Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elisheva

avatar
Rôle : Guerrier divin d'Eta et fille de la Lune
Messages : 48


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Mer 5 Nov 2014 - 18:26

Elisheva
Guerrier Divin d'Eta
Cheza de Wolf's Rain
"Une fleur dans le froid ? Oui, elle meurt et renaîtra. C'est certain."

¤ Je rejoins les forces de Odin, Père de tout.
¤ Mon élément de base sera l'eau
¤ Je suis principalement timide, secrète, généreuse, solitaire, naïve, volontaire, pacifiste, croyante, silencieuse et fidèle.
¤ Mes origines trouvent leur source en France, une tzigane.
¤ Je suis âgé/e de 18 ans
¤ Je considère Odin et Séléné m'ont donné une famille dans mes compagnons. Je ferai tout pour les garder.
¤ Je ne considère pas que l' opinion sur les traîtres et les autres dieux m'appartienne. Je n'apprécie juste pas la violence gratuite.
La nuit, dans son coin, Elisheva contemple la lune, tend son bras, sourit et fourre son nez dans la fourrure de ses compagnons lupins en leur murmurant des prières. Pourquoi dans son coin ? Elle ne possède nul grief contre ses semblables mais son physique atypique peut en déranger certains, en tous cas, beaucoup la considère comme non humaine, Asgard a su lui donner un paradis pour elle et sa meute. Elle doit tant à Odin et sa prêtresse. Sera-t-elle à la hauteur ? Il le faut et elle le fera. Nul doute ne subsiste. Son loup blanc, aucun ne possède de nom, Alpha de la meute, semble inquiet pour sa protégée bipède, lui lapant la joue ce qui la fait rire, un rire discret, cristallin. Tout comme elle.

Le jour arrive, fraîche et dispose, Elishava court leste jusqu'à un point d'eau et prie Odin pour les bienfaits qu'il lui donne grace à cet élément qu'il a placé en elle. Elle chante, danse avec ses loups, tous les arts sont bons pour rendre un peu des dons que le Père leur donne chaque jour. Il faut être ordonné tous les jours, capable d'humilité et de reconnaissance. Sans cela, une armure ne serait qu'un vêtement.

L'heure de la chasse a sonné. Ce qu'il faut pour la meute, Elisheva mange peu et si des restes il y a, un don aux compagnons ne serait pas de trop. Après tout, elle ne s'offrira pas à leurs yeux trop longtemps, elle ne dérangera sans doute personne ainsi. Dans la raison ou dans le tort, autant prévenir que guérir et si quelqu'un a besoin d'elle, elle répondra présente, ceci dans le silence et la volonté. Ce monde est si froid mais faisait d'eux des gens forts qui devaient travailler dur pour obtenir une graine à croquer sous la dent. Cette graine sera donnée au plus affamée. Elisheva sait ce qu'est avoir le ventre vide et sait s’en accommoder. Et pour les blessés, elle chantera au-dessus d'une bassine d'eau, communiquant le don divin et pansera les blessures.

Tout son être pour sa maison, son sanctuaire, sa famille.

A défaut de ne pas avoir la main sur la garde, elle prépare les troupes, apaise le corps pour encourager l'esprit. Les esprits d'Asgard sont inébranlables même celle qui représente les pleureuses du ciel dans la fourrure dense de l'ours stellaire. Honneur aux guerriers, prière pour les dieux, le regard vers un horizon embrasé par la guerre. Non. Elisheva ne détourne pas les yeux. Elle est une guerrière, elle doit faire honneur à ses camarades.
Psychologie


"Plus tard, ce siècle s'appellera le Siècle des Lumières. Ce que personne ne sait est à quel point ces Lumières ont coûté cher..."

Les Tziganes, ceux qu'on appelle "Égyptiens". Un autre nom car la couleur de peau brune fait peur, les vêtements, le langage, tellement de choses font peur aux étrangers.

Pire que d'être un étranger ? N'être que la fille d'un gadjio. Une étrangère parmi les siens.

Encore une question de couleur de peau, d'yeux, de cheveux.

Et pour cela, la mère d'Elisheva fut battue à mort par son mari. On n'appartient pas au monde des gadjié alors si une femme, abusé ou pas, donnait naissance à un bâtard blafard, honte à l'homme qui continue à l'honorer. Fallait-il réellement la tuer ?

La Lune n'en avait cure, elle avait assuré sa part du marché. Une Tzigane lui demande un homme à aimer mais tout avait un prix. Le premier né. Et ce fut une fille, une fleur de lune albinos rejetée, laissée dans la forêt où Mère Nature allait peut-être avoir la pitié d'ordonner à sa faune sauvage de la tuer vite. Comme certaines fleurs, la vie est trop courte pour être appréciée mais assez pour ravir des yeux. Non. Pas ces yeux trop démoniaques pour être adorés par les obscurantistes. Quelle mère voudrait bercer un ignoble rejeton ?

La Lune. Et elle se fit ronde pour appeler les meutes lupines à la Chasse mais cette fois-ci, elles allaient faire autre chose pour l'astre blanc. Récupérer sa fille car à défaut de bras, ses séides allaient pourvoir la nourrir et la protéger. Elle-même allait lui donner l'éducation qu'elle méritait car le chemin commençait à peine et beaucoup de pierres ne rêvent que d’écorcher ses genoux dès qu'elle aurait l'âge de marcher. Pour l'instant, la fille de la lune devait avoir une famille.

La première meute conduite par un gros loup noir renifle la tête de l'enfant, lape un peu la joue et dès qu'il l'entend crier, il grogne sa déception malgré l'envie d'accepter cette enfant de la part de sa femelle. Apparemment, bientôt dans l déclin de son règne, il ne veut pas s'embarquer dans l'éducation d'une humaine étrange après avoir eu une portée conséquente. Il ordonne le retrait pour partir à la Chasse et pour ne pas offenser la Mère des cieux, il lui assure de doubler l'offrande de la nuit.

La deuxième meute, plus nombreuse, dirigée par un loup un peu plus gros que le précédent et arborant son pelage brun demanda à la Lune s'il était question de la manger et avant même que l'Astre ne réplique avec colère, l'Alpha de la troisième meute hurla à la défense de l'enfant. Une meute très petite, elle n'avait qu'une femelle, n'appartenant même pas à l'Alpha maigrelet au pelage immaculé mais courageuse, assez pour s'attaquer à un groupe plus conséquent pour une enfant.

Un duel s'en suivit entre les deux chefs. Le gros brun allait sûrement gagner mais la rapidité et la précision des claquements de crocs de l'immaculé faisait reculer son imposant adversaire, il savait utiliser ses atouts mais il fallait rester prudent.

La Lune gronda pour faire cesser les hostilités, ne voulant pas que la hiérarchie de la forêt s'en trouve perturbée pour une histoire qui ne regardait que sa descendance. Tout haut, elle déclara cette meute gardienne de la fille de la lune et pour récompenser, tant que l'enfant vivait en pleine santé, aucune autre meute n'avait le droit de leur faire barrage ou de les attaquer. Une totale immunité dans le monde de leurs semblables était impensable, l'Alpha immaculé ne comprenait pas, jamais il n'avait désiré l'enfant, juste le protéger et à peine voulut-il renifler son odeur, intrigué, une petite main blanche rencontra sa truffe humide sans qu'il n'ait eu envie de reculer, électrifié par ce contact qui fit élever des gazouillis joyeux de la bouche de la petite humaine. L'Alpha révisa son jugement, c'était peut-être le destin qui les avait réunis et si la Mère de la Nuit le voulait, alors qu'il en fusse ainsi.

L'enfant était très jeune et ne pouvait manger de la viande. Le plus rusé des loups eut une idée mais d'abord, il demanda à l'Alpha de conduire la meute au plus près d'un village humain avec interdiction d'attaquer le bétail pour ne pas se faire remarquer. Plus tard, il alla quémander une audience à la Lune pour lui donner la possibilité de se transformer en humain car l'enfant ayant besoin de lait, il lui fallait pénétrer dans le monde des humains pour en trouver. Ainsi, la Lune lui concéda ce pouvoir mais il allait devoir dormir et manger davantage car cette magie ancienne allait brûler rapidement son énergie. Le rusé s'en alla, alla dans le village pour chiper des vêtements et aux aurores, il vint dans une ferme pour vendre ses services pour plus tard faire sa propre ferme et avait besoin de parfaire ses méthodes tout en vendant ses mérites de chasseur de loups. Ainsi, il put avoir la garde des enclos la nuit et grace à la décision de la Lune, aucun loup ne pouvait se servir d'un poulet ou d'un agneau sans attaquer le rusé de la meute immaculée. Le plan parfait. Suite à la reconnaissance du fermier fatigué d'avoir à subir des attaques, il lui paya grassement en laitage et quelques légumes. Heureux, le Rusé retrouva sa meute et sa forme de loup avec ce qu'il fallait pour nourrir la petite Elisheva. L'Alpha fut content et le temps passa, faisant grandir la fille de la Lune, changer son régime alimentaire pour l'éduquer dans l'art de la Chasse et commencer son initiation à chaque pleine lune le temps de laisser la meute s'enivrer du sang du gibier et pour rendre grace à la Mère de la Nuit.

Les premières leçons étaient sur le monde d'où elle venait, le langage des humains mais de comprendre que le verbe était un pouvoir qu'il fallait utiliser avec parcimonie et sagesse. Ainsi, elle apprit difficilement certains mots mais surtout les bienfaits du silence.

Ensuite, elle apprit le chant de la nuit, l'art de sortir des sons les plus cristallins pour transmettre les sentiments sans toucher autrui. Faire autant vibrer sa cage thoracique que le cœur des créatures autour d'elle. Les loups seuls comptaient car les humains face à un oiseau rare ne veulent que le mettre en cage par cupidité. Elisheva ne contredit point sa mère mais aurait voulu avoir sa chance auprès de ses semblables. Sage et déterminée à suivre les leçons de la Lune, elle tut ses envies de se mêler à la populace qui marchait debout et restait auprès de la famille qui l'avait choisie.

La troisième leçon se porta sur l'eau, élément que la Lune commandait en douceur mais influait sur le monde entier et en qualité de fille de la Lune, Elisheva avait un peu de ce pouvoir dans ses veines. Malheureusement, le sang humain avait dilué beaucoup de sa pureté et il fallait le combler avec un entraînement long et fastidieux. A l'aide de sa voix claire et entraînée, Elisheva apprit à transmettre sa volonté dans son chant puis de l'insuffler dans l'eau pour obtenir divers effets. Aussitôt, elle pensa à la capacité de guérir autrui et ainsi produit un minimum de cosmos curatif aqueux.

En dehors des leçons des pleines lunes, Elisheva s'adonna à des ablutions pour garder son affinité avec cet élément et ne rien perdre de ses entraînements tout en chantant des louanges à la Lune.

Sa quatrième leçon fut d'être soutenue par l'eau en faisant affluer sa volonté que son poids soit supporté sur la surface d'un lac. Les débuts furent plus que décevants, finissant trempée jusqu'à l'os mais ne rechigna pas devant les échecs. Elisheva disait à sa Mère qu'elle arrivait mieux avec le chant et demanda si ce n'était pas possible de faire pareil. La Lune trouva un autre subterfuge et repoussa la leçon du soutien de l'eau pour plus tard. Sa véritable mission était d'entraîner des loups à hurler et chanter avec elle puis de danser avec eux. Elle obtempéra, trouvant l'idée étrange car les loups ne dansent jamais normalement. A la fin de leur Chasse alors que fut désigné un cerf comme offrande à la Mère de la Nuit, la fille de la Lune chanta, tournoya sur elle-même et le plus joyeux des loups en robe chocolat, tout heureux d'avoir chassé se prit de l'envie de partager sa liesse et courut autour d'Elisheva en jappant en rythme suivi du Rusé beige qui hurla en douceur, le Survivant gris hurla longuement dans un octave plus bas puis la femelle noire hurla à son tour puis l'Alpha immaculé tenta de suivre le chant de sa protégée en canon.

La pleine lune suivante, elle parvint à être supportée par l'eau en gardant un rythme de chant et de danse pour insuffler sa volonté en continu devant l’œil fier de sa Mère. Elle put passer à la phase supérieure : densifier la consistance de l'eau pour travailler sa défense ce qui l'épuisa et la poussa à se nourrir un peu plus en conséquence.

Les jours et les nuits se succédèrent, de ballet en ballet nocturne sur le lac, Elisheva dansait, s'entraînait avec grâce et persévérance sous l’œil prudent de l'Alpha immaculé qui faisait des rondes pour prévenir sa protégée d'une intrusion.

Puis l'aube de la septième leçon pointait dans le visage rond de la Mère de la Nuit, l'heure de manipuler l'eau dans l'espace était arrivé. Résolue, Elisheva chanta une mélopée douce pour extraire de petites quantités d'eau, concentrée, assise en position du lotus sur la surface du lac et forma des sphères qu'elle fit tourner d'abord à faible vitesse tout en accélérant petit à petit. En sueur, Elisheva sentit ses jambes s'enfoncer dans l'eau doucement et relâcha l'emprise sur les sphères pour regagner la berge tout en priant la Lune de l'excuser pour sa faiblesse. Etonnée, la Mère Ronde s'exclama qu'elle était fière de sa fille qui apprenait si vite et sans rechigner à l'effort. Enfin, elle lui demanda de se reposer et de lui montrer un peu ses nouvelles danses et chants pour la ravir. Malheureusement, un garde-chasse passait par là et vit la jeune fille nue danser et chanter sur l'eau, persuadé qu'il s'agissait de l'esprit du lac et se dépêcha pour l'enlever et lui exiger un vœu. Terrorisée, Elisheva hurla à l'aide à sa meute qui en un éclair s'abattit sur le garde-chasse et le blessa. Apeuré, il déguerpît aussitôt.

L'heure était grave, l'existence d'Elisheva allait être révélée au village voisin et il fallait quitter l'endroit. Le Rusé alla rapidement trouver un vêtement chaud pour le voyage dans le village pour partir rapidement, ne laissant aucune trace. Ainsi, une petite fille de six printemps couverte d'un manteau rouge, accompagnée de loups quittèrent les alentours de La Roquebrussanne de la Provence Verte et sur les conseils de la Mère Lune, ils allèrent vers l'Italie.

1743, Venise et ses ruelles passe-partout offraient de la nourriture facile à trouver et un abri décent. Comment des loups pouvaient passer facilement ? Le Rusé avait encore une idée, celui du déguisement pour se faire passer pour des chiens loups domestiqués. Lui-même mis un collier en cuir pauvre, suggéra à sa tendre Femelle noire de mettre un collier en fer pour soutenir son côté farouche, le Joyeux chocolat arbora des petits cercles de fer à ses pattes mais le Survivant gris et l'Alpha immaculé décidèrent de s'éclipser dans les ombres pour surveiller les arrières de la meute.

Ainsi, ils se firent remarquer par un italien qui tentait de monter un cirque et voulait qu'Elisheva fasse des numéros avec ses chiens-loups. Le Rusé poussa la fille de la Lune à accepter car les humains avaient besoin "d'argent" pour vivre ce qui espacerait les chasses et éviterait d'être trop remarqués. A contrecœur, Elisheva accepta et fit des numéros de danses et de chants dans un costume moulant faisant cliqueter son collier et ses bracelets. Consciente qu'elle pourrait faire peur avec ses yeux rouges, il fut décidé qu'elle porte un masque et pour améliorer ses performances, on l'initie aux acrobaties. Studieuse dans son apprentissage, elle devint rapidement la coqueluche de la troupe malgré le fait qu'elle restait souvent en retrait avec ses loups. Elle n'avait rien contre les humains mais sa première rencontre avec un semblable l'avait refroidie à un point qu'elle refusait qu'on la touche ce qui ne déplut pas au chef car cela lui donnait un air mystérieux qui poussait des nobles à aller voir son spectacle, ivres de curiosité. Certains ne s'offusquent pas des bases élémentaires de la politesse et un trio de jeunes crésus allèrent sous sa tente sans même s'annoncer pour lui proposer ses services pour une soirée privée. Le Rusé, sentant le traquenard à plein nez, pria à Elisheva de refuser poliment en ne lésinant pas sur l'humilité ce qu'elle fit. Malheureusement, le trio ne fut pas heureux d'avoir à essuyer un refus même le plus mielleux qui soit et se mirent à retenir les chiens-loups pour laisser l'un d'entre eux malmener la jeune artiste qui se retrouva avec une bouche scellée par une main ferme, incapable de crier à l'aide ce qui ne fut pas le cas les loups qui hurlèrent, précipitant l'entrée du Survivant gris et de l'Alpha immaculé très en colère qu'il tua les hommes qui s'attaquaient à sa meute. Paniquée, Elisheva prit sa veste et sortit à corps perdu de la tente sans se retourner, les yeux embués de larmes et percuta un homme bien vêtu. Alerté par le choc visible de l'enfant devant lui, l'inconnu demanda à Elisheva si quelqu'un s'était attaqué à elle et entendant les autorités arriver, il n'attendit plus la réponse et ordonna à Elisheva d'entrer dans le carrosse, accompagnée du Rusé promettant à son Alpha de veiller sur elle.

Pendant le voyage, l'homme s'excusa pour son comportement cavalier mais il voulait l'aider à s'échapper. Tranquillisée par cet humain un peu plus doux que les autres, elle le remercia en faisant une brève courbette. Enfin vinrent les présentations, Jean-Jacques Rousseau, congédié par l'ambassadeur français à Venise le comte Pierre-François de Montaigu. A cela, Elisheva, à demi-voix, livra son prénom, fille de la Lune. Le lettré sourit, étouffant un rire, demanda son vrai nom, confirmé par la jeune fille qui n'avait pas compris que son sauveur pensait qu'il avait eu un nom de scène de sa part. Le Rusé lui chuchota que les humains croyaient de moins en moins sinon à leur dieu unique, sur quoi, elle se tut, écoutant Jean-Jacques Rousseau se plaindre du traitement de son ancien employeur et partagea son envie de se plonger dans la politique. Elisheva ne comprenait pas de quoi il parlait mais curieuse, elle fit la demande à son hôte de lui expliquer qu'était-ce la politique dont il parlait.

A la fin de la longue discussion, Elisheva était heureuse de comprendre un peu plus sur le monde de ses semblables et son hôte apprécia la science de la jeune fille sur le monde sauvage et lui demanda s'il pouvait garder ces informations pour un projet en cours sur quoi Elisheva accepta sur le principe que le savoir appartenait à tous sans distinction tant qu'on avait la volonté de s'en délecter. Jean-Jacques était sidéré par la sagesse prude et innocente de son invitée et lui demanda de l'accompagner à Paris, grande cité, capitale du pays. Le Rusé était heureux de cette nouvelle car il n'y avait pas meilleur endroit pour établir un point de ralliement. Ainsi, la fille de la Lune accepta avec joie, ravie de ne pas avoir un homme sauvage devant elle, quelqu'un qui la traitait comme son égal. Durant les escales, Elisheva en profitait pour reprendre ses entraînements sur la manipulation aqueuse et ses ablutions. Près de Lyon, Jean-Jacques vit enfin le visage d'Elisheva sans son masque, émerveillé par ses yeux rouges. La jeune fille n'en croyait pas ses oreilles, quelqu'un la félicitait pour un attribut que beaucoup exécrait ; bouleversée par ce compliment, elle ne put empêcher ses larmes de couler, reconnaissante. Gêné, Jean-Jacques lui proposa qu'elle lui raconte son histoire ce qu'elle fit, révélant aussi ses origines Tziganes, son abandon, son initiation et sa meute. Le lettré était sidéré mais compris qu'il était garant d'un secret qu'il ne devait pas divulguer et promit à Elisheva que tout allait rester entre eux. Cependant, il était effaré par l'ignorance des gens qu'elle avait croisés jusque-là.

Début octobre 1744, ils arrivèrent à Paris à l’Hôtel d’Orléans ce qui ne manqua pas de surprendre Elisheva qui avait toujours l’habitude de vivre dehors. Méfiante envers le personnel qui la dévisageait, elle suivit de près Jean-Jacques qui prit ses appartements et demanda à Elisheva si elle voulait d’autres vêtements ce qu’elle refusa, elle ne voulait certainement pas être gâtée et préférait parler avec lui en attendant que le reste de la meute la retrouve. Conciliant, le lettré lui proposa de lui apprendre à écrire et de lui laisser une clef pour sortir librement et se balader dans Paris ; après tout, la jeune fille n’était pas sa servante et il ne voulait pas l’enfermer comme un oiseau en cage. Ne voulant pas qu’on lui vole la clef, elle la confia au Rusé et ils allèrent repérer un peu les lieux. Paris était un grand domaine d’humains, un peu comme Venise sans l’eau ce qu’elle regrettait un peu. Un soir de pluie lors d’une pleine lune, Elisheva parla de nouveau avec sa mère sous un pont relisant deux rives d’un canal qui la rassura sur la venue prochaine de sa meute et lui confia une autre leçon à appliquer : celui d’arrêter des gouttes de pluie et les faire tourner autour d’elle. Soigneusement, elle se mit sur l’eau, sous le pont, chantant en douceur en tendant la main vers la pluie jusqu’à réussir à insuffler sa volonté rapidement dans quelques gouttes pour les faire tourner autour et les laissa s’écraser sur la surface de l’eau et ainsi de suite. Elle découvrit le bras entier, puis le buste et le reste du corps, dansant avec la pluie sans qu’elle ne se mouille et s’arrêta quand la Mère de la Nuit fut satisfaite.

Passant un moment  le matin avec Jean-Jacques, il lui propose l’idée d’aller voir les Tziganes de la ville pour peut-être en apprendre plus sur son peuple. Elisheva ne cacha pas sa peau mais il fallait qu’elle se montre courageuse et reconnaissante que son hôte lui donne des leçons d’écriture, des conseils et un toit. Le Rusé était d’accord mais seulement de l’observation en attendant la meute. Plusieurs fois, elle alla écouter la même troupe d’Egyptiens qui jouaient de la flute et dansaient. La danseuse avait remarqué la curieuse jeune fille et alla un jour vers elle ; cette magnifique femme brune s’appelait Pesha et savait qu’Elisheva était la fille de la Lune. La jeune fille était sous le choc, son secret était révélé mais Pesha la tranquillisa et lui promit de tout lui expliquer si elle consentait à venir avec elle au camp gitan. Compréhensif, le Rusé consentit à la suivre pour la protéger, après tout, il s’agissait d’une piste aux origines d’une des leurs, pas question de reculer. Ils arrivèrent au camp au crépuscule, introduite aux gitans par Pesha qui ne la crurent pas d’abord mais lorsqu’Elisheva retira son masque, révélant ses yeux rouges, les gitans se rassirent, estomaqués d’avoir la fille de la Lune parmi eux, la Tzigane blanche. La doyenne fut appelée, encadrée de ses deux petits-fils et laissa Pesha prendre la parole :

- Il y a à peu près huit ans, j’étais amie avec Dolores, une femme qui n’arrivait pas à trouver un homme digne de son amour. Un jour, elle m’avoua qu’elle avait prié la lune et lui avait répondu qu’elle trouverait un mari à condition de lui céder son enfant. Dolores était une rêveuse, pensant que ce ne fut pas possible… Ainsi, tu es née Elisheva, blanche comme l’hermine et son mari pensa qu’il avait été trompé. Avant que j’arrive à le convaincre, Dolores était morte, tuée de la main de l’amour qu’elle avait tant voulu. J’étais morte de peur et de tristesse sur ce qu’il allait te faire et j’avais tout dit à la doyenne qui m’avait dit que la lune allait s’occuper de toi. Mais j’avais si peur que j’étais tout de même allée sur la colline pour te récupérer et là…j’ai vu un loup blanc menacer un autre de très loin. Il t’avait prise et j’avais tellement peur de mourir. Et là, la lune m’avait parlé, m’avait rassurée et m’avait fait promettre de m’assurer à ce que le jour de nos retrouvailles que tu sois au courant de tout.

Bouleversée, Pesha pleura et prit Elisheva dans ses bras qui ne sut quoi dire et que faire. La doyenne prit la parole à son tour :

- Fleur de la Lune, tu as encore beaucoup à apprendre et ta destinée n’échouera pas ici, tu as encore beaucoup de chemin à faire et nous allons t’aider. Nous allons attendre ta meute et nous irons voyager vers le nord pour que tu puisses accomplir ton grand dessein.
- Mon…grand dessein ? Lequel ?
- Servir le Seigneur du Nord. Nous allons nous préparer car le grand hiver arrive…


Ainsi, Elisheva continua son entraînement en allant voir de temps en temps Jean-Jacques Rousseau pour lui raconter sa vie avec les Tziganes, de son côté, le lettré lui apprit son futur mariage avec une servante ce dont elle se réjouissait. Son ami lui demanda si elle allait partir tout de suite mais il était question de s’entraîner encore et Paris était un bon endroit pour cela, entre certains endroits secrets et un berceau d’arts et de lettres, elle voulait en profiter avant son grand voyage ce qui rassura Jean-Jacques qui voulait encore profiter de son unique élève.

A l’aide de la doyenne, Elisheva observa les étoiles, le vent, l’eau, le feu et la terre pour puiser au mieux des forces pour se préparer à une initiation plus poussée et apprendre à communiquer avec les esprits de la nature, lire les signes qu’ils lui livraient car là où elle allait atterrir, leurs voix seraient étouffées par une immense couche de glace et elle allait devoir faire beaucoup d’efforts pour entendre leurs murmures. De plus en plus, Elisheva faisait des rêves où une voix au loin l’appelait, autoritaire mais qu’elle ne pouvait s’empêcher d’adorer. Une nuit, elle se réveilla, accueillie par le sourire de sa Mère dans une gibbeuse descendante lui expliqua qu’il s’agissait du Père de Tout, celui qui allait lui donner une famille, un peuple même pour qui combattre et un grand dessein à accomplir. Elisheva voulait y aller mais pas sans sa meute. Soudain, un hurlement se fit entendre, annonçant le retour du clan immaculé qui déboula sur la jeune fille qui pleura de joie et le Rusé alla accueillir son Alpha puis la Femelle qu’il avait laissé derrière ; boudeuse au début puis lui pardonna vite pour avoir accompli sa mission avec brio. Et enfin réunis, tous l’aidèrent à accomplir son initiation via la manipulation de l’eau, des ondes propagées à travers elle ainsi que ses premiers pas dans l’art de l’illusion sélène à travers la lumière de sa Mère.

Âgée de neuf ans, Jean-Jacques l’introduisit à ses deux compères Diderot et Condillac au Panier Fleuri avec qui elle put s’entretenir avec joie, profitant de parler de sa condition en artiste de rue autrefois à Venise pour se retrouver sur les pavés parisiens. Consciente du travail de son maître des lettres, Elisheva reprit les cours de sa femme Thérèse pour qu’elle apprenne les heures ainsi que les noms des mois du calendrier et donc parfaire ses maigres connaissances des chiffres.

Et le temps passait, alternant les chasses dans les sous-bois pour rabattre le gibier grace à ses illusions et les promenades avec son maître des lettres. La dernière se situa en 1750 à Marcoussis où Jean-Jacques Rousseau composa un poème cachant ses adieux dans l’ode qui semble dédiée au village mais qui scelle un attachement entre un maître et une élève. Ainsi débuta son grand voyage vers le nord avec les Tziganes pour rencontrer le Père de Tout en affrontant de face le Grand Hiver de 1754.

Et pour seul cortège des pas de loups sur la neige éclairée par la Lune…
Histoire


Là. On arrive. Je le sens. Le Tout près de nous.

Notre Oméga est bien plus brave qu’avant, mes compagnons aussi. Je ne lâche rien. Je garde toutes leurs peines sur moi, en moi-même si mon Second ne peut s’empêcher de voir mes pattes s’enfoncer un peu plus dans la neige à chaque lieue enjambée.

Je suis le Primat. Honneur à la Dame d’en haut. J’amène sa fille aux pieds froids menaçant de trembler le sol de sa justice.

Celui qu’on appelle le Père.

D’abord, nous avons rencontré des humains. Certains claquent si forts des dents que je m’efforçe de ne pas plier mes oreilles pour garder la tête haute devant les miens. Hors de question que je fléchisse quoi que ce soit devant les deux-jambes. Certains sont faibles dont quelques nouveaux nés. La Fleur de Lune ne veut pas les laisser ainsi et montre l’étendue de ses pouvoirs curatifs sur un vieillard pour s’occuper des plus faibles ensuite. Sans même demander des offrandes, elle part pour l’autel, en resserrant les pans de sa veste rouge sans se plaindre.

Arrivés près de la pierre grise, piédestal de la statue du Père, elle se met à genoux, puis se relève, colle son dos contre sa surface pour se laisser glisser, lasse et chante de tout son soul. La Voix résonne dans le vent, atteint mes oreilles, caresse mon pelage comme si elle était en train de le faire avec ses doigts blancs.

C’est plus fort que moi, je ne peux résister. Je hurle, la meute hurle, alerte des ombres autour de nous mais on continue.

Les deux-jambes appellent ça des prières. Pour nous, il s’agit de la Voix. Le pouvoir de la Dame d’en haut transmis à la fleur qu’Elle a engendrée, donnée au Père à la lance pour apaiser les guerriers, leur donner du courage. Tout ce chemin pour qu’une fleur soit donnée à une statue.

Et à la fleur, on lui donna une lyre étrangement lourde qui enveloppa ses pétales pour qu’elle ne dépérisse jamais et grandisse dans le jardin d’hiver du Père.

Et nous sommes les gardiens de son sanctuaire, son petit lac où nous sourit la Dame d’en haut, fière de nous et de sa fille.
Allégeance


HRP
Vous et le forum
► Comment avez-vous connu le forum ? Séléné m'est apparue dans un rêve. Elle m'a dit que ma destiné m'attendait entre ces lignes. Et je lui ai répondu par une autre question : "Où est donc la benjamine ?"
► Quel âge avez-vous ? 27 printemps.
► Double compte ? Non, il s'agit de mes premiers pas en ces lieux.
► Avez-vous pensé à lire et signer les règles ? Bien sûr.

Merci à Frosty Blue de Never Utopia pour le codage de cette fiche


Dernière édition par Elisheva le Ven 7 Nov 2014 - 23:53, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et des sages-femmes.
Messages : 4374

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
387/387  (387/387)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Mer 5 Nov 2014 - 18:27

Bienvenue sur le forum Elisheva ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Ahina
Déesse de la sagesse et de la guerre
avatar
Rôle : Staff
Messages : 7881


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
290/350  (290/350)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Mer 5 Nov 2014 - 18:33

eh beh il y en a un qui va hurler à la lune je sens.

Bienvenue sur le forum :)

----------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Angèle
Chevalier d'or du Sagittaire
Chevalier d'or du Sagittaire
avatar
Rôle : Team Staff
Messages : 17118


Caractéristiques
Vie Vie:
265/265  (265/265)
Cosmos Cosmos:
265/265  (265/265)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Mer 5 Nov 2014 - 18:58

Bienvenue sur le.forum

----------------------------------------


Une victoire qui ne nous à rien couté n'en est pas une


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19893


Caractéristiques
Vie Vie:
426/426  (426/426)
Cosmos Cosmos:
592/592  (592/592)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Mer 5 Nov 2014 - 18:59

bienvenue ^^

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Belmont

avatar
Messages : 76


Caractéristiques
Vie Vie:
180/180  (180/180)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Mer 5 Nov 2014 - 19:01

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Odin 1

avatar
Messages : 221


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Mer 5 Nov 2014 - 19:25

Bienvenue à toi !
N'hésite pas si tu as besoin de quoi que ce soit !
Tu sais vers quelle armure tu vas te diriger ?
Revenir en haut Aller en bas
Elisheva

avatar
Rôle : Guerrier divin d'Eta et fille de la Lune
Messages : 48


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Mer 5 Nov 2014 - 19:29

Merci beaucoup à tous, c'est vraiment gentil comme accueil.

Et mon seigneur Odin, j'essaie de me tourner vers l'armure d'Eta et sinon, je verrai l'armure à la baisse mais je compte vous être fidèle.
Revenir en haut Aller en bas
Stella
Chevalier d'argent de la Colombe
avatar
Rôle : Anciennement Bérénice - Chevalier d'or des poissons et prêtre d'Athéna.
Stella: Chevalier d'argent de la colombe

Messages : 1149


Caractéristiques
Vie Vie:
0/170  (0/170)
Cosmos Cosmos:
1/140  (1/140)
Armure Armure:
130/280  (130/280)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Mer 5 Nov 2014 - 19:39

Bienvenue!


L'armure d'eta? excellent choix! l'une de mes préférées très bon choix
Revenir en haut Aller en bas
Ashram - Thor
Dieu du Tonnerre
avatar
Rôle : Ashram le Veilleur
Messages : 1057


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
290/290  (290/290)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Mer 5 Nov 2014 - 20:04

Aouuuuuuuuuuu ! (hurle à la lune)
Chalut et bienvenue !!
Super ! l'armure d'Eta !
Revenir en haut Aller en bas
Séléné
Prêtresse d'Odin
avatar
Messages : 1706


Caractéristiques
Vie Vie:
190/190  (190/190)
Cosmos Cosmos:
310/310  (310/310)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Mer 5 Nov 2014 - 20:08

Salut ! Bienvenue sur le forum, et bon courage pour ta présentation.

Eta est un très bon choix !
Revenir en haut Aller en bas
Kurayami

avatar
Rôle : Loup Solitaire
Messages : 2004


Caractéristiques
Vie Vie:
172/172  (172/172)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Mer 5 Nov 2014 - 20:49

Aouuuuuuuuuuuuhh !! (répond à Ashram Razz )

Et bien sur je te souhaite la Bienvenue ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4817


Caractéristiques
Vie Vie:
320/320  (320/320)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Mer 5 Nov 2014 - 21:15

Bienvenue cheers
Revenir en haut Aller en bas
Zyss
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Cardinal des Calamités, création dePhobos et Gardien des Portes de la Guerre, monstre tentaculaire du forum, seigneur du temps en formation, éducateur de jeune recru...
Messages : 535


Caractéristiques
Vie Vie:
250/230  (250/230)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Mer 5 Nov 2014 - 22:18

Bienvenue jeune louve perdue!

* retourne barboter dans sa grotte*
Revenir en haut Aller en bas
Alectryon
Cardinal du Feu
avatar
Rôle : Cardinal Du Feu

Messages : 1176


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Mer 5 Nov 2014 - 22:35

Bienvenue parmi nous!
Revenir en haut Aller en bas
Séléné
Prêtresse d'Odin
avatar
Messages : 1706


Caractéristiques
Vie Vie:
190/190  (190/190)
Cosmos Cosmos:
310/310  (310/310)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Mer 5 Nov 2014 - 23:23

Citation :
► Comment avez-vous connu le forum ? Séléné m'est apparue dans un rêve. Elle m'a dit que ma destiné m'attendait entre ces lignes. Et je lui ai répondu par une autre question : "Où est donc la benjamine ?"

ça va se payer, ça... Tu le sais... Hein que tu le sais ?
Revenir en haut Aller en bas
Endymion
Chevalier d'or du Verseau
Chevalier d'or du Verseau
avatar
Messages : 3388


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
280/280  (280/280)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Jeu 6 Nov 2014 - 0:32

A peine arrivée et déjà soumise aux menaces ? J'aime ça  
Bienvenue et n'hésites pas à dire quand ta présentation sera finie ^^
Revenir en haut Aller en bas
Elisheva

avatar
Rôle : Guerrier divin d'Eta et fille de la Lune
Messages : 48


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Jeu 6 Nov 2014 - 1:20

@Séléné a écrit:
Citation :
► Comment avez-vous connu le forum ? Séléné m'est apparue dans un rêve. Elle m'a dit que ma destiné m'attendait entre ces lignes. Et je lui ai répondu par une autre question : "Où est donc la benjamine ?"

ça va se payer, ça... Tu le sais... Hein que tu le sais ?

J'assume ^^

Promis, je vous informerai quand la fiche sera complétée !

Et encore merci pour votre accueil ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Hevruka

avatar
Rôle : Ne rien dire
Messages : 571


Caractéristiques
Vie Vie:
195/195  (195/195)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Jeu 6 Nov 2014 - 2:24

Bien le bonsoir.

Bienv'nue parmi nous.

Tchô
Revenir en haut Aller en bas
Elisheva

avatar
Rôle : Guerrier divin d'Eta et fille de la Lune
Messages : 48


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Ven 7 Nov 2014 - 14:03

Merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Altia Verana
Chevalier d'or de la Balance
Chevalier d'or de la Balance
avatar
Rôle : Gold Saint
Messages : 3096


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Ven 7 Nov 2014 - 18:11

Welcome ^^

----------------------------------------


Setesh pour le kit

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elisheva

avatar
Rôle : Guerrier divin d'Eta et fille de la Lune
Messages : 48


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Ven 7 Nov 2014 - 23:54

Merci Altia !

Bon ! Normalement, tout est fini et je vous laisse à votre jugement =3
Revenir en haut Aller en bas
Angèle
Chevalier d'or du Sagittaire
Chevalier d'or du Sagittaire
avatar
Rôle : Team Staff
Messages : 17118


Caractéristiques
Vie Vie:
265/265  (265/265)
Cosmos Cosmos:
265/265  (265/265)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Sam 8 Nov 2014 - 11:44

validée

tu gagnes 10 points de vie ou cosmos parce que tu as rejoints le camps d'asgard
tu peux faire 5 points de vie et 5 points de cosmos ou 7+3 etc

----------------------------------------


Une victoire qui ne nous à rien couté n'en est pas une


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Irène
Membre d'Or
avatar
Messages : 4698


Caractéristiques
Vie Vie:
280/280  (280/280)
Cosmos Cosmos:
358/358  (358/358)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   Dim 9 Nov 2014 - 9:31

Bienvenue parmi nous :)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash   

Revenir en haut Aller en bas
 

Elisheva, fille de la lune, guerrier divin d'Eta de Benetnash

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace préparation du jeu :: Présentations :: Présentations validées :: Fiches archivées-