Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 [FB - Hadès] Un lien entre la terre et les enfers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
avatar
Messages : 254


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
160/160  (160/160)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: [FB - Hadès] Un lien entre la terre et les enfers   Sam 6 Juin 2015 - 18:37

[Post fait avec l'accord d'Hadès]

La chasse a eu lieu ici

Son, son de plus en plus rapprochés des sabots de Moonlight Shadow. De tous les bruits qu'elle avait redoutés, celui-là était le plus terrible et le plus espéré. Une branche surgie de nulle part l'avait fait tomber et un instant, elle avait surpris son reflet. De son éclatante chevelure ne restait maintenant plus qu'une longue cape aussi blanche que la neige, raide et sans le moindre ornement. Tout son corps avait encore cette beauté irréelle mais son teint, lui, ne laissait aucun doute sur cela qui allait advenir de la splendeur qu'elle avait été. Pâle mais tirant sur le grisâtre, cela ne laissait aucun doute non aucun. La justice de la Maison Brumel était en marche et cette fois, c'était bien la Rose qui appliquerait la sentence.

Leur dernier rendez-vous. Leur ultime rencontre...

Si seulement, elle avait pu lui expliquer mais il était trop tard et puis, elle était allée trop loin. Elle le savait depuis le début, elle était allée trop loin et seule la bonté d'Isabella lui avait permis de s'en sortir à si bon compte la première fois.

- Car tu ne sais pas, monstre, tu sais pas que me chasser m'a détruite. A quoi bon, me faire laisser la vie sauve et plus de joyaux qu'enfant je n'aurais pu rêver posséder si c'était pour renoncer à celle que j'aimais. Que m'importe maintenant, au moins, je suis morte de sa main...

D'ultimes larmes roulèrent à cet instant, d'ultimes larmes aussi rouges que le sang...

Et enfin la Licorne noire parut, émergeant de la brume. Et sur son dos, Althéa nimbée de tout l'éclat que lui offrait son aura à nul autre pareille.



*************************************

- Seigneur Hadès...

Sur terre, la lune d'écarlate brille, chantant la naissance de nouveaux vampires alors que les maisons s'ouvrent une à une. Les humains vivent dans l'ignorance totale de nos existences alors que nous nous réjouissons tous de votre retour.

Il est plus que temps que moi, la Vampire Couronnée vienne vous rendre l'hommage qui vous est du.


Sans le moindre mot de trop, elle s'était glissée dans l'antre du sombre monarque. Nul ne pouvait lui barrer la route surtout pas quand elle montait Moonlight Shadow. La Licorne noire ne pouvait être retenue par aucun autre lien que celui que la spectre avait tissé entre elles. Mais pouvait-on réellement parler d'entraves ? Althéa était une séductrice, une fleur mortelle capable d'attirer et de subjuguer d'un seul regard tant d'êtres. Et le lien entre elle et Moonlight en était encore un exemple. Un lien qu'elle n'avait eu de cesse de purifier en lui offrant son sang. Le sang sacrée d'une vampire, un don capable d'offrir une existence à nulle autre pareille.

Ainsi avait-elle franchi les portes de l'Outre-Monde, ouvrant son propre passage. Nul autre spectre, pas même la prêtresse d'Hadès n'avait connaissance de sa mission réelle sur la terre des hommes. Nul intermédiaire non plus ne se dressait entre la rose de flammes et le sombre monarque. La mission d'Althéa exigeait le secret et de là, l'absence totale d'intermédiaire. Elle dépendait avant tout d'Hadès auprès de qui elle pouvait se rendre sans passer par qui que ce soit. Tel était son privilège.

Passage après passage, elle avait fini par rejoindre le trône sacré devant lequel, elle s'arrêta. Moonlight Shadow était toléré en ces lieux car ses sabots étaient ceux portant la spectre entre les mondes même si elle pouvait parfaitement user de ses ailes ou d'autres dons. Puis, cette pièce était vaste, si vaste que l'étalon n'avait plus qu'à suivre le chemin qui le placerait à l'écart hors de vue du souverain.

D'un geste tout en grâce, la splendide vampire se laissa glisser vers le sol. Nul bruit, juste une fragrance douce et une voix qui s'éleva lentement.

- Prenez soin de Moonlight Shadow. Veillez à ce qu'il ne manque de rien et à ce qu'aucune ombre indigne ne pose les yeux sur lui. Son aide m'est très précieuse...

Cette nuit a été celle de la naissance d'un nouveau vampire et la fin d'une traîtresse dont le sort est désormais entre les mains de ces juges mais dont notre seigneur Hadès doit avoir connaissance auparavant...


Nulle réponse à sa demande, juste des gestes gracieux et dévoués. Les serviteurs des ombres étaient aussi muets que mystérieux, le corps recouvert de longues tenues noires et le visage délicatement dissimulés sous des loups magnifiquement ouvragés, des êtres aussi élégants qu'efficaces.  

Moonlight entre de bonnes mains, Althéa embrasa alors son cosmos, signifiant son arrivée en cette salle unique. De longues rangées de flambeaux s'illuminèrent soudain, recréant en ces lieux la salle d'audience qui serait celle de l'une des Demeures terrestres des Enfers. Le trône d'Hadès se tenait au sommet de tout, dominant l'entièreté de la scène où d'innombrables miroirs s'élevaient tout comme les roses dont raffolaient Althéa en plus des branches immenses où des masses de chauves-souris se reposaient. Ce lieu était spécialement conditionné aux rapports que la spectre présenterait à son dieu et roi.

- En cette nuit de lune rougeoyante, je me présente à vous, seigneur Hadès.

Moi, Althéa Brumel, spectre de la Vampire, viens vous rendre hommage...


Sur ces mots, elle s'immobilisant, prête à attendre autant qu'Hadès le souhaiterait.


Dernière édition par Althéa le Mer 19 Aoû 2015 - 22:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Dieu des Enfers
avatar
Messages : 911


Caractéristiques
Vie Vie:
181/181  (181/181)
Cosmos Cosmos:
213/213  (213/213)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB - Hadès] Un lien entre la terre et les enfers   Jeu 11 Juin 2015 - 20:31

Cela faisait peu de temps qu'il était là, et il y avait déjà tant à faire. Le Monarque était élégamment installé sur son trône, les yeux clos, l'esprit perdu dans de nombreuses réflexions.
Sa Prêtresse n'allait pas tarder à verser ses larmes devant son nouvel horizon. Le retour de cette entité serait le point final de son avènement au sein des Enfers.

Elle aurait comme devoir de transmettre au monde sa volonté. Un fardeau qu'il savait compliqué, mais pourtant si beau.
Entouré du silence paisible du Guidecca, le Seigneur fut rapidement averti qu'on approchait.

Il s'agissait d'une spectre à l'aura particulière au sein du Royaume car elle était une infiltrée sur terre pour accroître son influence et obtenir de nouveaux "soldats". Cette spectre se nommait Althéa Brumel, discrète, elle ne se montrait que très peu ici. Peu de spectres étaient au courant de sa présence, et même de son existence.
Elle approchait, toujours aussi mystérieuse entourée de sa robe blanchâtre à l'allure irréelle.

Avant qu'elle n'arrive, les immenses rideaux qui ornaient les côtés de l'estrade sacré dans un bruit majestueux se relâchèrent pour venir se rencontrer en plein centre.
Le trône était désormais masqué derrière ce rideaux de soie. Le Monarque savait que de l'autre coté on ne pouvait voir que sa silhouette. La Vampire était là, il entendait au loin le bruit des sabots de sa monture. Des chauves-souris accompagnaient son passage, des flambeaux s'allumèrent.
Devant le trône, elle appela à l'apparition du Dieu des Enfers. Ce dernier l'observait derrière son rideaux. Cette ombre trompeuse l'aidait dans son camouflage.

Soudain, dans un son pieux, la voix du raisonna...
-" Ô toi qui apporte la lumière dans les coeurs perdus... Toi, dont les paroles servent de soleil salvateur à de nombreuses âmes égarées sur terre... Toi, dont la mission est différente de celle de la plupart des spectres, je suis enchanté que ma présence ait pu raisonner jusqu'à ta demeure."

L'écho accompagnait tendrement la fin des mots. Parfaitement installé, le dieu des enfers avait conscience que son retour serait accompagné de nombreux hommages.
Althéa était parfaite dans son rôle, les enfers avaient eus raison de lui confier un rôle si particulier. Il savait comment vivre au milieu des mortels était dur. Et pourtant, elle gérait cela avec classe, donnant de plus en plus d'ampleur à sa demeure qui voyait chaque jour de nouveau mortel venir embrasser une nouvelle existence de bonheur. Ils changeaient la tristesse et la morosité en vie sans souffrance. La main de la spectre était toujours tendu, comme une main salvatrice... Les êtres sans espoirs venaient l'embrasser, l'idolâtrer.
Son regard posé sur la Rose Brumel, l'empereur attendait la suite de son intervention, alors que le rideau s'ouvrait lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
avatar
Messages : 254


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
160/160  (160/160)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB - Hadès] Un lien entre la terre et les enfers   Dim 14 Juin 2015 - 17:56

L'attente fut d'une relativement courte durée même si la splendide spectre aurait été prête à attendre des heures voire des jours. Tout autour d'elle rappelait sa nature profonde et son lien tout particulier aux Enfers. Les flambeaux répercutaient leurs lumières sur toutes surfaces capables de les réfléchir. Tout en cet instant embaumait le parfum si particulier de la Rose des Enfers. Plus belle, plus mortelle que la plus précieuse de ces fleurs, elle représentait un atout dans la manche du seigneur de l'autre monde. Un atout dont rares étaient ceux parmi ses semblables à en connaître seulement l'existence.

Sa main se saisit d'une splendide rose Osiria avant de la ficher sur le corsage de sa robe blanche. Une fleur dont la corolle s'harmonisait à merveille avec son caractère particulier. Mélange de sang et de pureté, une spectre à nulle autre pareille et capable de se mêler des années durant aux humains sans se faire prendre. Même les saints étaient aveugles aux demeures qu'elle créaient comme autant d'étapes pour les siens. Tout spectres mis au courant par Hadès pouvait aisément retrouver le chemin de l'une des demeures et en solliciter l'hospitalité voire même plus.

De là à dire qu'elles pouvaient aussi être des portes des Enfers, le pas était vite franchi.

Des Enfers dont le maître absolu se manifesta soudain derrière la muraille toute relative des voiles séparant la totalité de l'estrade de la Vampire à la chevelure de flammes. Sa voix était pareille à ses souvenirs anciens, toujours aussi unique tout comme la présence qui émanait de l'estrade sacrée.

- Mon cœur de Vampire se réjouit à vous entendre mon roi. Plus que tout autre être de la surface, je suis capable de ressentir votre présence, de vous sentir revenir parmi vous. Aussi, ne pouvais-je que venir vous rejoindre et vous rendre l'hommage que tout vassal vous doit. Les spectres se doivent de vous servir avec dévouement et efficacité quelle que soit leurs missions...

Et se relevant doucement en un mouvement d'une grâce infinie, elle leva le bras vers l'un des miroirs.

- Ainsi, en votre nom, selon votre volonté, je poursuis inlassablement mon rôle de lumière salvatrice. En tant qu'étoile des Ténèbres, j'offre l'éclat du seul et véritable soleil aux humains.

Et en tournant un...

- Si tel est votre désir, je puis d'ors et déjà vous montrer les résultats de ma dernière demeure ainsi que vous présenter le dernier vampire que je viens de faire naître à la Non-Vie. Mais auparavant, j'aimerais vous exposer une requête et vous demander justice, seigneur Hadès.

D'un mouvement de tête, elle fit venir les servantes qui tenait une forme encore recouverte d'une mante et le visage dissimulé sous un masque et une capuche.

- Je ne puis me présenter devant les juges sans prendre le risque de mettre au jour l'ensemble des demeures et mettre en danger le secret que vous souhaitez préserver. Aussi, je la présente à vous...

Si tel est votre ordre, je vous exposerai sa faute et la gravité des crimes commis envers moi, envers ma maison et, à travers nous, envers vous...


Et sur ces mots, elle se plaça sur la gauche de la silhouette, attendant la réponse de son dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Dieu des Enfers
avatar
Messages : 911


Caractéristiques
Vie Vie:
181/181  (181/181)
Cosmos Cosmos:
213/213  (213/213)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB - Hadès] Un lien entre la terre et les enfers   Sam 27 Juin 2015 - 19:25

Elle brillait dans cette ambiance ténébreuse si solennelle. Sa simple présence créa un halo blafard, c'était le fruit de son aura, de son être. Une mystérieuse personne que très peu connaissaient l'existence.
Sereinement installé sur son trône, le sombre monarque ne détacha pas son regard de la silhouette de la spectre.
Un sourire satisfait, il écoutait les hommages de la Vampire.
-" Ton oeuvre sur terre est nécessaire pour notre Royaume ainsi que pour notre ambition. " Déclara-t-il un fin sourire sur le visage.

Le Monarque avait connaissance de son efficacité, et cela ne changeait guère malgré les époques. Depuis des siècles elle offrait la lumière à des âmes en peines, des âmes détruites par le sort, et la vie sur terre. Des êtres que la spectres recueillaient dans ses nombres pour soigner leurs maux...
Le tout avec des manières douces, si agréables pour les âmes perdues.

-" Ce serait un ravissement d'assister à une démonstration, ton talent est toujours aussi agréable à regarder j'en suis certain." Poursuivit le Dieu concernant l'apparition des derniers "habitants "de la demeure d'Althéa.
Cependant avant le petit instant de détente et de distraction, la vampire d'un geste de la main fit entrer un ballet de servantes qui menaient une personne totalement recouverte.
La jeune femme exposa ensuite la situation, sa demande de vouloir faire du seigneur, le juge des actes de cette personne. Sa situation l'exigeait. Levant la main droite, comme pour montrer avant des mots son intention d'écouter la faute, le Monarque s'exprima.
-" Je t'écoute ! Occupons nous de cette affaire avant de se distraire..." Le ton solennel, le Roi des Enfers n'attendait plus que l'exposé d'Althéa.
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
avatar
Messages : 254


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
160/160  (160/160)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB - Hadès] Un lien entre la terre et les enfers   Dim 28 Juin 2015 - 20:10

Le temps...

Plus que jamais, le temps semblait avoir une définition toute particulière en ces lieux. Sous la masse du tissu, la prisonnière ne montrait aucune émotion, aucune crainte apparente, juste un silence de mort. Un silence capable de glacer tout autour de lui. Telle une écorce, elle se cramponnait au vêtement du bout des doigts en un geste si discret que seuls le bout de ses ongles étaient visibles. En sa place, n'importe quelle autre jeune femme, voire même de spectres féminines, se serait sentie prise de tremblements, d'angoisse mais elle, la déchue tenait encore. Son courage en cet instant était une véritable ode au discernement et à l'efficacité de la rousse vampire dans ses choix. La seule véritable fausse note était venue de la seule chose que ne pouvait encore connaître la splendide spectre.

Ainsi le temps s'étira encore et encore avant que, enfin, la main du maître des Enfers se leva avant de que sa divine parole ne suive.

Accédant à la requête de la sublime chasseresse tout de blanc vêtue, le roi des Enfers l'invitait à prendre la parole.

- Soyez infiniment remercié, mon seigneur.

D'une voix très calme, elle fit glisser la capuche de la dame avant de la débarrasser de sa mante. La vision qui en résulta était d'une beauté immense. De longs cheveux châtain doré noué en un chignon artistique encadrait une visage à l'ovale parfait mais dont le grain de peau aussi fin que délicatement hâle ne pouvait cacher la beauté de ses yeux d'azur. Mêmes ses lèvres devenues bleutées ne pouvaient en altérer l'éclat. La mort ne lui avait pas encore enlevé tout ce qu'elle avait pu avoir de splendeur de son vivant.

Un autre examen à la jeune femme ne pouvait que mettre en avant son sang froid à nul autre pareil. Elle ne tremblait pas, elle ne se révoltait pas, ne criait pas, ne suppliait pas.

- Cette dame n'est autre que Zelphyra, une prétendante que rang de suivante que j'avais pris sous mon aile. Comme vous pouvez le voir, sa beauté est d'une rareté certaine mais plus que cela, c'est son esprit vif qui la distingue des autres tout comme son sang froid sans pareil.

Et la détaillant encore, Althéa ajouta.

- Voyez, elle ne tremble pas, elle ne crie pas ou ne se plaint pas. Rien en elle n'est empreint de la plainte des innombrables suppliantes qui se jettent aux pieds des spectres voire même d'autre spectres un peu trop fragiles car encore trop jeunes.

Une réelle fierté se dégageait des paroles de la Rose des Enfers avant qu'elle ne poursuive.

- Fine, intelligente et courageuse, elle promettait de devenir une suivante hors pair avant qu'une nouvelle étincelle ne naisse en son esprit et qu'elle se mette en tête de massacrer toutes les autres suivantes de ma Maison de Florence ainsi que plusieurs de mes fidèles parmi mes fidèles.

Pas une réaction de l'intéressée avant que la Vampire à la peau d'albâtre nacrée ne poursuivre.

- Tout cela s'étant passée ne mon absence, ce fut ma mère, dame Isabella Brumel qui prit l'affaire en mains et ordonna le bannissement à perpétuité de dame Zelphyra de ma suite. Elle l'avait généreusement pourvue pour qu'elle puisse se refaire une nouvelle vie mais visiblement cela ne lui a pas suffi.

Cette fois, ce fut un regard qui glissa vers la spectre. Celui de Zelphyra qui pour la première fois manifestait son intérêt pour la sublime spectre rousse.

- Et au lieu de mettre sa nouvelle vie en route, elle est revenue pour attenter à la vie des miens, une nouvelle fois. Ses actes ont gravement nuit à la Maison Brumel en plus de blesser grièvement certains des miens. Ce genre de rébellion et de tentative de meurtre sur les personnes des membres de ma maisonnée ne peut rester impunie. J'ai donc mené la Chasse avec l'un de mes nouveaux gardes récemment éveillé au monde des infants de la Nuit pour mettre un terme définitif aux méfaits de dame Zelphyra qui se tient maintenant devant vous et attend votre jugement.

Si tu as quelque chose à dire, Zelphyra. C'est maintenant ou jamais. Considère cela comme un geste de miséricorde à ton égard car rien n'oblige notre vénéré seigneur Hadès à t'accorder la parole.


A ses mots, la femme sembla soudain reprendre quelques couleurs, reprenant comme vie un bref instant.

- Soyez infiniment remerciée pour cela, ma splendide rose. Seigneur Hadès, je n'ai rien à ajouter aux dires de votre servante sinon que tout ce qu'elle a dit est l'entière vérité. De toute ma vie, je n'ai jamais fui et, jamais, je ne le ferai dans ma mort.

Un courage immense de la part de cette captive revêtue d'une simple tenue de pénitente avant que soudain elle ne se tourne vers Althéa.

- Et je ne dirais qu'un seul mot. Tout ce que j'ai fait, c'est par amour. Par amour pour ma dame. Je l'aime, c'est tout. Je ne peux que l'aimer. Qu'elle soit femme comme moi ne change rien. L'amour, le vrai, l'Amour est aveugle et sans barrière. Je ne pouvais tout simplement pas supporter de vivre sans elle, quitte à mourir, je comptais emmener avec moi les responsables de mon malheur.

Et se jetant à genoux pour enlacer la taille d'Althéa.

- Jamais, jamais, je ne t'aurais de mal. Je t'aime, tu comprends, je t'aime tant, à en mourir...
Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Dieu des Enfers
avatar
Messages : 911


Caractéristiques
Vie Vie:
181/181  (181/181)
Cosmos Cosmos:
213/213  (213/213)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB - Hadès] Un lien entre la terre et les enfers   Dim 12 Juil 2015 - 17:02

Sereinement installé sur le trône des enfers, le roi des ténèbres dégageait une tranquillité surprenante, le tout englobé par son charisme naturel. Son regard azuréen ne cessa d'observer la scène devant lui. La spectre, cette femme prisonnière.
Cette petite mise en scène était des plus plaisantes. Le seigneur appréciait toujours quand on venait lui présenter des requêtes dans des formes originales.
Le visage impassible, il écoutait attentivement l'explication de sa spectre, une histoire intéressante dont à la fin il aurait la tâche de juger. Le temps s'écoulait donc au rythme du récit de la vampire.
Une belle histoire ! Se disait le Monarque en entendant ensuite l'accusée lancer quelques suppliques pour accompagner sa défense.

La scène s'acheva par une touche dramatique, Zelphyra s'agenouillant devant Althéa, lui avouant ses sentiments.
L'empereur n'esquissa pas le moindre geste, son regard était figé sur la silhouette des deux dames qui maintenant attendaient le verdict divin.
Le dieu des enfers leva sa main droite, annonçant ainsi que sa décision était prise.
Il se leva avec élégance, réajusta les manches; et s'avança un peu pour arriver juste devant la première marche permettant de descendre.
-" Zelphyra... Nous t'accordons une ultime opportunité. Attenter à l'existence d'une spectre est un acte d'habitude impardonnable. Néanmoins ta sincérité m'a touché..." La voix raisonna dans un écho majestueux.

Le maître des lieux leva alors ses deux bras. Il ferma ses yeux, et laissa son aura écarlate inonder de sa noblesse la pièce.
-" Sois une ombre... Et que tes actes t'aident à pardonner tes fautes. Sers ta maîtresse avec passion... Jusqu'à ce qu'elle décide de t'offrir le pardon. Dans le cas contraire, les bras doux des enfers t'emporteront. Montres que ta folie n'avait rien de vil. " Il joignit ensuite ses mains, symbole de sa bonté.

-" Et sois un lynx lorsqu'elle sera en danger... Implores chaque jours son pardon et sa clémence... " Lentement une lumière aveuglante frappa magistralement le corps de Zelphyra. Son corps lâcha celui de la Dame Brumel, un son doux siffla. Une mélodie accompagné par un chant solennel.
La lumière perdit lentement en intensité, alors qu'un parchemin, témoin du jugement venait se placer dans le creux de la main de la servante des ténèbres.
La lumière s'éleva dans l'air, et disparue... Le Monarque reprit sa place...
-" Passons à la suite, j'ai hâte de connaître le résultat de tes dernières recherches ! " Lança-t-il une voix amusée.
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
avatar
Messages : 254


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
160/160  (160/160)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB - Hadès] Un lien entre la terre et les enfers   Sam 15 Aoû 2015 - 22:59

Hadès était friand de mises en scène. Ce qu'Althéa n'ignorait pas. Etant elle-même une actrice et une artiste accomplie, elle ne pouvait qu'apprécier ce trait particulier et si bien caché de son dieu au commun des mortels voire de certains spectres. Ainsi se régalait-il du spectacle que lui offrait parfois à leur insu bien des êtres. Mais en ce qui concernait Althéa, c'était une première que cette joute pathétique et ô combien romantique que lui offrait Zelphyra. L'attitude de l'ancienne suivante était tellement passionnée qu'en dépit de tout ce que pouvait ressentir la spectre, elle se retrouvait désarmée.

Touchante, ce que tu peux être touchante.

Même ses bras qui se refermaient sur elle, emprisonnant sa taille si fine, ne la firent pas réagir. Pourquoi l'aurait-elle fait ? Elle n'avait rien à craindre de cette chair si fraîche, ce corps qui se cramponnait à elle comme le chèvrefeuille au coudrier. Si tendre, si tendre était cette voix chaude qui lui clamait son amour.

Même venant d'une autre femme, cet aveux était touchant si touchant. Se savoir aimé à ce point avait quelque chose de grisant, d'inattendu...

Et gardant le silence, en une douce et douloureuse vengeance, elle laissa son sombre monarque le plaisir de le briser. C'était à lui de le faire et à personne d'autre. Ce qu'il fit en levant la main, signal que la Vampire à la chevelure de feu comprit aussitôt et posant sa main sur la tête de la défunte en un geste teinté de supérorité.

- Un peu de respect pour le seigneur Hadès, Zelphyra. Lève la tête juste ce qu'il faut vers lui et écoute sa sentence. C'est un immense honneur que tu as de recevoir ton châtiment de sa bouche. Un honneur que tu as gagné en me blessant.
- Non, non, elle m'y ont obligée. Jamais, jamais, je n'aurais voulu te blesser. Je t'aime, ma dame, je t'aime..

Et desserrant à regret son étreinte sur la vampire, Zelphyra se tourna vers le maître absolu.

- Il est hors de question que je fasse honte à ma dame. Si je vous ai offensé, grand dieu Hadès, punissez-moi comme je le mérite pour cette faute de plus mais ne le reprochez pas à ma dame. Je vous en supplie. Pour elle, j'ai tout fait par amour pour elle...

Une phrase dit avec une humilité certaine tout en dégageant une dignité que quasi plus aucun défunts n'avaient. Zelphyra avait déjà presque connu l'étreinte de la Vampire et cela l'avait parée de certains dons.

Ainsi se tenaient maintenant les deux femmes, Althéa, droite et splendide avec Zelphyra, agenouillée en pénitente devant elle, lui tournant le dos pour faire face à Hadès.

Sans faiblir, malgré la terreur qui ne pouvait qu'être la sienne, elle se tenait sans trembler.

Les secondes qui passèrent virent la pâleur l'envahir alors qu'elle avait déjà le teint si blanc. Et enfin, la sentence tomba. Inconsciemment, la suivante avait de nouveau saisi Althéa. Sentir une dernière fois sa présence, la toucher comme elle le faisait serait son dernier souhait.

Et la voix divine s'éleva aussitôt suivie de l'explosion du cosmos divin. A ces mots, le visage d'Althéa se para d'un sourire sans qu'elle ne puisse voir celui émerveillé de Zelphyra. Une chance, celle qui avait tant fauté par amour se voyait accordé une chance qu'elle n'aurait jamais espéré. Et sans lui laisser le temps de réagir ou même de remercier le sombre monarque pour cette bonté, elle disparut totalement se retrouvant sous la forme d'une ombre que seuls les yeux d'Althéa pourraient discerner du reste de la réalité.

- Votre sentence a été reçue et écoutée. Je suivrai votre volonté, mon maître. A chaque jour, chaque seconde, je serai le témoin de son repentir et de son dévouement. Que ce parchemin en soit le garant. Ce sera d'un cœur apaisé et libéré de tout ressentiment que je lui accorderai cette chance de se racheter et de recouvrer, si son comportement l'en rend digne, sa forme d'antan.

Sur ces paroles, Althéa attira l'ombre à elle.

Sois dévouée et je pourrais te contempler sous ton plus beau jour. Maintenant, fais-toi discrète que je puisse exposer à notre souverain le nouveau fleuron que je lui ai amené.

Un autre sourire avant que la vampire ne s'agenouille à son tour, dans un bruit d'étoffe aussi délicat que charmant.

En ces instants, que mon cosmos s'élève et vous montre la rencontre plus singulière que je fis sur les rives de l'Arno...

Ainsi la salle se remplit des courants cosmiques de la belle avant de créer toute une série d'images qui n'étaient qu'illusions, illusions pour illustrer tout ce qu'il s'était passé. Ainsi l'ange de Ténèbres avait croisé un oiseau tombé du nid et blessé. Un jeune florentin auquel une bien étonnante ombre s'accolait.

- Sentez-vous seigneur ? Le parfum si particulier de l'Arno. Entendez-vous son flot tranquille qui ne cesse d'appeler. Un chant qui porte à nos sens une autre présence. Celle d'un être doté de cosmos mais blessé au plus profond de lui-même.

Sous la volonté d'Althéa, le fleuve paraissait mais nimbé d'une essence que seule la vampire pouvait lui donner. Ainsi la silhouette de Flagello se dessina, jetée sur le sol à la merci de malandrins qui n'avaient d’intérêt que le sang en leurs veines...

De vulgaires ombres qui se dissipèrent une fois leur sang pris...

La Vampire n'avait nul besoin de montrer à son maître comment elle se nourrissait seul comptait celui qui maintenant entre ses bras reposait.

Un tableau splendide qui avait achevé se premier acte avant que les formes ne changent.

- Ce jeune homme était un berserker et j'ai passé beaucoup de temps à le relever de la fange où la cruauté des siens l'avait jeté. Ainsi, il a repris vie sous la chaleur de mon aile, au milieu des miens.

Une à une, les scènes se succédaient, vives et courtes, montrant simplement le fil du temps. L'important allait arriver, seulement arriver.

La silhouette d'abord voûtée, prostrée se relevait lentement. A ses côtés, autour de lui, paraissait les autres, tous ceux qui l'avaient tant soutenus...

C'était une oeuvre immense qui avait pris du temps. Une oeuvre qui avait vu naître des amitiés et qui avait aussi vu tout un lot d'épreuves avant qu'il ne se redresse soudain. Et plus, les scènes passaient, plus il se parait de couleurs, de forces jusqu'à ce qu'une ombre grandisse soudain. Une ombre qui était ténue, si faible qu'elle était passée quasi inaperçue alors que la scène de l'attaque et de l'accident de Laetitia était en train de s'étendre devant le maître des Enfers...

- Le sphinx... Le sphinx, seigneur, que j'avais entrevu commençait enfin à se révéler. Et pour lui donner enfin la force de se libérer des entraves que lui avaient posées les berserkers, je lui ai donné le baiser et l'étreinte des Vampires. Le plus grand cadeau que je pouvais lui offrir après l'avoir pris pour garde bien des semaines avant.

Et sous le regard de tous les occupants, les scènes s'enchaînèrent, dévoilant la chasse et la traque ayant abouti à la capture de Zelphyra et quand l'ultime passage arriva, le cosmos d'Althéa éclata, ouvrant un passage qui n'était qu'à elle.

- Seigneur, il n'a nulle souvenance de ce qu'il se passe en cette forme, aussi, acceptez de le voir tel qu'il est...

Et sur un geste de la Belle, la Bête apparut. Immense sur ses quatre pattes léonines. Ses ailes battant lentement créant un courant dispersant les flammes se dégageant de son cosmos tandis que sa robe fauve accentuait encore son aspect sauvage. Et que dire de son visage ? Hâlé aux traits illuminés par l'éclat de ses yeux qui tenaient plus du félin que de l'homme. Le Sphinx magnifique qui avançait sans la moindre crainte avant de prendre une pause digne des statues d'Egypte. Pause qui avait le désavantage de cacher Althéa aux yeux du monarque avant qu'elle ne s'installe gracieusement sur son échine.

- Vous avez pu contempler sa forme humaine puis celle du Vampire que j'en ai fait et voici celle du Sphinx, de la Bête dormant en lui. Une face bestiale terrifiante qui m'aidera à protéger le fief que j'ai installé à Florence et qui comme vous pouvez le voir m'est totalement dévouée.

Fire Wings... Tel sera son nom...

Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Dieu des Enfers
avatar
Messages : 911


Caractéristiques
Vie Vie:
181/181  (181/181)
Cosmos Cosmos:
213/213  (213/213)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB - Hadès] Un lien entre la terre et les enfers   Dim 16 Aoû 2015 - 20:09

Le regard du seigneur s'illumina, la scène était remarquable, digne d'une tragédie. Sa sentence était formulée et actée. Zelphyra n'était plus qu'une ombre seulement visible aux yeux de la spectre. Il était de poursuivre à présent, et Althéa ne perdit pas une seconde après s'être adressée à Zelphyra et fit quelques pas en avant, s'agenouilla, et laissa son cosmos envahir la pièce.
Une aura féerique, apaisante, puis le conte débuta. Devant lui, dans une merveilleuse illusion, l'image de Florence et de l'arno.

Le dieu écouta le début du récit avec soin en observant l'image de cet homme agonisant qu'elle venait de sauver en emportant le sang des agresseurs avec elle.
Ce premier tableau s'acheva avec la naissance d'un nouveau et la suite du récit. L'identité de cette proie fut une satisfaction, il s'agissait d'un guerrier d'Arès.

Vraiment amusant ! Se disait le Monarque qui observait les scènes une à une en scrutant les détails les plus infimes. L'histoire était charmante, touchante même ! Cette âme tombée dans un destin qui n'était pas le sien et qui avant de sombrer, fût sauvé par la lumière de la vérité qu'il embrassa sans hésitation.
Il y avait là, ce curieux sentiment de cet être qui ne connut aucun mal à ressentir sa place auprès de la spectre, à savoir son lien avec elle, à vaincre l'orgueil, la fierté et tout mauvais sentiments en reconnaissant Althéa comme sa Maîtresse.

Il vit aussi les éléments qui ont aidé Althéa à poursuivre cette oeuvre, la Demeure Brumel était un véritable atout pour la gloire des Enfers. Même si naturellement ses agissements laissaient parfois douter de sa volonté de se battre, Althéa agissait pour le Royaume d'une manière plus secrète, un secret utile au bon fonctionnement de son rôle.
Alors que l'histoire continuait, la vampire conta qu'elle vit en ce jeune homme le sphinx, ainsi que la manière dont elle avait agi pour arriver à réaliser son dessein. L'âme était sauvée.
La fin approcha, le Monarque était toujours paisiblement installé, serein devant cette mise en scène qui l'amusait et lui plaisait.

Les yeux du roi se tournèrent en direction du passage qui venait de s'ouvrir. L'annonce de l'arrivée de la forme bestiale de la nouvelle recrue d'Althea attisa la curiosité du seigneur qui esquissa un sourire malicieux en remarqua déjà des légères flammes arriver jusqu'au temple. Marchant tel un félin il s'approcha sans crainte avec son beau pelage, sa crinière sombre, ses pupilles, et son aura bestiale irradièrent le temple. Il se plaça devant la vampire, qu'il masqua totalement lorsqu'il s'installa comme une statue.

Le Monarque l'observa, il trouvait cet animal digne du Royaume des Enfers. Une jolie trouvaille qui l'émerveilla. La Dame Brumel d'un geste gracieux s'installa sur le sphinx malgré sa robe qui était apparemment fendu, ce qui l'aida. De sa place, elle lui adressa la parole une nouvelle fois... Cela accentua encore plus son sourire.
Le dieu se leva, et marchant lentement s'approcha de Firewings puisque c'était là son nom. Le félin était immobile...

-" Remarquable ! " Déclara-t-il en faisant le tour...
-" En plus il s'agissait d'un guerrier d'Arès. ah ah ah... Tu t'es surpassée Althéa. Ton oeuvre est effrayante ! Mais si belle... Splendide... Cette âme en peine, tu en as fait une merveille. Ce sentiment qu'il ressent à ton égard est si pur, si délicieux...Je te félicite !  " Poursuivit-il en retournant vers son trône...

-" Poursuis donc Althéa; que tes ailes s'étendent encore plus... Sauves des âmes qui souffrent, prends les en pitié comme tu as fait avec lui et avec les autres. Nous ne nous sommes pas trompés en te confiant en cette mission qui t'éloigne de l'armée... Mais le résultat est fabuleux. " Déclara le roi en s'installant sur le trône, le visage exprimant un ravissement certain.
-" Si tu as terminé, tu peux retourner dans ta demeure !  Sois certaine de ma confiance Althéa... " Termina-t-il...
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
avatar
Messages : 254


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
160/160  (160/160)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: [FB - Hadès] Un lien entre la terre et les enfers   Lun 17 Aoû 2015 - 21:30

Seconde après seconde, les illusions s'estompaient, s'effaçaient comme si elles s'inclinaient pour laisser la place à celui qui venait de surgir du passage que la Vampire avait harmonieusement ouvert, offrant le temps au nouvel arrivant de faire son entrée avec tout l'éclat qu'il méritait. Ainsi, les ultimes voiles cosmiques s'effritèrent en gerbes d'étincelles, cédant leur places à l'ombre triomphante juste ce qu'il fallait pour que les flammes prennent toute la place qu'il leur revenait.

Pas à pas, le félin s'était avancé avant de prendre place devant Althéa qui n'avait eu d'autre solution que de prendre place sur son échine. A l'initiative de la rousse Vampire, pas la moindre contestation ni le plus petit signe d'animosité. Mieux encore, une sorte de signe était apparu, si léger, sur les traits de son visage. Une façon qu'avait Fire Wings de manifester son assentiment au cas où le fait d'abaisser quelque peu son aile droite était passé inaperçu.

Tout comme Moonlight Shadow, le sphinx acceptait librement que la spectre emprunte sa force. C'était une relation toute en finesse qui n'avait rien de liens maître-esclave. Althéa Brumel, la vampire reine, était trop fière pour cela. Tous ceux qui l'entouraient étaient consentants voire épris parfois même à la folie comme le cas de Zelphyra l'avait si bien illustré.

D'une main douce, Althéa s'était agrippée à la nuque de son nouvel infant. Magnifique, il était en effet magnifique, d'une taille impressionnante par rapport aux félins existants, et doté d'une souplesse à la hauteur de sa puissance. Ses muscles paraissaient parfois d'acier sous ses doigts et que dire des armes qui étaient les siennes. Beauté, puissance et danger, ces termes s'appliquaient à merveille au fauve ailé.

Quelques secondes lui suffirent ensuite pour se figer aussi parfaitement que l'était son extraordinaire monture. Deux statues placées ensemble en une posture alliant charme et danger, telle était l'apparence qu'avaient en cet instant Althéa et Fire Wings.

Quel dommage que tu ne puisses voir l'éclat dans les yeux de mon seigneur Flagello. Quel dommage.

Et laissant ses pensées allaient alors qu'Hadès détaillait le tableau qu'elle lui avait offert, elle acheva.

Oui, cette fierté et cette satisfaction qui se dégagent de lui. Les as-tu une seule fois surprise chez tes anciens maîtres ?

Question à laquelle, la sublime Céleste ne pouvait avoir de réponse. Tout ce qu'elle savait, c'était le mépris que son ancienne maîtresse lui avait manifester. Calamity que Flagello avait aussi appelée maîtresse avant de la dépouiller de ce titre dont elle serait à jamais indigne à ces yeux et à ceux d'Althéa. A présent que le sang de l'ancien Berserker s'était changé en sang vampirique, plus aucun retour arrière n'était possible et elle ne lui avait jamais caché cela. Il avait embrassé le monde des infants de la Nuit en toute connaissance de cause.

Et soudain, la divine voix s'éleva, rompant sans la faire disparaître la magie de cet instant. Et sans un mot, Althéa l'écouta tout comme l'ombre qui se tenait à ses côtés. Des mots qui la touchèrent au cœur avant qu'elle ne s'incline tandis que le sombre monarque reprenait place sur son trône.

- Merci infiniment pour ces mots, mon seigneur. Je ne fais qu'accomplir votre dessein à mon sujet et rien ne m'emplit plus de joie que d'y être en cet instant arrivé. Oui, il était un berserker mais son cœur et son âme n'étaient pas pour eux mais pour vous. A travers moi, il s'est ouvert à vous, s'engageant sur la voie des spectres dont je demeure une représentante. Même si je ne gagne aucune gloire sur les champs de bataille, ma dévotion et ma fidélité à votre égard sont sincères. Mes armes et mes triomphes sont différents de ceux de mes semblables. Là est ma seule distinction.

Puis, s'inclinant avec grâce sur le dos de Fire Wings qui suivit le mouvement avec la majesté qui était la sienne, Althéa acheva.

- Bien, puisque telle est votre volonté, je me retire. A bientôt, mon seigneur. Tous mes respects...

Et sur ces mots, elle laissa le passage s'ouvrir de nouveau, l'engloutissant en même temps que Zelphyra et Fire Wings.

=> Vers le monde
[Fin du FB ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [FB - Hadès] Un lien entre la terre et les enfers   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB - Hadès] Un lien entre la terre et les enfers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Théorie] Lien entre le monde Pokémon et l'Atlantide.
» la frontière entre l'amour et la haine est aussi fine que celle entre la terre et le ciel — femme de femme only ?
» Selon vous, qui est Tom Bombadil?
» You're just another brick in the wall ... (feat. Jowan)
» ? Liens d'Aphrodite ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume des Morts ¤ Hadès :: Le Monde des ténebres :: Le palais d'Hades-