Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Le règne du nouvel homme-dragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reiner

avatar
Messages : 90


Caractéristiques
Vie Vie:
180/180  (180/180)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Le règne du nouvel homme-dragon   Dim 15 Mar 2015 - 17:13

Cela faisait quelques temps que Reiner était devenu le nouveau porteur de la robe d'Alpha. Après avoir repris ses forces pendant quelques jours dans le village des Dubhe, secrètement caché dans les montagnes Asgardiennes, le jeune garçon avait enfin décidé de partir à la rencontre de son destin, lui qui était devenu un serviteur et protecteur d'Odin, il se devait d'aller se rendre la ou il était attendu.

Après de poignant au revoir avec sa mère adoptive et les membres du clan, l'armure d'Alpha sur le dos, il prit le chemin tant attendu, ce chemin qui le mènerai au devant du roi des dieux scandinaves. Pour ne pas éveiller les soupçons sur la présence et l'existence des siens, il se faisait appeler non plus Reiner Dubhe mais Reiner Wolf.

Après un rapide passage sur la tombe de son père, les yeux en larmes, il traversa les terres terribles et froides d'Asgard. Sur la route, il croisa les fermiers, bûcherons et villageois de différends villages qui furent surpris de voir à quelques mètres d'eux un god warrior. Pendant son trajet, il rendit service à quelques fiers asgardiens, lui qui était un homme d'honneur et de valeur. Il croisa aussi des dangers comme des voleurs ou créatures de la forêts qu'il terrassa sans aucun problème.

Après une semaine de voyage plus ou moins mouvementé en solitaire, Reiner arriva enfin devant le domaine des guerriers divins d'Odin. Après avoir revêtu sa rob d'alpha, Reiner traversa lentement mais surement les ruines d'Eta, la forêt de Delta, l'antichambre de Zeta, le couloir de Zeta prime pour enfin arriver au temple d'Alpha, sa nouvelle demeure.
Bizarrement, les territoires précédents n'étaient pas défendu, mais on pouvait y ressentir des puissances extraordinaires.

Reiner se trouvait sur les escaliers montant, devant le somptueux temple d'Alpha. La battisse était ornée de nombreuses sculptures représentant le dragon Fafnir et son bourreau Siegfried, un membre des Dubhe. Alors qu'il poussait les deux grandes portes titanesques du temple, les flammes à l'intérieur de celui-ci se mirent à s'enflammer, illuminant la moindre parcelle des lieux.

Une grande partie de l'intérieur du temple était de forme rectangulaire ou de nombreuses colonnes, huit au total, venaient soutenir le haut plafond du mini sanctuaire de l'Alpha. Puis, à la suite de cette forme s'y suivait une deuxième forme plus arrondie en forme de cercle. Dans cette structure ovale se trouvait six statuts à fonction de poutre représentant le terrible dragon Fafnir. Au milieu de ces sculptures, se trouvait un trône, celui ou y siégeait le gardien de l'Alpha.


Schéma du temple:
 

Impressionné par tous cela, lui qui vivait dans une demeure faites de bois plus que modeste, il n'était pas mécontent de son nouveau chez lui. Il s'y plaisait, d'ailleurs, il avait même une petite chambre (n°17) pour lui dormir, et les fresques sur les murs représentant et racontant le récit de la naissance du dragon jusque sa mort par Siegfried y étaient splendides. Il y avait même pour son plus grand étonnement une fresque représentant sa lutte contre le descendant de Fafnir, Smaug. Comme ci cela y était inscrit comme une prophétie.

Image d'une des fresques murale:
 

Épuisé mais tout aussi impressionné, celui qui était surnommé "l'homme dragon" se posa sur son trône avant d'y pousser un long soupir. Puis il y contempla chacune des fresques pour se détendre, lui qui venait de passer quelques mois de folies, n'ayant pas eu une minute de répit.
Revenir en haut Aller en bas
Ryuken

avatar
Rôle : Je tape, je détruis, j'extermine, je pulvérise, je massacre, j'anéantis... Mais, je vous aime bien en fait ! Bref, je suis un gars super sympa et super sociable ! Hé ouais !


Messages : 1534

Avertissement(s) : 3eme Averto: Ban

Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
299/299  (299/299)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   Sam 21 Mar 2015 - 17:13




Un gros coup de nerf…  Un gros coup de gueule… J’errais à travers Asgard et ses contrées remonté comme une pile.  Mon armure en avait pris encore un sacré coup lorsque j’avais affronté l’Ennemi du Seigneur d’Asgard. Et d’autres évènements dont je tairai volontairement le nom afin de ne pas  trop esquinter ce qui m’environnait. Je continuais de marcher en essayant de ne pas trop penser à ce qui s’était passé mais plus à ce qui allait  se dérouler.  Itzmana avait fouillé ce coin de fond en comble : elle n’avait rien trouvé. Il y avait bien un autre endroit, que je connaissais peu, mais qui pourrait convenir.  Ici, on l‘appelle le « Vaste Nord ». Bref, pour faire simple, un lieu où on se les gèle et qui demeure assez grand. Assez immense pour avoir une multitude d’endroits où ils peuvent se planquer. Les derniers évènements les avaient poussés à fuir, ce qui n’arrangeait, évidemment pas mes efforts. Je pouvais prendre mon temps, visiter le coin comme si de rien n’était. Hélas, j’étais un peu pressé, énervé et j’avais hâte de passer à autre chose.  Le froid, ici, n’avait aucune emprise sur moi. Mes blessures guérissaient tranquillement même si ce n‘était  vraiment pas la grande forme. Je pouvais me soigner mais ma dernière mésaventure m’avait quelques peu refroidis. C’est alors que,  je sentis la présence de ma Vieille Amie qui apparut silencieusement à côté de moi. Lorsque je me retournais, elle me fit signe de l’accompagner dans un endroit un peu plus tranquille. Qu'importe le lieu en fait, du moment que nous étions seuls. Un peu de froid glacerait un peu les restes de brûlures qui collait un peu à m peau si on pouvait dire les choses ainsi. Itzmana s'était assise à côté de moi.


Le Mal ne vivra plus jamais en toi mais son influence est tellement gravé dans ton âme que tu ne pourras plus espérer grand-chose de ce qui te reste à vivre…


C’est comme ça… Qu’y puis-je ? En plus, je n’y connais rien en rédemption, expiation, pardon… Même en accomplissant des  bonnes actions, c’est fichu d’avance. Je ne sais même pas où je me dirige mais ce qui est sûr, c’est que j’y vais joyeusement tout droit…


Je te trouve fataliste mon vieil ami… Et toujours pessimiste…


Réaliste plutôt… Ce monde est bordé de petits espoirs et de grands désespoirs : les hommes sont pratiquement tous pourris jusqu’à la moelle. Il existe si peu d’endroit où l’on se sente bien et quand on trouve un lieu paisible, il est  menacé par la gangrène des sentiments et la sale omnipotence olympienne. Combien d’hommes, de femmes et d’enfants ais-je tué de sang-froid après avoir mis la main dans la puanteur la plus immonde parce que des dieux et des déesses ne les écoutent pas ? Combien de village ais-je massacré parce qu’un simple homme voulait leur destruction par sa simple vengeance ? Je dis ça mais je ne dois blâmer personne vu que je suis aussi pourri qu’eux après tout.


Certainement mais les Hommes changent, ils évoluent toujours. Tu n’échapperas pas à cette règle immuable. Les Êtres de ce Monde sont ce qu’ils sont mais toi, tu ne sembles pas désirer changer. C’est un défaut qui peut être une qualité en soi : sans t’en rendre compte, tu t’es quelques peu assagi… Sinon, j’ai exploré toute les contrées de ce territoire. Ils ne sont pas là. Néanmoins, j’ai entendu plusieurs fois la mention d’un groupe de nomade qui se serait installé dans le « Vaste Nord ». Je m’y suis rendu et je les ai trouvés. Les deux enfants sont présents. Concernant tes « Parents », ils ont disparu mais le Chef du Camp aurait certainement des renseignements sur ce que tu cherches.


De toute façon, cela fait longtemps que je ne me fais plus aucune illusion sur l’existence de mes parents. Il y a juste un point que je dois vérifier car cela fait un petit moment que ça me trotte dans la tête. Et, j’ai une promesse à tenir envers la Sainte de l’Aigle, ça va être un sacré bazar. En vérité, cette histoire peut complètement dégénérer comme ça peut se résoudre en toute tranquillité. Mais, sur ce coup, ce n’est pas moi qui déciderai…


Tu devras leur raconter la vérité et ils devront choisir par eux-mêmes. Tu connais la règle n’est-ce pas ? Le principe de l’échange équivalent : pour une volonté exaucée, l’autre doit en payer le prix similaire…  Cette voie-là, tu ne peux t’y soustraire…


Je sais Itzmana, je sais…  Et, je n’ai pas le droit d’influencer leurs choix. S’ils me demandent de la tuer, je tuerai la Sainte de l’Aigle. Et, après, je les tuerais. Ça ne s’arrêtera jamais. Comme, je devrais mettre un terme définitif à ce combat entre le Pégase Blanc et le Pégase Noir. Et, après, il y aura encore autre chose…  Pourtant, je voudrais bien prendre un peu de repos à Asgard. Odin… Il est comme Cronos…  Les Guerriers Divins ont l’air d’être bien…


Certainement mais tu ne le pourras pas et tu le sais bien. Tu savais dans quoi tu t’engageais, tu ne pourras pas y renoncer tout de suite. Pas avant d’avoir accompli ce que tu dois mener à terme. Le Chemin n’est plus aussi long que tu ne sembles le croire.  Je sais que c’est dur et je connais ta souffrance intérieure et tes doutes. Finalement, ta libération n’est que le prélude à un long calvaire pour toi. Prépares-y toi car c’est maintenant que tout débute Tatsou…


Je vis la panthère Noire se lever de toute sa hauteur. Elle se retourna avant de prendre congé.


Ils se déplacent tous les trois jours à deux kilomètres de chaque village. Là, ils séjourneront un peu plus longtemps près d’un endroit nommé Grünswald. Le Chef de Camp se nomme Ardias, descendant de la Grande Guerrière Méridia. Parmi le peuple de l’Ombre, il est réputé pour avoir un « Savoir Ancestral ». S’il y en a un qui peut t’apprendre des choses, c’est bien lui. Pour l’heure, je vais devoir m’absenter un moment… Une dernière chose:  L'Homme, que tu nommes Alistair, il a sa part de responsabilité  dans tout ce qui t'est arrivé, c'est une évidence. Mais toi, aussi... Tu n'aurais pas du parler ainsi à l'Humain,Orion. Tu n'aurais pas du menacer l'Homme qui se prénomme Vaflan. Maintenant que ta part maléfique a disparu, tu devrais passer à autre chose.


Ce n'est pas aussi facile que ça et tu le sais bien. Je ne pardonne pas et je n'oublie pas. Grand Pope ou pas, que veux-tu que je fasse d'autre à part lui rentrer dans le lard ? Et cet Alistair, j'ai fait le serment qu'il devait mourir. je tiens toujours mes engagements. Même si, éventuellement ce n'est pas de gaieté de cœur, un contrat est un contrat. Et puis, pour Vaflan, j'étais... Un peu énervé... Si tu vois ce que je veux dire... Hein ?



Accomplis les missions pour lesquelles tu as été envoyé ici. L'aide des Asgardiens te sera utile. Pour le reste, écoute la lumière qui est en toi. Sur cette terre, tu vas devoir t'exercer à contrôler l'ombre intérieur et la lumière spirituelle spirituelle qui sont en toi. Tu as les connaissances, maintenant, tu dois en accepter les applications.



Elle se leva et disparut de mon champ de regard. Je repliais une jambe, croisas mes bras sur mes genoux et posas mon menton sur mes bras pliés. Je soupirais. Je m‘étais engagé sur cette voie il y a bien longtemps et je pensais vraiment que je ne e regretterais jamais. En vérité, je m’étais ben trompé. N’éprouver aucun sentiment est, finalement, un sacré raccourci qui me donne une bonne conscience. Après tout ce que j’ai fait et tout e que j’accomplirais, éprouver ne serait-ce qu’une petite miette de regret ou de remord serait déjà quelque chose de formidable. Elle n'était plus là, elle était parti comme à son habitude, je ne sais où. je me relevais et continuait mon chemin silencieusement jusqu'à parvenir à un temple. Je pouvais le traverser sans en avoir rien à faire...


Ryuken de Pégase Noir. J'entre. Je ne ferais de mal à personne, c'est promis.


Avoir besoin des Asgardiens ? Mes dettes s'envolaient à la vitesse de la lumière. Je ne saurais même plus où les placer. De toute façon, cette terre, je ne la connais pas assez pour m'aventurer dans ses profondeurs. Il me faudrait un guide alors ? De toute façon, avais-je le choix ? Je devais en profiter pour reprendre tout à zéro. Ce pays m'en avait fait voir des vertes et des pas mûres. Mais, je n'étais pas du genre à me laisser faire...



Dernière édition par Ryuken le Sam 28 Mar 2015 - 20:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ahina
Déesse de la sagesse et de la guerre
avatar
Rôle : Staff
Messages : 7881


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
290/350  (290/350)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   Dim 22 Mar 2015 - 1:01

Intervention Staff

Ryuken tu ne fais pas partie du camp d'Asgard, tu ne peux donc sauter d'Epsilon à Alpha en un claquement de doigt et sans être accompagné par un guerrier d'Odin.
Merci de t'arranger avec un membre du camp pour rendre ce déplacement logique.

----------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Reiner

avatar
Messages : 90


Caractéristiques
Vie Vie:
180/180  (180/180)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   Mer 25 Mar 2015 - 16:51



















UNE RENCONTRE IMPRÉVUE
~ " Tous les hommes meurent un jour, mais peu d'entre eux vivent vraiment. " ~





Alors que je découvrais mon nouveau chez moi, le temple de l'Alpha, qui était aussi un obstacle que je devais protéger en tant que gardien et guerrier divin, contre les assaillants souhaitant s'en prendre à Odin, les divinités d'Asgard ainsi que la grande prêtresse elle-même, je commençais à ressentir d'étranges vibrations cosmiques émanant de l'extérieur du temple.

Dans un premier temps intrigué, je revins rapidement à mes activités. Lesquelles me direz vous ? Et bien j'arrangeais la grande salle, la nettoyant de toutes sa poussières et ses toiles d'araignées pour lui redonner sa beauté d'antan, elle qui était une bâtisse importante. Non je ne suis pas maniaque, mais j'aime la rigueur et la propreté, surtout si je dois recevoir des frères d'armes ou pourquoi pas Odin lui-même !


Mais quand ce flux cosmique se manifesta une seconde fois, je décida d'aller à la rencontre de cette énergie pour savoir à quoi je devais m'attendre, portant la robe de Fafnir sur mon dos. D'ailleurs, ce cosmos était assez mitigé, je ressentais en celui-la des sentiments contradictoire. Il n'y avait pas d'hostilité dans ces ondes cosmiques, mais elles semblaient être torturées, le segment étant aussi instable que les vagues de l'Océan ou la trajectoire de la neige qui tombaient des cieux.

Mais alors que j'avançais lentement avec des pas surs et appuyés, une voix se mit à raisonner dans le temple. Après que l'écho cessa de ricocher sur chaque pierres du temple, je pu comprendre que ce flux cosmique semblait provenir de cet homme, qui n'avait rien d'un Asgardien, à la corpulence costaud. Il semblait s'appeler Ryuken, et était porteur du pégase noir. L'homme à l'allure un karatéka me fit légèrement sourire quand il donna sa promesse de faire de mal à personne, il devait avoir une grande confiance en lui pour annoncer cela, il ne devait pas savoir qui j'étais ...

Les bras entrelacés, le haut du dos s'appuyant sur l'une des colonnes du palais sur la droite de l'entrée, j'attendais ce visiteur, l'observant de fond en comble avec mes yeux perçants et immuables. Il me semblait qu'il parlait à quelqu'un d'ailleurs, je fus étonné de le voir arriver seul, mais que cela n'en tienne, il était important de bien recevoir les visiteurs du dieu Odin.


Mais après de longues secondes d'observations, je pu constater que ce Ryuken était blessé, il avait quelques égratignures et ne semblait pas en grande forme. Cela signifiait donc qu'il s'était battu, mais avec qui ? Si c'était avec un Asgardien, nul doute qu'il en aurait été victorieux pour se présenter ici, au dernier rempart d'Asgard, et cela ferai de lui un ennemi potentiel qu'il ne fallait pas sous-estimer. Mais, plongé dans mes raisonnement, j'étudiais également une autre théorie selon laquelle il aurait pu se battre contre des voyous ou un ennemi commun à Asgard. En tout état de cause, je devais en savoir plus avant d'agir.

C'est alors que j'allais enfin prendre la parole après de longs instants de silence, le calme s'emparant une nouvelle fois de mon temple, bercé par le vent glacial qui pénétrait mon fief par les deux grandes portes ouvertes qui allait éteindre toutes les torches et nous plonger dans l'obscurité totale, ce qui allait être trop intimiste pour moi qui n'était pas un homme facile.

« Je te salue, Ryuken du pégase noir et sois le bienvenue en mon temple, je suis Reiner porteur de la god robe d'Alpha et guerrier divin d'Odin. Il me semblait que tu dialoguais avec une tierce personne, pourquoi ne rentre t-elle pas ? »

Je me redressa, puis tourna le dos à ce Ryuken, me dirigeant vers mon trône, puis je repris la parole, toujours en chemin.

« Si tu es seul, je te prierais de fermer les portes derrières toi, avant que le froid et les ténèbres se rendent maîtres de ces lieux. »

Après avoir posé mon armure à la gauche du trône et m'y être assied, je plaça mon coude sur le pose bras de ce dernier, et je posa ma tête sur mon poing qui fit office de socle.

« Alors Ryuken, je devine que tu n'es pas un Asgardien, et j'ai pu constater t'es blessures. Quelle est la raison de ta visite ? Dois-je te considérer comme un ennemi d'Odin, même si j'en doute, ou un allié ? Toi, l'homme à l'âme torturée ? »

Après avoir terminé mon monologue et mon interrogatoire, j'attendais à présent ses réponses à toutes mes questions. Dans l'attente, je pris un pichet d'hydromel et je me servis un verre. Sans prendre de nouveau la parole, je proposa un verre à cet invité en lui avançant d'un geste de la main et de la tête la boisson. La réponse à ses questions seraient déterminantes à l'attitude que j'aurais face à lui, moi qui suis un homme d'honneur.








Revenir en haut Aller en bas
Ryuken

avatar
Rôle : Je tape, je détruis, j'extermine, je pulvérise, je massacre, j'anéantis... Mais, je vous aime bien en fait ! Bref, je suis un gars super sympa et super sociable ! Hé ouais !


Messages : 1534

Avertissement(s) : 3eme Averto: Ban

Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
299/299  (299/299)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   Ven 27 Mar 2015 - 10:33





Un temple comme les autres, chargé de son histoire : c’était tout ce que ça représentait pour moi. Ni plus, ni moins. J’en avais tellement vu que, maintenant, cela me passait au travers de la tête. Je n’en avais strictement rien à faire, l’habitude a cette chance de ne pas connaître l’extase devant ce qui pourrait être moche ou splendide. Pour ma part, je continue d’avancer jusqu’à ce que j’aperçoive cet homme qui m’observait de fond en comble en une attitude à la fois zen mais observatrice. Je m’arrêtais aussi et posais mes yeux impassibles sur lui. Un long échange de regard rempli de méfiance pour lui où il devait peut-être me sonder. Quant à moi, si j’avais un miroir devant moi, que je serais étonné – ou refroidi- de constater que j’avais ses même yeux que celui de mon maître lorsque je posais mon regard sur lui. Inexpressif, lointain, sans aucune émotion ni aucune signification, c’était comme essayer de chercher à toucher quelque chose d’inaccessible. C’était les yeux d’un être qui avait tellement souffert que maintenant, plus rien ne le touchait. Je comprenais maintenant pourquoi, à l’époque, Cronos était le seul être au monde sur lequel je ne pouvais que détourner le regard. Puis, il se mit à prendre la parole. Il avait vraisemblablement entendu ma conversation avec Itzmana. Je n’en avais rien à faire et cela m’arrangeait quelque part : comme ça, je n’aurais pas à tourner autour du pot. Il se redressa pour se diriger vers un trône et me demanda de fermer la porte afin que le froid et les ténèbres n’investissent pas plus ce lieu. Non que je ne me méfiais de lui mais, par principe, ce n’était jamais moi qui détournait le premier les yeux que je posais sur quelqu’un. Autrefois, c’était un duel d’esprit pour démontrer que j’étais plus fort que mon adversaire. Maintenant, même si la signification reste lorsque la situation l’exige, cela tient plus du réflexe qu’autre chose. Encore une fois, je n’en avais strictement rien à faire du froid et des ténèbres mais si cela le dérangeait, je pouvais bien fermer cette porte pour lui faire plaisir. Ce que je fis silencieusement avant de revenir pour constater qu’il siégeait sur son trône d’une manière détendue. Il se servit d l’hydromel et m’invita à prendre un verre. Sans mot dire, je me dirigeais vers l’endroit où se tenait le pichet. Je fis preuve d’une certaine forme de courtoisie en versant le nectar dans un verre non sans continuer à poser mon regard sur lui, continuant ce que j’avais entrepris dès le début. Il voulait avoir des renseignements… C’était normal…



Je conversais avec ma vieille amie. Elle s’appelle Itzmana. Mon tout premier adversaire lorsque je revêtis mon armure noire de Pégase. Un animal divin au service d’Ixtil qui ne me quitte plus depuis. Elle a des choses à faire, elle est partie. Elle saura me retrouver comme toujours quand elle aura besoin de moi ou quand j’aurais besoin d’elle…


Son hydromel était bon et j’aurais très bien pu boire son pichet cul sec en espérant que son stock soit aussi conséquent que le Trou des Danaïdes qui me servait d’estomac. Je reposais le verre et me dirigeais vers la colonne la plus proche. Et l’homme était un Asgardien, un Guerrier Divin du nom de Reiner, porteur de la Robe d’Alpha. Donc, il n’était pas mon ennemi, ni mon adversaire. L’Ombre ne se manifestement plus physiquement en moi, et en attendant qu’elle se présente sous une autre forme, j’avais du temps devant moi. Assez pour faire ce que j’avais à accomplir et pour parfaire certains points de mon entraînement. Mes blessures étaient encore une gêne et il faudrait que je trouve un moyen de les faire taire. Du moins, je savais comment faire mais une certaine forme de prudence m’incita à ne pas utiliser ce savoir qui avait failli coûter mon extinction totale. Du moins, je me disais qu’il faudrait bien en arriver par là très bientôt…


J’ai prêté serment à Odin avant d’aller combattre Jörmungand tout à l’heure. Cela s’est soldé par le retrait du Serpent et la promesse qu’Odin et lui s’affronteraient plus tard. Il y a une lance plongé dans le sol d’Asgard. Un Guerrier d’Arès est mort mais c’était un moins que rien qui a passé son temps à parler au lieu de combattre. Il n’était pas un vrai guerrier comme ceux et celles que j’ai connu lorsque j’étais au service du Dieu de la Guerre et de ses Rejetons. Pour information, il y a un pacte d’alliance entre le Sanctuaire d’Athéna et ton territoire.


Je demeurais silencieux un long moment avant de reprendre la parole, lui portant toujours ce regard. Mon maître savait l’adoucir selon les circonstances : ce n’était pas mon cas. Du moins pas encore. J’avais encore beaucoup de choses à comprendre. Tout le savoir, que j’avais acquis depuis ma jeunesse, m’avait envahi comme un raz de marée. Je devais bien avouer que la théorie, allié à l’expérience, était synonyme d’un enrichissement personnel bien appréciable. Cependant, ça se bousculait tellement dans ma tête que je n’arrivais pas encore à en assimiler toute les nuances. Tant que j’avais le temps, je ne devais compter que sur mon instinct et la recherche d’expérience pour réussir ce but. Oui… je n’étais vraiment pas du tout sorti de l’auberge. Pour autant…


Je suis un Guerrier d’expérience. Je sais ressentir les présences des autres s’ils ne la dissimulent pas. J’ai traversé tout le domaine d’Asgard pour porter assistance Odin lorsqu’il a affronté cet adversaire. Je te dis ça car je ne t’ais jamais perçu lors de ma traversée. Ce temple était vide lorsque je l’ai franchi. Ce qui a quatre significations à mon sens: soit tu t’es caché et tu n’as pas aidé ton Roi lorsqu’il avait besoin de toi. Ce que je doute fortement… Soit tu étais absent de ces terres pour une raison qui ne m’importe guère. Soit, Odin t’a confié une mission qui t’a amené à ne pas être présent lorsque le danger était là. Soit, tu viens d’arriver et tu ne connais pas la situation de ton domaine, auquel cas je t’informe des dernières nouvelles…


Comment devait-il me considérer, moi qui avais une âme torturée ? Heureusement, il y avait une chose qui ne changeait pas : mon sens de l’honneur et mon âme de guerrier fier et droit, taillé sur un roc indestructible. Je n’étais pas un enfant de cour, je me souvenais des paroles d’Odin avant que je ne parte. Avant, je n’en avais strictement rien à faire d’autrui : seul comptait mes désirs et ma liberté. Je n’avais besoin de personne et personne n’avait besoin de moi. Je faisais toujours tout à ma manière. On me donnait des ordres, j’y allais. On me donnait des consignes, je n’en faisais qu’à m tête. Ce qui s’est passé à Asgard était une étape cruciale dans ma vie, un test… Un nouvel embranchement pour marcher sur un nouveau chemin que j’espérais être le dernier. Si l’errance me convient toujours, il est peut-être temps que je me pose définitivement quelque part. Encore une fois, perdu dans mes réflexions, j’étais demeuré silencieux, mon regard maintenant perdu quelque part dans ce temple. J’avais décidé de faire confiance en cet homme. Je n’avais plus besoin de croiser son regard, c’est moi qui avais décidé de rompre les hostilités… Si tant est qu’il y en ait eu d’ailleurs…



Considères moi comme tu le veux. Seuls les actes comptent. J’ai de trop nombreuses dettes envers Odin, Thor, Séléné, les Guerriers Divins et votre peuple. Ils m’ont sauvé la vie et, plus important, ils m’ont redonné une seconde chance. Toute une vie ne suffirait pas à les régler. Je suis de votre côté avec tous mes défauts et mes qualités… Si elles existent…


Je me redressais et lui fit face. Mon regard avait changé et était devenu déterminé. Dans cette histoire, c‘était un peu une course contre le temps : j’avais des choses à faire ici. Plus vite, je les terminerais, plus vite, je pourrais passer à autre chose.


Si tu m’as entendu parler avec Itzmana, tu sais donc certaines choses sur moi ? Dans tous les cas, j’ai des objectifs à remplir. Je dois me rendre dans le « Vaste Nord »… Dans un village nommé Grünswald. J’ai des choses à faire là-bas. C’est une partie de ce monde que je ne connais que très peu. À toi de voir si tu veux venir avec moi mais ça m’arrangerait qu’un Guerrier Divin m’accompagne. Mais, si tu ne veux pas, je ne te forcerais pas, je me débrouillerais autrement…


Revenir en haut Aller en bas
Reiner

avatar
Messages : 90


Caractéristiques
Vie Vie:
180/180  (180/180)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   Ven 27 Mar 2015 - 13:34
















FUIS T'ES DÉMONS, ILS REVIENDRONT AU GALOP
~ Mieux vaut mourir debout que de vivre à genoux ~





J'écoutais le monologue plein de vigueurs et d’entrain de mon invité qui semblait savourer le nectar que je lui avais proposé. Je scrutais également ses moindres mimiques, que ce soit les gestes de la main, les mouvements faciaux, la perception du regard, et je sondais son âme que je pouvais sentir comme l'odeur âpre des cendres qui succèdent au feu ayant consumer son bois.

Il fallait dire que depuis que j'avais ce sang du descendant de Fafnir, ce dragon terrible qui coulait dans mes veines, mes sens s'étaient tous accrus d'une façon exponentiel, je pouvais voir, sentir, écouter comme un dragon, outre le fait d'avoir reçu l'invulnérabilité de la créature légendaire, et Ryuken était un parfait cobaye pour mettre ces capacités à l'épreuve et les tester.

Pendant que le porteur de l'armure du pégase noir parlait, je pouvais voir dans son âme le mélange des ténèbres et de la lumière qui cohabitaient. La chose qui m'inquiétait, s'était de voir tous les dégâts de  cette obscurité qui avait causé de sérieux séquelles à son être. Que se passerait-il si ses démons dont j'ignorais l'identité et la cause venaient à surpasser sa lumière qui ne brillerait plus ? En tout cas, il n'y survivrait pas, devenant un esclave des ténèbres qui le détruirait à petit feu.

Toujours en l'écoutant, je me posais multes questions. Fallait-il lui faire confiance, lui qui était une bombe pouvant exploser à n'importe quel moment ? Fallait-il lui ôter la vie pour que ce côté ne refasse plus surface, évitant sans aucun doute de faire des victimes futurs innocentes ? Comme chacun le savait, les ténèbres offraient une puissance nettement plus grande, stimulée par tous les ressentiments comme la haine, la douleur, la jalousie ...  

Me ressaisissant, je me pencha sur son bon côté. Cette lumière qui signifiait l'éclat de l'espoir et de la rédemption. Il était vrai que je n'en connaissais pas assez sur cet homme pour pouvoir m'en faire une opinion véritable, et après tout, si Odin lui avait fait confiance, je pouvais le faire moi aussi, si toutefois son histoire n'était pas un mensonge ou une manipulation. Pour répondre à toutes mes interrogations, je devais le surveiller et l'observer pour voir si oui ou non il ne représenterait pas un danger pour le peuple Asgardien, pour savoir si sa lumière pourrait devenir si brillante qu'elle éclairerait son côté obscur, le changeant à jamais.

Alors qu'il eut fini de parler, je laissa un long silence faire suite à ses mots. Toujours dans cette même posture de départ, mes yeux fixant toujours mon invité, j'écarta mes jambes de façon parallèle et symétrique, puis je vins placer mes coudes sur mes genoux, mes mains s'entrelaçant et mes index se superposant, venant se poser sur mes lèvres. Je décida alors après quelques secondes de réflexions de donner suite à ses paroles :

« Je t'ai entendu parler avec quelqu'un, mais je n'ai pas prétendu savoir ce que vous vous disiez toi et ton amie. Comme tu l'as dis, j'ai pris mes fonctions de guerrier divin très récemment, je ne suis donc pas au courant de ce qu'il se passe dans le royaume d'Asgard, et je comptais sur mes frères d'armes pour m'en apprendre plus justement, je dois donc te remercier pour les nouvelles de mon peuple, Ryuken. »

A la fin de mes mots avec ma voix grave et forte, je repris mon souffle pour repartir dans mon monologue, mon regard plongeant toujours et encore dans celui du karatéka qui se tenait en face de moi, immuable comme depuis le début de notre rencontre. D'ailleurs, nul doute que ce comportement aurait intimidé un grand nombre d'hommes, mais ce n'était pas le cas, peu de chose pouvait m'impressionner après ce que j'avais vécu.

« Tu dis pouvoir ressentir la présence d'un être même s'il la dissimule, c'est intéressant ce que tu dis la. Moi-même, après avoir manger un cœur de dragon et m'y être baigner dans son sang, j'ai obtenu de nombreuses facultés extraordinaire, dont celle de pouvoir lire et sentir une âme. Il se trouve que la tienne m'intrigue fortement. »

Je me leva alors de mon trône, puis je m'avança vers magnifiques fresques murales de ce temple les mains entrecroisées derrière mon dos. Les contemplant toujours de ces yeux admiratifs, je repris la parole:


« Je ne vais pas y aller par quatre chemin, et je vais être franc, honnête et direct avec toi, Ryuken. Ce que je peux voir dans ton âme m'inquiète, et ne me plais pas vraiment. Tu es contaminé par des ressentiments qui a fait que maintenant, les ténèbres ont trouvé logement dans ton esprit. Tu es un peu comme une bulle, prêt à exploser à n'importe quel moment, et si cela venait à arriver, qui sait ce que tu pourrais faire à notre royaume ? »

Après un instant de coupure, toujours pour reprendre mon souffle, je repris mon monologue, me tournant cette fois-ci vers mon interlocuteur.

« Je ne connais pas le niveau de ta puissance, et je ne sous-estime jamais personne car la force se trouve parfois cachée en plus profond de notre coeur, celle que l'on appel l'amour par exemple. Mais je peux voir en toi de la lumière, un éclat qui incarne l'espoir d'une réconciliation avec toi-même. Tu n'es peut-être pas aussi mauvais et froid que tu veux bien le faire paraître, les apparences sont parfois trompeuses.... Après je ne sais rien de toi, de ce que tu as fais, mais n'oublie jamais cela :  Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment. Soit digne d'Odin et de t'es nouveaux frères d'armes dans t'es actes, fais honneur à cette allégeance en faisant ressortir ce bon côté qui est en toi, tu verras alors que l'amitié et l'amour des tiens vaincra cette haine et cette douleur qui semble te consumer, alimentant ce côté ténébreux. Actuellement, ton pire ennemi c'est toi-même. »

Je décida alors de laisser passer quelques longues minutes pour que mes mots fassent leurs effets si toutefois ils le faisaient. Puis je repris une dernière fois la parole, j'avais bien assez parlé et ma bouche devenait sèche.

« Avant de te donner ma réponse, que dois tu faire à Grünswald ? »


Les yeux fermés, j’espérais que sa réponse ne serait-pas une déception. Si c'était le cas, alors je devrais l'en empêcher par n'importe quel moyen, même par la force. Si ces intentions n'étaient pas malhonnête, alors ma réponse serait positive sans aucun doute sauf ordre contraire, et puis cela serait une main que je lui tendrais pour commencer son pèlerinage vers une rédemption totale. J'attendais donc beaucoup de sa réponse, qui dériverait sans aucun doute vers une amitié .. ou une hostilité.








Revenir en haut Aller en bas
Ryuken

avatar
Rôle : Je tape, je détruis, j'extermine, je pulvérise, je massacre, j'anéantis... Mais, je vous aime bien en fait ! Bref, je suis un gars super sympa et super sociable ! Hé ouais !


Messages : 1534

Avertissement(s) : 3eme Averto: Ban

Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
299/299  (299/299)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   Sam 28 Mar 2015 - 20:53





Si tu avais véritablement sondé mon âme comme tu le dis, tu serais déjà à terre, prostré d’effroi devant la monstruosité que je représente. J’ai commis les pires atrocités qu’un être humain puisse imaginer sans regret ni remord. Néanmoins, ce n’est qu’aujourd’hui que je commence un tout petit peu à me repentir… Si tant est que je puisse nommer ce que je ressens ainsi puisque je ne connais pas encore ce genre de sentiment…


Je m’approchais de Reiner et l’écoutais silencieusement. Puis…


Tu as raison… Je ne serais jugé que sur mes actes. Ma part maléfique a disparu grâce à Séléné et Odin. Maintenant, je dois trouver un moyen de faire cohabiter tout cela… On peut dire que j’ai tout le temps pour cela… Là-bas, je dois mettre fin à certaines choses et en découvrir d’autres…


Je détournais le regard vers l’entrée du temple quand je ressentis une présence bien connue.



Tu voulais savoir qui m’accompagnais ? Elle est là… Je ne pensais pas qu’elle reviendrait si vite…


Surgit de l’obscurité une Panthère noire de deux mètres qui s’approchait de nous. Elle inclina sa tête respectueusement envers Reiner.


Je vous salue Guerrier Divin…


Puis se tourna vers moi, posant ses yeux jaunes sur moi avec une expression que je ne lui connaissais que très rarement.


J’ai un message de la part de l’Ancêtre Ryuken. Voici ses paroles : « Il est temps que tu accomplisses ce sur quoi tu es né. Tu sais de quoi je parle. Où que tu sois, et quoique tu aspires, dorénavant, tout s’achève maintenant pour toi… Et tout débutera lorsque la Promesse sera tenue. » Sais-tu ce que cela signifie ?


Je demeurais silencieux, l’air grave, ne bougeant pas tandis que ma respiration demeurait maîtrisé. Je regardais Itzmana puis acquiesçais silencieusement la tête. Ensuite, je posais mon regard sur Le Guerrier Divin d’Alpha.


Finalement, la liberté des hommes s’arrête là où s’ordonne sa destinée. Je ne pourrais servir Odin maintenant. Peut-être un jour, dans une époque très lointaine alors, je pourrais m’amender de mes dettes et l’honorer comme il se doit…


J’acquiesçais la tête en signe de ce qui sera un adieu définitif. Je me détournais et entrepris de quitter ce temple, en compagnie de ma vieille amie, qui se contenta de saluer Reiner humblement. À l’extérieur du temple, je jetais un regard devant moi, un mince sourire s’affichant sur mon visage. Itzmana m’attendait en me regardant, elle ne semblait pas très triste. Je ne l’étais pas non plus. Il était temps pour moi de m’effacer et de devenir un fantôme en cette ère. Je savais que cela arriverait un jour mais je ne m’attendais pas à ce que cela soit maintenant. Je poursuivrais ma voie mais on m’oublierait facilement. Un jour, je reviendrais… Quand ? Je ne sais pas. Dans dix ans ? Cent ans ? Deux Cent Cinquante ans ? Athéna nommait cela Misopethamenos. Cronos m’avait donné un autre nom : Ápeiryos̱ Týchi̱os. La suite de ma vie restera un éternel mystère pour cette époque mais je me promis que je garderais un œil attentif sur Asgard de temps en temps. Et, très certainement, tout comme l’était mon Maître, à mon tour, je deviendrais un Observateur Attentif de ce Monde… Jusqu’au jour où Asgard aura vraiment besoin de moi. Alors, malgré les décennies et les siècles, je reviendrais et je protégerais ce territoire, je servirais une nouvelle prêtresse, je serais le compagnon d’une nouvelle caste de guerriers et je me tiendrais droit devant Odin.


Pour l’heure, je fis apparaître mon armure du Pégase Noir. Elle était un peu cassée. Je la caressais affectueusement : elle et moi, nous en avions vu des vertes et des pas mûres. Puis, elle disparut dans les cieux. Qu’elle aille chercher un nouveau maître en espérant qu’il soit moins stupide que moi. Puis, nous quittâmes le territoire d’Asgard en direction du « Vaste Nord » pour plonger dans un nouvel univers. Je quittais des hommes, des femmes, des guerriers, des guerrières. Je ne les oublierais pas, ils feront partie de mes souvenirs. Et, c’est promis, un jour, je reviendrais : ce que je n’ai pu accomplir aujourd’hui, je le ferais demain. C’est un serment…





Revenir en haut Aller en bas
Reiner

avatar
Messages : 90


Caractéristiques
Vie Vie:
180/180  (180/180)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   Sam 28 Mar 2015 - 22:38
















LA VIE N'EST PAS UN LONG FLEUVE TRANQUILLE
~être ou ne pas être, telle est la question ~





Cet homme, ce Ryuken, quel étrange personnage était-il. Je ne savais pas si mes paroles avaient été bénéfique pour lui, mais de mon côté, j'aurais fait de mon mieux pour l'aider. Néanmoins, dans ses réponses, il semblait reconnaître cette part du mal qui lui dévorait l'âme, et c'était comme on dit, le premier pas vers la rédemption.


Je devais dire qu'il me fit sourire lorsqu'il me parla de son âme. Comment pouvait-il penser que moi, Reiner de Dubhe, allait être à genoux tremblant d'effroi face à sa part d'ombre ? C'était un garçon orgueilleux voir prétentieux. Esquissant un léger rictus, je le repris suite à sa remarque pleine d'ironie, le regard sérieux et immuable:

« Penser t'imaginer que je sois prostré d'effroi face à ta face démoniaque me fait doucement rire. Sache que t'es démons ne sont rien face à la cruauté et au mal que j'ai pu rencontrer en Smaug, le terrible descendant de Fafnir. Alors ne te méprends pas plus longtemps mon cher ami et sans vouloir te vexer ou te manquer de respect, tu n'es pas un homme qui m'intimide, d'ailleurs peu de choses peuvent le faire, au contraire, j'ai envie de t'aider car tu n'es pas un cas désespéré. »

Puis dans un étonnement assez soudain, une panthère vint faire son apparition, sortant de sa torpeur d'une ombre du temple de l'Alpha. Toujours assied sur mon trône, je salua en retour d'une geste de la main la merveilleuse créature ombrageuse d'un signe de la tête chaleureux et agréable. J'assista alors, silencieux à leur dialogue, et je dois avouer que je n'y comprenais pas grand chose. Ce Ryuken  était vraiment quelqu'un d'énigmatique et mystérieux ..

C'est alors que, finalement, l'hôte du pégase noir décida de quitter les lieux en compagnie de son amie pour accomplir son destin. Nul doute que les dieux devaient lui réserver un destin hors du commun, et qu'il réapparaîtra un jour peut-être et que nous nous reverrons, je me laissais alors imaginer qu'il serait cet homme, guéri totalement de son mal, devenant un bienfaiteur de l'humanité, une icône pour les hommes qui, dieu le sait, en avait besoin en ces temps de misère et de galère, et cela n'allait surement pas s'arranger avec le temps ...

Alors qu'ils quittaient mon temple, je répondis au signe d'adieu de Ryuken d'un geste de l'index partant du front en sa direction. Finalement, Je le regardais le fier karatéka s'enfoncer dans les couches épaisses et blanches de la neiges tombantes perpétuellement jusqu'à temps de perdre de vu sa silhouette dans l'horizon Asgardien. Alors que j'avança lentement mais surement vers les portes du temple pour les refermer, j'adressa quelques mots qui, sans doute, allaient se perdre dans l'horizon glacée.

« Bonne route à toi, porteur du pégase noir. Que ton pélerinage t'apporte quiétude et sérénité. Peut-être un jour nous reverrons nous, un verre d'hydromel à la main. »


Puis à la fin de ces mots, je repartis à mes activités, attendant cette fois ci patiemment mes frères d'armes, divinité ou représentante Asgardienne. J'avais en effet hâte de rencontrer ma nouvelle famille, et de me présenter au tout puissant Odin.









Revenir en haut Aller en bas
Séléné
Prêtresse d'Odin
avatar
Messages : 1697


Caractéristiques
Vie Vie:
190/190  (190/190)
Cosmos Cosmos:
310/310  (310/310)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   Mar 7 Avr 2015 - 19:38

<= Domaine Gamma : Alors arrive le Destructeur.
(Court post, uniquement narratif, j'espère que tu m'excuseras, et que ça te plairas. :) )
- - -

La traversée des domaines jusqu'au grand temple d'Alpha s'était déroulé sans encombres et s'était fait rapidement. J'étais même étonnée d'y parvenir avant que le Seigneur Odin et ses invités ne l'ai passé. A vrai dire, ils se trouvaient encore tous sur le domaine d'Epsilon à ce moment là. J'avais fournie une bonne quantité d'énergie afin que le rituel de purification se passe au mieux. Et je pouvais déjà ressentir une partie de mes forces me revenir. Toutefois, je choisis d'entrer simplement et doucement dans le temple d'Alpha. Les légendes voulaient que l'homme portant cette armure ait tué un dragon et ne souffre que d'un seul et unique point faible. Une petite zone du corps n'ayant pas été baignée dans le sang du dragon.

L'architecture du temple était impressionnante et en excellent état. Tandis que les portes se refermaient derrière moi, j'observais les alentours. Je me retrouvais dans une grande pièce rectangulaire. Le plafond était soutenu par huit colonnes, quatre à ma droite, quatre à ma gauche. Parfaitement alignées, et soigneusement espacées. Le tout donnant plus loin sur une pièce à priori ronde. Les flammes étaient déjà allumées dans les braseros. Nulle doute que le nouveau propriétaire des lieux se trouvait dans les parages.

La décoration des lieux ne manquait pas de rappeler le combat de Siegfried contre l'imposant, monstrueux et cupide dragon, Fafnir. Je me demandait tout de même où pouvait se trouver le nouvel homme-dragon. Peut-être dans l'une des annexes ? Ou peut-être plus loin, dans le petit sanctuaire ? J'avançais doucement, laissant vagabonder mes pensées. Devais-je m'annoncer de moi-même ? J'avais bien envie de laisser m'interpeller à sa guise, curieuse de savoir comment il allait procéder. Dans tout les cas, la volonté du Seigneur Odin serait faite.

Le bruit de mes pas, le froissement de tissu de ma robe et de ma cape, le crépitement des flammes. Tant de petits sons qui emplissaient déjà les lieux restés vides pendant trop longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Reiner

avatar
Messages : 90


Caractéristiques
Vie Vie:
180/180  (180/180)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   Mar 7 Avr 2015 - 22:35
















LES CHOSES SERIEUSES COMMENCENT
~ Mieux vaut mourir debout que de vivre à genoux ~





Alors que je me remettais de cette drôle de rencontre avec le porteur du pégase noir, cet homme qui possédait dont l'étrangeté et la singularité dépassaient l'entendement de tous ce que j'avais pu voir au long de ma vie. Il est vrai que c'était ma première rencontre en temps que guerrier divin d'Alpha et porteur de la God warriors de Fafnir, et elle fût des plus surprenantes, je me demandais alors si tous mes frères d'armes étaient si malades d'esprits, si c'était le cas, nul doute que mon intégration serait difficile. J'attendais d'ailleurs avec grande impatience une visite plus importante, trouvant l'attente un peu longue.

Quelques heures après la disparition de mon premier convive, je décidais de me ressourcer dans une activité qui m'avait permis de canaliser mes émotions et garder un total contrôle sur mon esprit : la méditation. Cela me permettait aussi d'être en symbiose avec chaque particules et fibres de vies qui m'entouraient, ce qui était important dans mon cas, possédant une part de monstre en moi. Effectivement, j'étais devenu ce genre d'hybride, mi-homme mi-dragon avec ce sang et ce cœur de dragon qui faisaient parti intégrante de mon usine corporelle. Il était donc impératif que je puisse contrôler ce côté bestial en moi.

Je ne pouvais pas dire avec exactitude combien de temps j'étais dans mon état de méditation, position en lotus, au fond du temple baignant dans son obscurité, mais une aura vint me sortir de ma stupeur. Cette puissance n'avait néanmoins rien à voir avec celle de Ryuken. En terme de puissance premièrement, celle que je ressentais était bien plus grande, peut-être même plus grande que ma propre force, mais ce n'est pas tout, dans un second temps, cette personne dégageait un cosmos particulier, un cosmos doux et chaleureux qui réchauffait les pierres du temple de l'Alpha.

Alors que cette mystérieuse personne avançait lentement mais surement dans le temple, baignée dans la lumière des braséros qui éclairaient toute la bâtisse, je pu voir l'esthétique de cette personne qui n'était autre qu'une femme. Caché dans les quelques recoins d'ombres, je l'observais de mon regard le plus perçant, je ne laissais rien au hasard : démarche, geste, apparence, accoutrement ... Rien ne me laissait penser que cette ravissante femme aux cheveux de braises n'était hostile. J'étais un peu comme le dragon qui observait sa proie avant de passer à l'attaque.


Je décidais alors d'apparaître en toute furtivité derrière la jeune femme, accoudé à l'une des colonnes du temple. Je ne sais pas si elle avait capté ma présence bien avant mon petit jeu, mais cela m'amusait. Les bras entrecroisés, j'affichais un léger sourire, satisfait d'avoir une visite qui de plus était une femme charmante. Mais bien évidement, je ne laissais jamais transparaître mes sentiments, ce qui laissait de mon image une personne froide. J'aimais cacher mon jeu, surtout que je ne savais pas à qui j'avais à faire, la jeune femme demeurant silencieuse depuis son entrée dans ma "tanière". Je décida alors de prendre la parole d'un ton neutre et respectable :  

« Je vous souhaite la bienvenue dans le palais de l'Alpha. Je me présente, je me nomme Reiner, guerrier divin d'Alpha et porteur de la rob de Fafnir, je suis le gardien de ce domaine dans lequel vous venez de pénétrer, à vos risques et périls. Qui êtes vous et quelle est la raison de votre venue, très chère hôte ? »

A la fin de mes mots, mes yeux toujours posés inlassablement sur cette belle créature, j'attendais sa réponse avec curiosité et intrigue. Ma véritable réaction ne dépendrait que de ce que me rétorquerait mon invitée. Mais par instinct, comme avec Ryuken, j'avais le sentiment que cette personne n'était pas une ennemie d'Asgard, au contraire, malgré sa puissance impressionnante, je ressentais un sentiment de quiétude et de sérénité en sa présence.









Revenir en haut Aller en bas
Séléné
Prêtresse d'Odin
avatar
Messages : 1697


Caractéristiques
Vie Vie:
190/190  (190/190)
Cosmos Cosmos:
310/310  (310/310)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   Mer 8 Avr 2015 - 11:34

Tant dis que j'avançais calmement dans le temple, j'étais persuadée d'avoir déjà dépassé le nouvel élu d'Alpha. Pourtant, il restait hors de mon champ de vision. Allons bon. Il finira bien par se montrer. Je me sentais déjà quelque peu observée, de toute façon. C'est alors que j'entendis sa voix. Il s'exprimait calmement, d'un ton parfaitement neutre. Et se trouvait derrière moi.

Me retournant avec un sourire, j'attendis qu'il termine sa tirade. Il me souhaita la bienvenue dans son temple, et se présenta. Reiner, guerrier divin d'Alpha. Puis il demanda à ce que je me présente à mon tour et expose les raisons de ma venue. Au premier abord, il m'avait l'air plutôt froid et distant. Mais peut-être cachait-il son jeu. Je me demande si son attitude changera une fois que je me serais présentée..
.

"Et bien... Je suis heureuse de constater que le nouveau gardien de ces lieux soit si prompt à faire son devoir." Dis-je avec un petit rire cristallin. "Mais j'en oublie les politesses. Je suis Séléné, Grande Prêtresse d'Asgard. Et je suis ici sur la demande du Seigneur Odin, afin de vous accueillir comme il se doit parmi nous."

Un silence, je guette une réaction, mon regard ne quittant plus Reiner, avant de reprendre.

"Je voulais toutefois savoir comment vous réagissiez aux intrusions. Alors je me suis gardée de m'annoncer plus tôt. J'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur. Vous devez avoir de nombreuses questions, n'est-ce pas ? J'y répondrais au mieux."

De nouveau, le silence s'installa. Enfin, si l'on oublie le crépitement des flammes qui éclairent les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Reiner

avatar
Messages : 90


Caractéristiques
Vie Vie:
180/180  (180/180)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   Mer 8 Avr 2015 - 18:43
















Même les dragons s'inclinent...
~ Mieux vaut mourir debout que de vivre à genoux ~





Alors que j'épiais constamment sans baisser ma garde et mon regard face à cette divine créature qui me faisait penser à une rose de part sa chevelure flamboyante, faisant parti intégrante de sa beauté, et de cette grande puissance en elle qui symbolisait les épines, je fus stupéfait d'apprendre qu'en réalité, mon hôte n'était autre que la grande prêtresse d'Asgard, la numéro deux des serviteurs du tout puissant Odin. Chacun de ses pas étaient une bénédiction qui irradiait ces lieux ancestraux dont j'en étais le gardien. C'était ce genre de visite que j'attendais, il fallait l'avouer, depuis un petit moment, mais cela en valait le coup, ce n'était pas n'importe qui !


A la fin de son monologue, je m'inclina aussi longtemps que respectueusement face à mon invitée de choix, le genoux droit et mon poing droit touchant la surface froide et rugueuse du marbre tandis que mon coude venait se loger sur la surface de mon genoux gauche, la tête baissée. En moi même, je remerciais l'éducation que m'avait donné ma seconde famille, cette politesse qui me valait ces mots élogieux de la part de la prêtresse, je pouvais presque en rougir si je n'étais pas aussi dur et solide comme du roc, surement ce côté dragon qui vivait en moi, qui me rendait si froid à première vue.

Restant dans cette même position, non pas de soumission mais plutôt de loyauté et de dévouement, j'écoutais attentivement chaque mots de la puissante prêtresse en les analysants aussi rapidement que je le pouvais, la première impression était toujours la plus importante, je ne voulais pas faire défaut au nom de mon clan et au rang qu'il m'incombait. Après quelques secondes, voir de minutes de silence, bercé par le crépitement des flammes des braséros, je m’apprêtais à prendre la parole dans ce ton toujours aussi sur de moi. Il fallait dire que cette aura apaisante et si douce que dégagée dame Séléné, et qui avait conquis chaque parcelles des pierres de ce temple, annihilant même mes particules cosmiques, ne pouvait que me rendre à l'aise, même si j'étais quelqu'un de confiant à la base :

« Je ne peux que me féliciter de vous accueillir dans mon humble et modeste temple, votre altesse. C'est pour moi un honneur de vous accueillir ici, dans le domaine de l'Alpha. Vous m'excuserez pour l'état peu approprié à recevoir du monde, je suis ici depuis peu, j'ai eu à peine le temps déloger cette poussière qui a prit possession des lieux en signe visiblement de la longue absence de mon prédécesseur.. »

Après quelques secondes de pause, je repris mon monologue, toujours de cette voix sur et forte témoignant tous le respect que j'avais envers la grande prêtresse d'Odin :

« Comment pourrais-je vous le reprocher ? Ce petit jeu est crucial, nul doute que vous ne pouvez vous permettre d'avoir en vos rangs des guerriers qui font déshonneur à la nation Asgardienne.. J'espère que vous aurez été satisfaite de cette approche avec ma personne. Je vous suis reconnaissant de me consacrer ce temps pour répondre à mes interrogations .. à vrai dire, je suis nouveau ici, je ne connais pas mes frères d'armes, les alliés ni les ennemis d'Asgard. Si vous pouviez me renseigner, j'en serais honorer, votre altesse. Et d'ailleurs, si vous aviez des questions à me poser sur moi, je vous y répondrai avec grand plaisir. »

J'attendais avec impatience la suite de cette discussion en la compagnie de la divine prêtresse d'Odin. Une chose était sur, j'étais ravi de recevoir cette grande dame en mes lieux, elle qui prenait du temps pour me recevoir alors qu'il n'y avait aucun doute sur le nombre incalculable de tâches que lui incombait sa très haute fonction, j'étais en quelque sorte un privilégie.









Revenir en haut Aller en bas
Séléné
Prêtresse d'Odin
avatar
Messages : 1697


Caractéristiques
Vie Vie:
190/190  (190/190)
Cosmos Cosmos:
310/310  (310/310)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   Jeu 9 Avr 2015 - 13:23

La première réaction de l'Alpha semblait être la surprise. Enfin, je n'en attendais pas vraiment moins. Puis il s'inclina, un genou et un poing au sol, écoutant patiemment ma tirade. Lorsque vint son tour de prendre la parole, il resta dans cette position qui, à la longue, devait être cruellement inconfortable. Il se félicita de m’accueillir dans son temple, combien même celui-ci n'était pas vraiment prêt pour recevoir quelqu'un, exposant l'abandon évident des lieux. Reiner m’espérait satisfaite de son approche. Puis il commença à évoquer les sujets sur lesquels il souhaitait être informé.

"Je suis plutôt satisfaite, oui. Vous avez réagit avec un calme assez relatif. Je suppose que vous aviez prit le temps d'observer avant de vous manifester. Quoi qu'il en soit, vous pouvez vous relever. Cette position doit commencer à devenir inconfortable."

Un sourire, j'observe le nouveau chevalier-dragon en détail. Nul doute qu'il à été préparé toute sa vie durant à ce genre de rôle. Il ne laisse pas transparaître grand chose.

"Vos interrogations sont toutes légitimes. A l'heure actuelle, le Royaume d'Asgard n'a pas d'ennemi clairement défini. Nous sommes souvent restés neutres dans les conflits des divinités grecques. Seulement, différentes menaces bien plus anciennes que les dieux sont venues frapper aux portes d'Asgard et du monde à plusieurs reprises. Nous obligeant par la même occasion à coopérer avec d'autres "clans" pour s'assurer de la sauvegarde de l'humanité. Je pourrais vous exposer ses menaces passées plus en détails si vous le souhaitez."

Une courte pause, le temps de laisser le jeune homme assimiler cette information, et voilà que je reprenais déjà la parole.

"Par le passé, nous avions eu une alliance avec le sanctuaire sous-marin de Poséidon. Mais les récents événements sont venus l'annuler. En ce moment, deux envoyés du Sanctuaire d'Athéna sont à Asgard. Mon homologue, le Grand pope, et un chevalier. Ceux-ci sont venus quérir une alliance avec le Royaume d'Asgard. Je les aient reçus avant que le Destructeur ne frappe sur le premier domaine. Maintenant, ils vont être reçus et écoutés par le Seigneur Odin. Il est probable que nous ayons ensuite à voyager jusqu'au dit Sanctuaire pour rencontrer Athéna elle-même et officialiser clairement cette alliance."

Un nouvel arrêt dans mon exposé de la situation. Je fais quelques pas dans le vaste Temple d'Alpha, avant de poser une nouvelle fois mon attention sur Reiner.

"Voilà pour la situation d'Asgard. Maintenant, par rapport à tes nouveaux frères d'armes... Je pourrais bien sûr tous les nommer, et te dire ce qu'il y a à savoir sur eux, mais il serait plus simple et plus valorisant pour vous, comme pour eux, de le rencontrer directement. Après... Pour les armures de rang égal à la votre.. Sachez que les gardiens de Gamma, de Beta et de Delta ne sont pas éveillés. Vos "frères" ont tous des caractères et des façons d'être très différentes. Certains sont même des femmes. Mais ce sont tous des personnes d'exception. Ils ne sont pas tous présent sur les terres d'Asgard en ce moment. Certains ont été envoyés à l'extérieur afin de répondre à des appels à l'aide, pour parfaire leurs connaissances du monde, ou pour observer des endroits précis. Le Seigneur Odin et moi-même veillons à satisfaire au mieux les demandes, sans départir le Royaume de tout ses protecteurs en même temps."

Sans me départir de mon sourire, je laisse le silence retomber, invitant le jeune homme à prendre la parole. Nul doute que parmi mes tirades, certains éléments sauront faire naître de nouvelles questions.
Revenir en haut Aller en bas
Reiner

avatar
Messages : 90


Caractéristiques
Vie Vie:
180/180  (180/180)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   Jeu 9 Avr 2015 - 17:18
















La paix, mythe ou réalité ?
~ Mieux vaut mourir debout que de vivre à genoux ~





Les mots de la prêtresse raisonnaient en moi comme l'écho de l'eau ayant subi le choc d'une pierre à sa surface. Je réalisais alors que le monde était plus vaste et riche en celui que je croyais. C'est à cet instant que je compris que Odin n'était pas la seule grande et hippique divinité en laquelle je croyais. Dans ma grande naïveté, je découvrais l'existence des dieux Olympiens, cette Athéna en laquelle le peuple d'Asgard semblait vouloir pactiser une alliance pour préserver cette paix ...


Quand, dans sa grande bonté, la prêtresse m'autorisa à me relever, car il est vrai que j'avais le genoux endigué par mon poids concentrer sur ce pauvre membre en plus affecté par le froid de ce marbre d'une beauté affligeante malgré la poussière qui y avait élu domicile. Toujours stupéfait par les révélations de la prêtresse, je me dirigea vers mon trône pour y prendre le pichet d'hydromel déjà bien entamé et je m'en versa une tasse. Je saisie une deuxième verre en terre séché, je le remplis de ce délicieux nectar que j'offris de bon coeur à mon invité de prestige, puis je retourna m'asseoir sur mon trône, les deux coudes posés sur mes genoux.

Je mentirai si je disais que je n'étais pas perplexe suite aux mots de ma supérieur. Il était vrai que le sujet d'une paix me gênait, c'était pour moi impossible de m'imaginer un monde baignant dans le parfum du pacifisme et de l'amour total. L'Homme était trop instable, à l'instar de mon premier invité, comme je lui avais dis, les humains possédaient le mal et le bien en leurs âmes et consciences, seuls les plus forts mentalement pouvaient contenir et annihiler ce côté funeste pour faire ressortir le bien à travers leurs actions. Malheureusement, ces gens la étaient de plus en plus rare, la solidarité était une chose qui finirait par disparaître, alors ce jour sera celui des loups et des boucliers brisés.

Alors que je laissa le silence envahir les lieux pendant de longues minutes, perdu dans mes réflexions, mon regard se tourna vers mon robe de Fafnir, que je toucha délicatement avec une fierté et un amour inconditionné. Je me disais à ce moment que c'était avec elle que je pouvais, à défaut d'être une tâche quasiment impossible, rendre les objectifs des seigneurs d'Asgard possible, même si je n'étais qu'une pierre à l'édifice, une étoile brillante perdue parmi tant d'autres dans ce vaste monde céleste illuminé de milliard d'astres.

Je décida alors de me reprendre, et de ne pas faire trop attendre Séléné qui me faisait le plaisir de répondre à toutes mes questions, elle qui était le porte étendard d'Asgard, elle qui avait des tâches d'une importance capitale pour le royaume scandinaves. Je lui répondis alors de cette même voix neutre et roc, toujours dans ce respect intact :

« Les objectifs de Sa majesté Odin sont nobles, et je suis ravi de faire parti de l’échiquier pour obtenir ce monde de paix, bien que je sois sceptique sur la finalisation de ce but.. Les hommes sont tellement instables, et si influençable par la volonté des dieux qui ne sont pas tous aussi bons que Odin.. »

Après quelques secondes de pause, je repris mon monologue, toujours de cette voix sur et forte, me rendant compte que j'avais laisser mes émotions dépasser mes mots :

« Ne tenez pas rigueur de ce que je viens de vous dire, ce ne sont que mes pensées personnelles. Sachez juste que je donnerais ma vie pour les ambitions honorable d'Asgard. Concernant mes frères d'armes, je suis en tout point d'accord avec vous, je les rencontrai en temps voulu, en espérant que tous, aussi différents sont-ils, soient des hommes vaillants sur qui je peux compter. J'ai en effet horreur des lâches et des traîtres, mais si vous vanter mes frères d'armes dans votre grande bonté, je ne doute déjà pas de leurs valeurs. »

Mes yeux se posèrent alors, avec un sérieux véritablement affiché en direction de la numéro deux du royaume. J'avais cette question qui me trottait dans la tête depuis le moment ou j'étais devenu le guerrier divin d'Alpha. Je profitais alors de l'occasion pour la lui poser:

« Cependant, la véritable question qui me ronge l'esprit, c'est de savoir, outre le rôle d'un guerrier en son seigneur, ce que vous attendez de moi précisément en tant que guerrier divin d'Alpha ? Ai-je un rôle spécifique à l'égard de mes frères d'armes ? Et pourquoi m'avoir choisi moi, un homme originaire de France et non d'Asgard ? »

J'attendais énormément de la réponse de la prêtresse, et je n'avais aucun doute que sa réponse me satisferait. En attendant, je sirotais avec plaisir mon breuvage avec l'impatience des mots de Séléné dont j'attendais énormément !









Revenir en haut Aller en bas
Séléné
Prêtresse d'Odin
avatar
Messages : 1697


Caractéristiques
Vie Vie:
190/190  (190/190)
Cosmos Cosmos:
310/310  (310/310)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   Sam 11 Avr 2015 - 18:27

Quand j'indiqua à Reiner qu'il pouvait se relever, ce dernier n'hésita pas à une seconde, allant jusqu'à s'installer sur un petit trône et se servir à boire. J'accepta toutefois le verre généreusement offert. Pas une seule fois l'homme-dragon ne vint remettre en cause mes propos. Et aussi étrange que celui puisse paraître, aucun d'entre eux ne suscita de question formulée à voix haute. Non... La question qui vint était une interrogation personnelle, que tous s'étaient posés à un moment ou à un autre. Elle avait été formulée avec le plus grand sérieux. Nulle doute que mes réponses étaient très attendues par le jeune homme. Il me fallut de longues minutes pour considérer les propos de Reiner dans leur globalité. Et pour donner ma réponse.

"Nombre de vos frères d'armes sont plus anciens et plus expérimentés que vous. Ce seraient plutôt à eux de tenir le rôle d'aînés face à vous. Toutefois, de tout les guerriers divins, vous êtes celui qui se tient le plus proche du palais d'Odin. Il est déjà arrivé que des menaces parviennent à frapper directement au Palais, à l'insu des guerriers divins. Ce serait vous duper que de dire que vous êtes bien plus exceptionnel que vos frères d'armes. De nombreuses rumeurs et légendes accompagnent l'armure d'Alpha. Et parmi les prédécesseurs que je vous connais, un seul à été à même de surpasser les histoires concernant votre protection. Mais il n'était pas un homme de plus intègre. Le pouvoir à cette tendance à corrompre les hommes. "

Une pause dans mes propos. Je prends le temps de goûter le précieux alcool qui m'a été servi, avant de reprendre.

"Je me doute que ce n'est pas vraiment ce que vous attendiez. En soit, devenir guerrier divin est déjà avoir une destinée bien différente de celle des gens du commun. En parlant des gens du communs, sachez que votre domaine ne se limite pas à ce magnifique temple. Comme pour les autres guerriers divins de haut-rang, votre domaine couvre une parcelle du territoire d'Asgard. Il est même probable qu'au moins un village se trouve sur cette parcelle. Vous devez honorer votre dieu, et venir en aide à la population. Le peuple est la base de bien des choses."

"Concernant vos origines... Les origines ne décident pas. Pour exemple, l'un de vos frères à servi sous d'autres couleurs par le passé. Et il est pourtant respecté par ses pairs. Il se voit même attribuer des missions d'ordres diplomatiques très délicates. Ce qui compte, ce sont les espoirs que vous nourrissez. C'est votre bravoure. Votre bonté d'âme. Le Seigneur Odin cherche des guerriers, mais il cherche avant tout des Héros. Des personnes qui seront apte à combattre pour plus que la sauvegarde d'un lopin de terre."

A la fin de ma tirade, j'observe le jeune guerrier d'alpha. Mes réponses lui ont-il apporté satisfaction ? Je me le demande...
Revenir en haut Aller en bas
Reiner

avatar
Messages : 90


Caractéristiques
Vie Vie:
180/180  (180/180)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   Sam 11 Avr 2015 - 20:51
















Nous ne sommes qu'ombres et poussières ..
~ Mieux vaut mourir debout que de vivre à genoux ~





Jécoutais attentivement mon interlocutrice qui au passage semblait elle aussi savourer le délicieux nectar Asgardien. Désillusion ou pas, ses mots me faisaient doucement redescendre sur terre. Il fallait dire que dans mon village, j'étais un héros, le guerrier considéré comme l'Alpha de la meute ... mais dans cette nouvelle famille, je n'étais qu'un brin d'herbe parmi tant d'autres qui composaient un jardin. J'étais sensiblement vexé par ces mots, et mon visage devait parler de lui-même, mais comment pouvais-je reprocher cela à la prêtresse ?


Je fus alors submergé par les fragments de mon passé, je repensais à cet instant ou j'étais méprisé par le clan des Dubhe, n'étant pas un pur sang, jusqu'à ce moment ou je devins le héros de ce peuple après avoir vaincu Smaug, ce terrible dragon, fruit de l'abomination de fafnir, l'une des créatures les plus redoutables qu'Asgard ai connu, ce monstre qui représentant l'avarice des hommes .. Je compris alors grâce à cette réflexion que Séléné ne connaissait encore rien de moi, et que je devais faire mes preuves pour lui prouver que j'étais exceptionnel, rien que pour le fait d'être devenu mi-homme mi-dragon.

Toujours immobile, me tenant fièrement sur le trône, je décidais de ne pas relever les mots terribles pour ma fierté, ma personne et mon passé, je prenais sur moi et c'était mieux comme ça. Après avoir laissé quelques secondes, le temps de bien m'imprégner de toutes les réponses de la femme aux cheveux de braises, je décidais de reprendre la parole, mon interlocutrice avait été très clair jusque maintenant et je m'en félicitais, il n'y avait rien de plus désagréable que devoir se répéter sans cesse, ce qui n'était pas le cas.

« ..... Et pouvez vous me parler de la hiérarchie au sein d'Asgard ? Si toutefois il y en avait une, dame Séléné ? »

Je mentirai si j'étais dans le même état d'esprit qu'au début de notre rencontre. Je n'avais que du respect et aucune animosité envers la très elle prêtresse d'Odin, mais mon égo lui était mal. Me sentir banal, ce sentiment horrible, c'était la première fois que je ressentais cela, il fallait que la pilule passe.

En revanche, j'étais tout à fait d'accord avec les propos de Séléné. La puissance pouvait faire tomber un homme dans le mal et obscurantisme. Le meilleur exemple était une nouvelle fois ce dragon porteur de chaos et de destructions qui était autre fois un valeureux nains puissant, fier bâtisseur, puant, la barbe pleines de croûtes de fromages et vigoureux qui tomba dans les ténèbres à cause de la puissance qu'il avait acquis grâce à sa fortune. Un peu comme un anneau maudit qui pouvait corrompre les âmes mortels et immortelles, détruisant leurs âmes et leurs apparences physiques, les abandonnant à la psychose et à la folie.

Me concernant, je sentais jours après jours cette puissance draconique qui coulait dans mes veines s'emparer de mon âme petit à petit, et qui sait ce qu'il pouvait advenir si je n'arrivais pas à contrôler cette pulsion dévastatrice grâce au yoga qui me permettait de me contrôler. Peut-être que d'ailleurs les mots de la prêtresse visaient expressément ce sujet ? Seule elle le savait.








Revenir en haut Aller en bas
Séléné
Prêtresse d'Odin
avatar
Messages : 1697


Caractéristiques
Vie Vie:
190/190  (190/190)
Cosmos Cosmos:
310/310  (310/310)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   Lun 13 Avr 2015 - 12:24

Pas un seul instant mon attention n'avait quittée le nouvel élu d'Alpha. Mes précédents propos ne lui avait pas plu. C'était évident. Ou du moins pouvais-je sentir la déception ou l'égo blessé. Au fond de moi, j'avais l'espoir que ce ne soit que temporaire, et que le jeune homme y trouve la motivation pour faire ses preuves et se démarquer de ses nouveaux frères d'armes. Il se reprit toutefois assez vite pour adopter une nouvelle posture pleine de fierté, emprunte d'une noblesse à peine voilée. Mais sa question restait surprenante. Le voilà qu'il voulait connaître la Hiérarchie.

"Il existe bien une hiérarchie, Reiner. Odin, Dieu des dieux, père de tout, est à son sommet. Viennent ensuite toutes les autres divinités, quel que soit l'élément qu'elles représentent. Toujours dans la continuité, après les dieux viennent leurs porte-parole, comme le grand prêtre. Actuellement, c'est moi qui occupe cette fonction. L'intendant du palais peut se permettre de faire des remarques, de vous sermonner ou de vous conseiller, mais en aucun cas ne pourra donner d'ordres aux guerriers divins."

Je marque une pause, prend une autre gorgée de cet alcool qui me brûle la gorge. J'observe, j'écoute, je laisse mon esprit vagabonder dans l'espace du temple d'Alpha, laissant au jeune homme le temps de prendre en considération mes propos.

"Au sein des guerriers divins aussi, il existe une hiérarchie. Au sommet de celle-ci, au nombre de sept, ou plutôt, devrais-je dire, huit, se trouvent les armures des conquérants. Les plus puissantes armures du Royaume d'Asgard. Les porteurs de ses armures sont aussi les protecteurs des domaines d'Asgard. L'armure d'Alpha est l'une d'entre elle. Viennent ensuite plus d'une vingtaine d'armures, représentant une étoile, un élément, ou un animal mythologique. Et pour finir, viennent les armures représentant les Valkyries, les Géants et les aspects liés au destin ou à la magie."

"Le nombre des armures de deuxième et troisième rang n'est pas clairement définis. Certaines dorment depuis si longtemps, qu'elles ont été oubliées. Elles attendent toujours leur heure, leur élu, quelque part. Seul Odin pourrait encore les retrouver."


Je fais quelques pas dans la pièce, fais le tour du petit trône du guerrier divin d'Alpha, observe les fresques sur les murs. Puis je reviens à lui. Inlassablement.

"Toutefois, le rang de l'armure ne fait pas tout. Nous écoutons chacun de nos guerriers avec la même attention. Mais il arrive que l'ancienneté, la sagesse, et la puissance, priment sur le rang. Tu es nouveau, personne ne te connait, nous ne savons rien de toi non plus. Et pourtant, te voilà avec l'une des armures les plus puissantes d'Asgard. Pour ma part, il me tarde de savoir comment tu l'emploieras. J'espère simplement que tu ne laisseras pas le dragon prendre le pas sur l'homme."  

Est-ce que je suis vraiment ignare à son sujet ? Je l'observe tout en souriant, attendant ses prochaines réactions, ses prochaines questions.


Dernière édition par Séléné le Lun 13 Avr 2015 - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Reiner

avatar
Messages : 90


Caractéristiques
Vie Vie:
180/180  (180/180)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   Lun 13 Avr 2015 - 13:39
















L'acte d'un homme et le reflet de son âme
~ Mieux vaut mourir debout que de vivre à genoux ~





Tandis que la prêtresse répondait à mes questions avec la plus grande précision, de sa voix si douce qui vous marquait l'esprit avant le cerveau, je jeta un regard rempli de fierté en direction de mon armure de Fafnir qui se trouvait à ma droite, posé délicatement sur le marbre luisant du temple, armure que l'on nommait plus généralement l'Alpha.

J'étais le seul à pouvoir ressentir ce sentiment. Il fallait dire que cette armure représentait beaucoup pour moi, elle incarnait le sacrifice de mon père adoptif ainsi que ceux de mes frères d'armes mort en héros .. elle représentait également cette puissance aussi bonifiante que destructrice qui était au service du bien, au service d'Odin et d'Asgard. En réalité, cette armure me ressemblait en tous points, et je devais de mon mieux pour la représenter et en être digne.


Mon regard se posa ensuite en direction de Séléné, cette femme était extraordinaire. Elle semblait avoir un pouvoir sensoriel, je sentais qu'elle lisait en moi comme dans un livre ouvert, ainsi elle pouvait comprendre ce que je ressentais, elle en serait probablement la seule. Je commençais à réaliser par la force de ses mots qu'elle était ce remède qui pourrait m'empêcher d'être dominé par ce côté dragon qui sommeillait en moi. Je fus d'ailleurs étonné de sa connaissance de mon hybridité, personne ne le savait sauf mon clan, celui de Dubhe .. je voulais lui demandé des explications, mais au bout du compte, il y avait des secrets qui devaient rester cachés.

Après avoir écouté d'une grande attention chaque mots de la femme aux cheveux de braises, je laissa de longues minutes de silence s'emparer du palais. Je réfléchissais déjà de quelle manière j'allais tourner ma prochaine phrase, je ne voulais surtout pas manquer de respect à cette grande dame par ma maladresse et mon impulsivité. Dès lors, je me leva d'une lenteur dantesque de mon trône, puis je me rendis vers les fresques murales qui me fascinées toujours autant, même après avoir passé des heures à les contempler, avant de prendre la parole avec cette fois toujours aussi noble que respectueuse, les mains derrière le dos, entrelacés.

« Alors vous savez que je suis un être hybride, mi-homme mi-dragon. Vous visez juste encore une fois dame Séléné, comme vous l'avez souligné, cette soif de pouvoir, cette soif de puissance mais aussi de désolation malheureusement me guette, je l'a ressens comme si je dégustais cette délicieuse boisson que vous buvez avec moi.. Je suis le plus puissant des membres des Dubhe, et je suis celui qui se rapproche le plus d'un dragon de par mon affrontement contre la terrible engeance de fafnir, Smaug. »

La lueur de mes yeux fléchissaient, mes membres eux se cripsés. J'avais honte de dire tous cela à cette femme qui ne me faisait que des éloges. Je sais que je prenais le risque d'être désavoué par cette puissante prêtresse, mais je me devais d'être franc comme je l'avais toujours été. D'une voix plus fébrile, je repris mon monologue, toujours en prenant soin d'éviter le regard de Séléné.

« Forte heureusement, le souvenir de mes proches défunts comme vivants me donnent la force nécessaire pour contenir cette soif, et mettre en avant cette lumière qui brille en moins, je veux rendre ce monde meilleur comme le sont les intentions d'Odin. Quand je vous écoute, ce bon côté devient plus brillant, c'est pour cela que je suis convaincu que votre prestance d'âme m'aidera à contrôler avec le temps cette puissance. C'est pour cela que je me donne une nouvelle mission, autres que celles que vous m'avez soigneusement listé : je veillerais sur vous personnellement. »

Un sourire s'empara alors de mon visage. On disait que les objectifs étaient un moteur de vie chez un homme, je pouvais le confirmer. J'attendais avec curiosité la réponse de mon interlocutrice, j'avais maintenant un espoir de ne pas devenir à mon tour ce terrible monstre causant ruine et désolation. Séléné était cette lumière qui m'aiderait à endiguer cette personnalité pour mieux la contrôlé et la mettre à des profits, dont celui de la paix et de la justice.








Revenir en haut Aller en bas
Séléné
Prêtresse d'Odin
avatar
Messages : 1697


Caractéristiques
Vie Vie:
190/190  (190/190)
Cosmos Cosmos:
310/310  (310/310)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   Lun 13 Avr 2015 - 15:24

J'avais donc vu juste. De tout temps, les guerriers désignés pour revêtir l'Alpha avaient eu un lien direct avec le héros de la légende ou avec un dragon. Celui-ci ne faisait pas exception à la règle. Il se leva de son trône et alla se placer devant les fresques murales, les mains jointes dans le dos. Le jeune guerrier me confia alors une première partie de son histoire. Membre d'une famille asgardienne de légende, et tueur du descendant de Fafnir, connu sous le nom de Smaug. Le parangon de la désolation. Puis lorsque vint le moment d'évoquer ce qu'il avait perdu, le sacrifice de ses proches, il détourna le regard, et sa voix perdit de son assurance. Le voilà qu'il se donnait une nouvelle mission : Veiller sur ma personne. Et pour la première fois depuis le début de cet entretien, je pu le voir sourire franchement.

"Je suis heureuse de vous voir sourire enfin. J'accepte votre serment et votre protection, Reiner, élu d'Alpha. Toutefois, n'oubliez pas que c'est le nom d'Odin qu'il faudra appeler dans les batailles. Vous aurez sûrement la chance de le rencontrer dans les temps à venir."

Un moment de flottement, j'observe les fresques plus en détails. Le combat de l'homme, contre le féroce et cupide dragon, sa victoire triomphante.

"Si je puis me permettre une remarque, vous ne devriez pas détourner le regard quand vous évoquer les pertes que vous avez subis. Ils vous donnent la force de continuer, et font partie de votre histoire. Ces braves festoient à la table des dieux. Leur souvenir devrait être évoqué avec plus respect."

Je me retourne, reportant mon attention sur le jeune homme-dragon.

"J'ai également combattu par le passé, en une qualité toute autre que celle qui est la mienne aujourd'hui. J'ai le plus grand respect pour celui qui fut mon adversaire. Combien même notre foi est fort différente... Mais je m'éloigne du sujet. Avez-vous d'autres questions ?"
Revenir en haut Aller en bas
Reiner

avatar
Messages : 90


Caractéristiques
Vie Vie:
180/180  (180/180)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   Sam 18 Avr 2015 - 16:07
















L'acte d'un homme et le reflet de son âme
~ Mieux vaut mourir debout que de vivre à genoux ~





Je fus satisfait de la réaction de la prêtresse d'Odin, elle semblait être sur la même longueur d'onde que moi. La discussion avait bien avancé, je n'avais plus aucune question, j'étais d'ailleurs globalement satisfait de cette entrevue qui était à la hauteur de mes espérances, moi qui était assez sceptique de nature.


Alors que j'étais toujours la, à cette place, contemplant la magnifique fresque murale du temple de l'Alpha, je me retourna vers la prêtresse pour y plonger mes yeux dans les siens. La regardant d'un regard prompt et franc, je resta dans cette position de torpeur de longs instants avant de prendre la parole de cette voix rugueuse et spontanée :

« N'en soyez pas habitué, mon sourire est aussi rare qu'une éclipse. Et puis, concernant le souvenir de mes semblables, je ne peux vous laisser dire que cela, j'ai un respect total pour les miens, c'est eux qui ont fait ce que je suis aujourd'hui, sachez le, grande prêtresse. »

Après mon monologue, je retourna m’asseoir sur mon trône, pensant à mes semblables qui avaient péri durant notre assaut contre la traque de Smaug. La mine miné, les yeux perdus dans le néant, je repris la parole, répondant à la question de la grande prêtresse qui me faisait l'honneur de sa présence ici, chez moi, dans mon temple :

« Concernant mes questions, je n'en ai plus dame Séléné, vous avez été très professionnelle en répondant avec sagesse à mes questions. Je reste à votre dispostion à présent, si vous avez une mission à me donner. »

J'attendais maintenant la réponse de la femme aux cheveux de braises qui n'avait quand à elle presque pas bouger, dans son immobilisme total. Il semblait que cet entretien se terminait, dans un respect magnanime. J'étais heureux d'avoir rencontré la prêtresse.










HRP : beaucoup de travail cette semaine, d'ou le temps de réponse assez long, merci pour l'attente ^^
Revenir en haut Aller en bas
Séléné
Prêtresse d'Odin
avatar
Messages : 1697


Caractéristiques
Vie Vie:
190/190  (190/190)
Cosmos Cosmos:
310/310  (310/310)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   Jeu 30 Avr 2015 - 13:34

J'écoutais, patiemment, attentive, comme j'avais l'habitude de le faire, et comme je le ferais probablement toujours. Il n'avait plus de questions à me poser. Et le voilà qui demandait si, éventuellement, je n'avais pas une mission à lui confier. Il retourna s'asseoir sur son trône, si bien que je du le suivre pour me tenir face à lui par la suite.

"Heureuse d'avoir pu satisfaire vos interrogations, alors." Dis-je, avec un sourire.

Je laissa le silence s'installer et planer quelques minutes. L'endroit, ce grand temple réservé au guerrier divin d'alpha, me semblait plus chaleureux, à présent.


"Je n'ai pas de mission à te donner, dans l'immédiat. Mais... Je sais que le Seigneur Odin à demandé à tes frères d'armes de mettre sur pied un entraînement de perfectionnement auquel tout les guerriers divins seraient invités à participer. L'occasion pour toi d'avoir un premier contact ces personnes. Il ne semble pas que le Seigneur Odin ait précisé un lieu lors de sa demande. Mais ils sont déjà plusieurs sur le premier domaine."

Je détache enfin mon regard du jeune guerrier d'Alpha, réajustant les manches de ma robe ainsi que mes gants.

"Pour ma part, je vais m'accorder un peu de temps au palais. Il est probable que le Seigneur Odin et moi-même partions sous peu, pour affaires diplomatiques. Je ne saurais que te conseiller de prendre le temps d'observer les autres domaines d'asgard, et de rejoindre ceux qui se réunissent déjà."

Après avoir attendue quelques longues minutes en silence, la prêtresse fait demi-tour et quitte le temple.

=> palais d'odin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le règne du nouvel homme-dragon   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le règne du nouvel homme-dragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le règne du nouvel homme-dragon
» Arakim Gorondo, Un nouvel homme
» [Validée]Gingi yamada
» Un nouvel homme, un nouveau tatouage, un vrai Kadoria ..... [PV]
» Le règne du feu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume d'Asgard ¤ Odin :: Le pays d'Asgard :: Le temple d'Alpha-