Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Aarhyel, Déesse des Monstres Marins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aarhyel

avatar
Rôle : S'assurer que les pensées salaces de chacun ne se perdent jamais
Messages : 95


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
175/175  (175/175)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Aarhyel, Déesse des Monstres Marins   Mer 25 Juin 2014 - 14:49

Tout vient à point… Cette pensée fut inévitable. À peine était-elle arrivée dans l’empire de son dieu de mari- aussi absents les souvenirs le concernant puissent-ils être- que le destin reprenait la barre. Qu’avait-il donc contre elle ce destin pour faire de sa vie la mer la plus agitée et sauvage qu’elle n’ait jamais pu voir? À peine quelques heures plus tôt, ses souvenirs divins étaient scellés et voilà maintenant qu’une des grandes forces de ce monde semblait avoir perdu le contrôle. Qui? Oui, qui ose se mettre entre elle et le dieu avec qui elle a choisi de passer sa vie? D’apparence sereine, la jeune femme accepta de dire au revoir à son époux en refoulant ses pensées amères et venimeuses. Combien de temps Poséidon avait-il pu attendre pour elle? La moindre des choses serait de lui rendre la pareille.  Dans un long soupire, la déesse aux cheveux de flammes annonça à son compagnon de fortune, fidèle confident, qu’elle était prête à partir à l’aventure. Redécouvrir cette si belle cité qu’elle avait explorée il y a de cela si longtemps réchauffait son corps et égayait son esprit.

Changement. Oh oui, tout était tellement… Différent! Les rues, les habitants… Même Delphinos avait changé, bien au-delà de sa récente capacité à revêtir une forme humaine. Son vieil ami lui semblait plus réservé, sans doute était-ce dû au fait d’avoir passé de si longues années en compagnie de son dieu? Tout ce qu’elle pouvait souhaiter c’était que quelque part au fond de lui, son esprit joueur et son âme de poète ne demandaient qu’à s’exprimer.  Au fil des longues heures qu’il fallut aux compagnons pour revisiter la cité, entre chaque émerveillement devant l’évolution de ce peuple, Aarhyel écoutait d’une oreille attentive les informations que lui débitait son ami et ne l’interrompait pour lui faire part des souvenirs qui lui revenait.  Si Delphinos n’était plus le même, la déesse ne lui reprochait pas, sachant que n’importe qui pouvait dire la même chose à son sujet, mais le fait est que de ne pas retrouver la complicité qui les liait la peinait énormément. La visite se termina au sommet de la colline où, il y a une éternité, Poséidon et elle s’étaient offert leur avenir.  Assis côte à côte sur le même banc de marbre, la déesse et le fidèle serviteur observait le nuit tomber.  

«Je dois partir.» Déclare soudain le dauphin d’apparence humaine, se relevant comme si leur siège venait de s’enflammer. Surprise, l’inquiétude s’emparant aussitôt d’elle, la déesse lui saisit le poignet et le supplie du regard de s’expliquer. « Poséidon a besoin de moi…» Lui répond son ami, d’un ton qui trahi la réelle gravité de la situation. « Je dois vous raccompagner au temple» Réfléchit-il à voix haute en posant une main protectrice dans le creux de ses reins, l’invitant à l’accompagner d’une faible poussée.

«Au temple? Mais pourquoi?» Le dauphin lui expliqua qu’elle y serait tranquille et pourrait s’y reposer, inventant qu’il s’agissait du meilleur endroit pour forcer ses souvenirs à refaire surface afin d’éviter de lui expliquer qu’il n’avait aucune idée de la durée que prendrait l’absence de son maître et lui… Conciliante, Aarhyel se laissa conduire, rongée par l’angoisse de savoir son époux en position assez délicate pour appeler à lui son serviteur le plus fidèle. Qui avait-il rencontré? À qui devait-il se mesurer? Qui était responsable du départ de son époux? Oh, qu’on ne lui présente jamais cet être, elle pourrait commettre l’irréparable. Aux pieds de l’immense porte, une étrange sensation d’apaisement caressa son âme.

La maison.

Ce furent les mots qui s’imposèrent à son esprit face à l'impression que lui fit le temple et elle pénétra d’elle-même dans l’imposante et respectable structure. Se retournant avant que son ami n’ait pu faire demi-tour, la déesse l’interpella « Ramenez-le moi…»

Ils se séparèrent sur un sourire et la déesse se retrouva seule dans la quiétude du temple. Sans doute les occupants avaient-ils compris qu’elle n’était pas prête à les voir ou plutôt qu’elle avait besoin de rester seule, car aucun d’eux ne pointa le bout de son nez.  Encore embrouillée par son éveil récent, la déesse ne contrôlait pas parfaitement son cosmos et sa douce énergie fuyait autour d’elle, ne laissant aucun doute sur l’identité de la nouvelle âme errant dans le temple. Aarhyel se sentit bientôt attirée par le trône, le siège imposant érigé pour le dieu protecteur des océans.  Si elle n’avait aucun souvenir de son époux, qu’elle ne connaissait que grâce au savoir mythologique de sa part humaine, jamais elle ne pourrait nier que cet endroit lui était familier. Elle gravit les quelques marches et vint caresser le dossier du trône derrière lequel elle se glissa. Depuis le siège, on avait une vie splendide du génie d’architecture que représentait ce lieu de culte. Tout était si beau…

****

Cela faisait désormais quelques mois que la déesse était de retour, mais Poséidon et leur ami commun n’étaient pas revenus… Aarhyel connaissait désormais chaque recoin du temple sur le bout de ses doigts et à force de contemplation, un plan détaillé de la cité s’était imprégné dans son esprit. Elle pouvait passer des heures à regarder les habitants s’afférer à leur quotidien, s’amusant des bruits parvenant jusqu’à elle, signe de la vitalité du sanctuaire. Il lui arrivait souvent de s’exercer avec son cosmos, mais se lassait rapidement face à ses résultats décevants. Il n’y avait personne pour l’aider et plus le temps passait, plus la déesse commençait à douter du côté inné de la chose…  Se réjouir de la santé de la cité l’empêchait de s’inquiéter, du moins, parfois.  Une vague de froid s’était installée, mais les habitants courageux refusaient de rester cloitrés chez eux et faisaient de leur mieux pour ne pas ralentir la vie qu’ils avaient toujours connu.  Son amour pour ces braves gens n’avait pas tardé à se réveillé lui aussi, mais aussi concernée avait-elle put être, il ne se passait pas deux heures sans qu’elle ait une pensée pour Poséidon. Son identité humaine lui renvoyait constamment l’image d’une femme  épiant la mer, guettant le moindre signe du retour de son marin d’époux.  Si elle avait d’abord trouvé la comparaison amusante, elle dû reconnaitre que c’était exactement ce qu’elle était, à quelques détails près… Une épouse  qui se languit et qui espère le retour de son homme sain et sauf.  Son seul réconfort était que, contrairement aux simples mortelles, elle pouvait sentir son mari. Sa force, l’essence de son cosmos qui habite l’océan lui assurait qu’il était toujours là.

Des souvenirs cachés refirent alors surface, malheureusement pour la déesse, il s’agissait d’un passé irréel. Ses souvenirs divins se mélangeaient à sa vie humaine, ne lui laissant qu’une chimère sans le moindre sens. Les images se succédaient, passant d’une petite fille, à un village délabré. Le souvenir d’amants qui batifolent vient se mélanger à une auberge étrange, de violents combats entrecoupent la destruction d’un immense navire et rapidement, lorsqu’enfin le visage de Poséidon lui apparait, il se transforme en celui d’un autre… Étourdie, la déesse met un moment à percevoir  l’affaiblissement de la douce onde de cosmos qui protège les eaux.  Son cœur oublie de battre alors qu’elle voit affluer les gardiens du temple, le tambourinement de son pouls vient résonner entre ses tempes lorsqu’il cherche désespérément à reprendre la cadence. L’avaient-ils perçu eux aussi? Ou alors était-ce elle qui les avait appelés ?  Ébranlée, la jeune femme vit les prêtres se rassembler près du trône et s’engager à cœur perdu dans un caucus dont ils se gardèrent bien de l’inclure.  

Aarhyel ne s’entendit pas hurler, mais la vitesse à laquelle les gardiens se tournèrent vers elle et les regards paniqués qu’ils lui adressèrent ne laissaient aucun doute.  Voilà des jours qu’elle guettait la présence du valeureux guerrier qu’elle avait épousé, se réconfortant de toujours pouvoir sentir son cosmos, mais plus rien. Il n’y avait plus rien…  Ce fut une ombre qui se jeta sur la cité alors que le froid redoubla d’effort pour mordre les habitants jusque dans l’âme. La puissance qui avait contraint son époux à quitter le sanctuaire sembla s’enhardir alors que la présence du dieu ne parvenait plus jusqu’au sanctuaire. Les océans avaient… changés.

«Il n’est plus là…» Souffla la jeune femme avant d’échapper un rire tendu. L’hôte du dieu avait perdu la vie? Vraiment? Poséidon l’avait attendu et quand enfin elle se présente à lui, son devoir l’appelle en dehors du sanctuaire où il est défait. Combien de temps lui faudrait-il pour retrouver une enveloppe charnelle? Sans doute bien trop longtemps…  Pour qu’elle raison devrait-elle rester? Certes elle n’avait pas recouvré les souvenirs concernant son époux, mais maintenant que son identité divine s’était éveillée, sa place parmi les mortels ne lui paraissait plus légitime… Peut-être tout serait-il plus simple si elle laissait son âme retrouver celles des autres dieux n’ayant pas trouvé d’hôte?

NON. Jamais!

Ce cri avait résonné en elle avec tant de violence que la déesse se demanda un instant si les gardiens ne l’avaient pas entendu. C’était impossible puisqu’il s’agissait là d’un cri du cœur et aussi attentifs puissent être ces prêtres, ils ne savaient pas lire dans ses pensées. Soudain, la compagnie des serviteurs de son époux l’oppressa. Leurs regards, leur désarroi quant à la disparition soudaine de leur protecteur…  Ils souffriraient de la mort de l’hôte, de Simbad, de la disparition de leur dieu… Et ce bien plus qu’elle, tellement plus…  Un profond sentiment de dégoût pointa le bout de son nez et la déesse choisit de déserter. Qui pouvait bien avoir besoin d’elle de toute façon? Elle fuya le temple sans se retourner et trouva refuge à l’endroit même où elle avait retrouvé et dit au revoir à son époux.

Face à l’océan, tenant tête au froid, la déesse se retrouva seule avec ses pensées. Oui, l’âme de Poséidon n’était plus là, mais elle ne se retrouvait pas complètement désœuvrée… L’humaine qu’elle avait été ne saurait le tolérer. Cette jeune nomade de la mer avait autant de droits que la jeune déesse qu’elle était. Après tout, toutes deux portaient le poids d’un passé trouble. L’absence de souvenirs était un fardeau que partageaient ses deux vies et bien que l’être divin eut été tentée de tout laisser tomber maintenant son compagnon disparu… La nomade, elle, semblait avoir ses propres aspirations.  Alors qu’elle se demandait ce à quoi pourrait ressembler sa vie maintenant qu’elle n’avait plus personne dont elle devait à tous prix se souvenir ni de rôle à jouer, un frisson n’ayant rien à voir avec le froid la traversa.

Les pirates…

Les plus frais souvenirs de sa vie de nomade s’imposèrent, lui rappelant le dégoût qu’elle avait éprouvé pour ces barbares et son sentiment d’impuissant face à leur courroux. Si elle s’en était plutôt bien sortie avec le Serpent…  Ce n’était rien comparé à ce qu’elle pourrait infliger à ces monstres maintenant qu’elle avait renouée avec son âme divine. Elle se revoyait avec eux alors qui sillonnaient les mers, pillant et tuant à leur gré… Aucun mortel ne méritait de tels droits, une telle liberté sur les océans qu’elle avait toujours chérie de tout son cœur. Le monde serait trop occupé avec cette puissance inconnue et cette vague de froid sans nulle autre pareille… Elle était encore trop faible pour ne serait-ce que penser à venger son époux, ce serait du suicide, mais pour remettre à leurs places ces immondes voyageurs marins, elle avait du temps. Beaucoup de temps…  

Tortuga.

Un mot. Ce simple nom s’imposa à elle. Oh, cette île…. Elle la connaissait si bien et il ne pouvait y avoir de meilleur endroit pour déclarer ouverte la chasse aux pirates. Ce repère de barbare des mers avait peut-être vu naître certains des plus agréables souvenirs de la nomade, mais elle avait trop souvent été le théâtre de scènes sordides…   C’était décidé. Elle avait été trop sage, trop patiente. Son âme divine se laissa entraînée par sa vie humaine et pour la première fois ce ne serait pas le destin qui bousculerait son existence.  Aarhyel  prit la plus importante décision de sa vie : Vouer le reste de ses jours à traquer et tuer les hommes sans honneur. Les enfers avaient des piloris vacants depuis bien trop longtemps. Son si charmant beau-frère serait certainement ravi d’avoir de nouveaux invités.

Pour l’heure, il lui fallait trouver de quoi se vêtir pour résister au froid et préparer son départ. Ce ne serait que pure folie de croire qu’elle pourrait s’aventurer en dehors de limites de la cité dans une tenue qui ne sied qu’aux chaudes mers du sud.  Heureusement pour elle, si trouver une embarcation s’avérerait délicat, trouver des armes serait le dernier de ses soucis. Combien d’ivrognes se préoccupent de leurs lames lorsqu’ils sont entourés de femmes et que le vin coule à flot? Très peu.

En longeant l’une des rues qui, quelques heures plus tôt, étaient vivantes, encombrées par les allées et venues des habitants, Aarhyel eut une pensée pour son époux. Seule, elle regardait les habitations défiler, se dirigeant sans mal dans ce labyrinthe qu’elle avait appris par cœur et alors que tout semblait plus sombre et tellement plus froid, le deuil vint rôder au-dessus de sa tête. Devait-elle s’endeuiller, elle qui n’avait aucun souvenir de son époux? Poséidon n’était pas mort, seulement disparu. Il était… « absent», peut-être pour longtemps, mais il reviendrait… Non. Pleurer le temps qu’ils n’avaient pas passé ensemble ou celui qu’on leur avait enlevé ne servirait à rien. Elle avait fait un choix et s’y tiendrait, elle aurait largement le temps de penser à «eux» quand la douceur du cosmos du dieu des océans serait perçue à nouveau.

Jetant un regard derrière elle, scrutant les fenêtres où s’étaient réfugiés les habitants, la déesse souffla une prière pour qu’aucun des protégés de Poséidon ne viennent se mêler aux barbares qu’elle traquerait… Car elle n’aurait aucune pitié.  Aarhyel pressa alors le pas et partie en quête de tout ce dont elle aurait besoin pour entamer son nouveau périple…

****

La brise marine. Debout sur les quais d’un petit village de la manche, faisant bravement face aux vents de la mer, l’épouse de l’océan inspirait longuement au rythme des vagues. Ses longs cheveux dansaient derrière elle et son épée se balançait contre sa cuisse. Les yeux fermés, la déesse sentait le sel lui chatouiller le nez et un profond sentiment de bienêtre l’envahit.

Si longtemps…

Aahryel avait perdu le compte. Combien de mois s’étaient-ils écoulés depuis la disparition de Poséidon? Depuis son départ discret du sanctuaire, il s’en était passé des choses! Sa dernière rencontre avec la mer remontait à la nuit où elle s’était servie d’un des piliers pour s’échapper de l’empire. Dès lors elle n’avait que voyagé, loin dans les terres, pour trouver or, armes et navire et elle avait presque réussi. Elle en avait passé des nuits dans les tavernes, faisant mine de boire pour accompagner les hommes dans leur déchéance.  Profiter des ivrognes n’était pas la tâche la plus compliquée qui soit, il suffit de se rappeler pourquoi on le fait.  Au début, la nomade était rongée par les remords, mais avec le temps elle parvint à s’y faire, surtout lorsque dans ces soirées bien arrosées, certains buveurs se sentaient prompt à la confidence.  On lui racontait inlassablement ces longues chevauchés en quête de fortune  de même que ces aventures de pêche inoubliables – amusant n’est-il pas que tous racontent le même mensonge au sujet d’une prise qui grossie toujours et encore à chaque fois que l’on répète l’histoire? Ce qui lui plaisait le plus, c’était quand ces saoulons lui offraient leurs souvenirs détaillés de leurs rencontres avec des pirates. Elle imprégnait tout, la moindre description, dans son esprit. Ajoutant noms et sobriquets de ces barbares à la liste de ses proies quand les hommes réussissaient à demeurer conscients assez longtemps pour les lui dévoiler.

Une brise plus fraîche que les autres fit frissonner la déesse, elle porta instinctivement la main à la lourde sacoche attachée à sa ceinture. Il y avait là amplement de quoi justifier qu’on la retrouve égorgée sur le bord du chemin et elle le savait. Ce n’était pas prudent, voir stupide de traîner un tel montant sur soi lorsque l’on voyage seul, mais elle n’avait guère le choix. Où d’autre pouvait-elle laisser ses gains? Elle ne restait jamais au même endroit suffisamment longtemps, errant de ville en ville pour amasser de quoi financer ses projets…Ah, convaincre des hommes de jouer avec une femme, miser de l’argent, ce n’était pas évidement. Mais la morale s’envole rapidement après quelques verres. Tricher aux cartes ou autres jeux de dés est sommes toute facile, mais pour forcer le jeu afin de perdre, c’est un art. Et en cela, Aarhyel se découvrit des talents dépassant l’entendement. De sa vie de nomade à bord du Serpent, les hommes s’étaient amusés à lui apprendre leurs plus grands secrets pour faire de l’argent et pour s’en souvenir, elle s’en souvenait. Elle les aurait certainement plumés s’ils étaient encore en vie.

De l’or, des armes plus que respectables… Il ne manque plus que le navire.

Cette pensée fit ouvrir les yeux à la nomade qui jeta un regard au port. Elle ne savait pas ce qu’elle trouverait dans les auberges et les tavernes de ce village, mais elle espérait croiser la route des bonnes personnes avant que les navires lèvent les voiles. Quelques verres et une partie de carte avec les bons marins et tout serait terminé. Si l’or mène le monde, ce qu’elle savait sur les trésors de Tortuga faisait d’elle une reine.  Être déesse ne suffisait pas, trop peu d’hommes avaient toujours foi en elle et les siens… Sans parler de sa situation… «Particulière». Certes elle évoluait parmi les marins et ceux-ci devaient craindre les divinités régnant sur les mers, mais elle contrôlait son cosmos avec encore moins de savoir-faire que le plus minable des chevaliers dont on lui avait parlé…  Elle devrait se contenter de son talent inné avec les armes.

Que le destin soit avec moi. Pour une fois.

D’une grande inspiration, la nomade rassembla tout son courage et entama sa tournée des établissements en quête des premiers pigeons qu’elle plumerait pour gagner son bateau.
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et de la nature.
Messages : 4456

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
400/400  (400/400)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Aarhyel, Déesse des Monstres Marins   Mer 25 Juin 2014 - 14:50

Bon retour sur le forum ^^.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Hyunkel

avatar
Messages : 283


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
148/148  (148/148)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Aarhyel, Déesse des Monstres Marins   Mer 25 Juin 2014 - 15:16

Je te souhaite un bon retour sur le fow'   
Revenir en haut Aller en bas
Altia Verana
Chevalier d'or de la Balance
Chevalier d'or de la Balance
avatar
Rôle : Gold Saint
Messages : 3266


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Aarhyel, Déesse des Monstres Marins   Mer 25 Juin 2014 - 18:19

Welcome back !

----------------------------------------


Setesh pour le kit

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kiko

avatar
Rôle : Te les geler...
Messages : 255


Caractéristiques
Vie Vie:
132/132  (132/132)
Cosmos Cosmos:
165/165  (165/165)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Aarhyel, Déesse des Monstres Marins   Mer 25 Juin 2014 - 20:44

Bon retour Aarhyel  
Revenir en haut Aller en bas
Hevruka

avatar
Rôle : Ne rien dire
Messages : 571


Caractéristiques
Vie Vie:
195/195  (195/195)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Aarhyel, Déesse des Monstres Marins   Mer 25 Juin 2014 - 20:53

Bon retour, cochonne.
Revenir en haut Aller en bas
Hildegarde
Chevalier d'argent du Calice
avatar
Messages : 5403


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
140/140  (140/140)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Aarhyel, Déesse des Monstres Marins   Mer 25 Juin 2014 - 21:15

Bon retour ^^
Revenir en haut Aller en bas
Kurayami
Chevalier de bronze du Loup
avatar
Rôle : Loup Solitaire
Messages : 2040


Caractéristiques
Vie Vie:
172/172  (172/172)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Aarhyel, Déesse des Monstres Marins   Mer 25 Juin 2014 - 21:21

Bon retour ! Bien content de te compter à nouveau parmi nous !   
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 20015


Caractéristiques
Vie Vie:
426/426  (426/426)
Cosmos Cosmos:
592/592  (592/592)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Aarhyel, Déesse des Monstres Marins   Mer 25 Juin 2014 - 21:32

Bon retour

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4841


Caractéristiques
Vie Vie:
333/333  (333/333)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Aarhyel, Déesse des Monstres Marins   Jeu 26 Juin 2014 - 16:40

Bon retour cheers
Revenir en haut Aller en bas
Lenalee
Spectre Céleste de l'Innocence
avatar
Messages : 2174


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Aarhyel, Déesse des Monstres Marins   Jeu 26 Juin 2014 - 17:14

Bon retour parmi nous :)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Thanatos
Dieu de la Mort
Dieu de la Mort
avatar
Rôle : Fondateur
Messages : 18076


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
415/600  (415/600)
Armure Armure:
585/690  (585/690)

MessageSujet: Re: Aarhyel, Déesse des Monstres Marins   Ven 27 Juin 2014 - 13:03

Bon retour parmi nous

----------------------------------------


Spoiler:
 
Ma Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Ryuken


Rôle : Je tape, je détruis, j'extermine, je pulvérise, je massacre, j'anéantis... Mais, je vous aime bien en fait ! Bref, je suis un gars super sympa et super sociable ! Hé ouais !


Messages : 1534

Avertissement(s) : 3eme Averto: Ban

Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
299/299  (299/299)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Aarhyel, Déesse des Monstres Marins   Ven 27 Juin 2014 - 13:09

Bon retour déesse Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Biscione
Chevalier d'or du Scorpion
Chevalier d'or du Scorpion
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19451


Caractéristiques
Vie Vie:
311/311  (311/311)
Cosmos Cosmos:
400/400  (400/400)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Aarhyel, Déesse des Monstres Marins   Sam 28 Juin 2014 - 14:19

Bon retour parmi nous :)

----------------------------------------

Qui s'y frotte, s'y pique !


Merci à mon grand'papy pour cette magnifique signature
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Endymion
Chevalier d'or du Verseau
Chevalier d'or du Verseau
avatar
Messages : 3555


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Aarhyel, Déesse des Monstres Marins   Lun 30 Juin 2014 - 18:18

Bon retour Wink

Rien à redire à la qualité de ton rp bien entendu mais deux points de détails concernant ta présentation =>


- Attention d'utiliser le modèle de fiche de présentation que nous avons mis en place. Cela permet d'uniformiser les demandes et de voir de suite le personnage que tu souhaites jouer.

- le camp de Poséidon étant clos, tu seras considéré comme une divinité de l'Eden. dans le cas où cela te poserait un souci, n'hésites pas à me contacter par MP pour en discuter !

Sinon, tu as mon oui, sans souci.
Revenir en haut Aller en bas
Aarhyel

avatar
Rôle : S'assurer que les pensées salaces de chacun ne se perdent jamais
Messages : 95


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
175/175  (175/175)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Aarhyel, Déesse des Monstres Marins   Lun 30 Juin 2014 - 21:24

Merci!!!!!!!!!!!!!!!

Je suis tellement contente Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 20015


Caractéristiques
Vie Vie:
426/426  (426/426)
Cosmos Cosmos:
592/592  (592/592)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Aarhyel, Déesse des Monstres Marins   Mer 2 Juil 2014 - 19:05

Désolé pour le temps d'attente je t'ai donné les accès ^^

Amuse toi bien

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Aarhyel

avatar
Rôle : S'assurer que les pensées salaces de chacun ne se perdent jamais
Messages : 95


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
175/175  (175/175)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Aarhyel, Déesse des Monstres Marins   Jeu 3 Juil 2014 - 0:25

Merci! Je suis enfin moi ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Aarhyel, Déesse des Monstres Marins   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aarhyel, Déesse des Monstres Marins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Altercation avec un monstre marin
» Qui a crée ces monstres? Les gnbistes/ lavalas ou les deux !
» modification de certain monstres
» Loominëi , la déesse du destin.
» Bastet? C'est pas le nom d'une déesse égyptienne ça ? [PV Bastet]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace préparation du jeu :: Présentations :: Présentations validées :: Fiches archivées-