Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 L'Accomplissement Finale: "Tout est fini ! Tout peut enfin recommencer !" (RP Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: L'Accomplissement Finale: "Tout est fini ! Tout peut enfin recommencer !" (RP Libre)   Mer 26 Fév 2014 - 12:16



Accompagné, sans doute, de Coeos et d‘Éris, je montais doucement les marches vers mon domaine. Je prenais bien garde de ne pas me mouvoir précipitamment afin de ne pas rouvrir mes blessures récemment cicatrisés.je gravissais et traversais chaque temple sous le regard des derniers survivants qui m’observaient avec une lueur de crainte et de contentement. Faisais-je si peur que cela ? Inspirais-je une telle crainte dans les yeux de mes fidèles humains que je pouvais sentir leur appréhension se glisser dans la profondeur de leurs âmes pures et charitables ? J’avais toujours, en moi, ce profond sentiment de lassitude, ce profond agacement devenant peur à peu une nécessité d’agir pour ce que je considérais juste.  Je ne pouvais nier la Folie, je ne devais plus me contenter de la taire et de la refouler sous de faux prétextes.  Ce séjour au Tartare m’aura révélé beaucoup de chose sur moi: l’hésitation n’était plus une solution. Trop longtemps, j’ai refusé de me considérer comme un Roi: je voulais être un frère. Mais ma famille souhaite autre chose: elle veut un Roi, un être au caractère assez fort pour la dominer sans pour autant l’emprisonner. J’ai été beaucoup trop tendre envers eux, beaucoup trop compréhensif: ils n’attendent pas de moi que je sois un despote malgré tout. Néanmoins, il me faut les cadrer et leur rappeler notre devoir pour ce monde. J’ai longtemps refusé de prendre les armes, j’ai parlé dans le vide, désiré des actes sans pour autant aller jusqu’au bout de ma pensée. J’avais oublié certaines choses et il était grand temps de remettre tout cela au goût du jour.


J’en avais strictement assez de considéré Zeus, Hadès et Poséidon comme mes enfants. Je n’avais plus rien à attendre d’eux: qu’ils vivent ou meurent m’était complètement égal. Volontairement, j’avais décidé de me tenir à l’écart de leurs vies respectives. Néanmoins, je ne pouvais pardonner à Kazuki Silfrid et Thanatos leurs actes. C’était purement et simplement impossible. De quelques manières que cela soient, ils allaient payer au centuple et je comptais bien m’acharner sur eux avec une telle précision et une telle furie qu’ils se souviendront toujours de ce moment où ils ont pénétré dans mon domaine. La disparition de Prométhée, cet acte insoutenable, cette  terrible constatation de ma faiblesse… Je ne pouvais le supporter: quelque chose avait été brisé définitivement. Il fallait que je réfléchisse à cette situation: si je devais apprendre que les hautes instances des enfers étaient responsable de cet acte traumatisant, je me jurais de leur faire souvenir à quel point le « Mangeur de Dieu » pouvait se montrer cruel et sans pitié. Après tout, je n’étais pas responsable de la Folie que j’avais vécu pendant de nombreux millénaires.  Elle était lié à une Malédiction que je n’avais nullement désiré. Pourtant, dans ce monde, ils ne pouvaient même pas s’imaginer ce qui se passerait si je dévoilais au grand jour toute la colère et la rancœur que je porte à la Fatalité. Qui m’en empêcherait ? Qui oserait me refuser le privilège de céder à une vengeance justifiée ? Qui compromettrait notre devoir ? Nous, Titans, avons toutes et tous souffert de ce fardeau injuste: il était grand temps de mettre un terme à cette hérésie et je  savais exactement comment procéder.


Qu’importe les derniers évènements de ce monde ! Je devais mettre un terme à la rébellion de Phoebe et de Rhéa. Cela tombait bien: j’avais aussi beaucoup de chose à leur dire. Et pas qu’à elle… Je devais régler le cas de Arès et de son camp. Téthys s’en occupait et je lui accordais ma confiance. Je devais en avoir le cœur net sur l’attaque du Spectre et du Dieu de la Mort. Enfin, il me fallait rencontrer Athéna. Mon plan séculaire allait reprendre son cours et j’étais farouchement déterminé à mettre un terme à ce jeu qui n’a trop que duré. Ce monde allait connaître un nouvel âge d’or: j’allais y employer n’importe quel méthode pour parvenir à mes fins.  J’étais maintenant dans l’enceinte de mon château et me dirigeais vers la salle du Trône. Perdu dans mes pensées, je ne savais plus qui m’accompagnait ou pas. J’avais un regard déterminé tandis qu’on pouvait y sentir cette colère, jusque là latente et contenue, commencer à se dégager progressivement. Toutefois, existait toujours cette immuable douceur et tendresse en moi. Raïssa était en train de nettoyer le sol avec application tandis que Sora s’appliquait silencieusement à étendre les draps de soie qui se trouvait dans ma chambre. Quand elles m’aperçurent, accompagné ou pas, elles m’observèrent silencieusement. D’habitude, Sora aurait réagi au quart de tour: son exubérance et sa franchise semblaient s’être tues. Quant à la jeune enfant, elle se faisait toute petite: du coin de l’œil, je percevais le tremblement de sa main qu’elle tentait de dissimuler par tous les moyens. Je m’asseyais sur mon trône et demeurais un long moment silencieux. Puis…


Raïssa… Place une table devant moi…Sora… Va me chercher mon Plateau…


Les deux servantes s’exécutèrent rapidement. La jeune enfant plaça une table en bois devant moi tandis que Sora m’apporta précautionneusement ce qui s’apparentait à un échiquier avec vingt quatre pièce: elles étaient étalés selon un ordre bien précis. La partie ne semblait pas finie: je savais qu’elle ne s’achèverait que lorsque j’aurais atteint mon objectif. Puis, elles reprirent leurs activité originelles. Concentré sur le jeu, j’entendais néanmoins Sora  me parler.


La réparation du temple de dame Mnémosyne et du Seigneur Crios est définitivement terminée. Semblable en tout point à l’originel…


Bien… Vous pouvez partir maintenant…


Normalement, Sora aurait protesté mais, cette fois-ci, elle s’exécuta rapidement, prenant la main de la jeune enfant, me ou nous laissant en paix. Légèrement penché en avant, mon coude gauche posé sur ma cuisse gauche, la paume de main soutenant mon menton, je regardais cette ancienne partie que j’avais laissé tombé il y a longtemps. Par  cet acte, j’avais abandonné mes objectifs: par ce geste, je reprenais en main mon destin. Rien n’avait changé ou alors si peu. L’avènement de Chaos, le retour d’Ouranos, la naissance du domaine des Berserkers, cet évènement actuel… Un sourire sur mon visage et j’avançais un pion lentement vers l’avant. Puis, j’avançais ce qui ressemblait à une tour de deux cases. Ensuite, je m’installais confortablement sur mon trône, croisais mes bras et observais ce qui paraissait être un échiquier d’un regard que l’on pourrait croire neutre mais qui ne l’était pas.


Étais-je fou lorsque je débutais cette partie il y a fort longtemps ? Certainement… Assurément même ! Pourtant, que cela est fort étonnant pour aliéné de se rendre compte à quel point  ses « supposés prédictions erronées » s’avéraient justes… Fou j’ai été… Guéris, je  suis… Quoiqu’on en dise, il est bien temps de reprendre là où j’en étais.  Dorénavant, la marche vers l’Âge d’Or va pouvoir reprendre son cours: ce qui a été dérobé sera restitué par n’importe quel acte et moyen. Personne en ce monde ne m’empêchera d’atteindre ce but. Ma famille va devoir rendre des comptes et elle va devoir embrasser ma cause. Ce ne sera plus une option mais bel et bien une obligation. Dans tous les cas, tout est fini. Tout peut enfin recommencer !



Qu’importe qu’on m’entende ou pas: j’avais murmuré à voix haute. Paradoxe quand tu nous tiens ! J’avais parlé pour moi à l’attention des éventuelles personnes qui m’accompagnaient ! Libre à eux d’engager la conversation ou pas: en cet instant, je tâchais de récupérer de mes forces: j’aurais besoin de toute ma puissance et de toute mon intelligence pour porter à bien mon projet ultime, mon vœu absolu.







Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Accomplissement Finale: "Tout est fini ! Tout peut enfin recommencer !" (RP Libre)   Dim 2 Mar 2014 - 20:30



Je continuais d’observer longuement et silencieusement le plateau de jeu qui se trouvait devant moi. Je ne disais absolument rien du tout. Peu importe qui se trouvait avec moi ou sans moi… Aucune importance si j’étais seul ou accompagné… Il n’y avait que ce plateau ressemblant à s’y méprendre à un échiquier et ses pièces étranges, magnifiquement bien sculptés en une texture rappelant l’ivoire, disposées en une sorte de confrontation disparates sans aucune forme de logique. En vérité, il fallait connaître parfaitement ce jeu et l’avoir suivi dès le départ pour que se révèle sa véritable essence. Ou il fallait que j’accepte d’en parler.  Un sourire des plus intrigants se dessina sur mon visage fermé et concentré. Pour les néophytes, j’agissais sans aucune raison apparente. Pour moi, je savais exactement où aller. Du moins, c’est ce que je croyais lorsque j’avançais un pion en avant. Mon sourire disparut pour offrir une moue désappointée.  C’était la somme de mes nombreuses erreurs que j’avais commise depuis un certain temps. Je me grattais le menton en émettant un petit bruit de soupir alors que je constatais que le jeu était bloquée. Je me penchais légèrement en avant et souris mystérieusement lorsque j’avançais une pièce qui ressemblait à un Roi. Je m’adossais au dossier de mon trône tout en regardant le jeu, mon sourire évoluant en une mine satisfaite.  J’étais attentif à toute sorte de chose  autour de moi-même si je prenais sciemment mes distances ce petit monde, me plongeant volontairement dans mon petit univers personnel. Y avait-il toujours du monde autour de moi, m’observant avec attention, se demandant si j’étais toujours fou à lier ? C’est alors que j’entendis une dispute se créer derrière la grande porte de la salle du trône: il fallait bien s’y attendre: Sora ouvrit la porte rapidement pour se diriger vers moi d’un pas décidé tandis que la jeune Raïssa referma la porte aussi rapidement qu’elle le pouvait. Sora la tornade, celle qui s’était  auto proclamé ma servante attitrée, au caractère fougueux et explosif, se posta devant moi, les mains posés sur les hanches, me regardant avec son petit air habituel, bien à elle.


Tu fais quoi ?


Cela se voit…


Bah non en fait !

Je joues…


Tout seul ?!


Contre le Destin et la Fatalité…


C’est dur ?  


De temps en temps…


Mais ?


Aujourd’hui, la partie va enfin pouvoir se terminer.


C’est une bonne chose alors !


Cela dépend pour qui…


Tu saignes… Je vais te soigner…  En tout cas, pour ce que ça vaut, je suis contente que tu sois de retour aux affaires…


Et moi donc ! Je me laissais soigner silencieusement par les mains expertes de cette jeune humaine au caractère en acier trempé, pouvant se montrer douce et affectueuse pourtant.  Elle  utilisait son faible pouvoir pour cicatriser au mieux les blessures qui s’était rouvertes malgré tout et entreprenait de bander mes blessures du mieux qu’elle pouvait. Je savais bien qu’elle aspirait à plus mais  je ne voulais pas qu’elle devienne un « « nouveau Tatsou ». Ce monde de souffrance n’était pas pour elle. Je continuais d’observer ce plateau de jeu lorsque, du coin de l’œil, je la vis poser son fameux regard curieux. Plissant son nez, elle haussait un sourcil tout en essayant de comprendre le mécanisme de cette partie. Elle était cultivée mais je voyais bien que tout cela dépassait son entendement. Je n’avais guère envie de m’appesantir sur le sujet mais il était peut être temps de dévoiler mes véritables objectifs. Ou tout du moins de renouveler ce qui avait toujours été mon idéal.


Ce jeu est une variante très ancienne du jeu d’échec. Les règles sont, à la fois, semblables et différentes. Il y a très longtemps de cela, j’ai débuté cette partie car j’avais un idéal. En cours de route, je me suis perdu. Maintenant, j’ai enfin retrouvé mon chemin. Il me faut prendre patience et réfléchir aux moyens de parvenir à mes fins. Il est temps de passer au second chapitre de ma longue histoire: le monde va définitivement changé et je vais être celui qui apportera la paix dans ce monde en châtiant définitivement ceux et celles qui empêcheront cette terre de connaître la Quiétude tant espérée…


Un second chapitre placé sous un signe plus radical.  J’avais saisi ce que j’avais voulu comprendre. Je savais parfaitement qui méritait sa place dans l’Eden et qui ne pourrait espérer y fouler un seul pas.  J’avais les idées très claires. Sora demeurait silencieuse pour une fois.   Jusqu’à ce que…


Qui es tu pour te prétendre ainsi ?


Lorsque je relevais la tête, je la vis reculer de plusieurs pas, son visage se teintant d’un effroi passager alors qu’elle tenta courageusement de reprendre contenance. Je devais avoir le regard des mauvais jours ou bien faire vraiment peur.  Lorsque je lui répondis, ma voix était froide et définitivement résolue.


Mais je suis Cronos, le Roi Incontesté des Titans…









Dernière édition par Cronos le Ven 7 Mar 2014 - 11:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hélios 1

avatar
Rôle : J'illumine vos vies, littéralement : Very Happy
Messages : 21


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Accomplissement Finale: "Tout est fini ! Tout peut enfin recommencer !" (RP Libre)   Jeu 6 Mar 2014 - 10:25

L’accomplissement finale


  L'incarnation du soleil transportait, dans ses bras puissants, le corps inerte de son camarade Prométhée. Il l'avait trouvé dans le temple de Mmémosyne seul, sur le sol. Hélios avait donc pris soin  de sa dépouille. Ne sachant qu'en faire il se dirigea vers la demeure  de son oncle Cronos pour y déposer son fardeau. Le Titan perdit son  regard dans le ciel, maintenant qu'il était libéré de l'emprise de Zeus  pourquoi persistait-il à faire lever le jour ?  Cette routine lui était  plutôt agréable il devait bien l'avouer, mais ce n'était pas une raison  suffisante pour continuer son travail comme si rien n'avait changé. Dans  le Cronos Labyrinthos le ciel avait toujours la même teinte peu  importe l'heure, déçut de ne pas voir son astre il illumina son cosmos.  Comme pour le réconforter dans une enveloppe de chaude douceur. Ses pas  étaient gracieux, de loin on aurait pu croire qu'il ne touchait pas le  sol et qu'il voletait au gré du vent.

Le fils d'hypéron déposa son regard sur celui de Prométhée, désespérément vide.



"J'espère que tu es pas mort en vain mon vieux"



Il imaginait mal qu'un simple humain puisse abatte un Titan aussi facilement, peu importe sa parenté avec Zeus. Ce qu'avait fait Kazuki était impardonnable et en plus de ça, cet  humain que dis-je cette ordure avait osé s'attaquer au père des Dieux.  Le plus incroyable fut le score final, Cronos était mort face à lui.  Hélios avala sa salive difficilement, sa puissance devait être  incroyable pour pouvoir commettre de tels actes et profaner le domaine sacré des Titans sans se fait châtier.  Il s'accorda une pensée à ses deux sœurs, toujours prisonnières de Zeus. Le jour où elles renaîtraient il serait le premier à  les accueillir dans ce monde où il se sentait orphelin. Même son père  n'était pas là, pour contrer la solitude il enlaça le corps du défunt.  Il était si froid, si ... mort.



Le soleil entra dans la pièce où résidait le puissant seigneur des Titans et posa un genou à terre, ne sachant comment se comporter en sa présence.

"Je  suis Hélios du Soleil, fils de votre frère Hypérion, et je souhaite  vous remettre le corps de Prométhée pour lui offrir une fin décente,  comme pour confirmer ses dires il tendit le corps du mort vers Cronos  espérant une réaction positive"



   

   
   
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Accomplissement Finale: "Tout est fini ! Tout peut enfin recommencer !" (RP Libre)   Ven 7 Mar 2014 - 11:17



Je pouvais sentir moi-même l’intensification glaciale sur cet environnement qui m’entourait. Pourquoi refuser simplement le fait que j’étais furieux ? Non… je devais bien l’accepter pleinement: j’étais loin d’être satisfait par ces nombreux millénaires d’errances spirituelles. À la recherche de la paix de notre famille, considéré comme un faible, désirant l’obtention de mon désir par la paix. Quelle stupidité !! Quelle hérésie !!! Ils ne savent rien ! Les pauvres petits sont choqués ?! Ne l’ais-je pas été moi non plus ? Ils ont souffert les pauvres petits bout de choux: Papa leur a fait mal… Mais n’ais je pas assez souffert moi aussi ? J’en avais assez de toujours penser aux autres et de considérer que le seul et unique coupable de ce désolant et navrant destin était moi. Non ! Ce n’était pas de ma faute car j’avais agi contre ma propre volonté ! La voilà la vérité dans toute sa splendeur ! Si encore, j’avais été maître de ma situation et si j’avais pleinement accepté cette malédiction, je me serais considéré comme un véritable être maléfique. Néanmoins, tel n’était pas le cas: j’avais été contraint, forcé et conscient d’agir ainsi sans pouvoir m’opposer de quelques manières que cela soit contre cette malédiction. Bien entendu, je n’ai jamais voulu le destin de mes enfants mais les choses sont ainsi et l’on y peut rien. Désormais, ou ma descendance est au courant de la vérité et en accepte pleinement la réelle logique. Ou, elle semble assez stupide pour la nier et je n’y pourrais strictement rien: alors, elle ne pourra recevoir que mon mépris éternel. Je n’aurais aucun état d’âme à les considérer comme de simples détritus qu’il conviendra de faire disparaître le plus rapidement pour mon noble but.


Sora continuait à m’observer silencieusement, je pouvais sentir son choc disparaître progressivement Quant à moi, je regardas, de nouveau, le plateau de jeu. Les pièces, disposées sur l’échiquier, avaient une valeur prophétique voire hautement symbolique. Elles annonçaient toujours une certaine forme de marche à suivre qu’il convenait de bien observer. Évidemment, il me fallait absolument régler le problème avec ma sœur et ma femme: cette petite rébellion devait cesser coûte que coûte. J’avais eu l’esprit assez large - ou j’avais été complètement sot - de laisser le dessein de celles-ci se réaliser. À n’en point douter, elles colporteront  des informations qui ne m’avantageront point. Maintenant que les choses sont faites, je devais agir calmement mais impitoyablement. Cette farce allait trouver une conclusion définitive. Il faut simplement espérer que ce voyage n’ait point eu de répercussions désastreuses pour ma famille. Et encore moins pour mes propres objectifs. Deux pions encerclaient ce qui ressemblait à un Fou. Je haussais un sourcil et me grattait le menton: il n’était point impossible d’imaginer le soutien des Olympiens qu’elles avaient rencontrés. D’ailleurs, ce serait vraiment me considérer comme un idiot si je n’avais pas eu la simple idée de ce qu’elle manigançait. Mon seul tort a été de les laisser agir à leur guise: cela ne se reproduira plus à l’avenir. À cause de leurs actes, il était peut être fort possible d’imaginer une rencontre afin de me destituer. Une hypothèse fort plausible quand on y pense. Mais, qui se révélerait irréalisable et demeurerait de l’inconcevable. Dans tous les cas, à bien y songer, voilà un moyen de régler définitivement mes comptes avec ma famille: cette histoire n’a que trop duré, elle trouvera son terme incessamment sous peu. Par tous les moyens possibles, je rétablirais la solidarité et l’union de notre famille. Et tout le monde adhérera à mon projet.


Pour le reste, concernant les autres divinités, j’estimais m’être montré très patient envers eux et j’avais accepté beaucoup trop de choses.  Il était véritablement temps de leur faire comprendre que les jeux étaient déjà faits. Si un ou deux exemples ne suffisaient pas à faire comprendre ma volonté, j’étais prêt à dépasser quelques limites à et à franchir des nombreuses lignes rouges pour que ce monde saisisse la plénitude de ma rage. Les pièces ne mentaient pas: un pion et une pièce s’aventuraient dans mon camp avec audace. Je continuais de les contempler quand un large sourire machiavélique  s’afficha sur mon visage fermé, déterminé et colérique. L’occasion était trop belle: bien trop belle. Je me rapprochais lentement du plateau, penchant doucement mon corps en avant, mon coude droit en appui sur ma cuisse droite, la paume de ma main droite, soutenant mon menton. Hé bien ! Quelle occasion ! Un véritable boulevard s’offrait à moi: une erreur du destin ou la démonstration de la fatalité de ce monde. Qu’importe: je n’allais surtout pas me priver de gâcher une telle occasion, non sans observer longuement la situation du jeux aux alentours. Elle était sous contrôle: il faudrait, cependant, se montrer bien attentif à la suite des évènements. Et, au préalable, il faudra certainement, avant tout, considérer cette pièce qui traînait dans la moitié de son camp. Mais, après tout, l’occasion était trop bonne. J’avançais un de mes pions pour mettre un terme à l’existence de l’autre. Avec une autre de mes pièces, je mettais à mort l’autre. Ce sourire machiavélique se métamorphosa en un éclat sinistre puis une lugubre explosion de rire. Pour une fois, Sora demeurait terrorisée parce qu’elle voyait. Lentement, ce son terrifiant disparut progressivement à mesure que le silence s’imposa. C’est alors que je levais les yeux vers elle puis vers la porte: je sentis une présence faire son retour. Lorsque la porte s’ouvrir, j’eus le  plaisir de voir Hélios, le Fils d’Hypérion faire son apparition devant moi, alors qu’il posait un genou à terre. Je constatais qu’il avait pris le corps de Prométhée et qu’il me l’avait apporté avec toute la décence et le soin qui lui était du. Je déplaçais soigneusement la table où se trouvait le plateau de jeu, me levait doucement et me dirigeait vers le Revenu. Sora me lança un regard d’avertissement tandis que j’inclinais silencieusement de la tête pour la rassurer. Je pris le corps du défunt et entreprit de le déposer dans ma chambre. Encore une fois, je le traitais avec tous les égards qui lui était du. Je le déposais dans mon deuxième lit. Il était bien sale, poussiéreux et ne rendait pas justice à l’acte héroïque qu’il avait accompli. Sora m’avait suivi à distance: elle frappa des deux mains. Raïssa, ainsi qu’une autre servante et deux autres prêtres, entrèrent dans ma chambre et s’affairèrent autour du corps mort du Fils de Japet. Malgré tout, un sourire tendre et reconnaissant leur fut offert alors que je les remerciais de leurs actes et de leurs initiatives. Je pus observer la peur de Sora disparaître. Je caressais tendrement les cheveux de Raïssa et tapotais amicalement l’épaule de ma fidèle servante.  Puis, je me dirigeais vers mon trône, m’y assit et plaça le table avec l’échiquier à côté de moi. Je posais longuement mon regard sur Hélios.



Je te connais, Fils d’Hypérion.  En fait, les enfants de chacun de mes frères et de mes sœurs n’ont aucun secret pour moi car je me suis toujours attaché à porter un regard des plus attentifs sur chacun de vous. Ton geste est des plus honorables, Hélios. Désormais, tout comme ton père, tu me seras fidèle. Bien des épreuves nous attendront: elles seront délicates, sensibles, difficiles voire tragiques. Mais, à la fin, et quoiqu’il nous en coûte, l’Âge Doré sera restitué aux humains et aux Olympiens méritants…


Je me penchais légèrement en avant et continuais à observer Hélios, la dureté de mon regard implacable, s’effritant doucement pour devenir un tantinet plus affable.


Lèves toi Fils d’Hypérion. Tu fais partie de notre famille, tu n’as pas à plier genoux devant nous. Tu es un Titan: le noble ichor de mon frère et de ma sœur coule en toi. Je te considère comme si tu étais mon fils et veillerais sur toi jusqu’à ce que ta mère ou ton père se réveille. En attendant, tu devras servir mon intérêt et satisfaire mon désir. Nous vivons une période bien difficile mais nous nous relèverons encore.  En conséquence, tiens toi bien droit comme un fier Titan…


Je m’adossais lentement sur le siège du trône et entreprit de croiser les bras. Mon attitude devint alors neutre. Ni bonne, ni mauvaise.


La Folie a été la Tragédie de notre Famille. Une malédiction s’est emparé de nous. Nous avons toutes et tous souffert. J’entends mettre un terme à ce funeste destin et redorer notre blason. Rhéa et Phoebe se sont rebellée contre moi car elles m’estiment fous et inapte à vous diriger. Peut-être ont-elles eu raison mais maintenant, les choses ont changé. Elles l’apprendront à leurs dépens. Kazuki Silfrid et Thanatos sont responsables de la mort de Prométhée et de mon trépas. J’entends exercer une vengeance dont-ils se souviendront. Arès subira mon courroux pour m’avoir humilié et pour avoir entraîné mon frère Japet dans sa volonté de faire renaître son camp avec moult tragédies. Il n’a pas encore payé sa dette me concernant. Notre famille est désunie mais cela  s’achève ici,  maintenant et définitivement. Prépares toi à souffrir mon jeune enfant. Car, à l’issu de ce terrible voyage, la lumière nous sera offerte. Pure, rayonnante, resplendissante… Tel ce que tu incarnes…Notre royaume renaîtra et les Titans montreront la voie du Salut de ce monde.


On pouvait sentir toute ma détermination et ma volonté de faire renaître la gloire de notre camp. Désormais, si je demeurerais à jamais un frère, un oncle attentif aux désirs de chaque membre de ma famille, l’aura royale, qui m’habitait, prouvait incontestablement que j’étais le Souverain Indiscutable des Titans. Invisible, elle ne cessait de s’exprimer autour de moi: elle irradiait imperceptiblement mon être. Avant, je la taisais. Maintenant, je la laissais se dévoiler au grand jour. Et, je ne m’en cachais pas: personne, au sein de ma famille, ne pourrait prétendre à pourvoir mon titre. Défier mon autorité serait synonyme de subir mon courroux. Peu importe qui…









Dernière édition par Cronos le Lun 31 Mar 2014 - 16:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hélios 1

avatar
Rôle : J'illumine vos vies, littéralement : Very Happy
Messages : 21


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Accomplissement Finale: "Tout est fini ! Tout peut enfin recommencer !" (RP Libre)   Sam 29 Mar 2014 - 16:42

"Lèves toi Fils d’Hypérion. Tu fais partie de notre famille, tu n’as pas à plier genoux devant nous. Tu es un Titan: le noble ichor de mon frère et de ma sœur coule en toi. Je te considère comme si tu étais mon fils et veillerais sur toi jusqu’à ce que ta mère ou ton père se réveille. En attendant, tu devras servir mon intérêt et satisfaire mon désir. Nous vivons une période bien difficile mais nous nous relèverons encore.  En conséquence, tiens toi bien droit comme un fier Titan…"

Hélios déplia doucement le dos et se releva osant plonger son regard dans le sien. Son regard était à la fois effrayant et fascinant. Un mélange d'admiration et de frayeur pénétra le cœur de la personnification du Soleil et le laissa perplexe.

"Je vous remercie de votre sollicitude mon oncle. Vos mots me touchent et me conforte dans mon choix. Zeus m'a troublé et réduit mes certitudes en poussières. J'ai pendant trop longtemps confondu ennemi et famille et voilà que je recouvre de nouveau la vue."

"La Folie a été la Tragédie de notre Famille. Une malédiction s’est emparé de nous. Nous avons toutes et tous souffert. J’entends mettre un terme à ce funeste destin et redorer notre blason. Rhéa et Phoebe se sont rebellée contre moi car elles m’estiment fous et inapte à vous diriger. Peut-être ont-elles eu raison mais maintenant, les choses ont changé. Elles l’apprendront à leurs dépens. Kazuki Silfrid et Thanatos sont responsables de la mort de Prométhée et de mon trépas. J’entends exercer une vengeance dont-ils se souviendront. Arès subira mon courroux pour m’avoir humilié et pour avoir entraîné mon frère Japet dans sa volonté de faire renaître son camp avec moult tragédies. Il n’a pas encore payé sa dette me concernant. Notre famille est désunie mais cela  s’achève ici,  maintenant et définitivement. Prépares toi à souffrir mon jeune enfant. Car, à l’issu de ce terrible voyage, la lumière nous sera offerte. Pure, rayonnante, resplendissante… Tel ce que tu incarnes…Notre royaume renaîtra et les Titans montreront la voie du Salut de ce monde."

"Je servirai vos objectifs avec obéissance et fierté. Je me dois cependant de vous demander une faveur, mes deux sœurs sont encore sous le joug de Zeus je vous prie de punir ce mécréant pour moi et de me laisser Apollon. Lorsque le temps sera venu il mourra pour avoir emprunté la lumière de mon astre. Dites moi où je dois me rendre et avec qui je dois me quereller pour le salut des Titans et je le ferai en votre honneur mon oncle !"


Dernière édition par Hélios le Sam 19 Avr 2014 - 14:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Accomplissement Finale: "Tout est fini ! Tout peut enfin recommencer !" (RP Libre)   Lun 31 Mar 2014 - 16:21





Te quereller dis-tu ? Non mon jeune ami, il ne faut point chercher à guerroyer tout de suite. Bien au contraire, il faut nous montrer patient, raisonnable, intelligent et perspicace.  La clairvoyance et la sagesse sont les qualités innées de notre famille. Progressivement, nous atteindrons notre but malgré l'adversité. En vérité, toute chose arrive à qui sait attendre...


Un sourire mystérieux se dessina sur mon visage lorsque j'entrepris de déplacer une pièce sur l'échiquier qui se dressait devant moi. Oui... Nous avions tout notre temps et je n'hésiterais pas une seule seconde à faire parler la vengeance de n'importe quelle manière que cela soit et sous toutes ses formes. mais, pour l'instant, il était bien plus sage de reconquérir toute ma force... Et de laisser croire aux impudents que je ne ferais rien ou ne chercherais pas à comploter en quoique ce soit. Que mes cibles continuent à vivre le peu de temps qu'ils leur restent car il est assuré que personne ne me fera changer d'avis.


Le cas de Zeus sera réglé en temps et en heure. Il n'est point un objectif.  Quant à Apollon, si tel est ton désir, je ne vois aucun inconvénient à ce que tu te venges et à ce que tu récupères ce qui te sembles t'appartenir. Pour autant, en l'état actuel des choses, tu serais proprement incapable de le défier en combat loyal car ta puissance est encore insuffisante. Aussi, te conseilles-je fortement de retrouver le niveau qu'était le tien auparavant. Cela prendra beaucoup de temps, je ne te le caches pas...


Encore une fois, portant à la fois un regard intéressé à mon jeu et une observation attentive sur la personne de mon Neveu, je fis tomber une pièce qui s'apparentait à un pion et le déplaçait à l'extérieur de l'échiquier. J'en profitais pour en remettre un autre dans la partie , juste devant une pièce qui ressemblait à un Cavalier. Un sourire satisfait se lut sur mon visage tandis que je déposais un dernier regard sur Hélios.


Ce monde est sous l'influence d'une puissance démoniaque. En vérité, et garde cette information pour toi, je pense que Tartare est derrière tout cela.  Lors d'un précédent voyage dans l'enfer des Dieux, pour me libérer de cet endroit malfaisant, j'ai du offrir la moitié de mon être au Maître de ces lieux. Il n'y a qu'une personne qui peut prétendre être le Véritable Maître du Domaine de la Punition Divine. Cet individu est Tartare, notre Persécuteur. Pour autant, et d'après mes suppositions, je pense qu'il se sert d'une aide extérieur afin de satisfaire ses propres ambitions.  Recueille toutes les informations qui confirmerait ou infirmerait mes doutes en voyageant au sein de ce monde. Notamment, essaye de savoir si des créatures posséderaient mon aura ou bien mon cosmos. Également, tâche de te renseigner sur le fait de savoir si ces créatures auraient une aura ou un cosmos appartenant à une divinité envoyées au Tartare et renseigne toi pour savoir si celle-ci a payé de son énergie sa liberté de quitter le Tartare. Je te laisse agir à ta guise et fait confiance à ton intelligence.  Par la même occasion, retrouves ma femme et ma sœur. Assistes les et transmets leur l'information suivante: "Le Roi exige votre présence au sein de notre domaine dans les plus brefs délais."


On pouvait se demander certainement d'où venait mon intuition. En vérité, il y a fort longtemps, j'ai affronté Érèbe et Tartare pour la liberté de ma famille et de mon peuple. J'avais pu reconnaître cette présence que je n'oublierais jamais. Il y avait encore quelques zones d'ombres concernant ces deux combats.  Je connaissais la présence de chaque Divinité Primordiale pour les avoir rencontré au moins une fois dans ma très longue vie. Il y avait, bien entendu, une chance que je me trompe. Et si tel était le cas, si nous avions affaire à une Entité différente mais tout aussi puissante, il y avait de quoi s'inquiéter et remettre en question les fondements même de toute notre croyance. Je me murais dans un profond silence, invitant  Hélios à exécuter mon ordre.  Quant à moi, patiemment, j'attendais l'heure de mon retour...







Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Accomplissement Finale: "Tout est fini ! Tout peut enfin recommencer !" (RP Libre)   Mar 8 Avr 2014 - 11:34





Je crois qu’il est temps… Oui… On dirait bien qu’il est temps que je lui rende visite…


J’avais placé une pièce sur une case et continuais de la regarder un long moment. Un large sourire satisfait se dessina sur mon visage. Le prologue à quelque chose ? À un évènement majeur ? Ou à un fait insignifiant ? Je déplaçais la table où se trouvait mon petit jeu personnel. Puis, je me levais calmement. Je me sentais bien mieux qu’auparavant : certes, je n’étais pas au summum de ma puissance mais cela n’était pas bien grave pour exécuter ce que je voulais accomplir. Il était temps de mettre certaines choses à plat et de commencer les règlements de compte.

Qu’Hélios soit présent ou qu’il soit parti en mission suite à ma demande ne m’empêcherait pas d’agir librement comme je le voulais. Je me dirigeais vers le balcon de ma Demeure et observais ce ciel obscur. Oui ! Il y aurait du changement et bien plus que cela pouvait être imaginé. Maintenant que j’avais été libéré de cette malédiction, j’avais l’esprit on ne peut plus clair. Je pouvais enfin me sentir apaiser malgré la fureur qui ravageait mon âme. D’ailleurs, je ne cherchais même pas à la cacher. Cela ne servait à rien. Pour autant, je ne comptais pas la laisser m’envahir. J’avais toutes les justifications nécessaires pour faire couler le sang chez certaines personnes et apporter une terreur bien pire que le Tartare lui-même. Mais après tout, il serait bien plus intéressant et intelligent de continuer à placer mes pions et à faire de mon petit jeu du Destin, un Divertissement Grandeur Nature.



Après tout, il est bien temps que « Papa » aille rendre visite à ses petits et chers enfants. Pourquoi cela ne serait que le privilège de « Maman » ? Il est peut-être temps d’aller prêcher la bonne parole et révéler quelques vérités sur ce monde aux ignorants que sont ma descendance…


Pouvait-on parler de contrecoup ou de véritables prises de conscience ? Une libération ? J’inspirais profondément puis expirais lentement. Je me retournais et entrepris de me diriger vers la Sortie de la salle du Trône. Ainsi fait, je quittais mon domaine, non sans prévenir la Tornade de mon absence au cas où un membre de ma famille reviendrait et chercherait à se joindre à ma nouvelle petite aventure.












 Arrow Les enfers Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Accomplissement Finale: "Tout est fini ! Tout peut enfin recommencer !" (RP Libre)   Lun 21 Avr 2014 - 10:14




J’étais de retour  dans mon domaine après mon séjour en Enfer. Je me dirigeai calmement  vers mon Château, direction ma salle du Trône. Je constatais que mon petit échiquier était installé à côté de mon trône. Les pièces n’avaient pas bougé, je m’asseyais sur mon trône et plaçais l’échiquier délicatement non loin de moi sur le côté gauche. Préalablement, je déplaçais une pièce ressemblant étrangement à un fou en diagonale de deux cases en avant. Elle côtoyait un  pion adverse. Je considérais cette pièce un long moment avant d’avancer un autre de mes pions en direction du pion adverse ciblé. Un mince sourire s’afficha sur mon visage. Je levais les yeux  et observais les personnes en face de moi. Je rabaissais mon regard pour contempler cette partie d’échec d’un ancien genre qui n’était pas prête de s’achever en cette ère.


Les Enfants reproduisent les erreurs de leurs Parents. Dit-on en tout cas. On cite aussi le courage de la différence des descendants vis-à-vis de leurs prédécesseurs. Que doit-on comprendre des Olympiens au bout du compte ? Similitudes… Divergences…  Après tout, je n’ai pas à perdre mon temps à chercher à les comprendre. Ils ne m’intéressent pas. Même si je place tout mon espoir sur la Sagesse Olympienne. De plus en plus, il me plaît à songer que cette humanité ne mérite pas le Paradis que je lui dois. Une sélection divine et humaine est-elle nécessaire ? Devrais-je être le Démon qui portera le fardeau de sanctionner ce monde pour son propre bien ? Ce monde est-il prêt à accepter  cette vérité inaltérable : si tout continue ainsi, alors Gaïa disparaîtra…


Je haussais un sourcil lorsque je fis mouvoir quelques pièces adverses. Une petite moue désappointée s’accompagna d’un sourire perfide. Ce tour était terminé. Je déplaçais le petit échiquier et me levais lentement pour me diriger vers le petit coin où j’entassais ma réserve personnelle de boisson. Je pris une bouteille de vin rouge et quelques verres que je disposais sur la petite table. Je me versais du vin dans un verre  et posais la bouteille sur la table afin que les autres puisent se servir s’ils le désiraient. Je me dirigeais vers le balcon de la salle du trône où j’entrepris de m’asseoir sur la rambarde tout en buvant le contenu lentement.


Aux Enfants de ma famille qui ont eu la chance de ne pas connaître notre Tragédie… Qu’ils soient bien conscients de cette vérité : il est assuré que nous avons causé beaucoup de tort à ce monde. Nous sommes toutes et tous coupables malgré ce fait indéniable que nous ne fûmes rien d’autre que des victimes d’un sort décidé par nos ancêtres. Une malédiction contre laquelle nous n’avons rien pu faire. La Fatalité de notre Destin. Qu’il soit établi que nous dressâmes une révolte contre la Folie de notre Père. Qu’il soit assuré que j’ai tué mon propre Père avec l’aide du Megas Depranon.  Enfin, qu’il soit attesté que notre courage à nous dresser seuls face à notre Père  n’empêcha point notre funeste destin. Une fatalité contre laquelle nous ne pouvions rien faire.  Chacun d’entre nous  paye encore son tribut. J’ai réussi à m’en libérer par moi-même mais à quel prix ?  Pour avoir ôté personnellement la vie de mon Père, je reçus un châtiment encore pire que les autres…


Je demeurais froid  et réaliste dans mes paroles. Je n’avais rien à cacher et cela faisait depuis fort longtemps que j’avais accepté cette réalité.  Je posais mon verre à côté de moi et observais ce ciel obscur  avec une pointe de regret et d’espoir dans mes yeux.  La libération de mon peuple avait été un franc succès, il ne me restait plus qu’à passer à la seconde étape de mon désir.


Jamais je ne renierais tous mes pêchés car ces actes honteux sont le symbole de ma déchéance.  Moi qui ai refusé de toutes mes forces d’être comme mon père, j’ai été condamné à être son semblable. Sinon, pire… Infanticide… Colère… Avarice … Orgueil… Envie… Dès lors, il m’est interdit de me considérer comme un Père pour mes enfants. Je laisse à Rhéa le soin d’être leur mère… Du moment qu’elle n’oublie jamais d’être la Reine des Titans. Cependant, au jour d’aujourd’hui, il est de mon devoir d’offrir à ce monde le paradis que j’ai connu en tant que Roi alors que je n’étais pas encore soumis à la Folie Dévastatrice.


Je buvais lentement la globalité de mon nectar en regardant le verre un long moment, considérant les petites traces rouges qui perduraient. Je trouvais l’analogie à ma vie assez intrigante. Hadès ne m’intéressait pas plus que ça. Mais Kazuki et Thanatos devaient absolument payer. Plus jamais ils ne menaceraient ma famille  et cette petite vendetta ne se reproduirait plus.  De plus, j’allais m’arranger pour que Hadès et sa femme n’aient point à se mêler de cette histoire. J’ai déjà combattu Zeus, je ne tiens pas à combattre un autre de mes Fils. Non pas par amour mais par principe. Il était hors de question de commettre une nouvelle hérésie si je pouvais l’éviter. Et, si cela devait se reproduire, qu’il soit garantis que cela soit du fait de ma descendance et non de moi. J’avais des choses à faire, des actes à mettre en place et des procédures à suivre.










Dernière édition par Cronos le Mer 23 Avr 2014 - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hélios 1

avatar
Rôle : J'illumine vos vies, littéralement : Very Happy
Messages : 21


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Accomplissement Finale: "Tout est fini ! Tout peut enfin recommencer !" (RP Libre)   Mar 22 Avr 2014 - 10:40

Une boule de lumière se dirigea vers le château de Cronos, l'amas d'énergie s’arrêta lorsqu'il vit le maître en personne sur le balcon. Son cosmos augmenta tandis qu'il se rapprochait de son oncle, une fois devant lui Hélios prit soin d'observer le corps de son oncle. Aucune blessure apparente, le voyage avait dû être fructueux pour les Titans. L'éclat solaire se balada encore un peu en volant et se dirigea ensuite vers un morceau du balcon, juste à côté du régicide. Une forte lumière sortit de la sphère cosmique et Hélios en sortit. Assit sur le balcon, les pieds en l'air , il observait le frère d'Hypérion du coin de l’œil. Son regard était chaleureux, comment pouvait-il en être autrement pour la personnification du soleil ? S'ensuit un discours sur la fatalité semblable à une tirade des plus grands dramaturges, Hélios en écouta chaque mot avec attention.

« J'espère que votre voyage fut bon pour le futur des Titans mon oncle. De mon côté je me suis attelé à la tâche que vous m'aviez confiée. J'ai inspecté nuit et jour le ciel grâce à l’omniscience de mon astre mais aucun événement n'a attiré mon attention, je vous prie de bien vouloir excuser mon cuisant échec. »

Le soleil descendit de la barrière et s'accouda à celle-ci. Il laissa le vent fouetter son visage et perdit son regard dans l’immense vide du ciel.

« Quelle est la suite des événements ? »
Revenir en haut Aller en bas
Stella
Chevalier d'argent de la Colombe
avatar
Rôle : Anciennement Bérénice - Chevalier d'or des poissons et prêtre d'Athéna.
Stella: Chevalier d'argent de la colombe

Messages : 1049


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
140/140  (140/140)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: L'Accomplissement Finale: "Tout est fini ! Tout peut enfin recommencer !" (RP Libre)   Mer 23 Avr 2014 - 0:30

On est bien mieux chez nous!.
(Pallas) ▽ Welcome at Home!!
«

 Arrow Le royaume des enfers

Bérénice était de retour au royaume des titans dans ce nouveau royaume qu'était le tartare, il était accompagné de son oncle Cronos. Leur escale n'avait pas été très fructueuse, on pouvait même dire  que côté diplomatie les choses ne s'était pas arrangées avec les enfers. Ils étaient au bord de l'éclatement, encore un peu et la guerre sainte entre Cronos et Hadès. Du peu de ce qu'il avait pu, Bérénice avait un mauvais feeling avec les spectres, ils faisaient honneur à leur réputation. On aurait tendance à croire que c'était le destin de Pallas d'être l'ennemi des spectres, ; lorsqu'il était saint déjà il était confronté aux spectres et maintenant, une fois sous la possession encore il était contrait d'affronter les spectres.  Par ailleurs, sa transformation se déroulait plutôt bien, Bérénice n'avait plus rien à voir avec l'ancien Bérénice, il était devenu roux avec des pupilles claires. Quant à son comportement, il avait changé, il était plus fort et plus sûr de lui dorénavant. Il sentait, vivant. D'ailleurs, il se faisait à sa nouvelle vie avec sa famille qu'il espérait connaître très vite, pour le moment il avait fait seulement connaissance avec son roi Cronos. Il se sentait plutôt bien avec cette nouvelle famille, il avait développé un sentiment d'appartenance , il se sentait respecté, il se sentait existait, il se sentait considérait.
Maintenant, Bérénice était de retour dans le palais de son oncle, il l’observait agir. Comme à son habitude, Cronos ne laissait paraître aucune émotion, en le regardant il était toujours aussi réservé et surtout très concentré tout en étant plongé dans ses pensées. Pallas écoutait attentivement les paroles de son oncle.  Bérénice avait quelques questions suite aux paroles des enfers concernant les faits passés de son oncle, il avait du mal à y croire, mais bizarrement cela ne le choquait pas totalement. Alors que Pallas hésitait à lui poser des questions, Cronos s'amusait à sa façon avec ses outils tout en parlant comme-ci il faisait un monologue. Cependant, ça ne l'était pas, avec une certaine subtilité, Cronos leur expliquait ce qui lui était arrivé par le passé. Certes, Pallas n'avait pas tous les détails de ses récits, mais il comprenait plus ou moins ce qu'il lui était arrivé. C'était peu flatteur, mais il semblait émettre des regrets malgré tout. Difficile à croire n'est-ce pas. Pallas se permit de prendre un verre qu'il dégustait lentement. Il suivait discrètement son oncle dans ses mouvements, Bérénice était captivé par les paroles de son oncle tout en observant l'architecture du royaume.  Au même moment, Hélios fit son apparition au sein du royaume. Bérénice ne le connaissait pas encore et ne savait pas encore qui il était. Il semblait revenir d'une mission, Pallas s'approcha à son tour de son oncle et d'Hélios près du balcon et se présenta à ce dernier.



Enchanté de faire ta connaissance titan, je me présente, Pallas, fils de Crios et d'Eurybie . Quant à vous mon oncle, j'ignore tout de votre passé, mais je garde foie en vous malgré tout. J'espère que vous ne me décevrez  pas  mon oncle, je ne le supporterais pas, j'en ai bien peur.  Notre famille doit aller de l'avant et surmonter cette malédiction.  


▲ RIMBAUD
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Accomplissement Finale: "Tout est fini ! Tout peut enfin recommencer !" (RP Libre)   Mer 23 Avr 2014 - 19:45





Ce n’est pas grave Hélios. La vie est faite d’échecs et de réussite. Ce qui importe  le plus est de prendre conscience de ses insuccès pour les transformer en réussite. Sinon, mon voyage fut fort instructif. Quant à la suite des évènements, il convient de tirer une leçon de cette rencontre avec Hadès et d’en énoncer une simple conclusion : il est indigne de connaître le Paradis que je souhaite offrir à ce monde. Ces hommes ne méritent pas de connaître la paix. Il me sera donc nécessaire de me pencher sur son cas. Cela arrivera très bientôt… Oui… Très bientôt…  

J’offrais un regard compatissant à Hélios. Je ne lui en voulais pas.  Il était promis à un grand avenir et je pardonnais son échec en espérant que cela ne se reproduise plus pour l’avenir. Je regardais Pallas se servir d’un verre et écouter attentivement mon petit monologue destinés à leurs intentions. Il renouvela son serment en espérant que je ne le décevrais pas. Notre famille devait surmonter cette malédiction et telle était ma volonté.  Je regardais Pallas et Hélios avec un regard profond et déterminé.


J’ai commis l’erreur d’être un oncle ou un frère avant d’être un Roi. Maintenant que je suis libéré de cette malédiction, j’ai pris conscience que je suis aussi et avant tout votre Roi.  Mon existence n’a que trois buts : libérer mon peuple et lui offrir la lumière de ce monde. Ceci a été fait. Redorer le blason de notre illustre famille en lui redonnant son éclat d’autrefois. Ceci dépend de moi mais aussi de chacun de vous, glorieux fils et filles de mes frères et sœurs. Et cela dépend aussi de vos pères et mères. Enfin, j’offrirais à ce monde le véritable paradis qu’il mérite.  Cet idéal sera le fruit d’un très long office fait de satisfaction et de désillusion. Pourtant, il ne fait aucun doute que nous y parviendrons. Soyez en fondamentalement persuadé… Comme soyez assuré que je libérerai ma famille de cette malédiction quoiqu’il m’en coûte…


Je m’avançais vers eux paisiblement et m’assis sur mon trône. Je plaçais mon échiquier personnel  à côté de moi et regardais les pièces d’un air à la fois détaché et concentré. Je levais un œil vers eux un court instant avant de replonger dans ma concentration.


Ce monde est profondément manichéiste.  Deux notions s’entrechoquent en cette ère. Rare sont les humains et les Olympiens qui n’entrevoient pas la Réalité de ce Monde. Pour ma part, je reste persuadé que l’Équilibre est la clé de l’avenir de ce monde.  Paix et Guerre sont indissociables car les paroles d’un jour sont les mensonges du lendemain.  Mes chers neveux… Je suis disposé à répondre à toutes vos interrogations. Profitez de cet instant de sérénité avant que nous soyons convié pour d’autres requêtes de ce Monde…


Je leur montrais toute mon intention envers eux malgré mon détachement. Ils étaient de ma famille, ils devaient connaître la vérité sur notre existence. Autant qu’il me sera possible de leur répondre dans la mesure du possible, je leur enseignerai tout mon savoir. Qui sait si nous avions encore du temps à partager entre nous, malgré mon titre de Seigneur des Titans, je demeurerais toujours attentif aux désirs de chaque membre de ma famille.










Dernière édition par Cronos le Mer 7 Mai 2014 - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hélios 1

avatar
Rôle : J'illumine vos vies, littéralement : Very Happy
Messages : 21


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Accomplissement Finale: "Tout est fini ! Tout peut enfin recommencer !" (RP Libre)   Dim 27 Avr 2014 - 13:25

[HRP]Je vous autorise à passer mon tour, j'ai pas trop le temps et je ne peux pas répondre avant demain alors je vous laisse le champs libre [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Stella
Chevalier d'argent de la Colombe
avatar
Rôle : Anciennement Bérénice - Chevalier d'or des poissons et prêtre d'Athéna.
Stella: Chevalier d'argent de la colombe

Messages : 1049


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
140/140  (140/140)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: L'Accomplissement Finale: "Tout est fini ! Tout peut enfin recommencer !" (RP Libre)   Mer 30 Avr 2014 - 22:38

On est bien mieux chez nous!.
(Pallas) ▽ Welcome at Home!!
«

Pallas se trouvait toujours auprès de son oncle et de son cousin, la situation méritait un silence complet, Cronos était en plein discours et bien que les deux neveux auraient pu intervenir, ils restèrent dans la salle du palais. Ils écoutaient paisiblement les paroles de leur oncle, des paroles sages qui mérités d'être retenues. Quoiqu'il en soit, Pallas ne savait pas comment réagir face à son oncle, il ne connaissait pas toute l'histoire de sa famille et encore moins le passé de son oncle. Et malgré tout, il ne semblait pas vouloir la vérité sur ce dernier, il ne voulait pas de ressentiment vis-à-vis de Cronos, mais d'un côté il se disait aussi qu'il devait connaitre la vérité histoire de ne plus se faire surprendre au cours de voyages diplomatiques comme ils l'avaient vécu en enfer. Par ailleurs, Pallas n'hésita pas à percer le silence de l'auditoire pour le signaler à son oncle.



Mon oncle, sachez que je suis peiné de ce passé qui vous concerne, cependant, au fond de moi je doute que mon esprit veuille vraiment savoir la vérité à votre sujet. Du moins, je le crois..

Bérénice était en plein doute, après tout comme le disait Cronos  leur famille avait besoin d'aller de l'avant et d'obtenir de meilleures conditions. De plus, c'était un peu la philosophie de Pallas, agir et aller de l'avant, se projeter dans l'avenir et viser de nouveaux objectifs. Que comptait-il faire concernant l'avenir? qu'allait-il faire là! dès maintenant? voilà les choses à laquelle il pensait actuellement. Par ailleurs, il avait déjà un petite idée aux vues du petit avant goût subi en enfer. Il était évident que les titans devaient améliorer leur réputation auprès des autres divinités, bien que concrètement ils se fichaient royalement de ce que pouvait penser les autres. Après tout leur famille était assez tombée en disgrâce dans le passé. Bérénice pensait déjà à ce plan, il estimait que son oncle devait rester quelques temps en retrait et laisser les autres titans plus discrets s'occuper des missions diplomatiques. Bérénice n'hésita pas à le faire remarquer à son oncle.



Mon oncle, que devenons-nous faire maintenant? avons-nous des plans? des missions? des objectifs? je sais que je peux me fier à vous, mais concernant les requêtes diplomatiques, ne devriez-vous pas plutôt déléguer ce genre de mission? je veux dire que...vos enfants sont assez réticent à votre contacte.
Bérénice se comportait avec un peu trop d'assurance, mais cette réaction était juste passagère, il était à vrai dire très jeune comparait à l'expérience de son oncle. Il redoutait un peu sa réaction, car il était d'une grande puissance et il ne l'avait encore jamais vu s'énerver.

▲ RIMBAUD
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Meister

avatar
Messages : 6


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: L'Accomplissement Finale: "Tout est fini ! Tout peut enfin recommencer !" (RP Libre)   Jeu 1 Mai 2014 - 23:35

Cela faisait maintenant plusieurs jours que j'étais éveillé au point d'avoir la capacité de prendre le dessus sur mon hôte. Le temps passé à panser mes blessures me servit à observer ces faits et gestes, me confortant davantage dans mon choix. Meister était indéniablement un hôte de qualité, alliant habilement un physique finement sculpté et une connaissance élargie. Son potentiel me poussa non pas à le remplacer, mais à l'assimiler. Un choix certes étonnant venant d'un être de mon acabit, mais je voyais en lui une occasion de surpasser mon ancien moi en prenant alors comme acquis les connaissances qu'il chérissait. Toujours dans cette même bibliothèque, Edward trembla de tous ses membres suite à la déclaration que je fis précédemment. Une réaction naturelle d'un mortel face à la divinité que j'étais. Je m'approchais d'un pas lent, mais non moins avec une certaine élégance dans sa direction. La peur semblait l'avoir submergé son âme au point qu'il tenta de prendre désespérément la fuite, ce qu'il rata misérablement en se retrouvant à terre après s'être emmêlé les pieds dans les quelques livres qui traînaient sur le sol. Une fois qu'il leva la tête dans ma direction, il remarqua avec stupéfaction ma disparition soudaine.

Le temps passé à m'enrichir dans le monde des mortels était maintenant fini, du moins pour le moment. Je me devais de regagner mon foyer afin de reprendre ma place auprès des miens. Je ne ressentais aucune inquiétude quant à la situation de mes frères et sœurs, il était évident pour moi que notre famille a su rester soudé après un si long séjour d'emprisonnement, mais il n'était pas certain que nous étions tous sortis de ce sommeil qui m'avait paru éternel. Je n'avais qu'une seule hâte, retrouver mes confrères et jouir de nos retrouvailles en festoyant jusqu'à ce que la fatigue nous gagne. Mais c'est une fois sur place je me rendis compte que la situation ne fut pas propice à la fête, le domaine ne dégagea pas une seule once de l'aura dont je fus bercé lorsque nous vivions paisiblement avant la titanomachie.

Une légère nappe de froid me fit doucement frissonner et accompagnait à merveille ce sentiment de vide que me procurait le Cronos Labyrinthos. Je pressais donc le pas en direction de la demeure de mon jeune frère et roi Cronos, espérant recevoir un peu de réconfort de sa part, mais surtout des informations sur l'état de nos semblables et la raison de ce vide qui régnait en maître dans nos habitations. Quelques paroles vinrent alors à mes oreilles avant que je mis le pied l'antre de mon bien aimé frère. Ma présence se fit instantanément sentir, mais cela n'empêcha pas la joie et l'étonnement dévisager le faciès de certain. Je m'inclinais devant mon roi avant de prendre le temps de m'exprimer.

"Hé bien Cronos, comment cela se fait-il que tu joues seul aux échecs au lieu d'être entouré de tes frères et sœurs ? Ce que mes yeux m'affichent fait naitre une terrible inquiétude en moi et j'ose espérer que tes paroles pourront la calmer."

Je jetai un léger coup d'oeil et deux personnes qui lui tenaient compagnie. Le premier fut Pallas fils de Crios et Eurybie, la voix que j'entendis avant d'entrer provenait certainement de lui. Le deuxième n'était pas moins que le fruit de mon union avec Theia. Hélios, soleil illuminant le monde de sa beauté et réchauffant le cœur des hommes de par sa bienveillance. J'avais tant de choses à lui dire, mais le moment n'était pas opportun pour vivre un instant de bonheur partagé avec l'un de ceux qui faisaient ma fierté. J'attendais sagement les réponses de mon roi, ne le quittant nullement des yeux jusque là.
Revenir en haut Aller en bas
Rosario

avatar
Messages : 21


MessageSujet: Re: L'Accomplissement Finale: "Tout est fini ! Tout peut enfin recommencer !" (RP Libre)   Ven 2 Mai 2014 - 18:52

Le château de Cronos, j'entre dans cette pièce sombre froide et ténébreuse.

Me voilà au lieu même où vit le dieu que je protège et que j'ai jurer de servir, j'espère pouvoir de nouveau le rencontrer, ainsi que ses titans et pourquoi pas sa femme.

J'ai du mal à me rendre compte, après tout le temps que j'ai mis à le trouver, que je sois enfin arrivé.
Je sens un grand mal dans ce monde le froid règne les ténèbres règnent je les sens prendre possession de mon corps je les sens monter en moi comme une drogue.

Je peux enfin récupéré toutes mes capacités je vais pouvoir devenir et récupérer la mémoire du dieu que j'étais auparavant je suis peut-être aujourd'hui un simple mortel, mais je ne serai pas soumis et je montrerai que je sais faire ma loi et lutter pour ce qui est juste.

Je frétille d'impatience de pouvoir de nouveau parler avec ce dieu ainsi que ses titans j'ai malgré tout une sensation familière.
Je sens plusieurs présence autour de moi se pourrait-il qu'il soit déjà là ou alors dans une autre pièce de ce magnifique château.

Ils m'observent sûrement déjà ! Je vais donc me mettre en position de méditation garder mon sang-froid et mon calme et attendre le temps qu'il faudra que lui ou les titans veuille bien m'accorder une audience, vu mon apparence étant simplement un prêtre je dois quand même montré, un semblant de respect.

Je me demande à quoi ils peuvent bien ressembler cela fait des siècles que je marche et que je n'en ai vu aucun. Je sais très bien que ce n'est pas une légende, mais toutefois vu mon naturel je me pose beaucoup de questions. Comment vont-ils réagir à ma présence ?

Il serait à mon avantage de ne pas dévoiler toutes mes cartes pour le moment je vais donc rester sur mes positions, leur montrer un grand respect, instaurer une confiance mutuelle, et nous verrons par la suite, je vais donc plonger maintenant en méditation. Espérons qu'ils seront se montrer rapidement !
Revenir en haut Aller en bas
Stella
Chevalier d'argent de la Colombe
avatar
Rôle : Anciennement Bérénice - Chevalier d'or des poissons et prêtre d'Athéna.
Stella: Chevalier d'argent de la colombe

Messages : 1049


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
140/140  (140/140)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: L'Accomplissement Finale: "Tout est fini ! Tout peut enfin recommencer !" (RP Libre)   Dim 4 Mai 2014 - 20:34

On est bien mieux chez nous!.
(Pallas) ▽ Welcome at Home!!
«Alors que Bérénice se dépatouillait dans toutes ses explications et ses interrogations au même moment les événements se précipités. Le temple de Cronos commençait à abriter pas mal de personnes, à priori Pallas n'était pas le seul à avoir refait surface parmi les titans. Un homme avec une présence cosmique moindre et plutôt saine ainsi que celle d'une puissance beaucoup plus forte venaient de faire leurs apparitions au sein du temple de Cronos. Cronos allait avoir beaucoup de travail pour gérer ce petit monde, heureusement pour Pallas, une petite tâche venait de lui être confiée. En effet, une présence étrangère venait de faire son apparition au sein même du foyer de son père, le titan Crios. La situation était très étrange, un spectateur de cette scène n'aurait pas tout capté à la situation. Cronos venait de faire un grand geste en direction de Pallas, lui faisant ainsi le signe de quitter son royaume pour accueillir cet invité. Cela représentait une certaine valeur morale pour Pallas, après tout il n'avait pas encore fait la connaissance de toute sa famille et encore moins ses parents. Quoiqu'il en soit, il comptait bien se charger de cette tâche, Cronos lui en avait assigné la responsabilité par la pensée, quelques paroles qui lui avait raisonné dans le crane. Sans perdre de temps, Pallas s’exécuta brutalement en direction de la sortie du temple de Cronos. Avant de s'absenter, il adressa malgré tout quelques paroles aux nouveaux arrivants dont son oncle Hypérion qu'il n'avait encore jamais rencontré. Son cousin Hélios allait sûrement être heureux de revoir son père faire surface à nouveau.


Mon oncle, Hypérion...enchanté de faire votre connaissance, je suis Pallas, fils de Crios, bon retour parmi nous.

Ni une ni deux, Pallas tourna les talons et s'aventura en direction de la sortie du temple de Cronos, laissant les membres de sa famille entre eux. Pallas se demanda bien ce qu'il allait bien pouvoir louper en quittant ce lieu. Plus loin, sa silhouette se dissipa dans les ombres profondes du royaume des titans.

Arrow Temple de Crios et Mnémosyne

▲ RIMBAUD
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'Accomplissement Finale: "Tout est fini ! Tout peut enfin recommencer !" (RP Libre)   Mer 7 Mai 2014 - 13:26





À la fois distant et proche. Comme inaccessible et à la fois abordable. Peu à peu, je retrouvais des sensations à la fois inconnues et connues.  Je demeurais, pour le moment, silencieux. Comme concentré sur autre chose. Je déplaçais calmement chaque pièce de ce qui paraissait être un échiquier. Mon sourire mystérieux, sans signification aucune, restait toujours gravé sur mon visage  neutre. Le premier à prendre la parole fut mon neveu Pallas. Il m’avoua être peiné par mon passé… Notre Histoire en somme… Il ne voulait pas réellement connaître notre réalité. Du moins, il en doutait. Cela ne me dérangeait nullement.  Puis, il me demanda s’il n’était point sage que je reste en retrait le temps qu’une certaine forme de diplomatie s’installe entre mes enfants et moi. Je relevais légèrement la tête et posa mon regard inexpressif sur lui.


Ta requête est pleine de sagesse et de bon sens. Néanmoins, il n’est pas dans ma nature de reculer ou de me terrer en attendant que les évènements se déroulent. Je ne l’ai jamais fait et ce n’est point maintenant que je commencerais. Un Roi s’avance en compagnie de ses loyaux sujets sur les terrains de batailles et  se sacrifie pour qu’un de ses hommes puissent être sauvés afin qu’il puisse construire un avenir radieux pour son royaume. Mais un Roi sait aussi diriger son domaine avec intelligence et clairvoyance pour le bien de son peuple…

Soudain, je sentis un froid inhabituelle s’installer dans notre domaine, comparable à ce que j’avais ressentis en Asgard. Mon regard se portait un bref instant vers l’accès à la Salle du Trône, confirmant la présence d’une envoyée de Thor et de Séléné. Mon visage fermé dévoila un court instant une expression agacée, signifiant une colère contenue. Je ne souhaitais pas que mon Domaine soit envahi par la présence de cet être mystérieux qui avait envahi le monde. Nul ne semblait pouvoir y échapper. Si la présence de ces deux vermisseaux ne m’avait pas retardée, j’aurais pu continuer à apporter mon soutien en ce monde. Néanmoins, il était permis de croire que tout n’était pas trop tard. Il me faudrait certainement réfléchir sérieusement à ce problème et chercher un moyen définitif d’y mettre un terme. Mon attitude ennuyée disparut rapidement lorsque je reposais mes yeux sur le Fils de Crios.


Il semblerait que nous ayons d’autres légers soucis à régler avant d’entamer une quelconque relations avec cette irritante descendance. Néanmoins, je veux bien répondre favorablement à ta remarque si celle-ci est couronnée d’un succès qui satisfait à mes attentes. Car si tel n’est pas le cas, je n’hésiterais pas une seule seconde à leur faire comprendre que l’heure de la compréhension sera définitivement achevée. Je n’ai guère de temps à perdre avec certains récalcitrants…


Parmi les évènements majeurs de mon existence, je ne pus cacher ma satisfaction de revoir mon frère en qui j’avais une confiance absolument totale. Un hochement de la tête bien significatif accompagna ses mouvements.  Puis, je reposais mon regard sur le plateau de mon supposé échiquier un long moment, jouant avec une pièce, affichant un large sourire bien inquiétant. Puis, il disparut progressivement Comment cela se faisait-il que j’étais seul ? Pourquoi n’étais-je pas entouré de ma famille ? La réponse était simple et pourtant bien fataliste, teintée néanmoins d’un espoir véritable. Je déplaçais une pièce en avant puis en reculais une autre avant de poser mon regard sur Hypérion.  J’étais calme, un peu trop d’ailleurs. Mon frère le savait plus que quiconque car il était le deuxième à être le plus proche de moi après Rhéa. À l’intérieur, bien dissimulé aux yeux de ceux et celles qui n’ont pas encore parvenu à percer les profonds mystères insondables de mon âme, je bouillais d’une colère qui ne demandait qu’à exploser. Il semblait bien que ma patience avait atteint ses limites. Que les courageux osent plonger dans cet océan de furie contenue : ils découvriraient des intentions bien pire que les Châtiments du Tartare. Que les Indécis et les Couards restent bien endormis dans leurs dénis : il vaut mieux se bercer d’illusion au lieu d’accepter une vérité que l’on n’est pas prêt d’entendre.


La Tragédie du Destin… La Fatalité de la Réalité… Appelle cela comme tu le désires mon très cher frère. Sois le bienvenu en cette ère Hypérion. Ne sois donc plus inquiet car maintenant je ne suis plus sous l’influence de la Malédiction. Cela aura pris beaucoup de temps et de souffrances, mâtinés d’espoirs illusoires et d’authentiques désespoirs. Seul, j’ai réussi à trouver le Chemin de la Libération et il est bien dans mon intention de l’offrir  à ma Famille Damnée. Bientôt… Très bientôt… Si tant est que le Fatum s’insinue encore une fois dans le cœur de chacun de vous, je saurais vous libérer. Et, pour ma petite distraction, si encore tant est que cela en soit une, approche donc et observes bien ce qui paraît de loin être  un jeu d’échec alors qu’il en est autrement.


En regardant d’un peu plus près, le plateau de jeu se composait de soixante cases noires et blanches au lieu des soixante-quatre cases traditionnelles.  Un œil attentif pouvait déceler des gravures sur certaines cases tandis que le nombre de pièces semblaient restaient inchangées.  En vérité, la constitution de chaque pièce était différente.  On pouvait aussi noter qu’il y avait deux nouvelles pièces supplémentaires, semblables à un Fou à l’exception du sommet des pièces qui représentaient un carré parfait au lieu de la traditionnelle petite boules.  Encore plus étonnant était le fait qu’aucune pièce semblait éliminés.  Les apparences sont souvent trompeuses pour ceux  et celles qui observent avec l’aisance de l’assurance quand il faut savoir regarder plus loin et plus en profondeur.


Ce petit jeu date de l’époque où je fus enfermé au Tartare. Je l’ai créé moi-même. C’est le Jeu du Destin. Nous avançons, nous reculons, nous nous déplaçons mais nous nous sommes toujours en mouvement. Quand cette partie prendra fin, cela signifiera notre victoire et l’avènement de mon idéal : l’Âge d’Or offert aux Méritants, dépossédé des Mécréants.


Je continuais de croiser son regard. Imperturbable, j’avais retrouvé mon assurance d’antan. J’avais retrouvé ce sourire mystérieux, sans aucune signification qui se graverait pour l’éternité sur un visage inexpressif. Mon regard se dévie sur Hélios puis se reposa sur Hypérion. Le Père et le Fils étaient réunis et j’en étais bien content.  Désormais, mon rôle de Roi consistait à veiller sur eux. Je ne permettrais pas qu’une famille soit dissoute par les aléas du destin. Puis, ce fut autour de Rosario de faire son apparition. Je peux sentir l’excitation et l’hésitation de celui qui sera désormais notre Prêtre.  Notre Représentant.  Il s’assoit en position de méditation et je le laisse agir à sa guise  pendant un petit instant.  Puis, je me lève et me dirige calmement vers l’humain. Lui posant une main sur son épaule gauche, je lui fais quitter en douceur son introspection puis le relève calmement en ôtant ma main et en le lui ordonnant d’un simple regard.  Je l’invitais silencieusement à se placer aux côtés des dieux qu’ils souhaitaient suivre et servir. Puis, je m’installais de nouveau sur mon trône et le regardais intensément.


Rosario… Toi qui as souhaité devenir notre prêtre, écoute bien attentivement ce qui sera mon premier ordre non négociable te concernant. Nous ne sommes pas comme les Olympiens qui ont ce besoin vital d’être révéré comme des dieux. Nous sommes avant tout une Famille. Et, désormais, tu fais partie de cette famille. Tu es l’un des nôtres. Tu pourras librement exprimer tes désirs et tes revendications car j’y attacherais tout autant d’importances que les souhaits de mes frères et de mes sœurs ainsi que ceux de leurs enfants. Avance en ce monde tel notre Représentant. Je crois en toi Rosario. Tâches donc de ne jamais me décevoir…


Je n’eus guère besoin de m’exprimer davantage que Pallas eut la bonne idée de prendre l’initiative de quitter la Salle du Trône afin de rejoindre notre invité. J’attendais de lui qu’il la ramène ici afin qu’elle puise exprimer sa demande. Ce froid inhabituelle était un mauvais présage et l’assurance que je serais peut être amené à agir d’une manière ou d’une autre. Néanmoins, ce fut le retour de cette autre existence qui attira toute mon intention. La Traîtresse était de retour.  Je me levais doucement et me dirigeais vers le Balcon pour observer et ressentir sa présence. Deux choix s’offraient à elle : le Courage de venir en ces lieux pour expliquer son attitude impardonnable à mon égard. Ou la Fuite devant ma Colère qui, silencieusement, se gravait sur mon faciès. De son choix dépendrait son destin. Et elle avait choisi. Mauvaise option…Je ne pus retenir cette véritable furie qui s’échappa de moi sous la forme d’une atmosphère oppressante, étouffante. De dos aux autres, il ne pouvait voir ce visage enragé, déformé par une haine inconditionnelle. Nul besoin d’intensifier ma cosmo énergie pour exprimer cette ire que je portais à la Discordieuse.  Pour elle, il n’y aurait point de manipulation. Une traque s’effectuerait : qu’elle se cache dans les profondeurs de Gaïa, ô grand jamais, elle n’échapperait à ma vengeance. Je tendais le bras gauche, perpendiculaire à mon corps et invoquais l’Artéfact qui aurait raison d’elle… La Faucheuse Divine… L’Arme qui fait trembler le cœur des dieux… Elle se matérialisa à côté de moi et je m’en saisis par le manche. Le Megas Depranon, à sa véritable puissance, fit son apparition. Comment pouvoir m’apaiser ? Tout doucement… Lentement… L’Aura Royale Ancestrale se tut progressivement. Un tsunami avait ravagé les côtes de l’existence de cette Vipère. Il ne restait plus rien que des décombres. Le calme avant la tempête. Le prélude à une mort violente et à un destin bien pire que les Châtiments du Tartare. Je tournais la tête vers mon arme de prédilection. Seuls mes yeux symbolisant une véritable détermination à détruire cette âme divine existait toujours. Ma voix n’avait rien d’apaisant ou de neutre comme à mon habitude.  Elle retranscrivait la promesse que je m’étais faite : «  Celui qui se mettra en travers de mon chemin connaîtra une damnation éternelle offerte par le Seigneur des Titans. »


Kazuki Silfrid… Toi qui osas tuer Prométhée sous mes yeux… Toi qui fus le dernier symbole de ma faiblesse… Toi qui menaças le destin de ma Famille… Seras-tu le premier à goûter à la lame assoiffée de vengeance du Roi des Titans ? Thanatos… Fils de Nyx… Tu avais raison… je n’avais rien contre toi…. Du moins jusqu’à ce que tu décrètes mon trépas pour tes propres intérêts et que tu signes ton arrêt de mort… Toi qui condamnas mon existence par une simple parole… Seras-tu le premier à être pourfendu par la Faucheuse Divine ? Éris… Toi en qui j’avais accordé ma confiance… La Rejetée des Olympiens… Toi qui avais trouvé un lieu où vivre… Ta trahison ne sera jamais pardonnée, ton acte ne sera jamais oublié… Seras-tu la première à  être châtier par la Volonté du Megas Depranon ? Soyez assuré que je vais vous exterminer… Par Gaïa, j’en fais le serment inébranlable !!


Je tâchais de me détendre un maximum. Chaque chose en son temps. Pour l’heure, je devais me calmer car il était plus que probable que l’Envoyée d’Asgard soit en ce lieu pour requérir mon aide au nom de Thor et de Séléné. Si cela avait à voir avec ce froid qui envahissait mon domaine, il fallait que je garde mon sang froid. Je fis disparaître le Megas Depranon et décidais de me diriger vers mon trône. Lorsque je m’y assis, je jetais un regard sur le plateau. Je touchais trois pions, les tapotais puis entrepris de mimer leurs chutes. Bientôt… Très bientôt… Le premier échec et mat de cette longue partie débuterait. Et il y en aurait d’autres… Beaucoup d’autres… Pour l'heure, je me levais et décidais de me rendre dnas le temple de ma soeur et de mon frère afin d'accueillir par moi même les visiteurs.










 Arrow Temple Mnémosyne & Crios
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'Accomplissement Finale: "Tout est fini ! Tout peut enfin recommencer !" (RP Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Accomplissement Finale: "Tout est fini ! Tout peut enfin recommencer !" (RP Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tout homme qui marche peut s'égarer. [Jay & Louanne]
» Tout est possible, tout est réalisable.. Haha
» Tout est beau, tout est rose. Tant que je l'impose.
» Tenter le tout pour le tout.
» DYASPORA PRAL MARE SEINTI, MEN SE DWE FINI TOUT KORIPSYON, MAGOUY, TRASE EGZANP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Archives :: Archives du forum :: Archives RP-