Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1234


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]   Jeu 29 Mai 2014 - 17:00


Apparemment Milan n’avait pas encore compris que la majorité des choses qu’elle avait dites plutôt dans la journée était pour la plupart des mensonges purs et durs. Fallait croire que la gamine avait des talents de manipulatrice tout compte fait, si seulement son caractère enfantin ne lui faisait pas cracher le morceau au bout d’un petit moment. Cela étant, l’homme la prit encore une fois pour une idiote, cependant elle n’en tient pas compte, haussant les épaules en réponse aux paroles de son compagnon de route. Après tout, elle avait l’habitude à présent qu’il lui lance des piques, cela était devenu tellement fréquent que cela ne la blessait même plus. En tout cas, il lui laissa jusqu’au soir pour essayer de localiser la signature énergétique de son démon, ce qui en soit n’était pas vraiment grand-chose étant donné que l’après-midi était tout de même déjà bien avancée. Il fallait donc faire vite, Elicia le savait. Tandis que Milan se mettait contre sa pandora box afin d’admirer la voute céleste. Malheureusement comme le soleil était toujours présent, il ne pouvait pas vraiment regarder les étoiles. Enfin, ce n’était pas le plus important actuellement.

Il fallait faire vite, parce que la petite n’avait pas forcément envie d’aller rencontrer des sorcières pour que ces dernières la renvoie d’où elle venait, si tant est-ce que ce genre de personne existaient vraiment, en fait. La spectre se contenta donc de fermer les yeux et de faire le vide afin de tenter de trouver une espèce de canal afin de remonter jusque son démon et ainsi espérer entrer en contact  avec cette entité venant des Enfers. Si ce dernier avait réussi à l’emmener là-bas la première fois, il pouvait tout aussi bien recommencer. Malheureusement c’était plus facile à dire qu’à faire, puisque la demoiselle ne sentait rien de spécial. Pendant qu’elle continuait à chercher silencieusement, elle entendit Milan demander s’il ne s’était pas passé quelque chose pour que Sébastian ait pris la fuite. Il y avait peut-être une raison, après tout leur contrat avait été rompue une fois la mort de son père survenue, ce qui voulait dire en toute logique que le démon était libre de s’en aller puisque l’objet de son contrat avec la gamine avait été accompli.


« - Bah fit simplement Elicia. Il était en droit le faire puisqu’il a pris ma vie, ce qui était sa récompense. Le contrat passé avec ce démon stipulait qu’il devait me tuer une fois que ma vengeance était à terme. Comme c’est le cas, en toute logique il n’avait plus de raisons de rester avec moi. »

Continuant de sonder bien au-delà de l’endroit où ils se trouvaient, Elicia finit par capter quelque chose. Automatiquement elle envoya un signal cosmique, demandant au démon qu’il l’aide une nouvelle fois. Cela n’était pas un nouveau contrat, simplement un ordre à prendre. Le démon ne verrait aucunes objections à l’aider une fois, surtout qu’il fut un temps il était habitué à l’aider. Puis au pire, elle avait ajouté mentalement que comme elle était spectre à présent, étant tous deux serviteurs d’Hadès à présent, il valait mieux qu’il l’aide à revenir aux Enfers. Parce jusque-là, elle n’avait l’appellation spectre d’Hadès que de nom et rien d’autre étant donné qu’elle n’avait encore jamais été dans le Royaume Souterrain… A cette simple pensée, une douleur lancinante qu’elle connaissait que trop bien se fit sentir au niveau de son œil droit. Surprise, elle poussa un cri de douleur avant de plaquer les mains sur l’œil qui lui faisait maintenant mal. Elicia tituba de quelques pas, tandis qu’elle se demandait la raison pour laquelle il s’était passé cela. Était-ce donc une façon pour répondre qu’il ne voulait plus être à son service ? Allez donc savoir.

« - Eeeeeeeeeeeeeeeeeeek ! Milan ! s’écria la petite, attirant l’attention de l’homme. Mon œil me fait mal, tout à coup ! »

Cette dernière avait été si soudaine et fulgurante que la jouvencelle en avait les larmes aux yeux. La gamine s’était laisser choir à genoux, luttant pour ne pas pleurer parce qu’elle avait mal. Heureusement la douleur partit aussi vite qu’elle était s’était fait sentir, au soulagement de la donzelle. Peut-être que son acolyte voudrait vérifier ce qu’elle avait, auquel cas il risquerait fort de se mordre les doigts en constatant qu’il s’était vraiment passé quelque chose et que Sebastian avait bel et bien entendu la demande de celle qui était encore sa maîtresse puisque le pentacle de cette dernière était réapparu.

Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]   Jeu 29 Mai 2014 - 19:36

Mouais ... cela semblait quand même être un contrat très bancal. La plupart du temps les gens les signait sans même savoir lire puis se retrouvait prit dans un engrenage dont ils ne pouvaient s'extraire. Ici le démon avait parfaitement réussi son coup, se libérant et appliquant apparemment le contenu du pacte à la lettre. Il aurait tout de même pût laisser une indication pour aller en enfer ce bougre d'andouille. La gamine continua son petit manège jusqu'au moment où elle se mit à beugler comme un dindon en se plaignant de douleur à son œil. La première pensée de Milan fut d'extraire la chose de l'orbite en sectionnant une partie grâce à Excalibur puis il se ravisa car ce n'était sans doute pas une bonne idée d'un point de vue éthique bien qu'il risquait d'y trouver une certaine forme de soulagement. L'idée de la désinfecter avec de l'alcool lui parcouru un moment le cerveau mais il s'y refusa, se demandant s'il n'allait pas faire pire que mieux. Le jeune homme ne savait pas trop quoi faire pour soulager sa douleur. Pour ce qui était de brûlure classiques ou de coupures, il aurait pût préparer quelque chose à l'aide de plante sauvage mais là pour le coup, il n'était pas expert au niveaux des yeux. Qui plus est quand l’œil était orné d'un pentacle. D'un côté c'était une juste rétribution des choses à la fois pour le tonneau de poissons pourris mais également pour en avoir voulu faire qu'à sa tête. Si ils s'étaient mis à la recherche d'un occultiste, la jeune fille se serait sans doute épargné pas mal de douleur mais pour l'heure elle devait se contenter de souffrir le martyre et attendre que cela passe.

- Je ne m'y connais pas en matière d’œil. Reste assise je vais te chercher quelque chose à boire. Je t'avais pourtant dit qu'il aurait mieux valu aller chercher une personne qui maîtrise les arts occultes plutôt que te tenter une détection au hasard. Il n'est pas étonnant qu'un démon laisse une surprise douloureuse à quiconque tenterait de le repérer. Attends deux minutes, je reviens avec de l'eau fraîche.

Ni une ni deux, le Sethni alla chercher le bol en fer dans la maison puis couru jusqu'au puits pour aller chercher de l'eau fraîche. Il fit ensuite le chemin inverse et donna le récipient à la jeune femme pour qu'elle se désaltère. Le Sethni ne savait pas trop quoi faire pour soulager la gamine. Il prit un peu d'eau au creux de sa main et le passa sur le front de la gamine pour éviter que sa température corporelle ne monte trop. Ce serait embêtant. Mis à part cela, le Capricorne ne savait pas quoi faire et alla s’asseoir sur sa souche en réfléchissant. La gamine s'était trop concentrée et il en résultait une douleur. Soit cela allait réveiller quelque chose, des souvenirs enfuis, chez la gamine soit c'était là la marque de l’œuvre du démon. Dans un cas comme l'autre, il allait falloir se tenir sur ses gardes afin de parer à toute éventualité. Si la gamine se montrait agressive, il allait falloir la calmer voir l'immobiliser.  Si c'était le démon qui venait faire le malin, il faudrait aussi le calmer. Le Capricorne d'or ignorait le niveau que possédait une telle entité mais il était prêt à lui rabattre le caquet à cette bestiole cornue si elle osait se pointer avec ses odeurs de souffres. La seule représentation d'un démon qu'il possédait dans son esprit était celle du diable comme on le décrivait parfois simplement : des pattes de cous, une queue fourchue et des cornes. Peu importe son apparence, le démon du dimanche risquait de passer un sale quart d'heure s'il s'en prenait à lui ou à la petite gamine.

- As tu déjà ressenti une telle douleur ? Ce pentacle que tu as sur l’œil ? Qu'est ce que c'est ? As tu ressenti son énergie ? T'as t-il finalement repéré ? Est il loin ? A moins que ce ne soit de la fatigue ? Dis moi quelque chose ! J'aimerai savoir si je dois te trouver un médecine ou si ça ira ?  Il fait un peu plus sombre ou ce n'est qu'une simple impression ? Si tu sens sa présence ou celle d'autre chose fais moi signe. Je me chargerais de tenir cette chose à l'écart. Je ne te laisserai pas tomber avant de t'avoir ramener en enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1234


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]   Jeu 29 Mai 2014 - 21:47

Une chose était sûre, c’était qu’Elicia n’avait rien compris à sa vie il y a quelques instants. Elle était tranquillement en train de sonder l’espace autour d’eux pour retrouver son majordome qu’au bout d’un moment la douleur était apparue comme ça. Surprise, elle n’avait pu s’empêcher de crier au secours à l’adresse de Milan afin que celui-ci vienne voir ce qu’il se passait. Ce dernier examina donc l’œil de la petite après avoir écarté assez brutalement les doigts qu’elle avait encore dessus. C’est là qu’il sembla se rendre compte d’un détail que malheureusement la petite ne put voir. Ce genre de chose se voyait devant un miroir, hors elle ne savait pas trop ce qu’elle avait à présent à l’endroit où la douleur s’était fait sentir. En tout cas cet incident sembla prendre au dépourvu le chevalier qui ne savait pas trop quoi faire en réaction. D’ailleurs il ne se priva pas pour le lui faire remarquer, ajoutant par la suite qu’ils auraient dû tout de même tenter de trouver une sorcière plutôt que de chercher son démon qui n’avait apparemment pas très envie d’être retrouvé. Cela étant, Milan déclara qu’il allait aller au village chercher de l’eau afin de lui donner à boire. Drôle d’idée que celle-ci, se surprit à penser Elicia qui avait remis ses mains sur son œil droit tandis qu’elle attendait que la douleur parte. Cette dernière repartit aussi vite qu’elle était survenue, si bien que l’eau que son compagnon de route ait rapporté soit sur le coup assez inutile. Enfin, c’est l’attention qui compte comme on dit si bien, autant donc ne rien dire sinon Milan risquait fort de s’énerver encore plus qu’il ne l’était bien que pour le moment, son attention était de savoir comment est-ce qu’il pourrait bien soulager la petite.

Ce dernier avait pris un peu d’eau dans le creux de ses mains pour l’appliquer sur le front de la spectre qui se demandait ce que cela allait bien faire. Peut-être est-ce qu’il pensait qu’en ayant se pentacle en guise de pupille, le démon était en train de la posséder ? En tout cas cela n’avait pas l’air d’être le cas même si le visage livide de la jouvencelle pouvait faire penser le contraire. Il fallait dire que cela faisait quand même depuis quelques années maintenant qu’elle n’avait plus sentit cette douleur, autant dire que cette dernière avait maintenant une idée claire de ce qu’il s’était passé. Milan était reparti à l’extérieur, bientôt suivit de la petite qui n’avait apparemment plus mal du tout. Ce n’était pas étonnant puisque c’était seulement au moment de l’apposition du pentacle que celle-ci avait mal, rien de plus. Visiblement c’était de cela qu’il s’agissait, étant donné que l’homme lui demanda par la suite si elle avait déjà eu ce genre de douleur et qu’était supposé être le pentacle sur son œil. Ainsi c’était cela ! La petite était en train de se faire une idée de la situation à présent, et elle pu enfin répondre à Milan qui avait beaucoup de question quant à ce qu’il venait de se passer ainsi que les raisons qui aurait poussé le démon à se manifester de la sorte.


« - Oui, j’ai déjà eu ce genre de choses. Répondit simplement la petite. C’était lorsque j’ai fait le pacte avec le démon. Il m’avait apposé aussi un pentacle. Cela m’étonne, j’ai juste demandé qu’il vienne m’aider, je ne pensais pas qu’il referait un contrat juste pour cela… »

En tout cas c’était gentil de la part de Milan d’essayer de la protéger tant qu’ils n’avaient pas réussi à trouver un moyen pour que la gamine retourne chez elle, en Enfers. Quoi qu’il en soit, maintenant qu’elle avait de nouveau un contact avec son démon, peut-être serait qu’une question de minutes à présent pour que sa mission prenne fin…

« - Tu sais, le pentacle est supposé me lier au démon qui arbore ce symbole. Expliqua Elicia en s’asseyant près de Milan. Cela veut dire également qu’il peut venir dès que lui en donne l’ordre, donc si tu veux, je peux le faire venir ? »

Au moins maintenant l’homme savait que Sebastian risquait fort de se montrer à eux à présent. Comme quoi, Elicia avait vraiment eu enfin un éclair de génie en essayant de retrouver son majordome en essayant de capter son essence cosmique. Milan pouvait dès à présent la confier à son démon, où au contraire vouloir d’abord le voir lui avant de faire quoi que ce soit. Fallait dire que la donzelle était un petit peu sous sa garde puisque ce dernier avait promis de l’aider à rejoindre les Enfers alors que le démon lui-même avait rompu leur contrat dès que cette dernière avait rendu l’âme. La petite fille attendait donc le consentement de son acolyte pour faire quoi que ce soit, même si Sebastian était peut-être déjà là en train de les guetter dans l’ombre…
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]   Jeu 29 Mai 2014 - 23:25

La môme le mit au parfum. La dernière fois que ce phénomène s'était produit, elle venait de conclure un contrat avec son domestique démon. Elle en déduisait donc qu'ils venaient de passer un nouveau contrat tous les deux et le Capricorne d'or espérait que son nom ne serait pas également inscrit sur ce papier démoniaque car il n'avait jamais demandé à être lié d'une quelconque façon avec un être venu des enfers. Sur son armoire à trophées de Saints, cela ferait sacrément tâches. Bon s'il avait passé un contrat, cela signifiait qu'il devrait s'acquitter d'une tâche tout comme Elicia le devrait. C'était un fait indéniable. Le démon n'aurait pas conclu un contrat à sens unique qui ne lui profiterait pas. Dire qu'elle s'était sûrement mise dans le pétrin n'était pas peu dire. La môme lui expliqua ensuite qu'elle pouvait faire venir le démon si elle lui en donnait l'ordre. On avançait bien. Le jeune Chevalier d'or bailla et se posa tranquillement prêt d'Elicia tout en réfléchissant. Avant de lui répondre, il décida de fouiller l'arrière de la maison là où étaient entreposés les vieilles réserves de la maison. Fruits pourris, céréales avariées et un stock de sel considérable. Le Sethni trouva une vieille pelle au manche cassé et se servit de la partie métallique pour amasser sur celle-ci une bonne quantité de sel. Il revint à proximité de la gamine et déposa le sel sur le sol pour former un large cercle. Dans certaines croyances anciennes les mauvais esprits, les démons et autres bestioles du genre ne pouvait pas franchir une ligne faite de sel. C'est pourquoi on en mettait devant ou derrière les portes d'entrées. C'était une croyance sûrement stupide mais cela valait le coup d'essayer. Avec un peu de chance, ils arriveraient à payer le démon et à faire en sorte qu'Elicia retourne en enfer sans rien lui devoir.

- Si tu es capable de faire venir un démon où tu le souhaites alors fais le apparaître au milieu du cercle que j'ai tracé. De vieilles croyances de grand-mère prétendent que le sel est capable d'empêcher ces êtres de passer. Il sera ainsi prisonnier du cercle. Ce n'est qu'une théorie mais si cela fonctionne, on pourra ainsi se mettre à l'abri et parler avec lui voir même négocier. Je n'aimerai pas que tu te fasses à nouveau arnaquer. Par mesure de précaution, je vais augmenter ma cosmo énergie jusqu'à un certain niveau qui devrait impressionner la créature surnaturelle à laquelle tu es liée. Une simple mesure de précaution au cas ou elle déciderait de se montrer menaçante. Je n'accorde pas ma confiance facilement à une chose que je ne connais pas et qui provient des enfers. Simple question de bon sens.

Le Chevalier d'or du Capricorne n'enfila pas son armure. Il voulait la porter en unique et dernier recours. Il ne voulait pas montrer son rang. Il ne voulait pas qu'Elicia se souvienne de lui et rapporte qu'elle s'était faite aidée par un des soldats d'élite de l'armée d'Athéna pour la simple et bonne raison qu'il ne voulait pas que les enfers soient informés qu'un Saint d'Or rentrait de mission avec quelque chose qui pourrait les intéresser : informations ou objets. Il fallait donc préserver un maximum de secret. L'armure impressionnerait peut-être le démon mais le Sethni comptait plus sur son cosmos de lumière, un élément qu'on ne trouvait sûrement pas en abondance dans  le Monde des Morts (tout ceci n'étant qu'une simple déduction car le Sethni n'était jamais aller dans le royaume d'Hadès). La cosmo énergie de Milan s'intensifia et un halo lumineux l'entoura puis recouvrit entièrement son corps donnant l'illusion qu'il s'était transformé en être de lumière. Resplendissant de mille feux, le Chevalier d'or s'adressa à l'enfant d'une voix calme et détendue malgré l'impression de puissance et majesté qui se dégageait de sa silhouette.

- Le temps est venu que tu appelles ton domestique. Mon apparence et mon cosmos devrait lui passer l'envie de s'en prendre à nous. Demande lui comment rentrer en enfer, essaye de pas lui accorder de nouveau contrat. Je ferai en sorte que tout se passe bien et j'interviendrai en cas de nécéssité.
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1234


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]   Ven 30 Mai 2014 - 11:56


« - Les démons donne un sens particulier à leur mission. Rétorqua la petite sérieusement. Il est donc obligé de continuer à me protéger lui aussi. Après tout je ne suis pas encore pleinement un spectre d’Hadès étant donné que je n’ai pas encore mis les pieds là-bas. Si Sebastian n’avait pas répondu à mon appel, il y aurait eu dérogation au pacte et qui sait que les démons accorde beaucoup d’importance à respecter cela ! »

Inutile donc pour Milan de s’inquiéter davantage, même si à vrai dire la confiance n’était pas du tout de mise. Il se méfiait, il avait raison de le faire étant donné qu’il ne savait pas du tout ce que pourrait faire vraiment une entité venant du Royaumes des morts. Pour sa part Elicia était confiante, peut-être un peu trop pour son compagnon qui n’arrivait décidément pas à se détendre. Ce dernier était ainsi repartit dans la maison à la recherche de quelque chose qui serait peut-être capable de contenir le démon le temps qu’ils puissent discuter avec lui. Après tout la gamine pouvait à présent le faire venir ici et maintenant même si ce dernier pouvait se trouver à des années lumières de l’endroit où ils se trouvaient actuellement. En clair, elle n’avait qu’à ordonner et il se montrerait, si ce n’était pas déjà le cas. Bref, l’homme revint avec un sac de sel et une pelle dans la main. Sous le regard interrogateur de la petite, celui-ci se contenta de disposer un peu de sel afin que dessiner un cercle. Tout en le faisant, il informa la jouvencelle que cette dernière fasse apparaître son majordome dans ce cercle, d’après lui il existerait d’anciennes croyances qui disaient que tout esprit démoniaque se trouvant entouré de sel se retrouvait piégé.

« - Cela marche aussi si tu en fais un second autour du premier ? demanda la gamine d’un air intéressé. Parce que le mien est assez balèze dans son genre, enfin je crois. Remarque, je me demande ce que ton truc de sorcière va lui faire… »

Elicia ne savait pas si cela marchait vraiment et surtout contre un démon comme Sebastian. Après tout il faisait partie des plus puissants, aussi il serait fort peu probable que ce stupide cercle de sel puisse l’arrêter. Enfin, on pouvait toujours essayer. De toute façon Milan avait également déployé son cosmos lumineux par précautions, son corps étant entouré d’une lumineuse et intimidante aura. En tout cas si la petite ne connaissait pas les éveillés, un simple enfant de son âge aurait cru à l’apparition d’un ange om d’une entité possédant des pouvoirs divins. Comme son majordome était un démon, il saurait se tenir à carreaux pour ne pas risquer de se faire irradier  par la lumière du Sethni. Quoi qu’il en soit, il informa à la petite qu’elle pouvait à présent le faire apparaître, disant que son aura pouvait suffire à le calmer. Elicia sourit alors au chevalier d’un air entendu. C’était sûr qu’avec sa prestance, il serait calme ! Heureusement, comme tout majordome se respectant, il était clair qu’il n’allait rien faire qui pourrait compromettre sa mission. Après tout il devait la protéger jusqu’à ce qu’elle devienne une spectre de renom, hors c’était loin d’être le cas.

« - Sebastian, apparaît ! »

Son pentacle s’illumina sur sa pupille tandis qu’un vent violent commença à souffler autour d’elle. Il eut un croassement et une forme à l’apparence humanoïde semblable à un fantôme apparu dans le cercle de sel. Cependant, la silhouette se transforma l’instant d’après en une autre beaucoup plus petite qui s’avérait être la forme d’un oiseau. En effet, la seconde d’après une corneille aux plumes aussi noires que les Ténèbres se trouvait devant eux. Elicia se demandait ce qu’il se passait pour que ce dernier ne soit pas humain, comprenant par la suite qu’en fait le cercle le contenait sa puissance dans l’une forme d’emprunts du démon, celle du majordome étant la seconde et l’animal la troisième.

« - Ton truc à l’air de marcher ! Il a pris sa forme de Corneille ! fit la petite en regardant son démon d’un regard compatissant. Et ne dit rien le concernant, il est assez susceptible… A mon avis il est plutôt mécontent de se retrouver ainsi… »

La corneille lança un regard noir aux deux jeunes personnes devant lui, claquant son bec d’un air mécontent. Ce n’était pas très valorisant pour un démon de se retrouver avec une forme animale alors que la plus part du temps il arborait une forme humaine ! Quoi qu’il en soit, la petite lui jeta un air désolé pour se faire pardonner et qu’il passe outre ce léger incident. Quant à Milan, nul doute qu’il allait faire sa petite réflexion désobligeante par apport à ce qu’il avait sous les yeux alors qu’il imaginait tout autre chose.

*- Que puis-je pour vous ? S’enquit l’animal en s’adressant aux deux autres grâce à la télépathie. Je vois que vous êtes plutôt méfiant, c’est tout à votre honneur mais je peux vous assurer qu’il n’y avait pas besoin d’en arriver là. *

Il semblait calme en tout cas, malgré peut-être qu’il avait un air agacé dans sa voix spectrale. Quoi qu’il en soit, si sa maîtresse l’avait rappelé c’était qu’elle avait besoin de lui aussi il attendait ce qu’on lui voulait. Une chose était sûre, c’était que si il restait sous cette forme il ne pourrait pas développer son pouvoir pour aider la jeune Elicia, de même si l’autre continuait de l’aveugler de sa lumière… Il comprit également très vite que si il voulait qu’on l’écoute, il fallait essayer de convaincre Milan qu’il ne ferait rien du tout, ce qui était une chose plutôt évidente du moins actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]   Ven 30 Mai 2014 - 16:25

Blablabla protocole blablabla contrat blablabla ennuyant blablabla. Ce que cette gamine pouvait parler et parler et encore parler. Le pire c'est qu'elle arrivait à rendre une chose potentiellement intéressante totalement inintéressante. Ce même pouvoir que possédaient certains gratte-papier qui arrivait à enlever toute joie et toute beauté de ce qu'ils touchaient. Pour ce qui était de l'occultisme, Milan ne disposait pas de grandes connaissances et il ne croyait pas plus que ça en son cercle de sel mais qui ne tentait rien n'avait rien. La môme demanda finalement à son domestique d'apparaître et quelle ne fut pas sa surprise de découvrir que l'ordre était tout simple et qu'elle ne lui avait pas demandé clairement d'apparaître à un endroit précis à moins que cette étape ne se fasse par la pensée bien entendu. Bref un vent violent souffla et le démon se retrouva dans le cercle de sel ce qui signifiait que la gamine avait réussi. En plus le terrifiant être des enfers était apparu sous les traits d'une corneille ce qui était ridicule. Elicia sembla conclure que le cercle de sel du Sethni fonctionnait à la perfection. Si tout était aussi simple dans la vie, il n'y aurait déjà plus de guerre ni d'innocent à sauver. Lorsque la bestiole voulu se montrer menaçante, la lumière dégagée par Milan redoubla d'intensité pour signifier que lui aussi pouvait monter sur ses grands chevaux et que le démon ne lui faisait aucunement peur. Il avait vaincu des créatures beaucoup plus costaudes que lui. Malgré les mises en garde de la petite, le Capricorne d'or ne pût s'empêcher de commenter l'étrange forme de l'envoyé des enfers. Quitte à choisir un animal, il aurait pût prendre quelque chose de plus imposant. Il était bien loin de la bête à cornes avec sa grande fourche.

- Pratique pour voyager discrètement cela dit, je m'attendais à voir apparaître ton domestique sous une forme comment dire, plus effrayante ou grandiose. Certains de tes collègues m'ont habitués à une mise en scène un peu plus, comment dirais je ?  Soignée voilà ! C'est le mot que je cherchais désespérément !

Tel le serpent s'adressant à Eve, le dénommé Sebastian semblait se montrer conciliant et vouloir se montrer sous un beau jour, allant même jusqu'à annoncer qu'aucun mal ne serait fait et qu'il n'y avait donc rien à craindre de sa personne. Milan n'y croyait pas vraiment. L'entité avait abandonnée sa protégée. Contrat ou pas, une fois libérée rien ne l'empêchait de prendre la poudre d'escampette à nouveau et de laisser le Capricorne d'or avec une gamine spectrale sur le dos. Comme s'il n'avait déjà pas assez à faire avec son rôle de Saint au service de la déesse Athéna. Une idée lumineuse traversa l'esprit de Milan. Si le démon voulait faire le malin, il n'avait qu'à sortir la flûte qu'il avait trouvé en Amérique centrale. Il savait qu'elle possédait un grand pouvoir lorsqu'il s'agissait de s'adresser à la nature. Serait-ce la même chose pour un démon sous forme de volatile ? Il l'ignorait mais il ne préféra pas tenter le coup pour qu'aucun Spectre ne découvre qu'il était en possession d'un tel objet. Les convoitises étaient vite attisées entre les deux camps. L'île de Circé et le Saint mort lors de cette bataille pouvaient aisément en témoigner. Le Sethni ne savait pas trop quoi dire alors il se contenta d'énoncer télépathiquement quelques mots seulement. Le reste serait du domaine d'Elicia même s'il tenterait de capter le moindre mot s’échappant des pensées de la jeune fille (sans grand succès sans aucun doute).

* Amène là en enfer. La petite est désemparée et ignore comment rejoindre le royaume de ton seigneur et maître, Hadès !*

- Je ne lui fais absolument pas confiance Elicia. Son ton mielleux m'indique de me méfier. Demande lui d’exaucer ta demande ou de te fournir des explications pour que nous puissions régler ton problème. Une fois que cela sera fait, je libérerai ton domestique du cercle et tout le monde pourra rentrer gentiment chez soit et classer cette histoire dans la section souvenir de notre mémoire, Tout est bien qui se fini bien. Histoire réglée. Fin du livre !
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1234


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]   Sam 31 Mai 2014 - 14:34


Une chose était sûre, c’était que Milan n’était pas encore très disposé à vouloir placer sa confiance en Sébastian. Quoi qu’il en soit il se contenta également de commenter l’apparence actuelle du démon, faisant donc fi de ce que venait de dire la gamine. Celle-ci ne put s’empêcher de compatir à la situation de ce qui avait été son majordome il fut un temps, c’était clair que ne pas se montrer sous une belle apparence avait de quoi rendre morose. Après tous les démons étaient des entités fières, qui trouvait un certains prestige à se faire passer pour des majordomes. Se présenter donc avec des plumes un bec et une petite taille n’était donc pas très plaisant. Quoi qu’il en soit, la Corneille noire resta stoïque, attendant avec patience que l’autre ait fini ses commentaires forts vexant comme quoi même si un animal était pratique, d’autres spectres d’Hadès lui avaient proposé de meilleures entrées beaucoup plus soignées. Le bec de l’oiseau claqua alors d’un air vexé, tandis que Sebastian lui répondait par la pensée, moyen de parler le plus pratique puisque comme c’était un animal, si il essayait de parler normalement il sortait de son gosier que des cris rauque…. Autant dire que l’homme en face aurait tout le loisir de continuer ses moqueries.

* Il m’arrive de me transformer en chat, aussi. Répondit calmement l’oiseau au plumage noir. C’est bien plus raffiné qu’un volatile, je le concède. Sinon j’aurais bien fait une entrée soignée en tant que majordome mais ce drôle de cercle salé m’en empêche. Vous m’envoyez désolé.*

Il était peut-être venu le temps de demander enfin au majordome ce qu’ils voulaient faire. Maintenant que ce dernier était là, il pouvait sans problèmes ramener sa maîtresse en Enfers comme elle l’avait ordonné en le rappelant auprès d’elle. Elicia ne chargea pas de le lui rappeler, puisque ce fut l’homme toujours entouré de son halo lumineux qui prit la parole par télépathie afin de demander au volatile majordome de la ramener en Enfers, lui clarifiant en passant qu’elle était désemparée et qu’elle était incapable de se rendre dans le Royaume du Sombre Monarque.  Le majordome hocha la tête d’un air entendu pour signifier qu’il avait bien compris ce que désirait sa maîtresse. Malheureusement, Milan était toujours sur ses gardes, s’adressant par la suite à la gamine restée silencieuse tout le long de l’échange. Cependant, il dit que lorsque tout sera clair, il libérera la corneille noire et ainsi tout le monde pourra retourner chez lui et que cette histoire insolite d’un chevalier aidant un spectre serait terminée.

« - Bien Sébastian. Dit Elicia en s’approchant du cercle de sel, regardant avec attention l’oiseau. Tu es revenu parce que notre contrat n’était pas à terme, j’ai juste ? J’attends de toi que tu m’obéisses comme avant jusque quand je deviendrais une vraie spectre d’Hadès, rien d’autre, d’accord ? »

* Yes, my Lady.*

Sebastian fit une révérence à la petite avant de la toiser pour qu’elle le libère de ce cercle qui l’empêchait d’utiliser ses pouvoirs. Elle regarda sa corneille noire avant de s’accroupir et enlever une portion de sel du contour du cercle. Aussitôt l’oiseau s’envola dans les airs, décrivit un cercle au-dessus des deux personnes avant de piquer vers le sol. Le volatile posa alors son regard sur les deux autres, le regard courroucé.

*Il y a un problème, ma Dame. Déclara-t-il posément. Votre cercle m’a vidé momentanément de mes pouvoirs, je ne suis pas en mesure, du moins en ce moment, de déployer ce qu’il faut pour nous téléporter…*

La petite le regarda d’un air d’incompréhension, avant de regarder Milan. Elicia avait une petite idée de ce qui avait retiré les pouvoirs de son démon, aussi elle s'était tout naturellement tournée vers celui qui l'avait fait.

« - On dirait qu’il ne peut pas reprendre sa forme de majordome, même en étant maintenant hors du cercle ! remarqua la petite, surprise. A mon avis il va falloir attendre un peu pour qu’il puisse recouvrer tous ses pouvoirs! Ton cercle de sel ne fait pas dans la dentelle ! Que faisons-nous en attendant, Milan ? »

* Je les retrouverais probablement demain… Ces cercles de sel ont l’air assez puissant malgré leur forme assez dérisoire.*

Quoi qu’il en soit, heureusement que ce retrait n’était que passager, sinon ils auraient dû aller chercher une sorcière… Il fallait donc juste attendre jusqu’au lendemain pour que la petite et son démon retourne aux Enfers, libérant par ailleurs Milan de sa promesse de protéger la petite jusqu’à ce qu’elle puisse retourner au Royaume du Sombre Monarque. Une chose était sûre, c’était que l’homme n’en avait pas encore fini avec ces drôles de numéros !
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]   Sam 31 Mai 2014 - 23:08

Prendre l'apparence d'un chat ? La nuit ils sont tous gris ? Les poils du félin aurait-il été aussi noir que le plumage de la corneille ? Le Sethni s'en fichait. Tous ce qui l'intéressait c'était de savoir qu'il était capable de faire preuve d'initiatives même sur des sujets qu'il ne maîtrisait pas. Ce démon n'était certainement pas un des plus puissant si le cercle de sel de Milan l'avait vidé de son énergie. Peut-être était-ce l'équivalent d'un garde du Sanctuaire ou d'un Bronze Saint ? Rien de péjoratif là dessus mais le Capricorne se demandait si ces êtres étaient eux aussi régit par une certaine hiérarchie. Le Sethni bailla et soupira longuement avant de donner un petit coup de pieds dans le sable pour effacer un trait du cercle. Ainsi le démon était libre d'emprunter la sortie. S'il ne disposait vraiment pas de ses pouvoirs, il ne les trahirait pas et s'il tentait quoi que ce soit le Capricorne d'or lui volerait dans les plumes au propre comme au figuré.  Tant que l'oiseau ne se mettait pas à crier « Jamais plus ! », il n'y avait rien à craindre. Le Sethni se sentait vraiment prit au piège. Il ne pouvait pas partir et laisser la gamine avec le volatile au risque que celle-ci se retrouve à nouveau arnaquer par ce dernier mais il ne comptait pas passer la nuit et la matinée à attendre que le démon se soit reposer. C'était de toute façon de sa faute si le prétendu Sébastian aux noires plumes se retrouvait sans ses pouvoirs. Il devait bien cela à la gamine. Cela lui restait sur la patate quand même car il ignorait ce qu'était devenu son disciple. Ce fut pour cela qu'il ne masqua pas son cosmos. Ainsi le Puma pourrait retrouver sa trace facilement s'il revenait sur ses pas mais pour l'heure il semblait plutôt que le jeune homme avait décidé de rentrer au Sanctuaire. Que diable (expression bien usitée pour le coup) faisait ce garnement de félin ? Le Sethni se dirigea sans un mot vers la vieille baraque l'air absent. Ils allaient devoir passer la nuit là dedans. Il fallait donc aménager un peu l'intérieur s'ils désiraient dormir avec un minimum de confort. Avec un peu de chance, ils trouveraient peut-être une vieille cage à oiseau pour que Sebastian puisse dormir calmement dans les bras de Morphée.

- Nous n'avons donc guère le choix. Allons nous abriter dans cette maison lugubre. Il nous faut un toit sur nos tête pour la nuit et l'air se rafraîchira bientôt. Nous allons dégager un peu le salon pour y disposer les fauteuils et divans de manière à pouvoir tous se faire une petite place confortable et moisie. Je crains fort que tenter de monter à l'étage se révélerait désastreux. Si les marches et le plancher de l'étage sont aussi vermoulus que je le crains, il sera aisé de les traverser sous la force de notre poids..

Triste nuit en prévision. Le Sethni se rendit dans ce qui servait de salon et se mit à bouger une chaise et une table ainsi que plusieurs meubles qu'il poussa à l’extrémité de la pièce. Il pût ainsi dégager un large divan qu'il mit au centre de la pièce. Il réservait le long divan pour la gamine et les deux petits fauteuils pour lui même. Sebastian aurait tout le loisir de trouver un endroit où poser ses serres. Il ne manquait que des graines de tournesols pour le nourrir. Malheureusement, le Sethni n'en disposait pas et n'était pas prêt à payer pour nourrir un démon sans compter qu'il n'était même pas convaincu que ce genre d'entité se nourrissait d'aliment solide. Le Sethni s'installa ensuite dans l'un de ses fauteuils en soulevant un peu de poussière. Cette baraque sentait vraiment le moisi. Il n'avait qu'une envie s'étendre pour dormir et attendre que la nuit passe malheureusement, il faisait encore jour et malgré la pénombre dû à la maison et à l’absence de lumière dans celle-ci, il ne faisait pas encore tout à fait assez sombre pour qu'il se laisse aller dans les bras de Morphée. Pestant contre lui même, le dixième gardien du Sanctuaire prit la parole pour s'adresser à la fois à l'enfant mais aussi au piaf !  

- Prenez vos aises, installez vous !  Je sens que la soirée va être longue, très longue pour ce tête à tête à trois !
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1234


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]   Dim 1 Juin 2014 - 11:07

Bien, au moins il aura réussi à se faire libérer par Milan, c’était déjà bien si ce dernier voulait qu’il rejoigne les Enfers avec la petite. Cependant, un évènement plutôt indésirable survint puisque la corneille fut complètement incapable de reprendre une forme humaine, en l’occurrence celle du Majordome qu’il avait prise jadis. Cette situation ne semblait plus l’ennuyer en tout cas, cela prouvait notamment maintenant qu’il se devait de remplir le rôle qui lui avait été incombé et que le chevalier avait repris momentanément. Il fallait néanmoins indiquer que le volatile n’avait aucunement foiré son rôle, bien loin de là.  Disons qu’il croyait avoir amené la petite en Enfers comme convenu, seulement cette dernière pour une obscure raison n’y avait pas été envoyée puisqu’Elicia se trouvait à la surface et surtout en Grèce. Bref, ce n’était pas le moment d’épiloguer là-dessus, il y avait bien plus important que cela. En effet, ayant perdu momentanément ses facultés à cause du cercle de sel, le trio nouvellement formé était bien obligé de se trouver un endroit pour passer la nuit, le temps que le démon puisse enfin faire ce qui lui avait été ordonné et ramener sa maîtresse là où elle devait à présent se trouver. Malheureusement, cela ne semblait pas vraiment calmer Milan, qui devenait de plus en plus exécrable à mesure que le temps passait, au plus grand étonnement de la petite qui en venait à se dire que sa présence était en train de l’ennuyer plus qu’autre chose. Le chevalier s’en alla par la suite dans la maison, indiquant que le toit de cet endroit lugubre serait donc leur abri et qu’ils allaient aménager le salon histoire de se faire une bonne place malgré le fait que cette maison soit aussi soignée qu’un taudis. Ils n’allaient certainement pas aller à l’étage à cause des escaliers pourris, ce qui arracha une petite moue déçue de la gamine qui aurait bien voulu aller explorer là-haut. La Corneille était perchée sur l’une ses épaules et regardait plutôt Milan s’affairer dans la pièce où donnait la porte d’entrée. L’homme eut bientôt fini de bouger meubles utiles où non pour ne laisser à sa place que deux fauteuils ainsi qu’un divan, celui au ressort qui avait fait un accroc dans le jupon  de la robe de la petite. Lorsque Milan leur proposa de s’assoir, la petite prit soin de retirer tout ce qui pourrait bien l’ennuyer, les mettant soigneusement en petit tas jusque en dessous d’où elle était assise.

Sebastian, lui, s’envola pour aller se poser sur l’accoudoir du fauteuil, avant que son regard ne soit attiré par les vêtements crottés de sa maîtresse. Il se maudit intérieurement de ne pas avoir été demandé plus tôt, auquel cas il aurait pu les laver lui-même comme l’aurait fait un véritable majordome. Tant pis, il le fera une fois qu’ils seraient en Enfers. C’était la moindre des choses qu’il pourrait faire cela puisque sinon, il ne remplirait pas son devoir d’intendant. Et qui sait quelle importance cela avait pour les démons de remplir leurs tâches à la perfection ! Ce n’était qu’une formalité, cependant il fallait bien que le travail soit fait jusqu’au bout. La gamine quant à elle, se surprit à être très fatiguée. Il fallait dire que les dernières semaines ne lui avaient pas été bénéfiques, il fallait bien l’avouer. La soirée n’était peut-être pas encore commencée, cependant l’enfant se surpris à bâiller elle aussi lorsqu’elle entendit le simple mot ‘’nuit’’. La donzelle était lessivée en tout cas et a voir son état à cet instant on pouvait clairement se douter qu’elle ne tiendrait pas longtemps avant de s’endormir. Son oiseau majordome le remarqua assez vite, et télépathiquement il s’adressa à celle-ci d’un ton calme.


*Dormez donc, petite maîtresse. Dit-il en posant son regard sur la gamine. Vous être très fatiguée et ce n’est pas bien d’essayer de lutter contre le sommeil.*

La petite fit opina silencieusement de la tête avant de s’allonger sur le côté. Si elle essaya durant quelques minutes de rester éveillée en étant positionnée de la sorte, celle-ci finit par papillonner des paupières avant de finalement s’endormir.

« - Bonne nuit, alors !»

Elle murmura cela avant de définitivement tomber dans les bras de Morphée. Sebastian aurait bien voulu faire son job d’intendant en lui faisant a manger et en lui mettant une couverture sur le dos, cependant dans l’état actuel des choses il lui était impossible de faire quoi que ce soit et la situation l’ennuyait plus qu’autre chose. La Corneille se tourna néanmoins vers Milan qui continuait à bâiller à intervalles régulières depuis qu’il était apparu.

*Vous aussi, Milan. Je m’excuse que vous ayez dû prendre mon flambeau momentanément pour vous occuper de ma maîtresse. Il pencha la tête sur le côté, avant de reprendre. Je vous remercie aussi de vous avoir occupé de l’enfant. Ce n’a pas dû être très facile étant donné vos conditions. En tout cas, je peux assurer que demain au lever du soleil vous n’entendrez plus jamais parler de nous. *

Il sous-entendait bien évidemment le fait qu’il était un chevalier au service d’Athéna. Hors tout le monde sait que les spectres comme Elicia n’étaient pas très ami-ami avec les sbires de la Déesse de a Guerre. Milan aurait pu s’étonner que le démon parle de cela alors qu’ils ne s’étaient jamais parlé, cependant le majordome oiseau n’était pas le dernier des imbéciles et savait parfaitement reconnaître les membres des différentes factions assez vite. De toute manière, au vu de la manière dont l’homme avait utilisé son cosmos pour l’aveugler, il n’y avait même plus de doute à avoir quant à son identité.

*Par contre, cette maison ne m’inspire pas. Fit Sebastian en regardant autour d’eux. L’air y est lourd, cela ne m’étonnerais nullement que cet édifice abandonné soit hanté. Enfin, je peux peut-être me tromper. Vous pouvez dormir en tout cas, comme je ne le fais pas je pourrais veiller.*

Même si l’apparition d’un quelconque esprit pouvait survenir, ces choses-là pouvaient sentir le degré de puissance émanant d’un démon comme Sebastian. Quoique, en étant réduit à la forme d’un volatile, les esprits frappeurs pourraient tenter de faire des leurs cette nuit. Heureusement que le majordome ne dormait jamais, au moins si quelque chose surviendrait, il pourrait toujours réveiller les deux autres à grand coups de bec. Comme quoi être un volatile avait parfois ses bons côté, même si être transformer en chat aurait eu plus de prestige, du moins dans l’esprit du démon.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]   Dim 1 Juin 2014 - 12:55

La gamine sembla s'endormir et il gardait un œil sur sa Pandora Box. Sa bonté le forçait parfois à faire des choses folles. Se retrouver à dormir dans une maison délabrée avec une Spectre qui avait encore de la morve au nez et un Demon corneille. Combien de Saints pouvaient se vanter d'avoir vécu pareil péripéties ? Voilà que ce volatile noir se mettait à lui parler télépathiquement ce qui était somme toute intelligent parce qu'à voix audible, ils auraient sans doute réveiller la môme. Les excuses et les remerciements avaient tardé à venir mais ils étaient enfin là. Ce n'était pas trop tôt. Le Capricorne d'or se détendit un peu face à ces dernières phrases. Si en plus on lui donnait l’affirmation qu'il n'aurait plus à gérer la situation le lendemain et qu'il pourrait rentrer au Sanctuaire l'esprit tranquille sans aucun remord, cela lui mit encore plus de baume au cœur. Gérer des enfants n'étaient pas dans les habitudes du Sethni. Lorsqu'il papotait avec les apprentis, ceux-ci étaient des adolescents ou quasi des hommes-fait. Il ignorait s'il possédait assez de patience pour gérer un marmot et lui enseigner ce qu'il savait. Avec des adolescents, le courant passait mieux étant donné la proximité de leur âge respectif.

*Je suis étonné de voir de la reconnaissance de la part d'un Demon. Pourquoi êtes vous parti et avez laissé cette pauvre enfant désemparée et livrée à elle même ? Je sais qu'il s'agit d'un Spectre d'Hadès mais tout de même. La laisser courir dans la nature ainsi c'est la condamné à finir par tomber sur une personne qui ne lui ferait pas de cadeau et la renverrait en enfer par la voie traditionnelle emprunté par chaque humain une fois que la vie nous quitte ! Était-ce que vous désiriez ? Si c'est le cas, vous n'avez que le titre de domestique et non les qualités requises pour le mériter. J'ignore ce qu'à promis votre Seigneur à cette enfant mais elle ne semble pas animée par de mauvaises intentions. Je trouve cela dommage de la voir rejoindre les rangs des enfers alors qu'elle aurait pût jouir d'une vie bien plus tranquille et paisible.*

Milan n'en démordait pas. Si les enfers commençaient à recruter au berceau cela signifiait qu'ils avaient de plus en plus de mal à trouver des corps prêt à accepter l'âme des étoiles maléfiques ou que celle-ci se réveillait de plus en plus tôt par manque d'effectif. C'était dramatique mais le plus difficile à avaler était qu'ils n'étaient pas former. Les Enfers les laissaient aller au fil du vent sans même connaître le moyen de rejoindre le monde des morts. Le Sanctuaire recrutait des apprentis jeunes mais au moins ces derniers recevaient une éducation spirituelle et martiale. On ne pouvait pas en dire autant des Spectres d'Hadès. C'était lamentable  comme attitude mais les choses ne pourraient pas changer tant que le dieu des enfers ne seraient pas vaincus. Le plus surprenant fut l'attitude limite craintive de la créature du monde des morts. Craignait il les morts lui aussi malgré son statut de démon ? Le Sethni trouvait cette situation plutôt ambiguë. Il avait déjà affronté ce genre de créature en Inde. Cela ne l'effrayait pas même si l'esthétique de ces choses étaient généralement dégeulasse.

*Aurais tu peur démon Sebastian ? Tu sembles bien inquiet par la présence d'esprit dans ces lieux ! Tu dois pourtant parfois en croiser dans le monde des morts ? J'en ai déjà combattu en Inde avec un guerrier du dieu Poséidon. Ce ne fut pas une mince affaire mais je m'en suis sorti puisque je suis encore là pour en témoigner. Pense tu qu'avec tes faibles forces tu serais en mesure de vaincre ces créatures ? Ce serait plutôt à toi de te reposer car tu manque sacrément de punch pour le moment et je ne compte pas poireauter une semaine ici jusqu'à ce que tu regagnes un tant soit peu de pouvoir. Je ne suis pas le premier venu. Je sens leur présence. Ils semblent se cantonner à l'étage pour le moment mais j'ignore pour combien de temps. Peut-être ne nous ont-ils pas encore sentis ? Qu'en penses tu Demon Sebastian ? Toi qui vient du monde des morts, tu dois être un expert en la matière !*
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1234


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]   Dim 1 Juin 2014 - 14:30


Visiblement les excuses formulées par le démon semblèrent détendre quelque peu l’atmosphère entre eux. Tant mieux, Sébastian n’était sûr de pouvoir entretenir une conversation où il ne cesserait de se moquer de la situation de l’enfant où même la sienne. Milan lui avoua qu’il était tout bonnement stupéfait de recevoir des remerciements venant d’un démon. Il demanda par la suite la raison pour laquelle le démon avait laissé celle qu’il considérait comme sa maîtresse du moment seule et désemparée dans un monde où le premier ennemi d’un spectre d’Hadès qui la rencontrait aurait tôt fait de lui faire prendre le chemin du Royaume des Morts par la voie conventionnelle . Ayant tout à fait raison quant au manquement du démon à son devoir, ce dernier ne répondit rien étant donné que cela n’était pas vraiment les affaires de l’homme en question, même si ce dernier avait en ce moment la charge de la petite fille. Cette dernière dormait à point fermés. D’après Milan, celle-ci aurait pu vivre une vie bien plus tranquille que celle qu’elle avait actuellement en tant que spectre d’Hadès. Si seulement c’était aussi simple. Pour l’homme, le simple fait d’être au service du Sombre Monarque était synonyme de vie gâchée. Il n’avait même pas eu l’idée de demander à la petite la raison pour laquelle cette dernière avait fait un pacte. Il ne se disait même pas que justement, le Dieu des Enfers  l’avait peut-être sauvé d’une vie bien plus terrible que celle d’être à son service. Peut-être était-il venu le temps de clarifier certaines choses ? Au moins cela permettrait à Milan de prendre de vraies positions quant à la destinée de la gamine au lieu de dire des propos sans connaître la profondeur de l’histoire.

* Peut-être que pour vous être au service d’Hadès détruit une vie… répondit calmement Sebastian. Cependant, si vous saviez que la gamine se faisait fréquemment violer par son propre père, qu’auriez-vous donc pensé d'elle ? La petite souffrait. Elle a simplement demandé de l’aide et m’a invoqué. Elicia a également accepté le pacte qui stipulait que si son père mourrait, elle deviendrait un spectre au service du sombre monarque. Ma maîtresse était désespérée, qu’auriez-vous fait si vous aviez été dans la même situation ? Auriez-vous réagi ? Laissez faire ? Pour cette jeune fille, devenir un spectre était l’unique possibilité pour elle de se séparer de cette vie qu’elle n’avait pas désirée. Le sombre Monarque lui a tendu la main, elle l’a donc prise.*

Heureusement que c’était ce dernier qui parlait de cette histoire. En effet, il n’était pas sûr qu’Elicia ait pu le dévoiler au chevalier d’or. Après tout c’était quelque chose qui la répugnait au plus haut point, il n’était pas question de le faire. Cependant, une chose était sûre, c’était que maintenant cette dernière avait une nouvelle vie et c’était tout ce qu’il comptait. Certes elle pourrait regretter un jour d’être une spectre, cependant cela n’était pas encore le cas. Non, pour la gamine, Hadès l’avait simplement sauvé d’une existence qui l’aurait probablement détruite plus qu’autre chose. Maintenant que Milan avait toutes les pièces du puzzle concernant la jeune demoiselle qu’il protégeait depuis un petit moment, il pouvait se faire enfin une idée générale de l’histoire. Sebastian sentit par la suite l’énergie cosmique d’un esprit frappeur. Lorsqu’il proposa au chevalier d’or de veiller, ce dernier lui demanda d’un ton passablement moqueur  s’il avait peur de ce genre d’esprit. Cette remarque piqua le démon au vif, il ne fallait pas plaisanter avec ce genre de fantôme, après tout ils pouvaient s’avérer tout de même dangereux lorsque quelqu’un se trouvait sur leur territoire.

* Je n’ai pas peur pour moi, mais pour ma maîtresse. Répondit froidement la Corneille noire. Les esprits frappeurs sont quand même des entités néfastes et je n’aimerais pas qu’ils ennuient la petite en cassant des objets, faisant voler des affaires et en la terrorisant. Enfin, je vous laisse vous occuper de cela si jamais ils décident descendre. Il est vrai que je ne suis pas vraiment apte à m’en occuper, bien qu’ils n’auraient aucune chance contre un démon comme moi, si vous voulez savoir.*

S’en remettre à un protecteur d’Athéna était tout bonnement impensable en temps normal. Malheureusement, comme Sebastian ne pouvait rien faire en ce moment à cause de ce foutu cercle de sel, il était bien obligé de faire lui-même confiance à Milan pour protéger la petite si jamais l’esprit frappeur hantant ce lieu décidait de les ennuyer. D’accord c’était complètement loufoque qu’un spectre d’Hadès  ait peur de ces choses-là, cependant elle n’était pas encore capable d’utiliser son cosmos et encore moins de se dire que les fantômes n’existaient pas puisqu’un démon était liée à elle depuis maintenant quelques années. Un claquement de porte retenti, puis un bruit de verre cassé provenant de l’étage, sans parler d’un autre ressemblant à un déplacement de chaise. On dirait que finalement ils avaient décidé de faire du bruit, bien que cela ne soit pas encore dangereux, du moins pour le moment. Elicia, elle, bougea dans son sommeil mais ne sembla pas se réveiller...
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]   Dim 1 Juin 2014 - 20:14

Débattre philosophie avec un démon était une situation des plus cocasse. Leur vision de la vie était différente sur beaucoup de points. De par sa propre histoire, le Sethni pouvait expliquer ce qu'il trouvait de négatif et de mauvais. Hadès n'avait fait que profiter de la détresse de la gamine pour en faire une enfant soldat. Il ne lui avait laissé le choix qu'entre une vie pourrie et le servir sans aucune autre option. Un simple choix cornélien. Beaucoup d'être humain auraient signés à deux mains sans même penser à regarder les petits caractères du contrat. Personne ne désirait la vie qu'il reçoit, d'autant plus quand elle est loin d'être reluisante. Cependant il y avait des gens qui se battaient pour changer de vie, qui prenaient les devant quitte à vivre de mauvais moments au début mais ce dans le but de se construire un avenir radieux. Si Hadès était si magnanime il aurait alors donné un troisième choix à l'enfant. Un choix qui lui aurait permit d'éviter de vivre comme un soldat mais aussi de vivre l'horreur. Les dieux possédaient ces pouvoirs et peu d'entre eux se penchaient sur les innocents comme le faisait la douce déesse Athéna, première gardienne de la paix et de la justice.

*Je vais vous raconter une histoire. L'histoire d'un jeune garçon turbulent et né d'une nuit de débauche hors mariage. Ce petit garçon était considéré comme le fruit du péché, un parias,  un bâtard ce qui lui valait d'être la cible d'insultes, de quolibets et autres choses toutes aussi joyeuses. Sa seule réponse était la violence si bien qu'un jour en cédant à celle-ci, il failli commettre l'irréparable et fut condamné à l'exil du village. Ce petit garçon livrer seul dans la nature failli mourir de faim, de soif, de fatigue et pourtant quelqu'un lui tendit la main. Une fois soigné il reçu plusieurs choix : celui de mener une vie normale, celui de servir ou celui retourner à son ancienne vie avec les conséquences et les risques que cela entraîneraient. Trois choix ! Trois choix ! Athéna en propose nettement plus que votre maître. Sans compter que les manigances du Seigneur des Enfers ou de ses sbires sont peut-être à l'origine des maux qu'à vécu la petite Elicia. Certains Spectres ne sont pas mauvais, mais je ne peux en dire autant de ceux qui les dirigent ! Qu'as tu à répondre à cela ?

C'était trop mignon. Le petit démon oiseau semblait vraiment attaché à la gamine pourtant il s'était barré sans aucune justification. Cela en était presque du zèle. Était-ce une façon pour le démon d'honorer son contrat ou portait-il sur ses épaules le fardeau de certains remords qui feraient passer sa prétendue conscience professionnelle pour une certaine forme d'affection. Le Sethni bailla en entendant les meubles se déplacer en haut et un objet tomber au sol. Les esprits frappeurs avaient décidés de se bouger un petit peu. Ils étaient en manque d'action ? Milan pourrait leur en donner en purifiant leur âme par une coupure cosmique lumineuse. Le Sethni les attendait de pied ferme mais il comptait également répondre au démon pour essayer de comprendre ses motivations profondes. Il sentait au fond de lui qu'il existait bien plus qu'une histoire de contrat. Il y avait anguille sous roche à n'en pas douter. Le Capricorne d'or braqua son regard sur l'oiseau et le fixa pendant une bonne minute avant d'ouvrir la bouche et de prendre la parole sur un ton malicieux. Il fallait questionner ce fieffé coquin !

*Tu sembles trop au courant de sa situation et trop bien attentionné. Tu as d'ailleurs esquivé ma question sur ton absence avec brio. Je t'en félicite ! Cependant je me demande si tu n'as pas quelque chose de plus que ce contrat dans cette affaire. Si tu as été prisonnier de mon cercle de sel, tu ne devais pas être un démon de très grandes catégories je me trompe ? Je veux dire, tu aurais pût essayer de t'en sortir par une astuce ou un tour de force. De plus, tu sembles prendre soin bien plus que la normale pour un tuteur. Commencerais tu à t'attacher à sa personne ou aurais-tu quelque chose à te reprocher ? Quelque chose comme une possession à l'origine de sa signature ?*
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1234


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]   Dim 1 Juin 2014 - 21:56



La discussion pourtant banale semblait se tourner à présent vers la philosophie. C’était amusant de voir comment de simples échanges de phrases pouvaient amener les deux personnes à parler de leurs divinités et surtout à débattre de leur mode de fonctionnement. Milan raconta une histoire d’un gamin né hors mariage et de ce qu’ils avaient fait pour en arriver à un point où il aurait fait quelque chose de terrible. Sebastian ne savait pas si c’était la propre histoire du Chevalier d’or, cependant ce dernier fit savoir au majordome que la Déesse Athéna à l’opposé de son oncle avait posé trois choix possibles à l’enfant devenu délinquant par sa nature. Le démon écoutait donc son interlocuteur, se disant que servir une déesse était maintenant une question de point de vue. Après tout, la petite Elicia avait eu le choix. Certes il était moins restreint que celui du garçon qui avait décidé de servir la déesse de la guerre, cependant il ne pensait pas vraiment que la gamine puisse continuer à vivre normalement en sachant qu’elle aurait continuée d’être souillée par l’homme qui était supposé être son père. Il aurait dû agir comme tel, cependant il a préféré détruire lui-même l’enfant qu’il avait conçu avec sa femme. Quand une vie normale, il fallait être fou pour penser une seule seconde qu’Elicia puisse vivre normalement avec ce qu’elle avait vécu. De plus, ce n’était encore qu’une enfant, elle n’aurait probablement pas su continuer à vivre comme si de rien était. Même si elle aurait pu réussir à passer outre les dérapages de son géniteur, dans une relation future avec un homme elle aurait eu des séquelles irréversibles… Aurait-elle eu encore confiance en l’être humain ? Aurait-elle pu passer outre son passé pour se donner entièrement cette fois à un homme ? Cela relevait des hypothèses mais si Milan voulait s’aventurer par-là, Sebastian et lui pourraient en avoir pour des heures afin de défendre leur point de vue. Parce que oui, cela dépendait du caractère des gens, aussi la place d’Elicia parmi les spectres n’était peut-être pas anodine, loin de là.

*Ce n’est là qu’une question de point de vue, cher Milan. Répondit simplement la Corneille. Les divinités peuvent sauver des gens, c’est un fait indéniable. Elles ont juste une manière différente pour y arriver, rien de plus. Hadès et Athéna veulent tout deux le sauvetage de l’Humanité. Cependant, si Hadès veut la purifié en détruisant tout pour tout reconstruire par la suite, Athéna préfère prendre les péchés de ses protégés sur ses épaules. Leur but est le même, donc quoi qu’ai choisi Elicia, elle a jugé que ce que le Sombre Monarque proposait était la meilleure chose pour elle, comme vous avez sûrement dû le penser lorsque vous avez pris la main que vous tendait Athéna.*

Sebastian aurait bien continué sur sa lancée, cependant cela aurait été mieux autour d’une tasse de thé agrémenté de petits biscuits d’accompagnement. En effet, une discussion philosophique n’allait pas se terminer si facilement, il aurait donc mieux valu discuter en ayant de quoi tenir sur la longueur. L’attention du volatile fut ensuite attirée par un détail. Un bruit avait retentit à l’étage, signe que l’esprit frappeur prenait comme qui dirait vie au-dessus de leur tête. Pour le moment il semblait ne pas s’occuper d’eux, ce qui était passablement une bonne chose. Finalement ce dernier n’avait pas l’air de se sentir envahi, sans quoi il aurait eu bon de venir les enquiquiner par la suite. Le démon était maintenant certain que sa Maîtresse pourrait dormir tranquille. Quant à son interlocuteur, ce dernier n’avait pas l’air de vouloir faire de même puisqu’il reprit la parole. Ce dernier félicita le démon pour avoir volontairement éviter de répondre à l’une de ses questions, compliment qui aurait sans doute arraché un rire moqueur à l’entité si elle avait eu toutefois un autre visage que celui d’un animal.

*Je vous remercie de votre…Compliment ? Cependant les raisons qui ont fait que je n’ai pas été là après la transformation d’Elicia ne vous regarde aucunement, me trompais-je ? répliqua celui-ci dans un demi-rire. La curiosité est un vilain défaut, comme on dit si bien. Cependant, je suis de bonne humeur et je vais vous dire la raison qui me pousse à paraitre aussi attaché à la gamine - bien que je ne pense pas qu’un démon puisse aimer quelque chose, ceci dit… - écoutez-bien, c’est quand même une grande révélation que je vous apporte là*

Non, si l’homme voulait tirer les vers du nez du majordome, ce dernier se ferait un malin plaisir de retourner les questions qui lui seront posées, où bien y répondre après avoir sélectionner celles qui lui conviendraient. Un démon ne dévoile pas tous ses atouts en une fois, ce serait bien trop ennuyeux si le petit jeu de questions-réponses terminait si rapidement…

*Je suis un diable de majordome, vous savez. Aussi longtemps que le contrat je stipule, j’obéis à ma maîtresse. Dit-il en s’inclinant respectueusement. C’est là que réside le plaisir d’être majordome, même si actuellement je ne le suis pas vraiment. Cela dit, en tant que tel, j’appartiens corps et âme à Lady Elicia qui possède même le moindre de mes plu… Je veux dire cheveux. Si elle me fait comprendre que je ne lui suis pas utile, je disparaîtrais. Je suis obligé de lui être dévoué sinon l’existence même du pacte serait une aberration. Une entité comme moi n'a pas de principes, ni loyauté. Tout ce que nous possédons sont des valeurs esthétique. Si je montre autant de zèle à ma tâche, c'est pour respecter ces valeurs.*

Car oui, la petite avait une totale emprise sur son démon, quoi que l’autre puisse en penser. S’il avait disparu momentanément, c’était que cette dernière n’avait pas jugé utile de demander son aide contrairement à cet instant. La tournure de sa phrase répondait enfin à la question posée par le Chevalier d’Athéna, si tant est-ce que ce dernier avait saisi la profondeur de ce que venait de déclarer l’entité. Bref, tout avait été dit et Sebastian espérait que l’autre ait été enfin satisfait de cette conversation. Sauf que celui-ci venait de faire une remarque quelque peu désobligeante en parlant de son manque de puissance face au cercle de sel.

*Je ne répondrais que ceci à propos du cercle de sel. déclara Sebastian d’un ton neutre. Ce minéral est utilisé pour tout ce qui est purification afin de chasser les esprits sans distinctions de rang. Ainsi vous savez pourquoi je suis impuissant actuellement. Cette maison étant hantée, ce sel a sûrement été posé là en vue d’une exorcisation future. Je n’avais aucune chance de m’en libérer, quand bien même ma puissance dépasse l’entendement.*

Voilà qui était dit. Ce n’était pas un hasard si Sebastian n’avait rien pu faire contre le cercle de sel dessiné par Milan. Quant à la réelle puissance du démon en face de lui, peut-être aurait-il la chance de la voir dans le futur, si tant est-ce qu’il se rencontrerait une nouvelle fois.

* Avez-vous encore des questions, ou préférez-vous dormir un peu ? demanda par la suite Sebastian. Vous n’allez quand même pas faire une nuit blanche pour essayer de tout connaître sur ma personne ? Dans ce cas je vous dirais que vous perdez votre temps.*

Une fois encore il aurait bien sourit à l’homme, malheureusement il en était encore incapable. Cependant, plus la soirée avançait, plus les forces revenaient chez Sebastian. Il pourrait reprendre sa vraie forme dans pas longtemps en tout cas et sa maîtresse pourrait retourner en Enfers par la suite. Heureusement que sa véritable apparence était indéfinissable, sinon Milan aurait tôt fait de les reconnaître si jamais il se croisait à nouveau dans le futur. Elicia se tourna de l'autre côté en laissant échapper un petit "Mmmmh..." de bien être avant de se recroqueviller davantage sur le canapé, indifférente à tout ce qui était échangé entre les deux personnes. Quoiqu’il en soit, le démon n’était plus disposé à dialoguer avec le chevalier d’Athéna. Puisse-t-il comprendre que rien ne servait de chercher la petite bête à tout bout de champs et que dormir serait tout aussi bien. De toutes façons, le lendemain à l’aube, il ne verrait plus les deux personnes venant des Enfers et pourrait lui-même oublier sa rencontre avec eux… Elicia ne s'en souviendrait peut-être même pas elle non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]   Dim 1 Juin 2014 - 23:04

Si la purification passait toujours par la destruction comme le souhaitait Hadès alors le démon n'y verrait aucun mal si le Sethni venait à l'occire. Vanter un tel comportement était la preuve d'une immaturité terrible ou d'une dévotion pleine. L'une comme l'autre pouvait mener au fanatisme exacerbé. Cette entité semblait en pas y faire exception. Dans le fond il n'était pas différent de Milan qui lui aussi vouait une grande foi en sa déesse. Malheureusement, le Capricorne trouvait que des valeurs nobles étaient incarnée par Athéna alors que les Spectres pouvaient se montrer nettement plus pragmatiques, déshonorant et traître. Le Sethni se demandait vraiment comment un habitant du monde des morts percevait celui des vivants ?  Le trouvait-il aussi hideux que les descriptions des enfers que le Sethni avait lue ou entendue ? Peut-être bien ? Cette dimension pouvait sembler hostile et très différente pour la créature démoniaque. Peu importe le point de vue, le Capricorne d'or restait convaincu d'avoir raison. La destruction d'une chose n’entraînait pas sa purification. C'était même plutôt l'inverse à vrai dire. Cette vision du monde était simpliste.

*Comment peut-on purifier une chose en l’annihilant ? La détruire annule tout de suite sa purification. C'est totalement stupide. Admettons qu'Elicia tombe gravement malade. Il existe plusieurs moyen de la soigner mais vous décidez de la tuer. Elle n'existe plus et sa maladie non plus mais cela ne signifie pas que vous l'avez soigner. Le but de soigner est de soulager un maux et de préserver la vie. Si on purifie l'humanité par la mort, la planète sera presque morte. Le reste des espèces ne tardera pas à suivre puis ce sera sûrement le tour des Spectres et des autres entités des enfers jusqu'à ce qu'ils ne restent plus qu'Hadès et les autres dieux et puis quoi ? Que le dernier survive pour vivre seul ? C'est une vision des plus troublantes et horribles de la vie. La vie est création pas destruction ! Tout reconstruire pour tout redétruire à la première incartade. Quelle idiotie. Si Elicia avait eut plusieurs dieux pour lui proposer son aide, aurait-elle vraiment choisis votre maître ?*

La suite ce fut un gros blabla ou le majordome expliqua que grâce au contrat il prenait une certaine dose de plaisir à devenir le majordome d'Elicia. C'était lassant et ces manières à jouer la carte de la curiosité en tant que vilain défaut. Si c'était vraiment le cas, l'enfer devait être plein de curieux. Quant au sel, le Sethni pensait qu'il était surtout là pour la conservation des aliments plus qu'autre chose. Les esprits avaient dû s'installer un peu après la désertion de la maison sinon celle-ci porterait probablement plus de stigmates d'une éventuelles chasse à l'occupant.  Il avait entendu parler de possession, de feu, de terre qui tremble, de souffle puissant. En théorie, le démon aurait pût tenter de faire souffler du vent sur le sel, de faire trembler la terre pour la faire craquer. Il aurait pût aussi éviter le cercle de sel ce qui faisait croire au Sethni que l'entité démoniaque avait dût vouloir se faire passer pour faible afin d'analyser la situation et de juger s'il devait intervenir en la faveur d'Elicia ou non.

*Si j'ai placé ce sel c'était en connaissance de cause. Je ne l'ai pas posé par hasard même si je n'étais pas convaincu par son potentiel. Je reste tout de même dubitatif car les démons sont censés pouvoir faire souffler du vent ou d'autre tour de passe passe suffisant à chasser deux trois millimètres du cercle de sel. Suffisamment pour se permettre de le quitter sans encombre. J'aime m'informer des choses que je ne connais pas. J'apprécie essayer de les comprendre et d'apprendre leur mode de fonctionnement. Vous êtes des êtres fascinant et à la fois fort primitif. N'y voyez pas là un manque de respect, je trouve juste votre mode de fonctionnement contractuel très archaïque. Je n'ai pas sommeil et puis je ne pourrais pas fermer l’œil en sachant qu'à tout moment l'un de ses esprits peut descendre ici pour s'en prendre à l'enfant qui dort paisiblement dans le fauteuil.*
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1234


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]   Mar 3 Juin 2014 - 13:30


Une fois encore, Sebastian avait raison en pensant que parler des raisons pour lesquelles des gens choisissaient Athéna et Hadès relevait de leur caractère, envies, pensées où de ce que les déités leur proposaient. Malheureusement, lorsqu’on essayait d’échanger nos pensées quant à notre choix, autant dire que les discussions pourraient vite tourner au vinaigre. En fait, c’était comme les supporters d’une équipe de football. Chacun vouait un culte à son clan tout en dénigrant l’autre, ne cherchant même pas à essayer de comprendre la raison pour laquelle ces derniers aimaient leur maître, engendrant par la même occasion diverses disputes et une tension palpable, un peu comme si on avait le Standard et Anderlecht. Chacun défendaient leurs couleurs, traitant leur ennemi comme de la merde, se moquant également des actions du camp adverse sans se remettre soi-même en question. Milan illustra très bien cette idée, puisque ce dernier entreprit d’épingler le fait que pour Hadès, détruire était tout sauf purifier. Il partit également dans un long exemple reprenant la petite spectre, demandant ce que ferait Hadès si jamais celle-ci était malade. Allait-il la détruire pour la soigner ? Peut-être que oui, peut-être que non. Sebastian était peut-être un de ses plus puissants démons et par liaison, un des plus proches, néanmoins il ne savait pas ce que son maître aurait bien fait. De toutes façon cela ne lui faisait ni chaud, ni froid à vrai dire, puisque maintenant la succube était plus une soldate qu’autre chose à vrai dire. De toute façon, même en étant à présent immortelle, celle-ci n’était pas à l’abri d’un combat contre un ennemi, loin de là. Milan avait soulevé un point intéressant, cependant il se trompait sur un point ; celui de penser que la gamine aurait très bien pu suivre un autre Dieu si elle avait eu différents choix possible.

*J’en doute fortement, Milan. Répliqua le démon dans un semblant de rire. Tout ce qu’elle désirait s’était une nouvelle vie. Une nouvelle existence où son paternel ne serait plus. Hors, le seul qui lui a proposé son aide afin qu’elle puisse éliminer son propre père fut Hadès. La petite n’avait que de la haine pour lui ainsi que de la honte pour sa personne. Athéna aurait pardonné les fautes de cet humain, cette déité aurait tourné purement et simplement le dos à la gamine. Poséidon n’en aurait franchement rien à faire d’elle, pareil pour Odin, Arès ou que sais-je encore ? Enfin, pourquoi continuer ce dialogue de sourds ? Celui qui changera le monde sera celui qui possèdera le plus grand idéal et surtout le pouvoir de le faire devenir réalité.*

Autant dire que comme la petite était déjà désespérée, elle aurait probablement touché le fond. Pour qu’elle puisse de nouveau avoir une dignité, il fallait qu’elle élimine la source de sa douleur. Peu de gens auraient fait autre chose, détail dont Milan devait tenir compte. La vie est certes faite de haut et de bas, cependant ce gars-là devrait peut-être se mettre à la place de la petite succube au moins une fois pour comprendre l’ampleur des sentiments qui la dominait à cet époque. C’est également la raison pour laquelle Elicia avait rejoint les rangs des Enfers. Ces derniers prônaient la destruction pour purifier le monde des déchets qui l’habitait. En gros, ce que le démon avait essayé de faire passer comme message mais qui n’avait apparemment pas été compris, c’était le fait qu’il fallait détruire les nuisances au lieu de les laisser continuer leurs méfaits. Combien de personnes étaient mortes dans les conflits ? Détruisaient les autres ? Détruisaient les animaux, l’environnement qui les entoure ? Le pire, c’est que cette pseudo déesse de la Guerre qu’était Athéna osait pardonner tous ces dérapages… Protéger l’humanité n’était qu’une énorme perte de temps, sauf pour celui qui voulait voir comment la planète allait décliner avec ce genre d’individus. Cela étant, ce n’était qu’un idéal d’une déité, chacun avait ses propres conceptions de la Justice ou encore de leur mode de pensée. Cela ne rimait strictement à rien d’épiloguer encore là-dessus, cette conversation devenait tout de même assez tendue.

La suite de cette dernière concerna une nouvelle fois le cercle de sel ainsi que la nature des démons. D’après Milan, l’émissaire d’Hadès aurait très bien pu se défaire facilement de cet enchantement. L’intéressé poussa alors un long soupir, montrant qu’il venait de trouver cette remarque quelque peu inutile. Après tout, il avait clarifié il y même pas quelques secondes que la création du Chevalier d’Or pouvait annihiler complètement les entités démoniaques, tous niveaux de puissance confondu. Si Milan voulait savoir la raison pour laquelle cette vérité existait, Sebastian serait très enchanté de lui donner un petit cours accéléré sur le spiritisme, car même si son interlocuteur semblait connaître certaines techniques, il n’empêche qu’il ne connaissait pas du tout jusqu’où pourrait aller le pouvoir de ces choses-là.


*Vos connaissances en spiritisme sont encore loin d’être complètes, même si vous connaissez certains charmes pour repousser les esprits… constata simplement le volatile au plumage noir. Vous savez par exemple utiliser le sel pour les emprisonner, sans toutefois connaître les propriétés de ce minéral. La pureté du sel permet de vous protéger les entités comme les fantômes. Couplé à de leur bénite, son pouvoir purificateur ainsi amplifié permet de renvoyer les esprits néfastes ou non, quels qu’ils soient, d’où ils viennent. Autant dire que si j’avais pu m’en libérer, vous auriez eu du souci à vous faire étant donné qu’aucun esprits quel qu’ils soient puisse lutter contre quelque chose de pur. N’oubliez pas que les démons sont des entités qui sont corrompue, on craint donc tout ce qui purifie. Puis même, je doute que vous m’auriez laissé une chance si je m’étais libéré de votre cercle, me trompais-je ?*

Sebastian aurait bien sourit à l’homme, mais là encore il n’avait pas la possibilité de le faire. Heureusement, la nuit venait de tomber et ses forces étaient pratiquement déjà toutes revenues vers lui. Ce n’était donc qu’une question d’une heure ou deux pour qu’il puisse recouvrer sa forme originelle afin de ramener sa maîtresse au Enfers comme il devait le faire. Elicia soupira alors, avant d’entrouvrir les yeux. Le majordome fut surpris qu’elle se réveille déjà, alors que seulement quelques heures étaient passées depuis qu’elle s’était endormie. La gamine se mit sur ses genoux, se frottant les yeux d’un air passablement endormi. Oui, elle avait vraiment l’air d’un gosse qui venait de faire une sieste plus qu’autre chose. La spectre bâilla après s’être étirée avant de posé un regard sur sa Corneille majordome  et à son protecteur auto-proclamé.

« - C’est déjà le matin ? demanda-t-elle d’une voix ensommeillée. Vous n’avez pas dormi, alors ? »

Elicia passa une nouvelle fois sa main devant la bouche pour étouffer un long bâillement. Visiblement, elle ne semblait pas se rendre compte que c’était encore la nuit aussi c’était tout à fait normal qu’elle constate que Milan n’était pas couché.

*- Non, petite Maîtresse. Répondit-il simplement en regardant la petite. Comme c’est encore la nuit, on parle un peu depuis quelques heures. Si vous voulez, vous pouvez vous rendormir, Dame Elicia.*

Malheureusement, c’était un peu peine perdue. Comme c’était une spectre, la gamine n’avait plus besoin d’autant d’heure de sommeil qu’en enfant de son âge pouvait dormir. Aussi, maintenant qu’elle était réveillée, autant dire qu’il était pratiquement impossible de la remballer.

« - Non, ça ira je n’ai plus sommeil, moi. Rétorqua la petite en secouant énergiquement la tête. Dites, monsieur Milan ? Comme je suis réveillée et que mon majordome semble avoir recouvrer la majorité de ses pouvoirs, on pourrait peut-être s’en aller enfin et vous laisser vous reposer ici, non ? »

C’était une idée comme une autre. Il fallait dire qu’avec la petite qui dormait et l’esprit frappeur de l’étage, il n’avait pas eu la possibilité de dormir. Prendre congé en partant pour le Royaume Souterrain était donc une option à prendre en compte, surtout qu’a présent tout le monde était réveillé.

*Je peux reprendre ma forme originelle. Indiqua la corneille d’un ton sérieux. Cependant si cela ne vous dérange pas, il faudra que vous fermiez les yeux parce que je serais…comment dire ? Pas présentable. Je ne veux pas vous montrer cette forme disgracieuse.*

Cela permettrait également au Gold Saint de se reposer par la suite et de souffler un peu. Après tout il s’était occupé tout seul d’une gamine qu’il ne connaissait pas et qu’il n’avait certainement pas demandé. Sebastian était quelque peu ennuyé de le laisser seul avec l’entité à l’étage, cependant si il désirait se séparer des deux êtres de Ténèbres, autant les laisser partir le plus vite possible. En tout cas, le choix était à Milan à présent. Sebastian s’envola de l’accoudoir du fauteuil pour se poser simplement sur l’épaule de sa Maîtresse, attendant de voir ce qu’il en serait par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]   Mar 3 Juin 2014 - 15:55

Le démon s'obstinait dans sa voie obscure. Milan comprenait le fond de la pensée de l'entité des enfers mais il ne pouvait l'accepter. Si Athéna aurait pardonné à l'homme, celui-ci aurait sans doute été touché par sa grâce et Elicia par l'humilité. Elle lui aurait alors épargné sa vie. Si l'homme aurait continué ses agissements, un Chevalier serait intervenu pour y mettre fin. Ni plus ni moins. Il n'y avait pas besoin de tergiverser là dedans. Il y avait de l'honneur et des valeurs derrière l'histoire comptée par Milan et les propositions émises. Dans celle du démon, il n'y avait que la mort ou une vie de soldat. Le Capricorne ne pût retenir  un rire face aux propos du dénommé Sebastian. Le pauvre avait dût passer trop de temps en enfer ou son cerveau avait dût ramollir sous l'effet de la chaleur. C'était un fait indéniable. Il ne devait pas avoir fréquenté d'humain bien vivant depuis un bon moment, sans compter la petite Elicia bien évidemment. La corneille cherchait à clore cette mini prise de bec. Etait-ce un signe qu'il se retrouvait à court d'argument et essayait donc de changer de sujet pour se sauver la face ? Si humai comme comportement pour un démon ayant prit la forme d'un oiseau de mauvaise augure.

*La grâce et la bonté d'Athéna aurait pût toucher le cœur de cet homme qui aurait tôt fait de se racheter auprès de sa fille et cette dernière aurait sût se montrer magnanime et pleine d'humilité. Si l'homme n'avait pas réussi à vaincre ses démons et auraient retenté, passez moi l'expression, le diable, un Chevalier sacré serait intervenu. J'ignore ce qu'aurai fait les autres dieux cependant.  Un jour les forces du mal seront anéanties.  Jusqu'ici notre idéal à réussi à les repousser. Il n'y a pas de raison pour que nous triomphions pas une bonne fois pour toute. J'ai foi en ma déesse plus qu'en quiconque.*

Le Saint eut une pensée émue pour la déesse Athéna qui avait disparue sans laisser de traces. Serait-elle rentrée lorsqu'il regagnera le Sanctuaire ? Il l'ignorait mais il n'avait pas ressenti de perturbation dans le cosmos ce qui signifiait sans nulle doute qu'il n'était rien arriver de grave à la déesse de la paix et de la justice. Milan ne possédait pas vraiment de connaissance en spiritisme car il ne tentait pas d'entrer en contact avec les entités du monde des morts. Il préférait parler d'occultisme, de sciences occultes. Le démon ne semblait pas connaître le Sethni cela se voyait au premier coup d’œil. Bien que possédant un grand pouvoir, il répugnait à tuer et ne le faisant qu'en ultime recourt. Il aurait tenté de neutraliser le démon plutôt que de l'occire. Même un idiot aurait fait pareil ne serait-ce que pour lui soutirer des informations. Le Capricorne d'or répugnait à prendre la vie d'un homme et même celle d'un démon. Cela ne changerait pas du jour au lendemain ! C'était à la fois une qualité et un défaut pour les plus pragmatiques de son ordre.

*Je ne vous aurai pas tuer. J'aurai fait en sorte de vous affaiblir, de vous immobiliser, de vous neutraliser. Je ne suis pas un monstre. Je ne tue que quand il n'y a plus d'autres solutions. Comprenez vous pourquoi j'exècre cette purification par la destruction ? De plus je n'aurai pas voulu choquer la petite. Vous êtes le seul être pour qui elle semble avoir un semblant de tendre affection. Vous n'avez pas intérêt à lui faire du mal et à ce que je l'apprenne sinon je vous botterais vos petites fesses qu'elles soient sous forme humaine, d'oiseau ou de démon. Je vous en fais le serment !*

La môme semblait s'être éveiller. La petite se croyait déjà au matin. Douce incrédulité de l'enfance. Le Sethni hocha de la tête pour répondre par l'affirmative à sa question. La majordome papota quelque peu à sa patronne et semblait indiquer qu'il avait retrouver ses pouvoirs. Il désirait reprendre sa forme véritable mais demandait à ce qu'on en détourne le regard. Par précaution, le Sethni tourna le regard mais demanda tout de même de menue information car il aurait bien voulu voir à quoi ressemblait Sebastian sous sa véritable apparence. Sûrement effrayant mais combien d'homme vivant pouvait se targuer d'avoir vu  le vrai visage d'un démon ? Très peu et la plupart devait sans doute passer pour des fous à liés !

- Pourquoi ne devons nous pas regarder ? J'aimerai vraiment voir à quoi ressemble un démon sous sa véritable apparence ! Je n'ai pas la chance d'en avoir un sous la main tous les jours!
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1234


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]   Mer 4 Juin 2014 - 12:38


Finalement, ce n’était pas une mauvaise chose que la petite n’ait pas attendu la fin de la nuit pour s’éveiller. Ce n’est pas que Sebastian s’ennuyait à dialoguer, c’était juste que si ils continuaient d’exposer leurs avis sur qui choisir entre Hadès et Athéna, ils en auraient encore pour la nuit des temps afin de défendre leur choix. L’enfant ne semblait plus en état de rester endormie, aussi elle proposa simplement que son majordome la fasse rentrer enfin en Enfers. C’est vrai que comme ils n’avaient plus vraiment de raisons de rester à la surface, l’idée fut bien reçue par son démon ainsi que par celui qui avait joué son protecteur durant cette journée. Heureusement également que Sebastian avait recouvré la majorité de ses pouvoirs, cela leur permettrait de s’en aller le plus vite possible à présent que tout était enfin rentré dans l’ordre. Elicia pourrait donc remplir enfin ce qu’on attendait d’elle, tandis que Milan pourrait vaquer à ses occupations et ne plus à avoir à protéger une spectre d’Hadès, situation cocasse qui aurait tôt fait de nourrir quelques anecdotes à raconter à ses pairs, si tant est-ce que cela serait possible. Le majordome qui était perché sur l’épaule de la jeune fille demanda par la suite à ses deux camarades de fermer les yeux le temps qu’il se transforme sous sa vraie apparence. En demandant cela, il posa un regard pénétrant, de telle sorte que la petite succube comprenne qu’il ne désirait nullement être vu sous une telle forme. Bien que cette dernière soit d’une puissance considérable, il ne désirait nullement apparaître tel une bête assoiffée d’âmes à celle qu’il était supposé protéger. Non seulement ce serait honteux de ne pas pouvoir se retenir, mais qu’Elicia puisse le voir si laid et peu soigné était la dernière chose qu’il voulait. Non, il valait mieux leur demander de ne pas le regarder.

« - Ok… répondis la demoiselle en constatant que son démon était sérieux en demandant cela. Je vais fermer les yeux, alors. J’espère que cela va vite passer ! Et oh, attend une seconde ! »

La petite sembla penser à une idée précise. Celle-ci couru vers le canapé afin de reprendre sa peluche et l’ouvrir à la va-vite, ressortant par la suite sa fameuse bourse remplie de livres sterling. Une fois que la jouvencelle en eu prit une bonne poignée, elle alla vers Milan qui avait déjà détourné le regard comme demandé, bien qu’il ne comprenait pas tellement la raison d’une telle demande venant du démo. Elicia lui tendit alors les deux mains pour lui offrir les pièces d’or.

« - Merci beaucoup, Monsieur Milan ! dit-elle en souriant joyeusement. J’espère que l’on se reverra dans le futur, sauf si l’on devra se combattre ! »

Cela ne servait strictement à rien de faire cela, cependant la donzelle n’avait rien d’autre pour remercier celui qui l’avait prise en charge jusque-là. Une fois qu’elle eut donné ce qu’elle avait dans les mains, celle-ci retourna où elle était avant et se retourna. Comme pour se donner vraiment les chances de ne rien voir du tout, la gamine ferma les yeux intensément alors que la Corneille noire s’envola dans un battement d’ailes. C’est là que la transformation opéra. Tout en décrivant un cercle, des plumes noires commencèrent doucement à recouvrir le volatile, qui commença à prendre en taille. L’envergure de ses ailes prit une dimension considérable, alors qu’un rideau de plumes cachait Sebastian. Les mains de ce dernier s’allongèrent, ressemblant à s’y méprendre à des serres aiguisées. Ses pieds grandirent également, la pointe se recourbant sur elle-même. Le démon se posa par la suite sur le sol jonché de plumes ténébreuses. Il prit doucement sa maîtresse dans ses bras puissants avant de se tourner vers Milan. Seul deux points de couleur rouge était visible en plus d’un large sourire carnassier.



« - Il est temps de nous séparer, donc. Déclara-t-il d’une voix calme à travers son rideau de plumes. On a assez abusé de votre temps. »

Une fois cela dit, Sebastian replia ses ailes sur sa maîtresse qui avait toujours les yeux fermés et lui-même. Un pentacle identique à celui qu’arborait l’œil gauche de la spectre d’Hadès apparu sous leur pied et tous deux disparurent à travers celui-ci. Une fois passer, le reste des plumes qui cachait le démon tombèrent doucement en virevoltant, laissant à présent le Chevalier d’Or seul avec ses pensées ainsi qu’un esprit frappeur… Une chose était sûre, c’était qu’ils allaient se revoir dans le futur, mais plus forcément de cette manière. A l'étage, la chanson ''London Bride is falling down'' retentit, on ne sait pas trop comment...

 Arrow Les Enfers ♫♪
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4735


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]   Mer 4 Juin 2014 - 15:37

La petite s'était précipitée à un endroit de la maison pour revenir avec une pièce d'argent qu'elle essaya de donner au Sethni. Le Saint d'Or remit la pièce dans la main de la petite et lui fit non de la tête. Son regard était sincère. Il avait fait ces gestes gratuitement et non pas pour qu'on lui soit redevable ou qu'on le paye en retour. Il ne voulait retirer aucun bénéfice de  ces actes. Une fois ceci fait, il ne prononça aucun mot pour se justifier. La petite avait assez de jugeote pour pouvoir comprendre qu'il ne souhaitait tout simplement pas recevoir d'argent en compensation de sa bonté ou du temps perdu. Ses Drachme étaient toujours dans sa bourses et il possédait toujours l'artefact qu'il avait ramené d'Amérique du Sud. Le temps semblait être venu pour les adieux. C'était souvent le moment où on se prenait dans les bras, on sanglotait, on ressassait les bons moments. Pour le coup, le Sethni pensait que cela se passerait plus sobrement ici. Après tout, ils venaient tous deux d'un monde différent et la prochaine fois qu'ils se rencontreraient, ils seraient probablement ennemis voir obligés de se combattre.

- J'espère que nous nous reverrons aussi sous des auspices plus joyeux. Prend soin de toi gamine et si jamais ton domestique se comporte mal préviens moi. Je viendrais lui botter les fesses en enfer s'il le faut. Allez ne traînes pas avant que ton serviteur ne marche malencontreusement sur du sel et se retrouver une nouvelle fois privé de ses pouvoirs. Ce serait bête de prolonger votre séjour ici par inadvertance et maladresse. Le monde des morts n'attend pas. Allez Allez !

La déception fut très grande. Le Sethni ne pût voir la forme du démon. C'était vraiment triste. Tout ce qu'il finit par apercevoir fut des yeux rouges et une bouches carnassières mais rien d'autres. Il perçut juste les paroles du démon. Ce dernier s'en alla avec sa maîtresse et le guerrier à l'armure d'or bailla. Après une trentaine de secondes, il se releva et s'étira. Le jeune homme prit sa Pandora box sur le dos et s'abaissa juste avant pour ramasser une plume étrange, sans doute celle du démon. Il la rangea dans sa poche comme souvenir. Peut-être pouvait il l'exposer fièrement dans sa maison comme une sorte de trophée. Voilà une idée intéressante ! Se faire une sorte de mur de la gloire où serait exposer des objets témoignant de ses exploits serait intéressant et distrayant pour les personnes qui traverseraient sans maison. Il y avait là une idée intéressante à creuser. Maintenant que la gamine et le démon s'était fait la malle, il était temps de sortir. Le jeune homme découvrit que la nuit était déjà tombée lorsqu'il se retrouva à l'extérieur. Sa discussion lui avait donc fait perdre la notion du temps. Il était inutile de retourner à l'auberge. Il n'avait pas eut de grosse activité physiques de toute la journée si ce n'était le lancé de crottin. Il était temps de se remettre en route et de prendre la direction du Sanctuaire. Il allait peut-être retrouver Altia, son disciple, sur le chemin. Avec un peu de chance, ce dernier se serait arrêté dans une auberge pour la nuit.  Ce petit Puma était un bon garçon. Il ne se faisait pas de soucis à son sujet et était sûr de ne pas le découvrir dans un tripot entourer de filles de joies et de tonneaux d'alcool. Ce n'était pas le genre du Bronze Saint (ou alors son maître le connaissait très mal).

- Allez en route ! Je ne vais pas moisir dans ce village pour l'éternité ! En route pour le Sanctuaire et à la recherche du petit félin ! Je me trouverai un en-cas sur le chemin. La route ça creuse !

Il n'y avait plus une seconde à perdre. Les jambes du Carpricorne se mirent en action et il sortit rapidement du village. La route allait être longue mais la nuit portait souvent conseil. Le jeune homme à l'armure d'or se mit à accélérer le rythme. Il passa la surmultiplié pour avaler les kilomètres à vitesse grand V. Il allait bientôt localiser l'énergie de son disciple et retrouver sa trace pour de bon !


FIN DU FLASHBACK
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]
» > Go Jae Hyun ; it's time, it's time, so here we go
» Kyara ¤ Time to live, Time to feel
» Kevin Owens chapter #4 / Time for war, time for fight (Sheamus)
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-