A ce niveau là, peu de personne était au courant donc ça limiterait la propagation mais pour combien de temps. Les dieux maléfiques tels Hadès n'hésiterait pas à attaquer le Sanctuaire sans sa précieuse déesse. Arès aussi certainement, voir même les titans. Manquerait plus que le Roi fou refasse surface et décide à nouveau de propager la paix et l'amour de l'âge d'or à sa façon. Plutôt ironique qu'un type qui veuille réhabilité son âge d'or se retrouve à devoir à affronter des Chevalier du même métal. Ils avaient de la marge mais encore fallait-il être capable de manœuvrer cette affaire correctement.

- Il y a peu de chance que la nouvelle se propage vite. Seule une poignée de Saints sont au courant. Espérons que l'information ne dépassent pas nos frontières. Pensez vous que la disparition d'Athéna est liée au départ du Grand Pope ? Il n'a pas donné de raison. Tout cela est vraiment perturbant mais il faut que nous montrions l'exemple et ne pas se laisser emporter par le maelstrom de nos émotions !
Revenir en haut Aller en bas
Hermès de Myst

avatar
Messages : 37


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Sam 10 Oct 2015 - 18:31

- ravi que tu sois de mon avis. Je sais en effet que peu sont au courant de la situation et c'est très bien ainsi. Tout ennemi mis au courant pourrait être tenté de nous chercher querelle, et même si personne ne peut ni ne doit vaincre les gardiens du Sanctuaire que vous êtes, nous avons d'autres choses à faire, tous, que de nous battre.

Hermès laissa le temps à ses paroles de s'imprégner dans l'esprit de son interlocuteur, elles devaient peser.

- ce qui se passerait si ce sceptre est hors de terre ? Si tu ne le sais je le garderai pour moi, avec ta permission. Car apres tout, si ce jeune homme est notre invité, il n'a toujours pas eu la gentillesse de nous faire part de l'identité de son hôte ni de la sienne. Un Chevalier Noir au sanctuaire, et Milan je parle sous ton contrôle, ca n'arrive pas tous les jours. La raison de sa présence pourrait pourtant être fort intéressante.

- Pour la suite, que faire ? Je dois savoir ce qui arrive exactement à ma sœur, d'où lui vient sa détresse. Mais le Danctuaire, en attendant, est décapité. Dis-moi, Milan, qui dirige les Saints quand Athena et le Grand Pope manquent tous deux à l'appel ? Mon Père ? Si vous avez besoin d'aide, je serai la. Sinon, je te demande simplement l'hospitalité pour réfléchir à la situation et à mes possibilités d'action.
Revenir en haut Aller en bas
Kilvan

avatar
Messages : 100


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
190/190  (190/190)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Sam 10 Oct 2015 - 22:56

Les paroles encourageantes d'Hermès ne le rassurèrent pas, loin de là. Il avait appris à se méfier de ceux de sa race. Toutes ces années, il les avait fui ; ce n'était pas pour se laisser approcher si facilement. Il préférait encore finir en bas de la falaise, et son esprit cartésien commençait à considérer très sérieusement cette option. Plutôt ça que de se faire attraper ; qui savait à quelle fin on s'en servirait ? Il était déjà mort une fois. Que se passerait-il, si cela recommençait ? Peut-être reverrait-il l'ange qui l'avait tiré de là. C'était bien la seule créature en ces mondes qui paraisse se soucier de lui - Athéna ne comptant pas : il était trop tard pour ça.

L'animosité du Capricorne d'Or était palpable, et quoi d'étonnant à cela ? Le Chevalier Noir ne fit rien pour la désamorcer, ayant à peine conscience que c'était vers lui qu'elle était dirigée. Cela faisait longtemps qu'il avait cessé de penser à lui en tant qu'être ; comment pourrait-il agacer qui que ce soit ? Sa chaîne, en revanche, n'aimait guère être ainsi menacée. Déjà des cercles se formaient autour de lui, attendant quiconque y pénétrerait. Protection dérisoire et il le savait. Tour à tour il les regarda, sans s'approcher davantage. La chute était toujours plus avenante que ces deux-là.

« On me prénomme... » Il eut un moment d'hésitation, puis la présence d'Hermès se rappela à lui comme un signal d'alarme. Il ne doit pas savoir. « ...Kilvan. »

Il était peu probable qu'Hermès ait jamais entendu son vrai nom, mais qu'importe : il ne lui dirait jamais qui il était. Pas plus à lui qu'à aucun de ses semblables. Les Olympiens étaient bien les seuls à pouvoir réveiller en lui la peur - celle de ce qui se passerait s'ils l'attrapaient. Celle de l'inconnu, en soi. Voilà qu'ils parlaient de lui alors qu'il était là, le traitaient comme un objet - la clé du mystère, pour être exact. La réalité ne manquerait pas de les décevoir. Poliment, il attendit qu'ils aient fini de parler pour à son tour se prononcer.

« Je n'ai rien à voir avec ça. »

Dans son esprit, une pensée résonna. Tu crois ?
Citation :
Je sais que je traine en ce moment et je m'en excuse, mais j'aimerais qu'on me prévienne par MP avant de sauter mon tour, surtout que ça fait déjà deux fois. Merci de votre compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4785


Caractéristiques
Vie Vie:
309/309  (309/309)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Dim 11 Oct 2015 - 20:45

Ok on ne lui disait pas tout. C'était la routine. Secret, mystère et boule de gomme. Oui un Chevalier Noir ce n'était pas courant au Sanctuaire mais Kyrian passait bien de temps en temps et le cheval fou aussi alors y avait pas non plus de quoi fouetter un chat ou Irène pour la cause Alors en plus on lui posait les questions les plus improbables. A croire que Milan, qui était sans doute le Gold Saint le plus jeune en terme d'âge de tous le Sanctuaire, avait réponse à tout. Fallait pas pousser le bouchon non plus. Des cas comme celui-ci se produisait rarement. Habituellement Athéna se faisait enlever, le Pope était en vadrouille puis revenait calmement se rendre compte de la situation et avisait ensuite Donc là on avait plus personnes pour prendre les décisions. La démocratie c'était bien joli mais y avait personne pour voter. En gros y avait que Milan qui pouvait prendre les décisions. Ce n'était sans doute pas le choix le plus judicieux à faire mais Hermès méritait au moins une petite explication..

- J'ignore comment ça se passe en réalité. La seule fois où j'ai vu quelqu'un d'autre diriger le Sanctuaire en dehors du Grand Pope et d'Athéna, c'était moi. Un des tigres d'Ahina m'avait filé cette responsabilité sans trop me demander mon avis. Malheureusement je n'en vois aucun et je ne peux pas dire où vont ses tigres quand le corps d'Ahina ne se trouve pas au Sanctuaire.

Bref l'inconnu s'appelait Kilvan et son nom lui faisait une sacrée belle jambe car il ne lui évoquait rien du tout. Bref on nageait encore dans l'inconnu et Milan ne trouvait rien à dire, rien à faire mis à part se regarder en chien de faïence comme une belle brochette d'idiots. L'impression totale de tourner en rond avec une roue carrée. Le gars prétendait n'avoir strictement aucun rapport avec ça. Au final, on n'avançait pas d'un iota, on pédalait dans la choucroutte. Bref, Milan ne savait pas du tout quoi faire et il n'allait pas rester là à attendre sagement un signe. Les autres Saints au courant ne semblaient pas plus préoccuper que cela alors pourquoi lui devrait-il l'être ? Pourquoi ne pourrait-il pas aller vaquer à ses occupations comme tout un chacun et attendre que le temps passe et que la situation se rétablisse d'elle même comme elle finissait toujours par le faire ? Peut-être parce qu'il avait un sens inné du devoir ou qu'il était le sujet des manipulations divines ou peut-être simplement parce qu'il n'avait rien d'autre d'intéressant à faire dans sa vie qui n'était pas si morne et pitoyable que celle de la plupart des êtres humains.

- Je suppose que je vais encore devoir m'y coller mais ça me fait une belle jambe si les Saints se bougent pas pour rappliquer ici et se rendre compte de la situation d'eux mêmes. On a strictement aucune idée de qui est derrière tout cela, le pourquoi on dirait que l'âme d'Athéna est dans son sceptre. Et puis cette foudre qui a frappé Altia ? Vous êtes sûr que ça n'a rien avoir avec votre père. Je veux dire la foudre, c'est pas commun comme pouvoir, même pour vous les dieux ? Vous en connaissez réellement beaucoup dans toutes les mythologies confondues, des dieux qui la manipule ? Ma question vaut aussi pour toi Kilvan. Chevalier noir ou pas, ta présence ici n'est pas sans raison ni anodine.
Revenir en haut Aller en bas
Hermès de Myst

avatar
Messages : 37


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Lun 12 Oct 2015 - 10:08

- Je crois en effet, Kilvan, qu'il va falloir a un moment ou à un autre que tu nous donnes de plus amples explications, tu comprends bien que ta présence ici n'est pas le fruit du hasard, surtout par les temps qui courent. J'entends bien que tu veuilles être mystérieux, rebelle et mal dans ta peau, c'est de ton âge, mais il se trame ici des choses importantes dans lesquelles tu auras un rôle. La défroqué noire que tu portes n'est pas une fin en soi, beaucoup ont trouvé le chemin de la rédemption ou de la connaissance, selon ce que tu cherches.

Hermès se faisait bienveillant dans ses propos. Il ne voulait pas que le jeune homme se sente agresse, mais il pressentait que son rôle était important, et il était prêt à l'aider si seulement le jeune homme en faisait la demande.

- c'est donc toi, Milan, qui gèrerait le sanctuaire en l'absence de ma sœur. Ma foi, pourquoi pas, si c'est ce qu'elle veut ! Tu m'as l'air moins complique, moins arrogant que ceux que j'ai croisés jusqu'ici, et je me réjouis de voir un homme raisonnable assurer la régence. Pour répondre à ta question, Altia a bien mérité ce qui lui est arrivé, et il sait maintenant que chez les Olympiens, la colère est à redouter. Moi-même, qui suis d'un naturel paisible, il ne fait pas bon provoquer ma ire. La réciproque n'est pas vraie, mais moi, Gold Saint du Capricorne, j'ai confiance en toi.

Puis Hermès tourna la tête et regarda le Sceptre un instant. Il fallait tenter quelque chose, Athena était triste, mais n'était-elle pas en danger ?

- Avec ta permission, Milan, je vais tenter quelque chose.

Hermès dit quelque pas pour se rapprocher, tendit la main et, sans saisir le sceptre, le toucha du bout de ses doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Irène
Membre d'Or
avatar
Messages : 4698


Caractéristiques
Vie Vie:
280/280  (280/280)
Cosmos Cosmos:
358/358  (358/358)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Sam 17 Oct 2015 - 0:35


Arrow Le temple du Verseau / ''JE VEUX DEVENIR PLUS FORT !!!''








La Gold Sainte du Lion avançait vers le temple de la Déesse Athéna, telle une vague de lumière salvatrice, elle avançait sans détour, vers l’espoir qui l’appelait. C’était une faible lueur, un faible espoir mais elle voulait y croire. Un monstre de détermination et de pure destruction, voilà ce qu’était le Chevalier d’Or du Lion. Elle avait perdu Athéna une fois déjà. Elle avait failli à sa tâche et aujourd’hui le cauchemar se reproduisait. Elle ne referait pas la même erreur. L’idée et la sensation que la Déesse était tombée entre de mauvaises mains avait été comme un détonateur pour elle, brisant le cœur du Chevalier d’Or la plus dévouée et la plus loyale. Elle n’était à présent plus qu’une comète d’or, se déplaçant à grande vitesse, tellement rapidement que ses mouvements détruisaient l’air et la matière sur son passage, ne laissant qu’un profond sillon derrière elle. Elle était déjà sortie du Temple des Poissons, parcourant l’esplanade entourée de colonnes qui si situait derrière la demeure. Irène grimpait à présent les escaliers reliant le dernier temple du zodiac à celui d’Athéna.

La Lionne d’Athéna, première sentinelle de l’Armée de la Lumière, guettait le territoire de sa position élevée. Elle était située presque au sommet du Sanctuaire, au niveau des montagnes les plus élevées dans les environs, ce qui apportait une protection supplémentaire au domaine. Elle devait bien se l’avouer, c’était un de ses points d’observation favoris, lui offrant une vue dégagée sur la vallée et sur les autres montagnes, tout en lui permettant de se retrancher dans une solitude qu’elle appréciait particulièrement, au cœur de la nature et de sa saisissante tranquillité. Un univers coupé du monde où elle aimait se retrancher afin de ne pas oublier son vœu le plus cher : elle était la protectrice de la Vie, sous toutes ses formes. Et la nature était la vie. Sa beauté, son calme, permettait à la jeune femme de se remémorer les vœux de paix et de prospérité qu’elle avait fait à la nature elle-même lorsqu’elle avait revêtu l’Armure d’Or. Mais aujourd’hui, cette sérénité était menacée par la disparition d’Ahina.

Irène arriva enfin sur la grande place où elle aperçut de loin Milan et Hermès. Mais visiblement, une autre personne était présente. Ce qui étonna la Sainte était que cette personne ne dégageait absolument aucun cosmos, comme si elle avait reçu le pouvoir d’Athéna de pouvoir camoufler sa présence. Comme l’avait reçu Kazuki de la part d’Ahina au temple du Lion pour y voir sa fille. La deuxième chose qui l’étonna, était sa présence ici, en ce lieu, alors que personne ne semblait l’y avoir mené. Et enfin, la troisième chose, la plus incroyable, était qu’elle connaissait cette personne.

"Kilvan… ?"

Que faisait-il ici ? Mais avant qu’elle n’ait pu se rapprocher du groupe, son regard se mobilisa sur un objet lumineux planté dans le sol. Le sceptre d’Athéna se dressait devant eux, déversant un doux cosmos. Irène pouvait ressentir le pouvoir divin d’Athéna, ô combien puissant.

Puis Hermès s’approcha, tout autant que la jeune femme blonde, attirée par cette puissance et une intuition. Le Dieu des voleurs tenta sa chance en tendant le bras pour toucher le sceptre tandis qu’Irène l’effleura au même moment.
Revenir en haut Aller en bas
Kurayami

avatar
Rôle : Loup Solitaire
Messages : 2004


Caractéristiques
Vie Vie:
172/172  (172/172)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Sam 17 Oct 2015 - 17:47

Temple du verseau



Avant que nous ne nous mettions en route, mon très récent maître avait relevé le fait que je m'étais raidis lorsqu'elle m'avait annoncé qu'elle me prenait finalement comme élève. Elle me l'avait fais remarqué et avais entrepris de me prodiguer un précieux conseil pour commencer. Un conseil qui me rassura et auquel j'adressai un énième hochement de tête. L'avait elle constaté alors que pour moi cela était arrivé presque imperceptiblement, involontairement presque plutôt comme un réflexe. Ou bien, s'était-elle mise à ma place, s'était-elle rappelée ce qu'elle avait dû ressentir quand elle aussi elle y était passée, quand elle avait été accepté comme élève. Difficile à dire pour l'instant, cela ne faisait encore qu'à peine quelques minutes que je suivais ses enseignements. Je ne connaissais pas encore assez la jeune femme pour espérer répondre à cette question. Mais en tout cas, cela s'annonçait bien. Non, moi non plus je ne regretterais pas de m'être tourné vers elle - même si cela avait peut être été dû aussi à un petit coup du hasard. Mmmh oui un petit peu quand même.

Enfin, nous prîmes la direction du Temple d'Athéna pour faire un point sur la situation et décider à plusieurs de la bonne décision à suivre. La Lionne traversa le Temple qui nous séparait de notre destination en un rien de temps, ne laissant derrière elle qu'un léger faisceau lumineux doré dans son sillage tandis que j'essayais de courir sur ses pas. Un Chevalier d'Or était réputé pour lancer ses attaques à la vitesse de la lumière. Pour moi qui n'étais qu'un Bronze, c'était tout juste si mes attaques atteignant la vitesse son. J'étais donc témoin, encore uen fois, de la différence qu'il y avait entre nos deux rangs. Une différence que j'étais bien décidé, maintenant plus que jamais à annihiler.

Par conséquent, j'en vins moi aussi à me forcer à avancer, sans m'arrêter à un seul instant, et à puiser dans toute la force que me fournissait mes jambes pour atteindre mon but tout en espérant pouvoir moi aussi voir le temps autour de moi se figer tandis que je me mouvais. Malheureusement pour moi, le résultat était loin d'être convainquant. Je mis quand même quelques minutes à arriver après la Cinquième Gardienne, exténué, le coeur battant la chamade, le souffle haletant, les mains sur les cuisses. Bon hé bien, il fallait croire que ce ne serait pas encore que le changement opérerait. Tant pis, au moins l'essentiel était que je m'y tienne et que je ne perde pas espoir. Oui j'y parviendrais un jour, j'en étais persuadé.

Sur la Grande Place se trouvaient donc 4 personnes. Les deux Golds dont mon maître et... le Capricorne si je ne me trompais pas. La divinité Hermès que j'avais mené jusqu'à la Vierge. Et une dernière personne que je ne connaissais pas, se trouvait là ? Un jeune homme possédant... une armure noire ? Je me fis méfiant mais pas le temps de me mettre en garde ou quoique ce soit dans le genre. Pour l'instant je me concentrai essentiellement sur reprendre mon souffle et sur un autre spectacle pour le moins étrange. Le dieu des voleurs et le Saint du Lion venaient tous les deux de poser leurs mains sur un sceptre doré, planté au sol en plein milieu de la cour. Un Sceptre duquel on pouvait clairement ressentir un très puissant cosmos qui m'était plutôt familier. On ressentait très distinctement le cosmos doux, apaisant et à la fois puissant de... la déesse Athéna ?!
Revenir en haut Aller en bas
Kilvan

avatar
Messages : 100


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
190/190  (190/190)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Dim 18 Oct 2015 - 4:50

« La raison de ma présence ne vous regarde pas. » déclara Kilvan de but en blanc.

Ce n'était pas le meilleur moyen de se faire des amis, et il le savait. Ce n'en était pas moins vrai : cette histoire était entre lui et Athéna. Il n'y avait pas de place pour qui que ce soit. C'était déjà assez compliqué comme ça. Il n'avait pas idée de ce dont ils parlaient ; ça ne l'intéressait pas. Pourtant déjà les informations bourdonnaient dans son esprit comme autant de frelons prêts à charger. Il n'avait rien demandé : qu'avait-on besoin de l'exposer à tout ça ? Pour des affaires d'Olympiens, encore bien. La notion de discrétion ne leur disait-elle donc rien ?

Sa tête menaçait d'exploser tant chaque phrase résonnait dans l'écho infini de ses pensées. Foudre, Zeus... Qu'avait-il à voir dans tout cela ? Il savait que rester là ne lui apporterait rien de bon, mais n'aurait pas pensé que ce serait si prompt. Ses chaînes se mirent à fendre l'air agressivement, comme des serpents en colère. Lui-même ressemblait moins à un garçon qu'à un animal rétif que la main de l'homme a trop souvent mis à mal. Un chat sauvage, un félin noir qu'une lumière importune venait d'exposer aux regards.

Voilà pourquoi l'ombre ne le dérangeait-elle pas. Ça ne pouvait être pire que d'être sacrifié à tout cela. Comment avait-il pu croire un seul instant qu'il y avait ici une quelconque paix à laquelle il aurait droit ? Ce n'était qu'un odieux traquenard, ourdi pour se débarrasser de lui pour de bon s'il le fallait. Cela ne l'étonnerait pas, moins par rapport à Athéna qu'à son expérience passée : il n'avait pas souvenir d'avoir été un jour désiré. On le lui avait assez rappelé. Il était l'enfant du péché, le plus noir des secrets ; la lance de la trahison, la pomme empoisonnée.

« Je ne suis coupable que d'être né. » déclara-t-il placidement.

Et, à ce qu'il sache, ce n'était pas le genre de faute dont on se remet - pas avant de ne plus pouvoir en profiter. Hermès avait beau jeu de lui permettre d'expier ses péchés : le tuerait-il, s'il le lui demandait ? Non, sûrement pas : il était trop précieux pour cela. On ne pouvait le laisser vivre, mais on ne pouvait le tuer : allait-on l'enfermer dans une cave pour le reste de l'éternité ? Il n'était même pas sûr qu'il en mourrait. Il avait déjà eu quelques contacts avec la malnutrition, sans que ça paraisse plus que cela l'affecter. Mais peut-être l'avait-il seulement rêvé ? Tout était si confus dans ses pensées... Et en présence d'Hermès, les choses ne faisaient qu'empirer.

« Ne faites pas comme si vous ne saviez pas. » marmonna-t-il entre ses dents.

Non, on ne lui ferait pas croire ça, pas après tout ce qu'il avait enduré. À leur tour, les Ombres se levèrent, se mêlèrent aux plis de son manteau enténébré. Suivant son état d'esprit, elles se tenaient prêtes à l'attaque autant qu'à le protéger : lui-même ne savait plus dans quelle voie emprunter. Ses pas le ramenèrent auprès des escaliers, sans qu'il réduisît la distance le séparant de ses bourreaux dévoués. Car ils le deviendraient s'il restait trop longtemps ; comment pourrait-il en être autrement ? Qu'ils se dépêtrent donc avec ce que ce sceptre avait à cacher, et qu'ils le laissent en paix.

Il n'était pas leur ami, n'était pas leur allié et ne le serait probablement jamais. Ils servaient une déesse qu'il rejetait de tout son être - autant le Capricorne que le Loup et le Lion qui venaient d'arriver. C'est à peine s'il eût un coup d'œil à leur égard, se sentant déjà bien assez acculé sans que d'autres viennent s'y ajouter. L'extrémité pointue de sa chaîne se dressa en direction d'Irène, se souvenant l'avoir traînée. L'autre, quant à lui, ne lui inspirait rien de plus que de l'antipathie, ainsi que chacun de ceux parés de métaux précieux. Tout cet endroit n'était pour lui qu'un Enfer personnalisé. Jamais l'enfance ne l'avait épargnée, mais il pouvait encore sauver ce qu'il restait de lui.

« Laissez-moi passer. » demanda-t-il en les voyant en travers du passage. « Je n'ai rien à faire ici. »

La Lionne s'était déjà écartée ; celui qui l'accompagnait en ferait-il de même ?

→ Kilvan s'en va, sauf RP contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4785


Caractéristiques
Vie Vie:
309/309  (309/309)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Dim 18 Oct 2015 - 14:02

Altia l'avait bien mérité ? Bizarre ! Hermès ne semblait pas avoir témoigné la moindre connaissance de la personne derrière le coup de foudre du rouquin et maintenant il semblait dire que cela provenait d'un Olympien ? Ou alors il parlait de tout autre chose et l'esprit de Milan ne percutait pas. La divinité lui jetait encore des fleurs. Encore deux heures et le Sethni était convaincu qu'on lui filerait un siège et un lieu bien à lui sur le Mont Olympe. Après tout, il le méritait bien. Bon à présent il voulait tenter un truc. Mais quoi ? Tout cela était vraiment étrange mais le Sethni n'eut pas le temps de lui répondre que Irène se pointait enfin dans le Temple d'Athéna. Alléluia, il n'était plus le seul Gold Saint ! La lionne semblait connaître l'identité de l'inconnu parce qu'elle l'appela par son prénom. Le Loup arriva lui aussi. Quant à ce Kilvan, il ne semblait pas vouloir parler, ni divulguer d'informations. Ce que les gens mystérieux pouvaient être barbants. A croire qu'ils avaient besoin de provoquer ce genre de sentiment chez leur interlocuteur pour se sentir un tant soi peu vivant. Le Sethni s'éclaircit la gorge pour parler rapidement. Le Chevalier Noir semblait vouloir s'en aller et être sur la défensive. Qu'il s'en aille. Milan avait de plus graves problèmes pour le moment que de gérer les états d'âmes d'un Chevalier Noir non disposé à les aider. Qu'il parte l'esprit tranquille mais qu'il crée le moindre problème au Sanctuaire et il devrait assumer de déclencher le courroux du Capricorne d'or.

- Pars l'esprit tranquille Kilvan. Je ne m'opposerais pas à toi, sauf si tu sèmes le grabuge dans le Sanctuaire. Kurayami, Irène, je suis content de vous voir. Merci pour vos éloges mais nous ne sommes pas ici pour nous balancer des compliments à tour de bras. Que voulez vous dire en mentionnant Altia ? Est-ce donc bien un Olympien qui l'a attaqué ? Hermès j'ignore ce que vous voulez tenter mais je préférerais que vous vous expliquiez avant de faire quoi que ce soit. Simple mesure de précaution. Je ne peux me permettre de prendre le moindre risque avec ce Sceptre.

Milan n'aimait pas jouer au petit chef mais il devait bien prendre les mesures adéquates. Il était sans doute l'être le plus jeune présents dans le Temple d'Athéna, sauf peut-être Kilvan mais vu son degré de volonté de communication, le Chevalier d'Or avait autant de chance d'apprendre l'âge qu'il avait que de l'écouter narrer son souvenir le plus intime et précieux. Bref, de lourdes responsabilités sur de frêles épaules. Il se demandait si Scareface s'en sortait avec Crios. Rien ne semblait avoir péter mais il n'était pas convaincu que ce dialogue entre ces deux là puissent se terminer sur une issue positive. Le Sethni soupira et observa Irène et Hermès qui se rapprochait du Sceptre d'Athéna. Que voulait-il faire ? Etait-il simplement en train de l'observer ? Ils donnèrent l'impression d’avancer presque mécaniquement. Pendant quelques secondes, Milan les imagina comme de grosses mouches qui volaient en direction de la flamme d'une bougie et qui finissaient par s'y brûler et mourir, inconsciente du danger que représentait cette source de luminosité attirante. Étaient-ils aveugles ou devenus fous ? Milan n'aimait vraiment pas cela. Il s'avança d'un pas conquérant et tapa du pied sur le sol comme aurait pût le faire un taureau avant de charger. Cependant, le Capricorne ne chargea pas. Son cosmos cependant s'éleva jusqu'à atteindre presque son maximum et une vague d'énergie lumineuse déferla autour de lui et se répandit dans tout le Temple d'Athéna comme un tourbillon de pureté lumineuse. Hermès ne l'avait pas écouté et avait déjà prit sa décision ce qui avait le don de le mettre légèrement en rogne.

- Ne le touchez pas pauvres fous ! Nous ne savons pas à quoi nous nous exposons !

Malgré son intervention cosmique, il était trop tard pour les en empêcher à moins de fondre sur eux à une vitesse supérieure à celle de la lumière et de leur trancher la main. Ce n'était pas envisageable. Ils n'avaient plus qu'à prier en espérant que rien de grave n'allait se produire lorsque leur peau rentrerait en contact avec le Sceptre d'Athéna !
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1310


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Dim 18 Oct 2015 - 14:14

Alors que les doigts du Divin Olympien effleurent le sceptre, une puissante lueur d'or s'extraie de l'artéfact planté dans le sol, rayonnant sur le parvis de la statue d'Athéna, inondant de lumière les temples précédents. Une énergie portant la marque de la déesse qui, comme elle l'a souvent été par le passé, se concentre en un magma de bienveillance et de tendresse. Pour autant reste-t-il toujours ancré dans le sol.

Lorsque la Sainte du Lion frôle à son tour le sceptre d'or, la lueur semble plus forte et se distille dans le coeur de chaque personne présente en ces lieux. Une sensation de grande tristesse enserre leur âme. Une tristesse qui n'est pas la leur, mais celle d'Athéna. Elle est si puissante, si profonde, que les plus jeunes d'entre eux risquent fort de laisser leurs émotions prendre le dessus, peinant à contrôler cette immense peine qui les submerge.
Revenir en haut Aller en bas
Irène
Membre d'Or
avatar
Messages : 4698


Caractéristiques
Vie Vie:
280/280  (280/280)
Cosmos Cosmos:
358/358  (358/358)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Mar 27 Oct 2015 - 18:03


[HRP: Hermès ne répondant pas, je me permets de le faire pour débloquer les gens. Petite précision : pour plus de cohérence dans mon RP, je ne considère pas le dernier topic d’Ahina dans le village de Rodorio, le temps que je parte du Sanctuaire.]



La lumière se fit plus intense lorsque la Lionne d’Or toucha le sceptre d’Athéna. Un flux d’émotion se rependit en elle et la subjugua, tel un torrent finissant sa course dans une chute d’eau. Des images vinrent se bousculer dans sa tête, la laissant apercevoir une montagne. Elle nota de l’agitation dans son dos lorsqu’Hermès s’était approché en premier mais il était trop tard… Ils avaient déjà effleuré le sceptre pour pouvoir revenir en arrière. Elle reconnue la voix de Milan mais la sensation de tristesse prit le dessus sur ses autres émotions et sa raison.

Irène pouvait ressentir la peine d’Ahina comme si c’était la sienne. Elle était violente et soudaine. Un flash puis le retour à la réalité. Irène fit deux pas en arrière et prit le temps de se remettre de ses émotions. Elle réfléchit un cours instant avant de se retourner vers les autres.

"Kilvan, je ne sais pas quel est l’objet de ta présence ici mais il serait plus judicieux que tu reviennes plus tard.

Kurayami, j’aimerai que tu te rendes en Asgard pour t’entretenir avec Odin et te renseigner sur deux faits : la disparition d’Ahina et l’étrange phénomène de la foudre qui a frappé Altia dans le temple de la Vierge. Si quelqu’un d’autre a été touché par exemple dans leur camp…

Milan, je te laisse t’occuper du Sanctuaire bien que je sais que tu n’aimes pas commander…

Hermès, j’aimerai que vous m’aidiez à retrouver l’hôte de notre Déesse. Si vous pouviez partir vers l’Ouest… Moi je me dirigerai vers l’Est. J’ai entraperçue un élément qui pourrait me faire dire où est-ce qu’elle s’est rendue mais ce n’est qu’une supposition, l’image était floue…

Bien ! Je ne peux pas rester indifférente à ce qu’il vient de se produire. Je me dois de partir à la recherche d’Ahina, même si je n’ai qu’une faible chance de la retrouver, je dois la saisir ! Que la chance vous accompagne !"


Accompagnant le geste à la parole, elle concentra sa cosmo-énergie et disparu à la vitesse de la lumière.




[Note : Kura => libre à toi de passer par le village de Rodorio pour retrouver Ahina entre temps.]

Arrow Le Mont Fuji / L’appel des esprits.

Revenir en haut Aller en bas
Hermès de Myst

avatar
Messages : 37


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Mar 27 Oct 2015 - 18:29

Hermès était resté comme frappé de stupeur, pendant de longues minutes, un miracle pour un être aussi volubile... Il contemplait, sans mot dire, le sceptre. Il avait évidemment ressenti la présence de sa soeur. Ses émotions. Plus exactement, il les avait ressenti avec encore davantage d'acuité qu'il ne l'avait fait depuis son retour au Sanctuaire.

- Un instant, Chevalier du Lion. Où donc veux-tu que je me rende ? je ne demande pas mieux que de t'aider, mais manifestement tu disposes d'information dont je ne dispose pas moi-même. Mon long sommeil et votre proximité avec ma soeur en sont sans doute la raison.

Il semblait sortir d'un long vertige.

- Quant à toi Milan du Capricorne tu n'as décidément plus le choix. Nous pourrions échanger nos rôles si tu le désires mais je pense que beaucoup trop de Chevaliers d'Or se méfient de moi, d'une part, et d'autre part que beaucoup trop aussi ont une opinion d'eux-mêmes et de leurs forces bien trop haute, quitte à être frappés par la foudre ensuite.

Un petit sourire narquois se dessina sur les lèvres du dieu.

- Pour ma part je te fais entièrement confiance, et la confiance que semble t'accorder le courant d'air du Lion ne fait que me conforter dans ce sens.

A ces mots, le dieu éclata d'un rire libérateur. Le rire était en principe sa réponse initiale à toute situation hors de contrôle.

- Kurayami, je présume que tu as des contacts en Asgard, sois digne de la délégation qu'Irene te confie, n'oublie pas que tu parleras au nom du Sanctuaire dans tes négociations.

Pour le reste, je m'en remets à votre sagesse à tous, mais il me parait évident que les Titans ne doivent rien savoir. Ce sont des sauvages, violents et sots, comme l'a démontré Crios, et nous ne pouvons donc pas prendre le risque de nous montrer affaiblis.
Revenir en haut Aller en bas
Kurayami

avatar
Rôle : Loup Solitaire
Messages : 2004


Caractéristiques
Vie Vie:
172/172  (172/172)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Mer 28 Oct 2015 - 3:07


    Impuissant, j'avais assisté à une scène pour le moins impromptue. Tout s'était passé si vite. Comme un seul homme, Irène et Hermès s'étaient tous deux jetés sur le Sceptre d'Athéna sans demander leur reste, espérant chacun le saisir avant l'autre. Mais je n'aurais jamais imaginé ce qui résulta de cette ''confrontation''. En effet, au contact du précieux instrument doré, une aveuglante gerbe de lumière enveloppa toutes les personnes présentes ainsi que la place toute entière. Elle nous enveloppa tout d'abord d'un cosmos chaleureux et bienveillant que nous connaissions tous si bien, avant de soudainement viré à un terrible sentiment de tristesse. Une peine sans nom eut tôt fait de m'assaillir en plein coeur.

    Le résultat ne se fit pas attendre. Echappant à mon contrôle, mes jambes tremblantes cédèrent sous mon poids, comme si tout mon corps s'était mis à peser des tonnes. Très vite, je me retrouvai donc à nouveau sur les genoux, mes mains se cramponnant au sol pour éviter que je ne touche encore plus bas que terre. Mais ce n'était pas tout. Des larmes dégoulinèrent également le long de mes joues. Qu'est ce que cela signifiait bon sang ?! C'était la deuxième fois que j'éclatai en sanglots en l'espace d'à peine quelques heures. Et moi qui m'étais promis de ne plus jamais me mettre à pleurer, voilà que ma nouvelle résolution tombait à l'eau. J'étais décidément encore bien loin de l'homme que j'avais décidé de devenir. Si j'étais à ce point atteint, c'était que la muraille que j'avais décidé de bâtir tout autour de mon coeur était encore bien loin d'être aussi haute et solide que je l'aurais voulu...

     Mais ce n'était pas tout. Le plus étrange, c'était que je ne savais même pas pourquoi j'étais dans cet état. C'était complètement stupide. Je n'avais rien fais, ni vu quoique ce soit qui aurait pu me mettre sur la voie, mis à part la vue de l'artefact de la divinité guerrière planté au beau milieu de la place qui aurait pu renforcer mes soupçons et me faire dire que comme je me l'étais dis, la divine nous avait abandonné et laissé à notre propre sort... Mais je m'étais déjà fais une raison à cela. J'avais déjà tiré un trait là dessus. Par conséquent ça ne devait pas être la raison qui m'avait rendu aussi pitoyable. Non. Il devait forcément y avoir quelque chose d'autre. Et si je la trouvais alors mes pleurs s'arrêteraient sûrement aussi. Forcément, j'en vins à me dire que c'était du chagrin qui m'avait fais verser autant de larmes...

    Par hasard, je me demandais même si les émotions que je ressentais n'étaient pas celles en réalité d'une autre personne. C'était l'explication la plus plausible qui me venait à l'esprit. Et qui d'autre que notre maîtresse à penser aurait pu ressentir autant de choses à ce degré là pour... nos héros de guerre tombés au combat. Alistair, Orion... Athéna ? Toute cette mise en scène vous est dédié. C'est le dernier hommage que nous vous rendions. Puissiez vous reposer en paix. Mes compagnons, mes amis, mes frères.

    Relevant enfin le regard sur ce qu'il se passait autour de moi, je pus doucement sentir que la détresse qui enserrait mon coeur, commençait à lentement s'en aller, même si elle allait me marquer sans doute à jamais.

    En entendant une voix s'élever à nouveau, je tentai de me ressaisir. Essuyant mes yeux vitreux de quelques revers de la main, je cherchai l'origine du petit bruit de fond qui parvenait à mes oreilles rendues insensibles aux nuisances extérieures à cause de mon affliction intérieure. La Lionne avait sûrement été touchée aussi, et avait du attendre elle aussi de s'en remettre mais elle trouva néanmoins le moment opportun pour nous donner quelques directives. A la mention de mon nom, mon attention se fit plus vive. Je me redressai en titubant quelque peu non sans mal et hochai la tête aux instructions.

'' Bien. Je ferais comme vous me le demanderez. Que la chance vous accompagne aussi... Maître.''

    Allez. Remettons nous à l'action. Nous avions perdu suffisamment de temps. Je ne pris même pas la peine d'écouter davantage les paroles du dieu des voleurs. Je savais déjà tout ce qu'il me disait. Je partis donc sans autre cérémonie. Les nerfs, à plusieurs reprises déjà, piqués à vif.

 Temple du Bélier
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4785


Caractéristiques
Vie Vie:
309/309  (309/309)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Mer 28 Oct 2015 - 22:33

Son cosmos ne parvint à calmer personne. Les deux touchèrent le Sceptre et Milan ressentit une profonde tristesse l'envahir. Une tristesse qui n'était pas la sienne mais celle de la déesse Athéna à n'en pas douter. Elle semblait plus triste qu'un dépressif sortant d'un long sermon d'Orion. Les larmes commencèrent à couler le long des joues de Milan qui ne pût masquer ses secrétions lacrymales. Le voilà qui chialait comme une madeleine et cela lui foutait le bourdon mais lui donnait aussi envie de rire parce qu'il était dans un état proche de la colère quelques dizaines de secondes avant. A croire qu'il était devenu totalement lunatique en l'espace de deux secondes. Bref comme d'habitude, Irène se mit à parler après avoir touché le Sceptre. Le loup était envoyé en Asgard pour aller enquêter sur la disparition d'Ahina et l'origine de la foudre qui avait frappé Altia. Elle allait courir le monde à la recherche d'Athéna en espérant qu'Hermès ferait pareil dans le sens inverse. Milan quant à lui allait devoir rester ici à se tourner les pouces et à commander. A croire que ça devenait une habitude. Faudrait vraiment qu'il demande qu'on lui forge un trône digne de ce nom. Un trône avec des épées soudées ensemble, se serait cool. Après tout, il était le bretteur du Sanctuaire, sans doute le meilleure du monde donc il était normal que son postérieur puisse reposer sur un siège confortable et orner d'épée. Kurayami semblait être dans un état similaire au sien. C'était triste à voir mais bon fallait bien former un duo de pleureuses. Enfin en quelques minutes, le Temple d'Athéna se vida. Ne restait plus à présent qu'Hermès. Irène et Kurayami s'en étant allé. L'être humain le plus cool du monde se voyait de nouveau confronter à un être divin. A croire que les grandes instances de ce monde finissait toujours par se retrouver pour taper la causette. La divinité lui parla et le Sethni ne pût lui répondre que sur le ton de l'humour. Sincèrement, il ne voulait vraiment pas échanger sa place avec Hermès. Pourquoi voudrait-il devenir un dieu ? Il avait déjà assez de responsabilité comme cela. A moins qu'il parlait d'aller courir le monde à la recherche d'Ahina ? Dans ce cas le Sethni ne pouvait se le permettre. Il se sacrifiait encore pour la masse et allait commander. Il ne pouvait pas laisser un dieu même sympathique prendre le contrôle du Sanctuaire. La seule divinité qui avait ce pouvoir était la déesse Athéna. Personne d'autre ne pouvait prétendre obtenir ce privilège et ce devoir.

- Sincèrement j'ai pas vraiment envie d'échanger nos places. D'abord je ne suis pas sûr que j'apprécierai le fait de me balader tout le temps à moitié vêtu avec des sandales ailées. Puis faut dire aussi que j'ai un peu la flemme de déménager tout mon barda en Olympe. Ma maison finirait par me manquer. Non sincèrement, je préfère rester humain pour le moment. Moins de pression. Quant au Sanctuaire, je ne peux pas vous laisser le commander. J'irai à l'encontre de mon serment. Si vous désirez partir parcourir le monde à la recherche d'Ahina, allez-y. Si vous décidez de rester en ma compagnie, il va nous falloir trouver quelque chose pour tuer le temps. Que font les dieux dans les moments d'ennuis ?

Une question qui ne trouvait encore aucune réponse dans l'esprit de Milan. S'adonnaient-ils à des jeux de mortel ? Rentrait-ils dans une sorte de torpeur ? Cette question méritait une réponse mais rien que d'y réfléchir commençait déjà à l'ennuyer. Le manque d'action était déjà une plaie mais alors se voir à commander en plus c'était le pompon. Même les tigres ne venaient pas se prêter au jeu pour taper causette avec lui. Allait-il être définitivement seule pour assurer cette tâche insipide et ennuyante qu'était-celle de commander, de gérer et de gouverner ? Il n'en était pas sûr mais il allait en tout cas être rapidement fixé sur le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Kyô
PNJ du Sanctuaire
avatar
Messages : 15


MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Lun 9 Nov 2015 - 12:14

Infos:
 

A travers la pénombre ambiante de la grande bâtisse de pierre, deux prunelles brillantes se distinguent à l'orée du Temple d'Athéna. S'extirpant à pas lents des profondeurs, un tigre au pelage de neige se dirige vers Milan et le frère d'Athéna. D'une taille bien plus impressionnante que celle d'un félin moyen de ce monde, sa carrure n'étonnera pourtant aucun des deux protagonistes présents, pour une raison fort simple. Chacun d'entre eux connait déjà le tigre divin.

Kyô s'avance jusqu'à eux, ne posant que brièvement les yeux sur le sceptre planté dans le sol. Une attitude qui pourrait paraître étonnante, sachant la relation de proximité qui unit l'animal à la divine. Mais une attitude qui pourrait, au contraire, se justifier parfaitement si la situation présente ne l'étonnait pas. S'y attendait-il ? En réalité pas vraiment. Mais il savait que "cette histoire" finirait mal. Et voici le résultat.


Ravi de revoir le Prince des voyageurs sur la terre, bien que les circonstances ne soient pas les meilleures.
Toboe aurait été content de vous revoir, mais il est déjà parti chercher Ahina, le réceptacle humain d'Athéna. Nous veillons sur cette petite depuis sa naissance, alors... il se sent très concerné et, évidemment, sa rage a pris le dessus.


Ces mots sont extirpés en un ample soupir. Toboe, le frère au pelage d'automne de Kyô, un tigre plus jeune, plus impétueux et au caractère aussi trempé que celui de Scareface avec qui il s'entend d'ailleurs comme larron en foire.
Toboe était peut être le mieux placé pour retrouver Ahina, avec les Saints d'or de sa garde et ceux qui la connaissaient le mieux. Cependant... rien ne permettait de dire qu'il serait en mesure d'y parvenir. Car au final... personne ne sait où elle se trouve et son cosmos reste inaccessible.

Son regard clair se pose sur Milan qu'il observe de longues secondes sans mot dire. Une certaine lassitude semble poindre dans l'attitude du Capricorne d'or. Une lassitude que Kyô ne peut que trop bien entendre... Alors, en des mots aussi légers qu'un murmure, la voix de l'animal divin s'immisce discrètement dans la tête du jeune homme. Ainsi, la discrétion restera de mise et Milan pourra prendre sa décision sans même prononcer un seul mot.


Tu n'es pas obligé de porter cette tache et de te retrouver confiner ici, Milan... Si tu le souhaites je porterai cette fonction pour toi. Sois libre de faire ce que ton coeur te dicte.
Revenir en haut Aller en bas
Hermès de Myst

avatar
Messages : 37


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Lun 9 Nov 2015 - 13:48

Je suis heureux de te revoir, Kyo. Le temps n'a décidément pas de prise sur toi, heureux veinard que tu es. Moi aussi, néanmoins, j'aurais préféré des circonstances plus joyeuses. Tout comme toi, je suis terriblement inquiet pour ma sœur, et si je ne doute pas un instant que ton frère et toi soyez parmi les mieux qualifiés pour la retrouver, il reste que notre sang commun peut aussi jouer en ma faveur.

Hermès se racla la gorge un instant puis reprit son propos.

Aussi, noble ami, c'est avec joie que je joindrai mes efforts aux tiens si tu le désires. Je sors d'un long sommeil, suis un peu désorienté, et les choses prennent une tournure qui n'est pas pour me rassurer. Et surtout, il ne sera pas dit que j'aurai abandonné ma sœur. La plus terrible erreur que l'on puisse commettre, homme ou Dieu, et que le chevalier de la balance a apprise, c'est de croire en une infaillibilité aussi illusoire que funeste. Aussi, mon vieil ami, je te le dis : à cet instant, je suis impuissant. Je sais la souffrance de ma sœur, je suis le dieu des voyageurs, et pourtant je ne sais vers ou guider mes sandales. M'aideras-tu ? Au nom de l'époque où je te faisais courir après une pelote de laine au grand désespoir de ma sœur ?

Sous la facétie, on distinguait nettement, pour une fois, de l'inquiétude et du chagrin chez Hermès. Aussi improbable que cela puisse paraître, l'Olympien se faisait du souci.
Revenir en haut Aller en bas
Kyô
PNJ du Sanctuaire
avatar
Messages : 15


MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Lun 9 Nov 2015 - 22:06

L'imposant tigre d'albâtre hoche la tête d'un air tranquille. Il a toujours été ainsi. Patient, calme, comme si rien en ce monde n'était à même de le sortir de cette plénitude qui semble faire partie intégrante de son être. Est-ce probablement pour ces raisons qu'il est depuis fort longtemps reconnu comme l'un des animaux divins parmi les plus sages qui existent en ce monde. Quoi de plus normal lorsque l'on sait qu'il accompagne la déesse de la Sagesse depuis des siècles...


La retrouver ?


Un délicat sourire se dessine sur les traits félins. Ses paupières opalescentes se ferment quelques brèves secondes avant de se rouvrir avec douceur. Faisant demi tour, Kyô se dirige vers le sceptre planté dans le sol de marbre du parvis de la statue d'Athéna. Alors qu'il s'en approche, une pâle lueur pulse à travers le métal d'or.


Si c'est votre soeur que vous cherchez, elle est ici. Son âme a été enfermée dans ce sceptre par Ahina, mais avec le consentement d'Athéna, sans quoi elle n'y serait pas parvenue. Pour l'heure je ne pense pas qu'elle soit en danger, malgré la forme qu'elle revêt actuellement. Tant qu'elle reste dans les hauteurs du Sanctuaire, personne ne pourra l'atteindre.


Délaissant l'artéfact divin après lui avoir jeté un regard contrit, l'animal rejoint Hermès. Malgré son imposante stature, il se déplace sans un bruit, à pas feutrés, telle l'ombre qui observe à chaque minute qui passe, silencieuse et attentive.
Ses paupières duveteuses se ferment à nouveau à l'évocation du souvenir d'Hermès. Il est vrai qu'il possède cette forme adulte depuis de nombreux siècles, mais il n'a pas toujours été ainsi.


Cher Hermès, je suis certain qu'Athéna apprécie votre bonne volonté. Vous n'êtes pas sans savoir qu'aussi proche d'elle et malgré qu'elle soit enfermée dans ce sceptre, il est probable qu'elle vous voit et vous entende. Si elle le souhaitait vraiment, elle aurait déjà choisi un autre réceptacle. Qu'elle reste dans cet état semble indiquer que ce n'est pas ce qu'elle souhaite. Alors c'est pourquoi... notre inquiétude est toute tournée vers Ahina. Que ce soit celle des Saints, la mienne ou celle de Toboe.


Kyô ponctue ses mots par une mine assez sévère. L'affaire est grave à ses yeux, cela se ressent, et pour cause...


Je suis aussi désemparé que vous pour être tout à fait honnête... Le cosmos d'Ahina est indétectable. Cela ne se peut que pour quelques raisons. Soit elle est en dehors de la terre des hommes, en enfers ou ailleurs, mais hors de notre portée. Soit elle est dans un état tel que son cosmos est épuisé. Dans un cas comme dans l'autre il va nous être fort difficile de savoir où elle est sans partir à sa recherche au hasard...
Revenir en haut Aller en bas
Hermès de Myst

avatar
Messages : 37


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   Lun 9 Nov 2015 - 23:07

J'aurais en effet gagné à être plus précis dans mon propos. J'ai perçu l'âme de ma soeur dans cet artefact, mais il m'arrive parfois, même à moi, de m'embrouiller avec ses réceptables... Quelle étrange manie.

Irène a parlé de l'est, il me semble, comme destination. Sais-tu où elle peut bien suggérer que j'aille ? De mon temps l'Est n'était pas une terre hospitalière. Je saurais m'y rendre discrètement, mais ne sais où guider mes pas.

Quant à l'Enfer... Le Styx me déplait assez, je ne suis pas un très bon nageur, j'ai un goût moderé pour les chiens à trois têtes, et mon cher tonton risque de ne pas être exactement ravi de me voir... Mon goût pour la plaisanterie cadre mal avec sa tendance naturelle au meurtre.


Vers où me tourner? continua le Dieu

Hermès fixait le ciel. Il semblait regretter d'avoir choisi de se réincarner. Cette époque était compliquée, les gens étroits d'esprit, agressifs et arrogants, et la guerre semblait exister en chaque lieu et en chaque être... Il avait inventé des instruments de musique, la médecine, mais jamais il n'avait inventé quoi que ce soit qui aille dans le sens de la mort ou de la désolation. Hermès, malgré ses enfantillages et ses dons pour la rapine, était un Dieu bon. Et il détestait ce qu'il voyait depuis qu'il avait repris corps. D'ailleurs, son premier contact avec son réceptacle n'avait-il pas été pour le défendre d'agresseurs supérieurs en nombre ?

Les Titans voulaient purifier le monde. En un sens, ils avaient raison. Mais leurs conceptions sur la méthode à employer étaient aux antipodes de celles d'Hermès. Il ne rêvait, lui, que de rires, de chants, de facéties. Etait-il prêt à se battre pour faire régner la paix ? Telle était la question. Avoir un noble but ne donnait pas la noblesse, Altia le lui avait encore démontré. La puissance n'était qu'une sale manie sans un cerveau pour la manier, comme Crios, cette fois, le lui avait rappelé. Il lui fallait trouver une solution. Et parler avec un tigre n'était pas la plus grande incongruité à l'instant présent.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le Sceptre d'Athéna   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Sceptre d'Athéna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Une sceptre... Ou un archet ?
» Et les athéniens s'atteignirent...! ~ Pv Luc
» Mieux comprendre le manga à Athée sur Cher
» athéna perséphone zubrowka ? hey baby (uc).
» Traité d'athéisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Archives :: Archives du forum :: Archives RP-