Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Perséphone
Membre d'Or
avatar
Rôle : Staff
Planter des fleurs sur la tombe d'Alessio et faire des bébés avec Hadès
Messages : 8680


Caractéristiques
Vie Vie:
145/145  (145/145)
Cosmos Cosmos:
145/145  (145/145)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Lun 1 Déc 2014 - 20:08




Elle ne relèvera pas les yeux, pas un seul instant. Comment le pourrait-elle... Plus elle parle et plus la honte la gagne. Comment... comment a-t-elle pu laisser les évènements arriver à un tel paroxysme de pathétisme. Comment a-t-elle permis qu'ils en arrivent à ce stade.

Il se lève. Sa respiration se coupe. Plus il avance vers elle, son aura n'ayant guère besoin d'être vue pour être ressentie, et plus une dangereuse appréhension noue les entrailles de la Reine. Lorsque l'épée mythique se matérialise, les paupières de la divine se ferment doucement. N'aura-t-elle pas mérité plus douce sentence.
Et pourtant, ce n'est pas ce qu'il advient lorsque le métal glacé se pose sous son menton en l'obligeant à relever le visage.

Face à ce qu'elle ne voulait surtout pas contempler, la Divine est pourtant contrainte de le regarder. De fixer cette immense froideur et cette sévérité qui se dégagent des traits lisses de son époux.
Les premiers mots dont il la gratifie sont aussi douloureux que s'il avait planté son épée au plus profond de son coeur. Et pourtant... tout cela ne restera que du dépit d'avoir failli. Car d'amour, il n'y a plus.

Elle ne prononce aucun mot. Que pourrait-elle bien dire...
Tout comme lorsque sa main se referme froidement sur la place qu'occupe ce qu'il lui reste de coeur. Un simple rictus exprime ce qu'elle ressent, mais cela sera tout.
Un baiser volé comme pour être certain que l'amour qui existait est bel et bien mort. Un pan de tissu arraché qui tombe lourdement sur le sol. Perséphone obéit, silencieuse, et se redresse. Elle ne jette pas un regard au lamentable état de sa tenue. Qu'importe; elle ne fait que s'accorder avec celui de son âme.

Ses paupières se froissent lorsque la question est prononcée. Il a l'intention d'aller voir Aphrodite...



Je ne sais pas. Elle a quitté le royaume il y a plusieurs jours maintenant. Peut être est-elle en Olympe.
Puis-je savoir ce que... ce que tu as l'intention de faire ?


Et bien qu'il soit de dos, elle ponctue ses paroles en s'inclinant légèrement vers lui.



Thanatos a pris les rênes de notre armée. Il ne laissera aucun guerrier d'Arès survivre.


(c) Codage par Asmareth pour Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Lenalee
Spectre Céleste de l'Innocence
avatar
Messages : 2081


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Sam 6 Déc 2014 - 22:23


Nom : Inconnu à ce jour
Prénom : Lenalee
Age : 16 ans
Taille : 1m65
Poids : 55 Kg

Comme elle l'avait prévu, elle n'avait eu besoin que de quelques minutes pour arriver devant le palais du dieu des enfers. A l'intérieur se trouvait deux personnes. L'une d'entre elle était probablement Perséphone mais l'autre ?... elle ne reconnaissait pas cette force même si elle se sentait comme écrasé par sa prestance. Sa fièvre n'ayant toujours pas baissé, Lenalee s'arrêta devant la grande porte en posant une main dessus pour reprendre son souffle. Elle n'avait fait pourtant qu'un petit voyage mais la dépense cosmique l'avait déjà épuisé. La maladie qu'elle avait l'empêchait peut-être d'utiliser ses pouvoirs comme elle le souhaitait. La spectre posa son dos contre la porte avant d'oser y pénétrer. Elle sentait comme une pression assez forte de l'autre coté. Il n'était peut-être pas bon d'entrer maintenant. De toute façon, elle avait du temps et ne voulait pas déranger la reine des enfers.

Décidément... elle n'était vraiment pas faite pour être avec eux. Elle était bien trop fragile et se sentait inutile. Elle finit par s'asseoir derrière la grande porte et à mettre sa tête sur ses genoux. Si Silfrid la voyait dans cet état... elle se ferait surement gronder. Peut importe... elle avait besoin de se reposer un peu. La fièvre ne baissait toujours pas et elle n'avait pas envie de bouger d'ici. Sa respiration se faisait plus lentement que d'habitude mais la légère brise qui frapper son front lui faisait du bien. Son visage était devenu plus rouge que d'habitude, symbole de la fièvre qui l'accompagnée.

Fragilisé par ces derniers jours, elle ne portait même plus attention à ce qui l'entourait, elle en avait même oublié qu'elle se trouvait devant la porte d'Hadès. Mais qu'importe, ce rêve continué à la troubler. Qui était cette femme ?... Et pourquoi n'arrivait-elle pas à voir son visage ? Serait-il possible que ses plus lointain souvenir puisse ressurgir du passé ? Elle qui avait toujours voulu nier ses origines, voilà qu'elle commençait à se demander qui était ses vrais parents. Elle n'avait jamais souvent au coté de Atlas certes, mais... c'était plus fort qu'elle. Il était vrai que Hana c'était toujours montré très protectrice avec elle, mais cela ne remplacer peut-être pas la présence d'une mère... Avec un peu de chance, elle aurait pu avoir une toute autre vie, mais en même temps, elle ne regrettait pas d'avoir rencontré Atlas et Silfrid.


Ps : Lenalee est en dehors du château, devant la grande porte.
Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Dieu des Enfers
avatar
Messages : 899


Caractéristiques
Vie Vie:
181/181  (181/181)
Cosmos Cosmos:
213/213  (213/213)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Mer 10 Déc 2014 - 18:05

Une colère glaciale, qu'il savait parfaitement contenir pour n'avoir le paraître que d'une image livide, presque sans vie... C'était aussi la force du Maître des Enfers. Malgré la colère, il ne pouvait renier cette peine profonde qui le hantait en voyant son épouse dans cet état si hideux.
Le Dieu fixa le trône, le regard toujours aussi pur, un mélange de compassion et de détermination, un flou indescriptible pour un mortel.

L'épée divine s'évapora au milieu d'un immense ballet de plumes noires entourées d'une aura écarlate. Cela se passa juste après la réponse de Perséphone qui déclara que la Déesse Aphrodite était ailleurs. Elle ne pouvait le voir, mais au moment où elle lui demanda ce qu'il comptait faire, celui-ci esquissa un sourire malicieux, fier.

Avant qu'il ne se retourne pour faire face une nouvelle fois à son épouse, il fallut attendre ses dires concernant le leader de l'offensive sur la Forteresse d'Arès. Si Thanatos s'en chargeait, alors le résultat en leur faveur était sans doute pratiquement acquis. Le Seigneur porta l'index de sa main droite devant ses lèvres accompagné d'un petit sourire malicieux.

-" Ce que je compte faire ? " Répliqua-t-il avant de poursuivre d'un ton implacable.
-" Nous devons ôter de ton coeur cette malédiction. Et pour cela je dois rencontrer Aphrodite !"

En prononçant cette phrase, il s'approcha de la Reine avec une étrange frivolité. Sans doute s'agissait-il des quelques bribes du caractère de son réceptacle. Dans des gestes théâtrales il arrangea le col de sa tunique, puis les manches, avant de prendre entre ses doigts fins le menton de son interlocutrice. Avec une intensité rare il plongea son regard dans le sien. Malgré sa colère, la sanction qu'elle mériterait sans doute, le Monarque n'écoutait son coeur que lorsque l'affaire concernait Perséphone.

-" Sache qu'il serait de ton intérêt de voir Aphrodite accepter ma requête ! Les Enfers ont besoin de toi pas d'une copie incapable de résister à un sentiment provenant d'une mortelle..."

Sans en dire plus, il se référait évidemment à l'histoire passé, et ce maudit qui causa sa disparition temporaire. Disparition inutile se disait-il au vu de la situation encore plus critique. Inclinant légèrement sa tête, le dieu des enfers relâcha le menton de la Déesse d'un geste doux non sans y laisser sa déception paraître parfaitement.

Après cette conversation concernant ses intentions, et son dessein de retrouver la Déesse de la Beauté et de l'Amour, il était temps de passer à un sujet qui concernait le Royaume.
Et avant de s'occuper de rendre à son épouse l'aspect de la Déesse qui parvint à conquérir son coeur, il devait en savoir plus sur les choix qu'elle avait pu faire et qui la mena à se lancer dans une guerre contre Arès. Et au vu de son état, Hadès devait être certain de la motivation. De toute façon, il n'avait nullement l'intention de s'y opposer...

-" Avant que je parte à la recherche de ta soeur, je souhaite que tu m'expliques les motifs de cette bataille à la Forteresse ! Ont-ils péché au point que tu ais approuvé leur destruction ?" Demanda le Roi des Enfers, qui n'avait pas besoin de savoir où en était le combat, il faisait confiance en Thanatos, et en ses spectres pour qu'ils reviennent avec la victoire.
Revenir en haut Aller en bas
Setesh
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
avatar
Messages : 7413


Caractéristiques
Vie Vie:
234/234  (234/234)
Cosmos Cosmos:
295/295  (295/295)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Sam 13 Déc 2014 - 21:51

[NOTE: je ne suis pas dans le Palais mais devant avec Lenalee] 



Ne sachant que faire pour le moment, Setesh erra un moment dans les Enfers, troublé par les "révélations" d'Alessio. Il avait mis le précieux anneau sur une chaîne qu'il portait autour du cou désormais. Ce trésor était un souvenir inestimable pour lui et il allait désormais le conserver toujours sur lui. Mais malgré son trouble, il remarqua l'absence impressionnante de spectres au Royaume. Il se remémora alors l'appel de Thanatos. Ce vieux faucheur avait toujours tendance à s'emballer, et si le spectre se serait fait une joie de l'accompagner en temps ordinaire, ici ce n'était pas le cas. Il devait encore racheter sa conduite auprès de sa Reine et de son Roi. Pour le moment, il ne devrait pas les déranger, mais rester à proximité lui semblait une bonne idée. Surtout vu la situation actuelle. 
"Hum.... Le Seigneur Thanatos ne fait décidément jamais les choses à moitié. Il a réellement vidé les Enfers pour aller combattre Arès...." 


Setesh avait un compte à régler avec le dieu de la Guerre. Il avait promis à Orion de l'aider à se venger le jour où il pourrait, mais ce jour ci n'était pas celui là de toutes évidences. 

"C'est fort zélé de sa part d'aller ravager sa face à Arès, mais... il n'a pas pensé une seconde à laisser quelqu'un en arrière pour protéger Ses Majestés Hadès et Perséphone!" 


Tout en marchant vers le palais de ses Maîtres, le spectre était songeur, et venait de prendre une grave décision.

"Bon... y a pas à sourciller, il va me défoncer quand il sera de retour.... mais je vais rester ici pour protéger notre Roi et notre Reine, au cas où un inconscient tenterait de nous attaquer.. hum?!" 

C'est alors qu'il la vit. Une silhouette familière. Elle semblait tout aussi perdue que lui, sauf que lui le montrait moins. Il s'approcha d'elle et remarqua que son attention était ailleurs et qu'elle paraissait souffrante. Jetant un oeil aux alentours, il ne distingua personne d'autres, hormis la présence du Roi et de la Reine des Enfers dans le Palais. Setesh ne savait pas ce qu'elle faisait ici, mais sa présence risquait de déranger leurs souverains, surtout dans son état. Il ne mit pas longtemps à réfléchir sur ce qu'il allait faire. Tandis que la pauvre Lenalee semblait dans son monde, il l'attrapa et la posa sur son épaule et prit le parti de quitter les lieux.

"Rassure toi, j'vais pas te faire de mal! Mais pour ton bien, j't'emmène ailleurs.... c'est assez tendu dans le coin alors on va se poser quelque part où on dérangera pas!...Et pis zut quoi, j'suis plus ancien que toi ici, alors discute pas! " 

-----------> Ailleurs

----------------------------------------





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Membre d'Or
avatar
Rôle : Staff
Planter des fleurs sur la tombe d'Alessio et faire des bébés avec Hadès
Messages : 8680


Caractéristiques
Vie Vie:
145/145  (145/145)
Cosmos Cosmos:
145/145  (145/145)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Jeu 19 Fév 2015 - 13:53




Le silence est devenu l'apanage de la divinité du Printemps. Ne répondant que par le strict nécessaire, les prunelles violines de Perséphone sont le plus souvent obstinément baissées vers le sol de marbre.
En des millénaires écoulés, après des siècles et des siècles de vie commune auprès de l'entité la plus puissante qu'ait jamais porté ce monde, pour la première fois, la fille de Zeus appréhende les réactions de son époux.
A-t-elle peur de lui ? Pas réellement. Ce sont ses réactions qui l'inquiètent le plus. Blessé au plus profond de sa chair et de son âme, la décision du Seigneur des Enfers d'aller trouver Aphrodite sonne comme le glas de sa propre déchéance.

Les doigts fins du monarque se posent sur son menton alors que le geste se fait plus doux. Une douceur qui, si elle n'est pas feinte, est pourtant largement occultée par les fruits de la discorde qu'elle a elle même semés.
Une brève hésitation, un léger pincement de lèvres et la voix morne de la divinité s'élève une nouvelle fois au coeur de la salle du trône, alors qu'il s'éloigne une fois encore.



Je vois.
La copie dont tu parles est pourtant belle et bien morte, et durant ton absence, je n'ai jamais dirigé ce royaume avec la poigne que je lui impose aujourd'hui.


Serait-ce une façon détournée, ou fort claire finalement, de lui indiquer que son rôle n'a jamais été plus décisif qu'en ce moment ? Après tout... n'a-t-elle pas ordonné une purge des enfers et l'assaut contre les forces de son frère aîné en l'espace de quelques heures ? A-t-elle fait pareille chose jusqu'à présent ? Non, jamais.
Alors... cette nouvelle incapacité à aimer, n'est-elle finalement pas une bénédiction ?

Non. Ce que Hadès veut, il l'obtient. Et à cet instant, la capacité de son épouse à ordonner ou avoir l'ascendant sur ses troupes est au-delà de tout ce qui lui tient à coeur. Quoi qu'il en dise, la raison de sa décision d'aller voir Aphrodite ne saurait être à cause d'une éventuelle remise en question quant à sa capacité à gérer les Enfers en son absence.

La visage de la Divine se pare d'une haine aussi froide que malveillante alors que le Monarque lui demande les raisons de cette guerre lancée contre Arès.
Peut être ne l'aime-t-elle plus. Peut être ne sera-t-elle plus jamais à même de l'aimer tel l'amour incommensurable qu'elle lui vouait jusqu'alors. Cependant, cela ne change pas le passé. Cela ne change rien aux millénaires qu'ils ont traversés, à la dévotion qu'elle lui doit, au respect sans limite qu'elle lui voue.
Arès devait payer. Et il paiera... oui il paiera très cher son infamie impardonnable.
Sa voix froide, aussi glaciale que peut l'être le Cocyte, se disperse dans la pièce.



A une époque où ton âme était profondément endormie dans les limbes d'Elysion, Arès a subtilisé ton corps originel. Ce seul fait, ce seul acte, nécessitait de rappeler à mon frère où est sa place.
Je ne saurais tolérer que l'on s'en prenne de quelle que manière que cela soit à toi ou à ce qui t'appartient. J'ai fait ce que j'ai fait, j'ai fauté, commis le pêché le plus répréhensible de ce monde et même au-delà. Mais jamais... non... jamais... je ne permettrai qu'un tel acte reste impuni.
Arès doit payer et Thanatos est le meilleur général qu'il puisse exister. Voilà la raison de cette guerre.


(c) Codage par Asmareth pour Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Dieu des Enfers
avatar
Messages : 899


Caractéristiques
Vie Vie:
181/181  (181/181)
Cosmos Cosmos:
213/213  (213/213)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Ven 6 Mar 2015 - 21:36

    Un délicieux sourire se dessina sur le visage morose du Monarque. Au fond, elle n’avait peut-être pas tort. Son comportement faisait d’elle un être parfaitement capable de diriger le Royaume. Elle possédait là, les plus beaux atouts pour. Malheureusement, cela était un argument incapable de vaincre son égoïsme.
    Perséphone était son épouse, une muse… Il aimait ainsi. En la capturant aux yeux de sa mère, ce n’était pas pour gagner une dame dont un simple mot pouvait faire trembler un Royaume tout entier.
    Il était temps de balayer cette clause infâme qu’elle avait accepté en échange de ce nouveau caractère.

    -« La parure de ton âme ne me plait guère ! Souhaitons que la clause que tu as passée pour enfermer tes sentiments ne nous porte rien de sombre à l’avenir. » Déclara l’empereur des Enfers en essayant d’apaiser son ardeur encore en lutte avec la conscience du mortelle.
    Un air princier dans le regard, même s’il aurait préféré des cajoleries à une prémices de dispute, Hadès se devait de garder en premier lieu la cohésion des Enfers. Bien sûr, il se devait également de combattre pour retrouver son épouse. Du moins, réanimer son âme enfermée par le sort d’Aphrodite.
    Le procès était terminé. Son cœur venait de perdre, mais son rang venait de gagner. Perséphone s’était parfaitement chargé de régner. C’était bien là la seule raison qui le faisait accepter un instant cette nouvelle épouse.

    D’ailleurs, son interlocutrice changea d’entretien, ou plutôt elle contesta à l’état de la bataille des enfers contre Arès. Elle lui conta la raison. Serrant les poings. Le Seigneur avait une somptueuse horreur que n’ose égratigner son corps d’origine. Arès avait commis ce crime.
    -« Ton acte mériterait mon pardon. » Mériterait seulement, car il lui était impossible d’accepter que son épouse ne soit plus celle capable de le faire pleurer.

    Le fait que Thanatos soit le commandant de cette offensive était plaisant. Qui mieux que lui pour mener une telle entreprise ? La prédiction concernant l’issue de la bataille était aisée. Elle excluait une défaite.
    Il était évident que son neveu devait implorer pour son pardon, avant de tomber dans une déroute des plus douloureuses.
    Prenant une posture des plus élégantes et badine, il marcha autour de la Déesse.
    -« En vérité cela me console… Mon projet de te retrouver attendra un peu. Mon corps est-il à sa place ? Sais-tu pourquoi Arès se lança dans une intrigue pareille ? »
    Le Monarque fit une pause dans son discours. Peut-être avait-il trop de bonté en voulant savoir ? L’action du dieu de la Guerre était fort grave, et connaître les raisons était inutile.

    -« Aujourd’hui, je serai fort aimable. Perséphone, ainsi Arès est en train de payer son infamie. Ceci fait nous retrouverons Aphrodite. J’ai plus confiance en mon charme qu’en celui d’un sort de cette Déesse pour vaincre ton mal. » La voix mielleuse s’éteignit lentement. Hadès commençait à se reprendre, à dominer totalement le corps de l’humain.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Membre d'Or
avatar
Rôle : Staff
Planter des fleurs sur la tombe d'Alessio et faire des bébés avec Hadès
Messages : 8680


Caractéristiques
Vie Vie:
145/145  (145/145)
Cosmos Cosmos:
145/145  (145/145)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Dim 8 Mar 2015 - 0:49




Elle ne perd aucune des paroles qui s'écoulent plus ou moins abruptement des lèvres de son divin époux.
Il en a toujours été ainsi, et ce n'est pas cette nouvelle impossibilité à l'aimer qui changera cela. Elle écoute mais ne prononce pas de réponse. Il semble désormais évident que le monarque n'acceptera jamais cet état de fait, cette situation telle qu'elle l'est actuellement. Il l'a dit, il l'a proclamé et il le fera.


Une chose inquiète cependant les Ténèbres, deux, pour être parfaitement exact. La première est non des moindres... est-ce qu'Aphrodite acceptera de rompre son enchantement. Une question qui reste en suspens, car même si Perséphone le lui demandait, il est probable que la Beauté ne soit pas si encline à défaire ce qu'elle a construit.
Car si les choses n'auront pas été clairement exprimées, les Ténèbres ont pertinemment conscience que si Aphrodite a accepté de réaliser quelque chose qui est en opposition totale avec sa nature, c'est qu'il y voyait bien un intérêt.


La seconde étant... dans l'éventualité où Aphrodite cède face à ce retournement de situation, les choses redeviendront-elles exactement comme auparavant ? Si cela était le cas, le terme enfers revêtirait son sens propre pour la Reine de ce royaume. Car il convient de ne pas oublier... que si elle demanda une telle faveur à sa soeur, si elle consentit à opérer un sacrifice aussi grand, c'est bien parce qu'elle ne voyait pas d'autre alternative.



Non


Ce simple mot s'échappe de ses lèvres presque dans un murmure. Elle a bien évidemment saisi le sens de ce "presque" qui s'extirpait de la poitrine du monarque. Cependant... à ses yeux, et l'aura-t-elle maintes fois répété, ce qu'elle a fait, ce qu'elle a osé faire, ne mérite aucune forme de pardon. Et s'il est certain qu'elle n'aurait jamais laissé les actes d'Arès impunis, détruire ce qu'elle ressentait depuis des millénaires ne sauraient trouver de pardon.
Stoïque, la divine ne bouge pas alors qu'Hadès tourne lentement autour d'elle. En d'autres circonstances et si elle n'était celle qu'elle est, s'attendrait elle à ce qu'un geste malheureux ne lui échappe à un moment ou à un autre.



Oui et il est en parfait état. Après avoir appris cela, j'ai protégé le mausolée où il repose de mon sceau. Seul toi pourras le briser.
Quant aux raisons qui ont poussé mon frère à commettre un tel acte... je n'en possède pas les tenants. La seule chose que je puis t'apprendre de plus, c'est qu'il a opéré la même chose avec d'autres divinités, dont Athéna et Poséidon, afin de faire du chantage à leurs chevaliers.


Les sourcils de la divine se froissent presque imperceptiblement alors qu'il poursuit. Envisagerait-il de contrer le sort d'Aphrodite si celle-ci refusait de le briser ? Une telle chose lui parait bien improbable... Hadès devrait savoir que les sorts d'Aphrodite portent sur un domaine si particulier qu'elle en est la seule maîtresse.
Alors c'est sans mot dire, mais d'un air assez stupéfait, qu'elle pose les yeux sur Hadès.


(c) Codage par Asmareth pour Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Dieu des Enfers
avatar
Messages : 899


Caractéristiques
Vie Vie:
181/181  (181/181)
Cosmos Cosmos:
213/213  (213/213)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Mer 11 Mar 2015 - 22:16

Cessant de marcher autour de la Déesse, le Monarque se demandait vraiment ce qui avait poussé son neveu à agir de la sorte. Pour qui se prenait-il pour oser ainsi s’attaquer au Dieu des Enfers. Maintenant il devait subir le revers de sa témérité. Le seigneur ne pouvait guère ôter le mérite à son épouse concernant ce fait.
Ses pupilles azuréennes se posèrent tendrement comme une plume se poserait sur un lac plat sur la silhouette de son épouse.
Son corps originel était donc en bon état. Scellé. La situation sous contrôle, malheureusement Perséphone n’avait pas de nouvelles concernant les raisons de l’acte d’Arès.

-« Je ne le savais pas aussi extravagant ! Nous devrons nous renseigner, son armée est-elle si faible pour qu’il se mette à construire ce genre de manigance ? Cela n’est pas dans ses habitudes. » Souffla le Roi des Enfers d’une voix badine, presque moqueuse.
S’il voyait juste, il pouvait légitimement penser que l’assaut lancé contre la Forteresse allait tourner en sa faveur.
-« Enfin, nous avons le temps d’en savoir plus… »

Le Monarque était même impatient de recevoir les premiers contes de cette bataille ! Il appréciait beaucoup ce style de récit. Cependant, il se devait de mettre ce sujet en retrait. Il y avait désormais plus important.
Malgré tout, redonner vie à Perséphone ne sera pas chose aisée. Pourtant il se devait de mener ce projet à bien.
Le Dieu des Enfers s’approcha de l’impératrice qui était en train de l’observer d’un regard étrange.
Certainement était-elle en pleine réflexion concernant l’ambition du roi. Il était évident que l’entretien n’était pas des plus commodes.
Peut-être que son désir était engendré par son cœur plus que par sa raison. Cependant, sa Reine avait une place importante, et cela ne changerait guère. Malgré tout, Hadès ne voulait pas perdre sa muse.
D’un mouvement théâtral, il attrapa la main de sa dulcinée pour la placer sur son cœur.
-« Nous serons discret. Il est inutile de perturber les spectres par ma présence, et encore moins par notre intrigue avec Aphrodite. Cette affaire ce règlera en douceur. Souhaitons que la Déesse de la Beauté se montre compréhensive… » Déclara le Monarque d’un ton serein tout en sachant que le dialogue ne consisterait pas en un simple ordre.
-« Je veux simplement que mon cœur batte fort en te voyant et que mes joues prennent une teinte rosées. Comme jadis...»
Il appuya un peu plus la main de la Déesse, d’un air sérieux comme déterminé. Le danger ? Il s’en moquait ! Les risques ? Il en avait pris pour obtenir cet amour. Cela pouvait paraitre futile, mais son équilibre en avait besoin. Néanmoins, il était inutile de se presser, Perséphone œuvrait parfaitement pour leur Royaume. Certes elle n’avait plus de sentiments, mais n’avait pas perdu sa dévotion.

En parlant du Royaume, il ressentait en enfer la présence d’une invitée de luxe ; Eris !
-« Je suis curieux de connaître le motif de la venue d’Eris. Elle n’est pas Déesse à venir pour simplement présenter ses respects, ou lancer un mot enrobé de douceur. Notre Prêtresse est-elle là pour la recevoir ? » Demanda Hadès qui depuis son retour n’avait guère ressenti la présence de sa représentante. Il relâcha la main de son épouse… Le sort était jeté !
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Membre d'Or
avatar
Rôle : Staff
Planter des fleurs sur la tombe d'Alessio et faire des bébés avec Hadès
Messages : 8680


Caractéristiques
Vie Vie:
145/145  (145/145)
Cosmos Cosmos:
145/145  (145/145)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Jeu 12 Mar 2015 - 21:31




La divine fixe un instant les dalles de marbre qui s'étendent sous ses pieds, avant de relever le visage vers son époux. D'un mouvement léger son visage oscille de droite et de gauche en signe de négation.



Effectivement. Il est probable qu'il y ait une raison cachée derrière tout cela. Arès aime à s'amuser des mortels, mais il me semble assez difficile d'imaginer qu'il ait ainsi risqué d'entrer en guerre ouverte contre toutes les autres divinités simplement par amusement. Sans compter que cela a provoqué la réunion du tribunal divin et que s'il en semblait légèrement surpris, il ne pouvait pas imaginer que cela était impossible.


Car la guerre qu'elle engagea contre les forces de son frère n'était certes pas la première action qu'elle eut entamée contre lui. Non... il y a de cela de nombreuses lunes et alors que l'esprit d'Hadès sommeillait encore, Perséphone avait elle-même convoqué le tribunal des olympiens afin de faire juger les actes de la Guerre.
Si le tribunal avait été un peu moins laxiste, peut être que cette guerre n'aurait finalement pas vue le jour, bien qu'il convienne fortement d'en douter.

Ses prunelles violines fixent le monarque qui saisit sa main. Et si elle n'ira pas à l'encontre de son mouvement, le laissant faire ce qu'il veut, ses traits semblent se tirer un peu plus. Car la réalité est ici et maintenant. Fut une époque pas si lointaine, un doux sourire se serait matérialisé sur son visage. Aujourd'hui rien. Pas le plus petit sentiment autre que le profond respect qu'elle lui voue. Elle réussit à extirper un faible sourire malgré tout.



Nous verrons bien ce que ma soeur en dira...


La présence d'Eris lui provoque un rictus entre amertume et amusement. Quelle ironie que la Discorde choisisse ce moment précis pour se présenter en Enfers. Elle n'aurait pas pu choisir plus mauvais moment. Et si Perséphone n'a pas de réels griefs contre la fille de Nyx, étant très liée aux dieux jumeaux, il est pour autant certain qu'elle ne la gratifie d'aucune confiance.



Il n'y a actuellement aucun représentant en poste. Le dernier a... été malencontreusement dévoré par Cerbère.


Un sourire amusé se dessine sur ses lèvres au souvenir du pauvre garçon happé par les puissantes mâchoires de l'animal. Encore un incompétent... qui devait disparaître. Cela n'est de toutes façons pas une grande perte.



Si tu souhaites recevoir Eris et que tu me le permets, je préfère éviter d'apparaître dans la situation présente. La Discorde restera toujours la Discorde, quelles que soient ses intentions premières de s'être déplacée jusqu'ici.


(c) Codage par Asmareth pour Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Dieu des Enfers
avatar
Messages : 899


Caractéristiques
Vie Vie:
181/181  (181/181)
Cosmos Cosmos:
213/213  (213/213)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Ven 13 Mar 2015 - 22:00

Le temps s’écoulait. Eternellement pour les divins qui ne s’en souciaient pas. Le sombre empereur commençait lentement à retrouver sa conscience. Son aura. Il ne lui en fallait guère plus pour permettre aux enfers de retrouver un lustre encore plus magnifique. De nombreux sentiments ricochaient contre son cœur, peu pouvaient recevoir l’éloge d’y trouver une place. Le plus beau était sans doute celui qu’il ressentait pour son épouse.
Un sentiment qu’il avait beau haïr parfois. Surtout lorsque sous son emprise il se voyait en train de faire des politesses ridicules.
Pourtant, il n’y pouvait rien. Au fond c’était un cadeau qu’il cajolait tendrement. Car la présence de Perséphone faisait vivre son courage, son inspiration, et son âme.

Néanmoins, le seigneur ne devait pas laisser cette folie déchirer la raison. Il devait se fier à son pragmatisme. La querelle avec Arès était maintenant en attente d’un jugement. Ainsi, inutile de se précipiter, il suffisait d’attendre, et de connaître la réplique finale.

-« Souhaitons que la sentence se révèle des plus douces à entendre pour nos intérêts. » Répondit-il d'un ton assuré qui se voulait confiant.
Pour Aphrodite, Hadès n’attendait qu’un signe du hasard pour la surprendre, et la rencontrer pour qu’elle mette fin à son ignoble sort.
Qu’elle change ce cœur de marbre en un cœur véritable. Il craignait seulement de perdre la raison pour accomplir son dessein.
Un rictus amusé sur son visage alors que la Déesse conta l’histoire de l’ultime représentant. D’ailleurs, elle s’en amusa aussi.

-«  Il devait s’agir d’un simple imposteur ! Pourvu qu’il ait souffert ! » Rajouta le dieu.
-«  Cependant, nous devons nous mettre en quête d’une personne digne de ce précieux rôle. » Poursuivit-il.
-«  Qu’il y a t-il de plus sublime pour un humain que de porter sur le bout de ses lèvres la volonté des Maîtres des Ténèbres. De savoir que d’un mot, il pourra mettre à genoux toute une armée. Cette fois, il s’agira d’une Dame. Mystérieuse et dévote. Pleine de charme, qui fera s’émerveiller les regards sur son passage avant qu’ils ne s’effondrent au sol par timidité et respect. On aimera lui obéir. On lui chantera des sérénade en reconnaissant sa supériorité et son charisme. On adorera se jeter à ses pieds pour implorer le pardon divin. » Souffla le dieu avec un geste de la main qui balayait l’horizon d'une voix joviale et chantante.

Concernant Eris qui se trouvait en Enfer, le Monarque ne pouvait qu’applaudir les mots de sa Maîtresse. Cette Déesse méritait ses respects, des égards, mais aussi de la méfiance. Elle était capable de détruire tout un monde en observant un simple visage.
-«  Mon devoir est de recevoir la Déesse de la Discorde. Je ne peux refuser ta requête, cependant, que comptes-tu faire ? »

A vrai dire, la venue d’Eris n’était guère prévue, mais le seigneur avait des façons qu’il ne pouvait pas nier si aisément, simplement par plaisir. De plus, peut-être pourrait-il profit de cette visite pour connaître des détails intéressants sur les dialogues concernant les gens de son espèce. Cette Déesse avait un évident talent pour connaître ce qui devait rester enfermé entre quatre murs.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Membre d'Or
avatar
Rôle : Staff
Planter des fleurs sur la tombe d'Alessio et faire des bébés avec Hadès
Messages : 8680


Caractéristiques
Vie Vie:
145/145  (145/145)
Cosmos Cosmos:
145/145  (145/145)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Jeu 19 Mar 2015 - 20:29




Elle esquisse un pâle sourire en réponse à l'assurance de son époux. Il semble confiant en la décision qu'Aphrodite sera amenée à prendre, ce qui n'est pas réellement une opinion qu'elle partage. Car si à vrai dire il serait bien difficile de présumer de la réaction de sa soeur, Perséphone garde clairement en mémoire leur récent échange. La Beauté avait accepté d'aller contre sa nature sans empressement, ce qui était pour le moins normal... Cependant elle avait cru déceler chez la divinité une certaine satisfaction à lui accorder son souhait. Pouvait-elle se tromper... Mais si tel n'était pas le cas, alors rien n'était vraiment joué.



Il en sera fait comme tu le souhaites.


Une réponse sommes toutes assez plate qu'elle lui adresse. Hadès a déjà pris sa décision. Il souhaite qu'un nouvel élu, ou plutôt, qu'une nouvelle élue occupe cette place restée vacante depuis fort longtemps. Sans doute a-t-il déjà une idée précise de qui serait à même de les représenter comme il se doit.
Mais pour l'heure, la divine ne voit personne qui saurait remplir une telle tache. Personne qui ne soit à la hauteur d'un tel fardeau, d'une telle responsabilité.
Alors se contentera-t-elle d'acquiescer à ses paroles sans émettre d'avis plus poussé.



Me changer, dans un premier temps...


Sa main s'élève vers sa tenue qu'elle englobe d'un geste, la robe diaphane n'ayant guère survécu à la colère du sombre monarque.
La déesse incline brièvement le buste vers son époux. Elle semble très lasse alors qu'elle esquisse un dernier sourire aussi convaincant que possible.



Je ne serai sans doute pas bien loin. Je serai là dès que tu auras besoin de moi.


Perséphone hésite quelques secondes, faisant un pas vers son époux puis semblant se raviser. Un réflexe millénaire que le manque d'émotion l'habitant désormais n'a pourtant pas entaché. Cependant quelque chose, ce manque, retient son geste qui se fige dans les airs. Ce sera d'un air presque contrit qu'elle le dépasse en s'enfonçant dans les profondeurs du palais.


-> ailleurs

(c) Codage par Asmareth pour Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Setesh
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
avatar
Messages : 7413


Caractéristiques
Vie Vie:
234/234  (234/234)
Cosmos Cosmos:
295/295  (295/295)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Sam 28 Mar 2015 - 22:49

Le spectre s'avançait, cette fois ci, avec un calme et un sérieux solennel. Si sa dernière entrée en scène en ce lieu sacré avait été aussi ubuesque que suicidaire, c'était pour la simple et bonne raison qu'il avait été pris en panique par la froideur de sa Reine. En tant que chien fou de l'Impératrice des Enfers depuis maintenant plusieurs siècles, il l'avait connue plus détendue et n'avait du coup pas vraiment réfléchi à ce qu'il faisait, s'étant déchiré en quatre pour ne pas la contrarier davantage, quitte à arriver dans un fracas complètement dingue et irréaliste vu les lieux. Mais ici, il venait non pas en tant que bouffon de service, mais bel et bien en tant que spectre respectueux et servile. Le palais était d'un calme effrayant, silencieux et obscure. Il avait beau être un serviteur des Enfers depuis plusieurs éternités, l'endroit lui inspirait toujours autant la crainte, du moins quand le Seigneur incontesté des Enfers y était présent. Et tel était le cas désormais. 

Une autorité qui dépassait largement celle de Thanatos, le grand dieu de la Mort. Sa Majesté Hadès était désormais éveillée. Il l'avait ressentit s'éveiller avant d'être congédié par Perséphone, et maintenant il était pleinement conscient. Setesh ressentait sa présence, un frisson le parcourant à chacun de ses pas tandis que sa peau devenait moite à mesure qu'il approchait. Une chose le surpris: l'absence de sa maîtresse, la divine Perséphone. Il aurait pourtant cru qu'elle resterait à ses côtés mais de toutes évidences, les voies divines lui restaient impénétrables. Les portes s'ouvrirent devant lui tandis qu'il entra dans la salle du trône, la tête baissée. En moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire, il s'agenouilla avec un respect total, le regard dirigé vers le sol apparemment subjuguant au possible, comme si Setesh n'avait jamais vu une chose aussi magnifique. Sa voix se montrait respectueuse comme toujours.
"Votre Majesté, c'est un honneur et un plaisir de vous savoir éveillé! Je suis Setesh, spectre d'Anubis et étoile Céleste de la Putréfaction, à votre service pour l'éternité!"



Le souffle de Setesh était court tandis que les battements de son coeur étaient, eux, en train de galoper. Pour un peu, il était non loin de faire un infarctus devant son Dieu. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas été en sa présence et ignorait si son maître se souvenait de lui. Probablement, il était après tout le fou de sa Reine depuis des siècles, mais on ne savait jamais. Alors autant lui annoncer de bonnes nouvelles. 
"Sachez que les armées d'Arès ont été détruites en votre nom, Le Seigneur Thanatos ayant détruit le dernier des dieux de la Guerre! Quant à moi... et bien j'ai affronté et tué le cardinal de la Terreur en votre nom et celui de votre Reine. Ainsi qu'un simple berserker qui, sur un coup de folie, s'était cru capable malgré sa faiblesse de vaincre les Enfers... Je me suis fait un devoir de lui montrer la force des spectres de Votre Majesté et à l'heure qu'il est, son âme doit attendre d'être jugée au Tribunal des Morts..." 



Voilà qui résumait assez bien ses derniers exploits. Pour le reste, la reine allait veiller à ce qu'il paie pour ses fautes, il ne le savait que trop bien. Et Setesh n'allait pas la ramener à ce sujet, ces dernières nouvelles étant sans nul doute bien plus importantes pour le Roi des Enfers. 

"Je suis venu à vous pour vous apporter ces nouvelles, mon Maître, et m'enquérir d'une éventuelle tâche que vous auriez à me confier?" 

----------------------------------------





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Dieu des Enfers
avatar
Messages : 899


Caractéristiques
Vie Vie:
181/181  (181/181)
Cosmos Cosmos:
213/213  (213/213)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Dim 29 Mar 2015 - 20:55

Le départ de Perséphone figea le sombra Monarque. Il était là, droit, le regard posé sur son trône. De longues minutes. Dans un silence lugubre. Ce silence, seul témoin des battements de son cœur. Ah s’il pouvait se l’arracher, pour s’en délivrer ! Au fond, il enviait peut-être un peu l’état de son épouse. Une larme glissait le long de sa joue, joua un instant avec sa lèvre inférieur avant de rester suspendu au bord de son menton pour finir sur l’une des dalles.
Le seigneur l’écrasa du pied.
« Maudite larme ! Si tu savais comme je te méprise  !
Comme tu m’épouvantes ! Et tu badines avec ma raison ! »
Son bras serra l'obscure tunique sur sa poitrine. C'était une douleur incurable. Hélas.

Soupirant, il planta son regard sur la paume de sa main. Pure, immaculée. Que devait-il faire à présent ? Pouvait-il anéantir cette émotion qui griffer son coeur ? De longues minutes durant, le Monarque se recueillit. Dans un silence pieux et spirituel.
La scène était belle et effrayante à la fois.
On entra !
Qui ?
Qui pouvait oser le déranger présentement ? Le seigneur n'esquissa qu'un simple mouvement de tête pour remarquer qu'il s'agissait d'un spectre.
Un des membres de son armée. Il le laissa faire. Un sourire sur le visage en remarquant que malgré son absence la loyauté qu'on lui vouait ne s'était point évanouie.
Celui-là était un proche de son épouse... Tenait-elle à lui comme à l'autre ? Non ! Ses souvenirs chantaient qu'il s'agissait de son amuseur. Le dieu trouvait ceci curieux, cependant, il ne se mêlait guère des petits secrets de Persephone. Du moins pas de tous. Il y en avait un qu'il se devait d'anéantir.

Il écouta le récit du spectre. Le résumé de la bataille face aux guerriers d'Arès était à son goût.
-" Le sang a dû couler !" Souffla le Monarque d'une voix énigmatique.
-" Les nouvelles que tu m'apportes m'enchantent. C'est un beau trophée pour célébrer mon avènement."
Le seigneur pivota pour faire face à son interlocuteur à l'allure respectueuse digne de sa couronne. Connaissant son lien avec sa Reine il ajouta sur ce sujet ces simples mots.
-" Mon enchantement est partagé par l'impératrice des Enfers."
Il était inutile d'en rajouter, même s'il ne voulait pas que sa petite querelle avec son épouse soit visible et vienne rompre l'harmonie des Enfers.

Dans le creux de sa main droite il fit apparaître un parchemin, dans l'autre une plume. Ecrivant un message léger, frivole et teinté de marivaudage, il allait envoyer une invitation à cette exquise Aphrodite. Refermant le tout, usant un sort pour le sceller, il le tendit au spectre.

-" La Déesse Aphrodite est la seule pouvant l'ouvrir. Pars à sa rencontre, et transmets lui ce manuscrit. Il s'agit d'une invitation. Hélas, je ne peux t'indiquer l'endroit où la trouver..."
Laissant en suspend sa phrase, il se retint d'ajouter de ne rien dévoiler à Perséphone s'il venait à la croiser.
Revenir en haut Aller en bas
Lenalee
Spectre Céleste de l'Innocence
avatar
Messages : 2081


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Lun 30 Mar 2015 - 10:00


Le calme était enfin revenu. Depuis que le Styx c'était agité, Lenalee avait parcouru en long et en large le royaume pour s'assurer qu'aucun prisonnier ne fasse du grabuge. Elle avait été rassuré de voir que les autres lieux n'avaient pas été touché. Alors que c'était-il passé tout à l'heure ? Des questions auxquelles Dame Perséphone pourra lui répondre. La demoiselle se dirigea vers le palais d'Hadès, c'était de cet endroit qu'elle avait ressentit la reine des enfers pour la dernière fois. Hélas, avant son arrivé, le cosmos de celle qu'elle était venu retrouvé avait disparu. Perséphone était sans nulle doute sorti des enfers. Lenalee aurait aimait l'accompagné... surtout si sa reine avait fait le choix d'aller en terre ennemi. Au moins, il fallait espérait qu'elle ne soit pas partie toute seule.

Se retrouvant devant la grande porte du palais, elle sentit le cosmos de Setesh ainsi que celui du sombre monarque. La force et la présence du dieu la paralysé. C'était beaucoup plus sombre et ténébreux que Thanatos ou son frère. Elle hésita un moment avant d'entré car avait-elle le droit de le faire ? Elle pensait toujours au conséquence de ses actes et c'est pourquoi elle resta immobile un certain temps. Le spectre d'Anubis avait peut-être besoin de s'entretenir avec le dieu des enfers ? Et... si elle les dérangeait en entrant ? Bon... un peu de courage ! La jeune fille emprunta les première marche du temple pour finalement pénétrer à l'intérieur. Calme et s'assurant de ne faire aucun bruit, elle se rapprochant de la divinité ainsi que de son ami. Plus ses pas la mener vers le sombre monarque et plus elle se sentait fragilisé par le cosmos qu'il dégagé. C'était toujours aussi impressionnant de pouvoir rencontrer le dieu des enfers. Elle devait faire attention à ce qu'elle allait dire et de ne pas faire de faux mouvement.

Marcher délicatement et avec assurance, voilà ce qu'elle se disait. Mais la réalité était tout autre... Bien sur elle savait que le sombre monarque avait toujours était gentil avec elle et ce, sans doute à cause de son grand frère mais... ce n'était pas une raison pour se comporter différemment. C'était avant tout une spectre et elle devait se conduire comme tel. Voyant Setesh genou à terre, elle attendu la fin de leurs échanges avant de se placer près de lui. Répliquant l'attitude de son ami, elle s'agenouilla devant le dieu des enfers en faisait bien attention de ne pas le fixer.

" Je suis heureuse de vous retrouver votre Majesté. Lenalee, Spectre de La vouivre à votre humble service. Si vous le permettez j'aimerais accompagner Setesh dans cette quête. A moins bien sur que vous n'aillez une autre tâche à me confier. "
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1240


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Lun 30 Mar 2015 - 20:41

Arrow Le Styx

Et bien, si e m’étais attendue à un tel comportement à cause d’un simple manque de sang… On pouvait dire que le chevalier noir nous en avait fait voir des vertes et des pas mûres en devenant complètement fou une fois qu’il eu versé une grande quantité si ce n’est pas l’entièreté de son propre liquide vital… Une telle scène me fit donc imaginer ce que j’aurais fait-moi si j’avais été à sa place. Probablement aurais-je perdu simplement connaissance et rien de plus. Au fond de moi je n’étais qu’encore qu’une simple gamine, peut-être n’aurais-je même pas survécu à une telle prise de sang. Un léger sourire s’étira sur mes lèvres à cette pensée qui n’avait pas lieu d’être. Après tout j’avais enduré toute les souffrances du monde afin de dompter l’incommensurable puissance de ce sang divin qu’était celui du Seigneur Hypnos… Heureusement que je l’avais fait, sinon je me serais sentie honteuse de ne pas avoir été à la hauteur des attentes de la déité. Il m’avait tout de même choisie parmi tant d’autres spectres, le décevoir était donc la dernière des choses à faire, du moins pour moi. Je soupirais d’un air morne tout en me levant. On était toujours à la forge de Setesh depuis la réparation de l’armure de Kyrian.

Ce dernier semblait avoir repris du poil de la bête, ce n’était pas pour me déplaire, loin de là. On pourrait enfin s’en aller et retourner à nos occupations, à présent. Quoique… Qu’elles étaient donc les occupations des spectres, au juste ? N’ayant rencontré rarement mes semblables depuis que j’étais éveillée au cosmos et au service d’Hadès, je ne savais pas trop ce qu’ils faisaient pour passer le temps, ce qui était une chose dérisoire lorsqu’on avait l’éternité devant soi. Non vraiment… A part avoir assisté une fois à une entrevue entre divinité il y a quelques temps de cela, je n’avais rien fait de spécial. Sachant cela, il faudrait peut-être que je me rende au palais d’Hadès histoire de voir si il n’y avait rien à me confier ? J’ai cru sentir à nouveau l’énergie cosmique du Sombre Monarque avant de partir à la forteresse de la Guerre, mais c’était à peine perceptible que je m’étais dis que j’avais sûrement dû me tromper. Quoi qu’il en soit, rien de coûtait d’essayer de sonder les Enfers afin d’en être sûr. Après tout, j’avais assisté à son dernier départ dans les limbes de son sommeil, il n’était peut-être pas revenu.

Je fermais donc les yeux, faisant abstraction des énergies cosmique de mes compagnons d’arme qui se trouvait avec moi dans la Forge des Enfers et j’essayais de trouver une énergie assez importante pour savoir si c’était le Seigneur Hadès. Il me fallut quelques secondes pour la trouver et mes yeux s’ouvrirent subitement, surprise de constater que le maître des Lieux était effectivement revenu de sa léthargie. Ainsi il avait donc décidé de revenir ? C’était étrange, dans la mesure où il avait lui-même décidé de repartir dans son sommeil divin alors qu’il était en pleine discussion à ce moment-là avec Aphrodite et son épouse Perséphone… Cela étant, je n’allais pas me plaindre de son retour, loin de là cette idée ! J’avais enfin l’occasion de rencontrer la personne que j’avais juré de protéger aux frères jumeaux ! Car oui, Thanatos lui-même avait également donné sa bénédiction, ce qui avait résulté l’obtention de mon nouveau surpli ainsi que le sang du Dieu du Sommeil. La suite était donc tracée pour moi, aller enfin le rencontrer.


« - Il semblerait que notre Seigneur soit revenu… murmurais-je pour moi, alors que ma main droite se portait à mon cœur. Après tout ce temps, je vais enfin pouvoir rencontrer celui que les spectres ont juré allégeance. »

Enfin, la plupart étaient effectivement sous ses ordres, malheureusement comme toujours, certains n’étaient des spectres que par pur profit et n’en avait rien à faire de savoir qu’ils étaient encore là parce que le Sombre Monarque avait eu pitié d’eux. Résolue, je m’étais levée et prestement je pris la direction du château d’Hadès. J’espère seulement que les stigmates de mon combat contre le sang divin d’Hypnos aient disparu, sinon on risquerait fort de me poser des questions auxquelles je ne voudrais sûrement répondre. Après tout personne n’a à savoir qu’Hypnos m’a fait don de son sang et que son frère me l’a transfusé quelques temps après. Ils n’avaient juste pas à savoir cette histoire, sous peine de penser que les Dieux en privilégiaient certains par apport à d’autres. Ce fut donc après quelques heures de marche que j’arrivais au palais d’Hadès. Même en étant à l’extérieur, je pouvais sentir diverses présences, notamment Setesh ainsi que… Lenalee.

Finalement elle avait réussi à abattre le géant qu’Elvis et elle avaient dû affronter. C’était une bonne chose, même si je me demandais à présent ce qu’il était advenu de la Machination. Au vu du mec, je ne pensais pas vraiment qu’il ait trépassé. Non, il avait encore tant d’autres spectres à énerver, cela m’étonnerais qu’il soit mort. Perdre la vie deux fois en moins de quelque jours aurait tôt fait d’énerver Thanatos qui avait donné de sa puissance pour rien au spectre de Janus étant donné que ce dernier avait perdu son combat au Royaume d’Arès. Ma main se leva donc vers les lourdes portes de l’entrée et je pénétrais silencieusement dans les couloirs du palais.

L’atmosphère environnante était particulièrement lourde, ce qui ne me rassura pas. Il faut dire que l’endroit en lui-même était silencieux et sans vie, cependant l’ambiance n’avait jamais été aussi lourde et cela éveilla quelques interrogations dans mon esprit. Il devait s’être passé quelque chose de particulièrement morose en tout cas… Ou étais-ce encore mon instinct qui me jouait des tours ? Je ne pense pas. Depuis que j’avais le surpli du Bénou, je ressentais des choses que je n’avais jamais senti avant… Était-ce l’influence d’Hypnos ? Je ne savais mettre un mot sur ce que je ressentais à cet instant. Une chose est sûre, je n’étais pas à l’aise, même loin de là.
Les lourdes portes de la salle d’audience s’ouvrirent alors que j’entrais moi aussi dans la pièce où se trouvait Hadès et les deux autres spectres déjà là. Je ne savais pas si je pouvais entrer moi aussi, cependant il était un peu trop tard pour reculer à présent que les trois personnes présentes l’aient remarquée. M’avançant avec aisance et le raffinement de l’ancienne Noble que je fus, je dis donc quelques pas avant de m’arrêter à distance raisonnable du Sombre Monarque et aux côtés de mes deux camarades. Sans oser le regarder dans un premier temps, je m’applique à lui faire une révérence digne de mon ancien statut.


« - Mon nom est Elicia, spectre du Bénou. Dis-je alors à l’adresse du Dieu des Enfers. J’attendais cet instant depuis longtemps, Votre Majesté. Vous n’avez qu’à ordonner et je vous obéirais comme doit le faire un spectre. »

Simple et direct, comme j’aimais souvent le dire. Il n’avait rien de plus ajouter, j’étais une spectre à son service, je n’avais pas d’autres choix que d’obéir à ses moindre désirs. N’étant pas arrivée plus tôt, je ne savais pas si le Maître des Lieux avait déjà donné une directive que cela soit à Setesh ou Lenalee. Heureusement, je pourrais tout de même en avoir connaissance, du moins si Hadès était du genre à accepter le fait de se répéter. Peut-être sondera-t-il également mon âme ? Il risquerait fort d’être surpris en tout cas de savoir qu’Hypnos m’avait sous son aile… Quoi qu’il en soit, j’espère que nous aurons encore l’occasion de se parler, du moins sans des oreilles indiscrète dans le coin.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kyrian
Chevalier Noir du Phoenix
avatar
Messages : 5098


Caractéristiques
Vie Vie:
315/315  (315/315)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Lun 30 Mar 2015 - 22:21

Arrow Le Styx

Ah la vie!! ce bien si précieux. Pour pouvoir en profiter pleinement, rien ne vaux la mort ou de la frôler. Et c'est ce que j'ai fait quand j'ai réparé mon armure. Mais c'est étrange car je ne me souviens pas de grand chose. Les fois précédentes, je me souvenais bien de mes réparations mais c'est différente cette fois-ci. On était à la forge avec Elicia et William. Setesh arrive en nous expliquant le topo après avoir vu nos armures. Il me prend le bras puis c'est le noir complet. Lorsque je me réveille, Elicia m'appelle et prends de mes nouvelles. Quant à mon armure, elle rayonne de santé et est plus vibrante de puissance que jamais. Pourtant il a bien du se passer quelque chose a l'air qu'affiche Elicia. Nous verrons cela un autre jour.

Quittant la forge, je me dirige vers un endroit bien particulier. Un lieu d'où se dégage une énergie que les Enfers n'avaient plus ressentis depuis bien longtemps. Celle du Maître du Royaume elle-même!! A mesure que je me rapproche, les Enfers semblent renaître. Certes Sa majesté Perséphone est présente mais l'aura de son divin époux a ce quelque chose de spécial.

C'est donc dans un état de joie intérieure et paré de mon armure neuve que je pousse les portes de la demeure divine. Son Altesse est présente, devant nous et bien vivante. Je ne laisse voir aucune émotion et m'arrêtant auprès de mes amis, pose un genou à terre et baisse la tête en signe de respect.

Votre Majesté, c'est un immense bonheur de vous savoir à nouveau parmi nous. Je suis Kyrian, chevalier noir du Phoenix pour vous servir.
Revenir en haut Aller en bas
Kenshiro

avatar
Messages : 23


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
140/140  (140/140)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Mar 31 Mar 2015 - 13:33

Qu'il était bon de revenir à la vie ! Kenshiro ne regrettait pas d'avoir conclu ce pacte avec le seigneur Hadès. S'émerveillant sur son corps redevenu jeune et fort, la perspective de vivre une nouvelle vie à combattre et guerroyer le mettait de très bonne humeur. Un ancien chevalier d'or au service du seigneur des enfers. C'était inconcevable ! Et pourtant, il l'avait fait. Kenshiro était passé chez le pire des ennemis d'Athéna et avait trahis sa cause. Du moins, c'est ce que l'on pourrait croire. En réalité, se battre pour une cause lui importait peu. L'important c'est qu'il combattait, parce qu'il adorait ça. Donc pouvait-on appeler son choix de trahison ?

Le palais d'Hadès se dressait devant lui. Cet imposant édifice était la demeure aux enfers du sombre monarque. Un cosmos gigantesque émanait du palais. Sa majesté honorait ses humbles serviteurs de son auguste personne. Bien décidé à lui présenter ses plus respectueux hommages et de se mettre immédiatement à son service, le renégat du Taureau monta les marches et passa les lourdes portes pour enfin pénétrer dans le saint des saints.

A mesure qu'il marchait en direction de sa majesté Hadès, il sentit les regards des spectres braqués sur lui. Était-ce de la curiosité couplé à de la méfiance envers lui ? Après tout, la perspective qu'un ancien chevalier d'or et protecteur d'Athéna était venu grossir les rangs de l'armée des spectres n'était peut-être pas au gout de tous. Mais peu importait ce qu'ils pensaient. Kenshiro avait conclu un pacte avec le sombre monarque, et il entendait bien le servir avec loyauté et fidélité.

Le renégat s'approcha de son divin maître et s'agenouilla en signe de respect et de soumission, comme il sied à un dévoué serviteur de se présenter devant son puissant suzerain.


"- Votre majesté, c'est un immense honneur pour moi d'être ici en face de vous. Kenshiro, chevalier renégat du Taureau. Commandez et j'obéirai !"


Dernière édition par Kenshiro le Mer 1 Avr 2015 - 17:18, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Setesh
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
avatar
Messages : 7413


Caractéristiques
Vie Vie:
234/234  (234/234)
Cosmos Cosmos:
295/295  (295/295)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Mar 31 Mar 2015 - 19:10

Le spectre restait tête baissée, écoutant les paroles de son Dieu. Pour son plus grand soulagement, Sa Majesté Hadès appréciait les nouvelles qu'il lui rapportait. Plus encore, il lui assurait que Sa Reine apprécierait elle aussi. Setesh était satisfait, même si il trouvait curieux que ce soit lui qui apportait de telles nouvelles à son Roi. Où étaient donc passés le dieu de la Mort, ainsi que les Juges des Enfers. Il était certes le fou de la déesse des Enfers, et accessoirement le forgeron des surplis, mais même... il était incongru que le Seigneur Hadès n'avait pas été informé avant sa venue du résultat de la Guerre Sainte. Qui plus est alors qu'il avait eu à faire avec les réparations de l'armure de Kyrian et l'exécution du jeune berserker aussi inconscient que suicidaire. Quoiqu'il en soit, son Seigneur lui confia une mission. Retrouver la déesse de l'Amour et lui confier une lettre contenant une invitation. Setesh se leva et après s'être avancé auprès de son maître, saisit avec respect la fameuse lettre en prenant soin de garder les yeux baissés. Une invitation venant de la part même du Seigneur Hadès. Voilà une tâche important pour laquelle il ne pouvait échouer.  
"Soyez sûr que cela sera fait selon votre désir, Seigneur Hadès." 


Lenalee fit alors son apparition, et après avoir présentée ses respects à leur maître suprême, proposa de se joindre à lui dans cette mission. Et une arrivée en annonçant une autre, Elicia et Kyrian firent leurs apparitions eux aussi, ainsi qu'un ... renégat d'Athéna! Désormais au service d'Hadès, ce guerrier arborait le surplis du Taureau. En le voyant, le spectre d'Anubis restait songeur. Un traître à la cause d'Athéna pouvait il être fiable? Il n'avait jamais trop côtoyer ce genre de guerriers, mais cette étiquette ne le rassurait guère, lui un spectre qui malgré ses fautes et ses déviances restait d'une loyauté sans failles envers ses dieux. La preuve, il était prêt à désobéir à Alessio si cela mettait ses maîtres en danger, et cela même si il devait sacrifier l'âme de sa femme par la même occasion. Son regard méfiant se posait sur lui avant de passer sur les autres spectres. Même si il n'avait subi aucune véritable attaque lors de son combat face à Tenma, il avait dépensé une grande partie de son cosmos, et allait mettre un petit moment pour récupérer la totalité de ses forces. Lenalee était d'une grande force, il le savait, et son caractère pacifique pourrait l'aider à gérer des situations délicates étant donné la mission qu'il avait reçu. Cela serait un bon point. Mais il leur faudrait un autre spectre, prudence étant mère de sûreté comme on disait. Mais Kyrian était trop affaibli, et Elicia étant ce qu'elle est, faire équipe avec elle ne serait pas une bonne chose, Setesh risquant de s'entretuer avec le bénou durant leur voyage. Il ne restait alors plus que ce Kenshiro. Il prit alors rapidement sa décision, espérant que le Seigneur des Enfers accepterait l'idée. 


"Votre Majesté Hadès. Afin de mener à bien cette mission, permettez moi d'emmener la spectre de la Vouivre avec moi, ainsi que le renégat du Taureau. Par le passé, j'ai déjà accompli des missions avec succès en compagnie de l'étoile de l'Innocence, et si vous le permettez, j'aimerais éprouver par la même occasion la loyauté de ce Kenshiro. Ce dernier était par le passé un chevalier d'Athéna, et malgré mes nombreuses erreurs du passé, je n'ai que votre sécurité et celle de Votre Reine en tête!" 


Setesh s'était exprimé avec sérieux et sincérité. Nerveux, il espérait que le Souverain des Enfers ne prendrait pas mal sa demande, qui n'avait d'autres buts que de l'aider à s'assurer du succès de la mission, et de vérifier si Kenshiro n'était pas un traître en puissance. Il y avait déjà assez à faire avec certains spectres, alors si en plus se rajoutait des renégats.... 

----------------------------------------





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Dieu des Enfers
avatar
Messages : 899


Caractéristiques
Vie Vie:
181/181  (181/181)
Cosmos Cosmos:
213/213  (213/213)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Mer 1 Avr 2015 - 21:23

-" Je ne doute pas de ton efficacité ! Il est essentiel qu'elle accepte cette invitation..." Signifia le roi des Enfers en prenant la direction du trône.
Il s'arrêta en constatant l'arrivée d'autres spectres. Son retour n'avait guère laissé indifférent le Royaume.
Un fait amusant. Et au fond des plus logiques.
Ce fût d'abord la jeune Lenalee qui se présenta au Guidecca, l'une des plus fidèles du royaume, la protégée de Kazuki, le juge du Garuda.
Tout comme Setesh auparavant, elle présenta ses respects humblement en affirmant son dévouement le plus sincère à la cause du Monarque.
Elle se proposa pour participer à la mission qu'il venait de confier au spectre de la putréfaction.

Avant de reprendre la parole, le Seigneur laissa une nouvelle personne venir à lui. Il s'agissait d'Elicia, porteuse de l'un des surplis les plus précieux de son armée; le surplis du Bénou.
D'ailleurs, en sondant son aura, il sentit aisément la "présence" d'Hypnos. Bien que cela attira sa curiosité, le dieu préféra omettre ce détail. Du moins pour l'instant.

Ensuite, un nouveau ! Un ancien serviteur de la Déesse Athéna. Il se nommait Kenshiro et portait le surplis du Taureau.
Un délicat sourire sur le visage, le monarque appréciait fortement ce genre de retour. Evidemment, il se méfiait.
Sa confiance pouvait être solide, mais l'obtenir réclamait de nombreux efforts et sacrifices. C'était un trésor fragile, bien plus simple à perdre qu'à gagner.
-" Vos présences glorifient le Royaume. Vos paroles m'emplissent de joie." Des mots qui s'évanouissaient rapidement.

Des palabres qui cédèrent leur place à une intervention de Setesh. Hadès répliqua tranquillement.
-" Très bien. Tu veilleras sur le nouveau spectre." Le Roi détourna son regard sur Kenshiro.
-" J'espère que tes actes confirmeront les promesses de ton serment." Le ton sobre en rien agressif. Bien au contraire, il avait cet air qui donnait confiance.

-" Lenalee vous accompagnera également." Cela faisait simplement suite à la demande de la spectre, et à la requête de Setesh. Au moins, il y avait là plus de chance de trouver la Déesse Aphrodite.
Avec désinvolture, l'empereur monta les marches pour s'asseoir sur le trône du Royaume des Ténèbres.
Il était là depuis peu, et même s'il le cachait parfaitement la fatigue commençait à s'emparer de ses sens. Cet humain fit preuve d'une ardeur étonnante avant de céder.
Malgré tout, il espérait que le trio trouverait rapidement Aphrodite. C'était le seul espoir pour délivrer sa Reine.  
-" J'ai une autre mission pour vous; Kyrian et Elicia... Vous devez signaler à Thanatos mon éveil. Je suis surpris que suite à la bataille à la Forteresse il ne soit pas encore là..."
Revenir en haut Aller en bas
Lenalee
Spectre Céleste de l'Innocence
avatar
Messages : 2081


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Ven 3 Avr 2015 - 19:38


Lenalee ne fut pas la seule à sentir la présence d'Hadès et d'autre spectres rappliquèrent juste après elle. Elicia fut la première et prenant exemple sur Setesh elle salua la divinité. Suivit par Kyrian et un nouvel individu,les spectres venaient de se réunir devant leurs maitre. La demoiselle posa un vif regard vers le nouveau guerrier d'Hadès, c'était un ancien chevalier d'or, celui du taureau. Ainsi... il y avait des saints qui revenaient à la vie pour servir le sombre monarque. Cette idée lui effleura l'esprit un petit moment. Il était étrange de voir des personnes changer de camps de cette façon. Passer à l'ennemi était un comportement des plus étrange. Elle espérait seulement qu'il ne s'agisse d'un stratagème pour détruire les enfers de l'intérieur. Le spectre d'Anubis proposa à Hadès de prendre Lenalee et Kenshiro avec lui. L'ancien juge de la Wyvern avait l'air d'accepter sa compagnie, il faut dire qu'ils avaient déjà accomplit quelques missions ensemble. Le fait d'avoir à leurs coté le nouvel arrivant était une bonne chose. En cas de traitrise le duo serait en mesure de l'arrêter. S'il était aussi fort que Milan alors il valait mieux être deux en cas de "rébellion".

Le dieux des enfers était ravi d'accueillir les spectres. Lenalee était heureuse de ce l'entendre dire ça, il avait gardé son amour et son attachement à ses loyaux. qu'importe ce que pouvait dire les autres, Hadès était généreux avec ceux qui protégé son domaine. Il accepta de laisser Lenalee accompagner Setesh et Kenshiro. Très bien, leur mission pouvait débuter. Retrouver Aphrodite ne serait pas une partie de plaisir. Les dieux pouvaient se dissimuler parmi les mortels et les tromper.

" Merci pour votre confiance votre majesté, nous ne vous décevrons pas. "

Elicia et Kyrian furent assigné à une toute autre tâche, celle de retrouver Thanatos. Il est vrai que son frère et le dieu de la mort n'était toujours pas rentré... c'était plutôt inquiétant, elle espérait qu'ils ne soient pas partie se battre ailleurs... les connaissant c'était peut-être même probable. La spectre de la Vouivre se pencha vers Kyrian et Elicia pour leur adresser un petit sourire, elle aurait aimait les encourager et les soutenir mais elle devait pour une fois s'abstenir et se concentrer sur sa propre mission. Se tournant vers son ami Setesh elle n'attendait plus que son signale pour y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1240


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Ven 3 Avr 2015 - 20:17


A présent que le Sombre Monarque était seul dans le palais, ses serviteurs arrivaient les uns après les autres afin de s’introduire auprès de lui tandis que d’autres lui montraient leur joie à le revoir. Pour ma part, c’était en effet la première fois que je le rencontrais depuis que j’étais à son service.  Le suivant à se présenter fut Kyrian qui, visiblement, l’avait déjà rencontré auparavant, sûrement lorsqu’il avait été là à travers un nouveau corps mortel. Si j’étais contente de voir que le Phoenix noir semblait avoir repris le court de ses idées, le sourire qui ornait mes lèvres s’estompa dans la seconde qui suivit. En effet, un spectre possédant un surpli provenant d’une des douze plus puissantes constellations d’Athéna venait de faire son entrée dans la salle du trône. Ainsi Hadès avait accordé une seconde chance à un scélérat ennemi afin qu’il le serve… Cependant, en choisissant de se mettre au service du Dieu des Enfers, cet homme qui se nommait Kenshiro avait trahi la Déesse de la sagesse… Je lui lançais un regard hostile, chargé de méfiance. En effet, si il avait trahi son ancienne divinité, il était tout aussi probable qu’il puisse trahir Hadès. Et cela… Je ne le permettrais jamais ! Je ne permettrais jamais que quelqu’un puisse un jour trahir la déité à laquelle j’ai voué mon existence. Heureusement que ce renégat partait en mission avec Lenalee et Setesh, sinon il aurait eu un carnage. Déjà que je ne supportais pas tellement la présence du bouffon de Perséphone, un  traître à son Ordre comme Kenshiro aurait tôt fait de m’enflammer.

Heureusement que le Sombre Monarque eut une autre idée de mission pour mon compte. D’un pas fiévreux qui m’interloqua, il alla s’assoir lentement sur le trône qui lui était dédié et que personne ne devait souiller, que cela soit spectres ou étrangers. En le détaillant de mon regard acier, je constatais que quelque chose semblait le tourmenter. Je ne savais pas la raison explicitement, mais il me paraissait loin d’être en forme. Sans le vouloir j’étais inquiète pour lui. Cependant, je ne pouvais me résoudre à lui demander si il allait, puisque ce n’était pas mes affaires ni même quelque chose à demander alors que d’autres personnes étaient présente dans la pièce. Peut-être que je pourrais m’enquiert de ses troubles une fois que je me retrouverais seule avec lui,  si tant est-ce que cela puisse se produire. En tout cas il restait maître de ses émotions et donna son accord pour que Setesh parte en mission dont je ne connaissais pas l’objet, accompagné de Lenalee et Kenshiro. Ses directions données, il s’intéressa alors à Kyrian et moi. De sa voix profonde et d’un calme à la hauteur de sa prestance, il nous donna pour mission de retrouver Thanatos et de lui indiquer son éveil. J’eu un petit sursaut, plus de surprise que de peur.

Mon regard balaya alors l’espace derrière moi, comme si le Dieu de la Mort était dans les parages. Voilà qui est curieux, vraiment. On revenait d’une Guerre Sainte pourtant le responsable de ce dernier massacre n’était pas présent. Plus étrange encore, le Juge du Garuda n’était pas là non plus. Je me demandais alors la raison pour laquelle les deux Mastodontes des Enfers n’étaient pas revenus. On avait tout de même gagner la Guerre contre Arès, ce qui signifiait que nos ennemis avaient été tous abattu. Je me tournais par la suite vers Hadès avant de prendre la parole.


« - Le Juge du Garuda n’est pas revenu non plus de Sparte… indiquais-je en baissant la tête en signe de respect envers le maître des lieux. Devons-nous le chercher également ou ce n’est pas la peine ? »

J’imaginais que les deux intéressés étaient probablement ensembles, puisqu’ils semblaient être inséparables. C’était curieux du côté de Thanatos de rester exclusivement avec un mortel. Peut-être était-ce parce que Kazuki était d’une puissante effrayante qu’il le supportait ? Allez donc savoir. En tout cas, j’attendais la réponse d’Hadès à ma question quant à rechercher le Garuda également, espérant que ce dernier se trouvait au même endroit que le fils de Nyx. On aurait un sacré pépin si ils étaient tout deux dans un endroit différent… Je ne savais pas la raison, mais une colère sourde m'habitait en cet instant. Je ne supportait pas en effet que quelqu'un comme Thanatos n'en fasse qu'à sa tête... Sans parler de ce maudit Juge qui n'était pas revenu non plus faire un compte rendu de la bataille. Après tout c'était les responsables de cette Guerre contre Arès et ils n'étaient pas là.Quel manquement à leur tâche !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kenshiro

avatar
Messages : 23


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
140/140  (140/140)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Dim 5 Avr 2015 - 12:56

Lorsque le seigneur des enfers accepta la demande de Setesh, son attention se dirigea vers le renégat.

"- J'espère que tes actes confirmeront les promesses de ton serment."

Cette phrase énoncée par sa majesté Hadès n'était ni glaciale, ni chaleureuse. Le ton était résolument neutre et le message était clair aux yeux de Kenshiro. Même si il avait rejoint les rangs des spectres, son ancienne vie de chevalier d’or au service d'Athéna laissait planer un parfum de doutes et de craintes sur ses réelles motivations. Cette affirmation fut confirmée par l'hostilité flagrante dans le regard noir et glacial d'Elicia du Bénou. Visiblement, le spectre de l'étoile céleste de la cruauté voyait d'un mauvais œil le venue du renégat du Taureau. Cela amusa Kenshiro en son for intérieur. Il n'avait que faire des idées préconçues et des éventuels préjugés à son encontre. Qu'importe qu'il plaise ou non aux autres laquais du sombre monarque.  L'important, c'était de convaincre le seigneur Hadès lui-même de son engagement. Et l'ancien guerrier doré le prouverait durant la mission qu'il remplira en compagnie du spectre de l’innocence, et celui de la putréfaction. Après tout, les actes étaient plus éloquents que les mots.

"- Soyez assuré, votre majesté, que je ne vous décevrai pas. Je vous prouverai ma dévotion et ma totale loyauté en remplissant cette mission avec les compagnons qui ... me surveilleront afin que je ne commette pas d'impair, dit-il avec un léger sourire au coin des lèvres."

Après en avoir terminé, le renégat du Taureau se releva et se posta devant Setesh et adopta sa posture favorite en croisant les bras.

"- Puisque visiblement tu es le chef de mission, dit-il sur un ton dynamique, j'attends ton signal pour que l'on puisse partir, au plus vite, tous ensemble."
Revenir en haut Aller en bas
Hypnos
Dieu du Sommeil
avatar
Messages : 174


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
257/277  (257/277)
Armure Armure:
525/580  (525/580)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Mar 7 Avr 2015 - 1:17

Le jeune spectre du djinn venait d’arrivé dans le palais d’Hadès, lieu hautement sacré et respecter par tous les serviteurs des enfers. La majesté de cet endroit le dispute à l’imposante architecture et aux colonnes cyclopéennes, témoignage de la puissance de leur seigneur. En entrant, William sentit immédiatement des sentiments contraires se bousculer en lui comme la crainte et l’admiration. Ce lieu lui inspirait un panel d’émotion des plus exhaustifs, qu’il s’en sentit transcendé, et tout cela rien que par la majesté de ce palais.

Si la résidence du seigneur était déjà tellement stimulante, la présence d’Hadès en personne l’était incroyablement plus encore. Son aura, si puissante, si terrible et superbe à la fois, irradiait tellement qu’il fallut au spectre du rêve, des trésors de contrôle pour le pas finir prostré, perdu entre le rire et les larmes. Alors c’était ça l’ichor des dieux, leur simple présence transfigurait les hommes et faisait tressaillirent jusqu’au plus profond d’eux même. Dire qu’il avait vécu sa vie dans l’ignorance de tel prodiges, plus encore, de tels miracles.


Par ton nom Hadès !


Telles furent les seules paroles qui purent sortir de la bouche de ce jeune homme qui découvrait béat, les arcanes du monde mythique occulte. Il lui semblait que tout son corps voulait crier la joie et le privilège de servir un si grand seigneur. Si avant il avait des doutes, si sa vie d’humain lui manquait, ainsi que les privilèges, qu’importe maintenant, rien de valait ni même ne se comparait à la magnificence de ce dieu qui se tenait pas si loin de lui. Il sut à cet instant qu’il serait son dévoué serviteur, et pour toujours.

Ô puissant Hadès, je vous demande pardon de ne pas m’être présenté à vous plus tôt. Je suis William, spectre de l’étoile du rêve et votre humble et dévoué serviteur.

Puis, ces hommages passés, et cherchant à impressionner son nouveau maître, perdant toute les réserves que son cursus l’avait habitué à avoir, c’est çà dire la rétention d’information, la manipulation ou autre fourberie, il estimât de son devoir de l’avertir de ce qu’il s’était passé en son royaume. Il se remémorât toutes les infos glané durant le combat et les annonçât à son dieu, sans aucuns détours.

Je ne sais pas si on vous a informé mais, il y a eu des troubles dans les alentours du Styx et, votre serviteur ainsi que nombres de ses valeureux frères et sœurs d’armes, ont su y mettre un terme. Il s’agissait de Géants cherchant une vengeance pour la destruction du sanctuaire sous-marin. C’est là malheureusement, tout ce que je sais mais, tout es revenu dans l’ordre et ce malgré qu’Elvis ai emmené dans une autre dimension, l’autre géant et la moitié du Styx. Je tiens d’ailleurs à faire mention du courage d’Elicia mais, surtout de Kyrian qui bien que récemment revenu de la guerre contre les berzerker, n’a aucunement hésité à entre dans la bataille. Quant à moi je suis fier d’avoir pu servir la protection du royaume de mon seigneur.

Il se demandât un moment pourquoi il avait ressenti ce besoin de tout dire à son maître, comme si rien ne pouvait lui être omis. Il voyait en cela, la preuve forte de sa puissante aura, imposant sa présence divine dans l’esprit du jeune homme. Toujours subjugué, il restât dans sa position de génuflexion, marquant tout son respect envers cet être qui ne souffrait aucune comparaison chez les mortels. Une page venait de se tourner définitivement, le lord et ses affaires de famille n’existait plus, il ne restait que William le spectre d’Hadès.
Revenir en haut Aller en bas
Kyrian
Chevalier Noir du Phoenix
avatar
Messages : 5098


Caractéristiques
Vie Vie:
315/315  (315/315)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Dim 12 Avr 2015 - 14:44

Les respects à notre Seigneur se font et pourtant elles vont continuer. En effet, peu de temps après mon arrivée une autre présence fait son entrée au sein du Palais. Ne tournant pas mon regard, je ressens tout de même la présence d'Athéna en lui. C'est extrêmement faible en comparaison de cette énergie sombre qu'il dégage. Le nouveau venu se présente et je comprends immédiatement. Un ancien chevalier d'Or... J'ignore ce qui lui a fait rejoindre de Ses Altesses mais bien qu'il ne soit plus sous les ordres d'Athéna, il demeure une infime présence qui va totalement disparaître.

Profitant de son arrivée, Setesh suggère de prendre le Renégat sous son aile pour le durée de la mission qui leur a été donné à lui et Lenalee. C'est effectivement une bonne manière de mesurer sa loyauté nouvelle et pourquoi pas de faire connaissance. Quant à nous, nous avons pour mission de retrouver le Seigneur Thanatos. Il est vrai que nous ne l'avons plus vu depuis la Guerre chez Arès. Avec mon armure, je l'avais complètement oublié.

Elicia en est tout autant surprise et demande par la même occasion si nous devons également partir à la recherche du Seigneur Kazuki. Mes au sein d'une armée comme celle des Enfers, deux disparitions de membres importants est tout de même étrange.

La réponse de Kenshiro me fait rire intérieurement puis il s'en va demander à Setesh pour le départ.
Les portes s'ouvrent à nouveau mais ce ne sont pas les personnes manquant à l'appel qui entrent. C'est William qui fait son entrée et fait un rapide résumé de nos aventures au styx après avoir présenté ses respects.


Sur-ce j'attends la réponse de Sa Majesté concernant le Seigneur Kazuki. Sans doute seront-nous accompagnés par William.
Revenir en haut Aller en bas
Setesh
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
avatar
Messages : 7413


Caractéristiques
Vie Vie:
234/234  (234/234)
Cosmos Cosmos:
295/295  (295/295)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   Dim 12 Avr 2015 - 23:06

Setesh était songeur. Le Seigneur Hadès avait été clair. Son invitation ne devait souffrir d'aucuns refus de la part de la déesse de l'Amour.  Cette mission allait sans doute être un peu plus mouvementée que prévu, car Aphrodite était une déesse qui n'était pas connue pour être bien obéissante. Enfin, cela faisait une éternité qu'il n'avait pas eu le plaisir de poser les yeux sur Elle, mais pour ce qu'il se souvenait, retourner le monde entier en valait bien la peine. Et bon, il s'agissait d'une invitation cordiale du Roi des Enfers, et Aphrodite serait bien consciente que ce qu'un refus de sa part allait entraîner. Il baissa la tête, laissant son Dieu porter son attention sur les autres spectres. Hadès accéda alors à sa demande, lui autorisant à emmener Lenalee ainsi que Kenshiro dans sa mission. Puis il fit mention alors de l'absence notable de Thanatos, le dieu de la Mort. C'est alors que Elicia fit remarquer que le Juge du Garuda semblait porté disparu. Setesh se rappela alors le message que ce dernier lui avait demandé d'adresser à sa jeune soeur. Sans doute était ce dans son intérêt d'en aviser le Monarque des Enfers. 
Le porteur du surplis du Taureau s'adressa alors à lui, l'air dynamique et nullement troublé à l'idée d'oeuvrer au service d'Hadès aux côtés de ses anciens ennemis qu'étaient les spectres. En réponse, Setesh lui adressa un sourire féroce, témoignant par là qu'il semblait déjà apprécier le renégat. Mais il ne le connaissait pas encore suffisamment pour pouvoir assurer que cela allait durer. Son attention se tourna vers William, écoutant ses paroles. Il ne comprenait toujours pas comment une telle situation avait pu se produire mais les dieux et autres êtres mythologiques étaient pleins de ressources et de surprises. Setesh en savait quelque chose, se remémorant les tours de ses dieux d'origines. Mais trêve de nostalgie, il était désormais au service d'Hadès. 
"Je n'ai pas pu être présent au moment de l'affrontement dont parle le spectre du Djinn, Votre Majesté, mais j'ai pu constater l'effroyable combat qu'il y a eu lieu étant donné que j'ai du reforger totalement son armure noire....  Sinon pour ce qui concerne le Juge du Garuda, mon supérieur m'avait confié un message à transmettre à Lenalee, ici présente. Il voulait la prévenir qu'il devait s'entretenir avec le Seigneur Thanatos, ainsi que régler une affaire importante à ses yeux et qu'elle ne devait pas s'inquiéter si il ne revenait pas immédiatement. Pour sa défense, il n'était pas informé que vous êtes éveillés, et serait sans nul doute rentré immédiatement si cela avait été le cas, d'autant qu'il semblerait que ce soit lui qui a abattu Arès de ses mains.... Après j'ignore où lui ou le Seigneur Thanatos peuvent se trouver, cette information ne m'ayant pas été communiquée."


Setesh arrêta de parler un instant, les yeux baissés devant son dieu. Puis finalement, il se releva.

"Nous partons immédiatement pour accomplir votre Volonté, Majesté!" 


Sans un regard pour les autres spectres, il quitta alors la pièce.
=> Porte des enfers

----------------------------------------





Spoiler:
 



Dernière édition par Setesh le Dim 26 Avr 2015 - 16:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Impatience n'est pas mère de sûreté [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Cuisine éphémère [Libre ^^]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume des Morts ¤ Hadès :: Le Monde des ténebres :: Le palais d'Hades-