Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Le déluge à la porte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1317


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Le déluge à la porte   Mar 17 Fév 2015 - 14:33


Le déluge à la porte.


Un orage éclate à la porte de la guerre, d’une puissance inimaginable. Il fait tomber en trombe une pluie irréelle dont l’abondance plongerait n’importe quel expert dans une perplexité des plus profondes. Dans ce décor apocalyptique, une atmosphère encore plus sombre et funeste se fait ressentir. Les créatures et vermines en tout genre en présence s’enfuient vers les autres domaines en quête d’un abri, abandonnant les portes à leur triste sort.

Les nuages sont de plus en plus lourd et le tonnerre gronde toujours plus violement et bientôt, des marres d’eau éparse apparaissent çà et là. Toujours plus nombreuse, elles gonflent et s’étendent inexorablement comme si elles jaillissaient de terre pour noyer ces lieux. Les parois ruissellent de ces averses et, des aplombs rocheux tombent des cascades d’eaux tumultueuses.

Le sol disparait totalement et bientôt l’accès à la porte de la guerre devient impossible. Les pluies diluviennes ne cessent aucunement, déversant leur rage et leur fureur en torrent, noyant corps et bien le domaine. L’entrée du royaume de la guerre subit la colère des cieux, est engloutie par les flots et, en sera changé à jamais.
L'élément de la porte est désormais l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Hypnos

avatar
Messages : 175


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
257/277  (257/277)
Armure Armure:
525/580  (525/580)

MessageSujet: Re: Le déluge à la porte   Jeu 19 Fév 2015 - 19:57

William attendait un peu au-delà de la porte des enfers, histoire de savoir s’il aurait de la compagnie mais, personne ne vint. Il commençât donc seul son périple vers le royaume de la guerre pour faire acte d’obédience envers Thanatos. S’il était, ne serait-ce qu’un dixième similaire à ce que les mythes font état de sa mentalité, alors le contrarié était la dernière chose à faire.

Tout en s’éloignant de l’Hadès, il ressentit comme une sorte de malaise, quelque chose de viscérale qu’il voulut d’abord mettre sur le compte du fait qu’il quittait l’origine de son nouvel être mais, il s’agissait d’un sentiment bien plus grave comme s’il planait sur le royaume d’Hadès un sombre maléfice.

Cette impression ne le quittât pas durant tout le chemin qu’il dut parcourir pour rejoindre Thanatos et les autres spectres dans leur guerre. Pourtant il ne ferait pas demi-tour, pas à moins qu’il n’ait soit pas le choix, soit l’ordre de son supérieure. Il ferait ses preuves quoi qu’il en coute. Lorsqu’il était vivant, son empire il ne l’avait pas bâtit sur des élégies ou des renonciations. Il s’était battu et avait fait taire les mauvaises langues sur lui. Il en irait de même dans ce nouveau monde.

Le voyage ne fut pas si éprouvant qu’il aurait pensé et tout ou presque c’était organisé comme il le fallait. La populace qui s’étalait dans de tristes villes aux abords de Sparte donnait l’impression de rustres tout juste bon pour des jeux de guerre de tavernes. Ils manifestèrent beaucoup de mépris pour le voyageur demandant son chemin se moquant, l’appelant le dandy, termes qu’il ne supportait pas. Certes il avait des manières mais s’ils se gaussaient de son éducation alors ils étaient plus à plaindre qu’à blâmer, ainsi il ne leur en tint aucunement rigueur.

Bientôt il traversât un petit village d’apparence paisible, d’apparence seulement car il y régnait une confusion inhabituelle. William observât les gens de ce hameau visiblement paniqué. Il leur demandât ce qu’il pouvait se passer pour créer tant d’agitation.  Les réponses qu’on lui fit, lui permirent de comprendre cette folie et même de la légitimer. La cité de Sparte semblait la proie d’un maléfice. Il se demandât s’il y avait vraiment un mauvais charme à l’œuvre et s’il n’était pas plutôt un effet de cette guerre sainte entre les spectres et les berzerker.

Il accourut donc à la porte de la guerre et là, quelle ne fut pas sa surprise, elle était sous le joug d’une tempête irréelle dont la violence et la puissance semblait lui interdire l’accès au royaume de la guerre. Totalement inondée, elle était secouée de lame d’eau comme autant de spasmes pour la victime d’un tortionnaire.  Et la pluie qui se déversait ne semblait pas vouloir s’arrêter.


Mais que vais-je bien pouvoir faire ? Se demandât William.
Il faut bien que j’atteigne l’autre côté. Comment ce cataclysme à bien put se déclencher et qui en est la cause ? Si seulement je pouvais joindre les autres, peut-être ne sont-ils pas au courant de ce qu’il se passe ici ?

Il réfléchit à un moyen de passer au travers de ce fantastique orage mais, aucuns plans ne semblaient se dessiner dans son esprit. Que n’aurait-il donné pour avoir plus de pouvoir et mettre fin à ce déluge d’un claquement de doigts. Si son impuissance lui pesait, au moins se consolait-il en se disant qu’il ne serait pas une difficulté pour le dieu de la mort de venir à bout de ce phénomène. Un rempart d’eau et d’éclairs n’étaient en rien rédhibitoire pour celui qui mettait à genoux toute forme de vie et contre qui la lutte était vaine.

Après un moment et ne trouvant aucuns moyens de traverser, il dut se résoudre à rebrousser chemin. Il repartit donc vers le séjour d’Hadès, déçu de n’avoir pus accomplir son devoir et priant tous les dieux que Thanatos ne le taxe pas de couardise et ne l’exécute sommairement. Après tout, que pouvait bien faire un simple spectre de faible niveau comme lui ? De plus le sentiment qu’il se passait quelque chose de funeste en enfer le tenaillait encore et peut être que ces frères d’armes pourraient avoir besoin de lui.

Il lui fallait rentrer pour soutenir en retour toute les personnes qui l’ont soutenu lorsque lui-même se sentait comme un étranger. Ils lui avaient fait sentir que parmi eux il ne serait pas un étranger et grâce à eux, il avait retrouvé la confiance qui lui avait permis de s’élever en tant qu’humain. C’est pour ses frères et sœurs spectre qu’il reviendrait, pourvus qu’il ne leur soit rien arrivé.


Arrow La porte des enfers
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1317


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le déluge à la porte   Mar 24 Fév 2015 - 14:42


Que s’ouvre la porte.


Le déluge qui s’abattait sur la porte du royaume d’Arès semblât perdre peu à peu de sa fureur, les torrents se déversant du ciel ne furent bientôt plus d’actualité et même s’il pleuvait toujours, on ne pouvait plus parler de tempête.  La colère des cieux s’était apaisée laissant place à une zone désolé.

Même si la pluie tombait plus doucement et, que la zone était toujours inondée, le passage de la porte de la guerre était enfin rouvert. Il était à nouveau possible pour toute personne d’entrer ou de sortir du royaume des berzerkers à condition de supporter les quantités diluviennes d’eau qu’il y a à traverser.


La porte de la Guerre est à nouveau ouverte pour tous.
Revenir en haut Aller en bas
Setesh
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
avatar
Messages : 7541


Caractéristiques
Vie Vie:
239/239  (239/239)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le déluge à la porte   Mer 25 Fév 2015 - 14:36

Ce fut sans surprise que Setesh découvrit l'état de l'entrée du Royaume d'Arès. De l'eau. Encore de l'eau. Toujours de l'eau. Partout où son regard se posait il y avait de l'eau. Pour un peu, il se serait presque cru au royaume de Poséidon. L'endroit n'avait plus rien à avoir avec celui qu'il avait traversé peu après être arrivé. Toutefois, il pouvait constater que la situation était en train de se tasser, l'eau cessant de tomber. 
"Mais qu'est ce que c'est que ce bordel?!" 

Le spectre d'Anubis était pour le moins perplexe et déconcerté. Il était rare qu'un tel cataclysme se produise de façon naturelle, surtout pour être suffisamment puissant au point de ravager l'entrée du royaume d'un dieu. Une force devait être à l'oeuvre, mais Setesh ignorait laquelle. Le plus logique aurait été de penser à Poséidon, mais cela n'était pas trop sa manière de faire. Se grattant le crâne avec nonchalance, le spectre regardait tout autour de lui. Il ne percevait pas le moindre signe de vie. Si quelqu'un avait été là lorsque le déluge avait éclaté, il ne devait pas en rester grand chose. A bien y réfléchir, il avait eu de la chance car il aurait très bien pu se trouver à cet endroit lorsque cela c'était produit. En y songeant, il eût un frisson. Ce genre de mort n'était pas spécialement agréable. Et il savait de quoi il parlait pour en avoir expérimenté un nombre plutôt conséquent.
 
Avançant avec prudence, l'étoile de la Putréfaction se retrouva rapidement avec de l'eau jusqu'aux genoux. Setesh lâcha alors un soupir d'agacement. Non seulement ça l'emmerdait de devoir repartir à la nage, mais en plus l'eau était glacée!
"Yare yare, bon et bien je crois que je n'ai pas le choix! Foutu karma va!" 

D'un air abattu, il se jeta alors à l'eau froide, devinant que l'eau devenait plus profonde au fur et à mesure qu'il avançait. Et c'est à la nage qu'il quitte les terres de la guerre, espérant ne pas avoir à se battre avec un requin ou autres saloperies aquatiques qui voudraient le croquer.


=> les Enfers
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19682


Caractéristiques
Vie Vie:
426/426  (426/426)
Cosmos Cosmos:
592/592  (592/592)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le déluge à la porte   Jeu 26 Fév 2015 - 19:41


La pluie avait cessé au domaine d'Arès. Que c'était-il passé ? Le dieu de la guerre n'avait pourtant aucune influence sur le temps. Il était sans doute arrivé quelque chose pendant que la guerre avait fait rage. Le petit fils de Zeus pouvait voir un terrain complètement inondé par les flots.Il se demandait si les autres royaume étaient soumis à cette vague de pluie. C'était peut-être encore une ancienne divinité qui leurs joué un tour. A chaque fois qu'il y avait un problème sur cette terre, une divinité était en cause. Alors il ne fallait pas s'étonner de voir Kazuki vouloir exterminer ces êtres. Le petit fils de Zeus avait reçu l'ordre de rentrer de la part de Thanatos, il aurait préféré discuter ici de leurs prochains combats. Cependant, il se devait d'obéir à l'ordre de son supérieur. D'ailleurs, il ne voulait pas encore rentrer... comme il l'avait dit à Setesh tout à l'heure, il voulait régler quelques petits détails avant de retourner chez lui. Les yeux fermés, il leva sa tête vers le ciel.

" Je devrais peut-être aller la voir... "

Reprenant sa marche, une longue et sombre toge vint recouvrir son corps et son armure. Les blessures infligés par Arès avait déjà disparu. Son énergie ne lui était pas encore revenu, mais il avait assez de force pour se rendre là ou il voulait... quel dieu allait être sa cible cette fois ?...

==> Kazuki quitte le royaume d'Arès

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le déluge à la porte   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le déluge à la porte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Porte étendard orque
» Aucun prisonnier n'a pu s'échapper, d'après le porte-parole de la PNH
» Utilité du bouclier lorsque l'on porte une armure légère
» Une porte...Allez toquer, ne soyez pas timide !
» La porte-parole de la Minustah opine sur Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume de la Guerre ¤ Arès :: Le domaine de la Guerre :: La porte de la guerre-