Venez RP sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Lun 24 Nov 2014 - 11:53

[ RP Libre de soutien pour tous ceux et toutes celles dont les personnages auraient l'élément " Air". venez me rejoindre Very Happy ]






Pas de temps à perdre. Puisque les Olympiens ne font rien, j’agirais. Je ne demeurerais jamais sourd à cette terre que j’ai dirigée et sur laquelle, je suis né. Ma famille devait déjà être en route. Quant à moi, sur le cap Sounion, il n’y avait qu’un temple en Ruine à la Gloire de Poséidon. Derrière moi, le Sanctuaire d’Athéna et devant, la Furie des Eaux et du Vent. Mon élément « Air » me permettait d’appréhender facilement la Colère des vents mais cela ne serait pas le cas pour le peuple de ce monde.  Je m’asseyais sur le sol, croisant mes jambes et posant mes mains sur mes deux genoux. Je fermais les yeux et intensifiais subitement ma cosmo énergie à son niveau maximum. Cet endroit serait l’origine de mon action : c’est ici que je sauverais cette terre car telle est ma décision et ma volonté. Peu importe les paroles des autres car ils ne comptent pas. Je sais ce que je fais, pourquoi je le fais et dans le but je le fais. Les médisances ne m‘atteignent plus.

Il me fallait percevoir les différents vents de ce monde et les apaiser un par un en y imprimant ma volonté et mon pouvoir. Je pouvais les sentir se déchaîner par la réaction en chaîne d’une guerre causé entre deux Olympiens. Qu’importe après tout, je laisse, pour le moment, le soin à mon Fils Corrompu de régner comme bon lui semble. Il est le Roi de ce Monde et je n’ai, pour l’instant, aucune justification, ni aucune envie de prendre sa place.  Même si mes yeux sont clos, je perçois cette furie née d’une anomalie. Je la rétablis tout calmement. Ne  pas se montrer agressif avec la nature mais y imprimer avec douceur et conviction sa volonté.

Les alizés se calment, les tempêtes s’apaisent tandis que les cyclones disparaissent progressivement de ce monde. Les typhons s’évaporent sereinement. Les tourbillons s’adoucissent en toute tranquillité. Mon attention se porte, également, sur la globalité des trois grands courants venteux qui circulent en ce monde. Là, aussi, je les apaise significativement. Ma concentration est maximale : si je ne peux rien faire pour l’élément de l’eau, qui est le siège de mon frère et de ma sœur, et donc leur responsabilité en tant qu’Anciens Régents de ce domaine, il m’est possible de rendre à ce monde une paix relative. Tant que je tiendrais le coup, le monde ne risquera rien. Les conditions atmosphériques ne seront plus dégradées et cela pourra aider ma famille dans son entreprise.

Je pouvais ressentir les résultats. Ce n’était pas immédiat mais progressif. Dans le bon sens du terme tandis que le signe, le plus significatif, que je pouvais sentir, était la disparition des vents violents dans le monde et l’anormalité climatique tendait à disparaître. Maintenant, le plus dur demeurait : il fallait que je résiste et que j’étende mon énergie divine le plus longtemps possible. Une tâche véritablement ardue  et je pouvais mesurer l’ampleur de cette tâche. Ma concentration était sans faille alors que j’imprimais mon essence divine sur la globalité de ce monde tout en maintenant une certaine forme de sérénité qui serait bien éphémère. Le calme avant la tempête, comme on a coutume de dire. Mais si je lâchais prise trop rapidement,  les dégâts pourraient être plus forts… Du moins, c’est ce que je voulais éviter. Maintenant, c’était à ma famille de prendre le relais : j’avais confiance en eux.






Dernière édition par Cronos le Mer 25 Fév 2015 - 9:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Océania
Maître du jeu
avatar
Messages : 41


MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Mar 2 Déc 2014 - 22:44

   

L'âme est noble.
L'acte est juste.
La volonté est inébranlable.
La perception est éveillée.

Les vents doucement s'apaisent sous la puissance du Roi des Titans. Les typhons du monde semblent prêter une oreille attentive à la supplique du père, du frère, de l'époux. Les cyclones calment leurs ardeurs, comme si chacun d'entre eux murmurait à l'autre qu'il est temps de retrouver une certaine forme de quiétude.

Grâce à l'apaisement des différents courants d'air du monde, la surface terrestre des bords de mer semble moins en proie à la violence des éléments.
Pourtant la mer reste houleuse. Les flots ne se calment pas. Les vagues rugissent, se fracassent contre la roche friable de la côte.

Les océans du monde hurlent leur rage. Hurlent si fort que leurs plaintes arrivent jusqu'aux oreilles, plutôt jusqu'à l'âme, du Titan. Car ce qu'il entendra à cet instant, nulle oreille mortelle ne saurait le discerner.

La surface se trouble de remous qui se manifestent à un, deux, dix, vingt endroits différents. Bientôt une tête de dauphin s'extirpe des flots, puis une seconde, une troisième. Ils sont dix, ils sont cinquante, ils sont cents, ils sont mille.
Réunis sous le regard du père des Titans, les dauphins émettent une complainte si violente qu'elle percerait les tympans de n'importe quel mortel.
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Mer 3 Déc 2014 - 10:01





Au moins, avais-je la satisfaction de ressentir le calme de ce que je pouvais maîtriser. Je pourrais entrer en contact avec mes frères et mes sœurs qui sont en Atlantide. Je sais ce qu’ils font  et ils accompliront parfaitement leurs missions. Pour ma part, je me dois de tenir au maximum : ma concentration doit être ultime, rien ne doit venir me troubler. Ce monde était le mien… Il l’est toujours car c’est ici que vit mon peuple. Et c’est ici que des hommes et des femmes ont élus résidences sous la domination des Olympiens. Pour le moment, je suis le seul à pouvoir agir car ma Descendance ne fait rien. Je peux ressentir le début de la fatigue s’installer dans mon corps et mon âme.  Encore une fois, j’ai accompli ce que je pouvais faire : pour l’instant, les différents courants terrestres était calmes.
 
Pourtant, les Flots se déchaînent toujours. Le Cap Sounion tiendra-t-il encore longtemps face à la Colère des Eaux ? Je pourrais créer un mur de flamme d’une telle densité que l’eau s’évaporerait contre lui. Mais cela me demanderait une attention supplémentaire et il y avait peut-être des risques collatéraux que je ne souhaitais engager.  Alors, il fallait persévérer dans mes efforts. J’entends la complainte des Habitants de la mer, je la perçois avec une telle violence qu’un être humain ne saurait résister. Mais, je ne suis pas n’importe qui : je suis Cronos, le Roi des Titans, l’Ancien Maître de ce Monde. Je dirigeais cette terre par ma seule volonté avant que ma Descendance n’en prenne le contrôle. Surtout, je ne suis pas seul : ma famille est avec moi. Nous, Les Titans, protégeons ce monde quand les supposés Maître de ces Lieux, demeurent sourds aux attentes de l’Esprit de Gaïa. Alors, quoiqu’il en coûte, nous serons capables de protéger ce monde… Ce lieu où nous avons vécu de malheureux évènements… Mais où nous avons vécu tant de bonnes choses…
 
Je les vois, je les entends : ils doivent être plus de mille. Des dauphins entament une complainte d’une rare violence. Je peux imaginer leurs mélancolies. Chacun de nous avons vécu notre Anathème mais nous avons suffisamment payés. La vérité a été dévoilée : nous avons été trompés mais nous savons maintenant comment expier des péchés que nous n’avons pas commis sciemment. Cependant, nous aurons la volonté de protéger ce monde à notre manière et de lui offrir ce qui lui revient de droit. Je perçois les ondes acoustiques de ces milliers de dauphins, ils communiquent par de nombreux sifflements. Je peux entrer en communication avec eux en utilisant le même type de fréquence. Je me dois de les rassurer : ils ne sont pas seuls, ils doivent leur savoir.





Peuple de la Mer et des Océans. Votre Souverain n’est plus mais soyez persuadés que vous n’êtes pas seuls. Les Anciens Maîtres des Flots et des océans, Océanos et Téthys, ainsi que ma famille, sont en train de vous porter secours. Ils sont en Atlantide.  Quant à moi, Cronos, Roi des Titans et Ancien Maître de ce Monde, Je ne puis malheureusement leur porter assistance car je me dois de protéger les Hommes de la Surface Terrestre. Apaisez votre colère, aidez-nous à calmer les Flots de ce monde.  Sachez que je comprends votre complainte. Mais n’éprouvez plus aucun remord ni aucun regret vous n’êtes pas seuls en ce moment et vous ne le serez plus jamais. Je vous en donne ma parole… Dites moi... Expliquez moi... Fiez vous à moi...


Je repris ma concentration tout en restant attentif aux lamentations du Peuple de la Mer présent en face de moi.  La fatigue s’accroit mais il me reste encore une carte en main pour tenir bon. Un art ancestral que j’avais enseigné à celui qui devait devenir le deuxième maître de mon Disciple. L’utiliser en cette condition serait dangereux mais je n’avais guère le choix. 





Dernière édition par Cronos le Sam 17 Jan 2015 - 17:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raizel

avatar
Rôle : Gardien de l'ordre !
Messages : 45


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
260/260  (260/260)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Jeu 15 Jan 2015 - 8:56


La Terre lançait une immense supplique que mon corps ne pouvait ignorer, et à laquelle je ne pouvais rester sourd plus longtemps. Je m’étais éveillé il n’y a point longtemps de cela et pourtant, de mémoire, je ne me souvenais pas avoir vu pareille chose. Tout était parti d’un après-midi tranquille à un chaos sans précédent. Les éléments qui se déchainaient,  sans pour autant offrir un quelconque répit aux habitants de la surface.  Les vents qui hurlaient, les flots qui déferlaient, c’était comme si, c’était l’apocalypse.

Pour un être vivant lambda, il verrait cela comme la fin du monde, mais pour moi, je ne savais que trop bien ce que ces phénomènes indiquaient.  L’un des régents de ce monde, l’empereur des mers n’était plus. Pourquoi ? Comment ? Je l’ignorais. Je ne pouvais faire qu’une seule chose à présent, constater comment cela allait finir, sans lever ne serait-ce que le petit doigt. En effet, ce monde ne m’intéressait nullement depuis mon réveil. Après tout,  ses habitants n’avaient nullement tardé à nous remplacer lorsque nos descendants ont effectués leur soulèvement. Pourquoi se donner de la peine ou bien se soucier un tant soit peu d’eux ?

Restant impassible à cette horreur, du haut de la branche où j’étais perché lorsque tout commença, je me mis à ressentir une force familière, alors que je ressentais l’apaisement progressif des vents. Cette noblesse que je ressentais dans l’air, je ne la connaissais que trop bien.
Tu choisis donc de les protéger une nouvelle fois, mon frère ?
Je ne savais quoi penser à cet instant. La stupéfaction de son action me laissait sans voix. Je n’étais pas loin de l’épicentre de son œuvre.  Il fallait que je lui parle, qu’il me dise ce qui le prenait, au risque de faire savoir enfin ouvertement que j’ai ressuscité. Je m’élançais alors dans les airs, ne laissant parler nulle autre chose que mon essence antique.

Bientôt, le ciel virait au rouge, et le paysage se déformait. Je survolais l’océan laissant derrière moi des trombes d’eau rouges qui me suivaient et me précédaient comme une escorte. J’y arrivais bientôt, sur cette île d’où émanait cette essence cosmique, cette île qui baignait dans des sons provenant des habitants des flots.

Tout porta à croire que mon arrivée les effraya car le silence s’installa. L’eau s’élevait ici et là en trombes rougeâtres aussi grosses que des cyclones. Je descendais des nuages  et me posait non loin de lui. Il était assis et méditant pour accroitre son emprise sur ce qui se passait. Quelles pouvaient être ses motivations ? Je voulais les connaitre avant de me présenter s’il ne m’avait point déjà reconnu. Enfin, pour l’heure je passerais surement à ses yeux pour le spectre du vampire à cause du corps que j’avais. Mais cela ne me gênerait nullement. Je devais avant parler très franchement avec lui, le moment idéal pour moi.
"Peux-tu me dire à quoi tu joues là ?? Cronos…"

Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Sam 17 Jan 2015 - 17:27





Je n’avais toujours aucune réponse du Peuple de la Mer et des Océans. Pour autant, je n’abandonnais pas dans mon idée de calmer les ardeurs des cieux. Puisque ce monde était en danger et que le Roi des Olympiens ne daignait agir, il était de mon devoir de prendre les choses en mains.  J’étais entré dans une période de stabilité où ma concentration était telle  qu’on aurait l’impression que j’étais une statue ne bougeant point.  J’étais attentif à toutes choses : tous les évènements, m’environnant n’échappait pas à ma perception. C’est ainsi que je pus ressentir la présence d’Hypérion, mon frère. Cette question, qu’il me posait, avait une réponse évidente.


Mon frère… Je suis heureux de te revoir. J’aurais voulu te recevoir dans de meilleures conditions. Oui… Je cherche à protéger ce monde car si les Olympiens n’agissent pas, qui le fera ? Il est grand temps que notre noble et merveilleuse Famille reprenne le contrôle de ce monde. Malheureusement, l’Ère des Olympiens n’est point ce que j’espérais…


Il était inutile de se dissimuler : je pouvais reconnaître aisément la présence d’un membre de ma famille sous n’importe quelle apparence. Mon lien, avec mes frères, mes sœurs et leur enfants, étaient si forts, si puissants. J’aurais pu laisser ce monde à son triste sorte n’intervenant pas. Cependant, la vérité, apprise de la bouche même de notre Mère, m’avait profondément bouleversé. Nous avions un devoir envers ce monde et il ne serait pas anodin de songer que le retour vers un Monde de Paix Éternel, tel que nous l’avions connu autrefois, demeurait notre priorité. Éviter des sacrifices collatéraux serait un devoir mais je n’étais pas crédule : si les paroles ne suffisent pas, le sang devra couler. Si les Olympiens n’agissent pas, nous agirons à leurs places. Je plaçais toujours mes espoirs en Athéna mais la Fille de Zeus avait peut-être besoin d’être un peu plus secouée et remise en place. Ais-je été un peu trop tendre avec elle ? Je devrais avoir une prochaine discussion avec elle. À quoi jouais-je ?


Tu n’étais pas présent lorsque j’ai révélé la vérité à Athéna et aux miens. Alors écoute bien ce que j’ai à te dire car ce sont les propres révélations de notre Mère : elle est la responsable de notre malédiction. Elle nous a toutes et tous manipulés pour atteindre ses propres desseins. « La Terre donne mais elle peut reprendre. » Nous étions incapable de diriger ce monde, nous n’étions pas assez bien pour elle. Elle a aussi trompé Zeus. Alors… «  Ce que les Titans ont perdu par sa faute sera récupéré par la sagesse ou la force…


Mon influence, sur ce monde, s’étalait et agissait comme un rempart. Je ne savais pas combien de temps je résisterais mais l’échec était un acte proscrit.



Car tel est notre devoir après tout. Les Olympiens amènent le Chaos sur ce monde depuis trop longtemps et j’entends bien  retrouver l’influence qui était la mienne autrefois. J’entends bien étendre NOTRE influence et faire comprendre à notre descendance que leur droit de régner sur ce monde n’est qu’illusoire. S’ils veulent s’annihiler entre eux, c’est leur volonté. Mais ce monde ne doit plus subir leurs influences stupides et néfastes. Car, si tel est le cas, les Titans seront présents pour leur rappeler à quel point un grand pouvoir implique de grandes responsabilités…





Dernière édition par Cronos le Dim 1 Fév 2015 - 10:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Océania
Maître du jeu
avatar
Messages : 41


MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Lun 19 Jan 2015 - 10:15

   

L'âme est noble.
L'acte est juste.
La volonté est inébranlable.
La perception est éveillée.


La mer reste houleuse. Les flots ne se calment pas. Les vagues rugissent, se fracassent contre la roche friable de la côte.

Malgré les différentes actions du titan, les dauphins émettent  toujours leur  complainte encore plus  violente et plus agressif. Après ce dernier message aux titans, ceux-ci disparaisse à nouveau dans la mer, démontrant que nul ne pouvait apaiser la colère des éléments.

L’eau devient sombre couleur ténèbres, avant de devenir rouge sang, cela n’annonçait rien de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Raizel

avatar
Rôle : Gardien de l'ordre !
Messages : 45


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
260/260  (260/260)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Lun 26 Jan 2015 - 12:26


J’étais arrivée d’une manière plutôt flashi diraient certains, mais ce n’était je n’avais réellement eu d’autres options à cet instant. Rejoindre ce lieu par les moyens conventionnels m’auraient pris bien trop de temps ; un luxe que je ne pouvais me permettre. Était-ce ces effluves antiques que j’eus produit pour léviter qui lui avaient mis la puce à l’oreille, je l’ignorais. Pour l’heure, ce qui était sur était que mon idée de passer inaperçu tombait à l’eau. On allait donc jouer franc jeu et voir comment cela se termine ensuite.

Il se disait heureux de me revoir, une notion qui me laissa presque indifférent un long moment. Après tout, j’avais mes raisons d’être ici, bien qu’elles différaient grandement des siennes en cet instant. En effet, je ne pouvais comprendre pour l’heure la chose qui le poussait à se démener ainsi pour un monde sous l’égide olympienne. À quoi bon se donner ainsi pour eux ? Que gagnerions-nous ? Tant de questions en suspens que je choisis de taire intérieurement avant de le laisser poursuivre car ses motivations m’intéressaient.

La suite de son discours, je dois l’avouer me laissa un long moment perplexe. Il m’était vraiment difficile de croire ce qu’il avançait en cet instant. L’origine de tous nos maux, de tous nos malheurs, et de toute la souffrance dont nous avions fait l’objet serait Gaia ? Notre chère et tendre mère ? Mon visage restait de marbre, tandis que la consternation évoluait de manière croissante en moi. C’était à n’y rien comprendre.
Mère serait impliquée dans tout cela dis-tu Cronos ? Que t’a-t-elle révélée d’autre à ce sujet, car c’est difficilement concevable. Qu’avions nous fait pour mériter une telle réaction de sa part ? N’avions-nous pas guidé l’humanité sur une voie qui lui permettait d’évoluer, sans guerre  ni conflit? Qu’a-t-elle ajoutée comme justificatif ? J’aimerais le savoir car je crains le pire pour ce monde à présent !
Je ne me voulais point arrogant en terminant de cette manière. Les révélations dont je venais de prendre connaissance ne soulevaient en moi qu’un élan de rage et de destruction. À nous ses enfants elle avait fait une chose pareille. Elle, notre propre mère nous avait fait pareille chose. Si même celle que l’on chérissait le plus se retournait contre nous, qui serait pour nous ?  Mon regard prenait une teinte rouge sanglante tandis que mon cosmos que je laissais encore infimement s’écouler prenait de l’ampleur et de la violence. Ma contrariété en cet instant était pleinement manifestée de cette manière,  de même que les suppliques des spectateurs de cette scène.

En effet, nous n’étions point seul, le peuple des mers jacassait, de manière violente, et à présent hurlait d’une manière désespérée qui tendait à la frénésie. Cela m’embêtait assez mais je pus me contenir. Si j’agissais, un bain sanglant aurait lieu en cet instant. Pas que cela me déplaise, mais bon, gaspiller la nourriture  ne se fait pas. Aussi je m’apprêtais à les dégager d’une manière pacifique, mais non moins violente, lorsque d’eux-mêmes ils se laissèrent aller au silence. Une action qui me surprit assez je dois l’avouer, à tel point que je pus m’empêcher de faire le tour des lieux du regard avant de replonger mes yeux dans ceux de mon frère présent, alors que je voyais à présent les flots prendre une teinte rougeoyante des plus plaisantes pour moi. La mer m’offrait-elle mon quatre heure en avance ? Très intéressant tout cela….Très intéressant.
Alors, maintenant on a droit à quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Dim 1 Fév 2015 - 10:17




Je demeurais égal à moi-même mais je comprenais totalement la consternation et la fureur de mon frère. J’avais été perdu par les Révélations de Mère : un cruel mensonge s’était emparé de nous et avait défiguré notre réalité. Maintenant, tout me semblait si clair : nous avons été manipulé, on nous a considéré comme un indigne, nous avons été rayé de cette réalité suite à la volonté d’une Autorité Supérieure à la nôtre. Si, encore, il s’agissait d’un autre être que notre propre mère, la pilule aurait été aisément digérée. Là, je dois déployer des trésors de concentration et de sérénité pour ne point céder à la colère. Et, par extension, aux actes erronés qui mèneraient à notre extinction. Cet acte, que j’étais en train d’exécuter, depuis u très long moment, était une œuvre destinée à maintenir la paix des cieux sans braver l’autorité de mon Fils. Cependant, je devais bien admettre que toute cette débauche d’énergie m’agaçait profondément. En réalité, cet appel dissimulé à mon Fils… Cet acte pour inviter les Olympiens à reprendre ce qui leur appartient… N’aboutissait strictement à rien. Empêtré dans leurs actes quotidiens, sertis de stupidités et d’intérêts personnels, ne prenaient-ils point conscience que leurs royaumes s’effritaient ? Cette terre fut mon Domaine : il était bien temps que je reprenne les choses en mains. Désormais, notre famille  devait dominer ce monde pour notre noble idéal. Mère s’est fourvoyée en ne nous considérant pas comme ses dignes successeurs.  Athéna est une Olympienne trop jeune, encore trop attentive aux voix de ses humains, à la fois sage et pourtant si crédule.  


Voici les paroles exactes de Mère pour répondre à ta question. « Parce que moi aussi je poursuis un idéal mon fils. Moi aussi j'aspire à ce que ce monde ait un véritable souverain. Une divinité hors du commun, quelqu'un qui sache, qui puisse, qui en prenne le plus grand soin. J'ai cru un temps qu'Ouranos le pourrait. J'ai eu tort. J'ai cru un temps que tu le pourrais. Là aussi j'ai eu tort. Il en va de même pour Zeus. Alors je vous ai punis. Les uns après les autres le destin s'est abattu sur vous. Tu trouves cela injuste ? Peut-être bien. Mais ainsi est la Terre Mère. Elle reprend ce qu'elle a donné si l'on ne s'en montre pas digne.Et pour l'heure mon enfant, aucun de vous n'est digne d'être le Roi incontesté de ce monde. »


Et, pourtant, le reste de sa parole ne cesse de m’interpeller. Comme maintenir inutilement ce dôme à travers ce monde alors que, si Zeus en est capable,  c’est également mon cas. J’étais le Roi de ce Monde auparavant et il n’y avait rien que je ne pouvais accomplir selon mon bon vouloir. Plus je réfléchissais, plus l’attitude des Olympiens me déplaisait : à force d’être faible, puis complaisant pour être vindicatif, j’en avais presque oublié mon rôle en ce monde et ce que je m’étais promis.


Voici l’autre parole de Mère. « S'il te chante d'imaginer que tous les fléaux de ce monde sont de mon fait, soit mon enfant. Penses, vis, vois à travers le prisme de ta réalité. Cependant... ta réalité ne correspond que bien rarement à la réalité. Il n'appartient qu'à toi de la comprendre, qu'à toi de la considérer d'un œil neuf. Je pense comprendre ce que cela signifie mais tu vas devoir apaiser ta colère sur le champ Hypérion car elle ne sied guère à un Titan…


Cette dernière phrase ne sonnait point comme un conseil mais comme un ordre que son frère devait accepter sur le champ. Mon désappointement  était dirigé vers une autre situation et je n’avais guère besoin qu’un autre souci s’immisce actuellement. D’autant que la situation évoluait sur un terrain qui ne me convenait guère.  Il était donc grand temps que j’agisse définitivement sur ce plan sans perdre un seul instant. Plus de place à l’hésitation lorsque, soudain, je me relevais calmement et que j’intensifiais ma cosmo énergie, déployant progressivement et assurément une puissance sans limite. J’entrais en contact avec l’air qui m’environnait mais aussi cet élément vital pour ce monde.  J’avais assez patienté, si un Olympien avait quelque chose à y redire, je serais disposé à le rencontrer et à remettre les points sur les i si cela était nécessaire. Pour le moment, alors que je voyais la mort corrompre la mer, je décidais de prendre la place de Zeus et d’influencer le destin des cieux par ma seule volonté. Puis, mon cosmos divin jaillit, telle une lumière irradiant tout ce qui se trouvait autour de moi sur un large périmètre à mesure que j’imposais aux cieux de reprendre leur sérénité et le cours de leurs destins. C’était la fin des vents, des tempêtes et des cyclones. Maintenant, à la place de Zeus, on pouvait dire que je faisais régner la pluie et le beau temps. J’espérais que cet acte serait une mesure isolée et j’observerais la situation avec la plus grande des attentions.  La destinée de la mer appartenait normalement à Océanos et Thétys et ils étaient les seuls à pouvoir régler ce petit différend. Pour autant, maîtrisant la mort dans tous ses états, je m’approchais de la falaise, attentif à l’évolution de cet évènement.  


Le sang ne sied guère à la beauté des Mers et des Océans. Mais, puisqu’il en est ainsi, à travers ce qu’elle me montre, je vais pouvoir observer  et contempler son origine. Ce que nous devrions faire ? Seuls Océanos et Téthys, anciens Roi et Reine, sont capables d’influencer et de nous débarrasser de ce désastre. Pour l’heure, j’ai accompli mon rôle. Dorénavant, les cieux sont apaisés par la grâce de ma seule et unique volonté.


Je restais un petit moment silencieux à contempler les eaux damnées puis me redressé et me dirigeais vers mon frère en me plaçant à côté de lui, observant ce paysage en plein désarroi, attendant d’être libéré de  son courroux.


Hypérion… Que suis-je sinon un être damné qui enfin trouvé la paix après tant d’années passées ? On apprend de ses échecs, on vit avec des douleurs qui ne disparaîtront jamais et on cherche sans cesse le bon chemin à arpenter pour trouver nos certitudes.  Nous avons un rôle à jouer pour ce monde car il est de notre obligation de veiller sur cette terre qui fut la nôtre autrefois. Nous devons rendre l’Âge d’Or que nous avons connu par le passé. Et, il appartient à laisser à une toute nouvelle génération le soin de veiller sur cette paix que nous créerons de nouveau.  Je compte beaucoup sur Athéna pour régner à notre place et à la place de son Père. Mais, elle si jeune et si influençable : elle fera une merveilleuse reine éclairée si nous savons la guider. Du moins, en suis-je totalement convaincu.



Revenir en haut Aller en bas
Raizel

avatar
Rôle : Gardien de l'ordre !
Messages : 45


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
260/260  (260/260)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Lun 9 Fév 2015 - 14:46


Cette couleur vive que m’offraient les flots me rappelait à cet instant le nectar que j’aimais consommer le plus…Le sang. C’est dire à quel point le paysage qui s’offrait à nous devenait des plus… chaotiques. Enfin dans un sens cela ne me gênait pas, tout au contraire, cela m’allait parfaitement. Les flots eux-mêmes ne restaient de marbre à l’annonce de pareilles nouvelles. Se fourvoyer et se bercer d’illusions en cet instant ne servaient à rien. Notre mère bien aimée nous avait trahis, et ça je ne l’acceptais pas.





Ma colère ne cessait de croitre alors que d’un semblant de maitrise je m’attelais à ne pas me laisser aller en divers ravages. Les flots s’élevèrent un moment en multiples trombes lorsque j’atteignis la limite de l’explosion, avant de s’apaiser de nouveau tandis que je retrouvais ma lucidité pour écouter la suite des propos de mon frère. J’écoutais sans rien dire, sans rien faire, si ce n’est intérieurement me poser quelques petites questions. Néanmoins une remarque devait être faite.
Ne m’appelle plus jamais titan ! Cette femme nous a traité comme si nous n’étions pas de sa lignée, aussi je n’en suis donc pas un !
Chaque mot avait été soigneusement choisi pour qu’il puisse percevoir le degré de l’indignation que j’éprouvais. Jamais encore je n’avais ressenti pareille chose. Tout en moi criait vengeance alors que de nouveau Cronos reprenait parole. Malgré le temps passé, je me rendais à l’évidence qu’il aimait toujours autant tout idéaliser. Moi non ! Et il fallait que cela se sache, avec tout ce que cela comporterait.
Abandonne un peu tes rêves deux minutes veux-tu ? Pourquoi se donner cette peine de faire tout cela ? Pourquoi ? Nous avons mené les êtres de cette planète sur un mode de vie où la souffrance, la guerre, la famine et même la mort avaient disparu. Nous leur avons inculqués les préceptes qu’ils utilisent aujourd’hui. Nous sommes la cause de la grandeur des hommes et cela, sans une seule fois avoir dû recourir à la force. Et pourtant, malgré nos bonnes actions, notre sagesse, et surtout l’amour qu’on a offert jadis, elle nous a trouvé indigne… Si même lorsqu’on est juste on ne mérite pas ? Qui te dit que ta soi-disant Athéna connaitra un sort meilleur ? Rien du tout…
Je fermais les yeux un long moment laissant un calme s’installer avant de reprendre. Mon regard qui n’était déjà pour l’heure que haine et colère, à présent il s’illuminait d’une teinte glaciale et morbide. Un affreux souvenir me revenait. Une pensée qui semblait s’être envolée de la tête de mon frère. Il fallait que je lui fasse le rappel !
Et juste au cas où tu l’aurais oublié, c’est la fille de Zeus ! Celui qui nous exilé au tartare, celui qui a fait souffrir notre peuple. C’est une OLYMPIENNE ! Je ne traite pas avec mes descendants, je les éradiquerais tous et sans négociation, et c’est tout. Jusqu’à maintenant je t’ai suivi sans rien dire, mais sache que si tu es avec elle, tu es contre moi… C’est tout ce que j’avais à te dire !
J'en avais assez dit comme ça de ce que j'avais sur le coeur. Pour l'heure il ne me restait plus qu'à me retirer en toute simplicité.
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Jeu 12 Fév 2015 - 3:15





Depuis quand t’ai-je permis de te retirer ainsi sans que je n’ai exprimé mon approbation Hypérion ? As-tu oublié à qui tu t’adresses ?


Les caprices, que j’avais connues par le passé, ne se reproduirait plus jamais. Il n’y aurait plus de tentatives de révolution. Ce n’était ni un rêve, ni un idéal mais simplement l’expression même de notre devoir. Le Gâchis de notre Mère pèserait très longtemps sur le cœur de chaque membre de ma famille mais je demeurerais un mur solide où se ricocheront les sentiments exacerbés des doutes et des tristesses de la décision de Gaïa. Je me retournais et me dirigeais vers mon frère alors que mon aura royale se déversait sur le Titan, symbole de mon autorité naturelle sur lui. Les tourbillons avaient disparus mais mon visage exprimait une contrariété alors que je sentais les cieux se révolter face à ma domination. Fallait-il  vraiment que je continue de déployer ma volonté en même temps que ma patience commençait à s’effriter ?  


Le comportement de notre Mère ne doit pas faire oublier ta véritable identité. Tu es un Titan, un Dieu Ancien, le Prédécesseur des Olympiens. Tu as un rôle à jouer, tu as une obligation envers ce monde tout comme tes frères et tes sœurs. Ce monde est en perdition, le Roi actuel est corrompu, nous devons agir. Soit, nous reprenons ce qui nous a appartenu par la force ou la diplomatie. Soit, nous décidons de faire confiance à la nouvelle génération divine et nous veillerons sur eux avec un regard à la fois sévère mais bienveillant…


À présent, je me trouvais face à face avec mon frère. D’ailleurs, mon regard sévère et mon aura supérieure indiquait bien qu’il avait en face de lui son Roi et non son Frère.


Tu n’éradiqueras aucun Olympien sans mon consentement. Tu ne briseras pas les efforts consentis par ta famille pour améliorer nos relations avec notre descendance. Tu ne ruineras pas les espoirs de  tes frères et de tes sœurs qui espèrent, malgré tout, un monde meilleur. Tu tiendras ton rôle de Titans car tel est ce que tu es et tel sera ce que tu représenteras aux yeux de ce monde pour l’éternité. Me suis-je fait bien comprendre Hypérion ?


Mon regard se porta encore sur mon frère pendant un long moment jusqu’à ce qu’il saisisse mon ordre. Puis mon regard s’éteint alors que je passais à côté de lui, observant le paysage qui se trouvait face à moi. Un long soupir s’échappa de ma bouche, symbole de ma désolation pour le comportement de notre Mère. Ma voix s’adoucit quelques peu cependant.


Je comprends parfaitement ta colère mon frère. Et j’ai toutes les raisons d’éprouver un sentiment de haine féroce à son encontre. En l’état, je ne lui pardonnerais pas son acte quelques soient ses raisons. Cependant, je dois préserver absolument notre unité et notre esprit familial. Nous devons faire corps ensemble et montrer que nous sommes une véritable famille unie et soudée. Personne ne doit nous séparer et aucun évènement du destin ne doit détruire notre lien. Je tiens beaucoup à toi Hypérion et je crois en toi. Alors, crois en moi…





Dernière édition par Cronos le Sam 14 Fév 2015 - 9:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raizel

avatar
Rôle : Gardien de l'ordre !
Messages : 45


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
260/260  (260/260)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Jeu 12 Fév 2015 - 20:13


Tout montrait dans mes derniers propos que ma ligne de conduite était toute tracée, et que faibles étaient les possibilités de me voir en dévier. Mes propos étaient emplis d’arrogance et de fureur, et c’était voulu. Je n’avais pas pour habitude d’oublier, nan, c’était surement mon plus grand défaut je dirais, et il devrait le savoir, lui qui se tenait en face de moi et qui à présent en face de moi en la jouant grand méchant loup.
Aux dernières nouvelles, je ne plie l’échine que devant mon roi. Celui qui se tient en face de moi n’a rien à voir avec ce roi. C’est juste une ombre qui traite avec des chiens ! Alors à d’autres tes grands airs…. Mon FRERE !
Il était certes vrai que je lui avais par le passé fait allégeance, mais aujourd’hui c’était une toute autre histoire. Avant sa fierté était vertu. Avant son pragmatisme était enivrant, avant j’aurais annihilé les astres s’il me l’avait demandé. Mais ce qu’il venait de me servir comme mots de retrouvailles n’avaient rien à voir avec l’entité qui avait autrefois donné une direction à mon être. Quel gâchis ! Son essence céleste se répandait sur la zone et m’englobait de sa suprématie. Il s’était rapproché laissant exploser son pouvoir, pensant sans doute que cela m’intimiderait. Oubliait-il réellement à qui il avait affaire ?

Je soutenais son regard attentif au moindre de ses faits et gestes. Je m’avançais à mon tour, me rapprochant au plus près de lui, pour ne laisser qu’un infime espace nous séparer. Il n’aurait suffi qu’un petit mouvement de la tête pour que nos fronts entrent en contact. Ce genre de joutes primaires n’était pas dans mes habitudes. Mais s’il voulait qu’on en arrive aux extrémités alors soit, nous danserions la valse du conflit, avec tout ce que ça impliquait. Une idée qui excitait tout particulièrement le vampire en moi, à tel point que mon être commença à se laisser aller.




Cette entité que tu appelles Mère ! Ne l’associe pas à moi. Elle n’a plus rien d’une mère pour moi. Et afin que les choses soient définitivement claires. Ce n’est pas pour toi que je suis revenu, mais pour notre peuple opprimé. Avises toi un seul instant d’oublier le devoir qui est tien et tu verras…
Je me retournais et commençais à m’éloigner sans chercher à savoir s’il allait rétorquer. À vrai dire, les chances que ce qu’il ajouterait m’intéressent étaient minces, pour ne point dire quasi-inexistantes. Mes ailes étaient maintenant grandement déployées, et commençaient lentement à m’arracher à cette terre que nous foulions. C’est alors que je me souvins que j’avais encore une chose à clarifier.
Les efforts de la famille tu dis ? Ne me fais pas rire…. Je tuerais autant d’Olympiens que cette enveloppe me permettra, avant de migrer dans une autre et refaire de même jusqu’à l’extinction de cette race. Et si cela te pose un problème, essaie donc de m’en empêcher…Piètre roi !


Dernière édition par Raizel le Dim 22 Fév 2015 - 1:34, édité 1 fois (Raison : Mise en forme :))
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Sam 14 Fév 2015 - 9:56





Hypérion, c’est toi-même qui m’a placé en tant que Roi. Et, tu sais très bien de quoi je suis capable lorsque je suis quelques peu désappointé n’est-ce pas ? Alors, comportes-toi en tant que divinité raisonnable car je ne tiens pas à converser avec un petit enfant capricieux qui n’en fait que sa tête !


Des paroles glaciales, empruntes d’une autorité et d’un charisme retrouvé faisaient que la tension montait progressivement d’un cran. Il était bien loin le temps où je n’acceptais pas ce rôle de souverain et que je préférais être un frère naïf, attentif aux souhaits de chaque membre de ma famille et ultra protecteur. Cette impressionnante aura royale était bien supérieure à celle de mon Fils Zeus, le maître de ce Monde en e sens qu’elle demeurait imperturbable et inviolable. Cette présence signifiait que mon autorité ne serait jamais remise en cause : il ne servait strictement à rien de se révolter devant moi. Dans cet état, je ne demandais pas, j’exigeais. Je ne souhaitais pas, j’ordonnais. Dans cet état, ma patience n’existait plus car j’attendais de mes frères et de mes sœurs qu’ils soient des serviteurs répondant à mon désir sans aucune forme de discussion. Cela se traduisait aussi par ce long regard vide de sens où trônait ce déchaînement refoulé de puissance et de colère. Ma voix était limpide comme de l’eau, transparente comme un liquide clair. Elle ne souffrait d’aucune contestation car, parmi tous les membres de ma famille, j’étais le seul à pouvoir dépasser les limites conventionnelles imposées par l’Ère des Olympiens.


Elle est bien loin l’image de ce Dieu Sage et Fort qui parcourait les terres de notre grand univers, jetant un regard impartial, empli de bonté envers les âmes honnêtes qui travaillaient la terre dans le plus grand des bonheurs. Auparavant, tu étais un modèle pour moi. Maintenant, regardes ce que tu es devenu : un être pitoyable, empli d’une fureur parce que notre mère nous a trahis et parce que nous avons été vaincus par notre descendance. Un ersatz à peine dissimulé d’un lamentable bandit de chemin qui veut parcourir cette terre pour se venger et qui a l’outrecuidance de vouloir protéger notre peuple opprimé…


La véhémence et l’outrecuidance de mon frère venait d’atteindre son paroxysme lorsqu’il me lança un défi. « Piètre Roi », tel était ses mots. Par le passé, j’avais tué un membre de ma famille qui avait été envoûté et je ne me l’étais jamais pardonné. Mon cœur fraternel avait terriblement souffert et mon indisposition à vouloir régner sur eux avait failli causer notre chute. Plus jamais, de pareils évènements ne se reproduiraient car je n’éprouverais plus aucune pitié envers ceux et celles qui s’opposeraient à mon désir qui se révèle être l’Obligation des Titans.  Et je n’avais nul besoin d’amplifier mon cosmos pour mettre à terre un être aussi ridicule et faible que mon frère, une chose qui n’était pas un Titan mais l’incarnation de la Folie de cette époque.  Tout simplement, entre mes mains apparut le Megas Depranon, la Faucheuse qui tue les Dieux et extermine les Hommes. Soudain, grâce à mon pouvoir supérieur, je fis mettre à genoux Hypérion jusqu’à ce que son front touche le sol et que son nez s’écrase au sol, son regard ne pouvant observer rien d’autres que ce sol rocailleux alors que je sentais la colère monter en moi. Je le paralysais uniquement par ma seule volonté et ma puissance bien supérieure à lui. Ainsi, je lui faisais réaliser le gouffre qui existait entre nous.


Tu ne protégeras pas notre peuple de cette façon ! Tu ne toucheras à aucun olympien car il m’appartient de les châtier si tel est mon désir ! Et si j’estime qu’il est de notre intérêt de nous lier ave certains d’eux, ton rôle sera d’accepter ma décision qui est aussi la volonté de ta famille. Nous avons un traité de non-agression avec le sanctuaire et il sera respecté. La majorité de notre peuple se porte très bien mais il reste encore quelques-uns d ‘entre eux qui demeurent persécutés par les Olympiens. Mon Disciple s’occupe de cette mission car j’ai bien plus confiance en lui qu’en toi actuellement. Cependant… Il n’appartient qu’à toi de pouvoir regagner ma confiance et de pouvoir te traiter avec le plus grand respect que tu mérites. Réfléchis bien à tes futurs actes et à tes prochaines paroles…Mon Frère…


« Mon Frère ». Ce terme était empreint d’un courroux dédaigneux alors que la lame de la Faux commençait à arracher lentement mais sûrement l’aile gauche de cette enveloppe qui ne me convenait guère. Lentement, mais sûrement, délicatement et méthodiquement, cette lame s’enfonçait dans la chair de l’Imprudent qui avait osé se révolter contre moi.  Comme je l’ai toujours dis : «  Nos Choix… Notre Vie… Notre Destin… Tout en assumant toujours notre Responsabilité. » Je n’éprouvais ni sympathie, ni compassion pour Hypérion en ce moment alors que je continuais de déchirer cette chose avec l’expression la plus significative de l’impassibilité, ajoutant autant de force lente afin qu’il souffre le plus possible. L’épisode des Enfer m’avait fortement agacé, le comportement naïf d’Athéna m’avait fortement déplu, s’ajoutant aux conséquences d’un nouveau danger sur ce monde qui a toujours été le mien par la faute d’une guerre entre deux Olympiens. Et, maintenant, la révolte d’Hypérion amplifia cette colère qui devenait une rage froide, glaciale et inexorable ?  .





Dernière édition par Cronos le Dim 15 Fév 2015 - 15:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raizel

avatar
Rôle : Gardien de l'ordre !
Messages : 45


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
260/260  (260/260)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Sam 14 Fév 2015 - 16:11


Je prenais déjà les devants lorsqu’il ne trouva rien de mieux que de me ramener sur la terre de ce lieu. Visiblement, le roi était vexé. Ma remarque avait touché son amour-propre ? Tout portait à croire que oui, ce qui ne manqua pas de m’amuser. C’est alors qu’il exerça une plus grande emprise afin de me faire mettre genou à terre. Je ne résistai point, voulant savoir ce qu’il allait me sortir à présent. Grande fut ma déception, lorsque ses paroles me parvinrent. Décidément, côtoyer ces mortels avait ternis le peu de bon sens qu’il possédait. Quelle déchéance… N’y avait-il donc aucun moyen autre que de m’opposer à lui dorénavant ?
Votre grandeur !… Puis-je un instant vous remplacer ?
-Alexander ?
-Vos paroles n’atteindront pas cette tête de piaf !... Vous êtes encore trop gentils envers… votre petit frère…
-Hum….Je croyais ton âme endormie……Hum…. Penses-tu pouvoir lui ouvrir les yeux ?
-Les images de votre mémoire, votre grandeur !….à vrai dire je ne pourrais prétendre cela, mais au moins je saurai lui rappeler ce que vous êtes !
-….Voyons donc !....
La discussion rapide entre les deux entités qui coexistaient encore dans ce corps. Le titan ne s’étant vraiment jamais résolu à assimiler l’être à qui il avait pris le corps venait à cet instant de lui céder la place. Grandes étaient les inquiétudes d’Hypérion, mais l’expression du vampire ne mentait point. Il était temps de voir si cet être comprenait réellement le cœur antique qui coexistait actuellement à ses côtés.




La lame de cette chose s’enfonçait dans leur chair, alors qu’Alex retrouvait ses sensations. La douleur n’était point négligeable, mais étonnamment, face contre terre, ce visage souriait. Un rire moqueur commença petit à petit à monter tandis que l’écoulement de la plaie s’accentua.
Hahahahahahah….Ferme-là deux minutes tu veux ! Tu penses peut être que tu as gagné que t’es le plus fort. Hahaha !…
Le sarcasme dans son rire se voulait poignant. Alors qu’il relevait la tête, il se prosternait intérieurement devant Hypérion pour lui demander pardon.
Arrête de rouler des mécaniques le pseudo-roi. On connait la chanson. On l’a eu avec Jules César, Napoléon Bonaparte, Alexandre Le Grand et bien d’autres dans notre histoire. Et crois-moi, eux petits humains, chacun d’entre eux m’auraient bien mieux convaincus que toi !  Je suis pitoyable ? Et bien soit, je préfère le rester que de baisser la tête devant toi, maintenant j’en suis sûr.
Se reposant sur le titan en lui il émit une doélance.
Oh Votre grandeur prétez-moi la force.
La terre se mettait à trembler alors que petit à petit le cosmos du titan commençait à s’embraser. Le corps tremblant mais sur, je luttais contre cette force qui m’entravais. La lame de la fau s’enfonçait et commençait à glisser le long de mon omoplate alors que lentement je me redressais. Se plier n’était plus une option. Les images que j’avais en cet instant  en mémoire ne pouvaient être mensongères, ce qui voulait dire que lui avait oublié. Ma main se posait elle aussi sur cette chose destructrice que l’on appelait Méga-Drepanon. Je sentais clairement la brulure de cette chose sur ma chair, mais je ne lâchais pas. Mon corps était brulant,  si chaud en cet instant, c’était comme si l’univers en moi explosait de toute part, alors que je retirais enfin la lame de mon corps.
Tu dis que j’ai été ton modèle mais tu ne comprends toujours pas ma manière de penser. J’ai dû rater ton éducation à un virage alors… Enfin, ce que tu penses de moi, je m’en fiche assez là… Cependant…
Mon poing droit s’encastrait sur la joue de celui en face de moi le faisant reculer. Des lueurs commencèrent à paraitre. Il devait surement les reconnaitre ces lueurs, ces restes d’essence de ces mortels qui furent emprisonnés avec nous. Ce coup avait manqué de violence certes, mais le but était autre…

Tu les entends à présent ? Comment t'es-tu permis une seule seconde d'oublier ceci? Pour toi c’est quelques-uns tout ça ? Ces milliers de voix que tu entends maintenant… C’est ceux qui sont encore tourmentés par les éclairs de ton fils ! Et pour quelle raison ? Pour avoir cru en nous ? [size=16]NE TE FOU PAS DE MOI !!!

Je bouillais comme jamais à cet instant. Il osait me dire que la majorité du peuple ? Depuis quand avions-nous commencé à penser ainsi ? Depuis s’octroyait-il le droit de se reposer sur ses lauriers ? Sous prétexte qu’il était le plus puissant ? Non, nous n’avions jamais fonctionné ainsi, et je ne tolérerais surement pas que cela commence maintenant ! À mon tour, ma voix devenait glaciale. La rage pouvait se voir à présent sur mon visage.
Nous avions prêté serment à TOUS !  De Leur rendre ce qui leur avait été arraché de force. Tu te permets d’ouvrir ton bec alors que tu tournes le dos à tes engagements ? ET TU TE DIS ROI ? Qui a opprimé ton peuple ? Qui lui a mis ses chaines ? Qui continue de le tourmenter alors que tu pavanes grassement sur Terre ?
Le temps se rafraîchit tout à coup. Comme si les éléments eux-mêmes comprenaient ce qui allait arriver. Les flux cosmiques qui émanaient des deux entités commencèrent à se jumeler, alors que dans une dernière supplique le membre de la famille Hellsing allait quérir l’absolution du titan.
Pardonnez-moi votre grandeur, je crains d’avoir céder à la colère en cours de route.
-Ce n’est en rien un tort mon ami ! J’avais bien compris tôt ou tard qu’on en arriverait là. Laisse-moi la place maintenant… Il est temps pour moi de réapprendre à mon frère le fardeau et le poids que porte un leader !
À présent tous les deux convaincus de l’illégitimité de la voie qu’empruntait le  titan en face d’eux, les deux cœurs s’unirent sous une même bannière. Réunissant à présent leur force pour se lancer sans doute dans un combat des plus violents. Si Cronos avait oublié pourquoi on considérait Hypérion comme le titan le plus noble, et bien il aurait tôt fait de se le rappeler après la correction qui allait lui être infligée.

DEBOUT !!Un roi n’a qu’une seule parole….Un roi n’est roi que parce qu’un peuple le soutient… Un roi n’est roi que parce que son peuple a foi en lui… Un roi n’est roi que parce qu’il peut combler les attentes des siens… Un Roi n’est roi que parce que sa parole est LOI. Trahir sa parole, c’est briser la loi !  En tant que gardien des lois, Moi Shikkoku No Hyuperion va te rappeler où est ta place et quelles sont tes devoirs!!


Dernière édition par Raizel le Dim 22 Fév 2015 - 1:39, édité 2 fois (Raison : Mise en forme :D)
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Dim 15 Fév 2015 - 15:37





Il fallait que je prouve que je sois le maître Incontesté des Titans devant Hypérion, celui que je considérais comme l’être le plus noble que je n’ai jamais vu ? Comment peut-il se permettre de parler alors qu’il ne sait même pas le dixième de ce que j’ai accompli pour mon peuple ? Je n’éprouvais guère de compassion face à ce que je voyais maintenant lorsque l’Autre se permit de prendre la place de mon frère : une chose vile qui semblait avoir vécu à travers les âges, un descendant du Buveur de Sang Royal.  Cet être, qui cohabitait avec mon frère, avait une outrecuidance à toute épreuve tandis que ses paroles ridicules sonnaient comme l’aveu d’une entité qui pensait savoir mais qui ne savait rien.  Des actes et des dires censés me faire prendre conscience d’un vécu que je ne connaissais que trop bien : sa naïveté, sa stupidité, son arrogance étaient autant de bêtises qui ne faisaient que croître une colère déjà bien ancré en moi.  Oser se relever devant mon courroux pour se saisir de la lame de mon Artéfact Ultime était gage de courage si ses  répliques ne sentaient pas l’odeur de l’inculte.  En soi,  cette somme de geste me forçait à répondre par une violence sans borne. Cependant, au creux de la rage destructrice, je n’oubliais pas qu’Hypérion était présent. Si j’utilisais le Megas Depranon sur lui, je le tuerais. Je sens bien qu’il veut me faire passer un message mais il arrive tellement tard. Sa perception est tellement faussée que je ne peux me permettre de le châtier à cause de son insoumission du à sa méconnaissance de la vérité.  Alors…


Tes paroles sont vaines Hypérion.  Je me suis libéré des chaînes du tartare voilà deux mille ans.  Tu es aveugle car tu n’as pas perçu tous les sacrifices que j’ai subis pour mon peuple et pour ma famille.  J’ai protégé mon peuple de la Décadence des Hommes, je l’ai défendu contre la Dictature des Fous et j’ai garantis sa sauvegarde des Oppresseurs Olympiens en m’opposant à eux avec une telle fermeté qu’ils s’en souviennent encore. Aujourd’hui, la descendance de chacun de ses hommes et de ses femmes est préservée par ma seule et unique volonté. Mon Peuple sait que ses dieux les soutiendront pour les millénaires à venir. Et si un seul de mes sujets est en danger, alors sois persuadé que nous, Titans, accourront à son secours. Ils le savent plus que tu ne peux l’imaginer. Alors, je n’ai aucune leçon à recevoir d’une incongruité comme toi qui vient de se réveiller et qui ne compte que sur les yeux d’un autre pour déclarer une réalité qui est fausse !


Puisqu’il voulait jouer sur le terrain de l’affrontement, je n’allais pas me débiner et, encore une fois, je lui prouvais ma supériorité en me saisissant de sa gorge e en le soulevant comme un fétu de paille alors que l’expression de la colère se lisait dans mon regard courroucé.


Mon peuple me soutient à un point que tu ne peux même pas imaginer car il sait que j’ai tout sacrifié pour lui, jusqu’à la dernière goutte de mon âme et de ma fierté ! Mais, vous mes frères et mes sœurs, vous ne semblez même pas comprendre tout le mal que j’ai subi à cause de la malédiction de notre Mère. J’ai été seul ! J’ai pris la vie de mes enfants dans la plus profonde solitude ! Je vous ai mené dans un combat contre notre descendance, j’ai été trahi, humilié, battu tandis que le sort continuait de s’acharner sur moi ! Ma parole a été bafoué et mon honneur exterminé par la faute de notre Mère ! Mais, je me suis relevé seul sans l’aide de personne ! J’ai retrouvé mon honneur de Roi et personne, je dis bien personne, ne pourra se permettre de le remettre en cause sous peine que je lui fasse subir un châtiment pire que le Tartare lui-même pour le reste de l’éternité !!!


Je le projetais plusieurs fois sur le sol, son crâne créant des impacts sur le sol du Cap Sounion alors que je ne retenais pas ma fore. Il allait plier de gré ou de fore. Mais, puisqu’il avait choisi la manière forte, il ne serait pas venu pour rien. Qu’importe que son corps soit détruit ou ses os réduits en lambeau, je ne lui pardonnerais absolument rien. Jusqu’à ce que je sente son pouls ralentir et qu’il soit au bord de l’évanouissement, je m’acharnais sur ce corps certainement inerte. Puis, j’approchais mon visage de celui de mon Frère, front contre front pour qu’il puise ressentir cette présence royale et que mon aura entre par tous les pores de son corps maudit. Ma voix était puissante, faisant surgir une colère que le Noble Titan n‘aurait pas dû réveiller.  


Je vais te montrer la vérité Hypérion. Tu vas la connaître de la pire des manières. Ne t’avais-je pas averti de prendre garde à tes actes et à tes paroles ?





J’intensifiais ma cosmo énergie. J’invoquais une nouvelle dimension qui prit la forme d’un terrain désertique, où étaient plantés sur le sol, une infinité d’épée et de lances.







Soudain, derrière moi, le sol trembla à mesure qu’une armée gigantesque composée de soldats d’un ancien temps s’approche de nous.  On les entendait toutes et tous crier le sermon des Anciens Guerriers qui combattaient pour nous autrefois.


Dóxa sto vasiliá to̱n Titáno̱n ! Dóxa ston af̱tokrátora tou chrónou Veteráno̱n ! Kronos ! Kronos ! Kronos !


Soudain, je disparus de la vision d’Hypérion pour me retrouver au milieu de mon armée alors qu’ils continuaient de hurler le cri de ralliement des Grand Guerriers.


Dóxa stous Adelfoús kai Adelfés tou vasiliá !


MES FIDÈLES COMBATTANTS !!! JE VOUS AI CONVOQUÉ CAR, L’ÊTRE QUI SE TIENT EN FACE DE NOUS, MON PROPRE FRÈRE HYPÉRION, ESTIME QUE JE NE SUIS PAS DIGNE DE VOUS ! IL PROCLAME QUE JE NE SUIS PAS UN BON ROI ! MES FIDÈLES GUERRIERS AUX CŒURS NOBLES ET COURAGEUX ! MONTREZ À CET ÉGARÉ QUE J’AI TOUJOURS PENSÉ À VOUS ET QUE, À JAMAIS ET POUR L’ÉTERNITÉ, VOUS ET MOI SOMMES RÉUNIS DANS L’UNIVERS DE L’IMMORTALITÉ !!
 


Je brandis le Megas Depranon tandis qu’il se mit à briller d’une intense lumière qui envahit toute la zone, baignant les armes plantés sur le sol tandis que la gigantesque armée se mit à courir vers Hypérion tout en se saisissant  de leurs épées et de leurs lances.


MES FIDÈLES COMPAGNONS !!! CEUX ET CELLES QUI SONT TOMBÈS SUR LE CHAMP D’HONNEUR NE SAURONT JAMAIS MENTIR MÊME AU-DELÀ DE LA MORT ! PROUVEZ AU FOURVOYÉ  À TRAVERS VOS CRIS, VOS ÂMES ET VOS ARMES QUE JE SUIS VOTRE ROI, VOTRE PROTECTEUR ET VOTRE SERVITEUR !!!!


De nombreuses voix s’élevaient parmi cette armée d’un ancien temps, au beau milieu d’innombrables cris de rages et de résolutions.


Dóxa s 'Af̱tón pou échei parakolouthí̱sei páno̱ apó tous apogónous mas sto eídos vlémma tou !



Dóxa s 'Af̱tón pou í̱tan, eínai kai tha eínai gia pánta o Vasiliás mas !


Une multitude de lances s’abattit sur Hypérion tandis que de très nombreux guerriers, tenant des épées, pourfendent le corps du Titan. J’accompagnais mon Armée en faisant pleuvoir une infinité de lumières mortelles sur mon frère, celles-ci prenant naissance du Megas Depranon.  Une fois l’attaque achevée, la dimension disparut, laissant Hypérion entaché de nombreuses blessures contondantes, le corps ravagé, gisant très certainement à l’agonie. Je m’approchais de lui, le regard sévère.


Hypérion ! Sais-tu d’où me vient cette technique ? Elle est le fruit de mon amour et de mon respect pour mon peuple. Les  véritables morts ne savent pas mentir et je n’aurais jamais pu ressusciter notre glorieuse armée sans qu’ils le désirent véritablement.  Voilà la preuve concrète de ton erreur Hypérion ! Malgré tout ce qui s’est déroulé par le passé, ils m’ont toujours été fidèles. Quand nous aurons le temps, nous voyagerons ensemble à travers ce monde et tu constateras par toi-même que notre peuple a enfin vu la Lumière, lui qui a été bercé par le Ombres de notre Domaine. Il reste encore à faire et notre tâche n’est pas terminée. Maintenant, ne te relève point, reposes toi et prend conscience de ton pêché !


Je  me dirigeais vers un rocher et entrepris de m’asseoir. Je demeurais silencieux pendant un très long moment, alors que je tentais de retrouver mon calme. Je n’avais pas aimé me montrer si violent avec mon frère mais je n’avais pas vu d’autres moyens d’actions devant une telle férocité et une telle haine. Notre Mère nous a vraiment plus que blessé, elle nous a trahi, elle a fait de notre vie une terrible damnation.  Cela sera mon rôle de Roi de cadrer le ressentiment de ma famille afin qu’elle ne se perde pas dans des lamentations nuisibles. Cela sera aussi mon rôle de frère de montrer de la tendresse et de la compréhension envers eux et celles qui sont véritablement ma famille. Ah ! Si Rhéa était là… Mon Épouse, ma femme, celle qui représente toute ma vie, comme tu me manques ! Tu saurais me comprendre en espérant que tu me pardonneras d’avoir été indigne pendant si longtemps. J’ai lutté contre la Fatalité pour mon peuple et ma famille mais je pense bien qu’elle sera toujours un éternel recommencement jusqu’à ce que je puisse faire revivre l’époque où nous étions si heureux…






Traduction des Paroles:

Dóxa sto vasiliá to̱n Titáno̱n ! Dóxa ston af̱tokrátora tou chrónou Veteráno̱n ! Kronos ! Kronos ! Kronos !: Gloire au Roi des Titans ! Gloire à l'Empereur des temps Anciens ! Cronos ! Cronos ! Cronos !

Dóxa stous Adelfoús kai Adelfés tou vasiliá !: Gloire aux Frères et aux Soeurs du Roi !

Dóxa s 'Af̱tón pou échei parakolouthí̱sei páno̱ apó tous apogónous mas sto eídos vlémma tou !:  Gloire à Celui qui a veillé sur notre descendance de son regard bienveillant !

Dóxa s 'Af̱tón pou í̱tan, eínai kai tha eínai gia pánta o Vasiliás mas !: Gloire à Celui qui a été, est et sera à jamais notre Roi !


Utilisation de la technique 7ème sens de Cronos: Stratos Ora - Armée du Temps
Revenir en haut Aller en bas
Mnémosyne/Aodé Koryû
Titan de Cronos
avatar
Rôle : Disque dur, 50 Gigas de Mémoire, Corrompu
Messages : 356


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Dim 15 Fév 2015 - 17:12

=> Atlantide

Mnémosyne, malgré son impatience de découvrir l'Atlantide, impatience d'ailleurs doublée de l'excitation et de la curiosité de son hôte, avait finalement jugé plus préférable et plus stratégiquement correct, pour une efficacité optimale dans la suite des événements, de rejoindre Cronos. Et puis la Titanide n'appréciait pas vraiment l'idée de rester gentiment sous la surveillance d'Océanos. Maintenant, si son frère voulait toujours la poursuivre de sa méfiance, il n'avait qu'à la suivre.
La Titanide avait ressenti une furie des éléments bien plus grande que celle générée lorsqu'elle se rendit en Atlantide. Elle se téléporta au Cap Sounion, pour voir de quoi il retournait, et surtout pour s'enquérir auprès de Cronos de ce qui pouvait être prévu pour la suite des événements.

Mnémosyne eut un instant d'incompréhension. En termes de furie, elle était servie. Mais une sorte de stupéfaction, de pétrification et de paralysie soudaine avait saisie Aodé, désormais terrorisée. Si la petite humaine avait réussi à s'habituer à la présence des Titans, elle ne pouvait supporter la vue de ces divinités dans toute leur splendeur et toute leur puissance, sans se trouver au bord de la syncope.
La Titanide profita de son immobilité forcée pour regarder et analyser la scène. Cronos et Hypérion se querellaient, d'abord en ne cherchant à se blesser qu'avec les mots. Puis, ils en étaient venus aux mains, ou plutôt à leur puissance démesurée et titanesque. La Mémoire resta en lévitation, position surélevée qui, symboliquement, pouvait lui conférer un peu de suprématie, et s'exprima d'une voix posée et un brin ironique:

Mais que faites-vous donc là, mes frères? Il me semblait que Cronos était venu ici pour s'occuper des troubles que nous avions ressentis, me trompe-je? Alors comment se fait-il que, au lieu de vous unir contre les éléments, vous en soyez venus à vous bagarrer comme deux gamins? Et puis-je connaître le bien fondé de cette dispute?

Elle pouvait très aisément deviner le motif de ce combat. Mais il lui semblait vaguement se souvenir que quelqu'un d'entre eux avait mentionné le fait qu'ils étaient unis, qu'ils étaient un tout. Cette unité impliquait peut-être un peu de sincérité entre eux. Et c'est pour cela que Mnémosyne voulait entendre la vérité de leur bouche.

Mais, au fond, vos petites chamailleries ne me concernent pas, et peu me chaut la manière dont vous passez votre temps. Allez-y, continuez, je vous regarde.
Revenir en haut Aller en bas
Océanos des courants
Titan de Cronos
avatar
Rôle : Intendant du Royaume des Titans
Réparateur d'armure des titans
Médiateur de service
Messages : 1235


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Mer 18 Fév 2015 - 16:05

précédent: l'Atlantide

Le titan se matérialisa sur les collines du Cap Sounion. En arrivant, il constata la présence de Mnémosyne. Ainsi c'était ici qu'elle s'était rendue, avant même qu'il le demande. Au moins elle l'avait devancé dans ses intentions, et n'était pas partie n'importe où. Deux autres titans se tenaient sur les lieux, et la situation paraissait volcanique. Cronos et Hypérion se faisaient face, semblant prêt à s'affronter. La dimension de Cronos absorba Hypérion sans qu'il puisse y faire quoi que ce soit, les deux combattants se retrouvant soustraits à sa vue. Il savait ce qui allait se passer maintenant. Cronos avait invoqué une gigantesque armée, Stratos Ora, une de ses technique les plus puissantes. Et celles ci se déchainaient sur Hypérion. Les soldats des temps anciens tailladaient le titan tandis que leur roi avait invoqué une pluie de lumière destructrice. Qu'est ce qui avait bien pu se passer ici? Pourquoi ses deux frères semblaient t'ils partis dans un combat à mort? En temps normal il n'aurait surement pas réagi de manière brusque, tentant de désamorcer le conflit en en cherchant l'origine, mais là il n'avait pas le temps. Il jeta un regard noir à Mnémosyne, qui ne faisait rien pour empêcher le carnage. Lorsque les deux titans réapparurent, Hypérion était couvert de sang, et en très mauvais état. Océanos ne laissa pas les choses se poursuivre. Un gigantesque mur d'eau sépara les deux combattants, tandis que des soldats d'eau prenaient forme, les encerclant. Le titan jeta un regard impitoyable à ses deux frères.

Puis je s'avoir ce qui se passe ici? Puis je savoir comment deux des plus puissants titans actuellement libérés du tartare en sont venus à se battre comme des gamins? Puis je savoir quelle justification vous vous donnez alors que le monde est menacé de destruction?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Sam 21 Fév 2015 - 14:50

Malgré tous les efforts des Titans venus en Atlantide pour essayer de calmer les choses, le monde demeurait toujours dans un déséquilibre qui pourrait lui être fatal. Le quatuor aurait pu prendre le temps de faire leur ce territoire si le sort des océans n'était pas en jeu. Téthys avait calmement suivi ses frères et sœurs lors de l'exploration de l'île mythique. Non, décidément ils ne pouvaient rien faire ici pour apaiser la colère des flots. Quelle déchéance. 


"Et ni Poséidon, ni Amphitrite ne sont là pour jouer leur rôle. Et aucun des Olympiens n'a l'air décidé à intervenir."


Si ça continuait comme ça, la Terre allait finir engloutie par l'Eau. Cela mettrait cyniquement fin aux sempiternelles guéguerres entre divinités, vu qu'il n'y aurait plus rien à se disputer. Finalement, c'était peut-être cela qui apporterait la paix éternelle sur Terre? Mettant ces idées de côté, elle se dirigea à son tour vers le cap Sounion.

"Mais qu'est-ce... Ils se battent alors que nous sommes sensés rester unis? Ils sont fous!"


Océanos s'était déjà chargé de séparer les deux antagonistes, tandis que Mnémosyne observait sans rien dire. Téthys se demanda si elle devait attendre leurs explications et leur laisser une chance de se calmer ou s'il ne valait mieux pas leur rafraichir les idées tout de suite en les envoyant tenir compagnie aux poissons.


-Le moment est vraiment mal choisi pour une chamaillerie fraternelle. Si nous ne nous dépêchons pas, il n'y aura plus grand chose à sauver. Fit-elle d'un ton sec en optant pour la première solution.
Revenir en haut Aller en bas
Raizel

avatar
Rôle : Gardien de l'ordre !
Messages : 45


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
260/260  (260/260)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Mar 24 Fév 2015 - 19:26


C’était une bien rare image de moi que je m’apprêtais à montrer … En tout temps j’avais toujours arboré une sérénité qui m’avait un certain statut auprès de notre genre, et à présent, tout cela était mis de côté à cause d’une seule personne. Le jeune effronté égaré qui me servait de petit frère. J’étais bien conscient qu’en terme de puissance pure, jamais je ne pouvais rivaliser, ni même égaler son pouvoir. Tout ce qu’il me restait à faire était de planifier mes actions et de les enchainer du mieux possible pour l’affecter dans ses différentes entreprises.
Une incongruité ….Hmm..… Rien que cela ??
Le reflet de mes yeux avait à présent de quoi glacer le sang d’un mortel jusqu’à ce que mort s’en suive. Mes pupilles avaient disparues, l’on ne discernait plus le blanc de mes orbites, le tout étant recouvert par le surplus cosmique rougeâtre qui tendait à s’élever par toutes les parties de mon corps.
-Écoutez le parler…Il se croit fort en plus…Il est marrant votre frère !

Alexander….

-Excusez-moi… Je ne voulais point paraitre insultant…

-Dans l’état actuel des choses, je pourrais utiliser tout au plus  le cinquième de ma force… Tu as un corps bien étrange !

-C’est… c’est parce que vous refusez de vous nourrir, altesse…

-Je vois…Ne perds pas face à lui !

-Comment ? C’est moi qui me bats ??

-Le handicap actuel est trop grand pour que je doive forcer ton corps. Tu as plus de marges de manœuvre que moi… Ma force te soutiendra…
Les deux n’avaient pas encore finis que le bras du titan les empoignait et les projetait au sol à plusieurs reprises. La force et la violence étaient là, maintenant les effets étaient-ils au rendez-vous ? À chaque impact, ce n’était pas que la seule force du titanide qui faisait vibrer ainsi l’ile, mais la réplique du vampire. Afin de réduire au maximum les dégâts, il frappait l’ile de ses coudes pour diviser la violence des impacts. Un subterfuge qu’il accompagna d’une modification de son métabolisme.

Contrairement à la sèche qui changeait de couleur pour tendre son embuscade, le descendant des Hellsing choisit quant à lui, d’inhiber ses battements de cœurs. Ce n’était pas uniquement un choix tactique. La baisse du rythme cardiaque entrainait une sécrétion d’adrénaline. Plus le rythme baissait, plus cette dernière montait, augmentant la perception surhumaine qu’avait déjà ses sens. Le piège se refermait petit à petit, alors que Cronos redoublait de violence et qu’une discussion prenait place entre les deux entités coexistantes.
-Si c’est vraiment là la force de votre frère, je me demande comment il parler comme il le fait… Moi-même je suis plus fort que cela lorsque je me suis nourri convenablement.

-Ne t’emballe pas maintenant ! Parmi les titanides, il était jadis surement celui qui avait le plus de compassion. Sa bonté était telle que son subconscient en arrivait à lui mettre des limitations lorsqu’il devait combattre. Il n’a jamais réalisé un premier assaut à pleine puissance…

-Je vois, c’est donc pour cela que vous m’avez dit d’encaisser son attaque du mieux possible ? Mais pourquoi ? S’il ne vient pas à fond on aurait pu l’achever en une fois non ?

-Nous n’avons que vingt pourcents de ce qu’est ma force. Ce ne sera jamais suffisant… à moins qu’il ne prenne cela à un lieu où les effets seront multipliés.

-La tête hein ? Mais si ce que vous avez dit au-dessus est vrai…  Je n’aurai pas la puissance pour le mettre….

-KUROI IKAZUCHI

-Pardon ?

-Ebony Vortex….Le souffle des ombres… En général je n’ai à m’en servir qu’une seule fois en combat. Son pouvoir défie l’entendement. Dans l’état actuel des choses tu ne pourras peut-être pas le lancer, mais un coup direct à la tempe avec son énergie l’achèvera ! Du moins encore faudrait-il que tu le touches…


-Un contre comme à la boxe quoi? Sauf que là on joue dans la catégorie super poids céleste...J'ai soif!!!!! Vous n’avez pas à avoir d’inquiétudes, je m’en occupe !
La patience n’était pas une des choses qui leur faisait défaut, et ils choisirent d’attendre, ce moment opportun où ils pourraient le voir abaisser sa garde afin d’en finir. Il n’attendirent pas très longtemps pour ça ! Croyant son adversaire fini, il cessa son offensive pour se rapprocher au plus près et lui passer un savon. Sa proximité fut telle que leurs fronts se rencontraient déjà. Et encore une fois il se lança dans un discours qui fut coupé sur la fin par une main tremblante s’accrochant à sa tenue. Un subterfuge visant à lui faire croire qu’il avait assurément gagné, jusqu’à ce qu’à son tour Alexander prenne parole.
T …Tu…tu….Tu… es…  FINI !
Des paroles qui se concluaient par un sourire qui vraisemblablement sauvèrent la pauvre âme qui se prenait encore pour un roi, qui dans un ultime effort réussit à protéger sa tête de son bras gauche.  Le choc existentiel dont fut victime ce bras avait de quoi rendre jalouse la plus puissante des armes humaines. L’impact fut dantesque le projeta au loin. Le duo avait loupé sa chance… Néanmoins, ce ne fut pas vain. On pouvait apercevoir que les os du bras gauche sortaient en plusieurs endroits. On Voilà à présent Cronos privé d’un de ses bras. Il ne restait plus qu’à faire pareil et l’affaire était pliée. L’avantage du premier coup critique était leur.
-Sombre idiot…

-Désolé… Je n’ai pu m’en empêcher….

-Et bien maintenant sois sur tes gardes, ne le perds pas de vue à un seul instant… Sinon nos routes risqueraient bien de s’arrêter ici. C’est maintenant que ça commence. Nous l’avons blessé… Rien n’est plus dangereux qu’un lion blessé !

-N'empêche...C'était quoi toute cette puissance? Ce n'était vraiment que le cinquième de votre force? Je sens encore les os du bras trembler!


-.....
Des propos qui sonnaient comme une mise en garde, et qui ne tardèrent pas à se concrétiser. Cronos passait à la vitesse supérieure, une chose des plus agaçantes. Il jouait sur l’éthique de l’être d’ébène à présent. Il savait que jamais au grand jamais son frère ne libèrerait sa force sur des mortels et les envoya taillader de toute part l’enveloppe du géant. Un assaut sanglant qu’il accompagna  à sa manière, qui laissa paraitre un titan dans une bien triste image, l’espace d’un court instant…

En effet, les différentes coupures cessèrent peu à peu de saigner pour se refermer comme si de rien était. Alexander ne se priva pas de provoquer  celui qu’il considérait comme un « pseudo-roi » à l’aide d’un sourire moqueur.
Si c’est vraiment là toute ta puissance, ton frère n’aura pas à se salir les mains… Et c’est avec ça que tu dis que tu vas gouverner ?
Il se voulait provocateur et tentait le bluff. L’attaque avait laissé de sérieuses séquelles, bien qu’elles ne soient pas visibles à l’œil nu. Lui qui ne connaissait pas le secret de leur corps ne pourrait que se faire avoir par ce subterfuge, ce qui leur donnerait du temps pour préparer la suite…Il fallait abréger cet affrontement au plus vite car dans cet état-là, qui sait quand l’enveloppe allait flancher.

C’est cet instant là que choisirent les autres pour sortir. Comme des fourmis attirées par du sucre, les autres membres du clan Gigas apparurent de nulle part, un à un. Cela commença par Mnémosyne de la Mémoire, puis vinrent Océanos des Courants et Téthys des flots. Des apparitions qui donnèrent à Hypérion un air des plus sombres. Chacun l’avait apparemment reconnu dans cette enveloppe mortelle. L’être aussi noir que la nuit choisit de se jeter dans mutisme troublant. Il n’avait pas oublié la trahison, mais pour l’heure, la question qu’il se posait était de savoir s’ils étaient des alliés ou des ennemis.
Des amis à vous votre grandeur?
-.... Plus ou moins... Plus ou moins....
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Mer 25 Fév 2015 - 9:07




J’étais bien embêté : à vrai dire, le comportement d’Hypérion avait fait ressurgir, en moi, des souvenirs qui n’étaient guère plaisant. Les qualités de mes défauts étaient des sentiments si contradictoires tandis que les paroles de ma Mère résonnaient encore en moi : me confier en eux, parler de me doutes, ma vie pour ma famille. Or, je me savais aussi caractériel têtu qu’un âne tout comme je pouvais avoir une sagesse et une compassion que même Bouddha ne rechignerait pas à posséder. Mon frère, avec son attitude, m’avait fait rappeler mon échec avec ma Sœur et ma Femme. Plus jamais ça, m’étais-je dit. Ce bras cassé était assez douloureux, je voyais les os ressortir de sa chair, y jetant un air passablement neutre et blasé.  Si mes frères et mes sœurs n’étaient pas arrivées, que se serait-il passé ? Il me semble bien que, les différents évènements ont quelques peu forcés ma frustration et ma colère. Il y a des choses que je ne pardonne pas et que je n’oublie pas. Il y a des évènements qui me déplaisent fortement.  Il était bien temps de mettre un terme définitif à tous ces ressentis. Je n’avais plus à hésiter car, pendant de longs millénaires, je n’ai été qu’attentiste. J’ai été dupé, j’ai cru mais la réalité n’est pas si dure à avaler que cela. La disparition temporaire de mon Fils a provoqué des dégâts, mon autre Fils a bien du mal à tenir ses chiens en laisses et le Dernier ne remplit pas l’œuvre qui était la sienne. Si cela n’est guère de sa faute, mon peuple et sa descendance, ce monde qui fut autrefois le nôtre, n’ont pas à souffrir d’une hégémonie basé sur le faux. Ils n’ont pas connu ce que nous avons connu autrefois. Ma décision était prise et elle ne plairait certainement pas. En attendant, l’attaque d’Hypérion, avait laissé des traces. Nous nous faisions réprimander par nos frères et nos sœurs. J’étais censé être un modèle, un Roi.  Je devais agir en conséquence. Je regardais mon frère avec une attitude froide et imperturbable.


Hypérion… Ton hôte est un vampire n’est-ce pas ?  Tu m’as cassé mon bras gauche mais cela n’est rien après tout. Désormais, et ce jusqu'à ce que je l'autorise à titre personnel, il ne devra plus intervenir. Il se taira et tu reprendras la place qu'est la tienne. Comme je te l’ai signifié, je comprends ta colère et nous en reparlerons. Pour l’heure,  heureusement que nos frères et nos sœurs sont présents pour faire cesser nos actes bien stupides car nous avons une tâche bien précise à accomplir…


Je regardais toujours mon frère dans les yeux, signifiant qu'il n'avait guère intérêt à me désobéir, alors que je posais ma main droite sur mon bras gauche cassé. Une lumières entoura les contours de mes doigts et de ma paume tandis que la blessure disparut doucement d’elle-même : les os brisés se reformant pour entrer à l’intérieur de mon corps, ma peau sur mon bras se cicatrisant d’elle-même, j’agitais mon bras pour vérifier son utilité. Puis, je tournais mon regard vers ma famille courroucée. Je les observais silencieusement pendant un long moment puis soupirais.


Mon frère et moi avons eu une confrontation qui n’avait pas lieu d’être. Ne soyez donc point inquiet : une trêve est observée entre nous dès à présent. Maintenant, nous allons pouvoir nous occuper du problème qui se pose en ce monde. Nous rentrons dans notre domaine séance tenante. Nous ne réglerons pas les ennuis posés par notre agaçante descendance dans la précipitation et la panique. Nous allons réfléchir calmement, établir un plan concret et agir avec toute l’efficacité dont nous nous savons capable…


Je n’étais pas paniqué, je retrouvais mon sang-froid et mon impassibilité, devant les évènements, signifiaient que je gardais le contrôle de toute chose. J’avais déjà mon idée en tête mais je pouvais me tromper. En tout cas, la résolution de ce problème ne se ferait point ici et je pouvais facilement vérifier la teneur de mon hypothèse en me rendant dans notre domaine. En un sens, je redevenais un mur calme et serein qui faisait ricocher les  différentes préoccupations. Je jetais un regard à Hypérion.


Ne t’éloigne pas trop de moi mon cher frère.  Tu as un devoir à tenir et un engagement devant notre peuple et notre famille.  Quand les tourments, provoqués par notre descendance, ne seront plus qu’un lointain souvenir dans l’Histoire de ce Monde, tu t’expliqueras devant les membres de ta famille, ils statueront sur ton sort… Comme je déciderais des conséquences de tes actes…


Je regardais chaque membre de ma famille avec une pointe de douceur et d’excuse silencieuse. Puis, je créais un vortex qui irait nous emmener vers notre Labyrinthe. J’attendais patiemment que chacun y pénètre. Puis, je forçais Hypérion à y entrer. Enfin, jetant un dernier regard sur le Cap Sounion, j’inclinais la tête silencieusement avant de me diriger vers ce passage qui me conduirait vers mon lieu. Précisément, là, où je souhaitais que nous atterrissions. Il était bien temps de mettre un terme à tout cela…





=> Cronos Laburinthos: Temple de Téthys et Océanos


Dernière édition par Cronos le Mar 10 Mar 2015 - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mnémosyne/Aodé Koryû
Titan de Cronos
avatar
Rôle : Disque dur, 50 Gigas de Mémoire, Corrompu
Messages : 356


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Jeu 26 Fév 2015 - 17:34

La petite humaine commençait à recouvrer ses esprits: au lieu de rester immobile et tétanisée de peur face à la violence du combat qui se déroulait sous ses yeux, suspendue dans les airs, elle commençait à trembler de terreur. Tout en observant la scène qui se déroulait sous ses yeux, et prêchant pour l'unité entre les Titans, Mnémosyne rassurait son hôte, lui expliquant que, plus tard, elle n'aurait plus peur de voir de tels duels.
Mais Océanos fit irruption, bientôt suivi par Téthys. Aussitôt, une nouvelle vague de frayeur submergea Aodé, qui craignait fort que les deux arrivants ne joignissent leurs forces à celles déjà en jeu. Et ce fut, en effet, ce que fit le Titan des Courants, usant à son tour de la force pour séparer les deux combattants: un mur d'eau, et surtout, une armée de soldats d'eau. Ainsi, il était clair qu'Océanos usait de menace contre ses deux frères.

Alors, mon cher Océanos, on se sent une âme de redresseur de torts? Tu uses de cette même violence que celle que tu réprouves, et tu menaces deux de tes frères, alors même que tu leur interdits de se combattre.

Elle lui en voulait d'avoir terrorisé son hôte. Et surtout, elle ne lui pardonnait pas ce regard empli de mépris qu'il lui avait lancé, juste avant d'intervenir. La prenait-il pour une lâche? Elle savait qu'il ne lui avait pardonné aucun de ses actes passés, et que donc il ne laisserait pas passer le moindre des actes présents de la Mémoire. Celle-ci tenait donc à se défendre, même si ce moment était surtout réservé pour recréer une cohésion entre Titans. Téthys, elle fit preuve de plus de bon sens que son frère et, arguant qu'ils avaient un monde à sauver, attendit leurs explications.

Hypérion s'enferma dans le silence, suite à cette intervention. Mnémosyne ne voulait pas le forcer à parler, et respecta son silence. Elle poussa même l'obligeance jusqu'à considérer que faire intrusion dans la mémoire de son frère pour y trouver les informations qu'elle y cherchait serait un manque grave à la diplomatie.
Cronos affirma, sans en donner les raisons cependant, que le combat entre lui et Hypérion ne connaîtrait pas de suite pour l'instant. Il ordonna un retour immédiat au Cronos Labyrinthos. Mais il finit par dire que les actes d'Hypérion auraient des conséquences, que celui-ci serait jugé, en quelques sortes. Mnémosyne objecta:

Excuse-moi, mais à mes yeux, et pour Océanos et Téthys aussi je le pense, puisque nous ne savons ce qui a déclenché ce conflit, tu parais aussi coupable que lui. Mais nous reparlerons de tout cela en temps voulu, pour l'instant l'incident est clos.

La Titanide entra dans le vortex créé par son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Mer 4 Mar 2015 - 9:17

Le propre d'une fratrie était de se chamailler, et les Titans n'échappaient pas à cette règle même avec plusieurs millénaires d'existences et de terribles épreuves endurés ensemble. Il fallait dire que les caractères respectifs de Cronos Hypérion n'arrangeaient pas les choses. Téthys fut bien contente lorsqu'elle vit la dispute se stopper, même si Hypérion se mura dans le silence.


"Il semblerait qu'il y ai encore des conflits à résoudre avant que les titans ne redeviennent une famille unie..."

Peut-être parce qu'ils avaient été trop longtemps séparés. D'ailleurs, cela faisait un moment qu'elle n'avait plus vu Coeos qui était pourtant avec eux en Atlantide. Avait-il décidé de rester à l'écart pour le moment? Elle écouta sans mots dires les paroles de Cronos.


-Je ne puis qu'approuver les paroles de Mnémosyne, laissons cela de côté pour le moment mais il faudra bien y revenir plus tard. Si vous avez des choses à régler, faites-le au lieu de laisser trainer cela et d'en venir aux mains.

Bien l'accident était clôt comme l'avait dit Cronos et Mnémosyne. Océanos lui n'avait pas l'air de vouloir rajouter quoique se soit. De toute façon l'heure n'était plus à la discussion, le problème des mers et océans n'était toujours pas réglé. Aller en Atlantide ne servirait à rien et il fallait trouver une autre solution.



-Nous serons plus tranquille pour discuter dans le Labyrinthe en effet. Sur-ce, elle entra dans le vortex de Cronos à la suite de sa sœur.


Arrow Labyrinthe des titans
Revenir en haut Aller en bas
Océanos des courants
Titan de Cronos
avatar
Rôle : Intendant du Royaume des Titans
Réparateur d'armure des titans
Médiateur de service
Messages : 1235


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Mer 4 Mar 2015 - 18:07

Que de problèmes. Depuis son retour en ce monde, il n'avait fait que passer son temps à essayer de résoudre les problèmes qui agitaient ce monde. Maintenant qu'il y réfléchissait, il n'avait même pas pris un moment de repos pour lui. Mais c'était aussi ça le devoir d'un dieu: ce tenir prêt à intervenir pour sauver ce monde du chaos. La discorde accablait leur famille. Apparemment, Hypérion reprochait à Cronos d'être un mauvais roi. Ces paroles le surprenait de la part du titan du soleil. Certes, Cronos était loin d'être irréprochable, cependant, Hypérion avait été un des titans les plus fidèles par le passé. Qu'avait t'il bien pu se passer. Il leur faudrait résoudre cette énigme.

Mon frère et moi avons eu une confrontation qui n’avait pas lieu d’être. Ne soyez donc point inquiet : une trêve est observée entre nous dès à présent. Maintenant, nous allons pouvoir nous occuper du problème qui se pose en ce monde. Nous rentrons dans notre domaine séance tenante. Nous ne réglerons pas les ennuis posés par notre agaçante descendance dans la précipitation et la panique. Nous allons réfléchir calmement, établir un plan concret et agir avec toute l’efficacité dont nous nous savons capable…

Ainsi ils rentraient. Et ils allaient à nouveau devoir tenter d'arrêter leur position face aux événements. Il doutait que cela règle leurs divergences une fois pour toute, mais cela valait le coup d'essayer. Il ignora les paroles de Mnémosyne à son encontre, considérant que cela n'était pas la priorité. Il se doutait cependant que la titanide de la mémoire allait poser problème, du fait de sa trahison passée, lorsqu'ils tenteraient de définir leurs actions futures. Et bien sur, cela serait aussi le cas pour Hypérion. Les titans quittèrent les lieux un à un, sauf lui et Hypérion. Il s'avança.

Je ne comprends pas pourquoi tu t'es comporté ainsi avec Cronos. Certes il n'est pas un roi parfait, loin s'en faut, mais il reste notre roi, et ses décisions actuelles sont adaptées à la situation. Nous ne sommes plus les maitres tout puissants de ce monde, fais toi une résolution. Les temps ont changés. Nous n'avons pas le temps pour des conflits familiaux. Ce monde est menacé, et il est de notre devoir de le défendre, bien que nous n'en soyons plus les maitres. Maintenant viens. Nous devons tenir le conseil des titans.

Sur ces mots, le titan disparut dans un tourbillon d'eau. Ils rentraient à nouveau au Cronos labyrinthos. Peut être pourrait il s'y reposer un peu avant de partir à nouveau en voyage dans le vaste monde?

prochain: le temple d'Océanos
Revenir en haut Aller en bas
Raizel

avatar
Rôle : Gardien de l'ordre !
Messages : 45


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
260/260  (260/260)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   Jeu 5 Mar 2015 - 16:26


Silencieux comme jamais, il regardait chacun des protagonistes ici présents.  Le mur d’eau érigé par Océanos, ainsi que les soldats aqueux avaient sonné la fin des hostilités pour l’heure apparemment, bien que son regard retourna défier celui du Cronos alors que celui reprenait parole. Visiblement, les dégâts physiques ne s’étendaient pas qu’au bras de ce dernier. Son cerveau aussi devait être atteint, car voilà qu’il recommençait à parler en maitre suprême, négligeant presque la discussion qu’ils avaient eu plus tôt. En guise de réponse, le titan se mit à épousseter sa tenue, car parler, il ne l’avait que trop fait pour l’instant. Et n’avait pas envie d’en faire d’avantage, surtout lorsque se présentaient des indésirables.
En temps voulu….Tes mots ne sont que trop bien choisis Mnémosyne !!!…
Il avait dormi bien longtemps, mais avait encore ces évènements en mémoire, comme s’ils avaient eu lieu hier. Il n’avait point oublié ce qui s’était produit, et comptait bien punir la traitresse lorsque le moment serait venu. Détournant son regard de cette dernière, il s’avança vers Téthys d’un pas lent. Ses pupilles d’un rouge sang qui scintillaient encore, reprirent leur teinte sombre lorsqu’il s’arrêta à ses côtés. Comme s’il ne prêtait pas attention à Cronos qui parlait il se saisit de la main de sa sœur qu’il porta à ses lèvres pour y déposer un baiser.
Grande est ma joie de vous revoir, chère sœur !
Un sourire et il tournait les talons sans demander son reste. Arrivant à la hauteur de son frère Océanos qui se dressait à présent entre lui et Cronos, il fit une halte avant de le regarder d’un air plutôt doux. Malgré le froid qu’il avait affiché, il était bien content de revoir le couple qui régnait sur les océans, comme en témoignait l’air amical qu’il avait en regardant son frère. Un tourbillon d’émotion remontait alors que ses souvenirs défilaient devant lui.
-Est-ce là votre passé, ces images qui défilent dans ma tête ?

-En quelque sorte… N’y fait pas attention !

-Bien…Je disparais un moment…Vous avez à parler en famille je crois...

-....
C’est à cet instant que Cronos choisit d’ouvrir un vortex, pour les ramener au labyrinthe. Une destination qui n’était nullement dans les projets de l’être d’ébène. Il vit les autres s’y engouffrer successivement, jusqu’à ce qu’il ne reste plus sur l’ile que le maitre des courants et lui. Écoutant d’une oreille attentive les propos de son frère, il n’eut pour unique réponse que trois petites phrases.
Il y a une grande différence entre une confiance sans faille et suivre aveuglément, mon frère ! Si je me suis réveillé, ce n’est nullement pour être le sauveur de ce monde.  Seul l’avenir des nôtres m’intéresse pour l’heure, rien d’autre !
Un conseil des titans disait-il ? Une occasion d’obtenir clairement la position et le point de vue de chacun. Voyant là une opportunité de rallier ses frères à sa cause, il titan daigna à son tour clore le pas pour retourner dans ce domaine. Bien que, là n’était pas le seul dessein qu’il avait en tête à cet instant…
Next: Au Labyrinthe!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Apaiser les Cieux pour sauver le Monde ... [ RP Libre pour tout personnage ayant l'élément Air]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pétition pour sauver les galgos. (lévriers espagnols)
» Pétition pour sauver les DUT \o/
» Un Évènement tant Attendu [ LIBRE pour tous Indiens! VENEZ EN GRAND NOMBRE!]
» Phoebe Halliwell + Il y aurais pas une heure précise pour sauver le monde ?
» Qu'est ce qu'il ne faut pas faire pour gagner de l'argent... [LIBRE pour 7 personnes]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Lieux Mythiques :: Le Cap Sounion-