Venez RP sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Secrets d'une Perle des Ombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lénore

avatar
Rôle : Tigresse de l'Ombre, veille sur ses frères d'armes et le peuple à leur insu, prête à intervenir.
Messages : 169


Caractéristiques
Vie Vie:
180/180  (180/180)
Cosmos Cosmos:
185/185  (185/185)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Secrets d'une Perle des Ombres   Dim 30 Mar 2014 - 11:35

Secrets d'une Perle des Ombres



Au plus profond des terres gelées se cache un lieu oublié de tous

A l'ombre de ses frondaisons repose une féline au pelage aussi blanc que la neige

Entre le velours de ses pattes se tient un écrin

Et au creux de cet écrin scintille une pierre sacrée...

Une pierre destinée à une Perle, une Perle capable de briller autant au pâle soleil qu'au plus profond des Ombres...


~  °  ~  °  ~  




Mon nom est Lénore, mon âme celle d'une féline destinée à briller entre ombres et lumières pour la plus grand gloire de mon peuple et des dieux que j'ai juré de protéger et ceci est mon histoire. Si cachée sous son manteau de silence et de glace que rares sont les skalds capables de la conter.

Aussi tendez l'oreille car rares sont les êtres tolérés dans l'antre d'une tigresse...
Revenir en haut Aller en bas
Lénore

avatar
Rôle : Tigresse de l'Ombre, veille sur ses frères d'armes et le peuple à leur insu, prête à intervenir.
Messages : 169


Caractéristiques
Vie Vie:
180/180  (180/180)
Cosmos Cosmos:
185/185  (185/185)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Secrets d'une Perle des Ombres   Dim 30 Mar 2014 - 12:09

Rares passages révélés

Spoiler:
 


Asgard, an 1743...

Quelque part dans l'immensité des terres enneigées...


Cela faisait des jours maintenant que le vent soufflait sur les terres. Au moindre gémissement, au plus petit murmure, je pouvais l'entendre, le suivre et surtout recueillir tout ce qu'il m'offrait. Au-dessus de moi, la pâle lumière de Mani scintillait au centre d'un ciel étonnement dégagé. Les étoiles lui faisaient cortège de leur éclat. Si limpide était le ciel que je ne pouvais douter du caractère sacré de ma mission. C'était pour cela que le vent ne cessait de me guider. ça et là, quelques flocons flottaient, se déposant sur les traces qui laissaient les quelques vies capables d'affronter le froid si vif du Septentrion. De ma main gantée de blanc, je les recueillais comme autant d'alliés précieux. Ce qu'ils étaient à mes yeux d'émeraudes. Si splendides et profonds que bien des imprudents pouvaient s'y noyer, en oublier toute prudence et enfin s'effondrer au terme du plus étonnant des combats.

C'était cela ma vie, c'était cela mon pouvoir, le talent que m'offrait mon cosmos. Entre l'ombre et la lumière, je pouvais glisser sans laisser la moindre trace de  mon passage. Nul ne connaissais aussi bien les terres du grand nord que moi. Nul ne tentait de se placer sur ma route ou simplement de se garder de la croiser. On se gardait des combattants, des puissants guerriers d'Asgard mais pas d'une ombre...

Erreur fatale, ô combien fatale...

Un sourire sur mon visage. La traque toucherait bientôt à sa fin. Les Nornes traçaient nos destins et celui de ces pillards, ces parjures de la pire espèce arriverait à son terme bien avant que Sol ne se paraisse à l'horizon.

Un nouvel assaut du vent qui cette fois se fit le messager de bien sombres événements.

Flammes et cendres. Comment osez-vous ?

De colère, mes longs yeux verts s'étaient refermés. Ces vermines ne méritaient plus que la mort. Nous qui suivions les enseignements du divin borgne dont les Skalds chantaient la gloire en plus de répandre dans l'ensemble de nos terres les paroles de sa vaillante représentante, ne pouvions accepter ce genre de comportement allant à l'encontre des lois et traditions d'Odin.

Le cosmos était bien présent en ces pleutres ayant fui l'ensemble de nos terres pour se faire pirates mais  aussi, malheureusement pour eux, bien trop faible pour leur permettre de rivaliser avec les guerriers du grand nord.

Ce raid sera votre dernier. L'aube ne sera pas encore levée que vous pourrirez tous dans les ténèbres brumeuses de Hell...

A ces pensées que je savais être définitives, la neige se mit à tomber, de plus en plus fort. Le froid était mon allié en plus de la neige. Mon cosmos se mit à vibrer sur un air que moi seule connaissait. Un rythme si particulier qu'il me plongeait dans la plus parfaite des illusions, me soustrayant ainsi aux regards de ceux qui nuisaient au Royaume de notre vénéré Odin.

" Ô grand Odin, en cette fin de nuit, reçois ces futures dépouilles en autant de sacrifices à ta gloire...
Que plus personne n'ose songer à venir piller les terres s'étalant sous ta haute protection... "




~ ° ~ °  ~


Le temps que les rejoigne, la neige s'était faite blizzard. Intense et glaciale, elle parait les environs d'un voile mouvant au gré des courants. De quoi me dérober aux regards avec encore plus d'efficacité. Eux ne pouvaient ne serait-ce que ressentir ma présence tandis que moi, moi, je ne perdais rien de leurs agissements. Pas le moindre geste n'échappait à ma vigilance.

Ces flammes...

D'office, elles avaient attiré mon attention avant de m'arracher un sourire. Rien de ce qu'elles consumaient n'avait été en vie. Rien de mon pays en tout cas. Tout cela n'était encore que le fruit de rapines et autres razzias au coeur de contrées lointaines. Quant à la demeure, ce n'était juste qu'une vieille masure le plus souvent déserte. Laissée là, telle qu'elle à la disposition de tous, depuis des saisons et des saisons. Trop peu de terres étaient fertiles en ces lieux davantage dévoués à la chasse. Aussi, nul ne viendrait troubler la celle qui débuterait sous peu. Heureuse ou malheureuse coïncidence, tout dépendait de quel côté de la barrière, on se trouvait.
 
Si pauvre, leur énergie est si pauvre et pourtant déjà plus que suffisante pour faire des ravages tout en bafouant les enseignements de notre vénéré Odin.

Pas un bruit alors que j'approchais, mon cosmos dissimulé au mieux. Une fin rapide, ignominieuse pour des êtres indignes de l'attention des nobles Valkyries. Le temps de l'imposture est arrivé à son terme. L'illusion dans laquelle vous vivez est maintenant finie.

Puis avançant sans laisser la moindre trace de pas, je n'avais quasi plus que quelques coups à porter. Mes griffes de tigresse s'étaient d'ailleurs déjà déployées, prêtes à danser sur leurs chairs, en leurs chairs lorsqu'un bruit sourd se fit entendre.

Quoi !!!

D'autres cosmos de la même faiblesse venaient de faire leurs apparitions et ceux-là entraînaient des pleurs humains dans leurs sillages.

Tous n'étaient donc pas au bercail...

Profiter de la tempête pour attaquer le plus proche hameau. Visiblement, certains d'entre eux étaient plus téméraires que je ne l'avais pensé au premier regard mais cela ne changerait rien. Aucun d'eux ne verraient le jour se lever et encore moins la neige la plus pure s'installer. Nul bruit de chaînes, rien qui ne puisse trop les trahir avec en prime la neige pour effacer leurs traces. Profiter de la fureur des éléments pour se faire des proies faciles. Mes griffes s'enfoncèrent dans la masse neigeuse à la vision des tous jeunes enfants qui grelottaient transis de froid en dépit des efforts des quelques femmes tentant de les réchauffer. Pour ce qu'il en était des hommes, j'espérais pour ces malheureuses qu'ils aient été absents lors de l'assauts. Dans le cas contraire, tous devaient maintenant être en partance pour l'autre monde...

Les suivant du regard, je me remis en mouvement, une lueur glaciale au creux de mes yeux pouvant être parfois si doux. Un arbre ne tarda pas à s'abattre suivi d'autres...

Un signal vers les femmes dont les cris se mirent à retentir au milieu des troncs déchirés par ce qui ne pouvaient être que les griffes d'une ombre des neiges. La bousculade qui s'ensuivit resterait sans doute gravée dans les mémoires de ces déjà anciennes captives alors que la panique s'emparaient de leurs ravisseurs.

Au premier mouvement de fuite, ils s'était élancés à la poursuite de leurs otages avant de tomber un à un sans qu'aucun guerrier ne paraisse devant eux. La violence de la neige redoublait me masquant à leurs yeux, frappant d'épouvante ceux qui assistaient impuissants à ce carnage. Puis, enfin, alors que le dernier d'entre eux tombait sous mes coups, leur chef se plaça en avant.

" Qui es-tu ? Montre-toi !!! "

Hache à la main, il se croyait sans doute plus fort. Une façon de se rassurer alors que la peur suintait de tous ses pores. Je pouvais le voir trembler en dépit des efforts colossaux qu'il déployait. Un homme au sang mêlé. Je compris soudain pourquoi, il s'était si facilement détourné des enseignements d'Odin. Recueillez un pauvre enfant persécuté par les fanatiques des pays méridionaux, comblez-le de bienfaits et voilà comment, s'il est de nature vile, lâche et traître, il vous remerciait. C'était avec une immense générosité qu'Odin l'avait accueilli au sein de son peuple, l'avait confié à l'un des villages et voilà comme ce chien digne du fiel de Loki le remerciait. C'était trop pour moi qui portait la God Robe de Zeta Prime. La loi d'Asgard était claire avec les traîtres de ce genre.

" Montre-toi... "

Mes yeux brillèrent encore davantage alors qu'il m'invectivait de la pire des façons. Des yeux d'émeraude dont l'éclat transperça soudain le rideau de neige qui diminua brutalement d'intensité. Nous étions seuls, face à face et cela n'avait plus d'importance qu'il voit le visage de son juge, maintenant que son heure avait sonné et que nulle Valkyrie ne daignerait l'emmener sur les terres du grand Odin, une fois trépassé.

" Comment oses-tu ainsi trahir celui qui t'a sauvé. "

Une première hache lancée vers moi avec un soupçon de cosmos. D'un geste, je la stoppais avant de soupirer.

" Lamentable. Est-ce ainsi que tu remercie celui qui t'a confié à une famille qui t'a élevé et chéri comme son propre enfant. "
" Tais-toi !!! Femelle, sorcière !!! "

Les mots employés me surprenaient. Nul ici ne m'aurait qualifiée de sorcière. Esprit, fantôme, tigre, voire dame des glaces mais certainement pas sorcière. Pas ce genre de terme...

Une nouvelle hache se dirigea vers moi avant que je ne la gèle sans qu'elle ne me touche. Sous la puissance de mon énergie, elle sembla un instant flotté dans les airs avant que ne laisse enfin l'illusion retombé dans son entièreté. Quelle ne fut la surprise de cet homme de découvrir une splendide jeune femme en armure blanche. L'éclat de ses yeux ne mentaient pas, la vision l'avait tant impressionnée qu'il ne réagit même pas lorsque son coeur cessa de battre. Cette expression resterait celle de son masque mortuaire. Son corps resterait là, proie des prédateurs et autres charognards...

" Qui ? "

Je me replongeais soudain dans l'illusion, l'invisibilité propre au tigre des Ombres. Les femmes étaient revenues avec les enfants. La tempête quant à elle s'était apaisée. D'ici quelques instants, Sol paraîtrait par delà l'horizon et elles pourraient paisiblement rentrer chez elle.

" Regardez... "

La voix de l'enfant me fit sourire.

" Des traces dans la neige... "
" Ne restons pas là... "
" Mais, maman... "
" Elle n'aimerait pas qu'on s'attarde en ces lieux. L'ombre est intervenue sans nous blesser, ne la vexons pas. "
" L'ombre ? "
" Odin nous l'a envoyée, laisse-la. Si tu veux la remercier, ne trouble pas sa solitude... "
" Je... "
" Lorsque l'halte sera remise en état, tu pourras lui offrir quelque chose mais maintenant, nous devons repartir... "


Le reste de leur conversation m'échappa tout comme un dernier sourire lorsque la fillette me fit un signe de la main. Visiblement, les traces des pattes du tigre dans la neige ne l'effrayaient pas. Mes yeux s'attardèrent encore un peu sur elle quand elle se décida à quitter les lieux.

Oui, je serais là...

En d'autres temps, j'aurais pu être comme elle mais cette vie ne serait jamais pour moi. Et cela, je le savais depuis le jour de ma naissance...

Lointaine si lointaine à présent...




~ ° ~ °  ~  




Plus de vingts années auparavant...

Asgard, sur le chemin d'un village frontalier...

C'était par une fin de soirée estivale comme tant d'autres que tout a commencé. De cette époque lointaine, je n'avais aucun souvenir. Tout ce que j'ai appris ce fut par la bouche des rares témoins de ma naissance ou ceux ayant simplement croisés mes parents. Parmi ces derniers, se trouvaient parmi un aubergiste et son épouse. Avaient-ils seulement conscience de ce qui s'était déroulé à quelques lieues de leur toit et l'importance que cela aurait pour l'avenir du pays...

En ces années à présent écoulées, le royaume était en paix, les voyageurs nombreux. Aussi, le couple avait encore pas mal de clients à servir. Les étables accueillaient de nombreuses montures ainsi que des chariots ou mêmes en de plus rares occasions les attelages de voyageurs de plus haute lignée voire les quelques voyageurs venus commercé . La nuit s'annonçait calme et paisible jusqu'à ce qu'on vienne tambouriner à la porte. Aussitôt, l'homme fit signe à sa femme de rester auprès de leurs clients et s'avança d'un pas assuré vers l'entrée.

Quelle ne fut alors sa surprise d'y découvrir de nombreux hommes en arme, attendant tranquillement dans la fraîcheur du soir. De fait, il s'agissait même d'une escorte complète, entourant un bien modeste convoi tiré de robustes chevaux. Intrigué et volontaire, il leur fit un grand salut avant de s'avancer vers eux. Il n'avait pas fait trop pas que l'un des gardes prit la parole d'une voix nette et claire.

" Salut à toi, aubergiste. Comme tu l'as parfaitement compris, nous ne sommes pas de simples voyageurs mais bien des hommes envoyés ici sur ordre de la famille princière. Nous ne ferons qu'une courte halte, aussi veille à ce que nous aillons de quoi nous réchauffer et nous restaurer au plus vite. "

Le jovial bonhomme s'inclina.

" Bien, soyez les bienvenus, je ferais le nécessaire. Nous avons aussi d'excellents chevaux dans le coin... "
" Bien, veille aussi à ce que la meilleure chambre soit disponible pour la dame du seigneur Roderik. "


A l'énoncé de ce nom, le bedonnant aubergiste s'empressa d'appeler une servante pour qu'elle prévienne son épouse de la qualité des clients qui venaient de frapper à leur porte.

Quelques instants s'écoulèrent et le couple put satisfaire aux désirs des voyageurs avant qu'ils ne se retirent dans leurs chambres. Et ce ne fut qu'à cette instant que l'hôtesse se permit une petite remarque au sujet de l'état de la jeune épouse du seigneur Roderik.

" Quelle tristesse. Cette pauvre dame n'est vraiment pas en état de voyager. "
" Que dis-tu là, femme ? "
" Elle est sur le point d'accoucher... "
" Quoi mais alors... ! Ces femmes qui... "
" Venez mon époux, venez, nos bien-aimés seigneurs doivent avoir leur raison... Venez, la nuit tombe. "


Ainsi, la femme entraîna-t-elle son époux vers leurs propres chambrées. Le temps s'annonçait clément et avec un peu de chances, la dame ne rentrerait pas en couches maintenant. Et tel fut le cas lorsque Sol parut à l'horizon et que la famille s'en alla sous le regard inquiet de la dame des lieux. Un simple geste en signe d'adieux mais aussi d'encouragement et elle s'en retourna à son labeur quotidien...


*****************


La frontière d'Asgard était maintenant toute proche et tandis qu'à quelques pas se dressait une tour immense, la belle dame ressentit soudain les premières contractions, alertant son époux qui fit aussitôt accélérer le pas. Jamais, il ne la laisserait ainsi accoucher en pleine nature. La tour n'était plus bien loin et, là, elle serait en sécurité.

" Solveig. "
" ça va... Mon cher époux. Tu sais bien que ce n'est pas... Notre premier enfant... "


Mais elle ne put aller plus loin et le guerrier épongea le front brûlant de sa femme tandis que leur voiture s'arrêtait enfin face à la haute tour. A peine en eut-il d'ailleurs ouvert la porte que les femmes de leur escorte s'emparèrent de la parturiente qu'elles transportèrent ensuite avec d'infimes précautions dans l'enceinte de la tour que les soldats venaient d'ouvrir.

" Bien, laissez-nous, seigneur Roderik, nous allons nous chargez d'elle maintenant. "

Et de nos deux enfants... Ajouta le rude guerrier pour lui même, cela allait être rude tout comme leur exil mais les prêtres les avaient au moins prévenus pour que rien vienne perturber ce qui allait suivre aussitôt après...

" Seigneur Odin, votre volonté sera respectée. Même si jamais plus je ne refoulerai les terres d'Asgard, je vous demeurerai fidèle et vous offre mes deux futures filles pour qu’elles vous servent et vous protègent... "


*************


"Dame Solveig. "
" Je... "
" Dame, poussez, elle arrive, votre fille arrive, poussez. "


La jeune mère ne put répondre, le travail avait commencé dès sa sortie du carrosse mais maintenant la délivrance était toute proche. Bientôt, elle pourrait tenir son enfant entre ses bras...

Ainsi de courts instants plus tard, les cris du bébé vinrent rompre le silence avant qu'un autre cri ne se joigne au premier.

" Seigneur Roderik... "

S'inclina le garde alors que la porte s'ouvrait, laissant apparaître une étonnante jeune femme. Une guerrière elle aussi...

" Ma dame. "
" Nous avons deux filles, mon époux. Mais... "
" Je sais mais telle est la volonté de notre seigneur. "


Put-il seulement ajouter alors que la mystérieuse femme avait déjà prise l'une de ses deux filles entre ses bras.

" Seigneur Roderik, si vous voulez la voir... "
" Elle est déjà si splendide... Allez emmener là, pour que toutes deux vivent, emmenez la... "


Et posant sa large paume rugueuse sur le front doux de la nouvelle née, il lui murmura ces dernières paroles.

" Adieu, ma fille, pour que toi et Brunissen puissiez toutes les deux vivre, il nous faut nous séparer. Tu seras une ombre au palais et elle une prêtresse guérisseuse forte et dévouée. "

Il caressa encore la fine chevelure dorée avant de baisser les yeux et de se détourner.

" Adieu Lénore... Devient la tigresse des Ombres, la Perle secrète d'Asgard, et fais-nous honneur, ma fille... "

Puis, de retour auprès de sa femme et de leur fille nouvelle née, il ne put qu'entendre le départ de la jeune femme et la réponse du prêtre.

" Bien, va, Ermengarde, emmène-là avec toi, glissez vous dans les ombres et accomplis ta tache. Jusqu'à ce que notre princesse t'appelle. "
" Bien, adieu seigneur Roderik, dame Solveig et dame Brunissen... "


Et la jeune femme disparut, comme engloutie dans la nuit noire, emmenant avec elle la petite.


Telles furent les circonstances de ma naissance. Inutile de préciser que celle qui m'en avait tout appris n'était autre que dame Ermengarde, mon maître, celle qui fit de moi, la Blanche Tigresse d'Asgard, celle que parfois aussi on appelait la "Perle des Ombres".

Revenir en haut Aller en bas
Lénore

avatar
Rôle : Tigresse de l'Ombre, veille sur ses frères d'armes et le peuple à leur insu, prête à intervenir.
Messages : 169


Caractéristiques
Vie Vie:
180/180  (180/180)
Cosmos Cosmos:
185/185  (185/185)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Secrets d'une Perle des Ombres   Lun 31 Mar 2014 - 20:25

Nouvelles Rencontres au hasard des chemins

Suite de l'histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Lénore

avatar
Rôle : Tigresse de l'Ombre, veille sur ses frères d'armes et le peuple à leur insu, prête à intervenir.
Messages : 169


Caractéristiques
Vie Vie:
180/180  (180/180)
Cosmos Cosmos:
185/185  (185/185)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Secrets d'une Perle des Ombres   Lun 31 Mar 2014 - 20:49

Souvenirs du passé


Dernière édition par Lénore le Lun 21 Juil 2014 - 11:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lénore

avatar
Rôle : Tigresse de l'Ombre, veille sur ses frères d'armes et le peuple à leur insu, prête à intervenir.
Messages : 169


Caractéristiques
Vie Vie:
180/180  (180/180)
Cosmos Cosmos:
185/185  (185/185)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Secrets d'une Perle des Ombres   Lun 21 Juil 2014 - 11:17

L'entourage d'une Perle

~ Ma famille ~

Je connais leurs noms et visages depuis déjà de nombreuses années. Dès que dame Hermine m'a jugée assez mûre pour vivre avec le poids de ma destinée...

J'avais sept ans à l'époque, maintenant, j'ai plus de vingt six hivers...


Roderik Einarson, noble guerrier d'Asgard, mon père envoyé en mission lointaine.

Solveig, son épouse, ma mère, dame de la noblesse versée dans l'art des filtres et des soins.

Bjorn, Olaf, Vigrid et Erik, Erik le muet, mes frères aînés...

Sigrid, ma cadette et enfin, Brunissen ma jumelle.


Toute ma famille partie au loin alors que je me retrouvais plongée dans les ombres. Je savais que notre destinée était aussi unique que chaque membre de ma fratrie. Certains voueraient leurs vies au combats, d'autres à l'art des skalds alors que d'autres portent déjà en eux les étincelles des futurs héritiers de nos glorieux ancêtres...

Je n'en dirais pas plus sur eux. Leurs vies se sont déplacées au loin et je ne souhaite les mettre en danger. Si les Nornes ont décidé cela pour eux, toujours, je respecterais leur volonté. Pour leurs vies et leurs sécurités, tout simplement.



~ Celle à qui je dois tout, ma tutrice et ma seconde mère ~


Dame Hermengarde, la "Blanche Hermine", mon maître, aussi vive et discrète que l'animal dont elle porte fièrement le nom. Splendide tout comme le sont l'ensemble des guerrières choisies par le grand Odin, elle a renoncé à reprendre une vie normale lorsque le choix s'est présenté à elle. Son mystère est aussi grand que le mien. Toute ce que je connais de sa vie en dépit de mes recherches se confond avec ma propre existence. Depuis le jour où elle m'a emmenée à ma naissance jusqu'à maintenant...


~ Mes frères d'armes ~

Miria, Guerrière Divine Mu du Valkyrie

Une puissante et fière Valkyrie que j'ai croisée lors d'une chasse dans les terres du Septentrion.

Ashram le Veilleur, Guerrier Divin d'Epsilon et son Loup Nox

Un de mes frères d'armes les plus mystérieux rencontrés lors de cette même chasse qui nous a fait affronté un monstre muni de tentacule au fin fond d'une grotte. Un être nommé Riful qui a fini par fuir le combat...



Dernière édition par Lénore le Lun 21 Juil 2014 - 11:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lénore

avatar
Rôle : Tigresse de l'Ombre, veille sur ses frères d'armes et le peuple à leur insu, prête à intervenir.
Messages : 169


Caractéristiques
Vie Vie:
180/180  (180/180)
Cosmos Cosmos:
185/185  (185/185)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Secrets d'une Perle des Ombres   Lun 21 Juil 2014 - 11:26

Gains

Lenore, Guerrier Divin de Zeta Prime : 10pts(Choix Agard) 3pts(REC 04/14) 5pts(REC 06/14) 5pts(REC 07/14) 2pts(REC 08/14) 2pts(REC 10/14) 2pts(REC 11/14) 2pts(9ans Antho) 2pts(REC 05/15) 7pts(REC 06/15) 2pts(REC 08/15) Total = 42pts

=> 42 points au total


Liens vers les rps


Patience et attente

Entrevue particulière

Aux confins du Royaume, entre la mer et la montagne

La Perle et l’Épée

Sur le seuil du Sanctuaire

Noussa rentre au pays

Écrin des Ombres, sur le chemin menant à Odin

Une nouvelle aube


Liens Flash back


Les chants de la Valkyrie


Dernière édition par Lénore le Dim 6 Sep 2015 - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lénore

avatar
Rôle : Tigresse de l'Ombre, veille sur ses frères d'armes et le peuple à leur insu, prête à intervenir.
Messages : 169


Caractéristiques
Vie Vie:
180/180  (180/180)
Cosmos Cosmos:
185/185  (185/185)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Secrets d'une Perle des Ombres   Dim 19 Oct 2014 - 15:32

MAJ du 19/10/2014
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Secrets d'une Perle des Ombres   

Revenir en haut Aller en bas
 

Secrets d'une Perle des Ombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Ombres
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.
» Le clan des Ombres
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace préparation du jeu :: Présentations :: Présentations validées :: Fiches archivées-