Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 [FB Scary l XXX] A ordinary day in London... Or not !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Scareface
Chevalier d'or du Cancer
Chevalier d'or du Cancer
avatar
Messages : 2139


Caractéristiques
Vie Vie:
347/347  (347/347)
Cosmos Cosmos:
345/345  (345/345)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Scary l XXX] A ordinary day in London... Or not !   Mar 8 Mar 2016 - 10:20

Toujours logée dans mes bras, ma bien-aimée m’indiqua la chambre du fond avant de coller à nouveau ses lèvres aux miennes tandis que je me dirigeais vers la dite pièce. C’était une chambre de belle taille, une chambre d’enfant au vu de certains bibelots et autres poupées qui traînaient ici et la, sans doute la chambre qu’elle occupée jadis lorsqu’elle était enfant, comparé à la prison dont j’avais était l’ôte, cette endroit m’avait l’air sorti d’un autre monde.

Je ne trouvais rien de me approprié que le lit à baldaquin pour déposer ma belle, c’est alors qu’elle prit l’initiative de nous retourner de tel sorte qu’elle finisse à califourchon sur mon torse, la jeune spectre se pencha sur moi tendrement et me souffla quelques mots qui me firent sourire.

Assise comme tu l’es sur moi, tu ne sens pas à quel point je te désire ?

Doucement Elicia déboutonna sa chemise après s’être redressée sur moi, la vision qui s’offrit à moi était éblouissante, à travers ses vêtements trempés, la spectre était déjà magnifique mais sans, elle était tout simplement divine. A travers mon regard noir, je suis certains que la belle pouvait deviner l’effet qu’elle me procurait ainsi qu’à tout mon corps, d’ailleurs qui n’aurait pas tomber sous ce charme ! je me redressais pour lui embraser le cou puis le sein, j’en profitait pour me débarrasser aussi de ma chemise, vêtement que je retirait a la hâte, en le déchirant par endroit avant de le jeter à travers la chambre.

Je reprenais mes caresses, tout en continuant à embrasser sa poitrine généreuse, descendant et remontant mes mains le long de son dos, quelque part mon intuition me disait qu’elle voulait dirigeait l’acte, contrairement à ce qu’elle avait sans doute vécue dans le passé alors je m’allongeais tout en faisant glisser mes mains de son bas du dos à son buste, la laissant prendre le dessus sur moi tout en continuant à caresser le corps sublime de mon amante.
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1234


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Scary l XXX] A ordinary day in London... Or not !   Mar 8 Mar 2016 - 15:44


Je souris lorsque mon amant répondit qu'il avait en effet envie de moi. Il fallait dire que maintenant que j'avais eu ma petite poussée de croissance, il serait bien difficile pour les hommes de résister à l'appel que mon corps lançait. Cependant, il n'y avait plus que le cancer qui en profiterait à présent, faute d'avoir trouvé une personne qui m'aimait. C'est donc ainsi que nous commençames nos petits baiser et autre, se débarassant de nos habits mouillés les un après les autres.

Mon partenaire semblait s'amuser en tout cas, comme moi à vrai dire. Entièrement nus, nos ébats durèrent assez longtemps avant que nous nous arretâmes, hors d'haleine. Décidément, jamais je n'avait pu autant apprécier une telle chose, peut-être était-ce qu'a cet instant j'avais enfin fait quelque chose dont j'avais envie sans que celui avec qui je l'avais fais ne m'y oblige. A partir de là, autant dire que j'avais enfin pu m'ouvrir totalement à ce qu'est l'amour et grâce à Scareface, j'ouvrais à nouveau mon coeur au monde.


"- Tu viens de me faire rendre compte que ce monde n'est peut-être pas aussi laid que je le pense. avouais-je alors que je me laissais choir sur le lit aux côté du chevalier d'or. Tu serais celui auquel je ne permettrais pas que l'on touche."

Après tout si j'étais devenue une spectre au service d'Hadès, c'est que j'avais adhéré à son idée que le monde des humains était pourri et qu'il fallait le purifier. Seulement maintenant... C'était toujours le cas mais il pouvait y avoir une exeption comme l'est à présent mon compagnon. Et il va s'en dire que le premier qui oserait s'en prendre à lui serait le premier qui mourrait de ma main.

"- Estime-toi heureux, un saint d'Athéna n'aurait pas se privilège ! ajoutais-je d'un air amusé alors que je déposais un nouveau baiser sur les lèvres de Scareface. Attends-moi, je ramène des vêtements secs."

Je me lève donc et m'enveloppe dans un drap avant de prendre le chemin de la chambre de ma mère. Inutile que je cherche des vêtements à ma taille dans mon ancienne pendrie, je ne trouverais rien qui m'aille. Fouillant donc dans les robes de bal de ma génitrice, je me découvre une robe noire assez belle que je m'empresse de prendre. Il y a une paire de longues chaussettes ainsi que des gants.

Une fois mes habits récupérés, je cherche quelque chose pour mon partenaire dans les vêtements de mon paternel cette fois. A choisir j'aurais été voir du côté des majordomes, cependant leurs vêtements n'étaient pas aussi classe que ceux d'une personne comme l'avait été mon père avant de s'en prendre physiquement à moi. J'avais trouvé un complet noir avec une chemise, cravate et plastron.

Je ne sais pas si mon amant avait des goûts de luxe cependant j'étais sûre que ce genre de vêtements serait passablement beau sur lui. D'une manière générale, ce sera déjà bien mieux que son manteau noir tout rapiécé et trempé à cause de la pluie et du bain de tout à l'heure ! Je revins donc dans ma chambre et y trouva Scareface assis, probablement est-ce qu'il était en train de m'attendre sagement.


"- Je t'ai trouvé ça. dis-je en lui balançant le complet noir. J'imagine que t'habiller de cette manière n'est pas ton truc mais c'est tout ce que j'ai actuellement si tu ne veux pas te promener tout nu dans le manoir !"

Quant à moi, je m’affaissais à m'habiller avec ce que j'avais. C'est là que je me dis que ce serait amusant de mettre des morceaux de mon surpli pour compléter ma tenue, cependant comme je n'aimais pas trop m'afficher avec cela autre qu'en temps de guerre sainte, autant abandonner l'idée. Une fois prête, je passe une main dans ma longue chevelure blanche tandis que je m'examine sur tout les angles. Décidément, que je m'appréciais à présent !
Revenir en haut Aller en bas
Scareface
Chevalier d'or du Cancer
Chevalier d'or du Cancer
avatar
Messages : 2139


Caractéristiques
Vie Vie:
347/347  (347/347)
Cosmos Cosmos:
345/345  (345/345)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Scary l XXX] A ordinary day in London... Or not !   Jeu 17 Mar 2016 - 21:07

Plus qu’un simple acte amoureux, nos ébats pouvaient se comparer à une guerre passionné entre la spectre et moi-même et c’est lorsque nos chairs furent épuisés que nous arrêtâmes notre corps à corps, ma bien-aimée bascula sur mon coté me glissant quelques mots qui me firent des plus plaisirs, je la laissais parler sans rien dire, profitant de ce moment pour inscrire à jamais les heures passées dans ma mémoire et c’est lorsque a partenaire se leva pour aller chercher des nouveaux habits que je me mis assis sur le lit.

Je regardais autour de moi, le peu de draps qui étaient restés sur en place avaient une trace de notre passage, ce qui me fit sourire. Je me levais et fit le tour de la pièce, regardant tous les souvenirs d’Elicia qui était parsemés ici et là, quelques poupées et livres d’enfants, divers robe de bal dans es placard, une vie de princesse qui fut brisée par la cruauté de ses propres parents, voilà pourquoi je me battais aux cotés d’Athéna, pour que plus jamais un enfant ne perde sa pureté pour le bonheur de leurs ignobles géniteurs.

Je me remis assis puis attendis le retour de ma belle, je n’eus pas longtemps à patienter, elle revint enroulée dans son draps blancs, elle ressemblait à une dame blanche sublime, après m’avoir lancé un costume noir, me disant que c’était tu ce qu’elle avait trouvé si je ne voulais pas rester cul-nu, ce qui me fit rire.

C’est pas que ça me dérangerais de me balader à poil, mais à la longue ça risque d’être lassant.

Je m’habiller donc tout en jetant quelques coups d’œil à la plastique de la spectre qui en faisait de même, je mis la cravate à la place de mon bandeau autour de mes yeux, ne fermais ma chemise qu’au trois quart et laissait le plastron sur le lit, je n’étais pas du genre mettre des vêtements d’un tel luxe, puis une fois vêtu, je rejoignis ma douce et arrivé derrière elle, je posais mes mains sur ses épaules, nous regardant dans le miroir.

Je n’ai pas l’habitude de porter un tissus aussi luxueux, j’espère que ne ressemble pas trop à celui que tu déteste tant dans cette tenue, par-contre toi, tu es simplement la plus femme que j’ai vu jusqu’ici.

Je l’embrassais dans le cou avant de reprendre la parole.

Pour en revenir aux aveux que tu m’as fait tout à l’heure, sache qu’il en est autant pour moi, que celui qui portera la main sur toi se verra poursuivi par la faucheuse du sanctuaire et que dorénavant je considère ma vie liée à ta mort.

Mes mains passèrent de se épaules à sa taille, la blottissant contre moi, je regardais le reflet de nos deux êtres, mes cheveux blancs se mêlaient aux siens, nos vêtements noirs se confondaient eux aussi, pendant une seconde dans se reflets, je crus voir des jumeaux, mais Elicia était bien plus que cela, elle était mon âme sœur. Je savais que bientôt nous allions devoir nous séparer, mais ça ne serait que temporaire et que quelque soit l’endroit et les personnes présentes, je ne cacherais pas mes sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1234


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Scary l XXX] A ordinary day in London... Or not !   Dim 27 Mar 2016 - 15:17


Une chose est sûre, c'est que mon cher Scareface en dépis de son nom avait ce que l'on apellait communément de l'humour. En effet, lorsque je revins avec des habits quelque peu chics en lui déclarant que cela ne serait pas son style vestimentaire mais comme je n'avais que cela il devra sans contenter afin de ne pas se promener à poil, ce dernier me répondis que cela ne le dérangerait probablement pas dans un premier temps mais qu'après peut-être que cela finirait par le lasser. Un rire cristallin s'échappa de mes lèvres à cette réponse, tandis que je lui tendais les dis vêtements afin qu'il puisse s'habiller à son tour. De mon côté j'étais déjà habillée d'une tenue entièrement de cuir noir, qui faisait croire à une armure, du moins en ce qui concernait le haut de ma robe. Le reste était constitué d'une jupe courte dont les côtés s'allongeait jusqu'à mes pieds tandis que mes mains et le haut de mes coudes étaient couvert par une paire de gants de la m^me couleur que le reste de ma tenue.

Assise à ma commode, mes doigts parcourent la surface de bois poli, effleurant les objets qui traînaient dessus. Avec un air songeur, je prenais ma brosse à cheveux incrustée de petites pierres semi-précieuses, pensant que tout était resté ainsi depuis que j'avais rejoins les spectres d'Hadès. Tout en me regardant dans le miroir en face de moi, je m'applique à passer un coup de peigne dans ma chevelure devenue d'une blancheur immaculée depuis que j'avais été transformée en femme adulte. Scareface se tenait derrière moi, analysant mes fait et gestes même si le connaissant à présent il devait probablement loucher sur mes formes qui devait faire pâlir la majorité des femmes à présent, corps physique de rêve qui était le mien à présent et qui n'avait plus rien d'enfantin comme je l'avais été jadis. C'était assez déroutant de se savoir femme à part entière alors que l'on était encore un gosse il y a peu... Et de se savoir aimée alors que durant des années l'on avait été prise pour un objet que l'on prenait seulement afin de se soulager.  

Perdue dans mes pensées, je n'avais pas vu que mon chevalier d'or avait bougé pour se faufiler jusqu'à moi. Ce fut lorsqu'il posa ses mains sur mes épaules que je tressaillis légèrement avant de lever la tête vers lui. Il n'avait qu'attaché sa chemise à la hauteur minimale, délaissé le plastron afin de s'habiller d'une manière certe suffisante mais ô combien classe pour lui. Ce dernier regarda également nos reflets avant de dire qu'il n'avait pas l'habitude de porter ce genre de vêtement avant de me demander si il ne ressemblait pas à l'ancien propriétaire de ces derniers. Une chose était cependant sûre d'après lui, c'était que j'étais à présent la plus belle femme à ses yeux.


"- C'est amusant, je ne sais pas si tu aurais dis la même chose si je n'avais pas été transformée... répondis-je malicieusement en me levant pour me retourner face à lui. Disons que là, oui tu aurais ressembler à mon père mais je ne pense pas une seule seconde que tu sois quelqu'un du genre à prendre du plaisir avec un gosse."

Il est vrai que même si il avait l'air d'être une courge lubrique, Scareface n'était clairement pas comme mon géniteur. Il avait beau sentir la mort et être sadique, l'homme était tout de même un chevalier d'or au service d'Athéna et avait donc des principes, ce qui n'avait pas été le cas de mon père. Il m'embrasse dans le cou tandis que je me laisse faire, un sourire sur les lèvres. Scareface reprend ensuite la parole afin de me déclarer que tout comme moi envers lui, ce dernier me vengerais si jamais un être était assez stupide pour me faire du mal et lever la main sur moi.

"- C'est gentil de ta part et merci d'être là avec moi."

Répondis-je tandis que je me laisse attirer contre mon amant tandis que ce dernier tourne le regard vers le miroir. C'est en nous regardant que je constatais que nous étions vraiment semblables. Cheveux blancs tout les deux, mêmes idéaux... Il y avait juste le problèmes que l'un servait une pimbêche et l'autre son ennemi juré.

"- On dirait des siamois. constatais-je en détaillant nos reflets. Tu ne trouves pas ?"

J'avais levé ma tête qui reposait sur son torse depuis qu'il me serrait contre lui, mon regard s'était posé sur lui d'un air interrogateur. La seconde suivante, je détaillais une nouvelle fois le reflets de nos êtres tout en me demandant si il aurait protégé une enfant si je n'avais jamais changé d'apparence et que j'étais restée la gosse de riche que j'avais été jadis. Je me blottis davantage contre mon amant, humant son odeur qui s'était mélangée à celle des vêtements de celui que j'avais haïs durant toutes ces années.

"- J'espère que l'on se reverra."

Fis-je alors, ma voix à peine étouffée dans le tissu de la chemise. Je savais bien que comme nous étions ennemis cela allait être difficile. C'était d'autant plus dur pour moi qui n'avait jamais aimé personne jusqu'à Scareface aujourd'hui. C'est là que je repensais à ce qu'avait dit ma grande-mère une fois, le premier amour serait le plus beau certes, mais également le plus douloureux de tous. C'est sentant un pincement au coeur que je compris enfin ce qu'elle avait voulu dire.

"- Garde-moi encore un peu, s'il te plais."

Je ne voulais pas qu'il me lache, qu'il s'éloigne. J'avais l'impression que si nous nous séparions, nous auront difficile pour nous retrouver. Je voulais qu'il me garde dans ses bras encore quelques instants, histoire que je puisse imprégner son odeur et surtout la tendresse de son étreinte sur moi-même. Ainsi, peut-être que le jour où nous nous retrouverons nous pourrons nous retrouver comme il se doit. Comme deux amants longtemps séparés et qui n'ont jamais oublié leur sentiments. Le nez toujours enfouis contre son torse, je ne peux m'empêcher d'amener la main vers le visage. D'un geste discret, j'enlève une larme qui venait de perler à mon oeil... Moi qui ne pleurait plus depuis que j'avais perdu la vie, j'étais surprise de savoir que je pouvais encore le faire même en étant morte.
Revenir en haut Aller en bas
Scareface
Chevalier d'or du Cancer
Chevalier d'or du Cancer
avatar
Messages : 2139


Caractéristiques
Vie Vie:
347/347  (347/347)
Cosmos Cosmos:
345/345  (345/345)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Scary l XXX] A ordinary day in London... Or not !   Lun 4 Avr 2016 - 19:14

Elicia me répondit que j’aurais ressemblé à son paternel que dans le cas ou j’aurais pris plaisir à abuser d’un enfant, malgré le fait que je sois un pervers psychopathe, je n’en étais pas moins un être qui voulait essayer de sauver, à ma façon, ce qui rester de pur dans ce monde de fou, alors non, je n’étais pas du genre à abuser de la jeunesse pour des plaisirs lubriques, j’étais plutôt de ceux qui en punissaient les auteurs de ses méfaits.

Bien sur que je me serais comporté de même si tu étais resté une jeune fille, et j’aurais dit la même chose mais pas de la même manière, comme tu viens de le dire, je ne suis pas du genre à profiter d’un gamin et je t’aurais parlé comme un homme parle à un enfant, j’aurais essayé de sauver ton âme pour que tu puisses continuer à vivre tel une femme que tu es, mais toujours en vie.

Nous regardant dans le miroir, ma belle me remercia d’être à ses cotés, quoi de plus normal pour moi, je ne voyais pas ou je pouvais bien être ailleurs que blottit contre elle. Au moment ou je constatais notre étrange ressemblance qui se reflétait à nous, Elicia me fit constatait la même chose.

Effectivement, nous nous ressemblons comme si nous étions de vrais jumeaux, comme quoi l’ombre et la lumière peuvent identiques, moi ce n’est pas comme ça que je nous vois, mais plutôt comme les deux facettes d’une même entité, le ying et le yang d’un cœur qui bat à l’unisson.

Je soupirais légèrement lorsqu’elle se demanda si nous allions nous revoir, la spectre se réfugia encore plus encore contre moi, je ressentis son mal-être, le partageant, mais il était hors de question de rester longtemps loin d’elle, encore moins de ne jamais la revoir. Je la serrais un peu plus fort avant de répondre à ses interrogations.

Parce-que tu crois que je te laisserais partir loin de moi sans être sur que nous puissions nous retrouver dans les bras l’un de l’autre.

Je caressais ses cheveux, avant de descendre sur sa joue humide de ses larmes puis je relevais son visage afin qu’elle puise voir la véracité de mes mots.

Aucun spectres ni aucun saint ne m’empêchera de descendre en enfer pour venir te voir, tout comme personne ne t’empêchera dans la quatrième demeure du zodiaque sous prétexte d’une simple visite de courtoisie, dans le cas contraire, ils devront se justifier devant moi et crois moi que ça ne se passera pas dans la joie et la bonne-humeur. Il y a aussi un temple, dans ce lieu qui n’appartient ni aux enfers, ni au monde des vivants, je parle de cette demeure qui ce trouve à la colline de Yomotsu-Hira, c’est un endroit que je considère un peu comme mon terrain de jeu est facilement accessible par toi comme par moi. Et enfin, il y a ce manoir, rien ne nous empêches de trouver un notaire et de l’obliger, après quelques menus tortures, à signer un acte de vente pour que cette demeure soit légalement tienne.

Je rajustais mon épée dans mon dos avant d’embrasser les lèvres de ma bien-aimée, j’attendais de connaître son avis avant de lui dire au-revoir et d’attendre nos retrouvailles.
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1234


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Scary l XXX] A ordinary day in London... Or not !   Sam 28 Mai 2016 - 14:05

Toujours dans les bras de ton amant, tu ne peux t'empêcher de te demander ce qu'il allait arriver. Toi une spectre d'Hadès, lui un Saint d'Athéna, tu sourit intérieurement en te disant que cela était ironique quant même. Après tout jamais personne ne t'avait aimé depuis que tu existes, ou alors tu n'était qu'un objet parmi tant d'autres que l'on jetais lorsque ce dernier ne servait plus. Tu avais véçu comme tel durant des années, satisfaisant les moindre désirs que ton géniteur avait envie et jamais tu n'avais osé en parler auparavant. Une douleur naquit alors dans ta poitrine lorsque Scareface te dis qu'il ne te laissera jamais partir sans être sûr et certains que vous vous retrouverez un jour. Ça ouais, de part vos allégeance opposées, il était clairement difficile de penser à de futures retrouvailles autres que pendant une Guerre Sainte entre vos Déités. Amenant ta main à la poitrine, tu penses alors à quelque chose de bien futile en cet instant. Etait-ce vraiment de l'amour que tu es en train de ressentir pour le chevalier d'or ? Probablement était-ce le cas, c'était la première fois que tu avais mal en pensant que tu ne reverrais sûrement pas ton amant avant quelques temps. C'est quelque chose de très étrange en tout cas, puisque tu n'as jamais ressenti un sentiment autre que la colère et la haine vis-à-vis de ton propre monde, de ta propre existence.

Une chose est sûre, c'est que Scareface t'aime, lui. Beaucoup. Tu sais donc qu'il ne te laissera jamais en plan et ce dernier l'affirme une nouvelle fois en t'expliquant qu'il n'hésiterait pas à descendre dans le Royaume des Enfers afin de te parler. D'après lui, au même titre que toi, il a accès à la colline de Yomostu-hira, le très tristement célèbre puits des âmes où les morts ont l'habitude de se jeter. C'est également là-bas que se trouve le terrain de jeu du Chevalier d'Or des Cancer puisque ce dernier est réputé pour savoir détruire les âmes des personnes qui se retrouvent être ses cibles. Comme autre lieu de rendez-vous, il y avait également ton propre manoir et rien ne vous empêcher de vous retrouver à un moment donné. Ton regard se porte alors sur l'homme qui t'enlace toujours, doux, tu ne peut empêcher tes lèvres de s'étirer en un léger sourire reconnaissant. Après tout il avait raison, tu ne seras jamais réellement séparé du Saint d'Athéna très longtemps. Il suffit juste de vous faire passer une information et vous vous retrouverez comme par magie. Il voulait rendre la demeure de tes parents – et la tienne à présent – légalement tienne. Si l'idée était bonne en soi, cela ne sera jamais possible de la rendre vraie.


« - J'apprécie ton aide. Réponds-tu en reprenant ton air sérieux. Mais je suis déclarée décédée donc ce manoir ne pourras pas me revenir. »

De toutes façon comme la famille n'avait plus de descendants ni même de famille collatérale, personne ne pourrait espérer avoir ce manoir. Il faudrait probablement rassembler une somme conséquente que seul des gens très riches pourraient se permettre. D'ailleurs même si certains nobles pourraient la racheter, il n'empêche que ton histoire pourrait les dissuader de le faire. Après tout l'édifice jusqu'à la veille était hanté par l'esprit de ta propre mère, tu te dis donc qu'il faudrait vraiment y aller avant de voir ta demeure t'échapper comme ça. Scareface t'embrasse alors avant de rajuster l'épée qu'il avait dans le dos. De part ce geste, tu compris qu'il n'attendait qu'une chose pour s'en aller. Silencieuse, tu t'emparas de la main de ton amant et y glissa quelque chose dedans. Levant la tête vers ce dernier, tu pris donc la parole.

« - Milieu du mois vers vingt heure, le soir. Dis-tu en souriant malicieusement à Scareface. Sois pas en retard… »

Tu avais glissé une montre à gousset en forme d'étoile dans la main de ton amant, histoire qu'il ne puisse pas se tromper d'heure. Certes tu savais que ce serait difficile de se trouver chaque mois au moins une fois, cependant ce n'était pas impossible et tu voulais le faire comprendre. De toutes façon, comme vous vous aimez vous trouverez sûrement un moment pour vous retrouver… Suite à cela, tu utilises tes pouvoirs afin de te revêtir du surpli du Bénou. Son métal métalliques brillaient d'un éclat sombre à la lumière du soleil. Accompagnant ton partenaire devant les portes imposantes de ton domaine, tu l'embrasses une dernier fois avant de déployer les ailes immenses de ton surpli. Direction donc les Enfers afin de rentrer dans ta seconde demeure et celle que tu préférais.
Revenir en haut Aller en bas
Scareface
Chevalier d'or du Cancer
Chevalier d'or du Cancer
avatar
Messages : 2139


Caractéristiques
Vie Vie:
347/347  (347/347)
Cosmos Cosmos:
345/345  (345/345)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Scary l XXX] A ordinary day in London... Or not !   Mar 31 Mai 2016 - 10:31

Mon amante resta dans mes bras encore un bon moment, elle semblait soucieuse de notre avenir, en ce qui me concernait je n’en voyais aucun, comme je lui avais avant, rien ne m’empêcherais de venir la voir quel que soit le lieu ou le moment. A mes propositions, Elicia ne fit que sourire en me disant que son manoir ne pourrait jamais lui revenir, c’était mal me connaître, je la laissais dire ainsi elle verrait que rien n’ais jamais impossible  qui le veux vraiment.

C’est lorsque j’eus fini de rajuster mon épée que la spectre pris ma main pour y déposer une bien étrange montre à gousset décorée d’étoiles avant de me fixer un rendez-vous.
Ce milieu de mois à vingt heures, la date était fixée, elle me dit de ne pas être en retard avant de revêtir son surplis et de s’envoler vers d’autres cieux. Je la regardais disparaître dans l’horizon puis je portais mon regard sur la montre.

L’armure du Bénou, l’une des plus proches d’une des armures saintes, un feu sacrée d’Egypte similaire à notre phœnix, tu as dit en milieu de mois à vingt heures… Je serais là !

J’utiliser mes pouvoirs pour laisser une atmosphère lugubre sur le terrain qui entouré le manoir puis me dirigeais vers le sanctuaire car à peine ma bien-aimée venait de me quitter que les voix qui cohabiter dan ma tête me redonner de nouveau une migraine à peine supportable, je devais me débarrasser de ses ôtes qui envahissait ma tête et seul Athéna pouvait m’y aider.

Arrow  Mettre cartes sur table
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [FB Scary l XXX] A ordinary day in London... Or not !   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB Scary l XXX] A ordinary day in London... Or not !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» PPPP: pitit pitit prezidan Pétion. Scary!
» Anything But Ordinary ... Or Not {Sovahnn}
» La seule chose que j'aime chez toi, c'est la haine que tu me portes ? Sarily
» D.E ne mourra pas !
» Colette M. Fresneau ~ I'm a scary gargoyle on a Tower ¤.o

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-