Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 A mi chemin vers son destin. [FB Wedj-Katharina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hypnos
Dieu du Sommeil
avatar
Messages : 174


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
257/277  (257/277)
Armure Armure:
525/580  (525/580)

MessageSujet: A mi chemin vers son destin. [FB Wedj-Katharina]   Mar 10 Fév 2015 - 18:54

Je vais te mener aux enfers.

Ce furent les seules paroles de son armure, fait étrange s’il en est, car jusque-là, pour le gentilhomme Anglais hautement éduqué, les choses inanimées en général ne parlent pas. Celle-ci plutôt bavarde dans son lieu d’origine, semblait frappé de mutisme maintenant qu’elle l’avait sorti de ces ruines. Il déambulait dans la campagne Anglaise sans savoir avec plus de détails où se trouvaient les enfers si ce n’est un bref point d’entrer quelques part en Grèce.

Combien de temps c’était-il passé depuis qu’il avait pénétré les ruines, il n’aurais su le dire mais pas plus d’une grosse journée alors, qu’elle ne fut pas sa surprise de voir en prenant un journal que la date de celui-ci l’avait emmené trois semaines plus tard. Les gros titre des manchettes annonçait sa mort durant l’exploration de ruines et qu’un deuil national était organisé.

Le choc fut total, même s’il se doutait qu’il serait désormais considérer comme mort et qu’il perdrait ses liens avec tous ses anciens partenaire, le fait de se savoir officiellement décédé lui fut un coup terrible. Il espérait que son charger d’affaire avait bien suivit ses directive et que, sa mère, fut bien désignée comme son héritière, ainsi elle serait à l’abri du besoin toute sa vie. Toutefois, voir tous les efforts de sa vie réduits à néant lui faisait presque monter les larmes aux yeux.

Même seul sur ce chemin qu’il avait pris, il n’aurait pas voulu qu’on le voit en si pathétique condition. Il avait sa fierté et devait à ce qu’il avait été le respect de ne pas ternir même les souvenirs de sa gloire passé. Il prit une profonde inspiration et repris sa route. Il aurait pu faire appel à une diligence mais la compagnie des gens ne lui faisait aucunement envie, et les entendre aller de leurs rumeurs sur sa disparition lui aurais donné, sans doute, des envies de meurtre.

Après un long voyage, il arrivât en vue du port de Liverpool et bien que toujours couvert d’un manteau à rabats pour cacher son identité, il put s’offrir auprès d’un capitaine peu scrupuleux, moyennant finance, un aller simple pour la Grèce ou ses environs. Le voyage serait surement long et pénible, surtout en comparaison aux voyages dans de splendides gréements comme il avait l’habitude de faire auparavant mais au moins arriverait-il à destination sans pour autant attirer toute l’attention sur lui.

Le périple à bord du navire se fit sans incident notable, les hommes d’équipages ayant été mis au courant qu’il ne fallait pas poser de question sur le passager, règle qu’ils suivirent du mieux qu’ils purent. Aucuns d’entre eux ne cherchant à outrepasser les commandements de capitaine et, notre héros ne se faisant pas plus remarqué, ils naviguèrent ensemble sans aucun soucis humain bien que la météo ne leur fit pas de cadeaux.

Il débarquât au port de Thessalonique en Macédoine, port bien atypique car bien différent de Londres ou Liverpool. Les gens s’y affairaient pourtant d’une même ardeur et forçaient le respect vu le peu de moyens qu’ils avaient par rapport aux mégapoles. Il prit donc le soin de demander aux autochtones le chemin de la Grèce et eux de lui répondre qu’il n’en était pas loin et que s’il suivait la côte vers le sud il y serait bientôt.

Il ne restait plus qu’à parcourir la route qui l’amènerait en Grèce et lui permettrait d’atteindre le puis des âmes, portails qui selon ses consignes devait lui permettre de rejoindre le royaume des morts et prendre son service. L’idée ne le séduisait en aucune façon mais, avait-il le choix, plus rien ne lui restait sur cette terre et le séjour d’Hadès, si terrifiant soit-il était sa dernière solution ou, du moins le dernier endroit où l’on pourrait avoir besoin de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Katharina

avatar
Rôle : Berserker d'Arès
Messages : 514


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
264/264  (264/264)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: A mi chemin vers son destin. [FB Wedj-Katharina]   Mar 17 Fév 2015 - 19:32

Après un voyage interminable, Katharina déshydratée et couverte d’égratignures, arriva au camp des amazones et frappa à la porte. Elle fut accueillie, par Arianna une jeune femme rousse aux yeux verts, robuste et bienveillante, qui était le bras droit du chef du camp. Elle s’occupait de l’entrainement de ses sœurs d’armes et soignait les amazones blessées lors des missions ou durant les combats fictifs. Ereintée, elle fit un malaise et tomba dans les bras d’Arianna qui la transporta promptement à l’infirmerie du camp et l’allongea sur un lit. Elle dormit  deux jours entiers et se réveilla le ventre vide, l’infirmière rassurée lui apporta un repas copieux que Katharina dévora en un temps record.  

Inquiète, Arianna regarda sa patiente et lui dit :

Je sais que tu n’es pas encore rétablie de ton voyage éprouvant Katharina mais je suis sincèrement navrée de t’annoncer cette nouvelle. Tu vas devoir passer quelques épreuves.

Comment ça ? Des épreuves ?
   
Oui, le règlement de notre camp explique que les nouvelles sont testées pour savoir si elles sont dignes de devenir des combattantes accomplies.  

S’il le faut, je suis partante

   
Katharina passa des tests d’aptitudes physiques comme traverser un parcours d’obstacle dans un temps limité, affronter un adversaire ou bien tirer à l’arc sur une cible mobile.
Ils avaient pour objectif de vérifier si elle possédait les qualités requises pour faire partie des amazones. Ravie de rencontrer une recrue aussi talentueuse, elle jaugea les capacités de la jeune femme très satisfaisantes et la mena devant la chef Itcha, une guerrière dynamique au tempérament de feu.
Katharina entra dans l’antre de la combattante et s’assit sur un siège confortable puis s’adressa à la jeune femme :


Je vous remercie de m’accueillir au sein de votre communauté car ma vie ne tenait plus qu’à un fil  dans cette nature hostile.  

Bienvenu parmi nous Katharina !

Pendant des années, elle participa aux tâches quotidiennes du camp et s’entraina avec ardeur au maniement de l’épée. Elle apprit aussi à se battre contre plusieurs adversaires dans le cercle vaillant et devint une combattante aguerrie et intrépide. Un jour elle entendit, que son frère avait été choisi pour servir le prête de son village natal et que désormais, il avait revêtu la cuirasse du cardinal de feu. Il se dirigea vers sparte afin de rejoindre le dieu Arès et son bataillon.
Katharina se précipita dans la tente de la chef et lui parla de son frère puis lui fit part de sa décision de quitter le camp. Attristée, Ichta comprit la détresse de la jeune et lui donna la permission de partir ainsi que sa bénédiction.

Déterminé, cette jeune guerrière prit son courage à deux mains et prépara ses affaires avec hâte. Elle prit des victuailles et de l’eau ainsi que des vêtements de rechange pour son périple. Sans se retourner, elle franchit la palissade en bois du camp fortifié et prit la direction de sparte, elle parcourut la lande macédonienne verdoyante et inhabitée. Soudain elle vit au loin, un jeune homme vêtue d’un long manteau noir, qui vint à sa rencontre, intrigué elle le dévisagea et se présenta à lui :

Bonjour, je m’appelle Katharina Avrora et j’ai 22ans. Je suis né dans le petit village d’Acrésios et je fais partie de la noblesse macédonienne.

Je fais route vers Sparte pour rencontrer mon frère jumeau Alectryon. J’ai l’impression que vous êtes ici dans un but bien précis                                                          

       

     
   
                                             
Revenir en haut Aller en bas
Hypnos
Dieu du Sommeil
avatar
Messages : 174


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
257/277  (257/277)
Armure Armure:
525/580  (525/580)

MessageSujet: Re: A mi chemin vers son destin. [FB Wedj-Katharina]   Jeu 19 Fév 2015 - 23:13

La campagne macédonienne, quoiqu’un rien rustique avait quelques attrait intéressant, une végétation clairsemé permettant une belle lecture de la topographie ainsi qu’une forte clarté contrastant très fortement avec les faubourgs de Londres. William appréciait sa promenade en ces pittoresques chemins dont la couleur le disputait à la lumière. L’endroit était manifestement idéale pour proposer des demeure de villégiature aux riches propriétaires de la capitale britannique pensât-il. Quel malheur de ne plus pouvoir profiter de son statut et donc de ne pouvoir mettre la main sur un marché aussi lucratif.

Enfin, cette vie, bien que récemment passé, semblait déjà loin et pour lui, maintenant, il fallait aller de l’avant et rejoindre les enfers. Pourvus qu’ils ne ressemblent pas aux descriptions des images de catéchisme, ce serait le pire des cauchemars que de devoir vivre cette existence dans un lieu si effroyable et subir cela pour le restant de sa vie.

Au détour d’un chemin il vit une jeune femme se tenant non loin de lui, il continuât dans sa direction qui se trouvait être le chemin pour sa destination. Au moment  de passer devant elle, la langue de celle-ci ce déliât. Il semblait de bonne composition et avait sans doute l’impression que le jeune homme voulait se lancer dans une conversation avec lui.


Bonjour, je m’appelle Katharina Avrora et j’ai 22ans. Je suis né dans le petit village d’Acrésios et je fais partie de la noblesse macédonienne.

Je fais route vers Sparte pour rencontrer mon frère jumeau Alectryon. J’ai l’impression que vous êtes ici dans un but bien précis  
 

La façon bien innocente de se présenter de la demoiselle le surprit, elle avait un ton curieusement familier mais respectât le vouvoiement de rigueur... enfin si l’on pouvait dire car les convenances ne s’appliquait plus guère envers un mort, tout lord qu’il fut. Il entreprit de lui répondre avec le moins de condescendance possible.

EH bien, quel cursus ! Je me nomme…
Il réfléchit un moment quant à savoir s’il devait lui donner son nom d’avant son changement de statut ou s’il devait utiliser un pseudonyme, mais ici il n’était pas à Londres Son nom sans son titre ne lui dirais rien.
William Edouard Dwight Jameson, je suis en route pour les environs d’Athènes où quelques affaires m’appellent.  Je ne connais pas cet Alectryon mais, puisqu’il est votre frère, je comprends que vous cherchiez à le retrouver. Si vous partez à Sparte et moi près d’Athènes, nous pourrions faire route commune et deviser chemin faisant.

Alors qu’il lui proposait cette idée, il reprit sa route sans attendre, elle le suivrait ou non, cela ne lui importait que peu mais, peut être qu’un peu de compagnie égaierais la monotonie d’une telle odyssée. Il jetât un œil en arrière et vit qu’elle le suivait, curieusement il en fut plutôt satisfait, le tout serais d’évité de parler de son véritable but, il ne savait pas si une humaine lambda pouvait concevoir le monde des dieux grec.

Ils marchèrent un moment ensemble et comme la nuit venait à tomber ils décidèrent de camper au couvert d’un immense olivier séculaire. Là dans ce contexte végétal, ils purent passer une nuit relativement douce si ce n’était quelques courants d’air et les bruits de la faune local, chose auxquelles ses nuits à l’hôtel ne l’avaient pas préparé.

Le matin se levât et le manque de café et viennoiserie se faisait cruellement sentir pour l’ancien Lord. Cette vie austère il faudrait bien qu’il s’y habitue car, dorénavant, il n’y aurait plus de serviteur pour prendre soin de ses moindres désirs. Ils se préparèrent promptement et reprirent leur route à travers la lande  et les chemins de péons. Ils arrivèrent non loin d’un pont passant au-dessus d’une ancienne rivière asséchée, un lieu qui n’inspirait pas confiance au jeune homme. Il tendit l’oreille avec attention et crut entendre une personne se racler la gorge. Il voulut avertir la jeune femme.

Plus un pas mademoiselle ! Je crois que quelques malandrins nous attendent par là-bas, ils pourraient être cachés sous le couvert du pont. Prudence.
Revenir en haut Aller en bas
Katharina

avatar
Rôle : Berserker d'Arès
Messages : 514


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
264/264  (264/264)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: A mi chemin vers son destin. [FB Wedj-Katharina]   Jeu 26 Fév 2015 - 13:57

Katharina  observa son compagnon de voyage et s’aperçut que le jeune homme n’arrivait pas  à s’acclimater à cette nouvelle vie sauvage qui ne posait aucun problème à cette ancienne Amazone. Elle mangea un petit déjeuner frugal et prépara ses affaires puis continua son périple avec Wedj. Le soleil aveuglant était à son Zénith et le jeune homme supportait mal cette chaleur accablante car il prit un mouchoir immaculé et essuya son front humide. Puis, il chercha promptement dans la besace, sa gourde d’eau et bu quelques gorgées d’eau fraiche pour se désaltérer.  

Le chemin vers sparte était pénible et long, ayant pris la route à pied, Wedj sentit la distance dans ses jambes douloureuses, il peinait de plus en plus pour avancer et des gouttes de sueurs perlaient sur sa chemise blanche. Même si le vent soufflait sur la lande, le jeune homme souffrait toujours de cette fournaise et s’épongea à nouveau le front pour se rafraichir. Katharina entendit un bruit bizarre et vit une expression de douleur sur le visage de Wedj qui sentit son ventre gargouillait, il criait famine.      
Préoccupée, elle regarda son camarade et lui adressa la parole :


Voulez-vous que l’on s’arrête un moment ? Vous avez l’air épuisé.  

Il acquiesça d’un hochement de tête et s’assit sur un tronc d’arbre au bord de la route pour se reposer un peu et  manger à sa faim car Katharina ne laissa pas le temps au jeune homme de prendre un petit déjeuner copieux, elle était pressée de retrouver son frère. Au bout d’une demi-heure, la jeune femme fit signe à Wedj de se lever et ils reprirent le chemin ensemble. Soudain, ils arrivèrent dans un endroit peu accueillant ou la verdure se faisait rare et éloigné des habitations. Ils approchèrent d’un pont situé au-dessus d’un fleuve tari et ce lieu rendit nerveux l’ancien lord qui s’immobilisa subitement.
Agacée, elle s’arrêta à son tour et se dit à elle-même :


Je n’arrive vraiment pas à cerner cet homme, mais que se passe-t-il dans sa tête ? Je n’ai plus beaucoup de temps pour le rejoindre à Spartes.  

Il entendit un bruit suspect et interpella Katharina car le danger était imminent :

Plus un pas mademoiselle ! Je crois que quelques malandrins nous attendent par là-bas, ils pourraient être cachés sous le couvert du pont. Prudence.  

Surtout rester à l’écart s’il vous plait, je ne connais pas encore les intentions de ces personnes et cela risque d’être dangereux pour vous.    

La jeune femme se faufila discrètement derrière un bosquet situé près du pont et attendit que les bandits sortent de leur cachette. An bout de quelques minutes, ils quittèrent leur abri et Katharina fonça sur ses adversaires en dégainant son épée. Déconcerté par la rapidité de l’épéiste, ils la menacèrent avec un couteau et se jetèrent sur elle pour la poignarder mais elle esquiva leur attaque en faisant un saut en arrière. Par mégarde, les malfrats firent tomber de leur poche des bijoux en or et en argent dérobés à des vacanciers insouciants. En voyant les objets précieux, elle murmura en son for intérieur :

Bandes de scélérats, je vais les punir en les envoyant dans l’au-delà pour tous leurs forfaits.

Elle bondit sur eux planta son épée dans le cœur d’un bandit et décapita les autres en un éclair. Puis elle essuya la lame de son épée et la rangea dans son fourreau. Elle se retourna et se dirigea vers Wedj.    
Revenir en haut Aller en bas
Hypnos
Dieu du Sommeil
avatar
Messages : 174


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
257/277  (257/277)
Armure Armure:
525/580  (525/580)

MessageSujet: Re: A mi chemin vers son destin. [FB Wedj-Katharina]   Mar 3 Mar 2015 - 17:31

Le voyage pour le puis des âmes était définitivement des plus complexe. La distance par rapport à la capitale britannique n’étant qu’une broutille en comparaison de tous les ennuis qu’il y avait sur sa route. Les bandits de grand chemin n’étaient pas prévus mais il fallait bien s’en occuper. Enfin lui ou quelqu’un d’autre.  La jeune femme qu’il venait de rencontrer se portât au-devant d’eux et leur donnât une sacré correction, tant de force et de violence qu’il n’en avait jamais vu.

A n’en pas douter ce devait être une guerrier émérite avec un tempérament de feu et sa proximité ne mettait pas William à l’aise. Il se demandait si elle ne pourrait pas finir par avoir envie de le mettre sur sa liste de victimes sanglantes.

Il fit profile bas pendant qu’elle mettait en pièces les derniers individus qui se débattaient pitoyablement. Il se demandait si en tant que spectre il aurait un jour à combattre et s’il devrait combattre des adversaires aussi effrayants qu’elle. La vie du lord était loin de celle d’un bête de foire ou d’un pilier de bar habitué aux combats de chiens et ce genre de violence gratuite ne faisait ni parti de son éducation ni même de ces principes.


Je vous remercie de vous être chargé d’eux avec autant de…. D’efficacité. Ils ne risquent plus de détrousser qui que ce soit maintenant. Seulement, et ne le prenez pas mal mais, il me semble que mon chemin est dans cette direction et je vais donc devoir vous quitter. N’y voyez aucune malice et, qui sais, peut-être nos chemins se recroiseront-il un jour ?

Après ces mots il se mit en direction d’une route qui n’était absolument pas la sienne et qui selon toute probabilité, allait le retarder d’au moins une dizaine de jour. Cependant le risque qu’il y ait d’autres combats, que cette demoiselle se rende compte que William n’avait aucun don pour la chose martial et ne lui en tienne rigueur, ne valait pas la peine. Certes il serait plus en sécurité avec une combattante aguerrie mais il saurait se montrer discret.

A présent il ne lui restait plus qu’à parcourir les centaines de lieux qui le séparaient encore de cette mystérieuse région de Grèce ou le passage vers l’enfer l’attendait. Il espérait faire bonne impression auprès de ses camarades spectres. Il n’aurait sans doute aucun mal grâce à sa bonne éducation et ses belles manières. Il se présenterait de la manière la plus chaleureuse possible et deviendrait vite une personne indispensable là-bas… du moins l’espérait-il.


Fin du FB
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A mi chemin vers son destin. [FB Wedj-Katharina]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A mi chemin vers son destin. [FB Wedj-Katharina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vers son destin
» Le hasard nous entraîne vers le destin qui nous attend. [PV: Ethan Schwartz]
» En route vers notre Destin!
» L'hiver est un long chemin vers le printemps ? Gerolama & Mary
» [Terminé] En chemin vers notre destinée [Routes 1,3 et 4]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-