Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Ici ou là bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cyn
Gardienne de la Sagesse et de l'Intelligence
avatar
Messages : 201


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
130/130  (130/130)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Ici ou là bas    Dim 22 Fév 2015 - 22:59






Une ombre. Délicate, aérienne, là et ici sans pour autant y être. Lente, est sa démarche. Pâles, sont ses contours. Elle ne se ressent pas. Elle ne se distinguera qu'à peine. Est-elle ici. Est-elle la bas. Appartient-elle à ce monde... Odin seul pourrait répondre à cette question. Mais au bout du compte... quelle importance ?

Asgard est encore la cible de périls dont il ignore la véritable teneur. Devrait-elle se joindre à ses compagnons ? Peut être. N'est-ce pourtant pas ce qu'elle fera. Car d'aucune utilité, serait sa présence. Elle l'attendra ici. Dans son propre domaine. Au coeur du Sanctuaire qui est le sien. Ashram.

Si le Père a besoin d'elle, il n'aura qu'à le demander. Car à jamais elle ne restera sourde à ses attentes. Le sait-il...? Evidemment. Le Divin est insondable, impalpable. Ceux qui imaginent pouvoir en comprendre le sens, en percer les secrets, ont encore tant de choses à apprendre.

Les loups se pressent autour d'elle. Frôlant les pans légers des voiles retombant délicatement le long de ses pieds nus. Douce et bienveillante, est-ce là la garde de la cascade gelée d'Epsilon, pour qui sait entendre ce qui n'est pas prononcé. L'Alpha et Nox ne sont pas présents. Leur devoir passe avant toute autre chose.
Mais elle attendra. Oui. Elle attendra le temps qu'il faudra. Le temps n'a jamais été un problème. Il ne le sera pas plus aujourd'hui qu'il ne l'était hier.



Fiche par Narja pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Miria

avatar
Rôle : Forgeron du camp d'Asgard.

Messages : 274


Caractéristiques
Vie Vie:
176/176  (176/176)
Cosmos Cosmos:
175/175  (175/175)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Mar 3 Mar 2015 - 11:00



Arrow Norvège !

Le voyage me parut une éternité, après avoir vagabondé des journées entières depuis la Norvège. Infatigable, je parviens avec dextérité au domaine d'epsilon, non sans une pointe d'amertume. J'avais été marquée à jamais par ce que j'ai vécu à Folkvang, mais la sombre désolation des montagnes de Gamma me laisse palpable sur l'ennemi que mes camarades ont combattu. Qui étaient-ils ? Qu'elles étaient leurs motivations ? J'ai toujours été une personne renfermée sur moi-même, attendant quelque chose pour s'ouvrir sur le monde. Alors, percevoir sur mon visage autre chose qu'une certaine froideur est un exercice délicat. Mais, là. Tout en secouant la tête tristement, je m'égare, jusqu'à percevoir la silhouette de Cyn, entourée par de nombreux loups. Nobostant ma tristesse passagère, je souris timidement à mesure de mon avancée, tout aussi timide vers elle !

Heureuse de te revoir Cyn. Bien que je fusse présente en Norvège, j'ai ... ressenti un mal profond drapé de son influence notre royaume. Mais, j'arrive après la bataille.

Baissant le regard vers les nombreux loups, ma main effleure la tête de l'un d'eux avant de relever le visage vers Cyn. Stoppant mes pas, je ne dis mot. Puis, reprenant la parole avec moins d’assurance qu’avant, comme si je me doutais de ce qu’elle me dirait. La peur qu’elle comprenne de travers ce qu’elle lui dirait. Mais, je n'ai pas à m’en faire, elle n’est pas ainsi.

Ta présence ici relève-t-elle de ton initiative ou coïncide-t-elle d'un ordre d'Odin ? Je t'avoue que j'ai faits au plus vite depuis mon passage au temple de Freyja, mais j'arrive bien trop tard.

La peur, toujours elle. Expirant presque silencieusement, je me pousse dans un nouvel élan de courage à parler sans filtre.

Qu'envisages-tu de faire Cyn ? J'aurais tant souhaité me tenir au côté de tous ceux aux montagnes de Gamma, mais la situation m'y contraint. Puis ...
Revenir en haut Aller en bas
Cyn
Gardienne de la Sagesse et de l'Intelligence
avatar
Messages : 201


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
130/130  (130/130)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Mer 4 Mar 2015 - 12:28





Les loups vont et viennent. S'assoient puis se relèvent. Font quelques pas puis se figent. Un étrange ballet de poils pâles et sombres prend forme aux pieds de la cascade gelée de l'Alpha. Cyn, droite comme un i, légère comme une plume, comme à son habitude, laisse ses prunelles diaphanes dériver bien au-delà du simple champ de vision mortel.
Un sourire étrange, diffus, un peu comme une lumière perçant très faiblement à travers les rideaux d'une pièce, se dessine sur ses traits.
Jörmungand... capricieuse et colérique créature mythologique, que des millénaires d'existence n'ont certes pas apaisée.

Froissement de tissus, pivot sur la pointe des pieds, la voilà face à la jeune guerrière au regard légèrement fuyant. Tristesse. Gêne.
Une main s'élève dans les airs pour se poser avec délicatesse sur l'épaule de Miria.

« Le conflit qui oppose Jörmungand à notre Père est presque aussi vieux que le monde Miria. Nous estimons que tu ne devrais pas t'en inquiéter outre mesure. Le Père sait considérer le serpent comme il doit l'être. Mais nous t'accordons volontiers que cette créature... de tous temps et depuis sa naissance, nous a toujours impressionné. »


Un sourire appuie ces quelques mots alors qu'elle acquiesce en silence.
Un sourire qui se fige sans pour autant revêtir la forme d'une déception ou d'une interrogation quelconque. Comme si... il s'était mis de lui même en suspend.
L'inquiétude cogne sourdement dans les tempes de la jeune Valkyrie. L'inquiétude. Le fléau de cette ère et de toutes celles qui l'ont précédée.

« Miria »


La main glisse de son épaule, balayant doucement l'armure de métal jusqu'à enlacer la main de la jeune femme. L'une puis l'autre, les paumes de Cyn se referment sur elle alors que ses prunelles aussi pâles qu'une pleine lune semblent percer au plus profond du corps, mais surtout de l'âme.

« Chère enfant.
Nous comprenons, que tu t'en inquiètes. Nous comprenons, que la crainte de ne pas avoir été là quand il l'aurait fallu t'angoisse.
Cependant.
Nul n'est ou n'est pas à sa place en ces lieux. Nul ne doit culpabiliser de n'être arrivé à point nommé, car chaque point du temps a son importance. »


Un sourire apaisé et rassurant s'affiche sur les traits de la Gardienne.

« Tu n'as pas été aux côtés du Père aujourd'hui. Mais tu étais ailleurs. Recueillant d'autres informations. Voyant d'autres choses de tes yeux. A ta manière, tu as été les sens du Seigneur Odin en cette heure. Tu ne dois pas sous estimer le pouvoir que pourrait lui apporter ton expérience, aussi légère puisse-t-elle t'apparaître. »


Délicatement les mains de Cyn relâchent celle de Miria.



Fiche par Narja pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Miria

avatar
Rôle : Forgeron du camp d'Asgard.

Messages : 274


Caractéristiques
Vie Vie:
176/176  (176/176)
Cosmos Cosmos:
175/175  (175/175)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Ven 6 Mar 2015 - 0:53

Jugeant le silence plus sage sur l'instant, j'écoute patiemment, jaugeant avec justesse, chaque intervention de Cyn. C'est agréable de l'entendre, puisqu'elle m'aide à sa façon. Mais, la situation énoncée par Cyn me réconforte d'une certaine manière. Par par ses mots, même s'ils ont un certain écho dans mon esprit, mais mes jeunes années m'ont appris mes forces et mes faiblesses. Et l'énonciation de Jörmungand me suffit à rendre un ricanement sincère à Cyn.  

Je ne culpabilise en rien puisque tu viens de m'énoncer que ce qui vient de se perpétuer aux montagnes de Gamma vient du fléau d'Asgard. Ce combat n'est et n'était donc pas le mien, mais celui entre notre seigneur et la bête. Mais, mon esprit était agiter lors de ma visite dans un temple en ruine, à Folkvang. J'avais soulever à notre prêtresse et à Odin des dons qui semblent s'éveiller, sans que j'en perçoive sa source. Et mon séjour en Norvège a confirmer mes soupçons naissant.

Concluant le sourire aux lèvres. La situation n’est peut-être pas si pire que ça maintenant que j'y pense. Il ne reste qu’à savoir si Cyn serait propice et aussi intéressé à monologuer sur des mystères, parfois insondables pour celui ou celle ne lui prêtant pas, l'attention suffisante.

Pourquoi avoir évoquer le nous comprenons à deux reprises ? Serait un lien si profond avec Odin que l'emploi du nous t'es familier ? En-dehors des Walkyries, peu de mortels ont une telle union avec notre père. Et bien que je fusse née du fruit entre une Walkyrie et un mortel. Je ne me ressens pas aussi privilégier comme le sont les véritables déesses mineures. Je suis davantage une vierge guerrière que l'appellation, déesse.

Un rictus nait de mes lèvres cristallines avant de disparaitre aussitôt née. Consciente d'en avoir trop et pas assez dit. J'inspire profondément avant de conclure.

Je n'ai guère habitude à évoquer de près ou de loin, tout ce qui se rattache à mon passé. Alors, si tu ne souhaite pas répondre à mes interrogations, je n'en serais point offusquer.
Revenir en haut Aller en bas
Cyn
Gardienne de la Sagesse et de l'Intelligence
avatar
Messages : 201


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
130/130  (130/130)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Ven 6 Mar 2015 - 22:58





Telle une statue au sourire figé dans le marbre, Cyn écoute les mots de la valkyrie sans qu'une expression particulière ne naisse sur son visage. Attentive, elle entend ses paroles, alors qu'un simple et bref hochement de tête indique qu'elle a bien écouté ce qu'elle vient de lui dire.

« Un don est un cadeau des dieux. Un pouvoir, une faculté, peuvent ne pas trouver la même source en leurs origines.
Nous ne pensons pas que ce que tu appelles "don", en soit réellement un. Nous estimons qu'il vient de toi et de toi seule. Tu seras donc l'unique à pouvoir le comprendre et l'apprivoiser »


La découverte de nouvelles facultés n'est jamais simple, pour personne. Nombreux sont ceux qui ont mal appréhendé leurs pouvoirs naissants et s'y sont vus brûler leurs ailes de nacre.
Espérons que ce ne sera pas le cas de Miria.

L'ignorance est un fléau.

Le visage de la jeune femme se durcit presque abruptement. Cette expression passera si brièvement sur ses traits, que l'on pourrait peut être ne pas la remarquer, ou l'envisager autrement. Quoi qu'il en soit, si sa première pensée est de reprocher à Miria d'être si cruellement ignorante pour une valkyrie, balayera-t-elle rapidement cette mauvaise onde de son esprit.
Après tout, son interrogation est légitime. Il est simplement dommage qu'au lieu de questionner, elle se contente d'affirmer.

« Trop de présomptions, Miria. Si notre manière de nous exprimer provoque des questions en toi, nous pouvons le comprendre. Cependant... gardes toi bien de tirer d'hâtives conclusions. Car jamais nous n'aurions la prétention de parler en nom et place du Père.
Il n'existe qu'une voix en dehors de la sienne, et elle se nomme Séléné. »


Les deux perles blanches aux iris absents semblent pourtant dévisager Miria avec grande insistance. Plus une sensation qu'une réelle vision de ce phénomène, la Gardienne garde le silence de longues minutes avant que ses lèvres ne se descellent.

« Nous ne sommes pas omnipotent et nous ne nous proclamons certes pas Oracle. Cependant... si nous pouvons éclairer la pénombre qui couvre tes pas, et si c'est là ce que tu souhaites, nous le ferons.
Pour autant faut-il que la question soit formulée. »




Fiche par Narja pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Miria

avatar
Rôle : Forgeron du camp d'Asgard.

Messages : 274


Caractéristiques
Vie Vie:
176/176  (176/176)
Cosmos Cosmos:
175/175  (175/175)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Dim 8 Mar 2015 - 10:20

Dans tous les cas, même si cela aurait pu déplaire à certains, j'apprécie d'une certaine façon la présence de Cyn à mes côtés, elle semble si proche et pourtant, si lointaine lorsqu'elle énonce à vive voix ses propos. Si bien que curieuse de cet attrait, je regarde avec bienveillance chaque parcelle de son visage, allant jusqu'à desceller des mimiques particulières. Il faut avouer que mes précédentes tirades sont si particulières pour une Dame comme Cyn. De Walkyrie, je n'ai que le titre. Et il semble étonnant que je sois dans une telle ignorance de certains aspects pour Cyn. Ma vie est si singulière pour une enfant de Walkyrie puisque je suis tout, sauf la représentation de ces déesses guerrières. Mais, la vie qui m'a été offerte ne fait pas de moins une femme aussi démérite qu'il en parait. Mes connaissances et mes talents ont été forger par mes jeunes années de simple guerrière sur le monde des humains. Loin du Valhalla, le royaume des dieux.

Il doit te paraître étrange et singulier de contempler une jeune femme, dont le titre de Walkyrie semble n'être que rien d'autre qu'un titre. Mais, comprend bien que j'ai grandi parmi les humains et que mes connaissances et mes talents, sont le fruit de mes jeunes années dans le monde des mortels. Quant à mes dons, je suis effectivement, la seule à pouvoir le comprendre.

Dis-je avec enthousiasme et gentillesse. Il est d'ailleurs impoli et incorrect de parler autant de ma personne et de ne pas oublier la raison de ma venue. D'un bref regard sur les alentours comme pour m'assurer que la bête est bel et bien partie. Le silence voile mes esprits et le domaine de Gamma durant un bref instant. Quel va être le choix des autres guerriers divins et quelles seront les directives proclamer par Odin . Reposant mes pupilles sur Cyn, je souris timidement et reprendre d'une voix paisible.

Suivre le chemin de ses parents est tentant et justement, j'ai fait le choix de suivre mon propre chemin. Les humains sont complexes. Ils vivent si peu de temps, qu'ils ont une manière d'appréhender la vie qui est parfois complexe. J'apprécie à être à leurs compagnies.

Achevant d'un soupir, satisfaite d'être arriver à dire quelque chose. Au final j'en profite pour rajouter une dernière chose.

Désolé d'avoir monopolisé la discussion sur un sujet aussi étrange Cyn. Mais, selon tes souhaits, je peux échanger quelques points de vue sur d'autres aspects.
Revenir en haut Aller en bas
Arbhaal

avatar
Messages : 463


Caractéristiques
Vie Vie:
220/220  (220/220)
Cosmos Cosmos:
280/280  (280/280)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Mar 10 Mar 2015 - 17:59

Arrow Montagnes de Gamma


Suivant les directives du seigneur Odin, Arbhaal avait ouvert la voie aux deux envoyés du Sanctuaire, ainsi qu’à son pair Holvir. La route demeurait à priori sûre jusqu’au domaine gardé habituellement par Ashram d’Epsilon et Nox. Toutefois, le tigre d’Asgard n’avait aucune intention de prendre le moindre risque. C’est pourquoi il étendit ses perceptions pour détecter tout danger possible. La vision de cet abominable serpent géant demeurait présente en son esprit, ainsi que les créatures nées de l’hiver terrible qui avait frappé récemment frappé Asgard. Mais à première vue, nul danger ne semblait présent. Une fois parvenu à la base de la cascade gelée, le guerrier divin de Zeta inspecta les lieux d’un simple coup d’œil et s’assit sur un rocher pour patienter jusqu’à l’arrivée des deux émissaires. Il s'adressa alors aux deux jeunes femmes présentes, qu'il salua d'un signe de tête et d'un sourire.

Navré de vous interrompre, mais sur ordre du seigneur Odin les envoyés du sanctuaire vont se rendre en ce lieu, pour nous seconder dans le traitement des guerriers divins blessés lors de la dernière bataille.

A peine arrivé dans les terres du nord, les ambassadeurs de la déesse Athéna s’étaient retrouvés plongé dans les difficultés et un terrible combat. Le point positif demeurait le fait qu’ils aient tenus parole en soutenant les guerriers divins sans l’ombre d’une hésitation. C’était par ce seul moyen que le peuple d’Asgard pouvait à terme pardonner à l’ancien chevalier d’or du bélier ses actes meurtriers en tant que suivant d’Arès.
Revenir en haut Aller en bas
Orion
Membre d'Or
avatar
Messages : 3288


Caractéristiques
Vie Vie:
238/238  (238/238)
Cosmos Cosmos:
400/400  (400/400)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Mar 10 Mar 2015 - 18:03

Arrow Montagnes de Gamma

Je n’avais pas beaucoup profité du paysage sur le chemin qui devait nous mener à la cascade gelée d’Epsilon. Mes pensées demeuraient centrer sur l’apparition de l’imposante créature et des conséquences de cette présence atypique. Odin semblait avoir pris les choses en main et nous ne pouvions que soutenir ses guerriers, en attendant de retourner sous le soleil Grec. Notre mission diplomatique était un succès, et nous avions pu mettre en pratique l’accord signé avec Séléné. Une fois les guerriers divins secourus, je comptais bien renouveler l’invitation pour qu’Odin et sa grande prêtresse viennent entériner le pacte au Sanctuaire. J’hésitais sur le fait d’aborder un autre point d’achoppement. La présence de l’agaçant Ryuken était-il dû à une simple visite ou le pégase noir se trouvait-il désormais sous la protection d’Odin ? J’avais déjà affronté et vaincu cet homme, plus proche de la bête sanguinaire, et je connaissais sa rancune et sa propension à faire le mal. Il suffisait de voir le regard qu’il avait lancé sur Kurayami et moi pour deviner ses intentions à notre égard. Lorsque je parvins enfin à proximité de la cascade gelée, je m’adressais au tigre viking, déjà présent sur place.

Pardonne cette question, Arbhaal de Zeta, mais que fais donc un individu comme Ryuken en Asgard ? Je n’ose croire qu’il combattrait sous votre bannière. Ce n’est qu’un homme sanguinaire, avide de carnages, et bien plus proche de la philosophie d’Arès que de celle d’Odin.

Bien que peu bavard, Zeta savait être franc. Je me doutais donc qu’il ne dérogerait pas à cette règle. Je tournais alors mon attention vers deux jeunes femmes, présentes avant notre arrivée.

Je vous salue, noble guerrières. Je suis le Grand Pope du Sanctuaire. Pardon d'interrompre votre conciliabule. Nous ne nous attarderons pas plus que nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Kurayami

avatar
Rôle : Loup Solitaire
Messages : 2004


Caractéristiques
Vie Vie:
172/172  (172/172)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Mar 10 Mar 2015 - 19:21

Montagne de Gamma


Sur les traces des majestueux loups d'Odin et de notre guide quelque peu attitré, nous arrivâmes très vite à ce qu'il semblerait être ''les cascades d'Epsilon''. C'était ici que le grand Roi du Nord avait décidé de nous envoyé nous mettre à l'abri. Je n'avais pas très bien saisi le sens de ces propos, mais si tel était sa volonté alors il valait mieux pour nous de nous y soumettre.

Sur place, nous ayant devancé en chemin, Arbaal semblait nous attendre. Ce fut ce moment là que choisit le Grand Pope pour lui parler d'un certain Ryuken. Etait-ce donc ainsi, que se nommait l'homme qui avait failli s'en prendre à nous ? Voilà qui était une précieuse information. A l'avenir si d'aventure il m'arrivait d'entendre quelqu'un prononcer à nouveau son nom, je saurais de qui il s'agissait et à quoi m'en tenir.

Par la suite, ce ne fut que lorsque l'ancien Gold du Bélier présenta ses excuses pour notre irruption que je remarquai seulement la présence de deux femmes un petit peu plus loin, apparemment coupées - par notre faute - dans leur conversation. Faisaient-elles parties du plan établie par la divinité Asgardienne ou bien étaient elles là par pur hasard ? En tout cas, sans plus attendre et à la suite des propos d'Orion, je leur adressai un rapide hochement de tête avant de retourner mon attention sur la question posée et sur sa réponse... Des excuses ayant déjà étés formulées, fallait il aussi que j'en fasse de même, ainsi que les personnes nous suivant.. ?
Revenir en haut Aller en bas
Cyn
Gardienne de la Sagesse et de l'Intelligence
avatar
Messages : 201


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
130/130  (130/130)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Mar 10 Mar 2015 - 20:49





Un léger sourire pare les traits diaphanes de la Gardienne. Etrange...? Il y a tant d'autres éléments bien plus étranges en ce monde. Doucement le visage de la jeune femme s'incline vers Miria alors que ses paupières couvrent brièvement ses prunelles d'albâtre.

« Rien d'étrange à cela, Miria. Les Valkyries existent pour une principale et grande bataille que nous ne nommerons pas ici, mais dont tu connais la prophétie. Certaines d'entre elles vivent parfois cachées parmi les humains, mais la majorité attend patiemment son éveil, même si celui-ci est synonyme de destruction. »


Serait-ce le cas de la jeune femme ? Allez savoir...
Acquiesçant silencieusement à ses mots, les paupières de Cyn se rouvrent lentement alors qu'elle lui adresse un léger sourire. Comme elle partage cette pensée... cette opinion de la nature humaine. Car les humains, sont vraiment des créatures qui peuvent s'avérer particulièrement trépidantes à suivre.

« Tu n'as en rien monopolisé la discussion, chère enfant. Et saches que tu trouveras toujours en nous une oreille attentive si tu en éprouves le besoin. »


Son regard de perle se détache de Miria pour se poser sur le Guerrier Divin de Zeta qui approche. Le jumeau de lumière de l'Ombre qu'elle rencontra il y a de cela quelques jours. Un discret sourire se dessine sur ses lèvres alors qu'elle opine délicatement du chef sans mot dire.

Les loups s'agitent à l'approche des deux représentants de la divine Athéna. La plupart file comme le vent entre les larges rochers de la cascade, quant un seul, le plus jeune, s'attarde encore. D'un coup de pattes puissant, l'animal au pelage sombre se propulse vers Kurayami en tournant autour de lui comme s'il voulait jouer. Puis semblant se raviser, à moins que ce ne soit le grognement de son Alpha qui ne le lui intime, le louveteau fait demi tour. Il s'arrête une dernière fois, se retournant brièvement pour regarder le loup de bronze, puis disparait dans les fourrés.

Une scène qui tire un sourire à la jeune femme parée de blanc, à la peau aussi diaphane que la neige qui les entoure. Dénuées de pupilles ou d'iris, ses prunelles aussi pâles qu'un clair de lune semblent pourtant dévisager avec attention le Grand-Pope et son compagnon.

Au bout de quelques secondes de silence, sa paume rejoint son coeur alors qu'elle s'incline dans un mouvement léger.

« Permettez-nous de vous souhaiter la bienvenue à notre tour et même si nous avons conscience que votre séjour ne s'est pas déroulé sous les meilleurs auspices.
Nous sommes Cyn de Mimir, Gardienne de la Sagesse et de l'Intelligence Nordique. »


A ces mots elle tourne légèrement le visage, semblant également s'adresser à Arbhaal. Elle fait un pas, puis un second. Ses pieds nus foulent la neige sans que cela ne semble l'incommoder à aucun moment. Avec une délicatesse toute aérienne, elle se rapproche du Grand-pope alors que son regard vide de couleur contemple le représentant d'Athéna sur terre. Elle s'adresse d'une voix très douce, presque dans un murmure à peine porté par le vent.

« Nous avons beaucoup d'affection pour la Sagesse du panthéon grec, tout comme vous... Cela fait bien longtemps que nous n'avons eu la chance de croiser son chemin. Nous avons beaucoup appris d'elle, fut une époque reculée. Soyez assez aimable de lui transmettre tout notre respect. »




Fiche par Narja pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Miria

avatar
Rôle : Forgeron du camp d'Asgard.

Messages : 274


Caractéristiques
Vie Vie:
176/176  (176/176)
Cosmos Cosmos:
175/175  (175/175)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Jeu 12 Mar 2015 - 19:56



Les paroles de la jeune femme ont le mérite d'être pleines de sagesse, et je perçois dans chacune de ses réponses, un talent indéniable. Cyn sait trouver les bons mots pour rassurer les autres. Mais, pas seulement. Ses intonations sont parfois, emplies de mystère, comme des vérités qu'elle préfère taire au silence. L'écoutant avec attention, je continue de la regarder. Ses paroles sonnent juste et ne font que mettre en évidence les pensées qui ont maintes fois traversé mon esprit ! Et malgré le fait que je n'exploite qu'en partie mes connaissances, l'enseignement que peu m'apporter la gardienne de la sagesse et de l'intelligence me serait indéniable. Et pour cela, mon visage se dénature légèrement de cette amicalité envers Cyn. Cette fois ci, avec un peu plus de sérieux, ma voix légère et agréable que j'adoptais jusqu'alors s'estompe. Ralentissent le ton, je perds quelques gammes dans mon timbre, et reprendre ainsi mon explication.

Je sais ce que je suis, mon passé est là pour rappeler mes origines. Et de la même manière que nous vivons en dépendant de la magie, il semble que les humains en dépendent aussi. La nature, le ciel, les êtres vivants ont tous un lien avec la magie. Mais, mon lien avec la magie et le cosmos reste flou. Je suis une guerrière oui, mais pas seulement. Et comme rien ne vaut mieux que l'expérience que l'on acquiert plutôt que celle que l'on nous donne. Je souhaiterais échanger avec toi, une discussion sur les différents mondes scandinaves. Je dois réduire au néant, l'opacité qui règne sur mes liens avec les Valkyries.

Non, décidément, ce n'est pas évident de parler des valkyries. Le regard un peu perdu, troublé par le fait de ne pas pouvoir exprimer pleinement ce que j'aurais souhaité, faute de pouvoir être objective, j'eusse un léger moment d'absence, dont je sors dans un léger sursaut. L'arrivée succincte de trois hommes m'extirpe un léger rictus de gène. Rapidement effacer par un sourire à leur arrivée vers nous. En retrait et silencieuse, je laisse Cyn prendre la parole pour enchainer, d'une voix claire et onctueuse.

Ravie de faire vos connaissances humbles visiteurs, je suis Miria, guerrière Divine protéger par l'étoile Mu de la Valkyrie. Et pardonner d'en évoquer le sujet si rapidement, en occultant les amabilités à votre égard. Mais, à combien de blessés doit-on s'attendre ? Le peuple d'Asgard sort difficilement d'un hiver infernal et nous lui venons toujours en aide. Alors, à combien de blesser doit-on estimer ?
Revenir en haut Aller en bas
Holvir

avatar
Messages : 149


Caractéristiques
Vie Vie:
150/150  (150/150)
Cosmos Cosmos:
151/151  (151/151)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Dim 15 Mar 2015 - 16:43



Ce qu'il pouvait être appréciable de marcher dans la neige... Cette seule pensée accaparaît le guerrier le long de la randonée. Depuis tout ce temps qu'il avait enfin pu rejoindre Asgard depuis sa petite bourgade, il n'avait pu que passer son temps en intérieur, ou, plus dernièrement, à combattre. Et même si son inquiétude se devait de grandir à chaque instant à cause de la marque maudite et de ses effets indésirables montants, cette "promenade" lui fit du bien. Il est vain de tirer le chasseur or de son milieu naturel... A croire qu'il devait être bien plus animal au final que toutes ses proies... Le long du chemin, il se retournait de temps en temps afin de vérifier que le berserker réussissait à suivre. Il n'est en effet pas donné à tous de suivre un Asgardien dans ses contrées ébranlées et modelées par les forces de la nature. Il se demandait qui pouvait bien les attendre là-haut, et  quoi ressemblait le domaine d'Epsilon. Peut-être une rencontre avec de nouveaux guerriers divin.. Sûrement à vrai dire, ormis Séléné il ne devait pas  exister d'autres personnes capable de l'exploit de guérison. Surtout d'une malédiction provenant du destructeur lui-même... D'ailleurs... A penser aux autres, qu'en est-il des berserkers ? Holvir ne savait toujours pas vraiment d'où provenait l'homme qui l'accompagnait, et son ami mort au combat. Une chose certaine, c'est qu'ils n'avaient pas pu être acceuillis comme il se devait jusqu'ici. La neige lui giflait le visage, et le chaos en lui montait peu à peu... Rien qui ne devait l'empêcher de respecter ses principes.

- Partez devant, je vous retrouverais vite. Faites-moi confiance.

Laissant la troupe continuer le chemin, il s'engouffra en dehors des sentiers...

----

Une rumeur montait depuis l'aval. Ils avaient décidément du arriver avant lui. Normal... Tout bon chasseur qu'il fut, on ne peut rattraper le cerf à sa propre course. Mais il n'était pas non content de sa petite escapade. Il avait pu trouver un buisson bas sur lequel trônait de petites mûres rouge-orangée, de la même sorte que l'on trouvait par chez lui. Ce n'était certes pas très consistant... Mais au moins aura-t-il eu la chance de trouver de quoi faire honneur à l'hospitalité légendaire des Ases. Il entreprit alors de remonter la pente qui le séparait des discussions.

- Ravie de faire vos connaissances humbles visiteurs, je suis Miria, guerrière Divine protéger par l'étoile Mu de la Valkyrie. Et pardonner d'en évoquer le sujet si rapidement, en occultant les amabilités à votre égard. Mais, à combien de blessés doit-on s'attendre ? Le peuple d'Asgard sort difficilement d'un hiver infernal et nous lui venons toujours en aide. Alors, à combien de blesser doit-on estimer ?

Parfaite introduction pour son arrivée... Il prit place aux côtés des eux Athéniens, un petit torchon contenant les baies dans la main gauche.

- Miria, ravi de te revoir. Je suppose que tu a du entendre le boucan causé par Jörmungand... Il remarqua la femme à la peau de neige, et ne pu s'empêcher une légère révérance, contre toutes ses habitudes. Holvir, de Lamda de Gungnir. A vrai dire, Alecryon et moi sommes les seuls à avoir été maudits. D'ailleurs... Où est-il ? J'ai ramené des baies pour ce bougre...

Holvir présenta le paquet qu'il soupesa de sa main droite pour accentuer l'ampleur de sa chasse à la nourriture.
Revenir en haut Aller en bas
Alectryon
Cardinal du Feu
avatar
Rôle : Cardinal Du Feu

Messages : 1111


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Mer 18 Mar 2015 - 0:43

Alectryon posât le pied sur le territoire d’epsilon, confiant dans l’idée qu’on pourrait le sauver, il ne l’avait pas vu ni ne lui avait parlé longtemps mais, il avait acquis la conviction que la parole du seigneur Odin était bien plus sure que l’or même. Les deux loups avaient mené le groupe à destination et il ne restait plus, pensât-il, qu’à se soumettre au traitement qui mettrait fin aux dernières cicatrices de cet affrontement.

Il portait toujours avec lui l’armure de son compagnon, il ne souhaitait pas qu’elle se perde car il s’était fait un devoir de lui ramener en aussi bon état que possible au royaume de la guerre. Le retour vers cette terre ce ferait tantôt mais, sans soins, s’y rendre signifiait devenir un danger pour le royaume qu’il avait juré de protéger. Cela faisait naître en lui des idées terrifiantes qui le firent frissonner. Il était le serviteur de ces lieux pas leur destructeur.

Arbhaal du tigre venait d’arrivé et bientôt fut suivit par le grand Pope, et le jeune chevalier d’argent. Le protecteur du sanctuaire profitât du moment de répit pour poser une question au guerrier divin car visiblement la présence de Ryuken en ces lieux le troublait. Il y avait séant, deux femmes qui se présentèrent bientôt aux nouveaux arrivants.

Il y avait une femme guerrière à l’air déterminée dont la stature mesurait ses prouesses au combat. Sans doute serait-elle une partenaire de combat fort acceptable pensât le cardinal l’air malin. Il y avait avec elle, une dame de noble visage dont l’aura de sagesse rayonnait presque aussi fort qu’Odin lui-même. Elles se présentèrent chacune en commençant par la plus avisée des deux.



Nous sommes Cyn de Mimir, Gardienne de la Sagesse et de l'Intelligence Nordique.

Puis vint le tour de la guerrière :

Ravie de faire vos connaissances humbles visiteurs, je suis Miria, guerrière Divine protéger par l'étoile Mu de la Valkyrie. Et pardonner d'en évoquer le sujet si rapidement, en occultant les amabilités à votre égard. Mais, à combien de blessés doit-on s'attendre ? Le peuple d'Asgard sort difficilement d'un hiver infernal et nous lui venons toujours en aide. Alors, à combien de blesser doit-on estimer ?

Comme le climat était particulièrement rude pour une personne habituée aux climats plus chauds, Alectryon avait mis plus de temps à venir. La  neige lui collait à tous ses vêtements comme si elle était doué de sa propre volonté et souhaitait perdre le berzerk dans son lourd manteau immaculé. Tardant à venir, le brave Holvir qui lui n’avait eu aucune difficulté à rejoindre tout le monde, s’enquit du sort du Cardinal tout en répondant à la demoiselle.


Miria, ravi de te revoir. Je suppose que tu as du entendre le boucan causé par Jörmungand... Il remarqua la femme à la peau de neige, et ne put s'empêcher une légère révérence, contre toutes ses habitudes. Holvir, de Lamda de Gungnir. A vrai dire, Alecryon et moi sommes les seuls à avoir été maudits. D'ailleurs... Où est-il ? J'ai ramené des baies pour ce bougre...

Ici ! Criât le berzerker, qui venait de glisser sur une paque de verglas dissimulé, pour se fourrer dans un talus de neige. Il reparut en se sortant d’une motte de neige, hirsute et les traits tirés juste aux côtés d’Holvir et de Miria.

Peste de cette chose blanche qui, j’en suis certains, veut ma mort.
Puis prenant en compte les baies du brave homme, il le remerciât.
Merci pour ces denrées Holvir, ta générosité réchauffe Asgard en entier.
Puis se tournant vers Miria il se présentât.

Bonjour, je suis Alectryon, cardinal du feu d’Arès. Merci par avance de ce que vous faite pour nous et comme l’a dit Holvir, lui et moi sommes les seuls, il me semble à nécessiter quelques soins.
Revenir en haut Aller en bas
Ryuken

avatar
Rôle : Je tape, je détruis, j'extermine, je pulvérise, je massacre, j'anéantis... Mais, je vous aime bien en fait ! Bref, je suis un gars super sympa et super sociable ! Hé ouais !


Messages : 1534

Avertissement(s) : 3eme Averto: Ban

Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
299/299  (299/299)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Mer 18 Mar 2015 - 20:37





Ne te donnes pas la peine de lui répondre, c’est moi qui vais le faire à ta place…


Une voix se fit entendre, résonnant dans la Cascade Gelé. Ma silhouette se dévoila. Je n’avais pas le regard des mauvais jours, je n’étais pas envahi par une rage sans borne et il ne semblait plus exister ce danger démoniaque qui rôdait autour de moi. En échange, dans mes yeux, se dévoilait une détermination extrême. Je reconnaissais Holvir, deux Valkyries dont celle qui m’avait réparé mon armure et une autre que j’avais rencontré au tout début de mon entrée dans Asgard.  Et il y avait ce qui était, avant, mes deux cibles : des hommes que je voulais absolument tuer. Sans prêter attention à personne, je m’avançais vers eux  et plus particulièrement vers Orion, un mince sourire s’affichant sur un visage prêt à en découdre.

Tu as pris du galon Orion hein ? Grand Pope… Voilà un titre honorifique qui semble t’aller comme un gant. Maintenant, uniquement toi et moi, on va s’expliquer. Je suis loin d’être un ange mais, en comparaison, ta Déesse ne vaut pas mieux que moi. Vous voulez protéger la Terre des Méchants Loups ? Au contraire, vous ne servez strictement à rien. À force d’errer dans ce monde et de voyager sans cesse, j’ai pu constater de mes propres yeux ce qui se passent vraiment.  Les Hommes prient ta Déesse mais elle ne dit rien. Voilà pourquoi, dans ce monde que vous regardez de haut, Athéna est appelée la « Déesse Sourde et Inutile » et, c’est pour cette raison, qu’ils passent des pactes avec des gens comme moi. Les Hommes sanguinaires et avides des carnages, comme moi, font ce que ta chère Déesse ne fait pas : ils agissent au lieu de parler.


Je me rapprochais d’Orion jusqu’à ce que mon visage se colle au sien. Yeux contre Yeux, conception contre conception.


Voilà ce que m’a dit Athéna avec Arès comme témoin à l’époque : « Et bien Arès m'en est témoin, je n'interviendrai à aucun moment dans la querelle qui vous lie personnellement aux miens. Faites comme vous l'entendez et nous verrons quels fruits vous parviendrez à récolter en semant la haine. » Maintenant, c’est entre vous et moi. D’homme à homme. De Guerrier à Guerrier. Alistair a sali et détruit mon honneur de guerrier en m’affrontant dans un combat déloyal où je n’étais pas  au summum de mes capacités…


Effectivement, il y avait quelque chose de changer en moi, comme si une partie s’était envolée, disparu. Pour autant, si je l’avais senti, je ne m’étais pas rendu compte à quel point mon entourage pouvait discerner cette évolution. De toute façon, je n’en avais rien à faire. Je continuais à pousser ma gueulante sur Orion et je ne mâchais pas mes mots. S’il y avait une chose qui demeurerait certainement éternelle, c’était mon impertinente franchise.


Venant de tout un autre camp, cela ne m’aurait pas dérangé, mais jamais je n’aurais cru que les valeureux et légendaires Saints d’Athéna se comporteraient comme des lâches.  Avant, je vous considérais comme des combattants honorables et droits. J’avais de l’estime pour vous. Maintenant, à cause de lui, ce n’est plus le cas.  Tu peux considérer cela comme stupide : si tel est le cas, cela signifiera simplement que tu n’as pas l’âme d’un grand guerrier respectant l’art ancestral du combat…  


Pendant ma libération et la disparition de mon penchant maléfique, j’avais pu me rendre compte de la raison de sa présence et de son importance: elle avait pris de l’ampleur à cause de cette injustice. Ma fierté en avait pris un coup : j’avais cherché à la maîtriser, je l’avais affronté, je l’avais vaincu et j’avais vraiment pensé que je l'avais maîtrisé. Je m’étais fait manipuler par moi-même. Le pire, c’est qu’un homme, appartenant autrefois à une classe de chevalier que je croyais droit et véritable, avait provoqué cet évènement que je n’avais pas voulu. J’avais causé beaucoup de tort, je commençais un petit peu à regretter mes actes du passés et je récolterais ce que j’ai semé sans rien dire. Pourtant…


Et, surtout, je tiens Alistair pour responsable du Réveil de l’Ombre Maléfique qui était en moi et qui m’a pourri une bonne partie de ma vie… J’ai prêté serment à Odin, ton camp a fait une alliance, je n’ai pas le droit de lancer la première offensive. Mais, crois-moi bien que ceci n’est qu’un sursis car tout se paye un jour. Laisses moi donc t’avertir Grand Pope : si l’un des tiens ose me défier en duel, je l’affronterais en ne me posant aucune question. De guerrier à Guerrier. D'Homme à Homme. Si même une mouche de ton Sanctuaire  menace ou manque de respect à un seul des habitants de ce territoire, je l’exterminerais sans aucune sommation…


Je le fusillais du regard pendant un long moment, plaçant mon regard rempli de colère à son égard sur les siens. Et, à ce petit jeu, qu’il n’espérait pas une seule seconde pouvoir lutter contre moi : après tout, ne suis-je pas celui qui tient tête aux dieux et aux déesses sans vergogne ? Les autres plient, moi je ne romps jamais. C’est moi qui décide de ma vie, je ne baisse les yeux devant personne sauf si je l’ai décidé. Plus personne ne me manipulerait et je ne laisserais plus aucun être prendre  commande sur moi sans en payer le prix fort. Je passais à côté de lui, mon épaule cognant la sienne volontairement avant de reprendre mon chemin. Je cessais mes pas avant  puis tournais la tête en regardant les deux Saints.


Vous voulez sauver le monde ? Vous voulez jouer les gentils petits nounours ? Au lieu de perdre votre temps à faire des alliances avec des camps et à vous battre contre les autres Dieux, vous feriez mieux de prêter plus attention aux gens qui ont véritablement besoin de vous ! Dehors, il y a des gens qui ont besoin de vous et vous ne les entendez même pas ! Le monde ne se résume pas au Sanctuaire et au village de Rodorio, il est bien plus vaste que cela. J’en ai ma claque de prendre votre place alors que je ne suis même pas de votre camp ! Maintenant ici, c’est chez moi et je veux vivre en paix à Asgard. Aucun Olympien ne salira cette terre tant que je serais présent. J’espère que tout est clair entre nous.


Peut-être mon premier acte d’intelligence mais j’avais craché à la gueule d’Orion ce que j’avais sur le cœur. Un dernier regard courroucé aux deux Saints quand me yeux se posèrent un bref instants sur  les autres  puis, je repartais sans mot dire.  Si je restais une seule seconde de plus, j’allais faire un carnage. Je n’étais pas sous l’emprise de la Furie mais sous le coup d’une colère justifiée. J’étais toujours impulsif. Maintenant, j’avais beaucoup de choses d’autres à faire. Cronos parlait sans cesse de rédemption et d’expiation : je m’en foutais complètement avant. Maintenant, je me demandais bien comment j’allais réagir. Je connaissais la signification de ces deux mots mais leurs portées m’étaient encore inconnues. Je ne savais pas comment dire pardon sans le peser vraiment.  Ajouté à cela, j’avais deux misions à accomplir sur ce domaine et son environnement. Un mystère à résoudre et un contrat à mener. Encore des sources d’ennuis en perspective.


.





Arrow Quelques Part
Revenir en haut Aller en bas
Orion
Membre d'Or
avatar
Messages : 3288


Caractéristiques
Vie Vie:
238/238  (238/238)
Cosmos Cosmos:
400/400  (400/400)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Mer 25 Mar 2015 - 17:59

L’accueil aimable et chaleureux des guerriers divins fut vite mis à rude épreuve par l’arrivée et la violence de ce maudit Ryuken. Pour avoir déjà devisé et combattu cet homme, je connaissais les affres de son esprit, la profondeur abyssale de sa folie. Je l’écoutais donc déblatérer ses insultes, sa haine, son mépris, sans lui opposer de réponse autre qu’un regard compatissant. Une telle âme, tourmentée et pétrie de rancœur, ne pouvait être sauvée. Le pégase noir qui se croyait au-dessus des dieux, en ne tenant nul compte de ses innombrables défaites, se faisait maintenant juge et partie. Selon ses dires, Ryuken avait tout vu, tout compris, tout lu depuis les âges mythologiques jusqu’à aujourd’hui. Et les actes des chevaliers d’Athéna lui déplaisaient. L’égo de cet homme avait-il un semblant de limite ? Pour l’heure, je n’en voyais pas le bout. Pour lui, les actions des Saints se limitaient au Sanctuaire et à Rodorio. Nous étions donc une bande de fournis apeurés dès la sortie de leur fourmilière. Devais-je évoquer le nombre incalculable de nobles chevaliers morts dans la fleur de l’âge pour défendre le monde ? Offrant sans hésitation leurs vies encore pleines pour s’opposer à l’asservissement de l’humanité ? Ryuken n’était décidément qu’un fauve enragé. La révélation de son allégeance envers Odin fut la seule annonce qui me dérouta. Notre alliance avec Asgard venait de révéler une épine douloureuse en son sein. Mais il faudrait bien faire avec. Une fois ce triste individu partit, je me tournais vers les personnes présentes pour leur offrir un sourire presque gené à tour de rôle.

Voilà jusqu’où la haine et l’aveuglement peuvent conduire… Ryuken ne trouvera jamais la paix, je le crains.

Poussant un soupir de tristesse, j’adressais un signe de tête reconnaissant à Holvir, avant de saisir quelques baies que je mâchonnais d’un air pensif. Après quelques instants, je finis par répondre à la jeune Miria.

Le seigneur Odin ne saurait tarder. Vu qu’il a été témoin du combat dans son ensemble, il saura bien mieux que moi définir le nombre réel de blessés.
Revenir en haut Aller en bas
Holvir

avatar
Messages : 149


Caractéristiques
Vie Vie:
150/150  (150/150)
Cosmos Cosmos:
151/151  (151/151)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Mer 25 Mar 2015 - 23:56



Voilà donc le berserk ! Non content de sa présence en ces lieux (qui signifiait que malgré son absence de fin de voyage, celui-ci ne s'était pas perdu... Ô soulagement), Holvir lui offrit un grand sourire lorsque celui-ci piocha dans les baies.

- C'est peut-être un peu amer, mais c'est pas mauvais.

Alectryon prit alors le partit de se présenter aux deux asgardiennes, tandis que le nordique ne pouvait pas détourner le regard de cette femme évanescente. Pourquoi ? Pourquoi... Pourquoi était-elle si intrigante ? Il n'avait jamais pu observer une telle personne auparavant, voilà sûrement la réponse. Et pourtant, il n'est pas dans son habitude de dévisager les étrangers... Holvir secoua la tête un moment pour replonger dans le discours du berserker, mais sa pauvre tentative ne dura pas bien longtemps.. Une aura... Mais ce n'était pas son cosmos, bien que celui-ci suinte à son esprit d'une chaleureuse impression de clarté. Il prit le temps de s'attarder sur le grain de la peau, puis sur les vêtements, qui lui semblèrent alors irréel, voir totalement inapproprié. Comment pouvait-elle faire pour ne pas avoir froid ? Même lui enfant du nord ne pouvait pas se déplacer sans une couche conséquente de fourrures... Mais le problème n'était pas là. Et le guerrier ne comprenant pas son désarroi continuait, insistait, comme si personne autour de lui ne pouvait venir à bout de son intérêt infini. La réponse... La réponse est pourtant si simple, et en face de lui. Il se fixa sur les yeux de Cyn. La sagesse... Et quelque chose d'ancien, de terriblement ancien. Il n'arrivait plus à s'en défaire... Et sans l'intervention de Ryuken, son vieux visage se serait probablement mit à rougir de honte, lui qui était d'habitude coloré par le vin.

Holvir détourna le regard vers le Pégase noir. Etait-il donc déjà soigné ? A peine eu-t-il ouvert la bouche, que son action fut refoulé par la haine que portait le réfugié à l'envers ces hommes su Sanctuaire. Il ne restait qu'une seule chose à faire, croiser les bras et écouter.

A la fin de l'altercation, Orion se retourna :

-  Voilà jusqu’où la haine et l’aveuglement peuvent conduire… Ryuken ne trouvera jamais la paix, je le crains.

La haine et l'aveuglement ?

- Ces idéaux sont noble. Vous ne pourrez pas lui reprocher de vouloir faire le bien des petites gens. Quand à la paix qu'il puisse possiblement atteindre un jour... Si tel est son destin il restera la rage. Mais Asgard lui apportera toute l'aide possible pour qu'il n'en soit pas ainsi.

Il détourna ensuite le regard vers Miria, et tendis le bras où se trouvait la marque de la malédiction :

- Est-ce qu'elle est toujours là ? Est-ce que c'est toujours dangereux ? Ryuken aussi était atteint, si il est ici c'est que le mal pour lui est partit. Alors ?

Le vieux guerrier regarda la Valkyrie les yeux plein d'espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Cyn
Gardienne de la Sagesse et de l'Intelligence
avatar
Messages : 201


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
130/130  (130/130)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Ven 27 Mar 2015 - 19:32






Miria ressent plus qu'elle ne comprend. Un délicat sourire pare le visage diaphane de la Gardienne, car c'est bien l'ordre le plus adéquat. Comprendre sans jamais rien ressentir ne mènera à rien. Alors que percevoir, dans un premier temps, et réaliser plus tard, est un cheminement bien plus fructueux.

C'est dans un léger hochement de tête qu'elle lui accordera silencieusement sa demande. Car en tant que Gardienne de la Sagesse et de l'Intelligence, jamais personne ne trouvera porte close quand il s'agira de comprendre ou d'apprendre. Bien sûr... elle ne révèlera les secrets dont elle est la détentrice. Cependant elle pourra ouvrir quelques portes...

Dans un léger sourire, ses deux prunelles pâles dénuées de pupilles se posent sur Holvir qu'elle salue d'un bref mouvement de visage, avant qu'elle ne se dirigent imperceptiblement vers le nouvel arrivant. Quant l'on a à faire à des yeux comme les siens, il est toujours bien difficile de savoir ce ou qui elle regarde exactement. Ici comme souvent, tout sera question de ressenti. Et si Alectryon y prend garde, s'il laisse ses sens prendre le pas sur la compréhension, il ressentira ce qui doit être ressenti. Comme Holvir le fait à cet instant.

Cependant...

Les sourcils de Cyn se froncent brièvement alors que l'étranger réapparaît après avoir été malmené par la neige d'Asgard.
Sans prêter la plus petite attention que cela soit au personnage empli de colère qui s'en prend au Grand-Pope, Cyn fait quelques pas dans la neige. Ses pieds nus ne font pas le moindre bruit alors qu'elle saisit la main d'Holvir en passant près de lui. Dans un mouvement inculqué avec beaucoup de douceur, elle l'entraîne vers Alectryon qui se trouve à quelques pas d'eux.  

« La curiosité n'est pas un défaut, tant est qu'elle soit dirigée vers quelque chose qui t'apportera la connaissance qui te manque »


C'est dans un murmure qu'elle s'adresse à Holvir alors que son visage se tourne vers lui. Nul doute que cette fois, son regard diaphane est bien posé sur le vieil homme. Mais de vieillesse... il n'en a que l'apparence.

Doucement elle reprend sa marche, conservant la main d'Holvir dans la sienne.

« Permets-nous »


Arrivée face à Alectryon, sans relâcher la main d'Holvir et sans attendre la réponse du Berserker, sa main libre se pose sur le bras d'Alectryon. Lentement ses doigts descendent le long de l'épiderme humain. Une drôle de sensation afflue dans les veines du jeune homme, comme si... comme si elle analysait les molécules qui composent son organisme.

« Bien... nous voyons... »


Sans le laisser présager, un cosmos aussi pâle que le regard dont elle est pourvue auréole doucement le corps de la jeune femme. Sous l'effet de son pouvoir, les pans voilés de sa tunique se mettent à voleter autour d'elle, lui donnant une apparence encore plus mystique qu'en temps normal.
De blanc son cosmos se mue en aura dorée, ondulant en vaguelettes de lumière tout autour d'elle, enveloppant petit à petit les corps des deux personnes qu'elle tient par la main. Se propageant tout d'abord dans leurs doigts, le cosmos d'or se faufile le long de leurs bras, remontant avec plus de vitesse jusqu'à leurs nuques pour envelopper leurs corps dans leur totalité.

La Lumière.

L'aura lumineuse pénètre leurs peaux, traversant chaque organe, s'immisçant au coeur de leurs veines, comme fusionnant parfaitement avec chaque centimètre de leurs organismes. La lumière purgera toujours les ténèbres. Reste à savoir... si cela sera réellement efficace contre le pouvoir du serpent d'Asgard.



Fiche par Narja pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1314


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Ven 27 Mar 2015 - 23:23

La magie d'Asgard, si singulière et unique. Et aussi nimbés d'un mystère que peu d'élus peuvent comprendre. Et encore moins, amadoué. Mais, la magie déployée par la jeune Cyn est à la fois douce, et puissante. Une source de Cosmos si particulière qu'elle semble provenir d'un autre monde ... Alectryon et Holvir ressentiront-ils à sa juste valeur, cette magie qui les envoûte et les purifie ? Puisque de ce rituel, leurs âmes sont purifiées de tous les maux du fléau d'Asgard ...

Le rituel est réussi, Alectryon et Holvir sont tout deux, purifier.
Revenir en haut Aller en bas
Alectryon
Cardinal du Feu
avatar
Rôle : Cardinal Du Feu

Messages : 1111


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Dim 29 Mar 2015 - 0:50

Holvir semblait ravi que les baies qu’il avait trouvées fussent au gout du berzerker, qui les avalât goulument.  Elle devait être amère et le vieil homme en fit la remarque mais, pour Alectryon et son estomac grondant, elles avaient un gout de Paradis. D’autant qu’elle était donnée sans arrière-pensée ce qui les rendait plus agréable encore.

Tu sais Holvir, c’est mon premier repas d’autre chose que du poisson bouillis et de choux alors pour moi c’est du nectar et de l’ambroisie. Merci encore.

Alors qu’il dégustait les baies glacées, profitant de la douceur de l’ambiance, il sentit l’aura qui se dégageait de cette beauté fantastique qu’était Cyn. La jeune femme avait une présence énigmatique, comme si elle planait entre deux monde et, il fut surpris de ce calme qui semblait vivre en elle, naître de son corps. Il eut l’impression sans qu’il ne puisse en  jurer qu’elle avait fait une sorte de salut dans sa direction, elle ne se mouvait ni ne parlait pas, ce qui le rendit perplexe. Il détournât les yeux un moment, de peur d’être impoli et vi avec amusement qu’Holvir semblait lui aussi piégé par la présence de la femme.

Tout semblait se passé pour le mieux jusqu’à ce qu’un trublion, l’ancien berzerker, Ryuken, débarque et ne jette un flot de haine envers les saints qui n’avait clairement rien fait pour mériter un pareil traitement. Il se disait en colère de l’inaction des dieux pour les hommes. En effet mais, n’était-ce pas là le privilège des dieux, de se rire du caractère pathétique et de la vacuité de sens de la vie des simples mortels ? D’autant que si le sanctuaire avait lui, accepter la vocation de servir le monde, il semblait bien au cardinal que c’était ce qu’ils faisaient.

Il reprochait leur désintéressement aux autres pays et village que Rodorio mais, pourtant il était bien venus prêter main forte pour le combat de Jormundgand. N’était-ce pas là une preuve de leur volonté de protéger tous les peuples ? Certes, il pourrait être objecté qu’il y avait ici-bas suffisamment d’être courageux en la personne des guerriers d’Asgard pour répondre à cette menace mais, l’intention restait louable.

Une fois le zigoto parti, l’atmosphère revint au calme que la présence de la dame à la peau de neige déployait autour d’elle. Elle saisit la main d’Holvir et le menât jusqu’au guerrier d’Arès. Une fois les deux personnes arrivées devant lui, elle posât sa main sur son bras et la sensation qu’il ressentit fut étrange, comme si on lisait dans son être. Cette sensation le mis mal à l’aise, il aurait voulu reculer, se dégager de cette prise mais il se doutait que tout ceci avait un but.

Bientôt, Holvir et lui furent submerger par le cosmos dorée de la dame, il pénétra dans son corps comme l’on remplit un verre d’eau. Il sentît que cette énergie était bénéfique et qu’elle chassait en lui chaque parcelle de malveillances incontrôlée. Le venin maudit du fléau d’Asgard  s’éstompait peu à peu, rejeté du sang du cardinal par chaque pulsations cardiaque. Bientôt il se sentit libéré de ce qui aurait pu faire de lui un ennemi dans les terres du nord, ce lui aurait déplu.


Merci Cyn, je me sens mieux. En fait je dirais même que je me sens soulagé, comme libéré d’un poids. Franchement s’il n’y avait eu cette créature, je n’aurais eu que des bons souvenirs de mon passage ici. Par contre je vais devoir vous laisser car je dois remercier Odin pour son secours. Merci encore Cyn et merci à toi aussi Holvir. Portez-vous bien.

Il partit donc pour la montagne de gamma, dernier lieux où il savait être le seigneur d’Asgard. Celui-ci pourrait sans doute lui dire comment rentrer chez lui car, c’était par un hasard qu’il était parvenu jusqu’ici mais il ne souhaitait pas repartir pour une destination aléatoire. Le royaume d’Ares bien qu’inhospitalier lui manquait et il devait rendre à Zyss son armure.

Arrow Montagne de Gamma
Revenir en haut Aller en bas
Miria

avatar
Rôle : Forgeron du camp d'Asgard.

Messages : 274


Caractéristiques
Vie Vie:
176/176  (176/176)
Cosmos Cosmos:
175/175  (175/175)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Dim 29 Mar 2015 - 13:21



Haussant les sourcils en constatant que très vite, nous sommes rejoints par bon nombre de visiteurs. Tout est une surprise lorsque le chevalier noir s'exclame à vive voix ! Et pas n'importe quelle : une belle surprise ! De la catégorie que l'on ne s'attend pas du tout, même si cela ne me surprend pas fondamentalement. Mais, je trouve à la fois amusant et désespérant de constater l'obstination et la portée limitée de Ryuken dans ses idéaux. L'ignorance est sans nul doute la meilleure réponse à lui rétribuer, chose que chacun semblent s'affairer lorsque le chevalier à l'armure noire ponctua sa tirade d'un départ précipité. Puis, chacun se met à énoncer des sujets plus personnels. Écoutant donc calmement les conversations, ceux-ci tournent sur les mêmes sujets et à des questionnements. En soi les questions et les échanges restent très juste et ont le mérite d'être posés. Surtout en ces temps difficiles où la haine et la méfiance restent encore fermement implantées dans la mentalité de beaucoup de personnes, à croire qu'il reste bien peu de place pour la tolérance à bien y réfléchir. Bercer par mes idées, je finis par surenchérir calmement à Holvir.

C'est tu ce que représente ces armures noires Holvir ? Les hommes qui en sont revêtus, font passer avant tout leur profit personnel et utilisent pour cela des pouvoirs de même nature que les Saints. Alors, si son discours avait la même portée que son coeur et son esprit, ce n'est pas une armure noire qui le protégerait, mais une véritable armure d'Athéna. Ainsi, il mettrait à profit à protéger le petit peuple, comme il semble l'évoquer. Mon père m'a enseigné certaines choses sur le travail de forgeron et m'a aussi appris les légendes sur le peuple déchu de Jamir. En conséquent, je peux t'assurai que Ryuken est un individu au coeur et à l'esprit empli de haine et de rage. Fais donc bien attention à pas lui rétribué, une confiance aveugle où tu pourrais le payer très cher.

La situation à la montagne de Gamma semble s'arranger, surtout que le Berzeker et Holvir viennent d'être purifié par l'intermédiaire de Cyn. Un étrange rituel durant lequel, je me suis abstenu de tout commentaire, préférant observer avec attention chaque pratique, exercer par la gardienne d'Asgard. Laissant un court silence s'installer, une interrogation me vint assez vite. Si Odin est le seul à énoncer un nombre de blesser, il me vaut mieux intervenir au plus vite auprès de lui ou même, à aller au-devant des villages civilisés et leur porter secours. Alors, esquissant un sourire gêné à l'égard des étrangers et de mes compagnons. J'enchaine d'une voix douce.

Si jamais vous avez besoin de moi pour vous venir en aide, n'hésitez point noble Orion. Il est toujours pour moi un plaisir de rendre service à quelqu'un pour une noble cause. Mais, je souhaite me tenir auprès de mon seigneur et aussi, porter assistance à mon peuple. Je ne souhaite pas me défiler, mais avec Cyn et Holvir, vous êtes entre de bonnes mains. Que votre séjour à Asgard se place sous les meilleurs auspices.

D'un dernier sourire, je m'élance à pas rythmés en direction des montagnes de Gamma. Avec l'attention de secourir, une fois encore mon peuple et les villages, bousculer par les récents événements. Et repensant au discours d'Holvir à l'égard de Ryuken, je me remémore la tirade du chevalier noir. Et mes jeunes années m'ont appris qu'il est très dur de faire changer de point de vue à quelqu'un fermement convaincu sur un sujet depuis des années, surtout si cette personne a un caractère très obtus, comme c'est le cas pour Ryuken, mais comme les vagues finissent par éroder la roche au fil du temps les mentalités finissent bien par changer petit à petit, mais cela prend du temps, et nécessite des efforts. Il ne faut pas s'attendre à ce que quelqu'un change en un claquement de doigt. En ce sens, je suis curieuse de voir l'évolution du chevalier noir dans ces prochaines semaines, à ceci près qu'il puisse concrètement mettre à profit, ses valeurs à vouloir secourir la veuf et l'orphelin.

Arrow Montagne de gamma.

Revenir en haut Aller en bas
Holvir

avatar
Messages : 149


Caractéristiques
Vie Vie:
150/150  (150/150)
Cosmos Cosmos:
151/151  (151/151)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Sam 4 Avr 2015 - 14:12



- C'est tu ce que représente ces armures noires Holvir ? Les hommes qui en sont revêtus, font passer avant tout leur profit personnel et utilisent pour cela des pouvoirs de même nature que les Saints. Alors, si son discours avait la même portée que son coeur et son esprit, ce n'est pas une armure noire qui le protégerait, mais une véritable armure d'Athéna. Ainsi, il mettrait à profit à protéger le petit peuple, comme il semble l'évoquer. Mon père m'a enseigné certaines choses sur le travail de forgeron et m'a aussi appris les légendes sur le peuple déchu de Jamir. En conséquent, je peux t'assurai que Ryuken est un individu au coeur et à l'esprit empli de haine et de rage. Fais donc bien attention à pas lui rétribué, une confiance aveugle où tu pourrais le payer très cher.

Holvir baissa le bras aux dires de Miria. La Valkyrie venait de marquer un point... Il n'avait pas suffisamment d'expérience pour le moment ici, et il venait probablement de commettre sa première erreur d'appréciation...

- J'en prend note Miria. Aux paroles qu'il a pu tenir devant Odin, j'ai cru comprendre que ces armures noires ne représentent pas quelque chose de foncièrement bon. Cependant, bien qu'a ton avertissement je me méfierais bien plus d'eux, quitte à ne pas leur accorder ma confiance, je continuerai à soutenir le fait de tout faire pour qu'il sorte de ce cycle. J'ai moi-même... Disons que je peux le comprendre, en un certain sens.

C'est alors qu'il sentit une présence effleurer la surface de sa main, puis la saisir avec un conviction douce, mais pourtant assez prononcée pour qu'il ne réagisse pas instinctivement à s'en dégager. Il détourna le regard de la Valkyrie pour s'enquérir de cette nouvelle donnée, et à sa plus grande surprise retrouva Cyn à ses côtés, son regard blanc dans le sien. Il ne l'avait pas entendu arriver, ses pieds nus dans la neige, comment pouvait-elle faire ? Elle l'emporta dans son mouvement gracile en direction du berserker puis lui adressa quelques mots :

- La curiosité n'est pas un défaut, tant est qu'elle soit dirigée vers quelque chose qui t'apportera la connaissance qui te manque

Holvir resta sans voix. La discrétion n'était décidément pas son fort... Il n'était pas là pour être discret ceci dit, pas avec cette armure. Au moins, l'avait-elle bien prit. Trop bien à son impression, mais son conseil ne lui fut pas nouveau. Son père avant-elle lui avait dit la même chose, lors d'une des nombreuses soirées dans la forêt qu'il avait pu passer lors de son apprentissage. Cyn saisit alors la main d'Alectryon une fois arrivé à son niveau, et un frisson parcourut le corps des deux hommes, comme une onde qui traversait la moindre parcelle de leur être, et de leur âme. Holvir sentit l'obscurité au fond de lui vibrer au passage de ce phénomène. Que faisait-elle ? Mais l'inquiétude n'eu pas le temps de saisir le guerrier, le cosmos de la femme aux prunelles diaphanes commençait à se faire ressentir lui aussi, et même voir. Il se souvint alors de la bataille précédente, et de comment son propre pouvoir s'était manifesté à cet instant : Quelque chose de brutal et de violent, une tempête de rage et d'éclair qui l'avait englobé dans les pires situations. Il ne put s'empêcher de faire la comparaison avec ce qui était en train de se passer. Le cosmos de Cyn était doux, et lumineux, et commençait à pulser hors d'elle, en vaguelettes discrètes, puis un fil d'or glissa autour du bras des hommes, pour finir par les envelopper complètement dans un suaire de lumière. Holvir se sentait calme, étrangement bien, et vit l'obscurité disparaître peu à peu, comme une nuée que l'on dissipe dans le vent. Tout était finit.

Le nordique rouvrit les yeux qu'il avait de façon incontrôlé fermé durant le processus, et sourit à la guerrière, fronçant les rides autour de sa bouche.

- Merci bien.

De simples mots, mais qui exprimaient parfaitement toute sa gratitude. Son attention se porta alors sur le berserker, qui remercia lui aussi les exploits de la Sagesse d'Asgard, avant de repartir pour Gamma. Quand à lui... Qu'allait-il faire maintenant ? Les combats précédents venaient probablement de causer de nombreux dommages collatéraux dans les villages voisins. D'un autre côté, les émissaires du Sanctuaire était toujours ici..

- Bien... Et bien... Je ne crois pas connaître votre nom, après tout ces périples guerrière. Et je n'ai pas non plus d'idée sur la suite des événements... Des civils sont sûrement à plaindre en Gamma, je vais probablement y aller d'ici peu... Alors avant de vous quitter, vous connaître un peu plus serait pour moi un immense privilège.

Revenir en haut Aller en bas
Odin 1

avatar
Messages : 221


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Lun 6 Avr 2015 - 12:24

Holvir, Cyn, Orion, Kurayami. Autant de personnes présentes sur le domaine D’Epsilon qui attendent qu’un signe se produise. Certains attendent l’arrivée d’Odin, d’autres voient les guerriers d’ailleurs et les Asgardiens quitter les lieux pour s’enquérir de nouvelles. Enfin arrive Odin. Monté sur Sleipnir, son cheval singulier, le voilà qui fend l’air pour finalement arriver à quelques mètres de toutes les personnes présentes. Il descend de sa monture en silence et s’avance lentement vers le Grand Pope.

- Des situations exceptionnelles m’ont obligé à prendre les mesures nécessaires à la sécurité et l’intégrité du royaume. Je n’ai pas pour habitude de recevoir des personnes de votre Rang de cette façon, Grand Pope. A présent que les choses sont redevenues ce que l’on pouvait espérer d’elles, il est de mon devoir de vous accueillir tel que cela aurait dû être fait.  


Il se tourne vers Holvir car il y a encore des choses à faire dans le royaume. Les Guerriers Divins vont avoir fort à faire.

- Holvir, si tu le souhaites, tu peux rejoindre Miria dans le territoire de Gamma. J’aimerai que vous puissiez organiser l’entrainement des jeunes arrivants dans le royaume, ainsi que le vôtre. Leur enseigner les valeurs de notre peuple, les fondements d’Asgard. Lorsque les visiteurs d’Arès seront partis, fais en sorte que le nécessaire soit fait. Il est plus que temps de se préparer au futur.

Les propos suivants furent dirigés vers Cyn.

- Nous vous proposons de nous suivre au Palais, gardienne du Savoir. Vous seriez avisés de connaitre les raisons d’une pareille rencontre, du moins, d’y assister.

Pour enfin parler au Grand Pope et son suivant une nouvelle fois.

- Je vous offre l’hospitalité dans le palais, le temps que tous se remettent de leurs émotions et que nous puissions vous avoir à notre table. Je crois qu’avant de faire route au sud, un bon repas s’impose. Un bon voyageur n’a jamais rien fait de constructif le ventre vide et la pinte assoiffée. Ensuite nous pourrons voyager vers le Sanctuaire. Qu’en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Alberich XIII
Guerrier Divin de Delta
Guerrier Divin de Delta
avatar
Messages : 966


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
325/325  (325/325)
Armure Armure:
270/270  (270/270)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Jeu 9 Avr 2015 - 13:58


Odin était tres rapide et déjà au domaine d'Epsilon où se trouvait Holvir, le guerrier Divin de Gungir. Vaflan tenta de rattraper tant bien que mal son Dieu a travers les cèpes glaciaires du Royaume d'Asgard. Vaflan arriva enfin à la cascade gelée du domaine de l'Epsilon, laissant transparetre un souffle prononcé suite à son effort. Vaflan posa un genou à terre et s'adressa à Odin.

Seigneur Odin, pardonnez moi d'insister de la sorte auprès de vous. Mais la disparition de Ryuken certes n'a que peu d'importance en soi mais nous ne savons encore ce qu'il en est...il s'est peut etre dissimuler dans Asgard pour atteindre à la securité du Royaume ou a ses habitants ou meme à vous meme... N'est il pas dangereux de ne pas enqueter sur cet evennement et etre sur qu'il ne se cache pas dans le royaume ?

Vaflan etait peut etre un peu trop suspicieux mais son experience le rendait mefiant face à ce genre d'evennement. Notamment il connaissait l'existence du sablier de Cronos qui permettait à celui qui le possède de pouvoir dissimuler sa presence comme bon lui semble. Ryuken ayant fait parti du clan des Titans il y a quelques temps, cela n'etait pas totalement à exclure de ce fait.

Ryuken a peut etre des attributs particulier suite à son appartenance aux Titans puis aux berseckers d'Ares... Je pense sincèrement que nous devons etre vigilant sur ce point et bien sécuriser le Royaume pour éviter toute mauvaise surprise...qu'en pensez vous Seigneur Odin ?
Revenir en haut Aller en bas
Holvir

avatar
Messages : 149


Caractéristiques
Vie Vie:
150/150  (150/150)
Cosmos Cosmos:
151/151  (151/151)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Dim 12 Avr 2015 - 16:52



Sleipnir... Fureur du vent, et fils de Loki. Tout comme le terrible destructeur qu'ils venaient d'affronter. A cette seule différence que la monture était fidèle parmi les fidèles, et Odin du haut de son destrier ne pouvait que sembler encore bien plus puissant et noble qu'on ne puisse se l'imaginer. Les sculptures du vieux temple étaient bien en dessous de la réalité, en effet... D'autres arrivèrent, un guerrier dont Holvir pouvait sentir le cosmos brûler d'une force incroyable, et un autre... Non, une autre, il l'avait déjà sentie. La prêtresse n'était pas loin. Cependant... Cette arrivée contrariait ses plans, lui qui voulait apprendre... Depuis son arrivée, il n'avait guère pu parler franchement avec ses "confrère". Passant sa main gauche dans sa barbe blonde, il regarda son Seigneur et l'équipée. Oui, la personne avec qui il avait le plus fraternisé depuis son arrivée... Étrangement, était le fils d'un Dieu. Mais n'était-ce pas là sa nouvelle vie ? Le Père de tout descendit de sa monture, et ordonna :

- Holvir, si tu le souhaites, tu peux rejoindre Miria dans le territoire de Gamma. J’aimerai que vous puissiez organiser l’entrainement des jeunes arrivants dans le royaume, ainsi que le vôtre. Leur enseigner les valeurs de notre peuple, les fondements d’Asgard. Lorsque les visiteurs d’Arès seront partis, fais en sorte que le nécessaire soit fait. Il est plus que temps de se préparer au futur.

Entraîner les arrivants ? Le guerrier fut surpris de cette annonce, mais n'en démontra pas le moindre signe. Sûrement, la vu du Dieu des Neiges le poussait à se montrer plus réserver... Mais si tôt ? Il avait, certes fait preuve de combativité... Il savait se battre... Comment ? Le guerrier fut saisit d'une appréhension... Il savait se battre, il l'avait apprit, avec ses armes, avec un arc, avec un fusil, avec de nombreux objets. Mais jusqu'ici sont "talent" ne s'était limité qu'à de pathétique combat de tavernes... Cette armure, cette lance... Avaient décuplé sa combativité, à en juger par les derniers événements. Il savait se battre. Il le savait.

- Il en sera fait ainsi, Seigneur. J'ai grand hâte de pouvoir aider à développer les forces de chacun.

Holvir sourit. Il se retourna ensuite en direction de Cyn, et inclina légèrement la tête :

- J'aurais voulu en apprendre plus. Mais ce n'est que partie remise, croyez le bien.

Le guerrier offrit encore une fois un sourire, d'un autre genre, plus doux sur ce visage rude et rocailleux que le précédent. Il était temps de se mettre en route. Holvir déposa le reste des baies sur le creux d'un rocher, puis vérifia que sa lance était bien fixée dans son dos. Dernière étape avant de se lancer en avant... Il porta la main droite au niveau de sa ceinture... Et târa... Chercha... Puis il se souvînt.

-Ma gouuuuuuurde !


Arrow Domaine de Gamma
Revenir en haut Aller en bas
Orion
Membre d'Or
avatar
Messages : 3288


Caractéristiques
Vie Vie:
238/238  (238/238)
Cosmos Cosmos:
400/400  (400/400)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Ici ou là bas    Mar 21 Avr 2015 - 17:32

Citation :
Désolé de mon absence. Je vais essayer de reprendre le RP à un rythme plus soutenu.

En attendant le seigneur des glaces éternelles, mon esprit s’était égaré pour tourner son attention vers le sud. Je m’inquiétais pour Ahina, et mon absence du Sanctuaire commençait à me peser, surtout au vu des derniers évènements. La présence néfaste de Ryuken en Asgard avait éveillé mes inquiétudes, et je me devais de prévenir ma bien-aimée de ce danger. L’arrivée d’Odin me coupa dans mes réflexions. Juché sur son glorieux destrier, le maitre des lieux s’excusa des conditions de notre rencontre initiale et se proposa de nous offrir le couvert avant de quitter les terres du nord. Je notais, non sans joie, la volonté d’Odin de se joindre à Kurayami et moi pour se rendre au Sanctuaire. Un entretien historique semblait enfin prêt à se dérouler. M’inclinant avec déférence et respect devant la puissante divinité, je lui répondis après avoir jeté un bref coup d’œil à Kurayami.

Au vu des circonstances, nous sommes ravis d’accepter votre généreuse hospitalité, seigneur Odin. Même si la Grande Prêtresse Séléné a déjà pourvu à notre confort, nous nous rendrons à votre table avec plaisir, tout en mesurant l’honneur que vous nous faites par cette invitation.

Je ne doutais pas que le chevalier bronze du loup ne trouverait rien à redire à manger à sa faim avant un si long voyage. Le malheureux devait endosser un rôle protocolaire relativement pesant pour son jeune âge, mais pour l’instant, il s’en sortait fort bien.

La déesse Athéna sera ravie de votre visite, mon seigneur. Il est grand temps de resserrer les liens d’amitié et de confiance entre nos deux puissantes nations. Nous vous suivons donc en direction de votre palais.

Tout sourire, et mis en confiance par l’attitude aimable du maitre des lieux, je pris la direction de la demeure d’Odin, en sachant que ce dernier n’aurait aucun mal à nous dépasser, ou à chevaucher à nos côtés. Le repas promettait d’être fort agréable.

Arrow Palais d'Odin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ici ou là bas    

Revenir en haut Aller en bas
 

Ici ou là bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume d'Asgard ¤ Odin :: Le pays d'Asgard :: La cascade gelée d'Epsilon-