Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Mer 4 Juin 2014 - 20:25

C'était l'heure de continuer à faire les basses tâches du Sanctuaire. En effet, le Sethni avait reçu pour mission de se rendre du côté de la ville d'Arta pour enquêter sur un individu qui dirigeraient une bande de mercenaires faisant souvent des razzias sur la ville et œuvrant dans l'ombre pour en prendre le contrôle paraissait-il. Ses hommes étaient vêtus d'armures résistantes d'après la rumeurs et capable de faire preuve d'une violence exacerbée. Le Sethni devait rejoindre un Saint dans la ville. L'homme était affilié à la caste des Bronze et l'Hydre ne l'avait jamais rencontré. Tout ce qu'il connaissait de lui était son nom : Néron. Il avait été dit à Milan qu'il le reconnaîtrait et qu'il devrait bien s'entendre avec lui d'après la nature de son armure mais il n'en savait pas plus. En résumé, il devait s'informer sur les bandits et les chasser ou les arrêter. Cela faisait un moment qu'on lui confiait de plus en plus de mission. Cela signifiait que le Sanctuaire prenait confiance en sa personne et n'avait pas peur d'envoyer un Bronze Saint au charbon. Assit sur sa monture, le jeune voyait la ville d'Ara se dessiner à l'horizon. Après une bonne demi heure de marche, le jeune homme arriva au portes de la ville lourdement gardées et fermée. Le Bronze du crier pour se faire entendre et pour qu'un garde assez courageux daigne descendre pour se saisir du parchemin qu'il tenait dans ses mains. En le lisant, ses yeux semblèrent s'illuminer et il poussa le Sethni à l'intérieur tout en faisant en sorte que ses collègues ferme le tout derrière lui. Le voici enfin arrivé en ville.

La nuit venait de tomber et les gardes prévinrent l'Hydre qu'il ferait mieux de se trouver un endroit où loger car déranger le gouverneur de cette ville à cette heure reviendrait à commettre une gosse impolitesse. D'autant plus que le vieil homme était de plus en plus irritable depuis les assauts répétés et les razzias des soldats inconnus. Le garde lui indiqua deux adresses d'auberges. Le jeune homme se rendit à la plus proche mais on lui indiqua qu'elle était complète. Pour la deuxième, même constat. Le Sethni se retrouva seul et livrer à lui même en pleine nuit dans une ville inconnue. Cela commençait bien. Il allait falloir se trouver une maison abandonnée ou une personne charitable pour lui offrir le gîte et le couvert. Autant dire que par les camps qui couraient, les gens n'allaient pas être très sympathiques avec les personnes d'allure étrangère ou intrigante. Autant dire qu'avec sa monture achetée vite fait à un paysan et la grosse boîte qu'il portait sur son dos, l'adolescent paraissait des plus singuliers. La plupart des rues étaient vides. Personnes ne semblaient avoir envie de sortir en ces temps troubles. Il marcha et déambula deux bonnes heures avant de tomber sur un quartier qui semblait posséder tout de même un peu plus d'ambiance même si cela n'était pas aussi festif que cela le laissait croire.

Deux hommes jouaient une sorte d'instrument de musique pendant que des femmes dansaient. Ils devaient chercher un moyen de se distraire puis le Sethni remarqua le pot contenant quelques drachmes posé au pied d'un des hommes. Le Sethni prit quelques pièces dans sa bourse et les déposa dans le récipient. Il profita du spectacle pendant deux bonnes minutes avant de se décider à se remettre en marche histoire de ne pas oublier le pourquoi il était venu dans cette ville. Malheureusement, il erra encore une demi heure sans croiser une seule âme. Diable, c'était un véritable mouroir. Il y avait tellement peu de gens dans les rues qu'on ne craignait même pas de tomber dans un coupe gorge au coin d'une d'entre elles. Les seuls personnes que croisa le Sethni au cours de cette demi heure furent des gardes en patrouilles qui le contrôlèrent mais le laissèrent passer après la lecture de son parchemin. Le Sethni soupira et continua sa marche jusqu'au détour d'une ruelle. Il percuta alors une personne et se retrouva les fesses sur le sol emporté par le poids de sa Pandora Box. Lorsqu'il se releva, il se rendit compte que la personne qu'il venait de percuter n'était autre qu'un garçon de son âge.


- Excusez moi je ne pensais vraiment pas rencontrer quelqu'un au coin d'une rue c'est tellement mort ici!
Revenir en haut Aller en bas
Kiko

avatar
Rôle : Te les geler...
Messages : 255


Caractéristiques
Vie Vie:
132/132  (132/132)
Cosmos Cosmos:
165/165  (165/165)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Ven 6 Juin 2014 - 2:33

Cela faisait quelques semaines que Kiko siégeait dans la petite ville d’Ara en Grèce. Il avait choisi en son âme et conscience de parcourir l’Europe en quête de motivation, d’un avenir plus aventureux que pouvait lui offrir l’Espagne et sa famille campagnarde. Malheureusement, Ara connaissait un destin tragique : depuis un certain temps, elle demeurait la cible d’agressions préméditées de la part d’hommes en armure. Ainsi, elle contrôlait méticuleusement les entrées et sorties des personnes en ville, les étrangers temporairement écartés et mal vus.

La frayeur semblait omniprésente, en réel contraste avec les rues qui affichaient une occupation des plus déconcertantes... La nuit, pas un chat à fouetter, et la journée, c’était à peine si les habitants osaient sortir travailler ! Heureusement, le garçon bossait chez un vieil homme qui avait la bonté d’âme de le nourrir et loger en échange du labourage de son champ. Son logement ? L’écurie de ce-dernier dont les chevaux périrent d’un assaut des brigands.

Ce soir-là, Kiko ne trouvait pas le sommeil. Habituellement, couché sur un semblant de lit en paille, il s’écroulait, épuisé de sa journée au soleil écrasant, mais pas cette fois... Il sortit de son écurie, prenant soin de refermer derrière lui, et alla marcher un moment voir s’il rencontre la fatigue au coin d’une ruelle. Les nuits sont fraîches, et en associant la météo et les attaques répétées, personnes ne survivrait une nuit à la belle étoile !

Traînant tête basse, le moral à zéro, il percuta une personne qui le fit tomber de côté. Une maladresse imprévue lorsque l’on sait que rien ne vit à cette heure-ci ! Le bousculé ne fut autre qu’un garçon d’apparence aussi jeune, accompagner d’une pauvre monture et d’une boite accroché à son dos. Les deux ce relevant, le-dernier prit la parole et s’excusa :

Excusez-moi je ne pensais vraiment pas rencontrer quelqu'un au coin d'une rue c'est tellement mort ici !

Se dépoussiérant les épaules, Kiko entendu et fit de même, car ce fut également de sa faute :

Pardon, je n’ai pas fait exprès. Tu n’es pas du coin je me trompe ? Tu sembles épuisé, ton animal aussi, accepte de souper et dormir chez moi, au moins pour cette nuit ! Tu verras, ce n’est pas grand-chose mais c’est assez cosy...

Sans peur n’y reproche, il ramena chez lui l’inconnu mal au point, donnant ainsi qu’à sa monture de l’eau et de la nourriture du champ exploité plus tôt, ainsi qu’un lit de paille pour roupiller. Pourquoi ? Par pure gentillesse mêlée à l’ennuie de la routine, un peu de compagnie lui ferrait le plus grand bien !

Le lendemain matin, démarra l’heure des explications et des diverses interrogations. Plusieurs trottèrent dans la tête de Kiko la veille mais s’abstint de le questionner par respect. Déjeunant quelques fruits du marché, il commença à se présenter :

Salut l’ami, je m'appelle Kiko et excuse-moi encore une fois de t’avoir bousculé hier soir ! J’espère que tu as pu te reposer... Mais dis-moi, qui es-tu et que fais-tu dans un endroit paumé comme celui-ci ? Et que transportes-tu à tes cotés, une boite de cassoulet géante ?

Curieux et impatient, comme la plupart des jeunes de son âge.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Ven 6 Juin 2014 - 13:03

Il avait une tête de coupable celui-là. Le jeune garçon devait avoir quelque chose à se reprocher s'il invitait Milan à être logé et nourri. A moins que ses intentions ne soient ailleurs. L'Hydre n'était pas vilain garçon et il ne serait pas étonnant qu'on espère un peu plus de lui en lui payant des choses. Malheureusement, il n'appréciait que la compagnie des femmes à ce niveau là et était toujours chaste et pure donc si c'était là l'intention du gars, il se mettait un doigt dans l’œil jusqu'à très très loin. Cependant le Sethni n'était pas contre un endroit ou stocké sa monture et l'entretenir, se nourrir et passer la nuit. Si en plus il pouvait pouvait en profiter à l’œil, c'était encore plus tentant mais il ne comptait pas servir de monture ! Le bronze put après une longue marche mettre son cheval dans une mini-écurie où il recevait avoine et eau. Il eut droit lui même a un peu d'eau, une miche de pain et du fromage avant de se voir confier un petit lit de paille pas très ragoûtant mais qui valait toujours mieux que dormir dehors à même le sol. Le jeune homme ne dormit cependant que d'un œil et prit quelques heures avant de trouver le sommeil pour s'assurer que l'autre ne vienne pas le rejoindre dans son lit pour satisfaire d'éventuelles envies lubriques. L'étranger ne s'était pas présenté et lui même n'avait pas fait de même cela signifiait que cette hôte avait soit une idée derrière la tête soit était plus niais et naïf qu'une gamine de quatre ans. Réveillé aux aurores, le Sethni fit une rapide toilette à l'aide d'eau qu'il avait trouvé près d'un puits à proximité de la maison. Il se retrouva finalement à prendre un petit déjeuner en compagnie de l'adolescent étrange qui vous invitait à dormir chez lui sans même connaître votre nom. Peut-être était-ce une coutume locale ?

Ce fut lors de sa première morsure dans une miche de pain pita que l'autre commença par se présenter sous le nom de Kiko. Ce prénom ne faisait clairement pas grec. Il devait être étranger. Peut-être un esclave ou quelque chose comme cela. Le Sethni gardait un œil attentif sur sa Pandora Box qu'il gardait toujours à proximité de lui. Il ignorait ce qu'était du cassoulet mais il se doutait qu'en utilisant le terme boîte, le jeune homme voulait parler de l'urne sacrée contenant l'armure de l'Hydre. Il était bien curieux mais comme il n'avait pas tenté d'abusé de lui ou de le draguer au cours de la nuit et qu'il s'était montré plutôt sympathique bien qu'étant largement peu responsable et très naïf,  le Bronze décida de répondre à ses questions histoire de ne pas le laisser dans l'attente et dans le mystère. Ce n'était qu'un adolescent de toute façon. Les informations qu'il comptait dévoiler n'allait pas venir à l'encontre de la réalisation de sa mission.


- Enchanté Kiko bien que cette présentation semble bien tardive. Je me nomme Milan et je proviens d'un lieu situé à proximité d'Athènes. Je suis un Chevalier en mission et cette boîte contient tout l'équipement nécessaire pour mener ma mission à son terme. On m'a chargé de rencontrer un dénommé Néron en ville pour tenter de repousser les gens qui assaillent cette ville. A ce que j'en sais, l'homme que je recherche est très proche du gouverneur de cette ville. Tu saurais m'emmener à la résidence du gouverneur ? Je t'en demande peut-être beaucoup ... !Tu n'est pas d'ici toi ? Kiko ça ne fait pas très grec comme prénoms. A la limite, Kikos à moins que ce ne soit un diminutif ?  

S'il n'était pas de Grèce, il était calé dans cette ville et devait déjà y être au moment où les attaques avaient commencées. Peut-être que libérer la ville de ces assauts répétés permettraient à des étrangers de regagner leur foyer et leur famille. Sans aucun doute. Le premier objectif c'était de retrouver cet autre Chevalier de Bronze afin de mettre un plan en exécution afin de prendre de cours ces ennemis et de les empêcher de nuire. S'il suffisait de deux Bronzes pour mettre fin à leurs raids, les opposants ne devaient pas être très forts individuellement sinon le Sanctuaire aurait sans aucun doute fait appel à un ou plusieurs Chevaliers d'Argent. Il fallait tout de même se méfier car deux Bronze étaient quand même capable de faire de sacré dégâts. Il ne fallait donc pas prendre la mission à la légère.
Revenir en haut Aller en bas
Kiko

avatar
Rôle : Te les geler...
Messages : 255


Caractéristiques
Vie Vie:
132/132  (132/132)
Cosmos Cosmos:
165/165  (165/165)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Dim 8 Juin 2014 - 1:50

Kiko eut la politesse d’inviter dans son taudis le jeune garçon rencontré la veille. Il parut mal au point et avec les actions barbaresques des étrangers en armure, il ne put laisser l’inconnu dans un tel état, à dormir à même le sol. Mais il ne faut pas se leurrer pour autant, ce qui pencha dans ça balance fut l’âge visiblement très proche de celui-ci, et son apparence gentillet donnant confiance.

Ils se retrouvèrent assez frais le lendemain matin autour d’un véritable petit déjeuner, sans jeu de mots douteux ! Et après un petit moment de silence, le jeune boiteux prit la parole et se présenta :

Enchanté Kiko bien que cette présentation semble bien tardive. Je me nomme Milan et je proviens d'un lieu situé à proximité d'Athènes. Je suis un Chevalier en mission et cette boîte contient tout l'équipement nécessaire pour mener ma mission à son terme. On m'a chargé de rencontrer un dénommé Néron en ville pour tenter de repousser les gens qui assaillent cette ville. A ce que j'en sais, l'homme que je recherche est très proche du gouverneur de cette ville. Tu saurais m'emmener à la résidence du gouverneur ? Je t'en demande peut-être beaucoup ... ! Tu n’es pas d'ici toi ? Kiko ça ne fait pas très grec comme prénoms. A la limite, Kikos à moins que ce ne soit un diminutif ?

Il se prénommait donc Milan et me déclarait que la Box à ces côtés contenait une artillerie utile à sa mission, rencontrer un certain Néron, autre chevalier... Un récit enfantin, rien de bien sérieux en tout cas ! Kiko écoutait mais ne retenait rien de ces jacassements futiles. Jamais il n’avait entendu parler d’un corps d’armée de Chevaliers et encore moins composé de garçons de son âge ! Ne contredisant pas pour autant les dires de son invité, Kiko engloutissait ses dernières rations et répondait à ces propos :

Malheureusement pour toi l’ami je ne connais aucun Néron, il va falloir chercher encore un peu. Mais pour sûr que je connais cette ville comme ma poche. Pour tout te dire, je ne suis ici que depuis quelques semaines, originaire d’Espagne, en vadrouille à travers l’Europe. Les rues vident on en fait vite le tour… Très bien je t’amène à la résidence du gouverneur. Qui sais, tu me seras surement utile en retour, je crois au destin !

Ainsi, l’espagnol le conduisait directement au lieu convenu, tout de même à l’autre bout de la ville. Pour une fois, le vieil homme remarquera que personne ne travaille sur son champ ! Arrivé devant les portes de la demeure, rien n’indiquait que le gouverneur y demeurait présent. Puis au moment d’y pénétrer, il regardait Milan pour une dernière parole :

Une dernière chose, ne m’appelles plus jamais Kikos !
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Dim 8 Juin 2014 - 13:14

Le Sethni avait dût tomber sur le dernier des palefrenier. Il n'était pas en veine. Ce n'était pas avec un gars pareil qu'il allait pouvoir trouver Néron. S'il n'était pas au courant de l'existence de ce dernier, cela signifiait que l'autre Bronze était soit un homme officiant dans l'ombre du gouverneur soit que Kiko n'était pas au courant de grand chose au sein de la ville. Il allait sûrement devoir trouver une autre personne pour lui indiquer le chemin ou se débrouiller tous seul. Tous les chemins menaient à Rome et il finirait bien par arriver en temps et en heure dans la maison du gouverneur ou du moins l'endroit où il travaillait à officier son pouvoir. A noté que Kiko avait tendance à utiliser le terme ami un peu trop facilement. Faire confiance était une bonne chose mais se montrer trop naïf pouvait permettre à un Spectre d'exploiter votre faiblesse. Le jeune homme déclara venir d'Espagne. Le Sethni ne connaissait pas trop cette région du monde. Il savait où cela se situait sur une carte mais sans plus. Le point positif dans tout cela était que le jeune homme semblait vouloir conduire l'Hydre jusqu'à la dite maison du chef de la ville. Il allait donc pouvoir gagner du temps. L'espagnol le mena finalement à destination et semblait avoir un cerveau qui agissait à retardement constatant seulement maintenant que le Sethni l'avait nommé Kikos. A moins bien sûr qu'il n'ait enfin obtenu un peu de courage en arrivant face à une demeure où se trouvait quelques soldats de la ville.

- D'accord Kikou .. euh Kikos . . Kirikou ..Kiko ! Je vais y arriver. Laisse moi le temps de me faire à un prénom étranger ! Allez, il est temps que je montre quelque chose à ce garde.

Le Sethni pénétra dans l'enceinte de la maison et fut bien vite arrêté par un garde. Il lui tendit son parchemin officiel et ce dernier le lut avec difficulté. Après deux minutes de plissage d’œil, le Sethni eut enfin sa réponse. Le gouverneur se trouvait avec ses conseillers à l'hôtel de ville. Il lui indiqua le chemin en dessinant sur le sol un plan à l'aide d'une craie. Le Sethni mémorisa tout cela puis il se tourna vers l'espagnol pour lui faire part de son nouveau départ. Kiko devait être informé qu'il n'était pas prêt d'avoir fini de marcher. Il ne fallait pas qu'il pique sa crise déjà qu'il semblait vexer de ne pas s'être fait appeler par son prénom correct à moins que l'espagnol ne regrette simplement de ne pas avoir réussi à séduire le Sethni ? Tout était possible avec les inconnus ! Il ne fallait exclure aucune possibilité !

- Tu n'es pas obligé de rester avec moi mais on est parti pour l'hôtel de ville. D'après le garde ça nous ferait une bonne dizaine de minutes de marche. Rien d'insurmontable. Mettons nous en route avant que j'oublie notre itinéraire.

Il fallu quinze minutes à l'espagnol et le Sethni pour rejoindre l'hôtel de ville. Leur retard s'expliqua par le fait que l'Hydre tourna une ruelle trop tôt. Ils arrivèrent donc face à un majestueusement bâtiment. Ils pénétrèrent dans l'enceinte deux gardes vinrent tout de suite à leur rencontrer. Le Sethni leur tendit son parchemin et le garde qui semblait plus haut gradé que ceux qu'il avait rencontré jusqu'ici. Le soldat lu rapidement de long en large le parchemin et observa le sceau officiel avant de leur demander d'avancer jusqu'au hall et d'y patienter. Le garde ne voulu pas laisser passer Kiko mais le Sethni lui expliqua qu'il s'agissait de son valet et qu'il en avait besoin pour ses tâches annexes. Après d'âpres négociations, ils arrivèrent enfin tous deux dans le hall d'entrée. Ils ne durent pas attendre longtemps car une servante vint leur demander de monter à l'étage où ils débarquèrent dans un bureau. Un homme d'une soixantaine d'année, la barbe rasée de près, l'air encore vigoureux et mesurant près d'un mètre quatre-vingt-dix se tenait assit à son bureau. Lorsque les deux jeunes gens firent leur entrée, il se leva droit comme un I et prit le parchemin du Sethni et le lu rapidement. Il hocha de la tête en marmonnant dans sa barbe. D'une voix tout aussi vigoureuse que sa stature, il s'adressa aux deux jeunes gens tout en observant attentivement Kiko. Son regard perçant semblait sonder le cœur de l'espanol qui devait se sentir mal à l'aise.

- Je suis heureux de constater que votre « organisation » accepte enfin de me prêter main forte. On ne m'avait cependant pas averti que vous seriez deux Chevaliers ! D'ailleurs, il ne semble pas posséder de boîte magique comme la vôtre ou celle de mon fils. N'en a t-il pas besoin ?  Néron ne devrait pas tarder à arriver. Je l'ai envoyé s'assurer que les remparts étaient bien gardés et qu'aucune faille n'était perceptible dans leur structure. Il s'agit de mon conseiller militaire, d'un puissant guerrier mais aussi de mon  fils. Il incarne à lui seul la puissance d'une terrible créature : l'Hydre !

- Il s'agit juste d'un aide de camp. J'avais besoin de quelqu'un pour s'occuper des petites tâches ici pour que je puisse me concentrer sur ma mission principale. Serait-ce votre fils que je sens arrivé?

Le Sethni fit une petite grimace en ressentant le cosmos qui arrivait par ici. Il s'agissait d'une aura faite de puissance brute et de force pure. Même un être humain normal pouvait ressentir cette impression de force brute qui se rapprochait comme si un fauve s'apprêtait à attaquer. Kiko allait il ressentir ce phénomène lui aussi ? Pourquoi ce vieil homme avait il fait référence à l'Hydre alors que le Sethni portait cette armure ? A moins que peut-être, il y en ait une autre dans les constellations ! C'était cela à n'en pas douter. Il existait bien une Hydre mâle et une femelle ! Se pourrait-il que le destin se soit amusé à les réunir ?
Revenir en haut Aller en bas
Kiko

avatar
Rôle : Te les geler...
Messages : 255


Caractéristiques
Vie Vie:
132/132  (132/132)
Cosmos Cosmos:
165/165  (165/165)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Dim 8 Juin 2014 - 14:24

Kiko ne comptait pas siéger indéfiniment dans la ville d’Ara, ses activités étant composé de flemmardise, de méditation et de travail au champ. Malgré qu’il connaissait la ville de fond en comble, ces habitants lui étaient pour la plupart encore inconnu, tous préféraient rester cloîtrer chez eux en raisons des assauts répétitifs. Ce Néron, probablement un autre gamin déguisé, jamais un tel prénom ne lui avait été mentionné auparavant.

Ils partaient donc ensemble rejoindre l’habitation du gouverneur, un homme puissant et physiquement impressionnant. Arrivé devant l’entrée, Kiko exprimait son désir de ne plus être appelé Kikos, non pas qu’il eut honte de lui révéler ou qu’il parut énervé d’entendre cette ineptie, juste qu’en Espagne des kikos sont des fruits secs pas très ragoutant…

L’entrée dépassée, un garde leur demandait un laissé-passer, fort heureusement que Milan venu en raison officiel et non à titre personnel car malgré la bienveillance de l’espagnol, les deux se seraient fait renvoyer un coup de pied au derrière ! Cependant le dernier nous révéla que la personne ne figurait pas en sa demeure mais avec ses conseillers à l’hôtel de ville, pour environ dix minutes de marche :

Tu n'es pas obligé de rester avec moi mais on est parti pour l'hôtel de ville. D'après le garde ça nous ferait une bonne dizaine de minutes de marche. Rien d'insurmontable. Mettons nous en route avant que j'oublie notre itinéraire.

Finalement, Kiko prit goût a leur petite escale, et ne se plaignait pas le moins du monde :

Ton histoire m’intrigue Milan. Le peu que je sache de toi me semble intéressant malgré un scepticisme persistant… Voyant ou notre route nous même, comme je t’ai dis je crois au destin et sincèrement je n’ai rien de mieux à faire. C’est décidé, je prends ma journée de congé !

Il nous fallu quinze minutes pour rejoindre l'hôtel de ville, le retard s'expliquant du fait que Milan tourna une ruelle trop tôt, prétentieux et sûr de lui... Ils arrivèrent donc face à un majestueux bâtiment, pénétrèrent dans l'enceinte lorsque deux gardes vinrent de suite à leur rencontre. Le parchemin nous sauvâmes encore une fois, mais l'un des garde parut réticent au sujet de l’espagnol, pour sûr qu’il ne porta pas une boîte sur son dos ! Après négociation, nous arrivâmes tous deux dans le hall d'entrée.

Ils ne durent pas attendre longtemps car une servante vint leur demander de monter à l'étage où ils débarquèrent dans un bureau. Un homme d'une soixantaine d'année, la barbe rasée de près et l'air vigoureux s'y tenait assit. Lorsque les jeunes gens firent leur entrée, il se leva sec et prit le bout de papier pour y jeter un coup d’œil. Hochant la tête tout en marmonnant dans sa barbe, il s'adressa aux deux jeunes garçons, en observant particulièrement Kiko :

Je suis heureux de constater que votre « organisation » accepte enfin de me prêter main forte. On ne m'avait cependant pas averti que vous seriez deux Chevaliers ! D'ailleurs, il ne semble pas posséder de boîte magique comme la vôtre ou celle de mon fils. N'en a t-il pas besoin ?  Néron ne devrait pas tarder à arriver. Je l'ai envoyé s'assurer que les remparts étaient bien gardés et qu'aucune faille n'était perceptible dans leur structure. Il s'agit de mon conseiller militaire, d'un puissant guerrier mais aussi de mon  fils. Il incarne à lui seul la puissance d'une terrible créature : l'Hydre !

Milan répondit instinctivement :

Il s'agit juste d'un aide de camp. J'avais besoin de quelqu'un pour s'occuper des petites tâches ici pour que je puisse me concentrer sur ma mission principale. Serait-ce votre fils que je sens arrivé ?

Comment un homme à lui seul peut-il incarner la puissance d’un animal ? A moins que ces Box ne contiennent un élixir ou une cuirasse capable de décupler la force de son porteur ! Bizarrement, l’espagnol se senti mal à l’aise, comme si un être se rapprocha dangereusement d’eux… Aucune explication logique, si bien que ce ne fut pas la première fois que cela arriva. S’agit-il de Néron ?
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Dim 8 Juin 2014 - 19:19

Le Sethni entendit un bruit de chut ou plutôt de réception. L'aura s'était rapprochée et elle se trouvait maintenant à l'intérieur du bâtiment. Une ombre passa alors sur le côté du bureau et un homme apparu. L'homme était aussi grand que le gouverneur. Tailler dans le même bois à n'en pas douter. Une longue crinière blonde descendait de son casque pour venir se poser sur son torse et ses épaules. L'homme avait la trentaine et semblait respirer la puissance. Il n'avait pas daigné enlever sa cloth. Il la portait fièrement et le Sethni l'identifia presque immédiatement. La cloth possédait plusieurs paires d'yeux et par conséquent plusieurs têtes. Le design laissait présager qu'il s'agissait bien d'une personne portant l'armure de l'Hydre mâle. Cette constellation était la plus probablement celle rattaché à cette armure. Était-ce cependant véritablement une cloth d'Athéna ? Le Sethni n'en avait pas vraiment entendu parler auparavant. Le jeune bronze avait déjà entendu qu'il existait parfois des Saints qui ne possédaient pas de constellations protectrices. Des cas rares mais qui au fil des siècles avaient eut le mérite d'exister. L'homme jeta un regard aux personnes présentes dans la pièce. Il remarqua tout de suite la pandora box du Sethni et prit un petit air dédaigneux. Il s'agenouilla ensuite pour saluer son paternel. Celui-ci fit les présentations rapidement pendant que son fils se relevait. L'Hydre mâle se mit alors à parler d'une voix grave mais plus douce à entendre que celle de son père. Tout en examinant l'urne sacrée que portait l'adolescent grec venu du Sanctuaire.  


- Le Sanctuaire a enfin daigné envoyer de l'aide à notre ville. Il ne nous ont pas envoyés le plus costaud mais tu devrais faire l'affaire. Je n'ai besoin que de quelqu'un pour surveiller mes arrières pas d'une personne qui s'exposerait inutilement ha ha ! Tu dois être le Saint de l'Hydre femelle c'est cela ? Comme c'est intéressant ! Ton rôle sera de veiller à ce que je ne prenne pas un coup dans le dos ha ha ha !

Milan prit cela comme une petite pique mais il ne s'en formalisa pas. Le père passa dans la pièce à côté de son bureau et en revint en tirant une épaisse carte pleine d'annotation qu'il étala sur son bureau. Il partit ensuite et revint avec des soldats miniatures en bois. Il les déposa sur la carte et indiqua à chacun les points à regarder. Le Sethni l'écouta attentivement déblatérer ce qu'il y avait à savoir.

- Les mercenaires semblent avoir établit leur campement dans la vallée environnante. Ici soit ici ou encore ici. Ce sont leur trois positions connues. Nous avons déjà envoyés des hommes pour tenter de prendre leur position mais aucun n'est revenu. Quant aux raids qu'ils effectuent sur la ville, les rares personnes qui en ont été témoins et sont toujours vivant pour le raconter ne sont pas en état de raconter ce qu'ils ont vu. Ils ont d'ailleurs laissés un homme sans langue pour en témoigner. L'horreur incarné ! Ces hommes ont l'air bien entraînés, protégés par de lourde cuirasse et capable de survivre à des coups mortels. Plus le temps passe et plus leur raids s'intensifient et le nombre d'assaillant sembles augmenter proportionnellement. Votre objectif sera simple. Vous Milan et toi Néron, vous partirez à la recherche de leur campement et vous le raserez ! Ne faites pas de quartier ! Ils ne nous en ont pas fait ! Néron mon fils, tu t'es fais submerger par leur nombre mais cette fois avec ce nouveau compagnon d'arme, tu auras quelqu'un pour veiller sur tes défenses ! Je vous souhaite bonne chance !

- Je m'acquitterai de cette mission avec honneur mais je ne pourrai prendre autant de vie sans y voir une raison nécessaire. J'épargnerai le plus d'hommes possible car telle est ma façon d'être et de penser.

- Il sera fait selon votre volonté père ! J'ai déjà fait apprêter un chariot. Je vous entendrais en bas devant les portes de la ville, Bronze Saint!

Le Sethni descendit dans le hall et enfila l'armure de bronze de l'Hydre dans cette même pièce. Il remit alors aux servants du gouverneur sa Cloth Box en lui demandant de veiller sur celle-ci comme si leur vie en dépendait. Il reviendrait la chercher une fois sa mission terminée. Il se dirigea alors vers la sortie en compagnie de l'espagnol. Lorsqu'il arriva à proximité du chariot tirer par plusieurs chevaux, le Bronze s'adressa au jeune garçon qui l'accompagnait et l'avait invité à dormir chez lui.

- A partir d'ici, cela devient trop dangereux. Je ne peux pas te forcer à m'accompagner et je ne t'y encouragerai pas. Tu n'as pas d'arme et pas d'armure à porter. Me suivre te mènerait probablement à une mort certaine si je ne suis pas en mesure de te protéger!
Revenir en haut Aller en bas
Kiko

avatar
Rôle : Te les geler...
Messages : 255


Caractéristiques
Vie Vie:
132/132  (132/132)
Cosmos Cosmos:
165/165  (165/165)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Lun 9 Juin 2014 - 2:04

La présence ressenti par Kiko arrivait d’un pas lent mais sûr, une aura forte et décelable parmi les personnes présente à l’hôtel de ville. Franchissait la porte un homme, grand, bien bâtis, aussi bien que le gouverneur ce qui laissait présager son fils, le fameux Néron dont avait parlé tantôt Milan. Vêtu de son armure, il jetait un regard aux personnes de la pièce, s'agenouilla pour saluer son paternel qui le présentait pendant qu’il se relevait. Puis d’une voix grave mais plus douce que celle du gouverneur, il prit enfin la parole pour piquer l’aide des chevaliers de la Déesse Athéna :

Le Sanctuaire a enfin daigné envoyer de l'aide à notre ville. Ils ne nous ont pas envoyés le plus costaud mais tu devrais faire l'affaire. Je n'ai besoin que de quelqu'un pour surveiller mes arrières pas d'une personne qui s'exposerait inutilement ha ha ! Tu dois être le Saint de l'Hydre femelle c'est cela ? Comme c'est intéressant ! Ton rôle sera de veiller à ce que je ne prenne pas un coup dans le dos ha ha ha !

Prétentieux ! Nul doute qu’il en avait dans le bide mais de là à se la jouer... Toute aide est bonne à prendre, si bien que si le Sanctuaire envoyait un chevalier de Bronze, il estimait que sa capacité d’action était largement suffisante pour déjouer le désordre en ville. Mais passons aux choses sérieuses ; le père passa dans la pièce à côté de son bureau et en revint en tirant une épaisse carte pleine d'annotation qu'il étala sur son bureau. Il repartit ensuite et revint avec des soldats miniatures en bois qu’il déposa sur la carte avant d’entamer les explications :

Les mercenaires semblent avoir établi leur campement dans la vallée environnante. Ici soit ici ou encore ici. Ce sont leurs trois positions connues. Nous avons déjà envoyés des hommes pour tenter de prendre leur position mais aucun n'est revenu. Quant aux raids qu'ils effectuent sur la ville, les rares personnes qui en ont été témoins et sont toujours vivant pour le raconter ne sont pas en état de raconter ce qu'ils ont vu. Ils ont d'ailleurs laissés un homme sans langue pour en témoigner. L'horreur incarné ! Ces hommes ont l'air bien entraînés, protégés par de lourde cuirasse et capable de survivre à des coups mortels. Plus le temps passe et plus leurs raids s'intensifient et le nombre d'assaillant semble augmenter proportionnellement. Votre objectif sera simple. Vous Milan et toi Néron, vous partirez à la recherche de leur campement et vous le raserez ! Ne faites pas de quartier ! Ils ne nous en ont pas fait ! Néron mon fils, tu t'es fait submerger par leur nombre mais cette fois avec ce nouveau compagnon d'arme, tu auras quelqu'un pour veiller sur tes défenses ! Je vous souhaite bonne chance !

De par ses dires Milan et Néron répondirent respectivement :

Je m'acquitterai de cette mission avec honneur mais je ne pourrai prendre autant de vie sans y voir une raison nécessaire. J'épargnerai le plus d'hommes possible car telle est ma façon d'être et de penser.

Il sera fait selon votre volonté père ! J'ai déjà fait apprêter un chariot. Je vous entendrais en bas devant les portes de la ville, Bronze Saint !

Ainsi, nous descendîmes le hall et enfila son armure de l’Hydre. Ensuite, nous nous dirigeâmes vers la sortie lorsque Milan rétorqua à l’espagnol :

A partir d'ici, cela devient trop dangereux. Je ne peux pas te forcer à m'accompagner et je ne t'y encouragerai pas. Tu n'as pas d'arme et pas d'armure à porter. Me suivre te mènerait probablement à une mort certaine si je ne suis pas en mesure de te protéger !

A ces mots sincères, Kiko prit un air sérieux et confiant, un léger sourire au bord des lèvres. Il fixa son interlocuteur afin de le rassurer :

Milan, j’ai bien fais de te venir en aide l’autre soir, car sans le savoir tu es en train de me venir en aide à moi... Si j’ai quitté mon Espagne natal, c’est parce que je n’aimais pas la vie paisible qu’elle m’offrait. Je suis un mordu d’aventure, un hyperactif et toujours à l'écoute des autres. Malgré mon jeune âge je souhaite plus tard devenir quelqu’un... J’aimerai donc te suivre et prends entière responsabilité de ma survie !

Que la réponse ne soit pas négative ou non, il se fiche totalement du résultat final ; il compte suivre Milan et en connaître un peu plus sur la Confrérie des Chevaliers d’Athéna ! Intéressé ?
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Lun 9 Juin 2014 - 14:06

Pendant une dizaine de seconde, le Sethni pensa à mettre un coup de poing à Kiko pour le sonner et demander à ce qu'on le ramène chez lui mais une telle détermination de fier à bras lui donnait de l'allure et le Sethni ne pouvait pas le briser dans cet élan. Il demanda alors, par l'intermédiaire de Néron, que les gardes fournissent une armure légère, une épée, un petit bouclier ainsi qu'une arme feu et de la poudre. L'équipement d'un garde standard en somme. Ceci ne sauverait probablement pas la vie de l'espagnol mais si le Sethni arrivait à garder un œil sur lui et à ne pas trop l'exposer, il pourrait le maintenir en vie tout en réussissant sa mission. Le Sethni laissa le jeune homme se changer et monta à l'arrière du chariot laissant Néron s'occuper du pilotage. Celui-ci semblait renfrogner et pestait contre l'utilité d'emmener un faible avec lui, sauf si c'était pour s'en servir comme d'un appât. Le Sethni ne releva pas préférant ne pas créer de conflit. Kiko quant à lui était trop occupé à enfiler son armure de fortune pour écouter ce genre de baliverne. L'adolescent tendit la main au nouveau soldat pour l'aider à grimper juste au moment ou l'autre Bronze démarra en trombe. Le départ souleva un nuage de poussière et les soldats eurent tous juste le temps d'ouvrir la porte pour que le chariot passe. Ce gars était vraiment impulsif et se souciait très peu des autres. Pour le même prix, Kiko aurait pût tomber du chariot et se retrouver étaler sur la route, entraîné par le poids de son armure et de ses armes. Le regard noir braqué sur Néron, le Sethni s'adressa à Kiko sur un ton bas et sérieux. Il profitait du bruit des sabots sur le sol pour couvrir sa voix car il ne souhaitait pas que l'autre Saint prenne son ami et sa propre personne pour des couards. Mieux valait essayer de garder une certaine cohésion de groupe même si avec un tel individualiste, la difficulté pour y parvenir semblait très élevée.

- J'ai décidé de t'emmener pour honorer ta détermination mais je ne souhaites pas que tu t'exposes inutilement. Si jamais le danger devient trop grand, il faudra que tu fuies et si tu n'as pas cette opportunité, appelle moi à l'aide. Je n'en ai pas l'air mais je suis plus fort que tu ne le crois. Tu as déjà dût le sentir. Néron n'est pas un homme comme les autres. Même un non initié comme toi a dû ressentir la puissance de son cosmos.

Le voyage allait prendre plusieurs heures, à moins qu'ils ne tombent sur un raid en marche. Pour l'heure, le mieux à faire était de tuer le temps. Ce fut pourquoi le Sethni décida d'aborder le sujet du Sanctuaire ainsi que les armures et les Chevaliers. Très brièvement bien sûr. Il ne fallait pas rentrer dans les détails pour ne pas révéler des informations comme la localisation du Sanctuaire par exemple. Il y avait peu de chance qu'un humain non éveillé au cosmos arrive à rejoindre ce lieux sacré mais mieux valait prévenir que guéri. L'adolescent à l'armure de bronze espérait juste que ce genre d'histoire n'allait trop émoustillé Kiko car il semblait être en besoin total d'aventure. Au grand regret de l'Hydre, l'espagnol semblait cependant bien trop naïf et un peu trop irréfléchi pour vivre ce genre d'aventures. Cependant, l'erreur était humaine et même s'il était maxi cool, le Sethni en était un donc il pouvait arriver qu'il se trompe.

- Néron et moi ne sommes pas des soldats ordinaires. Nous appartenons à un ordre millénaire de Chevaliers qui combattons pour la déesse Athéna. Notre puissance est bien supérieure à celle d'un homme normal. Nous sommes capables de fendre la roche avec nos poings ou nos pieds. Ma constellation protectrice est celle de l'Hydre. Néron ne possède pas à proprement parler de constellation protectrice mais il porte également une armure liée à l'Hydre. Tout ceci est sans doute dur à avaler mais c'est la stricte vérité. Tu auras tôt fait de t'en rendre compte quand nous devrons livrer combat.

Le Sethni aperçu une boule de feu arriver tout droit du ciel. Elle tombait droit en direction du chariot. Il sauta de l'autre côté et abaissa la tête de Kiko. Le projectile passa à quelques centimètres de la tête de l’espagnol et alla s'écraser sur le côté de la route. Un autre arriva de face et Néron l'arrêta d'une main pour le jeter d'un coup de l'autre côté de la route démontant par là toute sa puissance et ses réflexe. Au loin, le Sethni distinguait des engins de sièges prêt à frapper de nouveau. Comment diable avaient ils été avertis de leur arrivée ? Coïncidence ou informations donnée par un traître?
Revenir en haut Aller en bas
Kiko

avatar
Rôle : Te les geler...
Messages : 255


Caractéristiques
Vie Vie:
132/132  (132/132)
Cosmos Cosmos:
165/165  (165/165)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Sam 14 Juin 2014 - 22:55

Kiko était déterminer à rejoindre le chevalier de Bronze de l’Hydre dans sa mission, aussi périlleuse soit-elle, et le Saint semblait touché par tant de fougue et de courage. Jeune, inconscient et sans arme, impossible pour autant d’être utile. Pour pâlir ce manque, il lui fournissait une armure légère, une épée, un petit bouclier ainsi qu'une arme feu et de la poudre, le panel complet du bon petit soldat !

Habillé, cela marquait le début des hostilités avec un départ en trombe. Une mauvaise manœuvre qui avait le don d’énerver Milan, regardant Néron aux commandes du chariot. L’Hydre s'adressait à Kiko sur un ton bas et sérieux, profitant du bruit des sabots sur le sol pour couvrir sa voix :

J'ai décidé de t'emmener pour honorer ta détermination mais je ne souhaite pas que tu t'exposes inutilement. Si jamais le danger devient trop grand, il faudra que tu fuies et si tu n'as pas cette opportunité, appelle-moi à l'aide. Je n'en ai pas l'air mais je suis plus fort que tu ne le crois. Tu as déjà dût le sentir. Néron n'est pas un homme comme les autres. Même un non initié comme toi a dû ressentir la puissance de son cosmos.

Quelle agréable surprise ! Le retour tant attendu de la gentillesse du village ! Cela prouvait en effet que rien n’est dû au hasard et que le donneur reçoit toujours le centuple de sa bienveillance. Pour autant ne pas s’en réjouir car leur mission demeurait de la plus haute importance, tout la ville d’Arta espérait être délivré du fléau qui s’abattait. Profitant du trajet, le chevalier d'abordait brièvement le sujet du Sanctuaire ainsi que les armures et les Chevaliers :

Néron et moi ne sommes pas des soldats ordinaires. Nous appartenons à un ordre millénaire de Chevaliers qui combattent pour la déesse Athéna. Notre puissance est bien supérieure à celle d'un homme normal. Nous sommes capables de fendre la roche avec nos poings ou nos pieds. Ma constellation protectrice est celle de l'Hydre. Néron ne possède pas à proprement parler de constellation protectrice mais il porte également une armure liée à l'Hydre. Tout ceci est sans doute dur à avaler mais c'est la stricte vérité. Tu auras tôt fait de t'en rendre compte quand nous devrons livrer combat.

Soudainement, une boule de feu tomba en direction de notre chariot. Fort heureusement, Milan assura la défense de l’espagnol qui ne fut qu’éraflé par le projectile. Une seconde pris également notre position mais rapidement stoppé par Néron d'une seule main et lancé de l'autre côté de la route, démontant toute sa puissance et ses réflexes. Affolé, pour ne pas dire apeuré, le jeune garçon questionna son compagnon de route sur l’incident fraichement produit :

Whaooo… J’ai rien compris Milan, merci infiniment ! Je dois être plus attentif, mais je t’avoue que je ne m’attendais pas à passer à l’action de suite ! Comment nous ont-ils repérés a ton avis ?

Bonne question… Au loin se distinguait de plus en plus des engins de sièges prêts à frapper de nouveau. Un guet-apens ?
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Sam 14 Juin 2014 - 23:34

Néron fit claquer les rennes et son aura augmenta intensément. La violence  de sa cosmo énergie était suffisamment impétueuse pour arriver à réveiller l'instinct de survie des équidés qui se mirent à galoper encore plus rapidement. Un nouveau projectile vint s'écraser sur le sol à une dizaine de mètres à côté du chariot. Ce n'était pas passé loin cette fois-ci. Ils étaient bien équipés ces soldats. Ils disposaient apparemment d'une bonne source d'information, d'un bon équipement et d'une organisation quasi militaire. En gros, ils ressemblaient à une véritable armée. Le genre de groupuscule que de simples gardes n'arriveraient pas à repousser. Pas étonnant que la ville se soit barricadée derrière ses murailles. Les questions se bousculaient dans l'esprit de l'Hydre plus rapidement que les coups qu'il était capable de porter à un adversaire. Néron semblait plutôt serein . Son expérience et son assurance naturelle devaient y être pour beaucoup. Il arrêta à nouveau un projectile à l'aide de sa grande main et il le réduisit en miette en refermant sa paluche. Ce fut à ce moment là que le Sethni se décida de répondre à l'Espagnol qui ne devait plus afficher une assurance aussi grande qu'à l'heure du départ. L'Hydre de Bronze était déjà impressionné de ne pas le voir mouiller son pantalon.

- Je n'en sais strictement rien. Ils ont soit décidé d'attaquer la ville mais cela n'explique pas pourquoi ils s'en prennent à nous en particulier. Si tu veux mon avis, ils ont l'air de savoir ce qu'ils visent donc je pense qu'une information à dû filtrer hors de la ville. Le tout est de savoir s'il s'agit d'espionnage ou de traîtrise ! Attentio ..... !

Le Sethni ne termina jamais sa phrase. Un projectile vint percuter et réduire en charpie une roue du chariot. A cause de la perte de l'objet circulaire, une partie du bas du véhicule toucha le sol et cela secoua de partout. Sentant directement le changement de poids, Néron détacha les chevaux laissant le véhicule aller faire des tonneau sur le côté. L'Hydre prit Kiko dans ses bras en espérant qu'il ne se fasse pas des idées. A l'aide de son cosmos, il manipula l'air autour d'eux pour créer des mouvements venteux qui les protégeraient des plus grands chocs. Les deux jeunes gens se retrouvèrent finalement sous le chariot. Au lieu de le détruire, le Sethni le souleva pour que l'espagnol puisse s'extraire de cette cachette improvisé puis il fit de même.  D'un bref coup d’œil, il analysa la situation. L'autre Saint se tenait en équilibre sur les deux chevaux qui galopaient à l'unisson. En direction du groupe. Les bombardements semblaient avoir cessé et une troupe d'une vingtaine de cavalier s'était mise en branle en direction de Néron. Celui-ci imperturbable bondi de son cheval et lorsqu'il toucha le sol, il le frappa de ses deux larges poings. La terre se souleva alors et s'ouvra pour engloutir une partie des cavaliers. Sa force était titanesque mais déjà de nouveaux cavaliers venaient grossir le rang de leurs compagnons. Leur but était sans aucun doute de joueur sur leur nombre pour immobiliser l'Hydre mâle !

- Kisskool ... euh Kiko ! Il faut que j'aille prêter main forte à Néron sinon il risque de se faire avaler par la marée humaine qui l'attaque. Reste ici et cache toi. Si nous venions à échouer tu seras le dernier à pouvoir témoigner de notre défaite. Reste armé et ne signale pas ta position, je te ferai signe quand il n'y aura plus de danger ! Je n'ai plus une seconde à perdre ! Tiens bon Néron, j'arrive et j'ai aussi deux mots à te dire sur la façon dont tu nous a largué comme deux malpropres !

S'ils s'en sortaient vivant cet idiot d'Hydre aurait des comptes à rendre à Milan. Se comporter de la sorte n'était vraiment pas digne d'un Saint.. Pour l'heure, le géant était en train de repousser un bloc d'assaillant à la seule force de ses bras. Le Sethni accouru à toute vitesse comme un démon et il se propulsa à l'aide de ses jambes et atterri sur le dos de Néron. Il s'en servit comme d'un tremplin et bondit dans les airs en augmentant son cosmos de façon rapide. Tel un ange, il paraissait s'être arrêté en plein vol pour fondre sur sa proie comme un rapace. De haut, il avait une vue d'ensemble, telle une Hydre contemplant le champ de bataille à l'aide de ses multiples yeux !
Revenir en haut Aller en bas
Kiko

avatar
Rôle : Te les geler...
Messages : 255


Caractéristiques
Vie Vie:
132/132  (132/132)
Cosmos Cosmos:
165/165  (165/165)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Jeu 19 Juin 2014 - 22:04

A peine le temps d’entrer en jeu que le chariot se faisait attaquer de tout bord ! Visiblement, l’ennemi semblait bien mieux préparé que nous, et surtout bien équipé. Une seule chose pesait de notre coté de la balance : les armure sacrée ! Si Milan supposait la vérité, alors ces protections magiques vaincront sans la moindre difficulté de simples hommes dépourvu de parure semblable. A moins que…

Ainsi, les projectiles ne rataient que de très peu leurs cibles, au point qui faille des interventions pour ne pas manger rapidement le sol. L’hydre prenait soin de rassurer le jeune homme qui ne comprenait vraiment pas ce qu’il se passait sous ses yeux ébaillis :

Je n'en sais strictement rien. Ils ont soit décidé d'attaquer la ville mais cela n'explique pas pourquoi ils s'en prennent à nous en particulier. Si tu veux mon avis, ils ont l'air de savoir ce qu'ils visent donc je pense qu'une information a dû filtrer hors de la ville. Le tout est de savoir s'il s'agit d'espionnage ou de traîtrise ! Attentio ..... !

A peine le temps de finir sa phrase qu’une charge vint détruire une roue du chariot, faisant pencher le véhicule. Et sentant le changement de poids, Néron détacha les chevaux laissant le chariot faire des tonneaux sur le côté. Le Bronze Saint prit Kiko dans ses bras pour le rescaper de cette folie. L'autre Saint se tenait en équilibre sur les deux chevaux qui galopaient synchrone en direction du groupe. Les bombardements semblaient avoir cessé et une troupe d'une vingtaine de cavalier s'était mise en branle en direction de Néron. Celui-ci imperturbable bondi de son cheval et lorsqu'il toucha le sol, il le frappa de ses deux larges poings. La terre se souleva alors et s'ouvra pour engloutir une partie des cavaliers. Milan se devait de faire quelque chose :

Kisskool ... euh Kiko ! Il faut que j'aille prêter main forte à Néron sinon il risque de se faire avaler par la marée humaine qui l'attaque. Reste ici et cache-toi. Si nous venions à échouer tu seras le dernier à pouvoir témoigner de notre défaite. Reste armé et ne signale pas ta position, je te ferai signe quand il n'y aura plus de danger ! Je n'ai plus une seconde à perdre ! Tiens bon Néron, j'arrive et j'ai aussi deux mots à te dire sur la façon dont tu nous as largués comme deux malpropres !

A ce moment précis, Néron repoussa un bloc d'assaillant à la seule force de ses bras. Milan quant à lui accourut à toute vitesse à sa rescousse. Se servant du dos de son compagnon, l’Hydre femelle bondit dans les airs, telle une colombe survolant le champ de bataille !
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Ven 20 Juin 2014 - 13:22

Kiko l'espagnol semblait avoir compris que rien ne servait de s'exposer. En se jetant dans la bataille ou se rapprochant, il aurait eut tôt fait de causer sa propre perte. D'ailleurs son courage semblait avoir fondu comme neige au soleil. En était témoin son manque total d'initiative et son écoute presque protocolaire des ordres donnée par le porteur de la cloth de l'Hydre. Ces hommes possédaient des armures lourdes, plus lourdes que la normal. Il était d'ailleurs étonnant que de simples guerriers arrivent à porter un poids aussi conséquent. Les protections étaient également résistantes mais rien de comparable avec une Armure de Bronze de la Chevalerie d'Athéna. Autre point étonnant, ces soldats ne semblaient pas s’embarrasser de la douleur. Le Sethni ayant déjà cassé le bras de l'un deux, il continuait à se battre malgré la souffrance occasionné. Le bronze tentait tant bien que mal de les arrêter de la façon la moins létale possible. Le poison de ses griffes plantées entre les pièces d'armures parvenaient à atteindre la peau et à neutraliser lentement certains d'entre eux mais pour d'autres, leur fougue était t-elle qu'il ne pouvait se résoudre qu'à leur infliger de plus lourdes blessures pour parvenir à les stopper. Néron quant à lui ne s’embarrassait pas de pareil état d'âme. Sa force implacable lui serait à broyer, à découper, à démembrer les  hommes comme s'ils n'étaient que de vulgaires objets  bon à être jeté. Cet homme créait un véritable carnage sur le champ de bataille et négligeait les dommages collatéraux. En avait-il toujours été ainsi ou son comportement avait changé avec l'obtention de son armure. Ce n'était pas la première fois que l'Hydre était contraint de rencontrer des Chevaliers d'Athéna au comportement des plus pragmatiques voir même maléfiques dans les cas les plus extrêmes.

Plus le Sethni en immobilisait, plus il avait l'impression qu'une nouvelle troupe surgissait de nulle part. Pour la peine, il avait plutôt l'impression que l'Hydre s'était incarnée dans cette armée plutôt que dans sa Cloth. Il comprenait maintenant pourquoi Néron sollicité l'aide du Sanctuaire pour parvenir à repousser pareille légion. Pendant quelques secondes, il se crût en surnombre mais il prit la voie des airs pour s'en donner un peu. Ce fut par la suite que tout s'enchaîna rapidement. Néron devint de plus en plus violent, ses attaques de zone fracassant la terre et y mêlant de la foudre électrocutant des soldats par dizaine.  L'Hydre géante répéta cette opération des dizaines de fois avant que le drame ne surgisse de nulle part. Son dernier assaut fut concentré en plein sur la position de Milan. Se trouvant à l'épicentre de l'attaque et n'étant pas préparé à la recevoir, le pauvre garçon se retrouva littéralement électrocuté sur place et entraîné dans le trou créer par la puissance de l'impact. Avant de sombrer dans l'inconscience, il avait eut tôt fait de voir le visage de son agresseur, ce Bronze Saint, qui semblait déjà s'en aller comme si sa mission était déjà achevée alors que se tenait encore si et là quelques mercenaires prêt à en découdre. Ce fut là que l'Hydre sombra dans l'inconscience.

Lorsqu'il revint à lui, la première chose que le Sethni ressentit fut une impression de fourmillement dans les membres de son corps. Ce phénomène résultait sans aucun doute de la décharge qui l'avait parcouru quelques heures plus tôt. Il avait l'impression d'en avoir été chamboulé jusque dans son cosmos comme si son énergie avait été paralysée momentanément. Il portait également des traces de brûlures ainsi que plusieurs autres blessures dont il ne se souvenait pas d'avoir été affublé. Ses deux mains étaient solidement attachées à un piquet et le reste de son corps était enterré dans le sol. La terre avait été remise négligemment. Il le sentait car elle ne donnait pas l'impression d'avoir été tassée et d'être donc totalement compacte. Il avait faim, il avait soif. Milan se sentait faible comme le dernier des vieillards et aussi abandonné. Une foule de question se bousculait dans son esprit ! Pourquoi Néron avait-il frappé comme cela sans se soucier de sa personne ? Pourquoi n'avait-il pas chercher à atteindre cet endroit ? Avait-il été vaincu ? Et Kiko l'espagnol ? Ce jeune garçon était peut-être son dernier espoir. Pour le moment, il était trop faible pour pouvoir s'extraire de terre. Avec un peu de repos, cela serait presque un jeu d'enfant ! Mais où es tu donc Kiko ?
Revenir en haut Aller en bas
Kiko

avatar
Rôle : Te les geler...
Messages : 255


Caractéristiques
Vie Vie:
132/132  (132/132)
Cosmos Cosmos:
165/165  (165/165)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Ven 20 Juin 2014 - 22:11

La terreur se lisait de plus en plus sur le visage de l’espagnol, et son esprit de plus en plus déconnecter de sa volonté. En effet, il se contentait de suivre les ordres du Chevalier de l’Hydre qui supervisait la contre-offensive à l'aide de Néron. Après tout, Kiko n’était qu’un gamin et surtout piteusement équipé, mais semblait assez intelligent pour vouloir rester en vie, la fuite n’étant pas forcément un signe de faiblesse !

Il constatait au loin du champ de bataille que les barbares, ou plutôt les mercenaires surentraînés ne faiblissaient pas le moins du monde, malgré les assauts musclés des deux Saints. Même blessé, exemple le bras cassé de l’un d'entre eux, il continuait à en découdre avec violence. Visiblement, la douleur ne faisait pas partie de leur programme…pourquoi un tel acharnement pour des causes malsaines ? Il ne captait pas toutes les facettes de l’Homme…

Néron quant à lui paraissait dépourvu de tout état d’âme, un atout mais avide d’humanité pour un défenseur d’Athéna. Il devenait véritablement agressif, ses attaques fracassant la terre et électrocutant des soldats par dizaine. L'Hydre mâle répétait cette opération des dizaines de fois avant que le drame ne surgisse de nulle part. Son dernier assaut se situa vers la zone de Milan, avait-il de la considération pour son allié ? Mais au moment de l’impact, l’espagnol se fut assommer par derrière et sombra dans l’inconscience la plus total, aucune idée sur ce qui arriva au pauvre Milan.

A son réveil, il demeurait seul à l’endroit où l’on l’avait laissé. Une chance que personne ne le tua au passage, certainement qu’il ne représenta aucun danger, du moins pour le moment…  Et Milan où était-il passé ? Il avait besoin de lui, autant que l’Hydre de son aide, surtout de sa fougue téméraire. L’instant recherche marquait le début d’un nouveau mystère, car aucune trace de Néron, ce qui laissa supposé soit qu’il ne se soucia du sort de Milan, qu’ils furent capturé ensemble si défaite il y eut, ou bien un traître !

Kiko commença à regarder aux alentours, voir si des indices se trouvaient, et grâce à Dieu des traînées recouvrèrent le sol, comme si une personne se fut attaché et tiré comme un malpropre, un vulgaire déchet. Bizarrement, les vilains ne prirent le soin de nettoyer leur passage, pourquoi ? Maladresse ou incitation à ce que des secours interviennent... Ainsi, il commença à suivre les traces marquées, en espérant qu’ils s’agissent bien de celles de Milan !
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Ven 20 Juin 2014 - 23:31

Aucun signe de l'Espagnol. Le Sethi semblait être le seul présent dans cette tente improvisée en cellules. Il y avait bien un autre homme mais la puanteur que dégageait son corps et la présence de nombreuses mouches témoignaient qu'il devait avoir passer l'arme à gauche depuis plusieurs heures. Heureusement, son visage ne lui était pas familier ce qui signifiait que ce cadavre n'était ni Néron, ni Kiko ! Il n'avait donc pas entraîner l'espagnol dans la mort Néron s'en était sorti du moins jusqu'à preuve du contraire. Trouver de la nourriture allait s'avérer plus que difficile et de toute manière, sans ses mains libres, il ne pourrait pas se sustenter facilement à moins de se tortiller comme un ridicule ver de terre. Cela ressemblait à mission impossible. De sa position et sans son armure, il ne pouvait bouger assez rapidement pour briser ses chaînes  au risque de se blesser lui même le bras en se cassant le poignet. Cette option était à écarter. Essayer de briser la terre pouvait se faire mais il préférait d'abord dégager ses bras pour se permettre de se défendre en cas d'une éventuelle attaque. Son cosmos allait l'aider délicatement. L'Hydre maîtrisait le vent et ce fut grâce à cet affinité qu'il manipula les courants venteux circulants dans la tente par l'entrée de celle-ci. Son but était d'exercer une pression d'avant en arrière sur le pieu tenant la chaîne et le bracelet qui immobilisait son bras jusqu'à arriver à le faire tomber. Cette opération minutieuse prit deux bonnes heures en comptant une demi-heure de repos. Ce fut donc soulagé que le Sethni parvint à extraire la chaîne hors du piquet tombé et libérant par la même occasion son bras droit. Il répéta la même opération pour le bras gauche et une nouvelle heure s'écoula. Il se relevait de plus en plus adroit dans ce petit tour de dextérité. Une fois ses deux mains libres, il fit tourner ses poignets et vérifia que tout était en état avant de tenter de s'extraire de terre.

Opération extraction de l'Hydre. Le Sethni concentra son cosmos et mit son énergie dans son poing droit. Il donna un rapide coup de poing  dans la terre, suivit d'un deuxième. Il répéta l'opération avec son bras gauche. La terre était maintenant assez friable pour qu'il remue son bassin et se remonte à la force des bras avec une petite poussée de cosmos. Après cinq minutes d'effort, ce fut un Milan essoufflé et transpirant qui se roula sur le sol pour reprendre son souffle. Il fallait maintenant retrouver son armure puis s'occuper de Kiko et Néron.  Le jeune homme se dirigea vers la sortie de sa tante et à son grand étonnement, il remarque que celle-ci n'était pas gardée. Il y avait bien des patrouilles dans le camp mais elle semblait plus que minimaliste comme si ce groupuscule de mercenaire ne s'attendait nullement à ce que quelqu'un s'évade ou attaque leur campement. Une attitude certes téméraire mais totalement idiote. Étrange comportement pour des mercenaires pourtant si organisés sur le champ de bataille. S'ils avaient gardés son armure elle devait soit se trouver avec leur chef, soit dans leur tente aux trésors soit dans leur armurerie. Le jeune homme déambula prudemment jusqu'à arriver à une tente se tenant à l'écart. Celle-ci était gardée par deux soldats lourdement armé. Le Sethni passa par le côté et désagrafa un pieu de la tente pour se glisser à l'intérieur. Il y avait là des tas de pièces, des objets d'arts mais surtout une boîte posée négligemment sur le sol : son urne sacrée. Il l'ouvrit et .... elle était vide de chez vide ! Son armure ne s'y trouvait pas.  A son grand regret l'Hydre du s'extraire et repartir à la recherche de la tente d'armurerie !

Ses recherches le mena vers une tente plus modeste qui n'était pas gardé. Il s'agissait bel et bien de l'armurerie qui était quasi vide hormis quelques râtelier d'arme et d'armure. A l'intérieur se trouvait posée au centre, sa Cloth de l'Hydre. Le jeune homme s'empressa de l'enfiler. Quelle douce sensation. Il était maintenant prêt à combattre si on exceptait les blessures, la faim et la fatigue. Cependant, il s'était sûrement fait repérer car une silhouette venait de se glisser sur l'ombre de la tente et se dirigeait vers l'entrée. La silhouette n'était pas fort grande mais le Sethni se tapi derrière un râtelier pour le prendre par surprise ! Mais de qui s'agissait-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Kiko

avatar
Rôle : Te les geler...
Messages : 255


Caractéristiques
Vie Vie:
132/132  (132/132)
Cosmos Cosmos:
165/165  (165/165)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Sam 21 Juin 2014 - 19:13

Kiko devait rejoindre le plus rapidement possible son compagnon Milan, introuvable depuis son réveil. Ce-dernier semblait s’être fait enlevé car jusqu’à preuve du contraire, il n’aurait jamais laissé Kiko inconscient à même le sol sur le champ de bataille. Et surtout aucune trace de Néron dont il se méfiait depuis leur première rencontre, un cosmos brut et malsain…

Comme seul indication les traînées présentes à terre, Kiko suivait ce sentier tracé par le corps d’un individu, lâchement maltraité, comme si ça capture ne suffisait pas. En espérant, ou pas, que ce fut celui de son ami… Ainsi, il marchait des heures durant tête baissé, pour remarquer au loin une sorte de campement improvisé, des tentes et des engins sur le côté, surement ceux utilisés durant la bataille !

Il avait vu juste car en se fiant à son instinct, il parvenait à retrouver les traces des vandales, mais seul, il ne pouvait faire grand-chose… Malheureusement impossible de faire demi-tour chercher du secours, l’unique solution résidait à faire preuve d’ingéniosité, tapis dans l’ombre pour libéré Milan de sa prison, et qu’une vendetta s’en suive !

Sur la pointe des pieds en slalomant les baraquements, l’espagnol entendit du vacarme. Mais le plus risqué demeurait les hommes non présent dans le camp, une seule erreur et le jeune garçon se faisait décapiter sans la moindre pitié qui lui sauva la vie la première fois. En fouillant deux ou trois de ses habitations, il vu des clés accroché en évidence dans l’une d’entre elles, et les prit sur lui ne connaissant leur utilité. Puis dans une tente particulièrement délabrée, il senti une odeur nauséabonde. Bien que forte, celle-ci ne l’incita pas à rebrousser chemin et il entra les mains collé au nez.

A l’intérieur, un homme attaché par des chaines, mort vu l’état de son corps et l’odeur qu’il dégagea. Mais le plus surprenant fut à côté de lui, un emplacement pour un deuxième prisonnier, vide mais marqué par des traces de lutte. Serait-ce possible que Milan ce soit échappé seul ? Rien de surprenant pour un Saint d’Athéna, ce qui lui plaisait de plus en plus. Sortant de ce macabre lieu, il vit à sa grande stupeur une habitation à l’écart, avec deux gardes à son entrée et un pieu déroché à son dos, le passage de l’Hydre ?

Il entra dedans et découvrit la ClothBox de l’armure sacrée. Heureux, il l’ouvrit et se rendu vite compte qu’elle fut creuse, donc un autre endroit dut garder l’armure. Il ressortit aussitôt et entreprit de nouveau ses recherches. Un peu plus loin, une tente non surveillée, assez modeste qui ne devait contenir que broutilles, ou vols de pillage ! Il se faufila lentement dans l’antre mais celle-ci fut assez sombre et rien de spéciale ne parut s'y trouver, à moins que…
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Sam 21 Juin 2014 - 21:41

Tapis dans l'ombre, le Sethni bondit sur la personne qui venait de pénétrer dans la tente. Il roula avec sur le sol et la plaqua contre la surface froide. Ses griffes sortirent de son gantelet et le Sethni frappa à toute vitesse. Les armes se plantèrent dans le sol et s'y brisèrent. A la dernière seconde, le jeune homme avait dévié sa frappe en reconnaissant Kiko qui avait bien faillit faire les frais de l'impulsivité du jeune bronze saint. Le guerrier d'Athéna se releva et s'épousseta avant de tendre la main à l'espagnol pour l'aider à se relever. Le voir en vie lui faisait plaisir dans le sens où il n'avait pas sa mort sur la conscience. C'était un comportement des plus égoïstes, il fallait l'avouer mais maintenant, le jeune homme pouvait aborder sa mission avec un poids en moins sur les épaules. Cela signifiait aussi que les hommes ne cherchaient pas à neutraliser tous les occupants de la carrioles mais seulement ceux qui les avaient attaqués ou qu'ils considéraient comme une menace. De plus si Néron l'avait épargné, le Sethni s'était peut-être trompé sur son compte à moins que l'Hydre mâle considère Kiko comme un vulgaire insecte qui ne pourrait pas lui causer de problème ou qu'il pensait que l'espagnol n'avait tout simplement pas survécu au retournement du chariot ce qui était fort plausible. Le Sethni serrait le poing à l'idée de s'être fait avoir par Néron. Il n'avait qu'une envie : lui coller ses griffe là où il pensait. S'il y avait une chose qu'il détestait par dessus tout, c'était le manque de loyauté mais avant d'accuser à tort, et ce même s'il bouillonnait, il valait mieux questionner l'espagnol sur ce qu'il avait vu ou entendu depuis que le Sethni avait perdu connaissance grâce à l'attaque dévastatrice du colosse qui portait l'armure de Bronze de l'Hydre mâle. Prépare toi Kiko ! Tu vas être noyer dans un flot de question incessant et tes réponses pourraient être déterminantes pour la suite de cette mission.

- Excuse moi Kiko. J'aurai bien pu te tuer. Je suis légèrement voir même beaucoup trop tendu avec cette bataille perdu, mes blessures, la faim, la fatigue et l'idée incessante que Néron m'ait délibérément attaqué ou du moins ne se soit pas soucié de ma personne lorsqu'il a porté sa technique dévastatrice. Toi qui était là au loin, tu as dû assisté à tout cela non ? Tu as du voir quelque chose ! L'as tu croisé ? Où est-il parti ? T'as t-il parlé ? Dit quelque chose ? Si tu es venu jusqu'ici, c'est de ton plein grès non ? Tu me cherchais ou tu es devenu complètement fou ? Répond moi bon sang ! Je crois que je suis au bord de la crise de nerf. Si je n'en apprend pas plus sur cette histoire, je risque d'exploser.

L'espagnol pouvait le sentir. Pendant plusieurs secondes, l'aura du Bronze Saint s'était montrée bien plus violente que celle de Néron lui même ce qui n'était pas peu dire. Le Sethni était littéralement énervé par le manque d'information à sa disposition. Kiko risquait d'en faire les frais et il fallait qu'il se reprenne pour éviter de faire une bêtise. Il souffla calmement et pensa à un bon morceau de fêta qui flatterait son estomac mais surtout le remplirait. Il fallait qu'il mange, c'était indéniable. Répondre aux besoins physiologiques était la base de la pyramide des besoins et il fallait donc les satisfaire pour aller mieux. Cela devait également faire des heures que Kiko déambulait pour se rapprocher de ce camp et ose s'y infiltrer. Il fallait trouver de quoi se nourrir, même une fois sorti de ce camp.  Objectif premier : s'excuser. Ensuite écouter les réponses de Kiko, trouver de la nourriture, un véhicule, sortir de ce camp et aviser pour la suite des événements. Un véritable programme digne d'un militaire mais il fallait s'y plier s'ils voulaient tous deux survivre et s'en sortir s'en avoir de remord.   !

- Je m'excuse de m'emporter de la sorte. Je devrais apprendre à tempérer mes sentiments car tu n'es pas la source de mon tourment. J'ai l'impression de m'être fait rouler dans la farine et je déteste cela. Il va falloir qu'on trouve de quoi se nourrir, boire et de quoi voyager rapidement. Tu n'as pas dût emprunter le même chemin que moi pour arriver jusqu'ici ! Aurais tu repérer un endroit où ils stockent leur vires ainsi qu'un semblant d'écurie ? Nous en aurons besoin pour fuir d'ici le plus rapidement possible à défaut de discrétion même si je ne compte pas rameuter tous leur régiment. Alors Kiko, as tu glané des informations à propos de ces endroits dans le camp ?
Revenir en haut Aller en bas
Kiko

avatar
Rôle : Te les geler...
Messages : 255


Caractéristiques
Vie Vie:
132/132  (132/132)
Cosmos Cosmos:
165/165  (165/165)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Lun 23 Juin 2014 - 11:25

Kiko entrait prudemment à l’intérieur de la dite tente. Celle-ci fut bizarrement éloigné des autres et son antre assez sombre, pour en cacher son contenue. A première vue, elle semblait sans intérêt jusqu’au moment où l’espagnol fut emporté par une personne qui le plaqua au sol. Il put sentir son poing cogner à quelques centimètres de son visage, mais pourquoi eut il dévié sa frappe ?

Il s’agissait en fait de Milan, le Saint en qui il avait perdu toute trace ! Des explications devait être donnée, même si dans l’inconscience la plus totale Kiko n’en possédait quasiment aucune. Après s’être relevé, l’Hydre prit la parole le premier, en premier lieu pour s’excuser :

Excuse-moi Kiko. J'aurai bien pu te tuer. Je suis légèrement voir même beaucoup trop tendu avec cette bataille perdu, mes blessures, la faim, la fatigue et l'idée incessante que Néron m'ait délibérément attaqué ou du moins ne se soit pas soucié de ma personne lorsqu'il a porté sa technique dévastatrice. Toi qui étais là au loin, tu as dû assister à tout cela non ? Tu as du voir quelque chose ! L'as-tu croisé ? Où est-il parti ? T’a-t-il parlé ? Dit quelque chose ? Si tu es venu jusqu'ici, c'est de ton plein grès non ? Tu me cherchais ou tu es devenu complètement fou ? Répond moi bon sang ! Je crois que je suis au bord de la crise de nerf. Si je n'en apprends pas plus sur cette histoire, je risque d'exploser.

Et le gamin, un peu confus, lui déclara ce qu’il sut de l’affaire :

Pour tout te dire, au moment où Néron s’apprêtait à te porter un coup, un homme m’a assommé par derrière et je n’ai pu en voir le dénouement. Je suis tombé net et après mon réveil il n’y avait que débris et cadavres. Aucune trace de ta personne et de Néron. J’ai suivi les traces du champ de bataille jusqu’à ce campement car apparemment ils ont trainé ton corps jusqu’ici sans en effacer les traces. Et j’ai fouillé moult tentes avant de te croiser, même celle qui sert de prison. Je suis désolé mon ami…

L’espagnol pouvait sentir en Milan la colère et une énergie brute monter, bien plus effrayante que celle de Néron déjà incroyablement oppressante, mais il serait bien plus judicieux de garder son calme et de déployer toute cette rancœur au moment opportun. Pour se détendre, le Bronze soufflait calmement, ne manquait plus à présent de trouver de quoi se reposer :

Je m'excuse de m'emporter de la sorte. Je devrais apprendre à tempérer mes sentiments car tu n'es pas la source de mon tourment. J'ai l'impression de m'être fait rouler dans la farine et je déteste cela. Il va falloir qu'on trouve de quoi se nourrir, boire et de quoi voyager rapidement. Tu n'as pas dût emprunter le même chemin que moi pour arriver jusqu'ici ! Aurais tu repérer un endroit où ils stockent leur vivres ainsi qu'un semblant d'écurie ? Nous en aurons besoin pour fuir d'ici le plus rapidement possible à défaut de discrétion même si je ne compte pas rameuter tous leur régiment. Alors Kiko, as-tu glané des informations à propos de ces endroits dans le camp ?

Je comprends, tu as été gravement sollicité aujourd’hui, pour ta survie et j’imagine que tu t’en es fait pour moi… Mais je m’en sors toujours hahahaha ! J’ai tout de même une bonne nouvelle, prend ces quelques baies et ma gourde remplie d’eau, j’ai pu me rassasier en chemin, ceux-là sont pour toi. C’est pas grand-chose mais calmera tes ardeurs pour le moment. Je n’ai vu Néron dans les tentes que j’ai fouillé, mais j’ai repéré à l’autre bout du camp, à coté de leur engin, un semblant décurie ou des chevaux y siège, y compris les nôtres ! Ce pourrait-il que l’Hydre mâle soit un traître ? Allons-y sans plus tarder.

Lui donnant les quelques vivres emmagasiné dans son sac à dos, ils partir en direction d’un lieu pour se ressourcer, avant de passer à l’offensive !
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Lun 23 Juin 2014 - 18:49

Le Sethni avait peut-être placé trop d'espoir en Kiko pour le coup. L'espagnol s'était fait assommer simplement et s'était réveillé. Il s'était ensuite réveillé comme une fleur et était arrivé jusqu'ici. Point de vue récolte d'informations, le jeune garçon n'était pas des plus compétents. Se trouvant seul derrière le chariot (c'était dans cette position que l'Hydre l'avait laissé à son sort), il n'avait rien trouver de mieux à faire que d'arriver à se faire neutraliser. C'était presque un exploit de s'être fait assommé en étant dans une position furtive. Le Bronze Saint ressenti l'envie de poser sa main devant ses yeux dans un geste de dépit mais il ne le fit pas se rappelant que l'espagnol était niais de nature et qu'il n'avait reçu aucune éducation militaire. Si en plus il s'excusait, cela ne servait à rien de le secouer plus. Cette aventure plus la tentative furtive du Sethni pour le neutraliser avait suffi à lui passer un savon même si cela n'avait pas été le but premier de la manœuvre. Si l'espagnol avait été un gosse, le Bronze lui aurait tapoté gentiment la tête et lui aurait donné un bonbon mais ce n'était pas le cas et il fallait se concentrer sur le principal. Tout n'était pas à jeté chez l'homme du sud ! Il avait tout de même réussit à conserver sa gourde d'eau (ce qui donnait vraiment l'impression à Milan que ses mercenaires ne se souciaient pas de récolter des vivres) et avait cueilli quelques baies. Voilà au moins quelque chose ou ce garçon excellait. Il n'y avait pas de honte à être un mauvais soldat et un très bon cueilleur. Nourrir un village était tout aussi important que de le défendre contre l'ennemi.

- De la nourriture ! T'es un champion l'espagnol ! Je vais n'en faire qu'une bouchée de tes fruits. Tu as du les manger il y  à un petit moment déjà et tu ne sembles pas être pris de crampe d'estomac ou de diarrhée ce qui est bon signe. Je te fais confiance sur ce coup mais si je suis malade, gare à toi Kiko. Avançons pendant le temps que j'avale ce petit casse croûte. Merci à toi !

Le jeune homme sortit de la tente accompagné de Kiko et il s'accroupit pour se cacher derrière la tente suivante. Il mangea ses baies. Elles étaient forts acides et il n'appréciait pas trop ce goût mais il s'en contenterait uniquement pour remplir son estomac. Il avala ensuite une rasade d'eau pour chasser la désagréable sensation qui remplissait sa bouche puis il rendit le contenant à Kiko. Il était maintenant temps de se mettre en marche. Ils progressèrent à pas de loup en direction de l'indication des écuries formulée par Kiko précédemment. Il fallait traverser tout le camps mais en longeant les tentes, il n'y avait pas grand risques à prendre. Les quelques sentinelles en poste ne semblaient pas aux aguets et il suffisait simplement d'attendre que certaines se retourne pour passer comme une ombre. Les deux compères arrivèrent finalement jusqu'à l'écurie. Le Sethni n'avait toujours pas répondu à la question de l'espagnol sur le cas de la traîtrise de Néron. A vrai dire, il ne voulait pas l'envisager même si cela pouvait être une possibilité avérée !

- Néron est peut-être un traître ou un parfait idiot. Je n'ose imaginer un frère d'arme qui s'en prendrait à un autre Saint. Ce serait jeter l'opprobre sur Athéna. Il doit y avoir une explication à tout cela même si elle doit être complètement tordue. Nous en apprendrons peut-être un peu plus en rentrant en ville. Pour l'heure tu vas faire exactement ce que je te dis. Ce que je vais tenter est très dangereux et tu risques d'y perdre la vie alors garde tes mains sur ton cheval et ne sort pas du périmètre de sécurité que je vais créer. Comme tu t'en doutes, sortir avec les chevaux tout en restant discret est peine perdue.  Les chevaux semblent être sellés ce qui nous fera gagner du temps. Grimpe sur ta monture et je ferai de même. Ensuite je créerai grâce à mon cosmos un tourbillon de vent qui nous entourera. Il faudra que tu restes à l'intérieur. Cela repoussera les assaillants et nous pourrons avancer en toute sécurité. Il se peut cependant que les animaux soient effrayés par le phénomènes mais ils s'y habitueront très vite. Allez en selle Kiko !

Les consignes avaient été données. Il ne servait rien d'attendre plus longtemps. Le jeune homme monta sur son cheval et commença à concentrer son énergie. Autour d'eux, le vent commença à s'élever et à effectuer un mouvement circulaire. Un tourbillon se forma alors autour des deux protagonistes leur laissant assez d'espace pour avancer sans se gêner.  Milan espérait vraiment que son plan allait marcher !
Revenir en haut Aller en bas
Kiko

avatar
Rôle : Te les geler...
Messages : 255


Caractéristiques
Vie Vie:
132/132  (132/132)
Cosmos Cosmos:
165/165  (165/165)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Jeu 26 Juin 2014 - 13:33

Les retrouvailles effectuées, les deux complices pouvaient accomplir leur destin. Il est vrai que Kiko n’assurait pas en collecte d'information mais ce-dernier avait pensé à récupérer de la nourriture pour l'Hydre qui à son avis possédait le ventre vide et asséché. Bien qu’acides, Milan ne crachait pour rien au monde sur les quelques baies et la gourde d’eau à moitié pleine, ou vide...

De la nourriture ! T'es un champion l'espagnol ! Je vais n'en faire qu'une bouchée de tes fruits. Tu as du les manger il y  a un petit moment déjà et tu ne sembles pas être pris de crampe d'estomac ou de diarrhée ce qui est bon signe. Je te fais confiance sur ce coup mais si je suis malade, gare à toi Kiko. Avançons pendant le temps que j'avale ce petit casse-croûte. Merci à toi !

Au moins, l’espagnol servait à quelque chose pour ne pas dire le contraire. Rappelons que son jeune âge et l’absence totale de connaissances militaires en font un individu commun, un simple civil non doté de réflexes de survie. Le chemin indiqué, les deux gamins traversaient le camp pour rejoindre l’écurie annoncée, repérée  un moment plus tôt. A ce niveau, le Saint n'avait toujours pas répondu à la question concernant la possible traîtrise de Néron, car après tout, il ne devait pas en savoir bien plus :

Néron est peut-être un traître ou un parfait idiot. Je n'ose imaginer un frère d'arme qui s'en prendrait à un autre Saint. Ce serait jeter l'opprobre sur Athéna. Il doit y avoir une explication à tout cela même si elle doit être complètement tordue. Nous en apprendrons peut-être un peu plus en rentrant en ville. Pour l'heure tu vas faire exactement ce que je te dis. Ce que je vais tenter est très dangereux et tu risques d'y perdre la vie alors garde tes mains sur ton cheval et ne sort pas du périmètre de sécurité que je vais créer. Comme tu t'en doutes, sortir avec les chevaux tout en restant discret est peine perdue.  Les chevaux semblent être sellés ce qui nous fera gagner du temps. Grimpe sur ta monture et je ferai de même. Ensuite je créerai grâce à mon cosmos un tourbillon de vent qui nous entourera. Il faudra que tu restes à l'intérieur. Cela repoussera les assaillants et nous pourrons avancer en toute sécurité. Il se peut cependant que les animaux soient effrayés par le phénomène mais ils s'y habitueront très vite. Allez en selle Kiko !

Kiko semblait assez perplexe car ce plan demeurait assez dangereux, autant pour les chevaux que pour les cavaliers. Mais le temps pressait et ils ne pouvaient se permettre d’attendre d’avantage. Après la mise en scelle de Kiko, l’Hydre monta sur son cheval et commença à concentrer son énergie. Autour d'eux, le vent commença à s'élever et à effectuer un mouvement circulaire. Un tourbillon se forma rapidement autour des deux protagonistes, leur laissant assez d'espace pour avancer sans se gêner. Impressionnante, elle endommagea l’écurie, rameutant les gardes aux alentours et indiquant précisément notre position. L’on se fit vite encercler et transpercer par milles et une flèche de tous bords, mais la bourrasque nous protégea des multiples assauts ainsi que de toutes les attaques de front ! Les chevaux ne parurent guère énervé car à son humble avis, le cosmos généré par le Bronze servi à les calmer, les rassurer et leur redonner confiance, galopant à travers les soldats médusés.

Ils quittèrent donc ensemble le maudit campement avec des hurlements à leur dos. Une bonne route très vite avalé par la hâtiveté des équidés. Arrivant à destination, nous constatèrent que les portes renforcés qui protègent le village des envahisseurs furent enfoncées, et nous vîmes un peu plus loin des habitations en feu, des villageois affolés criant à l’aide un peu partout ainsi que la majorité des gardes gisant au sol. Comment ? Probable que les bandits ne roupillèrent pas tous au campement mais de là à décimer le village... Une seule explication trotta dans la tête de l’espagnol : Néron ! Rappelons qu’il ne fut pas au camp de mercenaires ni en tant que prisonnier ni en train de boire un coup à leur côté. Sa présence expliquerait les ravages causés, des preuves qui renforçaient de plus en plus son idée de traîtrise.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Jeu 26 Juin 2014 - 17:23

Leur évasion fut un véritable tintamarre mais ils furent protégés par le tourbillon. L'effet de surprise fut tel qu'aucun soldat n'eut le temps de se lancer à leur poursuite. Leur plan avait marché et les deux jeunes gens firent route vers la ville afin de retrouver Néron mais surtout d'informer le gouverneur. Ara avait cédé. Ce fut là la première pensée du Chevalier de Bronze lorsqu'il aperçu les portes enfoncées de la ville. Il avait déjà presser son cheval à galoper plus vite lorsqu'il avait observé des colonnes de fumée qui s'échappaient de la ville. Bon sang ! Ils arrivaient trop tard. En pénétrant dans la ville, les dégâts étaient déjà considérables. Des maisons brûlées, des corps sans vie. Femmes, enfants, hommes, sans distinction de sexe ou d'âge. Des gardes gisaient si et là et au détour d'une ruelle, le Sethni entendit un gémissement. Il s'agissait d'un soldat qui avait le ventre transpercés de plusieurs flèches et d'une énorme lance. Il agonisait sur le sol. Son regard voyait déjà la mort arrivé mais il ne prit pas Milan et Kiko pour des anges des enfers. Il se contenta de leur parler, tout en crachant de temps à autres du sang.

- Ils ont tout ravagé. Ils cherchent à prendre l'hôtel de ville. Je sais qui vous êtes. C'est moi qui vous ait ouvert la porte. Vous étiez avec Néron ! Est-il mort ? Si nous l'avons perdu lui aussi, nous somme perdu !

Milan se souvint du visage de cet homme qui perdit à l'instant la vie devant lui. Par simple respect, l'Hydre posa ses mains sur les paupières du gardes pour les fermer. Il n'avait jamais été très croyant par rapport à ces superstitions mais ils savaient que d'autres y accrochaient plus d'importances. Ainsi donc Néron ne semblait pas avoir refait surface ce qui était étrange. Il n'avait pas semblé afficher la moindre faiblesse au cours de son affrontement contre les mercenaires. Quelque chose clochait mais quoi difficile à dire. Le Sethni lança un regard déterminé à Kiko et il remonta sur son cheval pour filer vers le centre ville. En passant par les rues, l'espagnol pût constater que l'homme qui l'avait hébergé chez lui n'avait pas connu une fin heureuse et que sa tête avait fini par être détachée du reste de son corps et planter sur une lance. Triste fin. Milan avait sacrément foiré sur ce coup. Quelle idée aussi d'envoyer un Bronze Saint inexpérimenté pour régler une mission aussi dangereuse ? Sur papier, elle était plus que simple ! Les sabots résonnaient sur les pierres des rues et ils mirent un peu de temps à rejoindre le centre-ville et l'hôtel de ville. Lorsqu'ils y arrivèrent, ils virent une véritable légion de soldat vaillamment repoussé par le gouverneur et ses hommes. Un canon avait été monté sur un mur et il permettait de faire de belles percées dans le groupe de mercenaire.

Passer à cheval dans cette marée humaine était impossible. Le Sethni indiqua donc la voie aérienne à Kiko. Bondissant comme un lézard, l'Hydre n'eut pas trop de mal à se hisser sur le toit d'une maison avoisinante et il tendit la main à l'espagnol pour qu'il grimpe en toute hâte. Il se mit alors à courir et à bondir de toit en toit, évitant ainsi de se retrouver pris dans la cohue générale. Le canon retentissait à intervalle régulier ainsi que d'autres bruits d'explosions. Les retranchés semblaient vouloir défendre leur ville ardemment. Comme un animal blessé, ils redoublaient de réflexes et de rage pour venir à bout de leur adversaire. A force de bon les deux jeunes gens gagnèrent l'enceinte de la maison du gouverneur et faillirent se faire tailler en pièce par deux gardes qui mirent quelques secondes à comprendre qu'ils n'étaient pas des mercenaires. Ils furent alors rapidement amenés au gouverneur qui avait enfilé une armure qui semblait plus décorative qu'utile. Il s'adressa à eux en d'une voix énervée.


- Bon sang mais qu'est ce que vous avez foutu ? Néron n'est pas avec vous ? Ne me dîtes pas qu'il est mort ? Vous avez attiré la mort dans cette maison bande d'i !!!!

Un fracas fit trembler l'édifice et le sol céda sous leurs pieds. Le garde présent ainsi que le gouverneur, Kiko et Milan se retrouvèrent deux étages plus bas recouvert de poussières, de débris, de gravats. Un pied se posa alors à quelques centimètres du visage de Milan. Lorsque ses yeux remontèrent il aperçu un homme de grande taille portant une armure : Néron. Ce dernier soulevait son père au dessus du sol en maintenant sa tête entre ses énormes doigts. Un sourire narquois se dessinait sur son visage carnassier.
Revenir en haut Aller en bas
Kiko

avatar
Rôle : Te les geler...
Messages : 255


Caractéristiques
Vie Vie:
132/132  (132/132)
Cosmos Cosmos:
165/165  (165/165)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Jeu 26 Juin 2014 - 18:43

La petite ville d’Ara venait d’être assiégée durant l’absence des deux jeunes gens. Durant leur état de captivité, les bandits avaient calculé leur retour en ces terres pour semer une attaque dévastatrice, rasant presque tout sur son passage décimant habitations et population. Et bien entendu, Néron ne semblait pas avoir refait surface pour défendre les lieux de son gouverneur de père.

Par-delà le bruit des flammes et le métal des armes se cognant les unes aux autres, se distinguait en traversant les portes enfoncées un gémissement. Il s’agissait d’un garde le ventre transpercé de plusieurs flèches et d'une énorme lance agonisant au sol. Le pauvre tentait de communiquer avec nous avant de lâcher son dernier soupir, souffle de vie d’un innocent :

Ils ont tout ravagé. Ils cherchent à prendre l'hôtel de ville. Je sais qui vous êtes. C'est moi qui vous aie ouvert la porte. Vous étiez avec Néron ! Est-il mort ? Si nous l'avons perdu lui aussi, nous somme perdu !

Entre incompréhension et crachat de sang, on assistait là à une triste fin, mais cela résidait en son métier, en toute connaissance de cause. Et par respect, l'Hydre posa ses mains sur les paupières du garde pour les refermer…

Tachons d’avancer plus loin !

Ainsi donc les deux garçons remontaient sur leur chevaux respectif pour continuer jusqu’au centre-ville. Et au grand malheur, En passant par les rues étroite de la ville, Kiko constatait que le vieil homme qui l'avait hébergé chez lui ne connut une fin heureuse, sa tête détachée du reste de son corps meurtri et planter sur une lance. Cela marqua un tournant dans l’esprit de l’espagnol, une haine incommensurable s’empara de lui le poussant a donné un coup de pied fracassant la lance ou reposait la tête du vénérable ! Il n’espérait plus que de retrouver l’auteur de ce crime pour le venger…

Les sabots résonnant sur les pierres du chemin,  ils parvinrent enfin à rejoindre le centre-ville et l'Hôtel de Ville. Lorsqu'ils y arrivèrent, ils virent un véritable attroupement de soldats vaillamment repoussé par le gouverneur et ses hommes, à l’aide d’un canon monté sur un mur permettant de percer à sang le groupe. Milan eu la brillante idée de passée par la voie aérienne, grâce aux toits encore solides,  évitant ainsi de se retrouver pris dans la cohue générale. Et à force de bond, ils gagnèrent l’enceinte de la maison du gouverneur. Assez rapidement ce-dernier nous retrouvâmes afin de nous sermonner violemment :

Bon sang mais qu'est-ce que vous avez foutu ? Néron n'est pas avec vous ? Ne me dîtes pas qu'il est mort ? Vous avez attiré la mort dans cette maison bande d'i !!!!

Un fracas fit trembler l'édifice et le sol céda sous leurs pieds. Le garde à ses côtés ainsi que le gouverneur, Kiko et Milan, se retrouvèrent deux étages plus bas recouvert de poussières et de gravats. A cet instant, l'espagnol vit un homme en armure débarquer et soulever le gouverneur par-dessus terre, tenant sa tête entre ses énormes poings…

Néron !!!

Le mot qui survint instinctivement de sa bouche. Le garde toujours au sol la tête relevée, ébahis s’enfuit en criant de peur, par craindre que l’Hydre mâle nous tue tous par folie meurtrière. Quel manque total de professionnalisme... L’espagnol enchaîna instantanément sur the question, rhétorique ?

Lâche ton paternel sale traître, je le vois à ton sourire narquois ! Es-tu également le tueur du vieil homme un peu plus haut dans la rue, il possédait un champ et une écurie. Réponds c’est un ordre !

S’emballant, Kiko n’attendait pas vraiment de réponse et se jeta précipitamment sur Néron, le poing droit armé d’un sérieux élan. Mais trop prévisible, le Bronze Saint n’eut cas dévier sa tête afin d’esquiver et colla une claque qui propulsa le garçon sur le côté, tenant toujours son père de l’autre main. Au sol, le brave avait mal, et paraissait en difficulté pour se relever…
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Jeu 26 Juin 2014 - 20:50

Kiko fut balancé comme une mouche par Néron et cela eut le don d'éveiller la colère de Milan qui se releva en chancelant. Ce géant était vraiment une de ses personnes qui profitaient de sa force mais le Sethni avait du mal à comprendre ses intentions. Les mains du colosse semblaient se resserrer sur le crâne de son père dans le but de lui éclater le crâne. Il n'en fallu pas plus au Sethni pour foncer à son tour sur l'Hydre mâle qui lâcha son paternel et para le coup du Bronze Saint de sa paume. Il lui asséna ensuite un puissant coup de pieds. L'Hydre femelle para avec ses bras mais recula sur plusieurs mètres à cause de la puissance de l'impact. Si le Sethni n'avait pas eut la présence d'esprit de bloquer cet assaut, il aurait certainement subit de lourd dégât tout comme son armure. Néron fondit sur lui et et posa ses mains sur les épaules du gamin et l'envoya tourner dans les airs et percuta un mur. Le géant répéta la même attaque qu'il avait déjà utilisé sur le champ de bataille et Milan l'esquiva de peu. Il s'en était fallu d'un cheveux pour qu'il se retrouve dans le même état que dans le camp de mercenaires. L'important c'était de gagner du temps et de comprendre la situation.

- Je ne te comprend pas Néron ! Ton père réclame l'aide du Sanctuaire parce que tu es incapable de gérer la situation et puis tu t'en prends à nous et participe au sac de la ville. Ça ne tourne vraiment pas rond dans ton crâne. Ce n'est pas parce que tu mesures prêt de deux mètres que tu peux te permettre d'écraser les gens comme des punaises. Les gens comme toi ne vivent que par la violence!

En un éclair, l'Hydre géante fut derrière Milan et lui asséna un puissant coup à la tempe. Ses capacités dépassait de loin celle du Sethni. Néron pouvait sans problème rivaliser avec un Chevalier d'Argent voir même plus. Le Bronze était à peu prêt convaincu que même son maître aurait eut difficile à se défaire de ce colosse. L'homme ramassa alors un énorme gravât et le lança en direction de Kiko. Le Sethni se servit alors de son corps comme d'un bouclier pour protéger son compagnon de route. Une gerbe de sang sortit de sa bouche au moment de l'impact et il recula de plusieurs mètres en chancelant avant de retrouver une posture normale. Néron se mit à rire comme un bossu et Milan bondit vers son adversaire pour échanger des coups rapides avec son ennemi du moment, le tout sous les paroles d'une Hydre mâle décomplexée et explicatives.Ce n'était pas les aveux ou les révélations que l'adolescent attendait.

- Je sers justes mes propres intérêts. C'est mon père qui a réclamé l'aide du Sanctuaire pour lutter contre mon armée. Des hommes triés sur le volet, équiper des meilleures armes et armures de notre époque. Je dispose de moyen que tu ne peux pas soupçonner. Mon père était un grain de sable dans la mécanique divine. Je vais vous éradiquer de la surface de la planète. C'est la fin pour vous.

Néron asséna sa technique destructrice en direction de Milan qui la para comme il pût mais fut projeté et traversa un mur. L'impact n'avait pas été aussi puissant que la première fois. Instinctivement l'Hydre avait réussit à esquiver une partie de la technique destructrice de son adversaire. Il voyait tout de même des étoiles devant ses yeux ainsi que trente-six chandelles. Le jeune homme ne pourrait pas assumer un tel combat. Il décelait peu à peu les failles dans la seule technique utilisée jusqu'à présent par son ennemi  mais il ne pourrait pas l'encaisser plus de deux fois, il en était à peu prêt sûr. Émergeant des décombres, l'Hydre tomba sur un triste spectacle. Le colosse avait posé un pieds sur un tas de gravât et soulevait un énorme morceau du plafond au dessus de Kiko. On aurait dit un prédateur prêt à écraser un parasite dérangeant. Son regard carnassier était injecté de sang. D'un coup il abattit sa charge en direction de l'espagnol et le temps sembla se figer. Milan était impuissant face à cet assaut. Pour lui s'en était déjà finit de Kiko. Il ne lui restait plus qu'à croire en la survie du jeune garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Kiko

avatar
Rôle : Te les geler...
Messages : 255


Caractéristiques
Vie Vie:
132/132  (132/132)
Cosmos Cosmos:
165/165  (165/165)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Ven 27 Juin 2014 - 12:40

Un fulgurant coup qui avait le don d’assommer légèrement l’espagnol et le retenir à l’écart quelques instants, ainsi s’achevait sa montée d’adrénaline. Mais point le combat qui ne faisait que commencer ! Milan se précipita sur Néron pour  venger du mal les pauvres victimes de sa folie mais l'Hydre mâle lâcha son père et para le coup du Bronze Saint de sa paume. Il enchaîna ensuite sur un puissant coup de pied que l'Hydre femelle para de ses bras mais recula sur plusieurs mètres en raison de la puissance du choc.

Une vrai brute cet homme ! Étonnantes les facultés que possédait les Saints d’Athéna ; Kiko, toujours allongé au sol, assistait à la scène avec stupeur… Néron fondit sur lui et posa ses mains sur les épaules du gamin pour l'envoyer valser dans les airs et percuta un mur au passage. Le géant répéta la même attaque qu'il avait déjà utilisée sur le champ de bataille et Milan l'esquiva de peu. Gagner un peu de temps semblait dès à présent judicieux pour la remise en état de Kiko ainsi d’éclaircir un tant soit peu la situation :

Je ne te comprends pas Néron ! Ton père réclame l'aide du Sanctuaire parce que tu es incapable de gérer la situation et puis tu t'en prends à nous et participe au sac de la ville. Ça ne tourne vraiment pas rond dans ton crâne. Ce n'est pas parce que tu mesures prêt de deux mètres que tu peux te permettre d'écraser les gens comme des punaises. Les gens comme toi ne vivent que par la violence !

Imperturbable, le vilain continua ses assauts, cette fois ci en direction de l’espagnol qui fut sauvé par l’interposition du corps de son ami. Néron quant à lui passa aux aveux même si elle ne fut pas celles attendu :

Je sers justes mes propres intérêts. C'est mon père qui a réclamé l'aide du Sanctuaire pour lutter contre mon armée. Des hommes triés sur le volet, équiper des meilleures armes et armures de notre époque. Je dispose de moyen que tu ne peux pas soupçonner. Mon père était un grain de sable dans la mécanique divine. Je vais vous éradiquer de la surface de la planète. C'est la fin pour vous.

Néron asséna sa technique destructrice en direction de Milan qui la para comme il pût, affaibli par la durée du combat et l’importe puissance des coups encaissés. Nouveau changement de cible, le colosse souleva un énorme morceau de plafond tombé au sol juste au-dessus de Kiko, pour en terminer une bonne fois pour toute avec cet indésirable, tel une semelle sur un insecte. D’un regard imbibé de sang, il abattit son colis destiné à l'espagnol.

A cet instant précis, le temps paru se figer. Kiko fixa les yeux grand ouvert la charge tomber sur lui mais par un miracle inexplicable, l’espagnol tendu son bras gauche et un léger bouclier cosmique se créa, fracassant le morceau de plafond à l’impact. Toujours en mode survie, le gamin se releva d’une traite et infligea un coup de poing ampli d’une rage telle qu'il fit reculer de quelques mètres le colosse, en cadeau un énorme bleu virant au rouge sang sur sa joue gauche. Les yeux du valencien changèrent de couleur, ils devinrent d’un bleu ciel étincelant, un regard froid dont on imagina aisément la perte d’humanité. Avançant à pas nonchalant, Néron recula instinctivement, laissant toujours le même espace entre les deux protagonistes puis Kiko lui rétorqua, d’une voix lente et assurée :

Tu vas payer pour tout ce que tu as osé faire, envers la ville d'Ara, ton père, Milan, le vieil homme et moi-même. Aucune rédemption possible, la mort est ta seule issue !

A peine terminée, il se déplaça tellement vite que la définition de la téléportation sembla la plus adéquate à expliquer ce phénomène, pour finalement bloquer par derrière l’Hydre mâle. Immobile malgré la force exercée pour se dégager, il assista à la démonstration de courage du gamin, on put également distinguer une lueur émanant de son corps, un cosmos ?

Milan dépêche-toi j’ai peur de ne pas pouvoir le tenir bien longtemps, déclenche ta plus puissante technique qu'on en finisse une bonne fois pour toute avec ce massacre ! Tant pis si je dois y laisser la vie c’est notre seule chance !!!

Kiko promulgua ses dernières volontés, qui furent d’éradiquer à jamais ce monstre de chevalier, au point d’y rester s’il le fallait. Milan devait réagir en tant que Saint, et écouter à la lettre les indications du jeune homme serait son dernier signe de respect envers lui, la victoire du bien contre le mal...
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   Ven 27 Juin 2014 - 19:31

Miracle, coup du sort, destin des étoiles ? Tous ces mots défilèrent dans l'esprit du jeune guerrier d'Athéna lorsqu'il aperçu Kiko repousser le rocher et venir frapper Néron. L'adrénaline combinée au cosmos pouvait créer des miracles mais il ne fallait pas chercher à en faire de trop au risque de finir avec le cou broyé sous les mains d'un colosse. Le plan de l'espagnol était bien pensé mais sa maîtrise imparfaite de son cosmos  et son côté néophyte du combat allait lui coûter cher. Néron déploya son énergie phénoménale et commença à irradier son corps d'électricité qui alla se transmettre dans le corps de Kiko. Ensuite, il couru vers l'arrière en direction d'un mur et bondit plusieurs fois pour écraser le jeune homme contre la surface rocheuse et le faire lâcher prise ce qui arriva au bout du troisième choc conjugué au courant électrique. Ce fut si rapide et bref que l'Hydre n'eut même pas le temps d'intervenir. C'en était trop ce fut Milan qui explosa pour le coup. Son aura mauve explosa aux alentours et le vent se leva par puissantes bourrasques. Même ainsi il savait que son cosmos ne serait pas suffisant pour venir à bout de ce monstre qui rigolait et s'approchait de lui d'un pas lent comme si une attaque portée par le Sethni ne lui ferait pas plus de mal qu'une simple piqûre de moustique.

- L'ordre de la chevalerie est dépassé. J’œuvre pour son bien. Pour instaurer une nouvelle ère de paix. Votre énergie fais plaisir à voir. Rejoignez moi. Je vous donnerai une place de choix parmi les mercenaires. Même à toi le vermisseau si tu es toujours en vie hahaha ! Rendez vous ou vous mourrez à mon prochain assaut. Ce que je vous ai montré jusqu'à maintenant n'était qu'un avant goût hahaha !

La question en se posait même pas. Jamais au grand jamais Milan ne renierai celui qu'il était. Le jeune homme pouvait être buté, stupide, impulsif mais jamais au grand jamais il ne se battrait pour œuvrer à la destruction de villes ou  contre le Sanctuaire. Il ne fallait pas déconner. Le seul problème qu'il voyait pour le moment était qu'il n'arriverait pas à stopper Néron. Il parviendrait sans doute à lui infliger un sévère handicape mais pas à le vaincre ou du moins à arriver à l'immobiliser suffisamment pour le neutraliser. Cela craignait beaucoup. La rage de vaincre de Milan était forte mais elle ne pouvait pas non plus accomplir l'impossible surtout pas avec son inexpérience de ce genre de situation. Il avait besoin de soutien mais où le trouver ? Le cosmos du jeune homme commença à s'élever de plus en plus par vagues successives. Son niveau d'énergie était impressionnant mais loin d'égaler celui de son adversaire lorsqu'il atteignit son apogée. La mouise et pour trouver un apport cosmique il ne fallait pas compter sur Orion ou un autre Saint. Le seul qui semblait capable d'utiliser vaguement et comme un vieil alcoolique à bourré comme toute la Pologne était Kiko qui devait sans doute voir trente-six chandelles pour le moment. Il ne restait que l'appel à l'aide à faire à ce dernier en espérant qu'il entende quelque chose ce qui ne semblait pas gagner d'avance.

- Kiko il faut que tu m'aides en m'envoyant ton cosmos .. enfin ton énergie. T'as bien dû ressentir un truc quand tu as cassé ce rocher. Bref essaye de refaire la même chose mais en me l'envoyant sans agressivité. Ce serait sympa et plus simple pour moi. En garde Néron. Cet assaut sera mon dernier ...quoi qu'il arrive.

Le message était passé ou pas. Milan ne pouvait pas faire mieux de toute façon. Néron venait de prendre une apparence d'homme électrique et s'apprêtait à utiliser une nouvelle arcane. Lui même commençait à bouger ses bras dans une sorte de danse synchronisée et mille fois répétée qui représentait chaque étoile de la constellation de l'Hydre. Son cosmos continuait d'augmenter mais attendait désespérément un signe de celui de Kiko. Si l'énergie de l'espagnol ne lui parvenait pas, il passerait tout de même à l'attaque et ce peu importe les conséquences. Il ne pouvait pas se permettre de ne pas tout miser dans ce dernier coup !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]
» C'était un petit navire ... [Flashback Milan Sethni - Aurora, mer méditerranée]
» Rififi sous le soleil [Flashback Milan Sethni - Amélia]
» [Quête Solo en Italie : Milan Sethni] Antonia s'est enfuie !
» Un après-midi Sicilien [Flash Back Lenalee - Milan Sethni]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-