Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Répondre à un appel [Ouvert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maeleene
Newbie
avatar
Messages : 223


MessageSujet: Répondre à un appel [Ouvert]   Ven 22 Mai 2015 - 18:19



Maeleene



La Mandragora


Je dois mourir



Pour une enfant née sous la Lune de Mai, Maeleene devait être à l'aise dans les ombres de la nuit. Tel n'était pas le cas, même si elle aimait souvent s'y fondre, s'y cacher pour se soustraire aux mœurs sombres des hommes qui jamais, à Venise, ne l'avait comprise. Bien souvent il y eut méprise sur sa personne, trop souvent même et celle que l'on nommait « Strega », avait malgré elle revêtu les habits de Magicienne. Ses dons avaient éveillés la suspicion la plus vive chez les vénitiens qui n'eurent de cesse de la rejeter. Alors, quel autre choix que d'être accueillit dans les ombres si ce n'est la chaleur bien humaine d'un père aimant. Décédé à ce jour, que lui restait-il ? Rien, le reste, sa nature de plus en plus sauvage et insaisissable, l'avait rejeté avec une virulence incroyable. Contre nature.

Aussi venait-elle de se séparer de son dernier fragment de lumière que pouvait représenter cet Alistair, ce Saint de l'Humanité.

Et plonger dans le Royaume de la nuit perpétuelle. Longuement elle marcha, de très longues heures même sans qu'elle ne détourne la tête de son chemin. Pas une fois elle s'en détourna, comme aurait dû le faire Orphée pour sa promise : Aratos suivait-il toujours ses pas ? Ce silence retentissant ne lui indiquait rien. La solitude ? Elle devrait s'en accommoder. Seule donc avec ses pensées, ruminant d'anciens songes perdus, la belle eut la surprise de se voir déjà arrivée. La Palais d'Hadès, là où tout avait commencé. C'était en ces lieux qu'elle avait fait la rencontre de Dame Perséphone qui l'avait prise sous son aile. Ce n'était pas la Déité des Saisons qu'elle était venue voir, non, elle était venue voir Hadès.

Sa première rencontre avec le Monarque Noir, elle n'en gardait qu'un vague souvenir, un sentiment houleux, colérique qui sommeillait encore mais s'éveillait à mesure qu'elle approchait de la salle de trône.

Une vague frénésie s'emparait d'elle. La voilà assurée d'avoir répondu à un appel impérieux qu'elle aurait rejeté de toute son âme si elle n'était pas si faible. La présence de « l'autre » l'encourageait à continuer, à ne pas faire demi tour. Là est ton Destin.

« Je dois mourir. » Maeleene se jeta à genoux sur le sol en marbre, si froid, si dur, allant jusqu'à poser son front pour que lui aussi, soit mordu par cette insidieuse froidure. « Me voici, votre Majesté. Votre humble serviteur, Maeleene, Spectre de la Mandragora répond à votre appel. »

Elle ne releva pas la tête, mais le silence la rendait nerveuse et perplexe. La strega ajouta, innocemment. « Car vous m'avez bien fait mander ? »

Il tenait sa vie entre ses mains. Qu'il en dispose comme bon lui semble lui hurlait son âme. Épargnez-moi lui criait son cœur.


Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Dieu des Enfers
avatar
Messages : 898


Caractéristiques
Vie Vie:
181/181  (181/181)
Cosmos Cosmos:
213/213  (213/213)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Répondre à un appel [Ouvert]   Mar 26 Mai 2015 - 21:24

    Ce silence. Ce silence profond apaisait l'âme du Sombre Monarque. C'était un silence solennel, pieux. Les yeux clos, il se reposait. Froid, charismatique... Il laissait le temps s'écouler. Les spectres s'étaient retirés depuis des heures à présent.
    Son épouse s'était aussi retirée. Où ? Aucune idée. De plus cela n'avait guère d'importance actuellement. Non ! La fin de son repos serait brisé par une apparition. Et pas la moindre. Il avait lancé un appel discret. Guidant ainsi une vie à atteindre un privilège rare.

    Cette personne allait atteindre une étoile inaccessible. Revêtir une robe précieuse. Un sourire délicat apparut sur son visage livide. Ses doigts sortaient à peine des manches de sa tunique, ils serraient les accoudoirs avec élégance.

    Il manquait un élément sacré pour que son retour soit complet. Et le choix était fait. Depuis fort longtemps. Le mortel servant de réceptacle au seigneur la connaissait.
    Lentement le Monarque ouvrit les yeux... Lentement au rythme de l'avancée de l'élue qui approchait vers lui.

    Devant son auguste personne se trouvait maintenant un être au prise avec la tristesse, le désespoir. Une scène ravissant ses yeux. Le jeune Renzo avait là une occasion de tuer celle qu'il pensait être un ennemi public pour tout l'Italie.
    Son âme défunte devait sans doute être en train d'en pleurer.
    Non...Non... Tu ne dois pas mourir jeune femme. Tu es bien trop belle... Tu es l'élue ! Pensa le roi en voyant la spectre prostrée au sol, en plein délire.
    Il restait impassible devant la détresse.

    D'un geste gracile il se leva.
    Tu as déjà compris... Lèves ce voile ! Ôtes cette peur de l'inconnue de ton esprit. Ton destin est plus grand que ce que pouvait te raconter ton imaginaire.
    -" En effet ! Ma volonté t'a guidé jusqu'ici. Mais pas seulement, il y a aussi ton envie. Ton souhait si fervent de me servir, et de servir le Royaume. Et puis, ton destin..." Une pause dans son discours qui se voulait plein de noblesse. Son pied quitta la dernière marche, dans sa main une aura féerique se dessina. Un étrange mélange d'étoile et de poussière lumineuse laissant place à un trident brillant, dont le manche était recouvert d'un serpent en or s'enroulant tout autour.
    De cet artefact se dégageait une puissance "maléfique", et pur, une beauté froide, implacable... Une splendeur que l'empereur présenta devant son interlocutrice.

    -" Que ta peine, tes doutes, et tes souffrances s'évanouissent et succombent devant ta toute puissance ! Spectre de la Mandragore..." Le Dieu lâche le trident qui restait pourtant droit en légère lévitation. Une aura écarlate virevoltant comme une flamme recouvrit l'objet divin.
    -" Ton véritable destin débute en ce jour... Portes ta main sur le trident ! " Clama le Monarque d'un ton effervescent, impatient de découvrir la véritable apparence de sa Prêtresse !
Revenir en haut Aller en bas
Maeleene
Newbie
avatar
Messages : 223


MessageSujet: Re: Répondre à un appel [Ouvert]   Mer 27 Mai 2015 - 16:56



Maeleene



La Mandragora


Votre humble servante




Elle entendit à peine le Sombre Monarque se lever de son trône, impérieux, la voix égale et si vibrante à la fois mais qui, assurément, l'atteignait en plein cœur. Quelque chose trouvait échos en elle, sans que Maeleene ne puisse se l'expliquer. Et les paroles prononcées par le Seigneur Hadès eurent raison de ses derniers doutes concernant sa présence en ces lieux. En répondant instinctivement à cet appel, ignorant l'identité de celui qui la faisait mander, la voilà parfaitement désœuvrée, esseulée dans trop de noir, face à ce visage connu, celui d'un homme qui avait essayé de la tuer. Interdite, le visage toujours tourné vers le sol dans une attitude révérencieuse et soumise dans un même temps, la signora luttait contre des sentiments contradictoires qui grimpaient en elle. Se disputait la haine et l'amour dans un joyeux ballet d'incertitude. L'incompréhension s'invitait, précédé par la stupeur de sentir l'aura divine se déployer. Si petite, la demoiselle se sentait, esquissant un « oui » de la tête sans vraiment trop s'en rendre compte et pour toute réponse à ces affirmations lancées comme des vérités.

Son Destin, sa vérité. Tout lui apparaissait plus clairement ainsi dénudés de toutes fioritures futiles que des yeux humains enrobaient de tout un tas de choses. La gorge nouée, peu à peu la Mandragora répondait à cette magie délivrée, se muant peu à peu en une … drôle de nourriture pour elle et son âme. Véritable phare dans la nuit et éblouie par sa clarté sombre, la belle se releva non sans redresser sa tête.

Son œil pers fut attiré par l'apparition soudaine d'un trident, de ce serpent allant se lover autour du manche et qui capta toute son attention. Pareil spectacle la laissa coie, muette de surprise et, quand l'ordre retentit, Maeleene sursauta légèrement, à l'instar d'une bête sauvage acculée par prédateur plus fort que lui. Ce ne fut que cet instant passé qu'elle osa enfin braver le regard de son Roi. Qu'elle accrocha un long moment, trop long moment qu'aucun pourrait juger de peu céans. Des usages, la dame écarlate n'en avait pas conscience, à défaut, c'était ses souvenirs qui la faisait hésiter sur la marche à suivre, l'attitude à adopter. Outre ce sentiment vivace pour l'hôte, le Dieu qu'il était, éveillait en revanche une envie de servitude qu'elle n'aurait jamais pensé pouvoir éprouver.

Cet honneur qu'on lui offrait, elle ne pouvait le refuser. Alors, avec lenteur, et sans quitter des yeux celui en qui elle plaçait sa foi, sa vie, son âme et son cœur, Maeleene alla frôler du bout des doigts, l'artefact divin. Sans peur de s'y brûler les ailes.

« Réunies. » Maeleene, inconsciemment, avait fermé ses yeux au Monde, se plongeant dans un autre connu d'elle seule. Une silhouette fantomatique se glissait aux côtés de la Mandragora, en tout point pareille à elle, elle se signa devant le Dieu des Morts et se fondit dans le cœur de sa sœur.

Sa Jumelle qui jamais depuis leur naissance, ne l'avait quitté. Qui l'avait toujours veillé, protégé. En ce jour où elles s'unissaient parfaitement, la voilà entière, enfin. Pour revêtir l'habit de Prêtresse. Sa retraite ne dura pas plus qu'une minute qu'une intense chaleur l'enveloppa, que les dernières ombres en son sein furent chassées pour toujours. Qu'elle ouvrit enfin un regard nouveau sur sa Vie. La robe offerte par le Juge du Griffon fut troquée par une magnifique robe en satin sombre comme la nuit, bordée de fils de soie en or formant des entrelacs compliqués, piqués sur le devant afin de dévoiler sans détours, les symboles du Pandémonium. Ourlé de vermillon, le vêtement était fendu jusqu'à mi-cuisse et laissait entrevoir cette éclatante couleur si chère à la Mandragora.

La couleur de sa pupille brillait du même éclat qu'un rubis, mais bien plus froid, plus profond aussi. Alors la Prêtresse des Enfers finit de se saisir du trident qu'elle enserra fermement entre ses doigts graciles et, à pas mesurés, alla de nouveau s'agenouiller devant son maître. Se permettant un geste – un autre – imprudent, la belle glissa sa main dans celle du Dieu afin de déposer au dos de cette dernière, un baiser chaste. Sa chevelure, plus ardente que jamais, cascadait dans son dos pour former une corolle à ses pieds.

« Me voici, votre Majesté … » fit humblement l'italienne, des questions aux bords des lèvres qu'elle retenait pour l'heure. « Laissez-moi vous servir, laissez-moi vous honorer et vous prouver ma foi. Car je suis Mandragora, votre humble servante qui, pourtant, est si indigne de vous. »

Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Dieu des Enfers
avatar
Messages : 898


Caractéristiques
Vie Vie:
181/181  (181/181)
Cosmos Cosmos:
213/213  (213/213)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Répondre à un appel [Ouvert]   Lun 1 Juin 2015 - 19:07

    Elle était là !
    Oui, il pouvait déjà ressentir sa puissance ! Cette puissance qui appartenait à celle dont la mission était d'endoctriner le monde avec la volonté infernale. Elle souffrait ! Comme jamais ! Cependant, elle était aussi prête, prête à mener sa mission. Car elle comprenait.
    Prends ! Ce pouvoir est à toi, souffla une sorte d'énergie se dégageant du principal attribut de la Prêtresse du Sombre Monarque.
    La main de Maeleene s'approchait... Oui, viens, viens à moi Ô belle Princesse.  Enfin tu vas apparaître dans toute ta splendeur. Le dieu appréciait les échanges de regards, voir les sentiments dans l'âme de la belle. Le sien n'était qu'une ode à l'encouragement.

    Le roi des enfers était identique à une statue. Froid avec un charisme inaccessible. Il observait la scène. Sans bruit. Il aimait la bataille que menait la jeune femme, l'élue.
    Lorsqu'elle toucha le trident, l'intensité gagna encore plus l'endroit. Les flammes cosmiques s'élevaient, une silhouette alla embrasser la spectre. Un éclair lumineux, diaphane et pur s'empara un bref instant de la pièce. Comme pour exprimer le changement. Pour emporter les maux se trouvant dans l'âme de la belle. Comme pour la purifier.

    La prêtresse des enfers était là ! Sa tenue s'était transformée, elle portait désormais la plus belle des robes. Son regard, ses lèvres, son visage, son être tout entier serait à jamais source d'inspiration, d'idolâtrie. La peur, le désir d'obéir et le respect absolue seront les sentiments de ses interlocuteurs à venir.
    Sa grandeur était à présent incontestable. Un être intouchable pour les impurs, et les simples mortels.

    Le Seigneur admirait ce chef d'oeuvre alors qu'elle empoigna le trident pour venir s'agenouille devant lui.
    Il ne fit rien quand les lèvres de la Dame se posèrent sur le revers de sa pâle main. Ce fut l'expression du lien sacré entre la volonté divine, et celle dont la mission était de la rependre parmi les mortels. Ses pupilles azuréennes posées sur la Prêtresse, le ravissement s'empara de son visage en écoutant les mots de celle-ci.
    -" Te voilà délivrée ! " Répondit le Monarque d'une voix mielleuse.
    -" Ta présence est un enchantement." Poursuivit-il en faisant apparaître dans la main qu'elle avait embrassé, un collier sur lequel était noué une pierre de lune qu'il commençait à passer autour du cou de sa représentante après s'être légèrement baissé d'un mouvement ample.
    -" Maintenant tu es libre de te rendre en Elysion..."

    Sa main se faufila ensuite sur le front de la belle, il y approcha ses lèvres pour y déposer un doux baiser pour répondre à son serment. L'ambiance était pieuse. Symbole de la confiance du dieu envers sa plus fervente fidèle. La suprématie de Maeleene devint totale. Le dieu par ce geste lui céda l'autorité sur l'armée, et sur le Royaume tout entier.
    Ce serait à elle de peaufiner sa façon de régner, de déployer les moyens qu'elle jugera nécessaire pour accroître leur domination sur le monde.
    Se redressant doucement, le Seigneur s'éloigna d'un pas pour contempler son oeuvre.
    -" Tes lèvres souffleront ma volonté. Tes mots seront les miens. Ô ma Prêtresse ! Ta robe est la plus belle, mais..." Une fine larme coula le long de la joue du Monarque.
    -" Me pardonneras-tu ce fardeau ?"
    Sa voix raisonnait dans un écho cristallin pour s'évanouir dans un silence vertueux.

Revenir en haut Aller en bas
Maeleene
Newbie
avatar
Messages : 223


MessageSujet: Re: Répondre à un appel [Ouvert]   Dim 7 Juin 2015 - 11:24



Maeleene



La Mandragora


La Musique du Silence





Il y a de ces silences que l'ont dit en or, ceux-là sont précieux et doivent rester immuables. D'une parfaite immobilité, la Prêtresse nouvellement éveillée gardaient ses lèvres closes : lui seul, maître incontesté en ce Monde, avait le droit de « le » briser. Comme il avait tous les droits sur sa personne. Ne venait-il pas de la faire renaître ? Cette cérémonie touchait à sa fin, cette communion avec lui, Sombre Monarque, était désormais totale et le silence instauré vibra sous son verbe. Pieuse, le cœur gonflé par la foi divine, Maeleene se laissait conduire entre les mains de son maître. Tous, se disait-elle tandis que son Roi nouait un merveilleux collier autour de son cou, tous allaient devoir renouveler cette allégeance. Ce serait-là sa première mission en tant que Voix. Mais avant cela, il fallait à tout prix qu'elle connaisse les alliés et les ennemis extérieurs du Pandémonium. La guerre récente contre le Dieu de la Guerre ne laissait aucuns doutes sur la nature de leurs relations. Il restait d'autres royaumes, d'autres nations sur de bien vastes terres. Elle s'y perdrait volontiers pour le bien commun.

Toujours dans une attitude parfaitement humble et soumise, la Strega reçu un baiser sur son front, scellant définitivement cette renaissance. Investie d'une nouvelle force, la dame rouge se releva non sans un sourire radieux sur son visage.

Celui-ci, très vite se brisa en voyant une larme glisser sur la joue pâle du Dieu des Morts. Comme il était étrange de sentir son cœur se serrer douloureusement dans sa poitrine ! Et à nouveau le silence se fit, pur et chatoyant. Que ses quelques pas hâtés par une impulsion incontrôlée fissurèrent. Quelle attitude indigne ! Déjà un impair ? Car voici que la Grande Prêtresse écarlate s'était jetée sur son Monarque, l'entourant de ses bras fins pour le serrer contre son cœur. Elle-même se laissait aller à ses pleurs. Trop longtemps contenus, trop longtemps balayés par son innocence ou sa fierté.

« Non votre Majesté ! Il n'existe aucun fardeau ! » Ses mains tremblaient. Mais elle fit d'une voix assurée : « Je serai votre Voix ! Votre fidèle servante. Je vous porterai jusqu'aux nuées ! Pour votre Gloire, en votre Nom et celui de votre épouse je guiderai les Enfers, j'écraserai vos ennemis … »

Peu à peu, se rendant enfin compte de son attitude irrévérencieuse, la demoiselle se recula dans un froissement de tissus. Elle courba l'échine pour toutes excuses, mais dans son esprit, elle ne regrettait pas l'élan de son instinct. Pourquoi ? Parce qu'il traduisait tout son amour pour Lui.

« Votre Majesté, j'ai tant de choses à apprendre encore, me voici aussi ignorante qu'un nouveau né, lavé de mes pêchers, pure, mais si démunie face au Monde. Me laisserez-vous apprendre ? Permettez-moi de porter vos Mots dans les différents royaumes. Je dois connaître nos ennemis, garder près de nous nos amis … Laissez-moi y aller seule, ce serait ma première mission. Car je crois en l'art de la diplomatie. Et je suis italienne … »

Laissa t-elle traîner dans un sourire mutin. Elle avait lu une certaine œuvre du très fameux Niccolo di Machiavelli que tous bons prince encore de ce temps-ci se devait de comprendre et d'appréhender sous leur règne.

« Je me rendrais d'abord chez les Saints, j'y ai déjà quelques contacts. Ai-je votre bénédiction Ô mon Roi ? »

Elle attendit alors tout en écoutant la musique du Silence.

Revenir en haut Aller en bas
Skeith
Newbie
avatar
Messages : 143


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
120/120  (120/120)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Répondre à un appel [Ouvert]   Mar 9 Juin 2015 - 21:52

Skeith s'avançait sereinement dans les allées des Enfers. A chacune des prisons où elle passait, elle jetai un regard sur les âmes condamnés à vivre les tourments lié à leur pêché de mortels. En plusieurs siècle, la Spectre avait pu se rendre compte que le cœur des hommes étaient bien plus sombre qu'il n'y paraît. La Spectre du Zombie aimait vagabonder au sein des Enfers, de tous les endroits où elle avait pu se résider, ou se rendre, il restait son préféré.

Son absence fut longue. Combien de temps avait-elle mis avant de retrouver son enveloppe charnelle ? Mais peu importe le temps que cela lui avait pris, peu importe les morts qu'elle avait subit, en elle restait intacte cette volonté de servir une nouvelle fois Hadès.

Au détour d'un chemin, près de la huitième prison, là où ceux qui ont offensé les Dieux et en particulier  le Sombre Monarque subissent les assauts glacial du vent qui les fouettent éternellement. Skeith passa en jetant des regards méprisants aux têtes qui dépassaient du sol. Un ancien garde qui semblait la connaitre vint alors à sa rencontre et lui apporta une Pandora Box de couleur pourpre sur laquelle était ornée des motifs représentant un mélange de corps en décomposition. Après tout, la surplis qui se trouvait à l'intérieur était celle du Zombie. Skeith pouvait la reconnaître entre mille. La surplis se posa sur son corps, son cosmos s’intensifiait. D'un geste de la main, elle salua le garde.

Tant de choses avait changé au Royaume des Morts. D'autres étaient restés telles quelles. Le Zombie rendrait une petite visite à l'Anubis dès que le moment serait venu. Avant, elle devait prêter à nouveau serment au Souverain des Enfers. Voilà quelle était sa priorité.

Songeuse, elle s'avançait silencieusement vers le palais du Sombre Monarque. Une fois arrivée à destination, la Spectre de l'Etoile Terrestre de la Décomposition remarqua que le Seigneur du Royaume Infernal était occupé. Et au vu de la scène qui se déroulait devant son regard, il ne pouvait s'agir que de l'avènement d'un nouveau prêtre d'Hadès, ou en l’occurrence ici, de la nouvelle prêtresse. L'instant était solennel, la Décomposition restait en retrait, silencieuse, admirative.

Le silence qui régnait au Palais était d'or. Qui aurait voulu le briser ? Si ce n'est qu'il ne faut pas oublier qu'en mille cinq cent ans de services au sein des rangs des armées d'Hadès, parfois coupé de longues absences, la Spectre du Zombie était réputée pour avoir un caractère que l'on pourrait qualifier d'étrange. Elle était capable de rester méditer pendant des heures puis de sortir de sa méditation  d'un seul coup en prenant part à une conversation qui avait déjà lieu.

Skeith s'avança vers le Sombre Monarque et la jeune prêtresse. Elle posa un genou à terre en signe d'allégeance.

"- Je m'agenouille devant vous une nouvelle fois Votre Majesté. Mon être et mon âme vous sont entièrement dévoués et c'est avec le plus grand honneur que je vous servirais encore. Du moins si vous me le permettez, Votre Altesse."

Le spectre porta rapidement son regard sur la prêtresse. Un sourire s'affichait sur le visage de la décomposition. En tant que porte-parole du Vénérable Hadès, la prêtresse allait aussi avoir la dévotion du Zombie.

Le genou toujours posé à terre, la Spectre attendit sans prononcer une nouvelle parole.
Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Dieu des Enfers
avatar
Messages : 898


Caractéristiques
Vie Vie:
181/181  (181/181)
Cosmos Cosmos:
213/213  (213/213)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Répondre à un appel [Ouvert]   Mar 16 Juin 2015 - 22:18

Son éveil était à présent total. Le Monarque sentait son coeur battre de plaisir devant ce spectacle. Quelle beauté ! Quel charme ! Quelle autorité se dégageait de sa Prêtresse. Cependant, le seigneur n'exprimait rien d'autre que cette larme. Une larme, symbole de la peine devant cette perfection qui allait subir la cruauté du monde.
Cette larme heurta l'âme de la belle qui se précipita vers lui. Sans peur, ni crainte, elle entoura avec ses bras. Une charmante étreinte alors que la larme venait tomber sur la joue de Maeleene avant d'heurter l'une des dalles.

Le monarque n'esquissa aucun geste, se contentant simplement d'observer la jeune femme qui était l'élue. Le coeur du seigneur criait à la Prêtresse de ne pas trembler, mais l'effort était sans doute trop dur... Et il le comprenait. Qui ne tremblerait pas dans cette situation ?
Son visage s'illumina d'un petit sourire complice et rassurant lorsqu'elle cessa son agréable étreinte.
Ce fut à cet instant que le roi des enfers comprit qu'il avait fait le bon choix.
Les paroles de la Dame ravissaient le seigneur... Elle qui était désormais l'étoile lumineuse que devraient suivre les fidèles avait déjà tout compris. Joignant les paumes de ses mains il prit la parole.

-" Tu m'enchantes... Tu souffriras, tu le sais... Nous le savons... Cependant, qu'importe les épreuves puisque à présent tu tiens entre tes mains le drapeau de la justice..." Sa main droite s'écarta alors, la paume en direction de sa représentante.
-" Brandit le fièrement ! Guide les spectres, guide l'humanité... Que ceux qui s'opposeront à toi tremblent car ils subiront mon courroux.  "

Il rassembla ensuite ses mains, faisant appel à sa puissance, une lueur divine frappa le creux. Un chat au sombre pelage apparut. Mort. Du moins pour l'instant, car, Hadès allait punir le mortel dont l'ambition méritait un ironique châtiment.

-" Je t'offre un dernier présent... Ensuite, tu pourras entreprendre ton pèlerinage à travers le monde. " Une bribe infime de l'aura du Roi se mêla à la lumière divine... Avant d'heurta le corps inerte du petit félin.
-" Le porteur de mon âme souhaitait ardemment ta mort. Tu seras sa Maîtresse ! " Le chat reprit vie. Miaulant, il sauta, et vint caresser le bas de la robe de la Prêtresse.
-" Il possède un pouvoir hypnotique dont je suis certain tu sauras en faire bon usage. Il n'obéira qu'au son de ta voix..."

On entra alors dans le temple. Un spectre venait de retrouver la lumière. La personne suivit à la perfection le protocole. Le dieu des enfers adressa un simple sourire au soldat des Ténèbres.
Son arrivée tombait bien, elle pourrait certainement escorter Maeleene. Du moins, si celle-ci le désirait...

-" Que ta volonté et ton courage servent comme toujours notre Royaume, spectre. " Clama le seigneur en levant les bras vers le ciel. Son regard se posa ensuite dans celui de la Prêtresse, sans parler, il lui lança un message, celui de poursuivre la réception de la spectre. Quant à sa personne, elle resta immobile.

Le chat s'était tranquillement assis, attendant de savoir ce qu'allait faire de lui la Prêtresse. Là encore, le roi des ténèbres avait donné libre cours à l'imagination de la jeune femme pour nommer le félin, ainsi que son éducation.
Revenir en haut Aller en bas
Maeleene
Newbie
avatar
Messages : 223


MessageSujet: Re: Répondre à un appel [Ouvert]   Mer 17 Juin 2015 - 19:30



Maeleene



La Mandragora


L'Art de la Guerre




Il était temps pour elle d'endosser le rôle qui devait être le sien. Bien que consciente de ses lacunes, du fait qu'elle soit si ignorante de la « vie » Spectrale, de ses us et coutumes, Maeleene n'en demeurait pas moins confiante, et se promettait d'être avisée et à l'écoute, en toutes circonstances. Les paroles de celui dont elle porterait la Voix confortaient ses choix. Qu'importe les souffrances engendrées, qu'importe les larmes à venir, les peines et les coups de la main de Destinée : la Strega depuis sa naissance, n'avait eu de cesse de les côtoyer tous. De naviguer sur un océan d'incertitudes. Pour autant, la jeune femme savait que cela ne cesserait pas, qu'un autre voyage se profilait, éternel, obscur. Pour elle, son Sombre Monarque eut un dernier présent, un chat, aussi noir que leur royaume, aux grands yeux vifs, mais étranges. Avec lenteur, tandis qu'une présence se manifestait plus loin, la Prêtresse se pencha pour se saisir de l'animal, le porter à la hauteur de son regard.

« Merlino. » fit-elle simplement pour le baptiser. « Merci, votre Majesté. »

Un regard entendu dans sa direction et la sorcière rouge observa l'entrée en scène du nouveau venu. Ou plutôt, de la nouvelle venue toute drapée d'une énergie sépulcrale. Il y avait quelque chose de saisissant chez cette femme, en plus de sa beauté qu'elle qualifierait de sauvage mais froide à la fois – une impression? - une note invisible, mais dont la fragrance ne saurait échapper à ses sens. Elle l'écouta parler, elle l'écouta prononcer des paroles empreintes de respect pour le Maître, c'était très bien. À genoux dans une attitude prostrée, Maeleene sut qu'il était temps. Temps pour elle de s'avancer et de l'accueillir comme il se doit.

« Vous venez de présenter vos hommages à sa Majesté Hadès, je vous invite à vous nommer ! »

D'un pas lent, un rien sensuel, la Mandragora rompit la distance qui pouvait bien exister entre elles, relâchant du même temps son étreinte sur son nouveau familier félin pour se pencher vers la Spectre de la décomposition. Elle alla cueillir entre ses mains le visage si lisse et sans défauts de la jeune fille pour mieux la contempler de son regard pers. Un mince sourire ourla ses lippes en même temps qu'elle l'obligeait à se relever. D'égale à égale. Ses manières pourraient surprendre, ou la brusquer mais Maeleene décidait de garder sa chaleur qui, dans son autre vie, l'avait toujours rendue singulière. Insaisissable aussi, telle une ombre que l'on frôle sans jamais pouvoir se l'accaparer.

« Mon nom est Maeleene, c'est à travers moi que parle notre Seigneur, je suis là pour vous guider, vous porter, et bien plus encore. » D'un claquement de doigt elle recouvrit ses épaules d'une ample cape carmine qui se froissait dans un vent invisible. « J'ai la bénédiction de notre Seigneur Hadès pour me rendre dans les différents Royaume peuplant la Terre, et si le cœur vous en dit … je serai ravie si vous acceptiez de m'accompagner. »

Quel que soit son choix, la Strega se préparait à partir, dissimulant son visage et ses cheveux rouges sous l'ombrage de sa capuche. L'éclat et la puissance de ses prunelles pour autant, ne mourraient pas, même ainsi cachés. Se signant devant le Dieu des Enfers, la belle raffermit sa poigne sur sa sceptre.

« Un mot de vous, Ô Hadès et je reviendrais sur le champ. Je ne faillirais pas dans ma mission. Je connaîtrais nos amis et me garderais de nos ennemis. L'Art de la Guerre est une chose complexe et sanglante. Celui de la Diplomatie l'est d'autant plus. »

Qui pouvait se targuer d'en connaître toutes les règles ? Car ceci était un jeu, à n'en point douter. Et la jeune Prêtresse aimait jouer.  

Cela valait-il également pour cette intrigante Spectre ?

Tournant les talons, commençant à s'éloigner, elle connaîtrait très vite la réponse à cette question.

Ses pensées, déjà, se tournaient vers le Sanctuaire de la Gardienne de l'Humanité.

=> Sanctuaire d'Athéna

Revenir en haut Aller en bas
Skeith
Newbie
avatar
Messages : 143


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
120/120  (120/120)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Répondre à un appel [Ouvert]   Dim 21 Juin 2015 - 9:54

De toutes ses existences, il existait un principe infaillible pour Skeith. Celle de servir la Mort. Le zombie remarqua l'offrande du Seigneur Hadès à la Prêtresse, un chat noir, symbole très important qu'elle nomma Merlino. Ce nom évoquait pour la spectre, le nom d'un magicien d'une légende qu'elle avait entendu il y a bien longtemps déjà.

Skeith se présenta à la prêtresse quand elle le lui demanda. Sa voix était douce mais mêlée d'une volonté de fer.

-Mon nom est Skeith, Spectre du Zombie de l'Etoile Terrestre de la Décomposition.

Puis ce fut l'instant où la Prêtresse s'avança vers la Spectre et la releva tout en douceur, un geste bien surprenant pour la spectre de l'étoile terrestre qui n'avait pas l'habitude de tant d'honneur et d'affection.

Elle écouta attentivement les paroles de Maeleene, car ainsi était le nom de la prêtresse au cheveux de feu. Au moment où elle lui demanda si elle voulait l'accompagner, un sourire s'afficha sur le visage de la Spectre.

- Votre volonté est la mienne. Si vous voulez que je vous accompagne, alors je vous accompagnerais. Rien ne compte plus à mes yeux que de servir notre Seigneur Hadès et ainsi donc, vous qui avez été choisit pour être son porte-parole.

La Décomposition venait de retrouver ses marques et accompagner pour sa première mission après une longue période d'absence, la Prêtresse de sa Majesté Hadès était un grand honneur pour elle. D'autant plus qu'elle ressentais une grande loyauté de la part de la prêtresse envers le Sombre Monarque.

Elle s'inclina de nouveau vers le Seigneur des Enfers et se dirigea vers Maeleene prête à l'accompagner où qu'elle aille.

=> sanctuaire d'Athéna.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Répondre à un appel [Ouvert]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Répondre à un appel [Ouvert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Appel à l'insurrection.
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» L'appel des limbes ou comment se mettre en danger pour rendre service...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume des Morts ¤ Hadès :: Le Monde des ténebres :: Le palais d'Hades-