Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Se libérer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miria

avatar
Rôle : Forgeron du camp d'Asgard.

Messages : 274


Caractéristiques
Vie Vie:
176/176  (176/176)
Cosmos Cosmos:
175/175  (175/175)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Se libérer.   Dim 1 Fév 2015 - 22:30



Arrow Suède.

Aujourd'hui est un grand jour pour moi. Investi d'un nouveau titre par Odin. Je fais route jusqu'au temple de Folkvang, en Norvège. Songeuse à l'idée de ce que je pourrais apprendre dans les ruines du temple de Freyja, j'oublie temporairement la présence du chevalier de Cygne. Tout autour de nous, tout est blanc sauf le ciel d'un bleu profond, azuré. Tout parait si pur. Et pourtant, les chimères de mon passé investi secrètement la raison de ma présence sur ces vastes étendues glacer. Silencieuse depuis plusieurs heures, nous nous sommes arrêter moi et kiko à chaque villages traverser. De façon à ce que je puisse dresser sur ma carte, une cartographie minutieuse. Ayant sonder chaque villageois, sur ma carte est dresser des alinéas sur ce que les nombreux villages ont besoins. Bois, nourritures, armes blanches et autres fournitures aussi variés qu’élémentaires. Et exhiber par ma fière armure à la couleur argentée. Nous faisons route vers un temple à l'écart de toutes civilisations.

Seuls aux abords de la forêt de Folkvang, une vaste étendue de conifères géants dont les fûts pointent en direction du ciel est envahie par le silence. Cependant, les sapins bruissent sous le vent, à tel point que leur murmure m'enveloppe, me cerne et m'attire, comme un long appel de mes propres forêts intérieures. Longtemps tenu au silence de mon âme, comme incapable de percevoir cet appel, la magie imprégnant les lieux font ressurgir cet appel provenant du plus profond de mon âme. Et attirer tels des papillons de nuit vers les lumières froides est sombre de cette dense et impénétrable forêt. Nous parvenons à nous retrouvions devant un temple, battit par des pierres enchâssées en des lianes montantes et si épaisses qu'il eut fallu ma fidèle épée pour les trancher. Le froid gagnant ces lieux si étranges, refuge de mille secrets oubliés. J'observe l'agencement de cailloux sculptés comme pour découvrir, en quelque sorte, la forêt de Folkvang pour la deuxième fois.

D'autres avant moi ont foulé ce chemin, leurs cris semblent encore résonner tout autour, dans mon esprit et à mes oreilles et désormais, mon âme résonne comme eux, devenant peu à peu la femme que je suis, sans le savoir. C'est en moi qu'est niché le Graal que je poursuis depuis quelques heures et ce lieu magique dévoile peu à peu ses mystères ... Me fondant parfaitement dans le décor. Je m'avance d'un pas lent, mais assuré vers l'intérieur du temple après avoir apostrophé d'une voix timide le saint du cygne.


Soit honoré de découvrir ces ruines et ce lieu, imprégné de magie aussi ancienne. Mais, ta route prend fin, à toi de prendre la décision de m'accompagner ou te revenir sur tes pas. Mais, c'est un autre chemin qui s'ouvre à moi ...

Une fois que Kiko fut hors de ma vue, je baisse mon visage pour finalement me baisser et y poser un genou au sol. Inconsciemment, je m'incline devant la mémoire que représente ce lieu, alors que les voix continuent à résonner dans mon esprit. Peu à peu, je semble faire un avec le lieu, mais de nombreux secrets sont à décrypter, y compris les miens concernant mes origines.
Revenir en haut Aller en bas
Kiko

avatar
Rôle : Te les geler...
Messages : 255


Caractéristiques
Vie Vie:
132/132  (132/132)
Cosmos Cosmos:
165/165  (165/165)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Se libérer.   Mar 3 Fév 2015 - 22:09

Le Cygne laissait donc sa sœur rejoindre seule le Sanctuaire afin de poursuivre sa route avec Miria, sur les terres isolées de Norvège. Folkvang, ce nom sonnait formidablement bien nordique, et en même temps assez pittoresque, folklorique. Mais pour un Saint de Glace cela résonnait tel une balade de santé, surtout avec les épreuves déjà endurées...

Marchant longuement sur des routes nappées d’une blanche neige, le jeune homme ne pouvait s’empêcher de penser à Calissa, avec cette fameuse toux qui pouvait se montrer à tout moment plus coriace que n’importe quoi. Il laissait soigneusement la Valkyrie prendre les devants, pour ainsi dire mieux la suivre car après tout, il ne connaissait guère la destination finale de leur périple.

Les deux guerriers s’aventuraient d'abord dans la forêt de Folkvang, d'un nom original ; une zone recouverte de conifères géants, avant de se retrouver devant un temple, battit de pierres enchâssées en des lianes montantes et si épaisses qu'il fallait utiliser une lame pour y accéder. Lentement mais surement, ils observaient l'agencement de cailloux sculptés, qui il faut avouer offrait un véritable régal pour les yeux, avis aux amateurs !

Silencieux au possible, l'espagnol admirait d’un regard discret l'amazone dans son domaine, un endroit qu’elle semblait connaitre, et souriait rien qu'a pensé à ce qu’elle pouvait ressentir à ces instants précis. Quand soudain, elle prit la parole après une très longue abstinence, quasiment tout le chemin, explicable par une timidité à l’égard des deux jeunes gens :

Soit honoré de découvrir ces ruines et ce lieu, imprégné de magie aussi ancienne. Mais, ta route prend fin, à toi de prendre la décision de m'accompagner ou te revenir sur tes pas. Mais, c'est un autre chemin qui s'ouvre à moi ...

Effectivement, Kiko fut ravis d’être l’un des privilégiés (Saints d’Athéna ?) à découvrir ce lieu reculé, connu des Asgardiens et autres peuplades nordiques. Et pour exprimer sa reconnaissance, en dévoila un peu plus sur ses ressentis :

Hmmm…il s’agit là d’une question rhétorique. Sache que je ne t’aurai jamais suivi si mon intention était de demeurer devant le fameux temple, évidemment que je t’accompagne. Je savoure déjà se voyage, laisse moi en apprendre d’avantage. Je pourrais en retour te servir de guide pour une autre destination, un peu plus caliente…

Elle eu donc le choix, puisqu'elle connu la réponse, et surtout, se laissera-t-elle tenter par une suite à cette aventure ?
Revenir en haut Aller en bas
Miria

avatar
Rôle : Forgeron du camp d'Asgard.

Messages : 274


Caractéristiques
Vie Vie:
176/176  (176/176)
Cosmos Cosmos:
175/175  (175/175)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Se libérer.   Sam 7 Fév 2015 - 22:09



Les choses sont très loin de se passer comme je me l'imaginais depuis mon départ du temple d'Odin ... Premièrement, par le fait de fouler ces terres ancestrales en compagnie d'un étranger, que j'ai moi-même tolérer de m'accompagner jusqu'ici. Et l'idée de continuer mon périple seul, drape mon esprit si frénétiquement que je ne peux que rire moqueusement, lorsque Kiko s'aventure à émettre l'idée de voyager avec moi, lorsque j'aurais finis de trouver ce qui m'importe dans ce temple. D'ailleurs, pour la première fois depuis notre entrée, je me sens étonnamment confiante, malgré ces voix qui se glissent comme des murmures. D'un regard en coin vers le chevalier du Cygne, je constate que je suis la seule à percevoir ces sons provenant d'un autre temps.

Je ne pourrais pas t'accompagner Kiko. Sur ordre de mon seigneur, je ne dois pas m'aventurer hors du pays d'Asgard. Puis, j'ai déjà fort à faire ici-même, et ailleurs sur mes terres du nord.

Sans trop en évoquer, un silence s'installe de nouveau. Puis, tout en me retournant, je m'avance pour m'immiscer plus profondément dans le hall d'entrée. J'entends toujours ces murmures qui me glissent quelques mots dans mon esprit. Drôle de phénomène qui bien que j'en sois surprise, cela ne m'effraie pas. J'ai eu à me confronter à tellement de phénomène et de créature, que ces murmures d'un autre temps ne m'évoquent rien d'autre que l'hospitalité à ce que je suis et à ce que je représente. Alors, le regard prostré sur chaque parcelle du hall, je m'aventure, pas à pas vers un autel. Dont une statue à l'effigie de Freyja est supportée par un piédestal en pierre. Posant un genou au sol, je me cambre en avant, le visage vers le sol et les paupières fermaient. Très protocolaire dans mon attitude, je finis par me relever. Le vent qui passe sur mon corps me fait frissonner, mais j'écoute les chants, délicats, de la forêt. Mon cœur se distrait des pensées qui me parviennent, comme un murmure. Je me surprends à penser à ceux qui sont passés, à croire en ceux qui vont venir ici. Je vide mon âme et écoute, simplement. Je me laisse dès lors, bercer par les voix. Puis, tout en me laissant narrer quelques vérités, je rétorque du tac au tac à Kiko.

Tu me vois peinée de te laisser dans l'ignorance. Mais, certaines choses me sont dévoilées à moi seule. Ces choses remontent à mes origines et mon cœur me dicte de rester quelques instants de plus devant cet autel. Lorsque mon âme et mon cœur se seront assoiffées de tout ceci, nos routes se sépareront, j'en n'ai bien peur ...

Et voici qu'un grand silence s'établit à l'intérieur de moi et qu'un calme nouveau apparaît dans mon coeur. Volontairement, je laisse Kiko dans l'interrogation. Que penserait-il de mon attitude envers lui ? Lui tournant le dos depuis quelques minutes, je considère la pensée comme une certaine manière de prendre conscience des phénomènes. Des phénomènes qui s'évertuent de me réconforter depuis notre arrivée ... Mes yeux ce ferment. J'aime songer, en cet endroit qui me révèle enfin des aspects que mon coeur a toujours souhaitées percevoir ... Inspirant une grande bouffée d'air pur, j'ouvre les yeux et je me retourne, face à Kiko.

Je ne peux que te remercier que de m'avoir accompagné jusqu'ici. Mais, nos routes vont bien prochainement se quitter, souhaites-tu malgré tout, converser quelque temps en ma compagnie ?
Revenir en haut Aller en bas
Kiko

avatar
Rôle : Te les geler...
Messages : 255


Caractéristiques
Vie Vie:
132/132  (132/132)
Cosmos Cosmos:
165/165  (165/165)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Se libérer.   Dim 8 Fév 2015 - 1:07

Malgré un tempérament froid au premier abord, Kiko était une personne très curieuse et se montrait ravis de profiter d’un tel voyage en compagnie d’une Valkyrie, tout en sachant qu’elle ne pouvait être substituée par aucune autre personne pour ce périple, un lieu d’une beauté unique, et dont elle se distinguait par une étrange sensation de magie.

Profitant d’un léger moment de silence, il proposait à son compagnon du jour de poursuivre cette aventure en dehors du pays d’Asgard, en Espagne, non loin de son village natale où une légende siégeait et dont les dires ne seraient jusqu'à l’heure justifiées. Malheureusement, celle-ci répondu négativement, et classait tout espoir de prolongement entre les deux guerriers :

Je ne pourrais pas t'accompagner Kiko. Sur ordre de mon seigneur, je ne dois pas m'aventurer hors du pays d'Asgard. Puis, j'ai déjà fort à faire ici-même, et ailleurs sur mes terres du nord.

De quoi briser l’ambiance sereine naissante, mais de quoi alimenter le voyage car ce malaise poussa les jeunes gens à s’enfoncer plus loin dans le hall d’entrée. Le Cygne regarda avec discrétion les gestes et postures de Miria, qui l’intrigua, tout en se mesurant de la copier. Cette scène terminée, elle reprit doucement la parole et rappela la peine de ne pouvoir l’accompagner plus tard :

Tu me vois peinée de te laisser dans l'ignorance. Mais, certaines choses me sont dévoilées à moi seule. Ces choses remontent à mes origines et mon cœur me dicte de rester quelques instants de plus devant cet autel. Lorsque mon âme et mon cœur se seront assoiffées de tout ceci, nos routes se sépareront, j'en n'ai bien peur ...

Cependant, elle rajouta une porte de sortie à ce monologue afin d’accommoder la situation gênante, que le garçon reprît de manière adroite :

Je ne peux que te remercier que de m'avoir accompagné jusqu'ici. Mais, nos routes vont bien prochainement se quitter, souhaites-tu malgré tout, converser quelque temps en ma compagnie ?

Je comprends ta situation, et c’est moi qui en suis peiné, mais les ordres sont les ordres, surtout divins. Laissons donc le temps et le hasard nous retrouver, après tout le monde n’est pas si vaste... Malheureusement si mon chemin s’arrête ici, je ne peux que te fausser compagnie. Je ne suis pas capable de ressentir l’émotion pourtant palpable de ce temple, bien que toutefois je ressens de légers frissons me parcourir le corps, comme des chatouillements, j’emploierai même les mots « murmures inaudible ». Je te remercie donc de m’avoir accepté, de mon côté je retourne voir Alistair, rejoindre Calissa en espérant qu’elle y soit, je ne voudrais surtout pas qu’il lui arrive quelque chose, il est maintenant de mon devoir de la protéger, même en temps que petit frère…

D’un geste bref et respectueux, il baissa la tête et retourna sur ses pas, le chemin s’annonça long pour le retour, et peu être orné de surprises…

Arrow Village Rodorio
Revenir en haut Aller en bas
Miria

avatar
Rôle : Forgeron du camp d'Asgard.

Messages : 274


Caractéristiques
Vie Vie:
176/176  (176/176)
Cosmos Cosmos:
175/175  (175/175)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Se libérer.   Dim 15 Fév 2015 - 15:19

J'écoute le jeune homme, les yeux dans le vague, le cœur battant. Cet endroit, emplie de magie m'évoque des familiarités que je n'aurais pas soupçonnées. Si bien que le départ du chevalier d’Athéna ne perturbe en rien les nombreuses pensées qui m'animent. L'environnement, le décor, les odeurs, les bruits et cette impénétrable magie. Tout ce microcosme m'évoque une myriade de sensations, qu'il m'est relativement difficile de contenir tout ce flot de sentiments, venant du plus profond de mon âme.

Longtemps silencieuse et passive. Une agitation palpable et croissante limbe peu à peu mes pensées. Comme si, l'endroit, après m'avoir évoqué moult murmures. Me chuchote un danger, se dévoilant aux yeux du pays d'Asgard. Nul mots, seuls des murmures, impossible à percevoir. Seules quelques images se superposent dans mon esprit. M'adressant un semblant de forme à ce que tente de me dévoiler, ce temple. Les océans en furie, divers bateaux secouaient par les vagues. Les côtes, frappaient par les eaux en colère. Mais, toutes ces images se succèdent anachroniquement, sans réel logique.

Toujours debout, je reste stoïque, jusqu'à finalement me retourner et prendre le chemin inverse, jusqu'au pays d'Asgard. Rester ici plus longtemps ne m'apportera guère de réponses, puisque toutes celles qui me furent chuchotées, m'ont apporté autant de questions qu'à mon arrivée. Certaines furent dévoilées, même partiellement. Mais, de nouvelle ont nourri mes pensées. Puis, ce danger qui me fût dévoilé intimement, qu'elle en peut-être la cause ? Le visage grave, j'arpente sur un rythme rapide, le chemin du retour vers les montagnes de Gamma ....


Arrow Les montagnes de Gamma.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Se libérer.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Se libérer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les dix commandements du libéralisme mondialisé . ERICQ PIERRE PAS LADAN !
» Libéralisation et production agricole : le riz en Haiti
» Libéralisation agricole : éviter les erreurs du passé!
» Libération donne des leçons de déontologie
» La femme libérée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-