Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 [GS] Alessio vs Alectryon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alectryon
Cardinal du Feu
avatar
Rôle : Cardinal Du Feu

Messages : 1167


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: [GS] Alessio vs Alectryon   Mar 16 Déc 2014 - 0:46

Je lance les dés(pour la règle d'interception)
Revenir en haut Aller en bas
Maître des Dés
Lanceur de Dés
avatar
Messages : 1297


MessageSujet: Re: [GS] Alessio vs Alectryon   Mar 16 Déc 2014 - 0:47

Le membre 'Alectryon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Saint Anthologie' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1510


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [GS] Alessio vs Alectryon   Mar 16 Déc 2014 - 16:18

Le hasard, c'est le purgatoire de la causalité.


— Jean Baudrillard
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître des Dés
Lanceur de Dés
avatar
Messages : 1297


MessageSujet: Re: [GS] Alessio vs Alectryon   Mar 16 Déc 2014 - 16:18

Le membre 'Alessio' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Saint Anthologie' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1510


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [GS] Alessio vs Alectryon   Dim 21 Déc 2014 - 0:14

Hmm. À vrai dire, je serais plutôt tenté de te remercier. Ça faisait un moment que je cherchais à m'en débarrasser.

Comme pour prouver ses dires, Alessio lui tira littéralement son chapeau. Compagnon. Ce qu'il ne faut pas entendre. Le terme était déjà prompt à lui faire monter le sourire aux lèvres, mais l'entendre appliqué à l'Étoile de la Machination était plus grotesque encore.

Non pas qu'il aurait davantage bougé pour ceux qu'il considérait comme ses alliés, mais il ne doutait pas que ceux-ci s'en soient depuis longtemps – et ils le lui rendaient bien. Partenaires en affaires ils étaient, mais ça n'allait pas au-delà : si le bateau devait prendre l'eau et les rames manquer de bras, il ne faudrait pas compter sur l'aide de qui que ce soit. Fort heureusement, ils en étaient encore loin. Tout allait pour le mieux, si l'on exceptait cette visite forcée en territoire inconnu – que le Juge se serait bien passé de connaître, soit dit en passant.

Si force lui était d'admettre que les domaines des dieux ne manquaient pas d'une touche pittoresque, ils avaient rarement plus à offrir que de la vieille pierre. En outre, la forteresse étant flambant neuve, il doutait fort que ce rustre d'Arès ait pu y amasser monts et merveilles. La salle de ses trésors de guerre ne devrait certes pas manquer d'attrait, mais de là à y parvenir... Et encore fallait-il la trouver. Beaucoup d'efforts pour un résultat certainement décevant à l'arrivée. Aussi ne ferait-il guère que suivre les ordres à sa manière. Si Thanatos y trouvait à redire... Et bien... Il n'aurait qu'à se montrer plus précis la prochaine fois.

Je regretterais presque de devoir t'abattre. Mais tu sais ce que c'est, on ne fait pas toujours ce qu'on veut dans ce métier. Sans rancune ?

Après l'avoir incliné bien bas, le romain lança son chapeau en l'air et le regarda disparaître en une fumerolle obscure. À son grand regret, pour le genre de fête qui était sur le point de se tenir en ces lieux, la tenue de soirée n'était guère conseillée. Ses gants de cuir se rejoignirent en un claquement sourd. Son somptueux costume explosa en un brouillard ténébreux, pour se reformer ensuite sous la forme d'un Surplis qui ne l'était pas moins. D'entre toutes les arcanes auxquels le cosmos permettait l'accès, le Juge n'en connaissait pas de plus commode. Ses mèches d'ébène firent danser sur son visage un inquiétant jeu d'ombres et de lumières. Adorné de sa fuligineuse carapace, il en transféra le casque d'une main à l'autre, refusant de le coiffer comme tant de fois auparavant.

Tu n'as pas à t'en faire, ça ne durera qu'un instant. En revanche...

D'un roulement de poignet, il l'expédia dans les airs – et par la même occasion dans le néant, comme il l'avait fait de son chapeau moins d'un instant plus tôt. Sa main demeura cependant en suspension et seuls ses doigts s'animèrent, comme pianotant sur les touches invisibles d'un piano renversé. Une subtile lueur argentée se refléta dans l'or de ses prunelles, mais ce fût tout ; rien d'autre ne laissa présager des meurtrissures à venir. Avant que l'infortuné Berserker ait pu se douter de quoi que ce soit, ses membres se murent sous l'impulsion d'une volonté qui   n'était pas la sienne. Ses articulations se plièrent selon des angles impossibles, faisant monter dans les airs leur concert de craquements sinistres. Le coin de ses lèvres esquissa un semblant de sourire.

...Ça ne sera pas sans douleur.
Citation :
¤ Cosmic Marionetion : 30 CS pour 30 dégâts.
¤ 5 coups physiques pour 5 de dégâts (inclus dans le Cosmic Marionetion RP parlant).

¤ Total : 35 dégâts sur Alectryon.

¤ PV : 200
¤ CS : 300 - 30 = 270
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alectryon
Cardinal du Feu
avatar
Rôle : Cardinal Du Feu

Messages : 1167


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [GS] Alessio vs Alectryon   Mar 23 Déc 2014 - 0:48

Le cardinal se tenait devant son adversaire, plus mort que vif, tentant de faire bonne figure. Sa vision était brouillé mais, par moment semblait s’améliorer sous l’effet d’une grande concentration de sa part. Cependant qu’il se concentrait, forçant un sourire même si celui de son rival, en plus d’être étrangement effrayant, était présent sans efforts. Celui-ci toujours cordial lui répondit quant à son allégation de défendre son allié.


Hmm. À vrai dire, je serais plutôt tenté de te remercier. Ça faisait un moment que je cherchais à m'en débarrasser.

Cela désarçonna le jeune homme, il aurait pensé que la perte d’un compagnon eut été une source de reproche voir de haine mais, au lieu de ça un remerciement sans aucun déguisement. Visiblement la côte de popularité de ce personnage qu’était Elvis était aussi basse en enfer qu’à Sparte. Il aurait bien aimé discuter des raisons de cette inimitié mais son antagoniste repris

Je regretterais presque de devoir t'abattre. Mais tu sais ce que c'est, on ne fait pas toujours ce qu'on veut dans ce métier. Sans rancune ?

Cette déclaration bien que légère avait malheureusement tout le pragmatisme qu’il fallait pour ramener, certes avec douceur, mais résolument le sujet à son funeste thème. Il était évident que le spectre n’était pas là pour prendre le thé et la conversation se limiterait dorénavant, aux bruits d’os broyé et de chaires écrasées. Quand à dire si ce serait sans rancune pour Alectryon, il était évident que l’idée de mourir n’allait pas forcer le pas vers une amitié chaleureuse avec Alessio.

Le costume élégant de l’antagoniste du guerrier d’Arès fit bientôt place à un surplis, passant du raffinement au fonctionnel. Revêtu de ce nouvel habit, le sujet de leur entrevue perdit définitivement toute sa légèreté. Les choses devenait sérieuse et, pour Alectryon, le temps se couvrait se sombres nuages porteurs de mauvais moments à venir.

Tu n'as pas à t'en faire, ça ne durera qu'un instant. En revanche...


Cette phrase n’eut pas de fin, pas immédiatement, le cardinal  fut projeté dans les airs et son adversaire, la main suspendue exécutait une danse de ses phalanges comme un marionnettiste manipule sa poupée. Une poupée, c’est ce qu’en effet le berzerker était devenu, un jouet aux mains d’un manipulateur fou dont chaque mouvement imprimait sur le corps de sa malheureuse victime des blessures épouvantable. Toute ses articulations se tournait et se retournait au gré de la volonté du spectre. A chacune des torsions, la douleur semblait plus intense et dans un râle de souffrance Alectryon crachât un long filet de sang. Son ennemi avec un semblant de sourire conclu sa phrase.

...Ça ne sera pas sans douleur.

C’était rien de le dire. Le supplice qui était le siens était si abominable qu’il aurait presque supplier la mort d’arrêter son cœur à l’instant, que l’étreinte de celle-ci mette fin à son tourment. La politesse et la cordialité de son ennemi lui semlbait loin désormais. Celui-ci relachât son emprise pensant un moment que son adversaire était vaincu et, à vrais dire il n’en paraissait pas loin. Le berzerker traînait lamentablement au sol, désarticulé, si pitoyable. Il avait déjà tant souffert, pourquoi fallait-il que cela continue ?

Quelques craquements se firent entendre, les articulations d’Alectryon tentaient de se remettre du mieux qu’elles pouvaient sous son impulsion. Au prix d’incroyables efforts, il parvint finalement à se lever et faire front même si la tentative pouvait paraitre risible vu le pathétique spectacle qu’il offrait.

Il réunit ses suprêmes ressources, concentrant tout ce qui lui restait d’énergie, puisant dans ses retranchement jusqu’au tréfonds même de son âme. Il aurait voulu dire quelques mots mais, ça ne lui était plus possible. Il se préparât pour et lançât son attaque dans un geste de désespoir car, si cela n’abattait pas son adversaire, il signerait sa fin de son sang.


Citation :
Norowa reta sensō no jigoku (Enfer des damnés de la guerre)  50 à 60 points de cosmos  

Le décors s’embrase et ressemble à la vision brûlante de l’enfer dans les versets de l’apocalypse. Tout absolument brûle, rien n’est épargné et, de ce décor désolé, sortant de crevasse fumantes, des milliards de cadavres dessécher  se jettent en combat pour la gloire de leur maître. Ces légions méphitique ne craigne pas la douleur et encore moins la mort qui est leur lot quotidien et, ne s’arrêtent que sur ordre ou une fois l’adversaire terrassé.  Pour un œil non avertit la vue de ces cadavres enflammés est d’un effroi sans égal et plongerait dans la terreur n’importe qui.

Effet (seulement à 60 points)  la zone prend l’élément feu pour deux tours sans modification si le terrain ne l’est pas et le bonus de l’eau est annulé.



Il vit son attaque se matérialisé, une marée de cadavre et de flammes mais, ne put dire si son adversaire avait disparu car, son regard s’éteignit il n’avait plus une once d’énergie. Il pria son dieu que son opposant ai été balayé et le cas échéant que le seigneur de la guerre lui pardonne.


Coups parés: 0
Coups reçus: 35
Coups donné: 60 (Norowa reta sensō no jigoku) + (10 règle d'interception) = 70

Armure: 260-35 =225
Vie: 48-35 = 13
Cs: 64 - 60 (Norowa reta sensō no jigoku) =4
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1510


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [GS] Alessio vs Alectryon   Ven 26 Déc 2014 - 5:25

Oh ! Toujours en vie ? s'étonna Alessio.

Le Cosmic Marionetion n'était peut-être pas sa plus puissante attaque, mais c'était sans conteste la plus douloureuse. Dans un état de délabrement avancé tel que celui arboré par le Berserker, il se serait attendu à ce que cela lui fasse au moins de perdre connaissance. Et sombrer dans l'inconscience quand on est déjà en train de se vider de son sang, surtout sans main secourable à l'horizon, n'a que rarement d'issue heureuse. Or, la seule main qu'ait pu voir le Juge dans les parages était la sienne, toujours dressée pour faire danser ses fils. Ceux-ci venaient de se rompre, mais peu lui importait. Un marionnettiste n'a de plus grande crainte que de perdre le contrôle de son pantin durant une représentation. Aussi le Griffon avait-il voilà longtemps appris à rétablir à la hâte son ascendant.

Il va falloir arranger ça. Je ne voudrais pas que tu m'accuses de t'avoir menti, vois-tu.

Son bras ne retomba le long de son corps que pour mieux permettre à son opposé de porter à ses lèvres la cigarette entamée lors de son arrivée. Celle-ci s'était déjà consumée plus que de moitié, et les cendres qui fuyaient son extrémité allaient rejoindre inexorablement celles que les feux de la bataille avaient déjà répandu sur le sol. D'un oeil analytique, il tenta de déterminer le nombre de fractures que devait à présent comporter le corps de son nouveau jouet – lequel n'était, hélas, déjà pas loin de se briser. Et le Juge doutait fort qu'on le laisse prétendre n'en avoir pas été satisfait pour pouvoir l'échanger. La mélodie macabre qui avait résonné quelques instants plus tôt laissait à penser qu'il avait plus d'os rompus qu'intacts sous cette peau d'écarlate maculée.

Les volutes de fumée tournoyèrent autour de son visage, en gommant les traits mais ne rendant que plus perçant l'or de son regard. Ses doigts pianotèrent en silence dans le vide comme pour assurer sa prise sur l'impalpable et il se fendit d'un sourire matois. Dire que c'était un jeu du chat et de la souris aurait été accorder beaucoup de crédit au moribond qu'il prenait plaisir à malmener. Nul besoin de tendre de piège pour un rongeur déjà sur le point d'expirer. Pas plus qu'il ne lui fallait de griffe pour percer la peau – un mince fil y suffirait. Non, ce n'était déjà plus qu'une fourmi dont la solidité ne tenait qu'à la cuirasse ayant la pitié de recouvrir sa chair mourante jusqu'au dernier moment. Alessio n'était jamais que la botte préfigurant sa fin, et cela lui allait fort bien.

D'ailleurs, à bien y regarder, même sa protection était dans un triste état. Si elle ne souffrait encore d'aucun éclat, les éraflures s'y faisaient si nombreuses qu'il s'en serait fallu de peu qu'il ne puisse distinguer sa couleur d'origine. Il lui aurait volontiers conseillé de prendre plus soin de ses affaires, mais s'avisa, à son manque de conversation, qu'il ne l'entendait sans doute déjà plus. Déplorable, vraiment. Et lui qui se réjouissait d'avoir trouvé quelqu'un pour lui faire la conversation... Il  fallait croire que ce ne serait pas encore pour cette fois. Depuis quand ne s'était-il pas adonné à une joute verbale digne de ce nom ? Laissant cette question futile en suspens, il se contenta de déguster le nuage de tabac qui continuait de graviter auprès de son visage, anneau cancéreux d'un astre noir.

Un sifflement admiratif déborda de ses lèvres quand le dernier acte de la pièce eut droit à son lever de rideau. Jetant sa clope sur le côté après en avoir épuisé les dernières bouffées, le romain assista avec un sourire sarcastique à la marche guerrière d'une armée de corps calcinés. Pour lui qui allait être exécuté sur ordre de la Mort faite homme, n'était-ce pas pure ironie que de puiser dans son escarcelle de quoi briller une dernière fois ? Le Titan des Enfers étendit les bras sur les côtés et laissa la légion fatale venir à lui avec des airs de prophète parmi ses fidèles. La marée humaine, le charnier gémissant le submergea sans qu'il ne fasse rien pour s'en dépêtrer, ensevelissant jusqu'à son ombre sous son amas de chair grouillante.

Puis, au bout de quelques secondes, d'immenses ailes noires se frayèrent un passage à travers cette foule funèbre pour s'emparer d'un ciel torturé, s'y dressant comme un symbole d'oppression. Noires ailes, noires nouvelles. Les dépouilles se vidèrent de leurs forces artificielles tandis qu'il en émergeait, gravissant les corps défraîchis comme s'ils n'étaient qu'autant de marches vers la consécration. Du haut de son podium sépulcral, le Juge remit en place ses boucles d'obsidienne, portant le triomphe sur le visage. S'il admettait bien volontiers avoir été quelque peu ébranlé, ça n'allait pas au-delà : son Surplis n'avait rien perdu de son lustre.

De la mort ou de l'errance, je ne sais ce qui est le mieux. Je t'offre un peu des deux, tu m'en diras des nouvelles.

Et d'un claquement de doigts, il ordonna la fermeture de portes entre eux qui n'existaient pas la seconde d'avant. Pas plus que les murs qui se dressaient tout autour du Berserker, pointant vers le ciel avec une hauteur arrogante – de celle qu'on ne peut se contenter d'escalader. Des parois auxquelles rien ne ressemblait plus que celles qui leur succédaient au bout du couloir, et ainsi de suite. S'étendant à l'infini et plus loin encore. L'esprit humain ne connait aucune limite, et c'est bien là sa plus grande faiblesse entre les mains de qui est capable de lui donner forme. Puisse le dédale de ses pensées lui réserver une agréable visite : il n'était pas près d'en avoir fini. Le reste de l'éternité lui semblerait bref à côté. Le dernier visage humain qu'il verrait était celui d'un homme qui ne l'était justement plus, le saluant d'un chapeau sorti d'on ne sait où avant que les gonds n'achèvent de sceller son destin – et sa perpétuelle prison.

Prisonnier d'une cage que seule la mort peut ouvrir, on en vient à rêver sa propre fin.


Citation :
¤ Gate of Treason : 40 CS pour 40 dégâts.
→ Si prise de plein fouet, perte de 5 CS pendant deux tours.

¤ Total : 40 dégâts sur Alectryon.

¤ PV : 200 - 70 = 130
¤ CS : 270 - 40 = 230
¤ Armure : 420 - 70 = 350

Gate of Treason:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alectryon
Cardinal du Feu
avatar
Rôle : Cardinal Du Feu

Messages : 1167


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [GS] Alessio vs Alectryon   Lun 29 Déc 2014 - 0:42

Le vide, le néant, voilà tout ce qui restait en lieu et place d’Alectryon que ses combats avaient terrassé. Plus rien en lui ne lui répondait, pas une seule parie de son corps et, ce n’est pas en ayant déployé ses dernière forces qu’il pourrait voir sa condition s’améliorer. L’attaque qu’il venait de lancer contre son adversaire se devait d’être définitive et absolue car, il n’en lancerait pas d’autre.

Au point où il en était, la suite du combat ne l’intéressait plus car, il ne le finirait pas de toute manière. La vie s’échappait hors de lui comme les grains de sables coulent dans un sablier.  La mort faisait déjà sentir son odieuse présence glacée et, déjà ses doigts crochus semblaient s’agripper au corps du berzerker dont la vie, si brève touchait pourtant à sa fin.

Il lui semblait voir ses amis, ses compagnons d’armes, termes qui pourrait paraitre exagéré au vu du peu de temps passé ensemble mais, l’adversité, le désespoir et la mort avaient ceci d’exceptionnel qu’elles rapprochaient les gens et en tiraient, parfois, le meilleur. Meilleur qu’Alectryon n’avait su donner mais, comment pouvait-il faire autrement, trop de combat, pas assez d’expérience, cette formule ne donnait que rarement des héros digne de légende. Son seul regret était qu’il n’avait pu rejoindre ses dieux dans leur face à face, il aurait tant aimé mourir à leur cotés.

Il ne lui restait qu’à espérer qu’ils parviendraient à se défaire de leurs adversaires et puissent ainsi défendre ces terres de la menace des enfers. Lui, le cardinal, allait bientôt rejoindre ses compagnons dans l’autre monde, promesse qui, au vu des souffrances endurées, sonnait comme un doux réconfort. Il pourrait enfin rendre le dernier souffle libérateur qui sonnerait la fin, pour lui, de ce carnage et lui accorderait la paix.

Il ne voyait rien de ce qui se passait au-delà de la portée de sa main, si son adversaire était encore en vie ou non, ou s’il se riait de ses pathétiques efforts. Son regard vide ne voyait désormais plus que les ténèbres et ses oreilles ne percevaient dorénavant plus rien.  Il aurait voulu crier mais sa voix s’éteignait dans sa gorge ne laissant sortir de ses lèvres qu’un misérable gargouillis. Il ne vit donc pas que son adversaire était encore vivant et plus solide que l’ennui, se fendait d’un sourire carnassier alors qu’il lui disait des mots que jamais le berzerk n’entendit.

Alors qu’il s’apprêtait à recevoir une décharge de cosmos ou autre manipulation sanglante et douloureuse, rien. Il ne savait pas ce qui se tramait mais le temps ne jouait pas dans son équipe et il allait bientôt mourir. Mais, que faisait son adversaire, qu’attendait-il pour lui porter le coup de grâce… Peut-être était-il déjà loin, se gaussant de son adversaire qui, sous peu servirait de repas aux noirs vautours de la porte de la guerre.  Cette pensé horrifia Alectryon qui pria autant qu’il put, la mort de le prendre, afin qu’il ne se fasse dévorer vivant pas des charognards.

Pourtant son adversaire était là, il venait d’enfermer le guerrier d’Arès, mais, pourquoi ? A quoi pouvait servir cette prison vu que sa victime n’avait aucunement la force, ni pour s’en échapper, pas même pour y penser. L’angoisse du cardinal s’éteignit peu à peu a mesure que son pouls diminuait et que sa respiration se faisait rare et pénible. Sans un cri, ni même un râle, Il se laissât glisser sur les pentes de l’autre monde. Là enfin son esprit s’échappa de l’horreur de la guerre et la quiétude de la mort lui donnait presque un air bienheureux.


Coups parés: 0
Coups reçus: 40
Coups donné: 0

Armure: 225-40 =185
Vie: 13-40 = 0
Cs:= 4
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19682


Caractéristiques
Vie Vie:
426/426  (426/426)
Cosmos Cosmos:
592/592  (592/592)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [GS] Alessio vs Alectryon   Dim 4 Jan 2015 - 11:13



Victoire Alessio


Récompense :

7pts pour Alessio
5pts pour Alectryon

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [GS] Alessio vs Alectryon   

Revenir en haut Aller en bas
 

[GS] Alessio vs Alectryon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alessio - Barde et escroc [manque sorts]
» [VIIe Tournoi] .: Alessio du Griffon ~ Kraven de Zeta Prime :.
» [Combat] Alectryon VS Océanos: châtier l'envahisseur
» Recherche: Captain Cortez
» [Tournoi Bis]8eme de finale:Alessio du Djinn VS Chico du Dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume de la Guerre ¤ Arès :: Le domaine de la Guerre :: La porte de la guerre-